La Croix Manquante pour la Pureté


 


Vous pouvez "cliquer" sur les textes qui sont Bleu Clair ou gras Bleu Clair pour retourner dans les Écritures ou un détail dans les Écrits.

La Vraie Foi vs. La Fausse Foi

La plupart des gens affirment qu'ils ont la foi parce qu'ils croient les événements de la vie de Jésus tels que déclarés dans la Bible, croyant en particulier qu'il était celui qu'il disait être, le Fils de Dieu. Mais Paul nous dit :

La Parole est près de Toi, dans ta bouche et dans ton coeur, c'est à dire la parole de la foi que nous prêchons. Rom 10:8
vous devez avoir foi en la parole qui est en vous, dans votre coeur et dans votre bouche ;
la foi c'est écouter, la foi c'est obéir aux commandements entendu.

Ainsi la foi est de ce qu'on entend, et ce qu'on entend par la parole de Dieu.
Rom 10:17

Donc la vraie foi consiste à être obéissant à Christ, la Lumière et la Parole qui est à l'intérieur de l'homme, qui parle à l'homme, ce n'est pas seulement de croire à l'exactitude historique des déclarations de la Bible au sujet de la naissance, de la mort, et de la résurrection de Jésus. Celui qui croit a le témoignage en Lui-même, 1 Jean 5:10 ; et le témoin est entendu et obéi, ainsi pour être finalement vu. Qui est celui qui est victorieux du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ? 1 Jean 5:5.

Écoutez [et obéissez à] ma voix, et je serai votre Dieu, et vous serez mon peuple ;
et marchez dans toute la voie que je vous commande, afin que vous vous trouviez bien.
Jér 7:23

Il [Jésus] est devenu, pour tous ceux qui [lui portent attention et qui] lui obéissent,
l'auteur du salut éternel
. Héb 5:9

En entendant la parole intérieure, révélée comme étant Jésus, Jésus est l'auteur de votre foi.
la foi est un mystère qui est révélée à chaque homme, cette foi est un don de Dieu.

La foi que prêchaient les apôtres n'était pas une foi extérieure, mais une foi intérieure. Le but des deux fois est le même, mais les différences sont cruciales pour réaliser les promesses de Dieu. Les deux fois sont les mêmes :

  1. être en accord avec l'histoire dans la Bible que Jésus était le fils de Dieu, né d'une vierge, ressuscité des morts, monté au Ciel, etc. ; c'est là une foi extérieure en la Bible,

  2. Entendre la Parole de Dieu, cette parole est dans votre coeur pour y obéir ceci est la parole de foi que prêchaient les apôtres. Entendre et obéir à Jésus qui vous parle de l'intérieur de votre coeur c'est une foi opérationnelle, une foi intérieure, une foi qui vous est donnée par Jésus Lui-même. Avec une obéissance persistante aux commandes entendues venant de Dieu à l'intérieur de votre coeur, cette foi intérieure justifie ; purifie, rachète, rend juste, sanctifie, et sauve ; pour vous donner paix, joie, et droiture dans l'union et la fraternité avec Christ et le Père — ceci est pour voir et écouter votre bien aimé, vivant une vie sainte qui Lui est agréable.

George Fox a écrit au sujet de cette foi et focus intérieurs nécessaires :

"Le Père est en vous tous, Christ est en vous, et le Royaume des Cieux est en vous ; là, dans vos coeurs, c'est là que vous les trouverez tous. Connaissez-Le là sondant vos coeurs, et trouvez-Le là sondant vos pensées et vos coeurs ; tendez vos oreilles, et prêtez-Lui l'oreille là, à Lui qui rendra à chacun de vous selon vos paroles et oeuvres selon qu'elles sont bonnes ou mauvaises."

La foi est un voyage ; la foi est une série de révélations. Elle a un commencement et une fin ; l'écoute et l'obéissance à Jésus, lui étant le créateur et le consommateur de votre foi. Lorsque vous l'entendez vous parler, Jésus crée votre foi en établissant la fondation de votre foi sur le roc ;

Je vous montrerai à qui est semblable tout homme qui vient à moi, et qui entend mes paroles et les met en pratique [obéi] : il est semblable à un homme qui bâtit une maison, qui a foui et creusé profondément, et a mis un fondement sur le roc : mais une inondation étant survenue, le fleuve s'est jeté avec violence contre cette maison, et il n'a pu l'ébranler, car elle avait été fondée sur le roc. Luc 6:47-48.

Et lorsque vous entendez Jésus vous dire ses paroles, et que vous croyez qu'elles sont de Lui, la fondation de votre foi a été établit dans le roc, un roc si solide que les portes de l'enfer ne peuvent prévaloir contre elles.

Jésus consomme votre foi lorsque vous le voyez apporter votre salut :

Il (Christ)apparaîtra une seconde fois, non pas pour porter les péchés, mais pour apporter le salut à ceux qui l'attendent. Héb 9:28
Car la grâce de Dieu qui apporte le salut... Tit 2:11
..attendant la miséricorde de notre seigneur Jésus Christ pour [obtenir] la vie éternelle ; Jude 1:21
recevant la fin de votre foi, le salut des âmes ; 1 Pi 1:9

Et Pierre décrit la nécessité de déployer tous les efforts afin d'avancer dans le voyage de la foi :

pour cette même raison aussi, y apportant tout l'effort [le maximum possible], joignez à votre foi, la vertu [l' excellence] ; et à la vertu, la connaissance ; et à la connaissance, la tempérance ; et à la tempérance, la patience ; et à la patience, la piété ; et à la piété, l'affection fraternelle, et à l'affection fraternelle, l'amour ; C'est pourquoi, frères, étudiez-vous d'autant plus à affermir votre vocation et votre élection, car en faisant ces choses vous ne faillirez jamais ; 2 Pi 1:5-7,10.

Votre foi doit reposer sur votre expérience de la puissance de Dieu, non pas sur des paroles prononcées par des hommes ou sur la lecture. La puissance de Dieu est promise pour vous délivrer [vous séparer ] de vos péchés, qui est le salut. vous êtes sauvés à travers votre foi, et par la foi vos coeurs sont purifiés ; mais évidemment au tout début de votre foi, vous n'êtes pas purs, vous n'êtes pas non plus sauvés. Vous devez combattre pour la foi, grandir dans la foi, bâtir votre foi, accroître dans la foi, perfectionner ce qui est manquant dans votre foi, mener le bon combat de la foi, jusqu'à la victoire, lorsque votre foi est consommée par le consommateur ; la foi est un processus et un voyage d'oeuvres de repentance et d'amour, la fin qui est de voir Christ vous apporter votre salut, vous apporter votre vie éternelle.

Jacques corrigea les raccourcis de croire en Jésus, en faisant tous ce qui est nécessaire pour le salut, alors qu'il écrivit aux Juifs : Tu crois que Dieu est un ; tu fais bien : les démons aussi croient, et ils frissonnent. Jacques 2:19 ; réalisez, Jacques écrivait aux croyants Juifs au sujet du Père, de la Parole (le Fils), et du Saint-Esprit étant un seul Esprit, et sans conflit avec — Écoute, Israël : L'Éternel, notre Dieu, est un seul Éternel. Deut 6:4. Donc, en effet Jacques dit, « vous dites que vous croyez en jésus, vous faites bien, les démons aussi croient, mais ils frissonnent en entendant son nom — et vous ? »

La prédication de la Parole intérieure diffère avec la Chrétienté, qui enseignent les références de la Bible comme étant la parole. Pourtant la Bible fait référence à ses paroles en tant qu' Écriture et la Parole de Dieu comme étant Jésus. La Parole divin chair, et habita au milieu de nous (et nous vîmes sa gloire, une gloire comme d'un fils unique de la part du Père) pleine de grâce et de vérité. Jean 1:14 (Il est clair ici qu'il n'est pas question de la Bible, il est question de Christ, la Parole de Dieu.) Donc, les Quakers ont dit que, à moins que vous entendiez le Seigneur parler en vous, et que vous croyez que c'est bien le Fils de Dieu, rendu évident par votre obéissance à la Lumière et aux Paroles qui vous sont commandées, vous n'avez pas réellement la foi telle que Paul la définie : La foi vient en entendant la parole de Dieu ou de Christ. Romains 10:17 est une écriture cruciale pour comprendre ce qu'est la foi.

Rappelez-vous que, Paul nous a dit dans Rom 10:8 qu'il prêchait la parole de foi qui se trouve dans notre coeur. Alors la foi c'est d'entendre la parole de Christ de l'intérieur de votre coeur, et de la reconnaître comme l'esprit de Dieu qui vous parle, ou Christ qui vous parle ; et croire suffisamment pour obéir. Ainsi croire c'est : croire, [avoir confiance, dépendre de, obéir] à la parole, Christ, que vous entendez dans votre coeur. Bienheureux sont ceux qui écoutent la parole de Dieu [à l'intérieur d'eux] et qui la gardent [qui obéissent]. La Chrétienté voudrait vous faire croire qu'entendre quelqu'un lire les paroles de la Bible c'est d'entendre la Parole de Dieu, et que si vous croyez cela, vous êtes « un croyant ». Mais ceci résulte seulement en la croyance en un livre et d'avoir foi en les paroles d'un livre. Pourtant Paul vient juste de nous dire que la foi vient de ce qu'on entend la parole, cette parole qui est dans nos coeurs ; donc pour avoir une réelle foi, vous devez entendre Christ de l'intérieur de votre coeur et croire celui que vous entendez, comme étant le Fils de Dieu ; et croire suffisamment pour lui obéir complètement.

Paul mentionne clairement que nous devons être enseignés en entendant Jésus nous parler :

Voici donc ce que je dis et témoigne dans le Seigneur, c'est que vous ne marchiez plus comme le reste des nations marche, dans la vanité de leurs pensées,
leur entendement obscurci, étant étrangers à la vie de Dieu à cause de l'ignorance qui est en eux, à cause de l'endurcissement de leur coeur ;
et qui, ayant perdu tout sentiment moral, se sont livrés à la débauche, pour pratiquer avidement toute impureté.
Mais vous n'avez pas ainsi appris de Christ,
si du moins vous l'avez entendu et avez été instruits en lui, conformément à la vérité qui est en Jésus : Éph 4:17-21.

L'Éternel est bon et droit ; c'est pourquoi il montrera aux pécheurs la voie.
Il guidera les humbles dans la droiture, et il leur enseignera sa voie. Psaume 25:8-9


Je t'instruirai, et je t'enseignerai le chemin où tu dois marcher ; je te conseillerai, ayant mon oeil sur toi. Psaume 32:8

Donc, non un livre au sujet de Jésus, mais c'est jésus lui-même qui est la source et l'auteur de votre foi : la vraie foi, Jésus est l'auteur le consommateur de votre foi, Héb 12:2. En obéissant à la parole, Jésus, vous avez la foi : car Jésus est devenu, pour tous ceux qui [lui portent attention et qui] lui obéissent, l'auteur du salut éternel, Héb 5:9. Croire c'est obéir. L'obéissance conduit au salut. L'obéissance conduit à la justice.

Jésus a dit : Mais plutôt, bienheureux sont ceux qui écoutent la parole de Dieu [à l'intérieur d'eux]et qui la gardent [qui obéissent]. Luc 11:28
Jésus a dit : Ma mère et mes frères sont ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la mettent en pratique. Luc 8:21
Si vous pensez que ceci signifie écouter quelqu'un lire la Bible, vous avez manqué la possibilité de chercher à entendre Dieu par vous-mêmes. vous aurez manqués ses bénédictions. Vous aurez manqué le salut. Vous devez chercher, écouter, et obéir pour pouvoir trouver des bénédictions venant de Dieu. La foi c'est entendre la parole du Seigneur en vous et de lui obéir. Paul ne parle pas de Christ qui sanctifie son église avec la Bible, quand il dit : afin qu'il la sanctifiât [l'assemblée des croyants], en la purifiant par le lavage d'eau par la parole. Vous devez écouter et obéir continuellement, afin d'être lavé ou de pouvoir être sanctifié. Pour entendre, vous devez aller à Lui. Vous devez vous attendre à Lui l'écouter silencieusement, avec l'humilité d'un pécheur dans le besoin de sa puissance transformatrice — la grâce.

