La Croix Manquante pour la Pureté


 

Les Écrits Doctrinaux d'Ambrose Rigge

Vous pouvez cliquer sur le texte en Bleu Pale, ou en caractère gras bleu pale pour voir le texte dans les écritures, ou détails dans les écrits.

Ambrose Rigge (1635-1705), né à Bampton en Westmorland Angleterre, était un éminent ministre Quaker. Fort de son éducation d'instituteur, ses écrits étaient succincts, faciles à comprendre, soigneusement documentés par les écritures à l'appui, et fort instructifs. On en retrouve très peu en 2008. Souvent ses écrits se voulaient accusateurs pour ceux qui persévéraient confortablement dans leur péchés, manquant de vaincre le péché par la croix intérieure du renoncement de soi-même ; par conséquent manquant aussi d'expérimenter le baptême du feu et la mort en Christ, et l'entrée dans le Royaume de Dieu. Il écrit clairement quant à la nécessité de la croix, et expose les contradictions contournant ce prérequis pour devenir un véritable Chrétien. Ce cri n'étant pas populaire, alors ses livres tombèrent dans l'oubli. Ses écrits sont fameux et comptent parmi les meilleurs exhortations réprimandes et encouragements des premiers Quakers. Son Journal est court, mais instructif. Ses lettres sont excellentes, savantes, logiques, accusatrices, et inspirantes.

UN TÉMOIGNAGE au véritable Christianisme,

LE grand et éternel Dieu qui a crée le ciel et la terre, et la mer, et tous ce qui s'y trouve, par sa parole ; créa aussi l'homme à son image, qui est justice et sainteté ; et Il produisit la femme à partir de ses os et de sa chair, et insuffla dans leurs narines un souffle de vie, de sorte qu'ils devinrent des âmes vivantes. Il leur fit don de la vie, l'arbre de vie même, avec l'intention et le but qu'ils puissent vivre avec Lui, par cela, dans la beauté de Sa sainteté pour toujours ; et qu'ils puissent apprécier la communion et la fraternité avec Lui, pendant leur vie sur terre, dans son alliance de vie qu'Il a établit avec eux. Mais en brisant Son alliance, en prêtant oreille aux subtilités du serpent, la mort entra en eux et reigna sur eux et sur tout, dans une condition déchu. La mort reigna à partir d'Adam jusqu'à Moïse, par lequel Il ajouta la Loi à cause de leur transgression, celle-ci devait demeurer sur eux jusqu'à ce que vienne la semence, qui est Christ ; qui devait écraser la tête du serpent, qui avait prévalu sur eux, et qui avait la puissance de détruire cette mort qui, par le péché avait autorité sur eux. Et c'est ce Christ venu de Dieu, qui de nos jours est manifesté en esprit, afin de détruire les oeuvres du diable, et pour restaurer toute l'humanité dans cette perfection de sainteté, dans lequel ils furent crées.

Et à tous ceux qui le reçoivent réellement, dans son aspect spirituel, et qui s'abandonnent à le suivre sur le chemin étroit et resserré de la sainteté, Il leur donne maintenant le pouvoir de devenir fils et filles de Dieu, qui non seulement ont reçu l'esprit d'adoption, mais il leur est donné de pouvoir y marcher, de sorte qu'ils sont capable d'appeler Dieu, Père ; étant devenu fils et filles de Dieu, en suivant ses préceptes et tous ce qui est dicté par Son Esprit, et engendrés par sa parole immortelle qui vit et demeure pour toujours. Ils sont issues de cette naissance qui, sur terre, ne peuvent appeller aucun homme, père, ou maître ; et pourtant ils sont les serviteurs de tous, par amour pour Christ, leur Prince de Paix céleste, de qui ils ont appris à être modestes et humbles, et leurs âmes sont entrées dans le repos avec Lui, où les méchant ont cessés d'ennuyer, et ceux qui sont épuisés ont trouvés le repos, et où on entend plus la voix de l'oppresseur.

Et Il a brisé, et continuera encore de briser l'alliance que beaucoups ont fait avec la mort, c'est à dire l'assujettissement à celle-ci tant qu'ils sont sur terre ; et l'accord qu'ils ont fait avec l'enfer, d'être sous le joug du péché, et des liens de la corruption toute leur vie, et de ne jamais être affranchi du péché et de la corruption de leur jours entiers, tel que des milliers sont séduit par cette croyance.

À cause de cela la venue, la souffrance, la mort, la résurrection et l'ascension de Jésus-Christ, notre ultime sauveur et Médiateur, est rendu nul et sans effet ; et le sang de Sa croix a été compté comme chose inutile ; cela est une grande offence fait à Dieu.

Car, premièrement, Sa venue et sa manifestation avait pour but d'ôter le péché, 1 Jean 3:5. « Petits enfants, que personne ne vous séduise. Celui qui pratique la justice est juste, comme lui-même est juste. » verset 7. « Quiconque demeure en lui ne pèche point ; quiconque pèche ne l'a pas vu, et ne l'a pas connu. » verset 6. « Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les oeuvres du diable. » 1 Jean 3:8. « Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pécher, parce qu'il est né de Dieu. C'est par là que se font reconnaître les enfants de Dieu et les enfants du diable. Quiconque ne pratique pas la justice n'est pas de Dieu, non plus que celui qui n'aime pas son frère. » 1 Jean 3:9-10.

Ainsi ceux qui plaident en faveur de continuer à pécher dans leur corps mortel durant leur vie, s'opposent à l'avantage de sa venue et de sa manifestation, qui avait pour but d'ôter le péché, et de faire cesser toute transgression, 1 Jean 3:5, Héb 9:26, 1 Tim 1:15, Dan 9:24, et en conséquence de l'avantage de sa souffrance, de sa mort, de sa résurrection, et de Son ascenscion dans la gloire ; Il fut le sacrifice parfait pour le péché, et un Médiateur qui avait la puissance d'anéantir celui qui a la puissance de la mort, c'est à dire le diable, Héb 2:14 ; « et de délivrer tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude. » verset 15. « Lui qui est monté au-dessus de tous les cieux, afin de remplir toutes choses : Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l'oeuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ,jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, » Éph 4:10-13.

Ainsi ils l'ont exalté, eux qui étaient les véritables témoins du pouvoir de Sa mort, et de la vertue de Sa résurrection et de Son ascension, par lequel ils obtinrent la victoire sur la mort, les ténèbres, et sur le pouvoir de la tombe ; et devinrent plus que vainqueurs, par celui qui les a aimés, Rom 8:37. Et ils rendirent grâce à Dieu leur a donné la victoire par Jésus-Christ, et les a fait triompher de la mort et de son aiguillon, c'est à dire le péché. 1 Cor 15:55-57.

Deuxièmement, ceux qui croient que les hommes doivent porter sur eux un corps de péché alors qu'ils sont sur terre, rendent inefficace, quant à eux-mêmes, la circonscision et le baptême de Christ, répugnant par rapport au témoignage de l'apôtre, Col 2:10-11. « Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité. Et c'est en lui que vous avez été circoncis d'une circoncision que la main n'a pas faite, mais de la circoncision de Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair : ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l'a ressuscité des morts. » Col 2:10-12. Et aussi Jean, bien que ministre du baptême d'eau, témoigna que Christ « allait les baptiser du Saint-Esprit et de feu : avec son van à la main ; il nettoiera son aire, et il amassera son blé dans le grenier, mais il brûlera la paille dans un feu qui ne s'éteint point. » Mat 3:11-12. Ici il y a une séparation complète, du bon grain et de l'ivraie ; le baptême de Christ n'abandonnait pas ceux qui étaient baptisés dans un corps de péché : car comme « tous ceux qui ont été baptisés en Jésus Christ, c'est en sa mort qu'ils ont été baptisés ; Ils ont donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même eux aussi puissent marcher en nouveauté de vie ; sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché ; » Rom 6:3-6.

Troisièmement, ceux qui plaident pour le maintiens du péché pour tous les jours d'un homme, ont fait que le sang de Christ n'a pas plus de valeur que le sang des taureaux et des boucs, qui étaient offert dans la première alliance, aspergeant ceux qui étaient impurs, et qui sanctifie comme touchant la sanctification de la chair. Mais combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s'est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des oeuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant ! Héb 9:13-14. Ici il y avait une purification de la conscience intérieure de la mort et des oeuvres mortes, par la vertue du sang de Jésus. Ici nous avons l'antitype de Moïse sous la Loi, aspergeant le peuple, avec le sang des veaux et des boucs, avec de l'eau, de la laine écarlate, et de l'hysope ; et il fit l'aspersion sur le livre lui-même et sur tout le peuple, en disant :« Ceci est le sang de l'alliance que Dieu a ordonnée pour vous. Il fit pareillement l'aspersion avec le sang sur le tabernacle et sur tous les ustensiles du culte. » Héb 9:19-21.

Car si le sang des taureaux et des boucs avait pu ôter le pécher, il n'y aurait pas eu le besoin d'un autre sacrifice : mais c'est avec l'expression d'un blâme que le Seigneur a dit, « Voici, les jours viennent, dit le Seigneur, Où je ferai avec la maison d'Israël et la maison de Juda Une alliance nouvelle,Non comme l'alliance que je traitai avec leurs pères, Le jour où je les saisis par la main Pour les faire sortir du pays d'Égypte ; Car ils n'ont pas persévéré dans mon alliance, Et moi aussi je ne me suis pas soucié d'eux, dit le Seigneur. »

« Mais voici l'alliance que je ferai avec la maison d'Israël, Après ces jours-là, dit le Seigneur : Je mettrai mes lois dans leur esprit, Je les écrirai dans leur coeur ; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple. »

"Aucun n'enseignera plus son concitoyen, Ni aucun son frère, en disant : Connais le Seigneur ! Car tous me connaîtront, Depuis le plus petit jusqu'au plus grand d'entre eux ; » Héb 8:8-11.

C'est connu que le sang d'aspersion, qui parlait mieux que celui d'Abel, et qui est capable de laver de tout péché, et sanctifier corps, âme et esprit ; conclure toute les offrandes et les sacrifices de la Loi et de la première alliance, qui ne peuvent rendre parfait sous le rapport de la conscience celui qui rend ce culte, Héb 9:9 et qui par conséquent ne pouvait continuer, mais elle a été abolit à cause de son impuissance et de son inutilité ; n'étant que des ombres et des types de l'aspersion spirituelle, la sanctification et la purification du coeur et de la conscience, par le sang de Jésus, l'Agneau sans tâche, qui par « une seule offrande, a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés. » Héb 10:14.

Quatrièmement, ceux qui plaident en faveur d'un corps de péché, pour la durée de leur vie, rendent la circonscision de Christ sans importance, et ils font porter à Paul, ce grand ministre du grand évangile, un faux témoignage. Il a dit aux Romains, qui avaient été baptisés dans la mort de Christ, ce qui est une mort au péché ; « sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché ; » Rom 6:6. « Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ. En effet, la loi de l'esprit de vie en Jésus Christ m'a affranchi de la loi du péché et de la mort. » Rom 8:2. « Car, lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l'égard de la justice. Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle. » Rom 6:20-22.

Cinquièmement, ceux qui ne croient pas dans le fait d'être affranchi du péché de ce côté-ci de la tombe, rendent sans effet la promesse de Christ faite aux Juifs qui croient en Lui, qui a dit, « Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ;vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. » Jean 8:31-32. « Et si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres » v. 36.

Cette liberté par le Fils, est obtenue par personne autre que ceux qui s'abandonnent eux-mêmes pour le suivre et obéïr à Sa parole, à eux, Il leur donne le pouvoir non seulement d'être serviteurs, mais aussi des fils de Dieu. Nul ne peut non plus tenir ferme dans cette liberté, mais comme ils sont quotidiennement supportés par la puissance de celui en qui demeure leur liberté ; ceci incita l'apôtre à exorter les saints, qui étaient nés de femmes libres par la promesse, de « Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude. » Gal 5:1. Et aux Hébreux, « Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c'est à dire le diable, et qu'il délivrât tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude. »

Maintenant un corps de péché, toute une vie entière, garde l'âme captive ; c'est de ces liens que le Fils de l'homme est venu nous libérer. Car la créature à été crée soumise à la vanité, non pas volontairement, mais à cause de celui qui l'a assujettie dans l'espérance. Parce que la créature elle-même sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu. Or, nous savons que, jusqu'à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l'enfantement. Rom 8:21-22, cela jusqu'à ce que l'oeuvre de délivrance par le Fils de Dieu soit connu, Lui qui peut sauver parfaitement ceux qui s'approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur Héb 7:25. Donc Il était et Il est toujours le sauveur parfait pour sauver son peuple, ses disciples et ses fidèles de (remarquez de, et non dans) leurs péchés, Mat 1:21.

