La Croix Manquante pour la Pureté


 



Nous avons Oublié la Convoitise


Nous entraînons même nos enfants à convoiter - avec les listes de cadeaux de Noël !

L'évangile de la prospérité, si populaire avec les télé-évangélistes,
n'est rien d'autre que de la cupidité, et une abomination aux yeux du Seigneur.

Gardez-vous avec soin de toute avarice ;
car la vie d'un homme ne dépend pas de ses biens, Luc 12:15


Mais que ni la fornication, ni aucune impureté ou cupidité,
ne soient même nommées parmi vous, Éph 5:3

Car que profitera-t-il à un homme s'il gagne le monde entier, et qu'il fasse la perte de son âme ? Marc 8:36

hommes corrompus dans leur entendement et privés de la vérité qui estiment que
la piété est une source de gain. Éloignez-vous d'eux. 1 Timothée 6:5


Car du dedans, du coeur des hommes, sortent les mauvaises pensées,
les adultères, les fornications, les meurtres, les vols, la cupidité,
les méchancetés, la fraude, l'impudicité, l'oeil méchant, les injures, l'orgueil, la folie.
Toutes ces mauvaises choses sortent du dedans et souillent l'homme. Marc 7:21-23


Vous pouvez cliquer sur les textes qui sont en Bleu Clair ou Bleu Clair Gras pour retourner dans les Écritures ou pour des détails dans les écrits.
Après avoir cliqué sur le lien de la Bible en ligne, vous pourrez choisir la version ou le langage que vous préférez.

Le désire d'en vouloir plus, est si inhérent à notre nature humaine que nous ne pouvons nous débarrasser de cela par pour même ; c'est seulement par la grâce transformatrice que nous pouvons être libérés de l'esclavage de toujours en vouloir plus ou une chose de plus. Beaucoup trop d'entre nous avons vécu une vie de  « juste une chose après l'autre ». Pour ceux d'entre vous qui désirez plaire à Dieu, ou qui êtes fatigués de l'esclavage de vouloir posséder, qui ne procure aucune satisfaction durable, la grâce de Dieu promet de vous affranchir de ces besoins et de ces désirs, en demeurant dans Sa parole Vivante et dans Sa Lumière, à travers la puissance de la croix intérieure de Christ- pour en arriver à une quiétude et une confiance pour toujours - la durée, la satisfaction, la paix - au repos.

 À vous dépouiller, en ce qui concerne votre ancienne conduite, du vieil homme qui se corrompt selon les convoitises trompeuses, Éph 4:24. La convoitise est une illusion, originalement favorisé par le diable. Vous convoitez une chose parce que vous croyez que c'est bon, ou bien, (comme Ève fut trompée par le diable que le fruit de l'arbre de la connaissance allait la rendre sage, et qu'il était bon à regarder ), et que cela fera votre bonheur. On nous vend par des mots de la bouche et des annonces que si nous avions une nouvelle maison, une nouvelle voiture, une nouvelle robe, un nouveau téléphone cellulaire, des vacances à Hawaii, un verre, une drogue, un corps, une certaine nourriture, une boisson spéciale — que si seulement nous avions ceci ou cela nous serions plus heureux ; mais dès lors que nous l'avons, nous focalisons immédiatement notre attention sur le fait d'avoir autre chose par satisfaction. Le barrage continuel des tentations illusoires sont favorisées par l'esprit de Satan ; par leurs promesses mensongères, ils crée une convoitise pour quelques choses, qui n'est qu'illusion. Il n'y a aucune satisfaction dans cette vie, jusqu'à ce que vous vous joigniez avec la vie de Dieu ; Il est la satisfaction durable, la paix éternelle et la joie. Les joies de la terre ne sont que transitoires, mais la joie dans le Royaume de Dieu est éternelle. Les plaisirs de la terre ne sont pas comblés, et ne font que créer une faim pour avoir plus. certaines personnes ne s'arrêtent jamais pour réaliser que peu importe tous ce qu'ils ont, ils sont content de chercher à obtenir plus, s'attendant à ce que le monde le leur donne ; à ceux là le Seigneur a dit : malheur à vous qui êtes rassasiés, car vous aurez faim ; Luc 6:25 ; si vous êtes content de chercher toujours les choses et les plaisirs du monde, vous serez très mécontent dans la prochaine vie.