Étant obéissant à la voix du Seigneur, la parole à l'intérieur de vous, Christ la Lumière plus tard apparaît à l'intérieur de votre coeur ; Christ, la Lumière qui éclaire chaque homme qui vient au monde. Les premiers Quakers furent persécutés parce qu'ils prêchèrent que l,on doit recevoir les convictions de la Lumière comme étant Christ, qui, étant reconnu comme étant véridiques et venant de Christ à l'intérieur, résulterait en la purification par la grâce de Dieu enlevant les imperfections du coeur ; par le fait de demeurer dans la Lumière, le sang de Christ nous lave de tous les péchés. De plus les Quakers disaient que l'on doit être témoin (voir et sentir) notre salut, qui vient après la pureté avec le glorieux retour de Christ à l'intérieur, résultant en une union avec Dieu et l'entrée dans le Royaume des Cieux. Aller à des réunions de secte, le baptême, prier sans les paroles venant du Saint-Esprit, et simplement lire la Bible (sans la guidance de l'interprétation de l'Esprit) étaient cité comme étant une abomination, venant de la pensée charnelle qui est inimitié avec Dieu. C'est seulement une fois que le vieil homme est mort, et qu'est apparue une toute nouvelle créature complètement régénéré, avec un coeur circoncit — seulement à travers la croix, que l'oeuvre du salut est terminée. donc plutôt que d'avoir la prétention d'être sauvés, ils doivent avoir même le penchant pour le péché enlevé de leur coeur par Christ ; ainsi devenant purs, entrant dans le repos, entrant dans le Royaume, entrant dans le Paradis.

Les premiers quakers disaient que le salut c'est de voir le sauveur nous apporter le salut, et d'avoir la fraternité avec Christ et Dieu — un salut qui résulte après la crucifixion de l'esprit égoïste à la pureté sur la croix intérieure du renoncement à soi-même. Ils témoignèrent pour l'entrée dans le Royaume des Cieux que Christ disait être venu prêcher. Les Quakers étaient envoyés pour prêcher le même message que celui que Jésus avait demandé à Paul de prêcher : « pour ouvrir leurs yeux, pour qu'ils se tournent des ténèbres à la lumière, et du pouvoir de Satan à Dieu ; pour qu'ils reçoivent le pardon des péchés, la libération de l'esclavage du péché et une part avec ceux qui sont sanctifiés par la foi en moi ». Donc la véritable foi est en un Dieu de puissance, qui peut purifier celui qui croit et qui le cherche pur cette raison — quand il sera manifesté, nous lui serons semblables, car nous le verrons comme il est. Et quiconque a cette espérance en lui, se purifie, comme lui est pur. 1 Jean 3:2-3.

Cette bonne nouvelle concernant l'obéissance à la Lumière et à la Parole qui est en vous, résultant finalement en la pureté et dans le fait de voir se manifester Jésus dans notre coeur, était une hérésie aux yeux des sectes ; qui regardaient pour un Dieu extérieure dans un ciel lointain, et qui prêtaient attention aux paroles de la Bible plutôt qu'à celles de la Lumière et de la Parole (Christ) à l'intérieur d'eux. Christ la parole nous parle avec des paroles que nous entendons dans nos coeurs, et Christ nous montre les choses spirituelles par sa lumière de la parole que nous voyons dans notre coeur. Les premiers Quakers disaient à toutes les sectes que de par leur manquement à reconnaître et à obéir à Christ à l'intérieur, ils étaient comme les Juifs, qui possédaient la connaissance des écritures, mais qui rejetèrent Christ en tant que messie. Pourtant, ce que prêchaient les premiers Quakers, et ce pourquoi les autres sectes les emprisonnaient et même les faisaient mourir, était clairement cité à travers la Bible, comme ci-dessous :

Suis-je un Dieu de près, dit l'Éternel, et non un Dieu de loin ? Jér 23:23

pour qu'ils cherchent Dieu, s'ils pourraient en quelque sorte le toucher en tâtonnant et le trouver, quoiqu'il ne soit pas loin de chacun de nous ; car en lui nous vivons et nous nous mouvons et nous sommes,  Actes 17:24-28

J'habiterai au milieu d'eux, et j'y marcherai, et Je serai leur Dieu, et eux seront mon peuple. 2 Cor 6:16, Lév 26:12

Il y a un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tout, et partout, et en nous tous. Éph 4:6

de sorte que le Christ habite, par la foi, dans vos coeurs et que vous soyez enracinés et fondés dans l'amour ; Éph 3:17-18

auxquels Dieu a voulu donner à connaître quelles sont les richesses de la gloire de ce mystère parmi les nations, c'est-à-dire Christ en vous l'espérance de la gloire. Col 1:27

parce que ce qui se peut connaître de Dieu est manifeste parmi eux ; car Dieu le leur a manifesté ;Rom 1:19

Car j'estime que les souffrances du temps présent ne sont pas dignes d'être comparées avec la gloire à venir qui doit nous être révélée. Rom 8:18

Je suis crucifié avec Christ ; et je ne vis plus, moi, mais Christ vit en moi ;
Gal 2:20

Ne reconnaissez-vous pas à l'égard de vous-mêmes que Jésus Christ est en vous ? à moins que vous ne soyez des réprouvés ; 2 Cor 13:5

Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu et que l'Esprit de Dieu habite en vous ? 1 Cor 3:16

Mes enfants, pour l'enfantement desquels je travaille de nouveau jusqu'à ce que Christ ait été formé en vous, Gal 4:19

En ce jour-là, vous connaîtrez que moi je suis en mon Père, et vous en moi et moi en vous. Jean 14:20-23.

l'onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n'avez pas besoin que personne vous enseigne ; mais comme la même onction vous enseigne à l'égard de toutes choses, et qu'elle est vraie et n'est pas mensonge, -et selon qu'elle vous a enseignés, vous demeurerez en lui. 1 Jean 2:27

Celui qui demeure en moi, et moi en lui, celui-là porte beaucoup de fruit ; (amour, paix, joie, patience, bonté, douceur, etc. Gal 5:22-23) Jean 15:5.
En ceci mon Père est glorifié, que vous portiez beaucoup de fruit ; et vous serez mes disciples[véritables fidèles]. Jean 15:8

La grande controverse de la foi entre les premiers Quakers et les autres sectes de la Chrétienté souvent centrée autour de ce que le sang de Jésus rachetait pour les croyants. Les autres sectes disaient, (et disent encore), le sacrifice de Jésus a rendu tous les croyants justes et justifiés, ne requérant rien d'autre de leur part. Les Quakers disaient que son sang avait racheté le pardon par une repentance sincère des péchés passés et leur permettaient de s'approcher du trône de Dieu, sollicitant sa puissante grâce pour ôter de leur coeur le péché ainsi que le désir de péché ; et cette justification et cette justice(droiture) durable arrive seulement après les oeuvres de la grâce pour les convaincre de leurs péchés et de les enlever de leur coeur ; ainsi les Quakers disaient que le sang de Christ pouvait les laver de tout péché et de l'envie de pécher, et pas seulement les pardonner pour leurs péchés.

En retour les autres sectes crièrent à l'outrage : que le sang de Jésus avait tout fait — Je suis sauvé en croyant ! Vous les Quakers êtes des blasphémateurs un reniant la puissance du sang et le sacrifice de Jésus. Puisque Jésus a tout fait, il n,y a plus rien que je puisse faire ; tous mes péchés : passés, présents, et futurs sont excusés — et je suis sauvé !

Alors que les Quakers disaient : votre croyance vous a sauvé de quoi ? Si vous continuez toujours à péchés, vous n'avez aucune part à l'héritage des cieux ; et le sang de Jésus est plus puissant que de justifier votre présomption d'être sauvés. Le sang de Jésus est suffisamment puissant pour laver votre coeur même du désir de pécher, à condition que vous demeuriez dans son Esprit et sa Lumière pour recevoir le nettoyage par le processus de persuasion et de repentance — en portant la croix intérieure du renoncement à soi-même, qui consiste à obéir à la parole de Dieu que vous entendez dans votre coeur. La grâce salvatrice de Christ est à être expérimenter, non seulement présumer. Ce sang de Jésus-Christ, l'homme céleste, doit être senti et témoigné dans le coeur et la conscience des gens ; ce sang par lequel ils sont sanctifiés et lavés de toutes leurs oeuvres mortes. Cette expérience de droiture, de justification, et de sanctification par la possession de Christ comme étant leur Seigneur et leur Roi, contrôlant chacune de leurs paroles et de leurs pensées.

Les premiers Quakers disaient qu'une foi qui ne pouvait pas vous libérer du péché et du pouvoir de Satan n'était qu'une forme (coquille) de piété sans puissance. Leur foi se tenait en un Dieu qui pouvait détruire le péché à l'intérieur d'eux-mêmes, les libérant ainsi de la captivité du péché, les libérant des ténèbres pour habiter dans la lumière et jouir de la fraternité avec le Père et le Fils.

La grâce ne résulte pas en un salut instantanée. Mais la grâce est plutôt un processus d'apprentissage, accessible par la foi, qui apporte le salut — après que le Seigneur vous ait racheté de toute iniquité et qu'il vous ait purifié — résultant du fait que vous avez un zèle pour les bonnes oeuvres — tel que définit par l'apôtre Paul dans Tites 2:11-14:

Car la grâce de Dieu qui apporte le salut est apparue à tous les hommes,
nous enseignant à renoncer à l'impiété et aux convoitises mondaines,
et comment vivre sobrement, dans la droiture et la piété dans ce présent monde ;
alors que nous recevons l'accomplissement béni de notre espérance, même l’apparition glorieuse du grand Dieu et notre Sauveur Jésus Christ
qui s'est donné lui-même pour nous, afin qu'il puisse nous racheter de toute iniquité [actes illégaux, péché]
et purifier pour lui-même un peuple qui lui appartienne, zélé pour les bonnes oeuvres.
Tites 2:11-14

Venant du Journal de George Fox :

Vous devez avoir la fraternité avec le Christ dans ses souffrances ; 1 Pi 4:12-13
si vous voulez régner avec Lui, vous devez souffrir avec Lui ; 2 Tim 2:12
si vous voulez vivre avec Lui, vous devez mourir avec Lui ;
2 Tim 2:11
et si vous mourrez avec Lui, vous devez être enseveli avec Lui, Col 2:12
et en étant enseveli avec Lui dans le véritable baptême, vous aussi ressusciterez avec Lui.
Col 2:12

Venant de la Lettre 262 de George Fox :

La véritable espérance, la véritable croix, la véritable foi,
la véritable adoration, la véritable religion,
la véritable voie, la véritable image,
et la véritable adoration ont été perdu depuis le jour des Apôtres,
parmi ceux qui sont appelés chrétiens, qui sont en dehors de la vie.
Et ceux qui ont perdu la croix du Christ, qui est la puissance de Dieu,
dans laquelle se trouve la véritable fraternité,
ils ont érigé une croix de bois ou une croix de fer,
de fausses croix, de faux chrétiens.
ceux qui ont perdu le véritable espoir, qui purifie comme Lui est pur, 1 Jean 3:3
ils ont établi un purgatoire pour les laver lorsqu'ils seront mort.
Et les autres qui se trouvent de ce côté-ci de la tombe glorifient un corps de péché et de mort,
avec leur espoirs hypocrites ;
et ils ont perdu le véritable ministère,
et en ont établi un faux, afin de pouvoir prêcher l'imperfection.
Et le peuple était imparfait du temps d'Adam avant la venue de Christ ;
car la Loi n'a rien amené à la perfection ;
mais le véritable ministre, Christ en vous, l'espérance de la gloire, rend parfait,
tant aux jours des Apôtres que maintenant.
« Christ en vous, l'espérance de la gloire, lequel nous annonçons », disait l'apôtre,
« exhortant tout homme, afin que nous présentions tout homme parfait en Christ Jésus ». Col. 1:27-28

Donc la perfection se trouve en Christ-Jésus ; l'imperfection se trouve en le vieil Adam.
Donc ceci est la véritable espérance qui purifie,
celui qui la possède se purifie lui-même, comme Lui est pur ;
et celui qui n'est pas en possession de cette espérance,
plaide pour l'impureté et imperfection,
et pour un corps de péché ainsi qu'un de mort jusqu'à leurs tombe,
et un purgatoire à leur mort.
ceux-ci ont une profession des écritures, comme les Pharisiens ;
et l'espérance hypocrite qui périra.