Sixièmement, ceux qui rejettent la perfection dans cette vie, rendent les commandements de Christ sans force Mat 5:48. Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait. Son commandement s'adressait aux hommes vivants, non pas aux morts. Maintenant, si cette perfection n'est pas accessible, la bouche de la vérité n'aurait pas commandé cela ; ces commandements ont toujours été justes, et non pénibles, 1 Jean 5:3.

Septièmement, ceux qui ne croient pas à la perfection dans la sainteté de ce coté-ci de la tombe, ont sous estimés, et n'ont pas réellement crut la prière du Christ, Jean 17:23, moi en eux, et toi en moi, -afin qu'ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m'as envoyé et que tu les as aimés comme tu m'as aimé. Ainsi que le témoignage de Paul aux Corinthiens : et ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d'Esprit et de puissance,afin que votre foi fût fondée, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu. Cependant, c'est une sagesse que nous prêchons parmi les parfaits, sagesse qui n'est pas de ce siècle, ni des chefs de ce siècle, qui vont être anéantis ; 1 Cor 2:4-6. Et dans son second Épître, il les exhorte de continuer à se perfectionner, 2 Cor  13:11. Et le même apôtre, écrivant aux Éphésiens, parle de Christ ainsi : Celui qui est descendu, c'est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux, afin de remplir toutes choses. Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l'oeuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ, jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, Éph 4:10-13.

Maintenant tous ces dons sont nuls, et sans effet, pour ceux qui ne croient pas que la perfection puisse être témoignée dans cette vie. C'est là un signe évident qu'ils ne savent rien d'elle, ni de l'oeuvre du ministère, ni des étapes progressives de tout vrai croyant de l'évangile, vers la perfection de la sainteté, au yeux de Dieu, que tout véritables fidèles de Christ s'empressent d'obtenir, par la puissance et l'efficacité de la vie de Jésus, qui de nos jours, a été amené à la lumière et s'est manifesté dans la chair mortelle, à travers l'évangile de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, qui est un évangile de bonne nouvelle ; c'est à dire, la délivrance de l'esclavage du péché et de Satan, et la rédemption parfaite, la réconciliation et le salut, disponible à toute maison d'homme, pour être formé dans l'homme par Christ, Dieu le grand ouvrier. Tous ceux qui croient vraiment en Lui sont des témoins vivants ; étant devenu son ouvrage, ayant été créés en Jésus Christ pour de bonnes oeuvres, que Dieu a préparées d'avance, afin que nous les pratiquions ; selon Éph 2:9-10. Seulement ceux qui sont les vrais témoins de cette oeuvre, peuvent louer le Seigneur, étant devenu des membres vivants de ce corps, dont Christ est la tête, le chef et le législateur. Ils ne sont pas de ce monde, tout comme Lui n'est pas de ce monde ; ils n'en cherchent pas non plus les honneur ni les avancements ; mais ils sont ici comme des pèlerins et des étrangers. Et bien qu'ils sont sur terre, leur conduite se trouve dans les cieux ; ayant le sceaux de l'Esprit de Dieu rendant témoignage avec leurs esprits, qu'ils sont fils et filles de Dieu.

Ceci est le résultat et le fruit du véritable jour de l'évangile, produit et formé en tous ceux qui y marchent jusqu'à la fin. Ceux-ci ne sont pas emportés par tout vent de doctrine, par les ruses des hommes, et les fourberies de ceux qui se tiennent prêt, pour leur profit impie, à tromper ; mais qui sont nées de cette semence élue, dans laquelle aucun séducteur ne peut entrer ; et qui marchent dans la Lumière de l'agneau, selon la prophétie de Jean, Ap 21:23-24, dans laquelle ne se trouve ni nuit ni ombre de la mort. Ceux-là ont une pierre blanche et un nom nouveau que nul homme ne connait si ce n'est celui qui le possède ; et ils sont revêtu de lin blanc qui est la justice de l'agneau, placé sur eux par celui qui a fait l'oeuvre en eux ; ayant leurs lampes remplit d'huile, et ils sont prêt à entrer avec l'époux, l'orsqu'Il appellera.

Mais consirérons celles-là qui n'ont pas d'huile dans leur lampes, mais qui sont forcées d'aller vers ceux qui en vendent ; that they may read how such were entertained by the heavenly Bridegroom, Mat 25. « Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles ; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria : Voici l'époux, allez à sa rencontre ! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages : Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent : Non ; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous ; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. A Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva ; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent : Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit : Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. »

Maintenant celles-ci comptaient parmi les vierges, et au cours de leur vie, elles connaissaient leur devoir, qui était de toujours avoir de l'huile à l'intérieur, de garder toujours leurs lampes allumées afin d'être prêtes à entrer, lorsque l'Époux de leur âme viendrait. Mais celles qui étaient folles ne l'étaient pas, néanmoins elles étaient conscientes, elles ont désirée en avoir lorsque vint l'époux, et donc elles sont allées en acheter chez ceux qui en vendaient. Mais oh ! pendant qu'elles étaient parti, la porte s'est refermée, et elles ne purent entrer dans la salle des noces. Oh ! craignez ceci, vous tous qui êtes sorti pour en acheter, de peur que la porte se ferme contre vous pour toujours.

Huitièmement, ceux qui plaident pour demeurer dans le péché et l'imperfection, pour tous les jours de leur vie, ont de ce fait, subverti pour eux-mêmes le témoignage de Jean, le disciple bien-aimé, 1 Jean 4:17: Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde : c'est en cela que l'amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l'assurance au jour du jugement ; [remarquez, dans ce monde.] Il n'a pas dit, d'accueillir la mort pour nous rendre parfait, comme quelques ouvriers imparfaits ont fait récemment ; en attribuant plus de pouvoir et de vertu à une feuille enroulée, qu'au sang de Jésus-Christ, répugnant au témoignage des saints et des vrais croyants, qui de leurs temps témoignaient, que s'ils marchaient dans la lumière, tout comme Dieu est dans la lumière, ils étaient mutuellement en communion, et le sang de Jésus-Christ son Fils les purifiait de tout péché, 1 Jean 1:7. Ce Jean parla dans la foi, dans laquelle les croyants grandissait ; et dont ils témoignaient par la suite, comme j'ai noté ci-dessus.

Neuvièmement, ceux qui disent, qu'ils ne peuvent être nettoyés en ce monde, n'ont aucune part à ces bénédictions prononcés par Christ, Mat 5:8: Heureux ceux qui ont le coeur pur, car ils verront Dieu ! et, Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés ! verse 6.

Maintenant, nul ne peut être rassasié de justice, ou témoigner d'un coeur pur, alors qu'il reste un corps de péché ; pas plus que personne ne peut devenir participant de la foi vivante qui purifie le coeur, 1 Pi  1:22, Acts 15:9, 1 Tim 1:5, alors qu'ils continuent dans le péché et l'incrédulité, qu'ils ne peuvent être rendu purs dans ce monde. Et si non dans ce monde, cela concerne grandement ceux-là, tandis qu'ils ont un jour, pour considérer où et quand ils ils seront affranchi et prêt à entrer dans le Royaume des Cieux, là où nul impur ne peut entrer, Éph 5:5, Ésa 38:18, ni la mort ni la tombe ne peut louer le Seigneur, ni ceux qui sont descendus dans la fosse n'espèrent plus en sa vérité.

Objection. Mais la grande objection et le prétexte que plusieurs ont de nos jours, est que dans Jean, où il a dit : Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous. 1 Jean 1:8, en suposant que ni lui ni aucun des saints hommes de Dieu, n'aient jamais eu, ou qu'ils n'aient jamais connu une meilleure condition ou état que de continuer à vivre dans le péché tous les jours de leur vie ; ce qui est une grande erreur et qui a de graves conséquences, comme peuvent le voir ceux qui lisent 1 Jean 3:2-10: Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté ; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est. Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur. Quiconque pèche transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi. Or, vous le savez, Jésus a paru pour ôter les péchés, et il n'y a point en lui de péché. Quiconque demeure en lui ne pèche point ; quiconque pèche ne l'a pas vu, et ne l'a pas connu. Petits enfants, que personne ne vous séduise. Celui qui pratique la justice est juste, comme lui-même est juste. Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les oeuvres du diable. Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pécher, parce qu'il est né de Dieu. C'est par là que se font reconnaître les enfants de Dieu et les enfants du diable. Et 1 Jean 4:17, Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde : c'est en cela que l'amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l'assurance au jour du jugement.

Commentaires de l'Éditeur de ce Site : En essayant de réfuter les nombreuses écritures qui témoignent de la perfection, de la sainteté, et de la pureté, les faux prophètes pointent vers 1 Jean 1:8 - Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous. - étant pris hors du contexte des écritures qui l'accompagnent, comme si le péché pouvait être invincible dans cette vie ci. Jean continu à décrire le processus par lequel le sang de Christ nous purifie de tout péché. Nous commençons tous en tant que pécheur, mais nous pouvons être purifiés par Christ. Voyez la Purification, comment Jean décrit le processus. Voyez Comment Bénéficier De La Puissance Transformatrice De Dieu, pour savoir comment recevoir la purification.

La perfection fut témoigné dans ce monde par ceux qui sont devenu plus que vainqueurs par celui qui les a aimés. Rom 8:37. Et Paul écrivant aux Romains, disait : comme le péché a régné par la mort, ainsi la grâce régnât par la justice pour la vie éternelle, par Jésus Christ notre Seigneur. Que dirons-nous donc ? Demeurerions-nous dans le péché, afin que la grâce abonde ? Loin de là ! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché ? Rom 5:21, Rom 6:1-2.

Et écrivant aux Éphésiens au sujet de la condition de l'église, il exhorta les maris à aimer leurs femmes, tout comme Christ a aimé son église, et s'est donné Lui-même pour elle ; afin qu'il la sanctifiât, en la purifiant par le lavage d'eau par la parole ; afin que lui se présentât l'assemblée à lui-même, glorieuse, n'ayant ni tache, ni ride, ni rien de semblable, mais afin qu'elle fût sainte et irréprochable. Éph 5:27.

Ceci est l'église du premier né, ceux dont paul parla aux Hébreux, vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, des myriades qui forment le choeur des anges, de l'assemblé des premiers-nés inscrits dans les cieux, du juge qui est le Dieu de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection, Héb 12:22-23.

Et Jésus a dit à Ses disciples : Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, [dans l'homme] et sur toute la puissance de l'ennemi ; et rien ne pourra vous nuire. Cependant, ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis ; mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits dans les cieux. Ici se trouvait la parfaite liberté de l'église, qui était devenu participant de cette précieuse foi, qui alors leur était livré, par laquelle ils avaient la victoire sur la mort, l'enfer et la tombe, et ils furent aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit. Eph 2:19-22.

Ils étaient loins de plaider pour la continuation du péché au cour de leur vie entière, comme plusieurs de nos jours font ; qui pensent professer Christ en paroles, bien qu'ils le renient en oeuvres, ce qui est une sorte d'athéisme ; et ainsi leur oeuvres rendent leurs paroles mensongères ; car ce ne sont pas les paroles, mais les oeuvres, qui manifestent la véritable foi, Jacques 2:14-25. Car comme Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les oeuvres est morte. verset 26. Ceux qui sont en dehors de cette foi qui purifie le coeur, et qui donne la victoire sur le monde, et qui ne croient en aucune victoire de ce coté-ci de la tombe, leur prédication est vaine, et leur foi est vaine, et ils sont toujours dans leurs péchés ; et ce qu'il y a de pire, ils ne croiront en aucune libération du péché en ce monde. Christ n'est pas Roi, gouverneur ni évêque dans l'âme de ces gens ; ils n'ont pas non plus part en Lui qui est la résurrection et la vie, parce qu'ils ne sont pas lavés ni sanctifiés par Lui ; car Il a dit à Pierre, si je ne te lave, tu n'auras point de part avec moi. Jean 13:8-10.

Objection. Mais j'ai entendu certains affirmer, que Dieu permet le péché, à ses plus précieux enfants, afin de les garder humbles.

C'est là une doctrine de l'antichrist, et cela n'a pas le moindre fondement dans les Saintes Écritures, pas plus que cela ne fut entendu parmi les pires faux prophètes Juifs, que j'ai pu entendre ou lire. Parce que si le péché est la cause de l'humilité, Christ est venu en vain, Lui qui était l'exemple parfait de l'humilité, Lui qui n'a point commis de péché, Et dans la bouche duquel il ne s'est point trouvé de fraude ; 1 Pi 2:22.

Mais c'est la puissance de Dieu qui libère l'homme, et qui le garde quotidiennement dans un cadre de pensée et d'esprit humble, afin de le préserver à travers la foi jusqu'à la fin des temps. Ceci amena Paul à dire, lorsque son départ approcha, sans arrogance, mais humblement : J'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi. Désormais la couronne de justice m'est réservée ; le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement. 2 Tim4:6-8. Lors de son départ, il n'avait pas à accomplir la grande oeuvre du salut et de la victoire ; mais son témoignage était fait, et il avait audacieusement témoigné de cela à Timothée, comme quelques unes de ses dernières paroles.