Un avertissement pour tous ceux qui professent la Chrétienté, et aux autres, de prendre garde à la cupidité, qui est de l'Idolâtrie.
—Par George Fox
Extrait du Vol. 5, Les Oeuvres de George Fox, Livres Doctrinaux II (en anglais)

Toutes les personnes qui professent Christ, et la chrétienté, ceci est un avertissement pour vous tous, de prendre garde à la cupidité ; car la cupidité a été interdit autant dans l'Ancien Testament que dans le Nouveau, et par la Loi de Dieu, et par Christ et ses Apôtres.

Car les apôtres ont dit, « la convoitise [ou la cupidité] c'est de l'idolâtrie », et tant aux dirigeants, prêtres, enseignants, et le peuple dans l'Ancien et le Nouveau Testament, que la pratique idolâtre était proscrite.

Et Christ a dit, « Toutes ces mauvaises choses sortent du dedans et souillent l'homme. »

Et le Seigneur a dit dans sa loi, et les dix Commandements, « Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain, tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son boeuf, ni son âne, ni rien de ce qui appartient à ton prochain. »

Maintenant, si cet esprit convoiteur est réprimé, alors l'idolâtre est réprimé, et cet idole est hors du coeur.

Aussi, voler et dérober était interdit dans l'ancienne alliance, et il en est de même dans la nouvelle ; et tous doivent oeuvrer dans tout ce qui est bien.

Tout comme, l'adultère était interdit dans l'ancienne alliance, il en est de même dans la nouvelle ; oui, et plus que l'adultère extérieure : car, « celui qui regarde une femme pour la convoiter », dans la nouvelle alliance, Christ a dit, « qu'il a déjà commit adultère avec elle dans son coeur ».

Et « porter de faux témoignages contre son prochain », était interdit dans l'ancienne alliance, et il en est de même dans la nouvelle ! Car tous doivent dire la vérité à son prochain, et ne point mentir. Et le Seigneur a dit, dans l'ancien testament « tu ne tueras point ».

L'apôtre a dit dans, dans la nouvelle alliance, « qu'ils ne luttaient pas contre la chair et le sang ; et que leurs armes n'étaient pas des armes charnels, mais spirituels » ; et Christ interdit la colère dans la nouvelle alliance..

Et Samuel, qui était un juge et un prophète, qui jugeait Israël, 1 Sam 12:2-4. Samuel a dit, « Je suis vieux et grisonnant, et j'ai marché devant toi depuis mon enfance jusqu'à ce jour ; De qui ai-je pris le boeuf ? ou de qui ai-je pris l'âne ? Ou à qui ai-je fait tort ? A qui ai-je fait violence ? Ou de la main de qui ai-je pris un présent pour que par lui j'eusse fermé mes yeux ? » Et les fils d'Israël répondirent et dirent, « Tu ne nous a point fait tort, et tu ne nous a point fait violence, et tu n'as rien pris de la main de personne. »

Maintenant il y avait un prophète, un prêtre, et un juge, libres de toute cette idolâtrie de convoitise ; et n'a-t-il pas surpassé la plupart de ceux qui se désignent eux-mêmes comme étant des prophètes et des prêtres, des juges et des enseignants, qui professent la nouvelle alliance ?

Et David a dit, « Incline mon coeur à tes témoignages, et non point à la convoitise. » Psaumes 119:36

Or, si les coeurs de tous ceux qui professent la Chrétienté étaient inclinés aux témoignages de Jésus, l'esprit de prophétie, cela les aurait préservé de l'esprit terrestre, qui est de l'idolâtrie.

Et comme a dit Salomon, dans Pro 28:16, « mais celui qui hait le gain déshonnête [la convoitise] prolongera ses jours ». Ainsi celui qui aime la convoitise, qui est de l'idolâtrie, ne prolongera pas ses jours.

Et Jérémie cria contre les Juifs de l'ancienne alliance, et a dit, « depuis le petit jusqu'au grand, ils se sont tous adonnés au gain déshonnête ; depuis le prophète jusqu'au sacrificateur, tous ont usé de fausseté ». Jér 8:10, et Ésa 56:11-12.

Et pourtant, ces prêtres et prophètes, depuis le petit jusqu'au grand, pouvaient faire profession de l'ancienne alliance.

Et puissent les prêtres, et prophètes, et le peuple, qui professent la nouvelle alliance, voir si ils ne sont pas adonnés à cette idolâtrie de convoitise, qui fut interdite par, et qui est haïes de Dieu et Christ, et de son peuple, de ses prophètes, et de ses apôtres.

Et Jérémie crie encore contre les Juifs, dans Jér 22:17, et leur a dit, « Car tes yeux et ton coeur ne sont qu'à ton gain déshonnête [cupidité], et au sang innocent pour le répandre, et à l'oppression et à la violence pour les faire. »

Maintenant ceci était la condition des Juifs de l'ancienne alliance, quand ils abandonnèrent Dieu, ainsi que sa loi et son esprit.