Et la véritable foi fut perdu depuis les jours des apôtres ;
la véritable foi qui purifie le coeur, qui est la foi des élus de Dieu,
cette foi nous donne la victoire sur ce qui nous sépare de Dieu ;
cette foi qui nous rend agréables aux yeux de Dieu ;
cette foi est le don de Dieu, et Christ en est l'auteur :
chacun regarde à Lui pour cette foi, à son consommateur, qui en est l'auteur.
Dans cette foi tous les saints ont l'unité dans ce qui donne la victoire sur le diable ;
car par la foi qui est leur bouclier, ils lui résiste et refroidissent ses traits enflammés ;
et ils résistent à celui qui voudrait les souiller et les rendre imparfait,
qui voudrait les amener dans ces choses qui déplaisent à Dieu.
Et tous ceux qui sont en dehors de cette foi s'écrient, « il n'y a aucune victoire alors que nous sommes sur terre » ;
mais ils doivent avoir un corps de mort jusqu'à la tombe, et un purgatoire afin de les laver ;
ceux-là sont tous dans l'erreur concernant la foi ;
ceux-là ont fait de la foi et de la bonne conscience une épave ;
ceux-là se trouvent tous dans la foi morte,
et donc ils ne peuvent prêcher dans la véritable et vivante foi des élus de Dieu.
ils sont tous en dehors de l'unité ; car l'unité se trouve dans la foi, qui donne la victoire sur le diable.
Ceux-là se trouvent en dehors de la juste vie ; qui vit seulement par Sa foi
La vie que je vis présentement, je la vis par la foi du fils de Dieu ;
pourtant ce n'est pas moi, mais Christ qui vit en moi, »comme disait l'apôtre.
Et tous ceux qui marchent dans la foi des élus de Dieu, qui est la victoire sur le diable,
marchent en unité sur l'ennemi.

Et la véritable adoration a été perdu depuis les jours des apôtres ;
oui, l'adoration que Christ a établit depuis plus de seize-cent ans,
Dans l'Esprit, et la vérité ;

oui, dans l'Esprit de Dieu
qui était bien avant que fut l'esprit du diable qui est en dehors de la vérité ;
et dans la vérité, hors de laquelle se trouve le diable.
Dans cet Esprit, et dans cette vérité,
Dieu, qui est Esprit et le Dieu de vérité,
recherche ces hommes qui pourraient l'adorer en vérité ;

et ainsi chaque homme et femme doivent venir à la vérité dans les parties intérieures,
et vers l'Esprit de Dieu à l'intérieur d'eux-mêmes,
si ce sont des adorateurs en esprit et en vérité, dans lesquels le diable ne réside pas.
Et ceci est l'adoration parfaite et droite, dans laquelle il y a l'unité dans la vérité ;
car l'inimitié se trouve en dehors de cela, et ne peut y entrer.
Gloire soit à Dieu pour toujours !
Et les hommes qui ont erré loin de l'adoration qu'avait établi le Christ,
depuis plus de seize-cent ans,
ils sont loin de la vérité intérieure, et de l'Esprit de Dieu.
Et par cet esprit impur ils ont adorés des images ;
ils ont adorés des oeuvres fait de leurs propres mains ;
ils ont adoré le dragon ; ils ont adoré la bête ;
ils ont adoré la créature ; ils ont adoré les anges,
ils se sont persécutés les uns les autres au sujet de leurs adorations,
et ils ont persécutés les vrais adorateurs.
Ceux-là qui ont haï la lumière possèdent un zèle aveugle.
Et ainsi aucun d'eux ne peut adorer Dieu, qui est Esprit,
mais ils doivent venir à la vérité dans leurs parts intérieures,
et vers l'Esprit de Dieu en eux-mêmes ;
par Lequel ils doivent reconnaître Dieu en tant qu'Esprit, et l'adorer en Esprit.
Ils doivent reconnaître Dieu comme étant le Dieu de la vérité, et alors l'adorer en vérité ;
cette vérité hors de laquelle se trouve le diable, dans l'inimitié, et l'adversité.
Et ceci est l'adoration droite parfaite et infaillible
que Jésus-Christ, l'homme infaillible et parfait, a établi voilà plus de seize-cent ans.

Et le véritable chemin a été perdu depuis les jours des apôtres,
ce chemin que Christ a établi voilà plus de seize-cent ans ;
Il disait, « Je suis le chemin vers le Père ; et nul homme ne vient au Père que par moi. » Jean 14:6
Donc personne ne peut sortir du vieil Adam, mais que par Christ, le second Adam.
Personne ne sortir des ténèbres autrement que par Christ, la lumière ;
personne ne peut sortir de la mort,
et de sous le prince de la mort, de son pouvoir,
autrement que par Christ, la vie.
Ainsi il est le chemin qui mène à Dieu.
Nul ne peut sortir de l'injustice, autrement que par Christ, la justice ;
personne ne sort de la sagesse d'en bas,
mais que par Christ qui est la sagesse de Dieu, qui vient d'en haut.
Et personne ne sort de l'erreur et du mal, mais que par Christ, la vérité.
Ainsi c'est Lui la porte et la voie menant au Dieu Tout-Puissant.
Et nul ne vient au père que par Lui.
Nul ne sort de la captivité ou de la prison, mais par Christ l'homme céleste.
Et aussi, ceux-là qui ont erré loin de Christ, le chemin,
ils ont établit tant de chemins dans la chrétienté parmi les hommes ;
et se sont disputés les uns les autres au sujet de leurs chemins, l'inimitié étant parmi eux.
Maintenant Christ est le Chemin, dans lequel l'impur ne peut marcher,
Il était le chemin avant celui de l'impur ; car Il est au-dessus de toute impureté ;
et Il est au dessus de toutes les voies tordues et perverses, et les chemins montagneux,
et mauvais et injustes, et les voies impies ; Il est au-dessus de tout cela.
Et nul ne vient à ce vivant et nouveau chemin, Christ Jésus,
mais seulement celui qui vient à la grâce de Dieu dans leurs coeurs ;
l'esprit de Dieu dans leurs coeurs.
Ainsi Il est le nouveau et vivant chemin, Il est le premier et le derniers,
le commencement et la fin, établis d'éternité en éternité.
Et tout ce qui est en dehors de ce vivant et nouveau chemin,
même s'ils possèdent toutes les écritures, du début de la Genèse à l'Apocalypse,
ils sont tout de même mort, ils sont sous le pouvoir de la mort,
cette mort que Christ le chemin anéanti, par la mort, oui le pouvoir de la mort, le diable ;
Christ était avant que furent la mort et son pouvoir.
C'est ici le nouveau et vivant chemin.

Et la véritable religion fut perdu, et elle erra depuis le jour des apôtres.
La religion qui est pure et qui vient d'en haut, et sans souillure devant Dieu,
qui nous garde des tâches du monde, qui consiste à visiter les veuves et les orphelins.
Maintenant ceux qui sont en dehors de cette religion ont établi plusieurs religions,
mais elles sont entachées et souillées, et elles prônent un corps de mort, de péché,
et d'imperfection jusqu'à la mort, et pour un purgatoire à leur mort.
Et leurs veuves, et leurs orphelins, et les étrangers vont supplier
le long des rues et des routes ;
ainsi leur rues et leurs routes sont leurs juges contre eux et leurs corps de mort,
et leurs purgatoires rendent manifeste leurs erreurs et leurs ignorances face à cette pure religion,
qui vient d'en haut, qui n'est pas de fabrication d'homme ;
mais qui provient de Dieu, qui est pure devant Dieu, et qui n,est pas souillée à ses yeux,
qui nous garde des tâches de ce monde. (remarque, des tâches.)
et ceux-ci ne prônent pas un corps de mort, ni un purgatoire à leur mort ;
ils sont gardés des tâches de ce monde.
Ils sont extrêmement dégénérés de cette pure religion qui vient du ciel,
(qui n'est pas souillée devant Dieu, qui nous protège des tâches de ce monde,
et qui nous amène à visiter les orphelins, les veuves, et les étrangers),
dont la religion est qu'ils doivent avoir un corps de péché et de mort jusqu'à la tombe,
et un purgatoire à leur mort.
et leurs orphelins, et leurs veuves, et les étrangers doivent aller quémander dans les rues.
Toutes ces religions sont issues d'en bas, et de leurs propres fabrications, et non pas d'en haut,
mais de celui qui est en dehors de la vérité.
Et tous ceux qui viennent à cette religion pure, qui vient d'en haut, et qui viennent à la recevoir,
elle doit l'être par l'Esprit de Dieu à l'intérieur, et par la lumière de Christ à l'intérieur,
et sa grâce à l'intérieur, et sa foi à l'intérieur.

Et l'image de Dieu en eux a été perdu depuis les jours des apôtres,
cet homme et cette femme ont été renouvelées par Jésus-Christ ;
et par conséquent ils ont établi tellement d'invention de leur propre cerveau,
et des images extérieures, et des ressemblances, et les ont adorés ;
car l'homme et la femme étaient dans l'image de Dieu, avant leur chute.
Et lorsqu'ils tombèrent de l'image de Dieu,
ils firent toutes sortes d'images de Dieu, d'homme, et autres créatures,
de choses qui sont dans les cieux et de choses qui sont sur terre.
Et lorsque Christ est venu,
il renouvela l'homme à nouveau à l'image de Dieu, et à sa ressemblance ;
mais depuis le jour des apôtres ils ont perdu cette image de Dieu, et cette ressemblance ;
et ils ont fait profession de Christ et des paroles des apôtres, tout comme firent les Juifs pour la Loi,
et ils adorèrent les oeuvres faites de leur propres mains, et les images.
Mais maintenant Christ renouvelle à nouveau l'homme à l'image de Dieu,
tels qu'ils étaient aux jours des apôtres ;
oui, je dis également que Adam et Ève l'étaient avant leur chute.
Oui, et dans cette image de Dieu ils régneront sur toutes les autres images et sur les faiseurs d'images,
soit avec la main ou le cerveau ;
car ils ont fait ces images et ces ressemblances par l'esprit du mal qui est en dehors de la vérité,
hors duquel l'esprit de la vérité nous guide, au-dessus d'eux, et loin de leurs oeuvres.
Gloire à Dieu pour toujours,
car, à son image et à sa ressemblance nous sommes conduit par Christ-Jésus,
et dans la condition d'Adam et Ève avant leur chute ;
et non seulement dans cette condition,
mais en Christ Jésus qui jamais ne tombe.

Et la véritable prière a été perdu depuis les jours des apôtres ;
car aucun ne peut vraiment prier, si ce n'est par l'Esprit de Dieu, à Dieu, qui est un esprit,
ou à Christ, qui est un esprit vivifiant.
Et tous ceux qui ont erré loin de l'esprit, ne peuvent demeurer pour entendre parler de cela ;
et pourtant ils peuvent posséder les écritures de la Genèse à l'Apocalypse,
et faire des prières, puis les répéter, et les donner à d'autres afin qu'ils les répètent ;
et alors prier de façon méthodique, et cela doit aider leurs infirmités ;
et donc avoir erré loin de l'Esprit, et loin de la véritable doctrine des apôtres,
qui disait, l' esprit doit venir en aide à leurs infirmités ; et ils doivent prier en esprit.
Ainsi tout ce qui attriste ; et vexe, et opprime l'esprit de Dieu,
ne peut prier en cela à Dieu, qui est un esprit.
Mais ils pensent être entendus avec tous leurs babillages,
leurs requêtes et leurs prières, mais ils ne reçoivent point.
Et chacun doit venir à l'Esprit de Dieu qui se trouve à l'intérieur de chacun,
et à la Lumière, et à la foi qui purifie le coeur,
et à l'esprit de grâce et de supplication ;
et ainsi sa pensée est tournée vers Christ, qui prie Dieu,
et demande dans le nom de Jésus, et dans la puissance, et la lumière, et l'esprit de Christ.

Et la véritable fraternité a été perdu,
de même que la sanctification, la croyance, et la justice depuis les jours des apôtres.
Car beaucoup ont eu la lettre, mais ont perdu la vie ;
ont eu la croyance, mais perdu possession ;
ont eu la profession, mais perdu la substance, Christ Jésus :
mais la véritable fraternité se trouve dans l'évangile, la puissance de Dieu,
qui était avant que le diable fut.
Et depuis que les hommes ont perdu la puissance de Dieu, ils n'ont pas connu les écritures correctement,
mais ils ont mis en place des fraternités par cet esprit qui appartient à celui qui est en dehors de la vérité,
qui vous a détruit les uns les autres,
et qui a persécuté ceux qui sont dans la puissance de Dieu, qui est l'évangile,
qui était avant que le diable, et toutes la fraternité du vieil Adam furent,
et qui sera encore lorsque ceux-ci ne seront plus.