Et Pierre, quand il fut près de quitter ce monde, ayant exalté la puissance de Dieu, par laquelle ils ont fuit la corruption qui existe dans ce monde par la convoitise, il exhorta tous les saints à s'appliquer d'autant plus, à affermir leur vocation et leur élection 2 Pi  1:4-10. Ceci n'aurait pas pu se faire alors que le péché demeurait dans leurs corps mortels ; par conséquent ils devaient témoigner de la fin tandis qu'ils étaient sur terre ; car auparavant le roi Ézéchias avait témoigné, Seigneur, tu as pris plaisir à retirer mon âme de la fosse du néant, Car tu as jeté derrière toi tous mes péchés. Ce n'est pas le séjour des morts qui te loue, Ce n'est pas la mort qui te célèbre ; Ceux qui sont descendus dans la fosse n'espèrent plus en ta fidélité. Ésa 38:17-18. Maintenant si la mort ne peut célébrer le nom du Seigneur, ni que la tombe ne puisse le louer, comme il est dit ci-dessus, mais dans quelle condition déplorable se trouvent ceux qui sont convaincu de croire qu'ils doivent avoir un corps de péché jusqu'à leur mort, et que jamais ils ne pourront en être affranchi de ce coté-ci de la tombe ? Je laisse le soins au témoin de Dieu à l'intérieur de toutes les consciences de sonder cela.

Et de plus, Je désire que tous ceux qui sont pour la continuation du péché durant toute leur vie, découvrent s'il leur est possible, par les Saintes-Écritures, où et quand l'homme, ainsi que toute l'humanité seront complètement lavés des péchés : soit avant la mort, à la mort, ou après la mort, entre la mort et le jugement ; voyant qu'aucun impudique, ou impur, ou cupide, c'est-à-dire, idolâtre, n'a d'héritage dans le royaume de Christ et de Dieu. Éph 5:5-6. Et Jean, dans le Livre de l'Apocalypse, attesta en ce qui concerne la cité céleste, qu'il n'entrera chez elle rien de souillé, ni personne qui se livre à l'abomination et au mensonge ; il n'entrera que ceux qui sont écrits dans le livre de vie de l'agneau. Apo 21:27.

Objection. Mais certains se sont objectés et ont dit, que si les gens sont complètement lavés du péché de ce côté-ci de la tombe, alors ils n'ont pas besoin de Médiateur ni d'avocat.

La conclusion est injuste et déduite à tort. Car besoin il y a de Christ en tant que Médiateur et avocat pour toute l'humanité, ceux pour qui Christ prie ou intercède, que ce soit pour les transgresseurs ou pour les saints ; pour le non-sanctifiéand, pour celui qui est sanctifié ; pour les premiers, afin qu'ils puissent être sanctifiés ; pour les derniers, afin qu'ils puissent être préservés et gardés du mal : ainsi il y a un besoin du Christ en tant qu'avocat pour toute l'humanité.

Question, Dans quelle condition des personnes peuvent-elles avoir réellement avantage de la médiation et de l'intercession de Christ de manière à recevoir le pardon et le salut ?

Réponse. Dans un état de besoin face à cela, et par la suite d'un véritable désir ; et lorsqu'ils n'endurcissent pas leurs coeurs jusqu'à pécher volontairement. Christ intercède pour les hommes, alors qu'ils ont un jour de visitation, dans lequel Son Esprit travaille avec eux. Mais Son Esprit ne travaillera pas toujours avec l'homme, s'ils persistent dans leur rébellion ; ainsi Christ n'intercèdera pas toujours avec eux. Il y a un péché qui mène à la mort(ou pécher volontairement jusqu'à la mort) pour lequel aucun pardon n'est obtenu par un sacrifice, un avocat ou un médiateur ; voyons ce que l'apôtre a dit aux Hébreux : Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, mais une attente terrible du jugement et l'ardeur d'un feu qui dévorera les rebelles. Héb 10:26-27.

Mais il y a un péché, qui ne mène pas à la mort, à propos duquel, Jean a écrit aux petits enfants, en disant, Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste. 1 Jean 2:1. Pour ce péché, il y a un avocat et un médiateur. Si un homme vois son frère commettre un péché qui ne conduit pas à la mort, il demandera, et il lui donnera la vie pour ceux qui ne pèchent pas jusqu'à la mort.

Ici le bénéfice de la médiation et de l'intercession de Christ, qui est votre avocat auprès du Père est reçu, et sans offence ni déception ; car Il a dit Le Fils de l'homme en sera comme d'un homme qui, partant pour un voyage, laisse sa maison, remet l'autorité à ses serviteurs, indique à chacun sa tâche, et ordonne au portier de veiller. Veillez donc, car vous ne savez quand viendra le maître de la maison, ou le soir, ou au milieu de la nuit, ou au chant du coq, ou le matin ; craignez qu'il ne vous trouve endormis, à son arrivée soudaine. Ce que je vous dis, je le dis à tous : Veillez. Marc 13: 34-37. Maintenant il n'y a aucune condition de ce coté-ci de la tombe, qui soit au-dessus de l'état de veille ; car lorsque l'ennemie est chassé de la maison, ce qui est le coeur, et que celle-ci est balayé et ornée ; finalement par manque d'attention et de prudence, l'ennemie prend avec lui sept autres esprits, encore pire que lui, et ils entre là et en font leur demeure, et la condition de cet homme est pire que la première. Lorsque l'esprit impur est sorti d'un homme, il va dans des lieux arides, pour chercher du repos. N'en trouvant point, il dit : Je retournerai dans ma maison d'où je suis sorti ; Luc 11:24-26.

Sur ce compte rendu l'apôtre Pierre exhorte les saints ; Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. Résistez-lui avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde. Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus Christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables. 1Pi 5:8-10.

Et l'apôtre Jude a dit : Dieu a gardé, enchaînés à perpétuité dans les ténèbres pour le jugement du grand Jour, les anges qui ont abandonné leur demeure au lieu de conserver leur rang. Jude 6. Cela ne fut pas écrit dans le but d'être imité, mais pour stimuler la vigilance de tous ceux qui sont venu afin d'être changés en une demeure pour Dieu, à travers l'Esprit, afin qu'ils puissent conserver leurs demeures, et qu'ainsi ils n'aillent pas vers ceux qui disent, voici, le Christ est ici ; ou il est là. Si donc on vous dit : Voici, il est dans le désert, n'y allez pas ; voici, il est dans les chambres, ne le croyez pas. Mat 24:26. Car Christ en vous l'espérance de la gloire, est la portion de tous ceux qui ne sont pas réprouvés en ce qui concerne la foi, 2 Cor  13:5-6. Il habite et marche en son temple ; et Ses brebis entendent Sa voix, et elles le suivent, Jean 10:3,27, mais elles ne suivront pas un étranger.

Mais l'habitation certaine et le lieu de repos sûr c'est le Nom du Seigneur ; Le juste s'y réfugie, et se trouve en sûreté. Pro 18:10. Ici aucun dévoreur ni de bête féroce ne peut entrer ; et ceux qui demeurent en cela jusqu'à la fin, dans la foi, la patience et la bienfaisance, ont l'immortalité et la vie éternelle, étant des témoins vivants du but éternel de Dieu en envoyant dans le monde Son Fils unique, c'est à dire pour faire cesser la transgression, pour mettre fin au péché et amener la justice éternelle, selon la prophétie de Daniel : Dan 9:24. Ceux-là ont l'avantage de sa venue, et de sa mort, de sa résurrection et de son ascension, et ils le reconnaissent comme leur Médiateur, pour qu'Il intercède pour eux auprès du Père, jour et nuit : Jean 17:6-11, afin qu'ils puissent être gardés de tout péché.

La perfection d'être libre du péché dans ce monde, ne peut être témoignée par personne d'autre que ceux qui reçoivent Christ, tout comme le Père lui a donné, avec foi et une pleine assurance, qu'Il est désireux et capable d'en finir avec la transgression qu'il y a dans chaque âme, et à la place de cela, de l'amener, et de la remplir de la justice éternelle, et de sauver jusqu'à la limite tous ceux qui lui obéïssent, et qui viennent à Dieu par Lui. Et en lui obéïssant, tous ceux qui le suivent ainsi jusqu'à la fin, sont sanctifiés et purifiés, et seront glorifiés avec la gloire qui Lui plait de leur donner ; et ainsi ils sont devenu ses joyaux, faits pour être recueillit dans son trésor pour toujours. Ceux-ci sont témoins de leurs foi, même du salut de leur âmes ; et ils sont en mesure de placer leur sceaux pour le bénéfice de la venue, de la souffrance, de la mort, de la résurrection et de l'ascension du Christ, leur médiateur et avocat : et par conséquent la perfection et la liberté hors de l'emprise du péché doit être cru, et poursuivie dans cette vie, autrement on ne pourra jamais la connaître ou l'atteindre ; ni recevoir les bénéfices de la venue, de la mort, de la résurrection et de l'ascension de Jésus-Christ.

Par conséquent, malheur à ce grand ennemi de l'humanité, qui a aveuglé le monde les empêchant de voir et de croire ces choses qui appartiennent à leur éternelle félicité ; mais qui les a persuadé, et subjugués pour qu'ils passent leurs jours dans la vanité, et qu'ils s'en aillent dans leur tombe avec tristesse, et qu'ils meurent dans leur péchés et leurs pollutions, comme Christ disait aux Juifs, Jean 8: 21-24: car si vous ne croyez pas ce que je suis, vous mourrez dans vos péchés ; et vous mourrez dans votre péché ; vous ne pouvez venir où je vais.

Maintenant les Juifs externes, qui ne voulaient pas croire en Lui dans son apparence externe, et qui ont fermés pour eux-mêmes la porte d'entrée du Royaume de Dieu, sont mort dans leurs péchés, ne croyant pas aux bénéfices de sa venue, à l'offrande, à sa résurrection, ou à son ascension. Donc, que les Chrétiens externes prennent garde maintenant, par crainte qu'en le rejetant, et non en le reçevant dans son apparence interne et spirituelle, ils ferment sur eux-mêmes la porte d'entrée dans le Royaume ; et abandonné pour être captivés sous le pouvoir du péché et de Satan tous leurs jours ; car on ne ridiculise pas Dieu, son Esprit ne s'efforcera pas toujours, à offrir la connaissance des secrets de Dieu aux mortels, mais le jour de leur visitation aura une fin | et alors ils crieront, et Il n'entendra pas ; et ils chercheront la mort, et ne la trouveront point.

Car le grand Dieu d'Israël a envoyé son seul Fils dans le monde, dans son apparence spirituelle, pour accomplir la Loi, pour en finir avec la transgression, et amener la justice éternelle ; et tous ceux qui le reçoivent, et qui s'abandonnent à le suivre dans la régénération, il leur donnera le pouvoir de devenir fils et filles de Dieu ; et Il leur donnera l'esprit d'adoption, leur permettant de crier, Abba, Père ; ils ne sont pas de ce monde, tout comme Lui n'est pas de ce monde, par conséquent le monde les hait.

Et maintenant que tous ceux qui ne croient pas qu'il puisse y avoir mieux que d'être sous les liens de la corruption durant toute la vie passée sur terre, puissent sérieusement peser et considérer, où et quand ils seront libérés, en voyant qu'aucune personne impur ne peut entrer dans le Royaume de Dieu, Éph 5:5. Et puissse les rabbins érudits résoudre cela s'ils le peuvent ; car cela les concerne au plus haut point, afin que leur jour ne puisse se terminer, avant que leur travail soit accomplit, et que vienne sur eux la nuit dans laquelle nul homme ne peut travailler.

Ce n'est pas la profession de la Chrétienté, mais son oeuvre dans l'âme qui rend l'humanité bonne et acceptable aux yeux de Dieu. J'énoncerai que quelques uns, parmi les nombreux témoignages donnés par les premiers Chrétiens aux cours des âges( laissés par écrits jusqu'à ce jour, à savoir ; Clémens d'Alexandrie a donné ce petit compte rendu sur eux : « Aucun homme parmi nous n'est Chrétien, ou considéré comme vraiment riche, tempéré et généreux, mais celui qui est pieux et religieux ; nulle personne ne porte l'image de Dieu, que celle qui croit et parle de ce qui est juste et saint ; de sorte que brève est la condition de nous qui suivons Dieu. Tels sont nos désirs, tels sont nos discours, ainsi sont nos discours, tels sont nos actions : ainsi sont nos actions ; telle est notre vie : si universellement bonne est la vie entière des Chrétiens. Assurément il n'y a pas de plus grands ennemis pour une profession dénudé, et le couvert d'une mauvaise vie, sous le titre de Chrétienté ! En est-il qui vivent autrement que ce que Christ a commandé ? [S'il en est ainsi,] c'est là la preuve la plus certaine qu'ils ne sont pas Chrétiens, bien qu'avec leurs langues ils professent doucement la doctrine Chrétienne ; car ce n'est pas simplement les professeurs, mais ceux qui vivent selon leur profession qui seront sauvés ; comme avait déclaré Justin le Martyre devant les Empereurs. » —Le Christianisme Primitif, Partie 1. c. 4.