Et maintenant, que tous ceux qui se professent eux-mêmes chrétiens, dans lesquels Christ ne règne pas, qui ne sont pas guidés par l'Esprit de Dieu, comme l'étaient les prophètes et les apôtres, se sondent et s'éprouvent eux-mêmes, pour voir si les fruits de leurs yeux et de leurs coeurs, et les fruits de l'esprit qui se trouvaient dans les juifs, n'apparaîssent pas, et ne sont pas manifeste en eux ; un esprit qui convoite de faire violence et oppression, et un esprit de convoitise, et de persécution, et de verser le sang des innocents, qui était interdit par Dieu et ses prophètes dans l'ancienne alliance, et par Christ et ses apôtres dans la nouvelle alliance, et par ceux qui abhorraient et criaient contre cela. Mais quelle fut la fin des Juifs qui suivirent cet esprit méchant, et s'éloignèrent du Seigneur ?

Et est-ce que ceux qui se nomment chrétiens, pensent dans leur profession de la nouvelle alliance, qu'ils peuvent avoir libre cour à ses mauvaises choses maintenant, qui étaient interdites aux temps de l'ancienne alliance et de la loi ? Non, non ; cela leur est encore plus interdit dans la nouvelle.

Et le Seigneur a dit à Ézéchiel, « que les Juifs venaient et s'assoyaient devant Lui comme étant le peuple du Seigneur, et qu'ils entendaient Ses paroles, mais qu'ils ne les pratiquaient pas ; et avec leur bouche ils pouvaient démontrer tant d'amour, mais que leur coeur allait après la convoitise ». Ezé 33:31

Maintenant est-ce que les prêtres et ceux qui professent la Chrétienté vont entendre et prononcer les paroles de la nouvelle alliance et de l'Évangile, et démontrer plus de zèle et d'amour pour les paroles du nouveau testament, mais ils ne le feront pas, et ils ne les mettront pas non plus en pratique ; car leurs coeurs et leurs yeux courent après la convoitise, qui est de l'idolâtrie.

Car n'avez-vous pas, vous qui professez la nouvelle alliance en paroles, fait comme ceux qui professaient en paroles dans l'ancienne ; même convoité les biens, les champs, les maisons, et n'avez-vous pas prit par la violence, et opprimé un homme et son héritage, et complotés l'iniquité, puis forgé le mal dans vos lits, et dans la lumière du matin le mettre en pratique, parce que vous aviez la puissance dans vos mains ?

Et le malheur n'a-t-il pas été prononcé contre ceux, qui professaient l'ancienne alliance, et qui pourtant marchaient contraire à elle ; et encore plus contre ceux qui se trouvent dans ces pratiques maintenant, et qui professent la nouvelle alliance. Michée 2

Et Habakkuk cria, « malheur à celui qui convoite et qui fait un gain inique pour sa maison, afin de placer haut son nid, pour échapper à la main du malheur », etc. Ha 2:9-11, il leur dit, « Car de la muraille, la pierre crie, et de la charpente, le chevron répondra contre eux. »

Et par conséquent, que ces personnes cupides qui professent la chrétienté, écoutent et entendent si les pierres des murs ne crient pas contre vous, et que les poutres et chevrons ne répondent pas ?

Et Christ a dit dans Marc 7:21-23, « ce qui sort du coeur de l'homme, souillent l'homme, (c'est à dire,) les mauvaises pensées, les adultères, les fornications, les meurtres, les vols, la cupidité les méchancetés, la fraude, l'impudicité, l'oeil méchant, les injures, l'orgueil, la folie ». Maintenant ces choses sont les maux qui souillent l'homme, que le diable, le serpent, qui est hors de la vérité, a opéré dans le coeur de l'homme, en Adam et Ève, et les Juifs, et les chrétiens qui s'éloignent de Dieu, et désobéissent à sa voix et à ses ordres. Car ni Dieu, ni Christ qui est l'auteur de tous ce qui est bon, n'ont placés ces mauvaises choses dans l'homme au commencement, ni depuis. Et par conséquent, ces choses mauvaises doivent être purgées de l'homme par le sang de Christ, par le baptême, et par la mortification et la circoncision opérée par l'Esprit de Dieu.

Et Christ leur dit, (aux Juifs,) « Voyez, et gardez-vous de toute avarice ; car encore que quelqu'un soit riche, sa vie n'est pas dans ses biens. » Luc 12:15

Oh ! si tous ceux qui sont appelés chrétiens, et tous les peuples, pouvaient considérer cette doctrine bénie de Christ l'homme céleste ; et s'ils pouvaient venir à comprendre et savoir en quoi consiste leur vie ; alors ils prendraient garde et feraient attention à la convoitise, qui est de l'idolâtrie.