Maintenant la communion de l'évangile est une communion parfaite,
une communion pure et sainte, c'est une communion éternelle ;
car la puissance de Dieu est éternelle,
elle est au-delà de la communion des Juifs qui est dans les choses extérieures,
et des communions inventés par les Gentils, et de la communion du pain, de l'eau, et du vin ;
car celles-là ne sont pas des mystères, la communion du monde n'est pas un mystère,
la communion du pain, de l'eau, et du vin n'est pas un mystère ;
mais la communion de l'évangile est un mystère,
et nul ne la voit, seul celui qui entre dans la lumière de Christ, et dans la vérité qui se trouve à l'intérieur.
Car ceci est une fraternité permanente, l'évangile, la puissance de Dieu ;
et toutes les autres communions en dehors de celle-ci sont imparfaites et corrompus, là où leurs corps de mort
et de péché, et leur purgatoire intercèdent,
ce sont des fraternités d'en bas, que font les hommes, et qui sont issues des hommes ;
mais l'évangile ne vient pas des hommes, ni par les hommes, mais il vient de Dieu, et de Christ.
Donc cette communion, c'est la communion de l'Église qui est en Dieu,
et c'est une communion pure, l'évangile de la communion, c'est
cet évangile qui amène la vie et l'immortalité à la lumière,
et qui expulse tout ce qui obscurcit, et qui alourdit,
et qui remplit l'âme et l'esprit, la pensée et le coeur.
Alors ce sont là de bonne nouvelles pour l'âme immortelle
qui vient par la puissance immortelle à l'immortelle Dieu,
où la vie et l'immortalité viennent à la lumière,
et pour briller sur celui qui les ont obscurcit.
C'est ici la liberté pour l'âme immortelle, pour la pensée, et l'esprit dans l'évangile, la puissance de Dieu,
qui est l'évangile de la communion, qui est un mystère,
(mais pour les autres c'est servitude et ténèbres),
ainsi la vie et l'immortalité sont cachées de tous ceux d'en bas qui établissent des fraternités,
et qui ont leurs propres fraternités d'hommes, faites par des hommes,
qui sont en dehors de la puissance de Dieu, de l'évangile ;
et qui font des fraternités à partir de leurs vieux auteurs, et qui font des fraternités à partir des écritures.
Mais, étant errant loin de l'Esprit, ils ne connaissent ni les écritures ni la puissance de Dieu,
et donc, leur fraternité se fait dans la dispute et l'inimitié,
et ils s'achoppent au sujet du pain et du vin, untel le prend d'une façon, et untel d'une autre façon ;
puis ils s'achoppent au sujet de leurs oeuvres,
s'arrachent entre eux les gens pour eux-mêmes,
et non pour Christ, ni pour la communion de son évangile
qui nous vient non des hommes, qui n'est pas issue de l'homme.
Ainsi ceux qui rejettent la révélation ne peuvent prêcher Christ tant qu'Il ne se sera pas révélé à eux,
ils ne peuvent pas non plus prêcher l'évangile tant qu'il ne leur aura pas été révélé.
Et ceux qui disent que les révélations ont cessé, peuvent autant dire qu'il n'y a pas d'évangile ;
et qu'aussi il n'y a pas de Christ à prêcher, et qu'ils ne sont que des ministres de la lettre ;
pas plus qu'ils ne possèdent les mystères de Christ pour les prêcher,
mystères qui sont révélés à ceux qui le craignent.
Et c'est l'esprit des ténèbres du prince des ténèbres,
qui est dans l'inimitié à l'extérieur de la communion de l'évangile,
qui parle lui-même suffisamment de tous les côtés au milieu de toutes leurs communions ;
et il ne peut entrer dans cette communion de l'évangile, la puissance de Dieu,
qui était avant que le diable fut.

Et la justice(droiture, piété) a été perdu depuis les jours des apôtres ;
alors les gens se sont retrouvés dans leurs propre justice et injustice ;
et par conséquent ils se trouvent tous loin d'être en paix avec Dieu,
et avec Christ, et les uns avec les autres ;
car là où il y a justice (droiture) il y a la paix.

Et la sanctification a été perdu depuis les jours des apôtres ;
apr conséquent autant les enseignants que les auditeurs se retrouvent dans l'impureté,
et ils prêchent le corps de mort, et de péché, ainsi qu'un purgatoire ;
et alors ils ont abandonné celui qui devait les sanctifier, et les rendre pur.

Et la croyance sanctifiante a été perdu depuis les jours des apôtres ;
car celui qui croit est né de Dieu ;
et celui qui croit en la lumière, peut devenir un enfant de la lumière ;
tous ceux qui viennent au monde sont éclairés par Christ,
de sorte qu'ils peuvent croire en la lumière, tel qu'il leur a commandé,
et ainsi ils deviennent des enfants de la lumière ;
et celui qui croit, a vaincu le monde.
Et s'il n'y a pas de victoire de ce côté-ci de la tombe,
tel que disent les prêcheurs de ce monde qui sont issues des hommes,
c'est alors qu'il n'y a pas de véritable croyance de ce côté-ci de la tombe ;
et par conséquent le monde n'est pas vaincu en eux ;
et celui qui est leur dieu, est également de ce monde.
Car « celui qui croit, a vaincu le monde ;
car celui qui est en vous, est plus grand que celui qui est dans le monde
».

Donc ce plus grand l'emporte sur le moins,
et celui qui croit est passé de la mort,
et du péché qui amène la mort,
et du diable, le pouvoir de la mort :
pour devenir un enfant de la lumière et du jour ;
et de la lumière qui était là bien avant les ténèbres et son prince ;
car ceci est la croyance qui vainc le monde ;
qui sanctifie le mari incroyant, et l'épouse incroyant,
autrement leurs enfants seraient impurs, mais maintenant ils sont purs. 1 Cor.7 v14.
Car cette croyance est plus grande que celui qui est dans le monde,
elle l'emporte sur celui qui voudrait souiller ;
car cette croyance c'est Christ, qui passe de la mort à la vie,
elle enlève la racine du péché et de l'iniquité, dont on se plaint dans les écritures,
dans lesquels ils sont nés, même s'ils avaient la loi qui n'amenait rien à la perfection,
qui ne s'emparait que de leurs actions externes ou leurs branches ;
mais ceci rend la racine sainte,
et si la racine est sainte, les branches qui sortiront de la racine seront également sainte.

Et vous tous qui prêchez en faveur d'un corps de péché et d'iniquité,
et que vous devez avoir un corps de péché et de mort jusqu'à la tombe,
et un purgatoire à votre mort.
Aucun d'entre vous, homme ou femme ne croit correctement ;
car l'épouse croyante sanctifie l'époux non croyant ;
et l'époux croyant sanctifie l'épouse non croyante ;
autrement leurs enfants seraient impurs, mais maintenant ils sont saint.
Ainsi, loin de cette croyance sanctifiante vous errez tous depuis les jours des apôtres.
Mais vous avez fait vos propres croyances et credos,
et alors vous disiez, il n'y a pas de victoire de ce côté-ci de la tombe :
vous pouvez aussi bien dire, il n'y a pas de véritable croyance.

George Fox

Lettre 230

Amis,
Restez tranquille et voyez, soyez tranquille et entendez,
assoyez-vous aux pieds de Jésus, et choisissez la meilleure chose ;
faire l'oeuvre de Dieu c'est croire en son fils Jésus-Christ la lumière ;
et votre espérance ainsi que votre foi consistent à demeurer en Dieu, et en son Fils,
marcher par cette foi dont il est l'auteur,
et marcher dans la lumière, et marcher dans l'esprit.
Comme tous ceux qui ont reçu Christ, marchez vous aussi en lui,
aussi, servez Dieu dans l'esprit ,
et adorez-Le en esprit et en vérité ;
car Dieu n'est pas adoré en dehors de l'esprit et de la vérité.
Le bon lait des bébés provient de la parole,
et leur pain vient d'en haut,
et il n'y a de religion que de ce qui est pur et qui vient d'en haut ;
et les gens qui restent patients demeurent dans leur propre maison,
mais la prostituée vagabonde à l'étranger ;
et il n'y a pas de véritable église outre que là où Christ exerce ses fonctions à l'intérieur et au au milieu d'eux,
et ils demandent à leur mari à la maison, et il est leur chef,
et le véritable mariage de Christ l'homme céleste est témoigné par ceux qui sont chair de sa chair et os de ses os ;
nul ne devient enfants de la lumière, que celui qui croit en la lumière ;
nuls ne sont fils de Dieu, autrement qu'en recevant Christ, et en étant conduit par son Esprit ;
aucun n'entre dans la vérité, autrement qu'en étant conduit par l'esprit de vérité ;
aucun ne participe à la véritable course dans le chemin resserré dans le but d'attraper la couronne glorieuse, autrement qu'avec patience ;
aucune purification, autrement qu'en venant à Christ, l'espérance de la gloire, le purificateur ;
et aucune victoire, autrement qu'en croyant Christ la lumière,
et celui qui fait ainsi est né de Dieu.
Et il n'y a point de véritable témoin intérieur autre que la lumière, la vie, et l'Esprit de Christ, le véritable registre ;
aucune vraie foi autre que celle dont Christ est l'auteur, qui donne la victoire ;
aucune vraie ancre à l'âme immortelle autre que par Christ, l'espérance de la gloire.
Aussi par l'espoir vous êtes sauvés ;
aucune vraie liberté si ce n'est en Christ, et dans sa loi de l'esprit de vie, et dans son évangile ;
aucune vraie connaissance de Dieu, si ce n'est par Sa Lumière et Son Esprit dans le coeur ;
aucun salut, autrement que par le nom de Jésus ;
aucune vraie prière, autre que par l'esprit ;
aucun vrai chant, autre que dans l'esprit ;
aucun véritable jeûne, si ce n'est celui qui brise les liens de l'iniquité ;
aucune vraie communion, autre que dans la pure foi, pure lumière, pur esprit, et pur évangile de Dieu et de Christ ;
aucune véritable fondation sur laquelle bâtir, autre que Christ ;
aucun vrai chemin autre que Christ ;
aucune vraie semence, autre que celle que Christ a semé dans les coeurs ;
aucun vrai repos, autre qu'en Christ ;
aucune vraie paix, autre qu'en Christ ;
aucun vrai service à Dieu et à Christ, autre que dans la nouveauté de vie ;
aucune connaissance des choses de Dieu, autrement que par l'Esprit de Dieu ;
aucune connaissance du Fils ni du Père, si ce n'est par révélation du Saint-Esprit ;
aucune connaissance des Écritures, autrement que par le même Saint-Esprit qui poussa les saint hommes à nous les apporter ;
aucun qui appelle Jésus, Seigneur, si ce n'est par le Saint-Esprit, par Lequel Il fut conçu ;
aucun de greffé en Christ, autrement qu'en croyant dans la Lumière,
que l'on appelle la lumière à l'intérieur des hommes, et la vie en Lui ;
aucune véritable sagesse, autre que celle qui vient d'en haut ;
et aucun ne la reçoit vraiment, autrement que dans la crainte du Seigneur ;
et aucune vraie compréhension des choses spirituelles, autre que celle que Christ donne ;
aucune raison divine, autrement que dans la foi dont Christ est l'auteur,
qui donne la victoire sur ce qui est illogique et séparé de Dieu ;
et aucun véritable amour pour Dieu, autre que celui qu'Il déverse dans nos coeurs ;
et le fait de connaître une communion en Christ dans sa mort et dans ses souffrances,
est au-delà de la communion du pain et du vin qui elle connaîtra une fin ;
mais la communion dans l'évangile et le Saint-Esprit n'a pas de fin.