Qu'aucun homme ne dise Basile, a imposé lui-même par des paroles inconsidérés, en disant, bien que je sois un pécheur, je suis tout de même un Chrétien ; et j'espère que ce titre sera mon abrit. Mais écoute pécheur, tous les hommes méchants seront ligotés ensembles, et au grand jour de la vengeance ils seront, avec indifférence, jetés dans ces flammes dévorantes et impitoyables."—Prim. Christ. Part 1. fol. 82. с. 4.

Maintenant il y a vait la corruption qui se faufilait dans la Chrétienté ; mais ceux-là parmi eux qui étaient droits virent cela, et donnèrent un premier témoignage contre cela ; mais cela n'était pas encore rendu à ce state de l'arrogance, au point de plaider en faveur de la continuation du corps de péché jusqu'à la fin de leurs jours ; parla suite cela est venu progressivement, dans la nuit des ténèbres et de l'apostasie à partir de la vie de Jésus, celui qui nous sauve totalement du péché.

Hors de cette corruption est né le Pape, qui adopta l'honorable titre de Chrétien et de père supérieur, ou de cela père des pères : mais plus tard en tombant dans l'apostasie, elle [l'église] elle fut submergés par plus de corruption, et mit en place ces choses, que les Chrétiens primitifs les plus purs dénigraient et réprouvaient ; trops volumineux pour être mentionnées ici.

Étant sous le joug de la corruption, et ignorant la puissance de Dieu et Sa capacité à libérer l'âme du piège de la corruption dans cette vie, elle [la fausse église] en déduit que toute l'humanité doit porter son corps de péché jusqu'à la fin de ses jours. C'est alors que l'ennemi survint avec une autre illusion, encore plus subtile, et placa sur eux le mensonge d'un purgatoire, ou d'un lieu de purification des péchés, entre la mort et le jour du Jugement, dont on ne trouve aucune nuance dans les Saintes Écritures pour justifier cela. Mais la noble compréhension des gens fut obscurcit par les ténèbres, ceci fut reçu parmi eux comme étant orthodoxe, et c'est encore ainsi de nos jours pour des milliers de gens errants, ne conaissant pas les écritures, ni la puissance de Dieu.

Et maintenant, mes chers amis et compatriotes, vous qui avez ceci entre les mains, puisse la tempérance et la crainte de Dieu s'emparer de vous à la lecture de ceci ; tout comme l'amour de Dieu ainsi que les entrailles de la compassion se sont emparés de moi en écrivant cela. Qu'en dépit du fait que le sujet dont il est question eut été écrit par d'autres avant moi, je ne pourrait être clair, ne sachant pas combien court peut être mon temps en ce monde, mais aussi en laissant un témoignage de la venue de notre Seigneur Jésus-Christ, en esprit, dans ce dernier âge du monde, afin de diriger la volonté de Son Père dans chaque âme, étant la sanctification, et la rédemption du péché, de la mort, des ténèbres, et le pouvoir sur la tombe ; à laquelle, à mon humble mesure, je fus un témoin visuel pendant plusieurs années ; ne demandant pour ma part, aucun avantage ni bénéfice externe en écrivant ceci ; mais que le bien-être de l'humanité, de sorte qu'ils puissent parvenir à la connaissance de la Vérité par laquelle ils peuvent être affranchi et sauvés, par la foi dans le Fils de Dieu, alors qu'ils vivent ; et pour qu'ils puissent voir, et devenir participants des bénéfices de l'apparition spirituelle et de l'oeuvre du Juste ; duquel tous les prophètes à partir de Moïse, ont portés le témoignage. Sa venue, en ces derniers jours, a dévoilé les oeuvres de Satan, dans la longue et sombre nuit de l'apostasie, qui avait recouvert le monde depuis les jours des apôtres, avec toutes les tromperies de l'injustice ; dans lesquelles la fausse église s'est ornée avec des simulacres de joyaux de vérité, et s'est établit comme une reine, à l'extérieur elle s'est parée de vêtements raffinés, ravissants et agréables pour l'oeil extérieur ; et aussi sa coupe dorée, charmante pour l'affection etl'esprit charnel ; et son temple, comme ceux des Égyptiens contre lesquels Origène, l'ancient Chrétien, témoigna : « Quand vous approchez, disait-il de leurs lieux sacrés, ils ont de glorieux vergers et des chapelles, des temples avec des portails grandioses et des portiques impressionnants, et de nombreuses cérémonies religieuses et nombreuses ; mais une fois que vous êtes entrés, et que vous vous trouvez à l'intérieur de leurs temples, vous n'y verrez là rien de désirable,... Mais comme la femme, de qui Jean témoigna, qui s'était revêtu de pourpre et d'écarlate, parée avec de l'or, des pierres précieuses et des perles, ayant dans ses mains une coupe d'or remplies d'abominations et de souillures : et sur son front était écrit un nom, UN MYSTÈRE, BABYLONE LA GRANDE, LA MÈRE DES PROSTITUÉES, ET DES ABOMINATIONS DE LA TERRE, Apoc 17:4-5. »—Prim. Chris. Part 1.p.1.

Pourtant, beaucoups ont été en amour avec elle, enchantés de boire dans sa coupe, ceux qui n'ont pas pu voir en elle. Mais maintenant le grand Sondeur des coeurs est venu, et le rouleau volant de sa colère est entré, et il entrera de plus en plus dans la maison du voleur, et dans la maison du porteur de faux témoignage, qui dit : Ainsi dit le Seigneur, et que le Seigneur ne leur a jamais parlé, et Il les détruira, avec le bois et les pierres : la bouche de l'Éternel des Armées a parlé, et cela se produira en sa saison : Zach 5:4. Mais Sion, qi a été comme une veuve abandonnée, deviendra comme une montagne fertile, et ne sera plus jamais appelée malheureuse, ni abandonnée, mais elle sera revêtu de magnifiques vêtements ; et l'Agneau et Ses fidèles demeureront là où il n'y a pas de nuit, ni d'ombre de la mort ; t Jérusalem sera une demeure paisible, elle aura le salut pour murailles et rempart, et son parvis de louange ; là il n'y a pas de temple, mais dorénavant l'agneau, pour toujours. Écrits dans les entrailles de l'amour et de la compassion pour les âmes des gens où qu'ils soient, afin qu'ils puissent reconnaitre la semence de Dieu qui se lève, et qui apporte la justice en eux, par un amoureux de toute l'humanité.

AMBROISE RIGGE

Riegate in Surrey, the 22nd of the Tenth month, 1702.


Le guide spirituel de la vie, présenté et offert à toute l'humanité, sans exception de personnes, de l'âge ou du sexe, pour diriger leurs pas sur la voie de la paix. Ou la la grâce intérieure et spirituelle de Dieu glorifié comme le seul enseignant de l'homme.

C'EST l'intérêt universelle de l'humanité entière sur toute la face de la terre, à rechercher ces choses qui appartiennent à leur paix, leur bonheur, leur tranquilité et leur repos éternel avec Dieu, lorsque le temps dans ce monde ne sera plus. Pourtant telles sont les ruses et les fourberies du serpent et de l'adversaire du bonheur de l'homme, [qui l'emporta sur Ève au commencement pour briser l'alliance de vie que Dieu avait fait avec eux] qu'il l'emporte sur la majorité de leur postérité à ce jour, pour offenser, mépriser et sous-estimer ce qui apporterait leur salut, et les amènerait à la connaissance de cette voie, ce qui est la grâce intérieure et spirituelle de Dieu, qui devient manifeste et connu par le deuxième Adam, Jésus-Christ, Jean 1:17. Ceci est la racine, la substance, et la vie de toute vraie religion dans le monde, et sans cela il n'y a rien sur la terre ; car Dieu a donné cela, afin de porter le salut jusqu'à ses confins et pour être de parfaits enseignants, suffisants pour toute l'humanité, 2 Cor 12:9. C'était l'enseignant des saints dans l'administration de l'évangile qui apporta leur salut, Tit 2:11. Et jusqu'à ce que les nations et le peuple en général en arrivent à entendre et à apprendre de cet enseignant spirituel intérieure, ils ne peuvent jamais être enseigner à renoncer à l'impiété et aux convoitises mondaines, ni à vivre dans la piété, et la sobriété dans le monde présent. C'est le Christ venu de Dieu, manifesté spirituellement dans la chair mortelle, afin de détruire les oeuvres du diables, que reçoivent, suivent et auxquelles obéïssent ceux qui n'entendent pas, qui ne peuvent jamais recevoir le pouvoir de devenir des serviteurs du Fils de Dieu ; mais qui demeurent tous les jours de leurs vies dans un fiel amer et dans les liens de l'iniquité, amassant des trésors de colère pour le jour de la colère et de la manifestation du juste jugement de Dieu, et leur religion ainsi que leur foi sont vaines et futile.

Ainsi Christ étant manifesté, devient l'auteur d'un salut éternel dans tous ceux qui croient, et c'est ce grand mystère qui fut caché à nos pères depuis plusieurs générations. Là où Il est reçu, entendu et obéï, Il manifeste dans l'âme sa force et sa puissance, qui est plus grande que la force et la puissance de l'ennemi, et lie cet homme fort qui a longtemps retenu les coeurs de beaucoups, le jette dehors, et établit à la place, Son propre trône, et il règne jusqu'à ce qu'il ait mis tous les ennemis sous ses pieds. ; et ainsi Il devient l'espérance de la gloire du peuple, Col 1:27. Et ceux qui ne le reçoivent pas, ne l'entendent et ne lui obéïssent pas, pas plus qui ne s'abandonnent pour être ainsi gouvernés par Lui, ne peuvent être ses disciples ni recevoir la puissance de Sa part pour devenir des fils et des serviteurs du Dieu vivant. Bien qu'ils puissent confesser Son nom en paroles, et faire une belle démonstration de Chrétienté dans la chair, ils sont étrangers à la vraie vie Chrétienne et sans Dieu dans le monde, mort par leurs offenses et par leurs péchés, et ne peuvent jamais être relevés du tombeau de la corruption, mais alors qu'ils croient et qu'ils attendent pour la manifestation de sa puissance, [qui se fait connaitre et qui est manifesté seulement par sa lumière intérieure et par sa grâce] afin de manifester toutes leurs oeuvres en eux et pour eux. Ainsi l'homme doit être l'ouvrage de Dieu of God, crée à nouveau en Jésus-Christ pour de bonnes oeuvres, Eph 2:10. C'est la nouvelle création, là où l'homme reçoit l'image de Dieu, c'est à dire, justice, qui fut perdu dans le premier Adam. « Car comme le corps sans l'esprit est mort, ainsi la foi sans les oeuvres est également morte, » Jac 2:17-20. Car par les oeuvres de justices produites dans l'homme par Christ, la justice de Dieu est appelée la foi salvatrice. Et aucun homme ne peut avoir véritablement foi en Christ, s'il ne montre pas les oeuvres de justice par sa conduite. Car le fruit et l'effet de la foi salvatrice en l'homme c'est une justice et une sainteté intérieure, par lesquelles coeur, âme et esprit sont sanctifiés pour Dieu, sans lesquelles aucun homme ne peut voir Dieu. L'homme doit Le suivre dans les oeuvres de Sa justice, et apprendre de Lui, et porter sa croix, non pas celle qui est faite d'or, d'argent, de bois ou de pierre, mais celle qui crucifie leurs précieux plaisirs et convoitises, sans laquelle ils ne pourront jamais porter sa couronne. Car quoique l'homme ne puisse pas se sauver lui-même, comme il croit et suit celui que Dieu a donné comme chef, Ésa 55:4, et dominateur pour Son peuple, il recevra de Sa part le pouvoir de faire tous ce qu'Il lui ordonnera, et il sera sauvé par Lui de ses péché et transgressions ; car sos nom est Jésus, parce qu'il sauve son peuple de leurs péchés, Mat 1:21. Quiconque n'est pas sauvé « ici » de ses péché par Lui, ne pourra jamais être sauvé dans l'au delà par Lui de la colère et du mécontentement du Dieu Tout Puissant, et de la mort qui et le salaire du péché, Rom 6:23.