Et l'apôtre Paul, qui avait sur lui la responsabilité de l'Église, a écrit aux Corinthiens, « de ne pas entretenir de compagnie avec tout homme appelé frère, qu'il soit fornicateur, ou cupide, ou idolâtre, ou outrageux, ou ivrogne, ou ravisseur, de ne pas même manger avec un tel homme, » 1 Cor 5:11: car ceux qui professent la chrétienté, et qui suivent de telles pratiques, les saints ne devaient ni manger avec eux ni leur tenir compagnie ; car ils déshonorent leur profession de Chrétienté.

Donc ici les apôtres, les saints, la vraie Église, avaient reçu un jugement, et jugeaient les convoiteurs idolâtres, les fornicateurs, les ivrognes, les outrageux, etc. pour avoir la fraternité avec les saints, la véritable église, non pas tant pour manger avec eux, ni pour tenir compagnie à ceux de ce genre d'esprit : car il a dit, « ni les fornicateurs, ni les voleurs, ni les ivrognes, ni les convoiteurs idolâtres, les outrageux, ni les ravisseurs, ... n'hériteront du Royaume des Cieux ».

Et l'apôtre a dit aux Corinthiens, que « ceux là étaient quelques uns d'entre eux, mais ils étaient lavés, sanctifiés, et justifiés de ces choses, dans le nom du Seigneur Jésus-Christ, et par l'Esprit de Dieu ». Ceux-ci étaient lavés de leurs fornication, convoitise, idolâtrie, ivrognerie, outrages, et de leurs extorsions, et justifiés dans le nom de Jésus, et par l'Esprit de Dieu.

Or, l'apôtre ici ne parle pas des fornicateurs, convoiteurs idolâtres, et extorqueurs du monde, qui se trouvent à l'extérieur ; car Dieu les juge ceux là. Mais les saints, les apôtres, ainsi que la vraie Église devaient juger ceux qui pratiquaient ces choses à l'intérieur de l'Église, montrant que la véritable Église avait une autorité ; et non pas de d'entretenir la compagnie ni même manger avec ceux qui, professant Christ, avaient de telles pratiques, connaissant que l'injuste n'hériterait pas du Royaume de Dieu, ni les ivrognes, ni les fornicateurs, ni les voleurs, ni les outrageux, ni les ravisseurs, ni les convoiteurs idolâtres ; ceux qui vivent dans ces mauvaises choses, n'héritent pas du Royaume des Cieux ; car ils étaient souillés, sales, et non sanctifiés ni purifiés, etc. De sorte que si les saints entretenaient la compagnie, ou prenaient le repas avec ces personnes qui n'étaient pas lavées, impures, et non justifiées, ou qu'ils fraternisaient avec eux, ils prenaient les membres de Christ et les joignaient à la prostituée ; car celui qui se joint à la prostituée, ne font qu'un seul corps ensembles ; « car les deux », disait-il, « seront une seule chair ». Et par conséquent, les corps des saints sont des membres de Christ ; Dieu interdit qu'ils puissent se joindre à la prostituée, ou qu'ils puissent être membres de la prostituée. « Et celui qui s'est joint au Seigneur, est un seul esprit avec Lui . » Et les corps des saints sont les temples du Saint-Esprit, qui sortent de Dieu et de Christ, et étant racheté par un prix, le sang du Christ, et lavés, et sanctifiés, et justifiés dans le nom de Jésus-Christ par l'Esprit de Dieu, ils doivent glorifier Dieu dans leurs corps, dans leurs âmes, et dans leurs esprits qui appartiennent à Dieu, qu'Il leur a donné afin qu'ils l'adorent avec ; gloire à son nom pour toujours.

Et par conséquent, tout ce vieux levain de fornication, d'adultère, de vol, de convoitise, d'idolâtrie, d'ivrognerie, d'outrage, d'extorsion, et de toute impiété, d'envie, de malice, et de méchanceté, ce en quoi le serpent, le dieu de ce monde a oeuvré, doit être purifié, pour qu'ils puissent être une nouvelle pièce, et garder le festin des pains sans levain de sincérité et de vérité : car Christ, notre pâque, a été sacrifié pour nous, comme vous pouvez le voir dans 1Cor 5:7, la pratique de l'église aux jours des apôtres, et ce qu'elle devrait être maintenant, de garder cette pâque céleste avec le pain sans levain de sincérité et de vérité.