George Fox

Lettre 306

Ne devenez pas stériles, mais demeurez dans la racine, vous croîtrez vers le haut,
et produirez beaucoup de fruits dans cette vie, et dans la vie à venir vous hériterez de la vie éternelle ;
et alors vos vies étant cachées avec Christ en Dieu,
vous serez rendu conforme à Son image, et connaîtrez la puissance de sa résurrection,
et la communion avec Lui dans ses souffrances, et la communion avec Lui dans sa mort,
afin que vous ayez la communion avec Lui dans sa résurrection et la vie ;
et comme vous avez porté l'image terrestre,
vous pouvez aussi porter l'image céleste.
Et comme vos vases ont été remplis de colère et de déshonneur,
alors vos vases pourraient être remplis de sa miséricorde, et de louanges à Dieu ;
et alors que sur l'ancienne terre résidait l'injustice,
aussi vous pouvez voir et connaître la nouvelle terre, sur laquelle réside la justice.
Il y a une croyance qui voudrait que Dieu n'en soit pas l'auteur,
car ceux-là n'ont pas en eux le témoin de ce qu'ils croient ;
et une croyance peut être de Dieu et de Christ, et des écritures,
et pourtant ceux-là peuvent être dans la mort,
parce qu'ils ne sont pas en Christ la lumière, et donc ils ne sont pas enfants de la lumière ;
et il y a une foi dont Christ n'est pas l'auteur
et cette foi ne donne pas la victoire ; elle ne purifie pas non plus le coeur,
pas plus que ceux qui la possèdent ne plaisent à Dieu, ils n'ont pas accès à Dieu non plus,
et cela est une foi morte qui n'a aucune oeuvre.
Et il y a un espoir qui ne purifie point, et cet espoir ce n'est pas celui qui vient de Christ,
qui sauve, et purifie, comme Lui est pur ;
mais cet espoir c'est celui des hypocrites.
Et il y a un chemin qui doit être souillé,
où passent tous les loups, les chiens, les bêtes, et les impies,
et qui possède plusieurs détours, et beaucoup de chemins tortueux, raboteux, et montagneux ;
et il y a une voie spacieuse qui mène à la perdition ;
et ceux-là ne sont pas le chemin de Christ, qui mène à la vie, qui est un sentier étroit et resserré.
Et il y a plusieurs noms dans le monde par lesquels il n'y a point de salut ;
les bêtes ont plusieurs noms, sur lesquels le monde s'émerveille,
et reçoit la marque de la Bête, avec lesquels il les marque,
son esprit bestiale et son pouvoir qu'il a reçu du dragon ;
mais il n'y a qu'un seul nom sous le ciel entier par lequel le peuple sera sauvé,
et c'est le nom de Jésus ;
et ils se rassemblent en son nom, par lesquels le monde a été fait,
et ils reçoivent leur Père, le nom du Seigneur Dieu Tout Puissant et marquent leurs fronts,
Christ est au milieu d'eux, et ils ne recevront pas la marque de la bête,
ils ne seront pas non plus marqués par Lui.
et il y a plusieurs religions dans le monde,
toutes sont tachées et souillées avec l'esprit du monde,
avec lesquels ils se détruisent les uns les autres ;
mais il n'y a qu'une seule pure religion qui vient d'en haut, qui n'est pas souillée aux yeux de Dieu,
et qui se garde des tâches du monde,
et consiste à visiter les veuves et les orphelins dans leurs détresses ;
et ceux qui reçoivent cette pure religion de la part de Dieu, (qui est un haut),
c'est par l'Esprit de Dieu, des fruits de l'amour ;
et cette religion pure et sans tâche qui vient de Dieu
a la gloire dans tous les coeurs de ceux qui la reçoive, Lui en est l'auteur ;
et celle-ci est au dessus de toutes les autres religions qui sont en dessous
qui sont faites par la sagesse diabolique des hommes terrestres, et sensuels,
qui par elles, forcent le peuple à se conformer à eux,
et cela n'est pas la sagesse douce, pure, et paisible qui vient d'en haut.
Et il n'y a qu'une seule vraie adoration,
dans laquelle le diable et ses esprits impurs n'ont pas leur place, et ils ne peuvent y entrer ;
cette adoration est en esprit et en vérité,
laquelle Christ l'homme céleste a établit voilà plus de seize-cent ans.
Et tous ceux qui viennent à cette adoration, et dans la vérité,
sont les véritables adorateurs du Dieu de vérité qui est Esprit ;
et tous ceux qui ne sont pas dans l'esprit et la vérité, sont dans l'adoration de la bête,
(en dehors de l'Esprit de Dieu), et dans sa colère sous la puissance du dragon.
Et il y a beaucoup d'instructeurs qui poussent le peuple dans l'égarement ;
mais il n'y a qu'un seul esprit de vérité, qui conduit dans toute la vérité ;
et celui-ci est le seul esprit qui conduisit les prophètes et les apôtres à apporter les écritures ;
et tous les instructeurs qui sont en dehors de cela,
poussent le peuple dans l'égarement loin de l'esprit dans lequel se trouvaient les prophètes et les apôtres,
et ainsi ils se retrouvent dans la confusion.
Et il n'y a qu'un seul Leader, Jésus-Christ, que Dieu nous a donné ;
et tous ceux qui ne sont pas conduit par Lui, sont conduit dans le fossé, le lieu corrompu,
et ils leur disent qu'il n'y a pas de perfection ici bas.
Et tous ceux qui apprennent dans la langue confuse de Babel, qui possèdent la lettre des écritures,
qui suivent tout de même leur propre esprit, (ne voyant pas), ainsi que les divinations venant de leurs propres cerveaux,
et ceux qui utilisent leurs langues, ceux-là rebâtissent Babylone de nouveau,
ceux qui ne sont pas dans l'esprit dans lequel étaient les prophètes et les apôtres,
et ils ne connaissent pas la langue du savant,
ni les écriture de Christ, des prophètes, et des apôtres ;
mais ils sont comme un livre scellé pour eux ;
et par conséquent ils se querellent et se disputent au sujet de leurs interprétations,
enseignant leur peuple, par leur exemple, à faire de même.

George Fox

À la Princesse Elizabeth de Hollande

Princesse Elizabeth,

J'ai ouï de votre tendresse envers le Seigneur et sa sainte vérité, venant de certains Amis qui vous ont rendu visite, et aussi de par quelques unes de vos lettres que j'ai vu. Ce qui est bien sûr une grande chose, pour une personne de votre rang, que d'avoir une telle pensée délicate pour le Seigneur et sa précieuse vérité, considérant que beaucoup se sont englouti dans la luxure, et les plaisirs de ce monde. Pourtant, tous font extérieurement profession de Dieu et de Christ d'une façon ou d'une autre, mais sans avoir aucun sentiment ni aucun sens intérieur profond de Lui. Car ils sont peu, parmi les puissants et les sages de ce monde, ceux qui peuvent devenir fou pour la cause de Christ, ou qui peuvent, de leur haut rang, devenir simple dans l'humilité de Jésus-Christ, par Lequel ils peuvent recevoir un domaine plus puissant, et un royaume plus puissant, à travers le Saint-Esprit intérieur, la lumière divine et la puissance de Dieu. Et une sagesse plus puissante, qui vient d'en haut, pure et paisible ; cette sagesse est au-dessus de la sagesse qui est d'en bas, qui est terrestre, sensuelle, et diabolique, par laquelle les hommes se détruisent les uns les autres au sujet de leurs religions, de leurs voies, de leurs adorations, et de leurs églises : mais celle-ci ne vient pas de Dieu ou de Christ. La sagesse qui vient d'en haut, par laquelle toutes choses ont été faites et crées, et dont le commencement est la sainte crainte de Dieu dans le coeur, conserve le coeur propre. C'est par cette sagesse que sont ordonnés tous les enfants de Dieu, et c'est avec elle qu'ils en viennent à ordonner toute chose pour la gloire de Dieu. Ceci est la sagesse qui est justifiée de leurs enfants. Mon désir est que vous soyez préservée dans cette crainte de Dieu pour la gloire de Dieu. Car le Seigneur vient Lui-même pour enseigner son peuple, et placer sa bannière, afin que les nations puissent remonter vers elle. Il y eut une apostasie, à partir des jours des apôtres contre la divine lumière de Christ, qui devait leur donner la « lumière de la connaissance dans la face de Jésus-Christ » ; et contre le Saint-Esprit, qui les aurait conduit dans toute la vérité. Et suite à cela le peuple a nommé une multitude de conducteurs, en dehors d'eux-mêmes, afin qu'ils leur apportent la connaissance. Également contre la sainte et précieuse foi dont Jésus-Christ est l'auteur et le consommateur, cette foi qui purifie le coeur, et donne la victoire sur tous ce qui nous sépare de Dieu ; cette foi à travers laquelle ils ont accès à Dieu, et cette foi dans laquelle ils sont trouvés agréables aux yeux de Dieu, le mystère qui réside dans une conscience pure. Et aussi contre l'évangile qui fut prêché aux jours des apôtres(cet évangile qui est la puissance de Dieu) qui apporte vie et immortalité à la lumière dans l'homme et la femme, par lequel les gens pourraient avoir vu le diable qui les a obscurci ; cet évangile qui gardera tous ceux qui le reçoit dans la vie et l'immortalité. Car les yeux du peuple étaient sur les hommes, et non sur le Seigneur, qui écrit sa loi dans les coeurs, et qui la place dans les pensées de tous les enfants de la nouvelle alliance de lumière, de vie, et de grâce ; à travers laquelle ils parviennent tous à connaître le Seigneur, du plus petit au plus grand ; de sorte que la connaissance du Seigneur peut recouvrir la terre, comme les eaux forment la mer. Cette oeuvre du Seigneur recommence, comme ce fut le cas aux jours des apôtres ; les gens viendront afin de recevoir en eux de la part de Celui qui est saint, par qui ils connaîtront toutes choses, et n'auront nul besoin d'aucun homme pour les enseigner, mais alors l'onction les enseignera. Et ils connaîtront aussi comment parle la justice de la Foi, la parole à l'intérieur du coeur et de la bouche, pour lui obéir et l'accomplir. Ceci était la parole de foi que prêchaient les apôtres ; qui est à nouveau reçue et prêchée, et c'est le devoir de tous les chrétiens de la recevoir. Donc, maintenant les gens sont sortis de l'apostasie, pour entrer dans la lumière et l'Esprit de Christ ; pour recevoir la foi venant de Lui et non venant des hommes ; pour recevoir l'évangile venant de Lui, leur onction venant de Lui, la parole. Et alors qu'ils le reçoivent, ils le déclarent librement, tout comme c'était le commandement pour ses disciples, et c'est toujours le cas pour ses auditeurs, ceux qui le reçoivent. Car le Seigneur Dieu et son fils Jésus-Christ sont venu pour enseigner les gens, et pour les faire sortir de toutes les voies du monde et les amener à Christ le chemin, la vérité, et la vie, le chemin qui mène au Père ; et loin de tous les enseignants et orateurs du monde, à Lui qui est le porte parole et l'Enseignant, Héb 8:10-11. Et loin de tous les adorateurs du monde, pour adorer Dieu en Esprit et en vérité, cette adoration Christ l'a mis en place voilà plus de seize-cent ans, le jour où il fit tomber l'adoration des Juifs dans le temple de Jérusalem, ainsi que l'adoration à la montagne où se trouvait le puits de Jacob. Et pour faire sortir le peuple des religions que le monde ont mis en place depuis les jours des apôtres, afin de les amener à la religion que Christ et ses apôtres ont instauré, qui est pure et sans tâche devant Dieu, et qui nous garde des tâches de ce monde. Et pour les amener à sortir de toutes les églises et fraternité du monde, instaurées et mises en place depuis les jours des apôtres, et entrer dans l'église qui est en Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, 1Thes 1:9. Et pour les amener à l'unité et la la communion dans le Saint-Esprit, qui mortifie, circoncit, et baptise, afin d'anéantir le péché et la corruption, qui a grandi dans l'homme et la femme depuis la transgression. À l'intérieur de ce Saint-Esprit se trouve la communion et l'unité ; oui, c'est l'engagement du Prince des princes, du roi des Rois, et du Seigneur des seigneurs de paix : cette paix céleste que tout vrai Chrétien doivent entretenir à l'aide des armes spirituelles, non charnelles.

Et maintenant, mon amie, les saints hommes de Dieu ont écrit les sainte écritures telles qu'elles furent insufflées par le Saint-Esprit ; et toute la Chrétienté se trouve en conflit au sujet de ces mêmes écritures, parce qu'ils ne sont pas conduis par le même Saint-Esprit que l'étaient ceux qui écrivirent les écritures ; Saint-Esprit vers Lequel ils doivent venir en eux-mêmes et être conduit par Lui, s'ils entrent dans toute la vérité en eux, et pour avoir le réconfort de Dieu, Christ, et eux-mêmes. Car nul ne peut appeler Jésus Seigneur si ce n'est par le Saint-Esprit ; et tous ceux qui appellent Christ Seigneur sans le Saint-Esprit, prennent son nom en vain. De même que tous ceux qui prononcent son nom doivent se séparer de l'iniquité ; ainsi ils prononcent son nom avec révérence, dans la vérité et la justice. Oh, en conséquence sent la grâce et la vérité dans ton coeur, qui vient par Jésus-Christ, qui t'enseignera comment tu dois vivre, et ce à quoi tu dois renoncer. Il établira ton coeur, Il te donnera tes paroles en leur saisons, et apportera ton salut, et il sera pour toi un enseignant en tout temps. Ainsi tu peut recevoir Christ venant de celui qui produit cela ; et à tous ceux qui le reçoivent, il leur donne non seulement le pouvoir de se tenir contre le mal et le péché, mais de devenir des fils de Dieu. Et s'ils sont des fils, ils sont alors héritiers de la vie, et un monde et un royaume sans fin, et des trésors et richesses venant de ce Royaume. Donc dans la hâte, avec mon amour dans le Seigneur Jésus-Christ, qui goûta la mort pour chaque homme, et écrasa la tête du serpent, qui se trouvait enter Dieu et l'homme. De sorte que par Christ l'homme puisse revenir vers Dieu, et le louer par Jésus-Christ le Amen, le rocher céleste spirituel, et le fondement sur lequel tous le peuple de Dieu peut construire, pour la louange et la gloire de Dieu, qui est, par-dessus tout, béni pour l'éternité.