Maintenant, le moyen par lequel Dieu a pourvu d'apporter son salut à toute l'humanité, c'est sa grâce et sa vérité spirituelle et intérieure qui est venu par Jésus-Christ, Jean 1:17. Cet enseignant intérieure, si toute l'humanité vient pour l'entendre et pour Lui obéïr, elle sera sauvé par Lui, Éph 2:8. Il a le pouvoir d'amener la justice dans l'homme, et de dévoiler toute iniquité. C'est comme un peu de levain caché dans la farine, dont a parlé Christ dans Mat 13:33, fera lever toute la masse de l'humanité dans la sincérité et la vérité, si ils le reçoivent et lui obéïssent. Ceci est la perle précieuse, cachée dans le champs qu'est le monde, placée dans le coeur de l'homme, Ecc 3:11, là où l'homme sage creuse profondément afin de la trouver, Mat 13:45-46, et une fois qu'il l'a trouvé, vend et se départit de toutes ses convoitises pour se la procurer. Aucun homme ne peut l'acheter mais avec la perte et le renoncement à toute chose contraire à elle. L'or ne peut l'acheter, et l'argent est un rebut comparée à elle, son prix est bien au delà des rubis ; et par conséquent l'homme sage a dit, « Achète la vérité, et ne la vend point, » Pro 23:23, Rev 3:18. Nul homme ne peut vraiment dire, « Mon bien-aimé est à moi, et je suis à lui, » mais que si il l'achète en vendant tout ce qui est contraire à Lui. Ceci est une parole difficile, beaucoups et même la plus grande partie de l'humanité, particulièrement les riches qui possèdent de grands biens ; ainsi que bon nombre de bien-aimées convoitises, et des plaisirs, et qui y tiennent autant qu'ils tiennent à leur main droite ou leur oeil. Ceci fit que le jeune homme, auquel Christ a parlé, Mat 19:21-22, s'en alla affligé, lui qui possédait beaucoups ; sur quoi le fils de l'homme a dit, « un riche entrera difficilement dans le royaume des cieux, » verset 23. Et « l est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu. » verset 24.

Voivi le mystère de la piété révélé, que l'homme naturel ne peut voir, ou percevoir, car cela est caché aux sages et aux prudents du monde, et dévoilé et révélé aux enfants et aux petits. Les hommes grands et fiers du monde sont trops larges pour entrer par la porte étroites, et marcher dans le chemin resserré ; la prédication de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ est de la folie pour eux, ils ne peuvent voir la porte étroite ou la croix que les apôtres ont prêchés, et tous les vrais disciples et fidèles de Jésus-Christ l'ont prit, ceux qui étaient crucifiés pour le monde, comme le monde pour eux. Gal 6:14.

Par conséquent laissez de coté vos croix imaginaires fait d'or, d'argent, de bois, ou de pierre, elles n'ont aucune valeur, ni n'ont aucune vertu en soi pour crucifier les désirs qui combattent dans vos membres ; oui, même quand vous les porteriez sur vos poitrines, vos bien-aimées passions resteront la confortablement, chaques jours à combattre votre âme pour ainsi l'emporter, de sorte qu'ils amèneront le péché en parole et en geste, et le péché, étant consommé, produit la mort. Jacques 1:15.

La vraie croix de Christ c'est la puissance de Dieu dans tous ceux qui croient, 1 Cor 1:18. « Et, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix, il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même ; par Lui, je dis, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux. » Col 1:20. Celui par lequel les ancients Chrétiens étaient crucifiés pour le monde, et le monde pour eux, était la croix du Christ portée spirituellement, Gal 6:14. Mais puissque la vie et l'esprit Chrétien ont été mit de côté et étouffés, la connnaissance de la croix à été perdu, et les gens ont dressés une image d'elle, et sont devenu étrangers et ennemis de la croix de Christ, tout comme l'étaient les Juifs et les Pharisiens aux jours de l'évangile, se retrouvant sans Dieu dans le monde.

La connaissance du mystère du salut de Dieu pour toute l'humanité sur terre, doit être ouverte et manifestée par le don de Dieu, à savoir, son esprit et sa grâce, alors qu'elle est reçu et qu'on lui obéï. « Car comme aucun hommes, en effet, ne connaît les choses de l'homme, si ce n'est l'esprit de l'homme qui est en lui ? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n'est l'Esprit de Dieu. » 1 Cor 2:11. Avec cet esprit à l'intérieur le prophète Ésaïe cherchait le Seigneur, Ésa 26:9. Et c'est avec l'Esprit de vérité à l'intérieur que doivent toute l'humanité chercher le Seigneur, si toutefois ils trouvent et connaissent son oeuvre ; car sans cela la connaissane du salut de Dieu est, et pour toujours sera, cachée aux yeux des sages et des intelligents du monde. Ceci était l'aveuglement des Juifs, de résister au don spirituels de Dieu, Acts 7:51, qui de leurs mains méchantes lapidèrent Étienne à mort, bien qu'ils gardaient le temple d'adoration, les offrandes et les sacrifices, par le fait de résister à l'Esprit de Dieu en eux-mêmes, ils devinrent plus aveugles que ceux qui avaient un esprit impur, et qui disaient à Christ, « Je sais que tu es, le Fils du Dieu très haut, » Marc 1:23-24, Mat 8:29. Oui, le diable confessa qu'Il était le Fils de Dieu, Marc 5:7.

La grande cause de toute l'erreur dans le monde, c'est de s'être éloigner de l'Esprit de Vérité qui est à l'intérieur, du Consolateur qui nous est maintenant envoyé, selon la promesse de Christ, Jean 14:16-17, Jean 14:26. Ayant reçu, entendu, et obéï à ce Consolateur, Il nous conduit dans la vérité, et Il est un parfait guide, désigné par Dieu pour toute l'humanité, afin de l'amener à la connaissance du salut de Dieu ; et ainsi connaître que le seul vrai Dieu, et Jésus-Christ qu'Il a envoyé, c'est la vie éternelle ; et toute connaissance insuffisante de cela, est terrestre et charnelle. Christ en nous, l'espérance de la gloire, a été comme un mystère caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélé au jour de l'évangile, Col 1:26-27. Et ainsi manifesté aux Gentils, Acts 13:47, afin qu'il soit le salut de Dieu jusqu'aux extrémités de la terre ; quand les sages Juifs pratiquants le rejetèrent dans son apparence charnelle extérieure, ceux-là même à qui Il fut premièrement offert. De nos jours, cette apparition intérieure et spirituelle du Christ venu de Dieu, les prêtres dirigeants et les sages professeurs Chrétiens conformistes et mondains s'y opposent et prennent cela comme une insulte, ne voulant pas le voir ainsi gouverner les coeurs et consciences de son peuple ; mais ils appellent la véritable lumière se trouvant à être Sa vie et son apparence spirituelle, Jean 1:4, une sombre lanterne, une conscience naturelle ; et rendent ainsi la parole et le commandement inefficace par leur religion traditionnelle, qui s'est incrustée dans la volonté et la raison de l'homme, et ils crucifient chaques jours pour leur part le Fils de Dieu et l'exposent à l'ignominie ; car chaque parole et geste méchants est une lance qui le transperce.

Et aucun homme ne peut être un vrai Chrétien, s'il n'est pas baptisé dans la mort de Christ, Rom 6:3, qui est, la mort pour le péché ; ceci est le véritable baptême spirituel, dont le baptême d'eau de Jean n'était qu'une figure, un type, et une préfiguration. Maintenant ce n'est pas un évangile Chrétien que celui qui est externe ;pas plus que ce baptême qui est extérieur dans la chair ; mais le véritable Chrétien, c'est celui qui l'est à l'intérieur, et l'unique baptême c'est celui du coeur et de l'esprit. Car ni le baptême, ni le manquement au baptême comme rituel externe n'est utile, mais une nouvelle créature, crée en Jésus Christ pour de bonnes oeuvres afin que nous les pratiquions, Éph 2:10. Ceci c'est l'ancienne Chrétienté dans sa gloire et sa pureté, qui est restaurée puis témoignée en reçevant, entendant, et en obéïssant à la « grâce (intérieure et spirituelle) de Dieu qui apporte le salut, » Tit. 2:11. Dont le baptême d'eau est un rituel extérieur, visible, comme il est déclaré dans le livre de prière commun qui de nos jours, est d'usage en Angeterre, où ils disent que, « La grâce intérieure et spirituelle c'est la mort des péché, et une nouvelle naissance à la justice, » ... Et jusqu'à ce que les Chrétiens extérieures parviennent à entendre et à obéïr à cette grâce intérieure et spirituelle, ils ne connaissent pas le salut de Dieu, ni ne peuvent le témoigner ; car sans cela, tout n'est que coquille et ombre, et comme la paille du blé.

Comme l'apparence et la manifestation de Christ dans la substance du ministère de l'évangile, est interne et spirituelle, ainsi en est-il de son baptême, et de même que son souper, et de toutes ses ordonnances et tous ceux qui vraiment « mangent sa chair et qui boit son sang demeurent en Lui, et Lui demeure en eux. » Jean 6:56. Car c'est l'esprit qui vivifie tous ceux qui sont rendu à la vie par Lui, la chair ne sert de rien. Jean 6:63. Les Paroles qu'Il a dit sont esprit et vie, même si elles sont dites mystérieusement ; là dessus les Juifs murmurèrent, et plusieurs de ses disciples furent scandalisés, Jean 6:52, Jean 6:60-61, et regardèrent à l'extérieure, comme trops de gens font de nos jours, ne discernant ni la chair ni le sang, mangeant et buvant ainsi leur propre malédiction. Bien que les enfants d'Israël, dans le désert, eussent mangé la manne qui chaques jours pleuvait des cieux, malgré que cela fut extérieurement, ils sont morts, Jean 6:49. Par conséquent ce n'est pas le pain extérieur, dans la dispensation de l'évangile, qui nourrit l'âme pour la vie éternelle, mais la manne spirituelle, qui est reçu par le Fils de Dieu demeurant dans l'homme, et l'homme demeurant en Lui, Jean 6:56-57. Ceux qui ainsi mangent sa chair et qui boivent son sang, ont la vie éternelle, et Il les ressuscitera au dernier jour, Jean 6:54. Ceci est l'anti-type, ou le mystère de tous les types et les représentations extérieures, même la coupe du Nouveau Testament en son sang, en tous ceux qui la recoivent spirituellement ; car la chair extérieure, le pain et la coupe ne servent à rien pour ce qui est de nourrir l'âme ; c'est le spirituel qui donne la vie, le pain et la coupe de celui-ci qui nourrit pour la vie éternelle. Là où Christ est venu et ressuscité dans l'esprit, sa coupe et son pain spirituels montrent sa résurrection dans l'âme. Ici ceux qui sont vivifiés et ramenés par Lui, vivent de chaque parole qui sort de Sa bouche, Mat 4:4. Et en étant devenu participant de Sa résurrection, sur eux la mort n'a pas de pouvoir. Cela fut représenté par Moïse élevant le serpent dans le désert, Jean 3:14, Num 21:9 ; de même que le Fils de l'homme doit être élevé dans l'âme, afin que tous ceux qui sont mordu par le serpent spirituel, puissent regarder à Lui, et être guérit. Car bien qu'Il fut le sacrifice de Dieu pour les péchés du monde entier, que par Sa vie et Sa résurrection le monde entier puisse être sauvé, quand même aucun homme n'a part avec Lui, ou à Sa résurrection, si dans ce monde, il n'est pas lavé de ses impuretés par Lui. Car la purification que possèdent tout vrais croyants Chrétiens, se fait par le sang de Jésus-Christ, afin de les purifier de leurs péchés, que seulement ceux qui marchent par la lumière peuvent bénéficier, 1 Jean 1:7. « Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité, » 1 John 1:6-7. « Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. » Ici il y a l'alliance dans laquelle le bénéfice, la vertu, et l'efficacité du sang de Jésus est connus et témoigné à ce jour, et doit l'être à travers toutes les générations. Par conséquent comme la véritable lumière, ou la grâce de Dieu, éclaire tout homme qui vient dans le monde, Jean 1:9, que tous doivent la recevoir, et marcher en elle et ainsi devenir des témoins vivants du sang de Jésus-Christ qui les lave de leurs péchés. Si les fils et les filles des hommes en étaient arrivé à connaitre cela, ils n'auraient pas eu à imaginer un purgatoire pour pour laver les gens de leurs péchés ; le sang de Jésus ainsi connut et témoigné est suffisant pour sanctifier et laver le corps, l'âme et l'esprit, de tous ceux qui marchent dans la lumière ; et ainsi le salut de Dieu serait connu et manifesté jusqu'aux confins de la terre. Car comme la lumière vient de l'Est, et qu'elle brille jusqu'à l'Ouest, ainsi en est-il de l'éclat du Soleil de la justice dans l'âme de l'homme. Mais jusqu'à ce que l'aube du jour et que l'étoile du jour se lève dans le coeur, on ne pourra jamais voir se lever le glorieux Soleil de la justice avec la guérison sur ses ailes ; et jusqu'à ce que ceci soit reconnu et témoigné, toute prédication est vaine, et la foi du peuple est vaine, et ils sont toujours dans leurs péchés, et ne peuvent jamais devenir participants de sa résurrection, ni être en conformité avec sa mort, mais vivre et mourir dans leurs péchés, et où qu'Il aille ils ne peuvent aller avec Lui, Jean 8:21,24.