Et plus loin, l'apôtre dit à l'Église de Corinthe, dans 2 Cor 6:14-17 et il explique lui-même avec grand soin à l'Église, qu'ils ne doivent pas se mettre sous un joug mal assorti avec les incrédules. Or ceci est un joug mal assorti, d'atteler les croyants et les incroyants ensembles ; et il donnait sa raison, et disait, « quelle participation y a-t-il entre la justice et l'iniquité ? Ou quelle communion entre la lumière et les ténèbres ? Et quel accord de Christ avec Bélial ? Ou quelle part a le croyant avec l'incrédule ? Et quelle convenance y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles ? »

Maintenant, ceux qui vont contraire à la doctrine de l'apôtre en ces choses, ont perdu leur sens, et leur vision, et leurs sentiments ; car il n'y a ici point de fraternité, ni d'unité, ni de participation ; il n'y a point de convenance, ni de part avec ceux que nous venons de mentionner, qui sont en dehors de la vérité ; mais ils sont mal assorti avec ceux qui sont le temple du Dieu vivant, ceux qui se joignent avec eux ; ceux dans lesquels Dieu marche et demeure, et Il est leur Dieu, et ils sont son peuple.

« C'est pourquoi, sortez du milieux d'eux, et soyez séparé, dit le Seigneur, et ne touchez pas à ce qui est impur, et moi, je vous recevrai, et je vous serai pour père, et vous me serez pour fils et pour filles, dit le Seigneur tout puissant. » Ici vous pouvez voir, ce que les saints, les fils et filles de Dieu, doivent abandonner, et ne pas toucher, ni avec qui ne pas avoir de convenance, ni être assorti, mais plutôt en être séparées, de sorte que le Seigneur Dieu Tout Puissant puisse les recevoir.

Et encore, l'apôtre écrit aux Éphésiens 4:25-29, « qu'ils doivent renoncer au mensonge, et que chaque homme dise la vérité à son prochain ; car nous sommes membres les uns des autres : et que celui qui dérobait ne dérobe plus, mais plutôt qu'il travaille en faisant de ses propres mains ce qui est bon. Qu'aucune parole déshonnête ne sorte de votre bouche, mais celle-là qui est bonne, propre à l'édification selon le besoin, afin qu'elle communique la grâce à ceux qui l'entendent. Et que toute amertume, et tout courroux, et toute colère, et toute crierie, et toute injure, soient ôtés du milieu de vous, de même que toute malice. » Et les saints, l'Église de Christ, ne devait pas avoir aucune fraternité avec ces choses, ces oeuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt de les réprimer. « Et que la fornication, de même que toute impureté, ainsi que la cupidité, ne puissent même jamais être mentionnés parmi vous qui devenez saints. Cela en effet vous le savez [c'est à dire les saints], connaissant
qu'aucun fornicateur, ou impur, ou cupide (qui est un idolâtre), n'a d'héritage dans le royaume du Christ et de Dieu. » Ici l'Église de Christ avait leur connaissance, et leur jugement pour juger ces choses, qui gardaient ces personnes hors du royaume de Dieu. Et maintenant remarquez, « si un homme cupides est un idolâtre », comme l'apôtre a dit, alors tous les hommes cupides sont idolâtres, et « n'hériteront pas du Royaume des Cieux. »

Et maintenant, que tous ceux qui s'appellent prêtres, enseignants, ministres et prophètes dans la Chrétienté, voyez si leurs fruits ne les déclarent pas cupides, ainsi qu'idolâtres, prêchant (et semblant avoir un zèle pour) les paroles de Christ et des apôtres ; mais combien d'entre-eux prêcheront sans dîmes et engagements ? Et si le peuple ne leur offrait pas, quittes à gaspiller leurs vivres, et les jeter en prison, oui, jusqu'à la mort, comme plusieurs l'ont été, parce qu'ils ne voulaient pas soutenir et nourrir cet esprit idolâtre de convoitise en eux. Quand, comme l'apôtre le commande à l'Église, ne pas avoir ne serais-ce qu'une fraternité, ni tenir compagnie, ou manger avec une personne cupide, qui est un idolâtre. »

Et maintenant, si les saints, la véritable Église de Christ, ne doivent manger, ni tenir compagnie à de telles personnes, alors comment peuvent-ils les entendre, ou êtres contraints ou forcés de les entendre ? Et sachant que Christ a dit à Ses ministres, qu'Il a envoyés « gratuitement ils ont reçus, gratuitement ils devront donner » ; et ils ne devaient « fournir ni argent ni or, ni sac ni titre provisoire ; mais de rechercher qui était digne de leur message ; et ce qui était présenté devant eux, ils se devaient de le manger ; et si indignes furent-ils, qu'ils ne voulaient les recevoir ainsi que leur message, ils se devaient de secouer la poussière de leurs pieds, ce qui serait un témoin contre eux au jour du Jugement ». Et les apôtres n'ont pas chassés ces êtres indignes, qui ne voulaient les recevoir, et leur présenter un repas, en prison, comme certains de vos ministres font au peuple de Dieu, parce qu'ils ne peuvent soutenir leur esprit cupide et idolâtre, en donnant dîmes et offrandes.