George Fox

Amsterdam, le 7ième jour du 6ième mois, 1677.

sélections issue de la Lettre 265

Vous tous qui êtes croyants dans la lumière de Christ, qui dévoile les ténèbres,
vous êtes gardés par la puissance de Dieu jusqu'au jour du salut.
Alors, bien que votre salut ne soit pas complété,
vous avez tout de même votre gardien, la puissance de Dieu,
qui, ni ne somnole ni ne dors, et il vous gardera jusqu'à ce jour.
Car, ces vierges de la parabole avaient leur gardien,
qui les préservait dans leurs virginité,
laquelle ils ne furent jamais accusées d'avoir perdu ;
car il est dit que « le cris retentit à minuit » ;
ce qui est, le milieu du temps des ténèbres ;
car les ténèbres sont appelés nuit, et la voix de l,époux se fit entendre à minuit, « Lève toi. »
Maintenant, celle qui n'avaient pas d'huile dans leurs lampes n'entrèrent pas avec l'époux,
mais celles-là qui avaient de l'huile entrèrent.
Maintenant, ce que Dieu garde, c'est la puissance de Dieu,
et il la préserve pure en Lui dans la virginité,
loin de ce qui pourrait souiller la pensée, l'âme ainsi que l'esprit vierge.
Car tous cela est issue du même homme du péché qui souille la pensée, et l'esprit,
qui les amène à souiller leurs corps, et à les corrompre ;
par conséquent, tous doivent porter attention à leur gardien, la puissance de Dieu,
qui était avant que le diable, l'homme du péché, fut ;
c'est grâce à cette puissance de Dieu qu'ils ont de l'huile dans leur lampe,
ainsi leurs lampes peuvent toujours brûler dans leur temple,
et celui-ci devient le temple de Dieu ;
car ceux qui souillent le temple, souillent leurs âmes et leurs corps,
ils laissent entrer le profanateur et le destructeur, et alors leurs lampes s'éteignent,
et ils s'éloignent de Dieu et de sa puissance, le gardien, et ceux-ci seront détruit par Dieu.
Et beaucoup sont gardés par la puissance du Seigneur jusqu'au jour du salut,
bien qu'ils ne soient pas encore arrivés au jour du salut,
bien que dans le jour du salut le peuple de Dieu est un peuple disposé,
même en ce jour de sa puissance.
.............................................................
Ce qui est clair, c'est qu'ils ne sont pas de véritables croyants ceux qui ne croient pas à la lumière,
ni les Juifs, ni ceux qui emportent le nom de Chrétien ;
car en croyant à la lumière, ils deviennent enfants de la lumière.
Et aussi, il est clair, ils ne sont pas enfants de lumière, seuls ceux qui croient en la lumière,
ni enfants du jour.
Car l'enfant des ténèbres peut professer les écritures,
le diable peut apporter les écritures,
et les Protestants, et les Turques, et les Papiste, et les Juifs peuvent apporter les écritures,
avec un esprit sombre, et les tenir dans l'injustice ;
mais il n'y a de vrai croyant en Dieu, ou en Jésus-Christ, que ceux qui croient en la lumière,
dont témoignent les écritures ;
montrant qu'il n'y de salut, de rédemption, de justification, de sanctification,
que pour ceux qui croient dans la lumière, qui rend toute chose manifeste,
ni de possibilité de voir Christ, qui mourut, et qui est ressuscité pour eux.
Et par conséquent l'homme céleste, le second Adam, le Seigneur Jésus-Christ,
enseigne comme croire, et a dit, « croyez en la lumière, tandis que vous l'avez » ;
et cette lumière le manifestera comme étant leur chemin, leur vérité et leur vie ;
cette lumière vient de celui qui éclaire tout homme qui vient dans le monde,
de sorte que tous par la lumière puissent croire.
Et aussi ceux qui ne croient pas en la lumière, comme Christ a enseigné, ne sont pas de véritables ministres,
ni de vrais messagers, ni de vrais disciples, ni de vrais chrétiens,
ni de vrais prédicateurs de Jésus-Christ, qui ne croient pas, comme il leur a enseigné ;
mais ceux qui mettent de côté l'enseignement de Christ,
et qui enseignent au autres à renoncer à la voie dans laquelle Christ a enseigné de croire,
sont des gardiens du peuple, les gardant dans l'obscurité, en dehors de la lumière,
et ils appellent cela normal, crée, et fait, et conscience,
et aussi dans leur obscurité et leur aveuglement ils donnent ces noms à la lumière,
eux qui avec leur obscurité ne peuvent la comprendre ;
car celui qui croit en la lumière,
elle le laisse voir les écritures, les prophètes, Christ et les paroles des apôtres,
et par elle ils distinguent les paroles des véritables prophètes des faux,
les paroles des saints hommes des impies ,
ceux qui sont sanctifiés de ceux qui ne le sont pas,
les paroles de Christ de celles de l'antichrist,
les paroles des vrais apôtres des faux.
Donc Christ la lumière enseigne son peuple à croire en ce qui rend toute chose manifeste ;
et ceux qui croient en la lumière ont en eux le témoin de Christ,

en lequel ils croient, ils ont à l'intérieur d'eux le témoin,
qu'il est leur rédempteur, et sauveur, et leur chemin, leur vérité, et leur vie ;
car avec la lumière ils le voient Lui,
ils croient en la lumière qui rend manifeste ;
et après avoir cru, ils deviennent des enfants de la lumière ;
ils témoignent eux-mêmes qu'ils sont scellés,
car leur croyance en la lumière demeure en Christ la lumière,
qui les a acheté, et acquis ;
et après qu'ils sont scellés par l'esprit de la promesse,
ayant sur eux la marque ou l'estampe de Dieu, ils peuvent fixer pour leur sceaux,
que Dieu est vrai dans toutes ses promesses, dans toutes ses prophètes concernant Jésus-Christ ;
qui leur enseigne à croire en la lumière.
Avec la lumière ils voient, et viennent à connaître les « trois qui rendent témoignage dans les cieux »,
et les « trois qui rendent témoignage sur terre, l'esprit, l'eau, et le sang ».

Premièrement, l'esprit qui rend témoignage sur la terre, qui les mortifie,
qui les circoncit, qui les conduit dans toute vérité ;
dans laquelle l'esprit est leur communion, et un lien de paix,
qui les garde de ce qui les préoccupe ;
par cet Esprit les croyants sont baptisés en un seul corps ;
amenés hors des nombreux autres corps ;
et aussi par l'esprit ils sont amenés vers le seul chef, qui est Jésus-Christ,
(bien qu'il y ait plusieurs chef dans le monde),
esprit par lequel il sont sanctifiés,
cet esprit par lequel ils sont instruits,
cet esprit par lequel ils adorent Dieu,
cet esprit par lequel ils sont couvert, esprit par lequel ils prient,
et par lequel ils chantent des louanges à Dieu qui est un esprit,
cet esprit par lequel ils ont une compréhension, l'esprit de sagesse et de connaissance,
qui consiste à connaître Dieu, et le Christ qu'Il a envoyé, qui est la vie éternelle.
Deuxièmement, ils en viennent à connaître l'eau qui est un témoin sur la terre ;
par laquelle ils sont lavés,
leurs pensées, leurs âmes, leurs esprits, et dans leurs corps, avec cette eaux pure.
Et ceci est un témoin sur la terre avec cet esprit ;
à ceux qui croient en elle, elle manifeste ces deux témoin sur la terre,
et grâce à la lumière ils voient la fausse sainte eau que le pape
a mit en place depuis les jours des apôtres,
et grâce à la lumière ils rendent témoignage contre cela, que ce n'est pas un témoin de Dieu, et que Dieu n'a pas mit cela en place.
Et aussi les enfants de la lumière, qui croient en la lumière,
leurs corps, leurs âmes, leur esprit, et leur pensées sont lavées
dans cette eau propre pure et sainte ; qui vient d'en haut, du Dieu pur et saint,
ce qui est l,un de ces témoins sur la terre.
Le troisième témoin est son sang, avec lequel sont aspergés les coeurs de son peuple,
et leur consciences sont aspergées du sang de Jésus.
Tout comme Moïse qui aspergea les linteaux extérieurs, etc. avec le sang des taureaux et des boucs ;
ce sang des taureaux et des boucs, dont sang de Christ mit un terme,
le sang qui asperge la conscience et les coeurs du peuple.
Ainsi ce sang de Jésus-Christ, l'homme céleste,
est ressenti dans le coeur et la conscience des gens ;
ce sang par lequel ils sont sanctifiés.
Ils sont lavés de toutes leurs oeuvres mortes,
pour être au service du Dieu vivant, et ne plus servir leurs oeuvres mortes.
Or, par ce sang ils sont lavés de tous les péchés.
Ceux qui marchent dans la lumière, et qui croient en la lumière,
sont des enfants de la lumière, et des enfants du jour ;
et le sang de Jésus-Christ, le fils de Dieu, les lave de tout péché ;
et leurs vêtement sont lavés dans le sang de l'agneaux ;
par lequel ils viennent à témoigner de Jésus ;
ils ont vaincu la bête, la prostituée, et la fausse église.
Et donc tout vrai croyant, croit tel que Christ le lui a enseigné, à croire en la lumière,
qu'ainsi ils puissent devenir enfants de la lumière.
Ils ont ces trois témoins qui portent le témoignage sur la terre,
pour porter le témoignage en eux-mêmes ;
et ils peuvent sceller leur témoignage, que Dieu est véritable en toutes ses oeuvres,
dans les prophètes et les apôtres, et en son fils ;
et ils viendront à connaître, et viennent à connaître,
les trois qui rendent témoignage dans les cieux,
et les trois qui rendent témoignage sur la terre.

George Fox

Lettre 270

Tous ceux qui sont rassemblés dans le nom de Jésus,
et qui sont rendus vivants par Lui et vivifiés par Lui, viennent au troupeau de Christ ;
et savent où se nourrir à midi.
Ils sont rassemblés dans le nom de Jésus-Christ, dont le nom est au-dessus de tout nom ;
et ils savent qu'il n'y a aucun salut sous tout le ciel, autrement que dans le nom de Jésus,
dans le témoignage qu'ils ont de Jésus, qui est l'Esprit,
par lequel ils voient Jésus, et voient Ses pâturages de vie,
voient Ses sources de vie, et Ses rivières de vie, et Son pain de vie.
Ils voient les traces de pas du troupeau, le témoignage de Jésus, l'Esprit,
par lequel ils Le voient ainsi que Son troupeau.
Ils voient les montagnes désolées qu'ils ont franchi et desquelles ils descendent.
Et par conséquent, vous tous qui êtes rassemblés dans le nom de Jésus,
et qui marchez dans le chemin du juste, là où se trouvent les empreintes du troupeau,
n'étouffez pas l'Esprit en personne.
Et si l'on ne veut pas de votre pain de vie, ni de l'eau de la vie,
laissez-les jeûner, afin qu'ils ne reçoivent ni ne donnent ;
car le pain de vie et l'eau de la vie, ne vous sont pas donnés seulement pour vous nourrir,
mais avec ceux-ci vous pouvez en nourrir d'autres et en rafraîchir d'autres :
par conséquent vous avez du pain dans vos maisons, de l'eau dans votre propre puits,
du fruit de votre propre arbre, et du sel en vous, pour donner de la saveur en outre,
afin que vous puissiez éprouver toutes choses ;
et avoir de l'huile dans vos lampes, afin qu'elles puissent brûler dans votre temple ;
du parfum et de l'encens, afin que cela brûle continuellement sur votre propre autel,
afin que cela s'élève dans une saveur douce, sainte et pure, jusqu'à Dieu qui est Saint et pur.
Que l'on ne vous retire pas de votre sol, d'où vous pouvez croître et progresser.
Ainsi n'étouffez pas l'Esprit, ne méprisez pas la prophétie, ne haïssez pas la lumière,
mais améliorez plutôt votre talent ; ne le cachez pas mais améliorez-le.
Occupez-vous du Royaume à l'intérieur, des choses célestes,
et de l'Esprit de Dieu, qui est donné pour vous instruire ;
marchez selon la règle de l'Esprit de Dieu,
qu'Il vous a donné pour le bénéfice commun ;
occupez-vous de la vérité en vous ;
afin que vous soyez ornés et parés d'un esprit doux et silencieux.
Car la lumière qui brille dans vos coeurs vous donnera la connaissance de la gloire de Dieu dans la face de Jésus-Christ,
que vous connaissiez le trésor céleste dans vos vases terrestres.
L'étoile du jour s'élève, l'aube de ce jour dans vos propres coeurs,
que vous puissiez devenir des temples de Christ.
Lui, habitant en vous, marchant avec vous et soupant avec vous ;
et le sang de Christ éclaboussant vos coeurs de ces oeuvres mortes,
ainsi que vos consciences, afin que vous serviez le Dieu vivant.
Ainsi, apprenez la véritable foi pour purifier vos coeurs,
dont Christ est l'Auteur et le Finisseur,
avec le véritable espoir pour vous purifier.
Ainsi, soyez de véritables croyants dans la lumière, comme Christ le commande,
et devenez des enfants de la lumière ;
car celui qui croit a le témoin en lui-même.
Connaissez la véritable Parole dans vos coeurs et bouches ;
qui est la Parole de foi que les apôtres ont prêchée,
qui distingue vos bonnes pensées des mauvaises, et vos bonnes paroles des mauvaises ;
Parole qui est dans vos coeurs, à laquelle vous devez obéir et que vous devez mettre en pratique.
Elle est un marteau pour marteler le péché et le mal,
telle une épée pour le retrancher, et comme un feu pour le brûler.
Afin que par cette Parole vous soyez sanctifiés,
que par cette Parole vous puissiez avoir le salut,
que par cette Parole vous puissiez être réconciliés avec Dieu,
par qui toutes choses sont confirmées, par Sa Parole et puissance.
Que par Sa Parole vous puissiez être nés de nouveau de la semence immortelle, qui vit et demeure à toujours.
Afin que de cette Parole vous ayez votre lait ;
car c'est la Parole greffée, qui est capable de sauver l'âme, et élève l'âme,
qui est immortelle jusqu'à Dieu qui est immortel.
Et par cette Parole vous verrez au-dessus de tous les trompeurs de vos âmes ;
Parole qui était avant qu'ils ne fussent.
Et par cette Parole vous comprendrez les Écritures de vérité, qui ne peuvent être brisées.
Et par cette Parole vous en viendrez à juger tous ceux
qui en sont venus aux imaginations concernant les Écritures,
qui les placent en présence de Dieu et de Christ,
dans leurs sombres imaginations, qui dans leur noirceur ne peuvent comprendre la lumière.
Et par cette Parole, vous obtiendrez des richesses, car hors de cette Parole c'est la pauvreté.
Et par cette Parole, vous parviendrez à connaître la vie et le salut ;
car au commencement était la Parole et la Parole était avec Dieu ;
et le nom de Christ est appelé la Parole de Dieu ;
et les Écritures sont les paroles qui doivent être accomplies.
Ainsi, soyez tous assidus dans la vérité,
afin que vous portiez du fruit dans la Parole de Dieu,
afin qu'elle puisse avoir un passage à travers vous tous.