Par conséquent que tous soient averti, de faire attention à la véritable lumière et à la grâce spirituelle et intérieure de Dieu, et qu'ils s'abandonnent à Son enseignement, de sorte qu'ils puissent recevoir une compréhension de la part de Dieu, afin de mconnaître les mystères du Royaume de justice, qui sont cachés aux sages et inelligents de ce monde, qui se glorifie dans les études du cerveau, les arts et la littérature, et les acquis naturels dans la volonté et la sagesse de l'homme. La Sagesse Divine n'a jamais été transmise par ces choses à aucun des fils des hommes. La véritable sagesse est un don de Dieu, communiqueé à ceux qui l'aiment et le craignent ; les secrets du Seigneur leurs sont quotidiennement manifestés, ils ne sont pas dénués de connaissance des mystères du Royaume de justice, mais ils peuvent déclarer aux autres ce que Dieu a fait pour leurs âmes, ce qu'ils ont goutés et touchés de la parole de la vie éternelle ; ce sont de talentueux ministres du Nouveau-Testament, non de la lettre, mais de l'esprit.

Et jusqu'à ce que les nations et le peuple en général se soient retournés, et qu'ils reçoivent le don de Dieu, qu'Il a donné universellement à toute l'humanité pour l'utilité commune, ils peuvent ne jamais voir l'ouverture de la vie éternelle ; et la voie ne peut être manifesté ou connu par rien de moins ; ni aucun homme ne peut connaitre la vie par elle que s'il est soumis à elle, et spirituellement baptisés par elle dans la mort du Christ ; ceci est les véritable Chrétien intérieure, dont la louange n'est pas des hommes, mais de Dieu. Car le vrai baptême Chrétien c'est la mort au péché, et une nouvelle naissance dans la justice, et personne n'est vraiment Chrétien, uniquement ceux qui sont baptisés ainsi. Sur ce le Fils de Dieu a dit à Nicodème, « si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu, » Jean 3:3. Et encore, « si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. » verset 5, l'eau spirituelle, avec laquelle le Saint-Esprit lave le véritable croyant, et les amène en nouveauté de vie. Car n'est pas Chrétien celui qui l'est de l'extérieur ; n'est pas non plus baptisé, celui qui l'est de l'extérieur de la chair ; mais il est Chrétien celui qui l'est de l'intérieur, et le baptême, c'est celui qui vient du coeur, et dans l'esprit. Ceci est le vrai ministère de l'évangile, le dernier et le plus grand qui aura vraiment visité ce monde. Ceci a une gloire plus excellente que celle qui se trouve dans la nourriture et les breuvages, et les ordonnances charnelles et les commandements des hommes, et cela reste pour toute les générations, 2 Cor 3:6-11.

Maintenant vous tous qui avez placés des signes extérieurs visibles, et qui êtes offensés et qui négligés la substance, qui est la grâce intérieur et spirituelle qui doit apporter votre salut, l'ennemi vous a séduit en vous gardant de recevoir, entendre, et obéïr à votre unique enseignant et porteur de salut. Ainsi vous ne pouvez jamais apprendre, et ne pouvez jamais parvenir à la connaissance de l'Esprit de Vérité en vous-mêmes, qui est donné par Dieu pour vous conduire dans toute la vérité, Jean 16:13, le Consolateur promis par Christ, Jean 14:16-17, afin qu'Il demeure éternellement ; dont Il a dit qu'Il demeurerait avec ses disciples et qu'Il serait en eux, verset 17. Ce Consolateur, l'Esprit de Vérité s'est levé de nos jours, et Il a été manifesté dans tous les véritables croyants dans ce but, afin de détruire les oeuvres du diable.

Mais oh ! que les Chrétiens externes prennent garde, par crainte qu'ils ne le rejettent dans son apparence intérieure, tout comme les Juifs extérieurs l'ont rejetés dans son apparence extérieure ; car s'ils meurtrissent et crucifient l'Esprit de Vérité, et de Christ à l'intérieur d'eux-mêmes, ils seront autant coupables de son sang, que le furent autrefois les Juifs. Quoi, offence, mépris ? Non, c'est de blasphème contre l'apparence intérieure et spirituelle du Christ que ces Chrétiens nominaux se sont rendu coupables ces dernières quarante années. Combien ils l'ont battu, lapidés et emprisonnés alors qu'Il était dans Ses serviteurs, pour avoir parlé à travers eux ? Non, ils l'ont crucifiés à nouveau et l'ont ouvertement humiliés par leurs gestes impies et leur paroles durs.

Oh Seigneur ! Je te prie d'ouvrir leurs yeux, afin qu'ils puissent voir celui qu'ils ont percés de leurs lances affûtées, et que surviennent sur eux un grand jour de deuil et de lamentation, tel que cela fut prophétisé pour la maison de David, et des habitants de Jérusalem, chaque famille séparément, et leurs épouses séparément, Zach 12:10-14. Il est vraiment le Consolateur de ceux qui maintenant sont en deuil, mais malheur à ceux qui rient maintenant, tout comme Il fit pour les Juifs et les Pharisiens aux temps où Il était en chair, Luc 6:25. Pour ce qui est de la Chrétienté extérieure maintenant, où la vie intérieure, l'esprit et la puissance de Christ ne sont pas reçu ni témoignés,elle n'a pas plus de valeur aux yeux de Dieu  qu'en avaient les offrandes et les sacrifices des Juifs, quand ils étaient intérieurement pollués. Car c'est le sacrifice d'un coeur brisé et d'un esprit contrit, qui est agréable au Seigneur, Psa 51:17, et le lin blanc intérieur est beau à ses yeux, et ses fils et ses filles sont tous resplendissants à l'intérieur Psa 45:13. Ils ont faim et soif pour une justice intérieure, c'est à dire. la justice de la foi, qui disait, n'allez pas en avant, Mat 24:26. Rom 10:8, car la parole est près de ton coeur, et dans ta bouche pour que tu puisse l'entendre, et l'accomplir. C'était là la parole de la foi dont ont prêchés, crut et reçu les vrais ministres de l'évangile ; et celui qui ne reçoit pas cette parole intérieure, ne peut connaitre le salut de Dieu, car c'est la parole greffée qui est en mesure de sauver l'âme, Jacques 1:21. Et jusqu'à ce que le peuple arrive à entendre et à accomplir cette parole, leurs bâtisses se trouvent sur le sable, et ne subsisteront pas au jour de la tempête ; car la véritable foi salvatrice s'obtient et est reçu en entendant la parole, en tous ceux qui vivent et qui restent en cela, sans laquelle aucun homme ne peut être agréable à Dieu, Héb 11:6. C'est ainsi que les ancients reçurent la foi, et y marchèrent, et firent de nombreux gestes de courage, du temps de la première comme de la seconde alliance, et ils vainquirent le monde ; oui, dans toutes ces choses ils furent plus que vainqueurs sur la mort, l'enfer et la tombe, Rom 8:37, et ils reçurent un bon témoignage, bien qu'ils ne reçurent pas la promesse, Héb 11:39.

Et maintenant je dois laisser ce témoignage au monde, que Dieu a envoyé son bon Esprit dans les coeurs des enfants des hommes, afin d'être leur guide, leur conducteur et leur directeur en tous ce qui concerne Son Royaume ; et c'est, soit sur le fait de recevoir et d'obéïr, ou de résister et désobéïr à Son Esprit que tient la félicité éternelle ou la malédiction, car rien de moindre à cela ne peut donner à l'humanité la connaissance des mystères du salut de Dieu ; et tout autre connaissance en dehors de cela es terrestre et charnelle, et ne peut jamais donner vie à l'âme.

Et par conséquent, vous tous, Chrétiens extérieurs, croyants qui demeurez dans le péché, qui avez amenés votre repos dans une profession extérieure de Dieu et de la piété, mais qui vivez dans des modes impies, des coutumes et des superfluités du monde bien au-delà de ceux que vous nommez païens, mon âme est souvent inclinée pour vous, parce que vous demeurez résistant à l'apparition de l'Esprit de Dieu en vous, tout comme firent autrefois les Juifs. À travers vos religions traditionnelles, que vous avez reçu de vos ancêtres assombris et tenu dans l'ignorance, vous avez rendu la parole et le commandement de Dieu sans effect, et avez oeuvrés méchamment contre l'Esprit de la grâce, et vous avez confortablement inventés et mis en place une forme de piété extérieure, imitant certaines des choses que firent autrefois les saints hommes de Dieu, par la conduite et les ordonnances de l'Esprit de Dieu. Mais, ceci pour vous n'est qu'une image ou une similitude d'une chose dans le ciel ; et cela peut vous être dit, comme pour Juda aux jours d'Ésaïe le prophète, Qui vous demande de souiller mes parvis ? Ésa 1:12. Vos jours établit et vos jeûnes, vos sacrifices du matin et du soir, le Seigneur n'a aucune considération pour cela, mais Il a dit en ce jour, comme aux jours passés, Ésa 1:16-17, Jér 4:14. Lavez vos coeurs del ;a méchanceté ; la fontaine est ouverte, faites sortir l'orgueil, les abominations et la tiédeur hors de vos maisons et de vos coeurs, ne vous gonflez pas d'orgueil de ce que vous n'êtes pas comme le reste des hommes ; qui sont ivrognes, qui jurent, des extorqueurs, des voleurs, ou des meurtriers, mais que vous payez la dîme de tous ce que vous possédez, vous donnez l'aumône, et que vous avez souvent des devoirs familliaux, et que vous fréquentez l'église et ses ordonnances, comme vous les appelez. Tous ceci et encore plus, si vous les avez, ne vous fera pas être accepter de Dieu, alors que votre intérieur est remplit de pourriture et de corruption ; votre sorte de justice ne dépasse pas celle des Scribes et des Pharisiens, mais elle est de beaucoups moindre. Debout ! Allez-vous-en ! Car ce pays n'est plus un lieu paisible parce qu'il est souillé, Mic 2:10. Secouez vos vêtements de nuit, soyez affligés et désolés, et pleurez, que vos rires se changent en deuil, et votre joie en tristesse ; car le Seigneur s'est levé pour chêtier toute chair, avec son épée, et par le feu, et il laissera la court extérieure pour être foulée aux pieds par les gentils. Il s'est levé dans sa fureur comme un homme de guerre, troublant les nations par les guerres et les agitations, faisant se briser entre eux les vases d'argiles, afin qu'Il puisse préparer la voie et la lace pour Son Royaume, l'état et le gouvernement de la terre ; et tous ceux qui ne veulent pas qu'Il puisse gouverner, Il les fera mourir par le souffle de Sa bouche, et la clarté de sa venue. Car Babylone doit tomber parmi les Papistes et les Protestants, même ce qui a été bâti dans le but d'atteindre les cieux, dans la volonté et la sagesse de l'homme : car cela est venu en mémoire devant le Seigneur, et grande sera sa chute ; les marchants de lamenteront en voyant sa destruction, lorsqu'ils ne pourront plus croire en elle. Et le troupeau dispersé de la maimson de Jacob, Dieu les ramènera à son bercail, c'est à dire, en son pouvoir, à l'intérieur de ces murs se trouve le puit de la vie, là où s'abreuvent toute les brebis de son pâturage, et ici personne ne peut les effrayer, car la puissance de Dieu est ce bercail universelle, dans lequel le rassemblement des nations doit avoir lieu. Tous ceux qui ne se rassemble pas dans cette puissance sont des faux prophètes, et ils rassemblent vers eux pour un profit injuste ; mais le rassemblement du peuple sera pour le Seigneur, Gen 49:10, Le véritable Chef et Berger d'Israël ; ainsi les royaumes du monde deviendront les royaumes de Dieu et de son Fils.

J'ai sur moi de laisser ce témoignage aux gens, ne sachant pas combien de jours il me reste.

AMBROSE RIGGE

Riegate, ce 30ième du Troisième mois, 1691.


La différence entre le véritable Évangile et celui qui est faux, est vraiment déclaré et démontré clairement ; afin que tous le monde puisse voir et lire quel est l'évangile qu'ils ont reçu et obéï durant toutes ces années, si c'est le vrai ou le faux évangile.

LE véritable évangile éternel de Jésus-Christ le Fils de Dieu, c'est la bonne nouvelle des bonnes choses ; qui sont : la rémission des péchés, et la réconcilliation avec Dieu par Jésus-Christ, Luc 1:19, Luc 8:1, qui a été prêché dans le but de donner la connaissance du salut à tous le peuple par la rémission des péchés, Luc 1:77. Donc ici il apparait manifestement, qui cet évangile a été prêché afin de donner la connaissance du salut à tous le peuple, cette connaissance qui est reçu seulement par la rémissions des péchés.

Le faux évangile de l'antichrist, l'homme du péché se sont les tristes nouvelles des mauvaises choses, dans laquelle il n'y a pas de rémission des péchés, mais un esclavage continuel au péché et à Satan pendant tous les jours d'un homme, selon ce que c'est et ce qui a été enseigné par les enseignants de cette génération, ce qui est tout autant contraire à l'évangile, que peut l'être la lumière aux ténèbres.