Et maintenant, vous tous qui ne prêcherez les paroles de Christ et des apôtres, ni ne prierez parmi le peuple, ni ne donnerez de psaumes à chanter, ni ne chanterez parmi eux, ni ne baptiserez d'enfants, (comme vous l'appelez,) ou les arroser, sans le dixième de l'augmentation du labeur du peuple [dîmes], et sans le dixième de l'augmentation des troupeaux et des vivres, et ont établis des gages sur l'année pour ces choses ; n'êtes-vous pas les idolâtres cupides ? Oui, jeter les gens en prison, et gaspiller leurs vivres, et excommunier ceux pour qui vous ne faites aucune de ces oeuvres, quoiqu'ils ne vous ont pas établis pour ce travail, ni engagés pour faire une quelconque de ces choses pour eux : car la plupart des gens, partout, généralement, ne vous engagent-ils pas, et ne s'entendent-ils pas avec vous pour une telle chose dans l'année ? Ou ne devenez-vous pas amis avec de grandes personnes, pour être en contact avec des bénéfices bien gras ? Et plutôt que de chercher où les gens dignes sont, vos prêtres ne cherchent-ils pas, où sont les plus grands bénéfices, et le plus de dîmes et de revenus ? Et alors, lorsque vous êtes établis, ne gaspillez-vous pas les vivres, ou jetez en prison, ceux qui ne vous ont jamais engagés, ni entendus ? Et n'est-ce pas contraire au commandement général de Christ à Ses disciples, autant aux douze qu'aux soixante-dix ? « Gratuitement vous avez reçu, donnez gratuitement. » Ainsi n'est-ce pas manifesté ici, que vous êtes les idolâtres cupides contre qui les apôtres parlent, « qui n'entreront pas dans le Royaume de Dieu ».


Car Pierre, dans son deuxième épître général, 2 Pierre 2:2-3, parle des faux-prophètes et des faux-enseignants, et comment « plusieurs suivraient leurs voies pernicieuses, raison pour laquelle on parlerait méchamment de la voie de la vérité » ; vérité que les apôtres ont prêchée gratuitement, comme ils l'avaient reçue gratuitement, selon le commandement de Christ. Et ces faux-prophètes et enseignants par cupidité, devraient, avec des paroles feintes, marchander le peuple. Car, combien souvent les enseignants ont-ils changés leurs places et voies ? L'apôtre compare ceux-ci avec l'ancien monde, Sodome et les anges déchus qui n'ont pas conservés leur habitation. Et par conséquent, que les enseignants de la Chrétienté, qui jettent en prison et gaspillent les vivres du peuple pour leurs propres ventres, s'examinent et voient s'ils ne sont pas de ces hommes.

Aussi, l'apôtre écrit à Timothée, dans 2 Tim 3, de tels « vantards fiers et cupides, et faux-accusateurs méprisant farouchement ceux qui étaient bons, et qui étaient des amants impétueux à l'âme noble des plaisirs plus que des amants de Dieu ; qui avaient apparence de piété, (ce qui était la forme de la chrétienté,) mais reniant la puissance de cela ; de tels gens, les saints, (la véritable Église,) devaient se détourner ». Car il les a comparés à Jannès et Jambrès, qui ont résisté à Moïse, « c'était des hommes aux pensées corrompues, et ils ont résisté à la vérité, et ils étaient dépravés concernant la véritable foi ; ceux-ci ont guidés de tels captifs chargés de péchés, et menés par diverses convoitises, apprenant toujours mais ne parvenant jamais à la connaissance de la vérité » ; et comment le pourraient-ils, étant destitués de par eux-mêmes, et les hommes à l'esprit corrompu, d'amener des gens dans la vérité et la foi, alors qu'ils sont eux-mêmes en dehors de la vérité et de la foi, et de dire aux gens, « qu'ils doivent porter un corps de péché et de mort avec eux jusqu'à leur mort » ; et d'autres de dire, « qu'ils doivent avoir un purgatoire après leur mort » : et ceux là sont réprouvés concernant la doctrine et la foi des apôtres, qui est la victoire, et ils sont dans l'hérésie damnable. Mais les apôtres ont exhorté les saints, « à marcher dans la lumière, et le sang de Jésus-Christ les purifies de tout péché ».