George Fox

Extrait de la Lettre 33

Vous tous Amis et Frères de partout,
attendez dans la vie et la puissance du Seigneur, et qu'aucun de vous ne s'en éloigne ;
mais, qu'à la lumière de Christ en chacun de vous, vous soyez rendu manifestes,
de sorte que la crainte et la peur du Seigneur soient dans vos coeurs à tous,
que rien d'autre ne puisse régner que la vie elle-même.
Et aussi, qu'en tout lieux vous conserviez vos réunions,
attendant dans la lumière qui vient de Christ, le sauveur de vos âmes ;
que vous puissiez sentir sa présence au milieu de vous
qui êtes rassemblés en son nom et sa puissance dans sa lumière,
qui est son nom, et vous détourner des assemblés du monde.
Et s'il y en a qui sont poussés (étant tournés vers la lumière)
par la puissance qui vient de Lui,
à un quelconque service pour le Seigneur, obéissez-Lui ;
et vous verrez Christ sera avec vous jusqu'à la fin du monde.
Mais si quelqu'un va, sans y être incité, et qu'ainsi il marche contraire à la lumière,
il est alors une pierre d'achoppement, et il doit être jugé et condamné par la lumière ;
et il se trouve en dehors de la sagesse, et en dehors de la crainte,
il sème pour la chair, et récolte la corruption et ainsi il est condamné par la lumière.
Car cela ne répond pas à la lumière qui est dans la conscience de chaque homme,
cela ne peut pas non plus parvenir à la vie, l'esprit est en prison ;
mais cela démontre la faiblesse, la folie, et la nudité,
cela n'est pas dans la lumière, mais plutôt contraire à celle-ci.
Et ce sont des pierres d'achoppement,
et ils ne témoigne pas de Dieu dans leur conscience.
Par conséquent attendez tous dans la lumière,
afin de recevoir la puissance venant de Lui qui n'est pas de ce monde,
de sorte que vous soyez préservés de la nudité et de la faiblesse.
Car celui qui marche loin de la lumière, et qui n'est pas guidé par elle, cours dans la convoitise ;
et il y a le paresseux, qui doit être jugé,
et aussi ce qui offensera, pour qui est le malheur ;
car cela ne répond pas de l'étincelle divine dans la conscience :
cela n'est ni honorable, ni de bon rapport ;
car ce qui est honorable, et de bon rapport, répond de l'étincelle divine,
et répond de la lumière de Christ en chaque homme dans le monde avec sagesse,
qui provient de la lumière,
même de celui par qui le monde a été fait.
Par conséquent tous les amis, ceci est une responsabilité pour vous tous
et un commandement pour vous tous en présence du Dieu vivant :
« Marchez dans la lumière, la vie, et la puissance, et la sagesse de Dieu, »
de sorte qu'à cette étincelle divine en chacun vous puissiez être manifestés aux yeux de Dieu,
et que cela soit votre témoignage, que vous êtes de Dieu,
dans la conscience de chaque homme qui témoignent contre le monde,
et en faveur de celui qui n'est pas de ce monde
Et attendez tous dans la lumière pour la sagesse par laquelle toute chose a été faite,
avec elle pour user de toutes les créatures du Seigneur, pour Sa gloire,
et non pour trébucher les uns sur les autres au sujet des créatures,
car cela n'est pas issu de la lumière,
c'est pour la fin qu'ils furent crées,
et qu'avec la sagesse par laquelle ils ont été fait,
puissiez-vous être gardés d'un usage abusif d'eux,
dans l'image de Dieu, que vous puissiez parvenir à voir
que la « terre appartient au Seigneur, ainsi que tout ce qu'elle renferme, »
et que la terre peut accroître son rendement, et à apprécier ses Sabbats ;
et que tous ceux qui marchent contraire à la lumière, puissent se tourner vers la lumière,
de sorte que par la lumière ils puissent voir et condamner ce qui est contraire à elle.
Qu'ainsi dans la sagesse vous puissiez tous être gardés,
et que dans la crainte du Seigneur et sa droiture vous soyez établis,
loin de l'oppression, où tous les liens de l'iniquité sont brisés,
là où le prince des ténèbres est jugé,
et où le Prince de paix règne, demeurez et marchez sous sa domination.
Et tout ce qui amène la discorde doit être condamné et mis à la porte,
ceux qui ont leurs yeux vers ce qui est dehors,
et qui sont condamnés par la lumière,
le dieu de ce monde ayant aveuglé les yeux de l'incroyant.
Or, vous les croyants de la lumière, attendez dans la sagesse,
qu'avec elle et en elle vous puissiez être ordonnés pour la gloire de Dieu,
qu'au milieu de vous rien d'autre ne puisse régner, que la lumière, et la vie, et la sagesse,
et que la puissance, la frayeur et la crainte du Seigneur soient parmi vous,
et que règnent la vérité et la droiture ;
dont répondra la lumière de Christ en chaque homme.
Et que tout ce qui est contraire soit condamné avec la lumière
qui vient de celui par qui le monde a été fait, qui était avant que le monde fut,
qui éclaire chaque homme qui vient au monde.'
Bien qu'ils ne croient pas en elle, pourtant vous pouvez répondre de la lumière en chaque homme,
bien que cela soit leur condamnation.
Or, en étant gardé dans la lumière, qui vient de celui par qui le monde a été fait,
qui était bien avant qu'il fut,
vous en venez à recevoir la sagesse par laquelle toutes choses ont été faites,
et avec elle pour les diriger et les employer pour la gloire de Dieu.
Car ce qui ne vient pas de la lumière, ni de la sagesse, est offensif,
et doit être condamner par la lumière qui vient de la vie ;
et à elle qui ce trouve en vous, prenez garde, de sorte que vos coeurs puissent être réunis à Dieu,
et que tous ce qui est contraire soient condamnés.
Et donc, que le Seigneur Dieu Tout Puissant vous préserve et vous garde tous dans sa sagesse !

P. S. Amis, une mise en garde venant du Seigneur pour vous tous,
afin que dans la sagesse vous marchiez, que chacun de vous puissiez parer ce que vous professez,
afin que la mesure de Dieu en chacun de vous puisse répondre.
Et reconnaissez le Seigneur comme guide de votre entendement,
et puisse sa sagesse être justifiée par chacun de vous,
et vous dans la mesure de l'Esprit de Dieu demeurez dans l'unité ;
afin que vous puissiez voir jaillir et fleurir au milieu de vous la droiture,
et qu'aucune tromperie ne tienne, ni rien qui soit perfide ;
mais avec l'aide de l'éternel jugez cela, et débarrassez-vous de cela,
que rien qui soit en faveur de l'épée ne puisse vivre, rien de ce qui pourrait souiller le pays.
Par conséquent, demeurez à l'intérieur de ce qui est éternel, comme des sacrificateurs royaux,
à l'intérieur de ce qui vient de Celui par qui le monde fut crée ;
Lui qui est l'ami de vos âmes à tous,
d'où le rafraîchissement est reçu.
Ainsi, que le Seigneur vous protège et vous garde tous,
que dans sa vie, sa crainte, et sa puissance vous soyez préservés.

George Fox

Après la loi et avant Christ, le seul peuple qui recevait la faveur de Dieu étaient ceux qui marchaient en étroite conformité aux exigences de la Loi ; ceux qui ignoraient la Loi, étaient délaissés par Lui, Héb 8:9. À cause du sacrifice de Jésus sur la croix, avec le simple fait de croire un son nom et d'humbles regrets pour les péchés passés, nous pouvons approcher Dieu et recevoir l,opération de sa grâce transformatrice afin de purifier nos coeurs et consciences ; peu importe le fardeaux de nos péchés passés. Avec foi dans le nom de Jésus, par grâce et la croix, il peu maintenant vous rendre accomplis en toute bonne oeuvre pour faire sa volonté, Héb 13:11 ; un nettoyage pour toujours et la perfection avec pour résultat, l'union qui est désormais disponible pour tous ceux qui vont à Lui afin de changer.

Concernant l'Église de Christ étant revêtu du soleil et ayant la lune sous ses pieds.

Ce sont des membres vivants, des pierres vivantes, construit comme une maison spirituelle, les enfants de la promesse, issus de la semence et de la chair de Christ ; comme disait l'apôtre, « chair de sa chair, et os de ses os ». Ils sont la bonne semence, les enfants du royaume éternelle écrit dans les cieux, qui ont revêtu le Seigneur Jésus-Christ. Ils sont assis ensembles dans les lieux célestes en Christ, ils sont revêtu du soleil de sa droiture, Christ-Jésus, et ils ont la lune en dessous de leurs pieds. Apoc 12:1 Or, toutes les choses changeantes qui sont dans le monde, toutes les religions changeantes, adorations changeantes, les voies changeantes, fraternités, églises, et enseignants dans le monde, sont comme la lune ; car la lune change, mais le soleil ne change pas. Le soleil de la justice (droiture) ne change pas, ni ne se lève, ni ne se couche ; mais tous les chemin, les religions, les adorations, les fraternités du monde, et les enseignants qu'il y a, changent comme la lune. Mais la véritable Église, celle dont Christ est à la tête, qui réside en Dieu le Père, et qui est appelée « le pilier et le fondement de la vérité », dont la conversation se fait dans les cieux ; cette Église est revêtue du soleil, Jésus-Christ son chef, qui ne change pas, et qui a mis toutes choses changeantes sous ses pieds. Ceux-ci sont les membres vivants, nés de nouveaux de la semence immortelle par la parole de Dieu, ils se nourrissent du lait immortelle, et ils vivent et grandissent par elle. Ce sont de nouvelles créatures en Jésus-Christ, qui rend toute chose nouvelle, et voit les anciennes passer. Son Église, ses membres, qui sont revêtu du soleil, leur adoration se trouve dans l'esprit et la vérité qui ne change pas, cette vérité hors de laquelle se trouve le diable, l'infâme, l'esprit impur, et il ne peut entrer dans cette adoration en esprit et en vérité. Leur religion est pure et immaculé devant Dieu qui la protège des tâches de ce monde, et leur chemin est un chemin nouveau, un chemin vivant, Jésus-Christ. Ainsi l'Église de Christ, qui est revêtu du soleil, qui a la lune et toutes les religions changeantes de même que les chemins changeants sous ses pieds, son adoration, sa religion et son chemin sont immuables, un fondement et un roc immuable, Jésus-Christ, un grand Sacrificateur immuable, et ainsi en est-il des enfants du nouveau testament, et dans l'alliance éternelle de la lumière et de la vie.