Le véritable message de l'évangile est de faire passer les gens des ténèbres à la lumière, et de la puissance de Satan à Dieu, pour qu'ils reçoivent le parmdon des péchés, et un héritage parmi ceux qui sont sanctifiés par la foi en son Fils, Actes 26:18.

Le messsage du faux évangile c'est que, que les gens ne puissent jamais venir hors, du pouvoir de Satan mais ils doivent garder un corps de péché tout au long d leur vie, ce qui est une triste nouvelle, et non une bonne nouvelle. Car prétendre une liberté différente pour celui qui a été sous l'emprise d'un tyran depuis le jour de sa naissance, et prendre son argent comme s'il voulait l'amener à Christ qui voudrait le libérer, et quand même lui dire à la fin qu'il devra rester sous l'emprise de son tyran tous les jours de sa vie ; ceci est une triste nouvelle pour celui qui a dépensé tous son argent, et qui n'est ni racheté, ou ni même a t-il aucun espoir de pouvoir l'être tandis qu'il est en vie ; et ainsi est le faux évangile en ce jour.

Le message du véritable évangile c'est une proclamation de la liberté et la libération de tous les captifs, qui ont été emprisonnés dans le péché et la transgression, dans lequel le sang du Christ a été gratuitement versé pour la rémission des péchés, Mat 26:28.

Le message du faux évangile c'est une perpétuelle captivité dans le péché, et jamais de liberté ni de délivrance de cela, comme nous avons pu voir par nos nombreuses et tristes années d'expériences.

Le véritable Prince de notre salut a dit : Recevez mes instructions, et vous trouverez du repos pour vos âmes, Mat 11:29.

Le faux conducteur a dit : Vous n'aurez jamais la victoire, mais serez continuellement en guerre, et ne trouverez jamais la paix ni le repos ici, ce sont là vraiment de tristes nouvelles. Les messagers du véritable évangile disent : qu'ils ont été circoncis d'une circoncision que la main n'a pas faite, mais de la circoncision de Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair Col 2:11.

Les messagers du faux évangiles disent : Ceci ne pourra jamais se faire, mais l'homme doit avoir un corps de péché tant et aussi longtemps qu'il vie, ce qui est très différent de l'autre.

Les messagers du véritable évangile disent : Christ sauvera son peuple de leurs péchés.

Les messagers du faux évangile disent : Christ sauvera du chatiment dû au péché, mais non d'avoir commit le péché ; cette doctrine renverse la justice de Dieu, qui rend à chacun selon leurs oeuvres.


Le chemin qui mène au Royaume de Dieu, est là pour tous ceux qui sont désireux d'y entrer.

Comme Satan, par le péché et la transgression il a ouvert une voie pour la misère éternelle et la condamnation venant de Dieu, pour tous ceux qui le suivent et qui lui obéïssent ; ainsi Dieu dans son infinie miséricorde et amour par Jésus-Christ a ouvert une porte de miséricorde à toute l'humanité, et a préparé un chemin de vie, de paix, et de salut éternel, pour que tous ceux qui sont désireux d'y marcher, puissent y arriver. Il y aura là un chemin frayé, une route, Qu'on appellera la voie sainte ; Nul impur n'y passera ; elle sera pour eux seuls ; Ceux qui la suivront, même les insensés, ne pourront s'égarer. Ésa 35:8.

Ce chemin est un mystère pour tous les fils d'Adam, et il est étroit et resserré, et il y en a peu qui le trouve, Mat 7:14 ; mais le chemin qui mène à la perdition est large et spacieux ; et tous les impurs, oui, tous les ouvriers d'iniquités peuvent y marcher, Mat 7:13. Il n'y a que ces deux chemins que peut prendre l'humanité entière ; le premier mène à la vie éternelle, et l'autre à la mort éternelle.

Maintenant le Seigneur a ouvert mon coeur un peu pour montrer à chacun de vous le chemin de la vie qui, est Jésus-Christ ; Jean 14:6, et que par Lui ils puissent être amenés dans ce chemin, selon l'énoncé que l'Esprit de Dieu donnera. Il est écrit dans les Écrits de vérité, Quelle femme, si elle a dix drachmes, et qu'elle en perde une, n'allume une lampe, ne balaie la maison, et ne cherche avec soin, jusqu'à ce qu'elle la retrouve ? Lorsqu'elle l'a retrouvée, elle appelle ses amies et ses voisines, et dit : Réjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvé la drachme que j'avais perdue. Luc 15:8-9. Ceci est une parabole du chemin de la vie, qui doit être trouvé à l'intérieur quand la lampe est allumée ; et votre maison balayée, ce qui est votre coeur, qui est salis et corrompu par l'ennemie de votre âme, qui vous a mené de montagne à colline, comme une brebis égarée,—Je veut dire d'un grand prêtre à un autre, de sorte que vous avez oubliés où est votre demeure. Cependant, comme le bon berger laisse les quatre-vingt-dix-neuf dans le désert, et est allé après vous qui étiez perdu dans les montagnes, et il vous mettra sur ses épaules, vous ramènera à la maison, et su réjouira pour vous, Luc 15:4-5. Et lorsque vous serez entrés, vous serez nourrit dans un bon pâturage sur le bord des rivières, où vous ne manquerez de rien, Éze 34:14, and votre âme se délectera dans l'abondance et vivra, Ésa 55:2. Car le Seigneur sera votre berger, et vous serez établit dans la justice, te grande sera votre paix, Ésa 54:14, et vous n'aurez pas besoin de dire : Qui montera au ciel pour quérir le Christ d'en haut ? ou qui descendra dans les profondeurs afin de le quérir d'en bas ?  mais la La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton coeur, selons ce qui est dit, Rom 10:8 ; Deut 30:14. Ceci sera une lampe pour vos pieds, et une lumière sur votre sentier, Psa 119:105, pour vous guider sur le chemin de la vérité et de la paix, et vous donnera la lumière de la connaissance de la gloire de Dieu dans la face de Jésus-Christ, 2 Cor 4:6. Pour vous, l'onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n'avez pas besoin qu'on vous enseigne ; mais comme son onction vous enseigne toutes choses, et qu'elle est véritable et qu'elle n'est point un mensonge, demeurez en lui selon les enseignements qu'elle vous a donnés. 1 Jean 2:27

Que chacun cherche dans son coeur, et allume la chandelle, afin d'y trouver la parole de foi pour le guider. Cette parole, David l'avait caché dans son coeur, afin qu'il ne puisse plus pècher contre Dieu, Psa 119:11. Ceci est la parole de foi que je vous prêche, afin que vous puissiez arriver à l'entendre et le recevoir, de sorte que la foi puisse oeuvrer dans vos coeurs, pour vous donner la victoire sur le monde, le péché, la mort, les ténèbres, et la tombe, qui pendant longtemps vous ont séparés de Dieu. Ainsi vous témoignerez de Lui comme étant votre rédempteur, le Saint-d'Israël Lui-même. Mais si vous me demandez qu'est-ce qui doit vous conduire à ce rédempteur ? Je répond, la Loi de Dieu qui est écrite dans vos coeurs, selon Sa promesse se trouvant dans la seconde alliance, Jer 31:31-33, cette loi fut comme le pédagogue des apôtres pour les amener à Christ, afin qu'ils puissent être justifiés par la foi, Gal 3:24. Cette loi sera votre pédagogue pour vous conduire à Christ, de sorte que vous soyiez justifiés par la foi, et non par les oeuvres de la loi. Ce sera un enseignant qui, chaque instant et en tout lieux sera toujours avec vous, et jamais Il ne vous laissera faire le mal, ni faire aux autres ce que vous ne voudriez pas qu'ils vous fassent. Il vous amènera à aimer le Seigneur de tout votre coeur, et votre prochain comme vous-mêmes, tel qu'il est écrit dans la loi de Moïse ; oui, Quand vous irez à droite ou à gauche, vous entendrez une voix derrière vous disant, Voici le chemin marchez-y, Ésa 30:21. Mais vous pourriez vous objecter et dire, N'irai-je pas entendre les sermons des érudits, tels que ceux qui sortent d'Oxford ou de Cambridge ? Je dis, cessez d'écouter l'homme, et ceux qui vous éloignent de la Loi qui est écrite dans votre coeur, car ceux-là n'ont aucune lumière en eux, Ésa 8:20. Ce sont des guides aveugles, et ils voudraient vous garder loins de cette loi qui est lumière, Pro 6:23, de peur qu'elle puisse dévoiler leurs ténèbres en vous, et pour qu'ils puissent vous mener dans l'aveuglement et les ténèbres qui mène au séjours des morts, Pro 7:27. Vous pouvez dépenser tous vos biens chez les médecins, comme l'avait fait cette femme, et pourtant, n'être toujours pas guérit, jusqu'à ce que vienne Christ, Luc 8:43-44 ; et vous ne le serez pas jusqu'à ce que vous en veniez à être conduit par Celui, qui dévoile vos obscurs désirs et aussi les leurs, Celui qui a mis un baume sur votre âme meurtrit, avant d'avoir nettoyés de vos ulcères corrompus qui remplissaient vos âmes ; ainsi leurs baumes n'ont eu aucun effet, et n'a pas été disponible pour vous ; et ils ont été des médecins du néant, Job 13:4, mais vos corruptions ont prévalu sur vous jusqu'a ce que fut dépensée toute votre argent. Oh, par conséquent écoutez celui qui se tient là, à votre porte et qui, souvent frappe. Si vous voulez Lui ouvrir, Il viendra en vous, et soupera avec vous, et vous souperez avec Lui, Apo  3:20. Alors vous connaitrez le repas du Seigneur, de même qu'un festin de pain sans levain.

Vous le recevrez, Il nettoiera vo plaies et pansera vos blessures comme un bon médecin, et Il atteindra cettepartie vivante et sensible en vous, qui a résistée à la corruption ; et Il ne tolèrera que rien d'autre ne demeure à l'intérieur, afin qu'il puisse vous guérir complètement, et qu'il rétablisse entièrement votre corps, votre âme et votre esprit ; et alors Il y versera Son huile O ! quelle joie pour l'esprit abattu, de sorte vous pouvez être appelés des térébinthe de la justice, Une plantation de l'Éternel, pour servir à sa gloire. Ésa 61:3.

La lumière de la lune sera comme la lumière du soleil, Et la lumière du soleil sera sept fois plus grande (Comme la lumière de sept jours), Lorsque l'Éternel bandera la blessure de son peuple, Et qu'il guérira la plaie de ses coups. Ésa 30:26. Alors, vous qui êtes sourd, entendrez, et vos yeux aveugles seront ouvert, et serez délivrés de l'obscurité et des ténèbres, Ésa 29:18, et vous vous réjouirez de plus en plus dans le Seigneur, et ferez du Saint d'Israël votre sujet d'allégresse, verset 19. Alors la droiture habitera dans le désert, Et la justice aura sa demeure dans le verger. L'oeuvre de la justice sera la paix, Et le fruit de la justice le repos et la sécurité pour toujours. Ésa 32:16-17. Alors vos âmes trouveront leur plaisir dans l'Éternel leur Rédempteur, et exalteront le Nom du Dieu pour tous leurs jours.

Et vous n'aurez plus besoin d'être enseignés par votre prochain ou par votre frère pour connaitre le Seigneur, car vous le connaitrez, et serez enseignés par Lui, et grande sera votre paix, selon les paroles de Jérémie, Jér 31:4, Ésa 54:13, Jean 6:45 ; et l'onction dont Il vous a oint demeurera en vous et vous n'aurez besoin d'aucun homme pour vous enseigner, mais comme son onction vous enseigne toutes choses, et qu'elle est véritable et qu'elle n'est point un mensonge, demeurez en lui selon les enseignements qu'elle vous a donnés. 1 Jean 2:27. Je vous écrit ces choses au sujet de ceux qui voudraient vous égarer de cet enseignant intérieur, verset 26 ; que si quelqu'un vient à vous et n'apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas : Salut ! par crainte de participer à ses mauvaises oeuvres ; oui, si moi, ou même un ange du ciel vous annoncait une doctrine différente, qu'il soit maudit, et que Dieu fasse que nos oeuvres ne dépassent pas les oeuves accomplit par les prêtres pendant toutes ces années.

Par conséquent cessez d'écoutr l'homme dont le souffle est dans ses narines et écoutez celui par qui Dieu a parlé dans ces derniers jours, comme vous pouvez lire, Héb 1:1-2, disant : Apprenez de moi, et vous trouverez du repos pour vos âmes, Mat 11:29. Il vous enseignera dans toutes les voies de la justice, et Il sera pour vous une muraille aux jours de tempête, et un ombrage contre la chaleur, Ésa 25:4, oui, Il sera votre berger, Il dressera devant vous une table, en face de vos ennemis, Psa 23:1-5, et Il vous conduira dans de vert pâturages au bords des rivières, et rétablira votre âme afin de louer et glorifier son âme pour toujours.

La Considération d'une Acceptable et Véritable Adoration.