Et l'apôtre a dit à l'Église, « qu'ils ont été lavés, nettoyés, sanctifiés, et justifiés », ... et ce, alors qu'ils étaient sur terre. Et il dit aux Éphésiens, aux saints, « car vous étiez autrefois ténèbres, mais maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur ».

Et les apôtres ont écrit à Timothée, 1 Tim 6:8-11, « Mais ayant la nourriture et de quoi nous couvrir, nous serons satisfaits et la piété avec satisfaction est un grand gain : Or ceux qui veulent devenir riches tombent dans la tentation et dans un piège, et dans plusieurs désirs insensés et pernicieux qui plongent les hommes dans la ruine et la perdition ;car c'est une racine de toutes sortes de maux que l'amour de l'argent : ce que quelques-uns ayant ambitionné, ils se sont égarés de la foi et se sont transpercés eux-mêmes de beaucoup de douleurs. Mais toi, ô homme de Dieu, fuis ces choses, et poursuis la justice, la piété, la foi, l'amour, la patience la douceur d'esprit. » Ceci est le chemin de l'homme de Dieu, et pour fuir la convoitise, et l'amour de l'argent, et ceux qui tirent un gain de leur piété ; car ceux là sont destitués de la vérité : et ceci devrait être la pratique de tout véritable Chrétiens maintenant.

Et les hommes du monde, avec les prêtres cupides, les enseignants et les autres, ne s'envolent-ils pas vers les richesses et l'argent plutôt que de s'en éloigner ? Et après les gains, laisser supposer que c'est de la piété ? Et n'est-ce pas la marque, que ceux-ci se sont éloignés de la véritable foi, et sont tombés dans des désirs douloureux, qui les a attirés vers la destruction et la perdition, en tombant dans la tentation et le piège, et en convoitant les richesses et l'amour de l'argent, ce qui est la racine de tout mal ? La racine de ce mal n'a-t-elle pas été manifestée par les enseignants du monde et les autres ? Les prêtres et enseignants détruisant le peuple pour leurs propres ventres ; et le peuple en convoitant et envahissant les vivres des autres gens, détruisant ainsi les leurs et celles des autres : les enseignants et les autres démontrant, qu'ils ont erré hors de la foi dont le Christ est l'auteur et le consommateur, et qui a dit, « gratuitement vous avez reçu, donnez gratuitement ; et prenez garde à la cupidité ». Car l'apôtre a dit, « un évêque ne doit pas être un attaquant, ni avare d'un lucre souillé, ni un bagarreur, ni cupide ; mais il doit s'accrocher à la parole fidèle, et être irréprochable » : et de tels évêques et anciens, enseignants et diacres, devaient être ordonnés par Timothée et Tites, comme vous pouvez le voir dans 1 Tim 3:2 et Tites 1:6-9. Et ils devaient tenir le mystère de la foi d'une pure conscience : par conséquent, comment un quelconque évêque ou enseignant, ancien ou diacre, soit leurs successeur, que les apôtres Timothée et Tites ont ordonnés, soient des attaquants, persécuteurs, cupides et avares d'un lucre souillé, oui, et jeter en prison les gens qu'ils ne surveillent pas, et auxquels ils n'enseignent pas ou ne prêchent pas ? Ceux-ci n'ont-ils pas erré hors de la foi, les mauvaises bêtes et les vauriens, qui laissent supposer que les gains sont la piété, qui serve non pas le Seigneur Jésus Christ, mais leurs propres ventres, que l'apôtre a soumis à Tites, « reprend brusquement ». Et maintenant, vous pouvez voir ceux-ci, cupides à en être riches, qui étaient persécuteurs et attaquants, et avares d'un lucre souillé, Timothée et Tites se devaient de ne pas les ordonner évêques et enseignants, anciens et diacres ; car ceux-ci s'étaient éloignés de la foi ; car il était peu probable qu'ils détiennent le mystère de la foi d'une pure conscience, dont le Christ est l'auteur et le consommateur, et qui a dit, « gratuitement vous avez reçu, donnez gratuitement ». Car l'apôtre dans Actes. 20:26-34 a dit que « il était innocent du sang de tous les hommes » ; il prit l'église à témoin, « qu'il n'avait convoité l'argent, l'or ou le vêtement d'aucun homme » ; et il a dit, « que l'église se connaissait, et que ses mains avaient pourvu à ses besoins, et à ceux qui étaient avec lui ». Maintenant, ici il y avait un ministère libre de Christ. Maintenant, laissez les évêques, prêtres et enseignants, etc. dans la Chrétienté, s'éprouver eux-mêmes ainsi que leurs pratiques par l'Écriture, par l'exemple de l'apôtre et le commandement de Christ, qui a dit, « gratuitement vous avez reçu, donnez gratuitement ». Pouvez-vous dire que vous n'avez convoité l'argent, l'or ou le vêtement d'aucun homme, ni de votre propre peuple ou des autres, à qui vous n'avez pas prêché ? Pouvez-vous dire que vous êtes clairs du sang de tous les hommes, comme l'apôtre a dit, et en prendre les chrétiens à témoin ? Si vous dites que vous l'êtes ; les prisons ne témoigneront-elles pas contre vous, et les cours, ainsi que vos propres coeurs et consciences qui témoigneront contre vous ? Et combien ont été emprisonnés jusqu'à la mort par vous, pour ne pas vous avoir donné de dîmes et d'argent, et pour qui vous ne travaillez pas ? Quelle persécution avez-vous fait et combien en avez-vous traîné devant les cours ? Vous ne pouvez prendre les chrétiens à témoin, « que vous êtes clairs du sang de tous les hommes, que vous ne convoitez l'argent, l'or ou le vêtement d'aucun homme, que vous travaillez de vos mains pour vos propres besoins ainsi que ceux des autres, et que vous n'êtes pas avares d'un lucre souillé, que vous n'êtes pas des attaquants et des persécuteurs, ni que vous êtes de ceux qui convoitent l'argent et les richesses de ce monde ; et que vous ne donnez pas gratuitement », comme Christ le commande, manifestant que vous n'avez pas reçu gratuitement de Lui ; que vous vous êtes éloignés de la foi de Christ, (par laquelle les apôtres ont vécu,) et de la conversation des saints des premiers temps. Car l'apôtre a dit à l'Église,« Que votre conduite soit sans avarice, étant contents de ce que vous avez présentement ; car lui-même a dit : "Je ne te laisserai point tomber, e ne t,abandonnerez point." » Héb 13:5 et Josué 1:5. Et donc, cela devrait être la conversation de tous ceux qui professent Christ Jésus, et ils ne convoiteront pas les meilleurs cadeaux, et ne chercheront pas les choses terrestres, mais chercheront l'amour et la charité.

Et l'apôtre a dit, « Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ. » Ainsi il est clair que l'église des véritables chrétiens ne doit pas suivre un quelconque enseignant, mais comme elle suit Christ dans sa vie, sa foi, ses pratiques, et sa doctrine. Et s'ils font profession d'une forme de piété, mais sans la puissance, l'esprit et la vérité, ils devaient se détourner d'eux, et ne pas les suivre ; mais comme chacun a reçu Jésus-Christ, alors marchez en Lui dans l'humilité.

George Fox

Le 5ième mois, 1679.

Ne soyez donc pas en soucis, disant, Que mangerons-nous ?
ou, que boirons-nous ? ou, de quoi serons-nous vêtus ?
car les nations recherchent toutes ces choses ;
car votre Père céleste sait que vous avez besoin de toutes ces choses ;
mais cherchez (tendre à et s'efforcer à rechercher)premièrement le royaume de Dieu et sa justice [droiture, vertu], (Sa façon de faire et d'être juste),
et toutes ces choses vous seront données par-dessus.
Ne soyez donc pas en souci pour le lendemain, car le lendemain sera en souci de lui-même : à chaque jour suffit sa peine. Matt 6:31-35


Que votre caractère ou votre tendance morale soit affranchi de l'amour de l'argent [y compris de la cupidité, de l'avarice, de la convoitise, et de la soif de posséder les biens terrestres]
et soyez content de ce que vous avez présentement
car Lui-même a dit, je ne te laisserai point en aucune façon, et je ne t'abandonnerai point ni te laisserai sans soutien.
[Je ne vais] pas, [je ne vais] pas, [je ne vais] pas en aucune mesure vous abandonner impuissants, ni vous oublier, ni [vous] laisser tomber (relâcher Mon emprise sur vous) !
[Certainement pas !] 
Héb 13:5
, (Traduit à partir de la version Anglaise, Amplified Bible)

La raison d'être de ce site internet est de montrer comment être 
libéré du péché
en bénéficiant de la puissance transformatrice de Dieu
qui conduit à l'union avec Dieu dans son Royaume