L'importante et lourde considération de l'adoration acceptable et véritable et du service du Dieu Tout-Puissant, qui est un esprit de vie, une lumière et une gloire illimité, a été sur moi d'année en année, depuis la premi`re fois qu'il m'a ouvert les yeux pour voir et connaître ce qui était bon et acceptable à Ses yeux. S'attendre à Lui avec persévérance, dans le vrai silence de toute chair ; pour connaitre sa bonne et parfaite volonté, et comment c'est de se tenir devant Lui, et quelle est ou quelle fut l'offrande acceptable pour Lui, si c'est la prière, les louanges, la prédication ou le silence ; tout cela ou quelques uns de ce qui a été accomplit tel qu'Il l'exige d'un esprit brisé et abattu, craignant Sa parole ; toutes ces choses sont, et ont toujours été acceptables pour Lui, comme Il l'a mentionné par le prophète évangélique Ésaïe 66:2. Et tout autre sacrifice ou service, qui est amené par la volonté et la raison de l'homme, aussi glorieux que cela puisse être, n'est jamais aussi raffinés de phrases éloquentes, mais c'est comme couper le cou d'un chien, ou une offrande de sang de pourceaux, ce qui est une abomination dans l'oeil du pur Dieu. Son adoration ne se limite pas en jour, temps, ou lieux, ni par des formes, des mots ou des noms ; mais elle est spirituelle et elle est accomplit uniquement par ceux qui se sont abandonnés à être conduit et guidés par Son Esprit, dans chaque devoirs qu'Il exige d'eux. Ce sont là les adorateurs spirituels dans le temple, offrant leurs coeurs comme sacrifices vivants, dans les flammes de l'amour divin, et qui peuvent s'attendre à Lui, dans une véritable pauvreté d'esprit jusqu'à ce qu'Il consume le sacrifice. C'est là l'évangile d'adoration à l'ancienne que notre Seigneur et sauveur enseigna à la femme de Samarie, Jean 4:23-24, et qu'Il enseigne à présent à ses fils et filles, serviteurs et servantes, qui se sont abandonnés pour s'attendre à Lui, pour connaitre son plaisir Divin, ce qu'Il exigera d'eux ; car cela uniquement est acceptable pour Lui car cela vient de Lui seul ; Ainsi Il a donné à Israël son bon Esprit pour les diriger dans, son service et son adoration, Neh 9:20. Et dans le ministère de l'évangile clair, son adoration ne se limitait pas à Jérusalem, ou la montagne, ou le temple, ou toute autre forme établie, mais les vrais amdorateurs doivent adorer le Père en esprit et en vérité, car c'est là ce qu'Il cherchait, et c'est ce quIl recherche encore pour Son adoration.

Mais oh ! combien de loin différentes sont les nombreuses formes d'adoration dans ce pays, qui ont été inventées et amenées dans la volonté et la raison des hommes déchus, pour des fins sinistres et particuliers. Lorsqu'ils viennent ensembles pour offrir, sans aucune délibération, ou qu'ils attendent afin de connaitre la bonne volonté ou le plaisir de Dieu, ils expriment une divination de leurs points de vue intellectuels, en donnant à Dieu juste ce qu'ils croient appropriés, ou ce qu'ils ont façonné en une forme qu'il doit accepter, c'est ça ou rien ; et quand ils en ont assez dit, alors ils ont terminé leur adoration.

Comment un prince ou un souverain de la Terre, pourrait-il se plaire dans le fait qu'en toutes occasions, son serviteur se hâterait en sa présence pour lui donner ce qu'il n'a jamais demandé, ou s'il lui préparait des choses qu'Il n'a jamais commandé ? Le maitre ne jugerait-il pas cela présomptueux de la part du serviteur d'agir ainsi avec Lui année après année ? Ne dirait-Il pas justement au serviteur  : il est de ton devoir d'attendre pour connaitre mon plaisir, et de me présenter ce que je t'ai commandé ; et ne le rejetterait-il pas, lui et son offrande ?

De même que le Dieu juste et bon ne rejettera t-il pas toutes ces offrandes, et dira comme Il avait dit un jour à Israël ; Ésaïe le premier, jusqu'au 20ième : Qui avait réclamé ces choses de vos mains. Voici, vous tous qui allumez un feu, Et qui êtes armés de torches, Allez au milieu de votre feu et de vos torches enflammées ! C'est par ma main que ces choses vous arriveront ; Vous vous coucherez dans la douleur., Isa 50:11.

Et tous vos services et sermons protocolaires, accumulés ensembles par la volonté et la sagesse de l'homme pour de l'argent, ne sont que des étincelles pour votre propre scintillement ; et disant : Ainsi dit le Seigneur, alors que le Seigneur ne vous a jamais parlé —comme les faux prophètes d'Israël, Ezek 13. Oh ! repentez-vous, repentez-vous ; assoyez-vous avec le sac et la cendre ; que vos rires se transforment en afflictions, vos festins en jeûnes, et que votre joie se change en fardeaux. Car le Seigneur s'est levé afin de sonder toutes les confessions de la terre, et malheur à ceux qui sont couvert, mais non par l'Esprit du Seigneur, car le jour vient où Il éprouvera les oeuvres de chaque homme, à savoir s'ils sont accomplit en Dieu, par la motion de Son Esprit. Et maintenant les jupes de la fausse église il la dévoilera complètement, elle sera dans la honte et la confusion : et ses marchants de plus en plus seront amenés dans le mépris, ceux qui ont fait le commerce des esclaves et des âmes des hommes, Apoc 18, et à travers l'avarice ils ont fait le commerce des gens à travers les âges, 2 Pet 2, dans cette longue et sombre nuit de l'apostasie depuis le jour des apôtres. L'heure de leur jugement est arrivé, et le juge se tient à la porte ; que tous ceux qui craignent Dieu, et qui sont désireux d'obéïr à sa parole, sortent du millieu d'entre elle, et ne prennent plus part avec elle à ses péchés, par cpeur d'avoir part à ses fléaux.

De la part d'un amoureux des âmes de tous les hommes,

AMBROSE RIGGE.

Riegate, the 30ième jour du Quatrième mois, 1697.

Concernant l'homme spirituel, qui est engendré par Dieu, à travers l'Esprit, par l'immortelle parole de Dieu, qui vit et demeure pour toujours, et qui a reçu l'Esprit d'adoption, par lequel il s'écrie Abba Père.

Comme il y a l'homme corrompu par les convoitises trompeuses, aussi il y a l'homme spirituel, qui est né de l'Esprit, et qui a la promesse de la vie éternelle. à travers l'adoption, à savoir la rédemption du corps, qui est devenu une demeure de Dieu par l'Esprit ; en qui Dieu demeure et marche, selon Sa promesse, 2 Cor 6:16. Il marche dans l'esprit, et n'accomplit pas les convoitises de la chair. En lui Dieu se réjouit grandement, et Il donne sa sagesse, sa puissance, sa force, et l'habileté pour faire ce qu'Il lui commande, et il peut faire toute chose à travers Lui qui est sa force, Phil 4:13. Les commandements de Dieu ne sont pas douloureux, mais joyeux pour lui ; non ils sont son seul délice, et ceux-ci le conserve dans l'amour et dans la faveur de Dieu ; de sorte qu'Il ne lui refuse aucun bien, Psa 84:11, mais Il lui donne l'abondance des trésors célestes. Il le nourrit avec l'héritage de Jacob, même avec le meilleur froment, et avec le miel du rocher, Psa 81:16, Il lui ouvre sa poitrine pour le consoler, d'où proviennent les rafraichissements, par laquelle il grandit dans la beauté dela sainteté. Dans sa bouche se trouvent les hautes louanges du Seigneur, telle une épée à deux tranchants dans sa main, par laquelle Il exerce Sa vengeance sur les païens, et le châtiment sur les peuples, Psa 149:7. Alors qu'il est judicieux pour l'homme naturel de faire le mal, [ainsi pour l'homme régénéré] il est sage de résister au mal, de sorte squ'il ne s'approche pas de sa maison ; oui, le malheur poursuit ceux qui pèchent, mais pour le justes il y a un arbre de vie, Pro 13:21, sur lequel il se nourrit et vit pour toujours.

Il est robuste et valeureux, aussi courageux qu'un lion, Pro 28:1 ; il ne craint pas le gonflement de la mer, il ne craint pas les terreurs du coeur, ni la flèche qui vole de jour, Psa 91:5 ; la loi de la vérité est dans sa bouche, Mal 2:6 ; de sorte que ses pas ne peuvent glisser. Il n'appelle aucun homme sur terre son père, ni aucun homme son maître sous le soleil, Mat 23:9-10 ; car il est né de Dieu, et il reçoit ses lois de Sa bouche ; il est une nouvelle créature en Christ Jésus crée pour de bonnes oeuvres, afin qu'il puisse vivre par elle. Il vit de toute parole qui sortent de la bouche de Dieu, Mat 4:4 ; sur lui la mort et les ténèbres n'ont pas de pouvoir, mais il se tiens dans la glorieuse liberté des fils de Dieu. Un fils né libre de naissance et héritier de Dieu, et co-héritier de Jésus-Christ, Rom 8:17, il grandit dans la pleine mesure de la stature parfaite de Christ, à l'état d'homme fait, comme il est écrit de lui, Eph 4:13, mais c'est un mystère pour l'homme naturelle, de même que as Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit ; mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l'Esprit. Jean 3:8

Par conséquent ceux qui sont de la chair, s'occupent des choses de la chair, et ceux qui sont de l'Esprit, s'occupent des choses de l'Esprit. Et car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Rom 8:14, mais l'homme animal ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui 1 Cor 2:14 ; mais l'homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n'est lui-même jugé par personne. 1 Cor 2:15. C'est cette noble naissance que Dieu a mis en bon nombre de gens jusqu'à ce jour, et à qui nous prêchons la perfection et la libération de l'emprise de la loi du péché et de la mort, ce qui set la même sagesse que Paul disait qu'il prêchait parmi ceux qui étaient parfait, 1 Cor 2:6-7. Mais ceci, l'homme charnelle ne peut pas tolérer de l'entendre, il ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu, comme il est écrit de lui, 1 Cor 2:14. Par conséquent il n'est pas étonnant qu'il ne puisse pas recevoir cette doctrine de la perfection, que les saints hommes de Dieu discouraient si abondamment pour l'homme spirituel tout au long des Écritures de Vérité, comme je l'ai montré avant à tous ceux qui ont un oeil spirituel pour discerner les choses de Dieu qu'ils peuvent connaitre que par cela, 1 Cor 2:11 mais ils sont démence et bêtises aux yeux des fils de Bélial.

Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pécher, parce qu'il est né de Dieu. C'est par là que se font reconnaître les enfants de Dieu et les enfants du diable. Quiconque ne pratique pas la justice n'est pas de Dieu, non plus que celui qui n'aime pas son frère. 1 Jean 3:9-10. Par cela un homme verra bientôt s'il est soit un fils de Dieu ou du Diable, qui voudrait persuader les autres, que faire le bien et ne pas commettre de péché, personne n'a jamais ôsé tenter cela sur terre, et que ce serait une louange à Dieu que de dire que ses commandements ne peuvent s'accomplir sans péchés ni offence ; ceci ne peut pas du tout s'accorder avec les Écritures.

Par conséquent, oh ! vous qui êtes engendrés de Dieu, qui êtes nées de nouveau de l'eau et de l'esprit, donnant vorte témoignage contre cette hérésie inouïe, que Dieu confondra par le souffle de sa bouche, et par l'éclat de sa gloire. Cela est survenu, et survient d'expulser tout ce brouillard, cette brume ainsi que ces vapeurs avec lesquelles l'homme de péché à aspergé la terre, dans cette longue nuit de ténèbre et d'apostasie hors de la vie de Dieu, dans laquelle [la fausse église] qui s'est assise sur les grandes eaux et enivré toutes les nations, Rev  17:12,Rev 18:3, et elle s'est assise en reine et n'a vu aucune douleur Ses ministres se sont entourés des biens de la terre, et ils ont fait le trafic de plusieurs au moyen de parole trompeuses, 2 Pet 2:3, Car ces mil-six-cent années et plus, depuis que l'antichrist est venu dans ce monde, et qui est resté dansle monde jusqu'à ce jour, 1 Jean 2:18, séduisant le mon de par la multitude de ses enchantements. Mais le jour du Seigneur transpercé dans la clarté, en ce dernier âge, qui a dévoilé ses vêtements et tous ses marchants, qui sont pire que Balaam le fils de Beor, who bien qu'il aimait les gages de l'injustice, n'osa pas l'accepter. Num 22:18 ; Num 24:13. Mais ils aiment cela et s'en emparent, et ils persécutent tous ceux qui ne veulent pas leur donner, nous avons une nuée de témoins dans des dossiers contre eux à ce jour.

La raison d'être de ce site internet est de montrer comment être 
libéré du péché
en bénéficiant de la puissance transformatrice de Dieu
qui conduit à l'union avec Dieu dans son Royaume