Tous ceux qui professent le Nouveau et l'Ancien Testament, et ne sont pas en Christ Jésus, les apôtres leurs disent qu'ils sont « dépravés [le péché vit toujours en eux] si Christ n'est pas en eux ». Ceux qui ne sont pas en Christ ne peuvent être revêtus de Christ, le soleil de la justice qui ne change jamais. Ils sont sous la lune changeante dans le monde, dans les choses changeantes, des religions changeantes, voies, adorations, enseignants, rochers, et fondations. Mais Christ, le Fils de Dieu et le soleil de la justice, ne change pas ; dans ceux de Son peuple qui sont rassemblés, et qui sont assis ensembles dans les lieux célestes en Lui, vêtus de Christ Jésus, le soleil, qui est la montagne qui rempli le monde entier de Sa divine puissance et lumière. Donc tous Son peuple Le voit et Le sent, autant par la mer que par la terre. Il est dans tous les endroits de la Terre, ressenti et vu par tous les siens. Il dit aux professeurs du dehors, et les Juifs, « Je viens d'en haut, vous d'en bas, vous êtes de ce monde. » Or, leurs religions, adorations, voies, enseignants, fois, croyances, credos, sont faites par les hommes, et sont d'en bas, de ce monde qui change comme la lune. Vous pouvez voir que leurs religions, voies, adorations, enseignants sont tous changeants comme la lune. Mais Christ, le soleil, par lequel l'Église est vêtue, ne change pas, ni Son Église ; car ils sont spirituellement disposés, et leurs voie, adoration et religion est spirituelle, vient de Christ qui vient d'en haut et non de ce monde. Christ vous a racheté de ce monde, de leurs rudiments et de leurs éléments changeants, des vieilles choses, et de leurs enseignants changeants, et de leurs fois et croyances changeantes. Car Christ est l'Auteur et le Consommateur de la foi de Son Église, qui dit, « Croyez en la lumière, afin que vous puissiez devenir enfants de la lumière. » Et il leur est donné non seulement de croire mais de souffrir en Son nom. Donc cette foi et cette croyance est au-dessus de toutes autres foi et croyances, qui changent comme la lune. Les gens de Dieu sont une nation sainte, un peuple particulier, une maison spirituelle, et un sacerdoce royale, offrant un sacrifice spirituel à Dieu par Jésus-Christ. Ils sont zélés pour la droiture, la piété, ayant les bonnes oeuvres, et leur zèle est pour ce qui est de Dieu contre le mal qui n'est pas de Dieu. Christ a prit sur lui la semence d'Abraham, Il ne dit pas de la semence corrompue des Gentils ; donc, selon la chair, Il était de la semence d'Abraham et de David, et Son saint corps et sang était une offrande et un sacrifice pour les péchés du monde entier, comme un agneau sans taches, dont la chair n'a vue aucune corruption. Par l'offrande unique de Lui-même dans le Nouveau Testament ou la nouvelle alliance, Il a mit fin à toutes les offrandes et sacrifices parmi les Juifs de l'Ancien Testament. Christ, La sainte semence, fut crucifié, mourut, et fut enterré selon la chair, et ressuscita le troisième jour, et Sa chair ne vit aucune corruption. Malgré qu'Il fut crucifié dans la chair, tout de même ramené à la vie, vivant toujours et vivant à tout jamais, Lui étant donné toute la puissance sur le Ciel et la terre, régnant sur tout, Il est le seul Médiateur entre Dieu et l'homme, même l'homme Jésus-Christ. Christ a dit, « Il donna Sa chair pour la vie du monde » ; et l'apôtre dit, « Sa chair ne vit aucune corruption » ; donc ce qui ne vit aucune corruption, Il le donna pour la vie du monde corrompu, pour les sortir de la corruption. Christ dit encore, « Celui qui mange Ma chair et boit Mon sang a la vie éternelle ; car Ma chair est en effet de la viande, et Mon sang est en effet un breuvage. Et celui qui mange ma chair et boit Mon sang, en lui J'habite et lui en Moi. » Celui qui ne mange pas Sa chair et ne boit pas Son sang, qui est la vie de la chair, n'a pas la vie éternelle. Comme l'apôtre a dit, « Tout mourut en Adam » ; et ils sont alors tous morts. Maintenant, venant tous spirituellement pour manger la chair de Christ, le second Adam, et boire Son sang, Son sang et Sa chair donne toute la mort à la vie d'Adam, et les stimulent hors de leurs péchés et délits en lesquels ils étaient morts. Ils viennent pour s'asseoir ensembles dans le lieux célestes en Christ Jésus, et sont des membres vivants de l'Église de Christ dont Il est la tête, et sont vêtus du soleil de justice, le fils de Dieu, qui jamais ne change, ils ont la lune changeante sous leurs pieds, ainsi que toutes choses mondaines, changeantes, les inventions, et les oeuvres de la main des hommes. Ceux-ci voient les gens, comme ils changent d'une adoration à une autre, d'une religion à une autre, d'une voie à une autre, et d'une église à une autre, quand même, leurs coeurs ne changent pas. La lettre de l'Écriture est lue des chrétiens comme des Juifs, mais le mystère est caché ; ils ont l'habit de l'agneau, (s'appelant eux-mêmes chrétiens) mais ils sont dévorés de l'intérieur par l'esprit, ce qui devrait les ramener dans la nature de l'Agneau et de la brebis. L'Écriture dit, « Tous les incirconcis doivent descendre dans la fosse » ; par conséquent, tous doivent être circoncis, par l'Esprit de Dieu, qui retire le corps de la mort et la chair du péché, qui vint dans l'homme et la femme par leurs transgressions et leur désobéissance aux commandements de Dieu. Je le dis, tous doivent être circoncis par l'Esprit, qui retire le corps de la mort et la chair du péché, avant qu'ils ne viennent à Christ, leur repos qui jamais ne chute, et être vêtus de Lui, le Soleil de la justice.

George Fox

et plus provenant de son Journal

L'apôtre a dit qu'en premier lieu il doit y avoir « une déchéance » avant que le malin, et l'homme de péché, le fils de la perdition, soit révélé, qui trahi Christ intérieurement, tout comme le fils de perdition a trahi Christ extérieurement ; et ceux qui trahissent Christ intérieurement, crucifient pour eux-mêmes Christ à nouveau, et l'exposent à l'ignominie. Avant le décès des Apôtres, cet homme de péché et fils de perdition fut révélé ; car ils virent venir l'antichrist, les faux prophètes, les faux apôtres, et venir les séducteurs, possédant une forme de piété, mais reniant la puissance. Ils virent les loups vêtu avec les vêtements de brebis, et ceux qui marchèrent dans les voies de Caïn, Koré, et de Balaam, et de Jézabel ; et la prostituée de Babylone, la prostituée de confusion, la mère des prostituées, et ceux qui étaient ennemis de la croix de Christ, qui ne servaient pas le Seigneur Jésus-Christ, mais plutôt leur propre ventre. Christ avait vu que ceux-là viendraient, et il a dit, « Si cela était possible ils séduiraient même les élus », et Il commandait à ses fidèles de ne pas les suivre. L'apôtre disait, « Détournez-vous d'eux », et Christ et ses apôtres mirent en garde l'église de Christ contre ces gens. En ce jour de Christ et de son Évangile, après la longue nuit de l'apostasie contre la lumière, la grâce, la vérité, la vie, et l'Esprit de Jésus-Christ ; le fils de perdition, le malin, l'homme de péché est à nouveau révélé. Et les loups intérieurs voraces vêtu de peaux de brebis sont dévoilés, et l'esprit de Caïn, Koré, Balaam, Jézabel, l'antichrists, les faux prophètes, et les faux apôtres, et ceux qui sont ennemis de la croix de Christ. Ceux qui ne servent pas le Seigneur Jésus-Christ, mais plutôt leur propre ventre, et qui crucifient pour eux-mêmes Christ et l'exposent à l'ignominie. Cet esprit nous l'avons vu dans ce jour de l'Évangile de Christ ; mais Christ les consumera avec l'esprit de sa bouche, et il les anéantira par l'éclat de sa venu. Mais le peuple de Dieu, celui qu'Il a choisi pour le salut en Christ depuis le commencement, à travers la sanctification de l'esprit et la croyance de la vérité, demeure fermement en Christ Jésus, et ils rendent grâce à Dieu par son Fils et en son Fils, leur rocher et leur salut, leur bonheur, et leur héritage éternel.

L'apôtre a dit, « Vous étiez comme des brebis égarées, mais qui êtes maintenant retournés au berger et et à l,évêque de vos âmes. » Or lorsque les gens retournent à Christ, leur berger, ils connaissent sa voix et ils le suivent, et ils sont retournés à l'évêque de leurs âmes ; alors ils croient en Lui et ils reçoivent la sagesse et la compréhension de Lui qui est d'en haut, céleste et spirituel. Alors ils agissent comme des homme et femmes saints et spirituels, et deviennent des membres de l'Église de Christ. Alors un soin spirituel vient sur les aînés en Christ, que tous les membres marchent en Christ, dans sa lumière, dans sa grâce, dans son esprit, et dans sa vérité, de sorte qu'ils puissent s'orner de la confession et la profession de Christ, et voir à ce que tous marchent dans l'ordre selon le Saint-Esprit, et l'évangile de paix éternelle, de vie, et de salut. Cet ordre préserve de la confusion ; car l'évangile de paix, la puissance de Dieu, était avant que la confusion fut. tous les héritiers de l'évangile sont héritier de son ordre, et sont dans cet évangile qui apporte la vie et l'immortalité à la lumière en eux, par laquelle tous les hommes et les femmes peuvent voir leurs oeuvres et service en elle, pour voir aux pauvres veuves et orphelins, voir à ce que rien ne manque, et que tous honorent le Seigneur dans leur vie et leur conversations.

Lorsque toute la maison d'Israël étaient dans leurs tombeaux et leur cercueils, et qu'ils étaient appelés « les ossements desséchés, dispersés », pourtant ils pouvaient parler et dire, « leurs os étaient desséchés, leur espoir était perdu, ou ils étaient sans espérance, ils étaient retranchés ». de l'extérieur ils étaient vivant, et ils pouvaient parler. De sorte que, ce que l'on appelle la Chrétienté pourrait très bien s'appeler « les ossements desséchés, dispersés », et l'on pourrait dire qu'ils sont dans leurs tombes et leurs cercueils, morts au pain de vie céleste, l'esprit et la parole de vie, qui rassemble à Dieu. Bien qu'ils puissent parler, et qu'ils soient vivant de l'extérieur, ils demeurent tout de même dans l'assemblée ou les églises des morts, qui ne possèdent pas la vertu de la vie en Christ. Car les Juifs, sur lesquels Dieu versa son esprit et auxquels Il donna sa Loi, lorsqu'ils se rebellèrent contre l'Esprit de Dieu, et qu'ils se détournèrent de Dieu et de Sa Loi, ils devinrent des ossements desséchés, et s'en retournèrent dans leurs cercueils et leurs tombeaux. De même, la Chrétienté s'est détournée de la grâce, de la vérité, et de la lumière de Christ, et de l'esprit que Dieu a déversé sur toute chair, ils sont devenu des ossements desséchés, dispersés, ils sont dans leurs cercueils et leurs tombeaux, et ils sont l'assemblée des églises des morts, quoiqu'ils puissent parler et qu'ils soient vivant de l'extérieur.

Christ a dit, « Je suis venu afin qu'ils aient la vie, et qu'ils puissent l'avoir en abondance. Il a donné sa chair pour la vie du monde. » Et il a dit, « Je suis la résurrection et la vie. Je suis le chemin, la vérité, et la vie ; nul ne peut venir au Père que par moi. » Christ est l'esprit qui vivifie. Tous ceux qui sont mort en Adam doivent être vivifiés et rendu à la vie par Christ, le second Adam. Et lorsqu'ils sont vivifiés et rendu à la vie par Lui, ils se rassemblent dans le nom de Jésus-Christ leur Sauveur, qui mourut pour leurs péchés et qui est ressuscité pour leur justification, et donc il était mort et il est vivant, et il vit à jamais. tous ceux qu'Il a vivifié et rendu à la vie, (même tout ce qui vit) se rencontrent dans le nom de Jésus qui est vivant, et Lui, leur prophète vivant, leur berger, et évêque se trouve au milieu d'eux, et il est leur vivant rocher et fondement, et un médiateur vivant entre le Dieu vivant et les homme. Ainsi la vie glorifie le Dieu vivant par Jésus-Christ, à travers lequel ils sont en paix avec Dieu. Tous les vivants ont le repos en Christ leur vie, Il est leur sanctification, leur droiture, leur trésor de sagesse, de connaissance et de compréhension, qui est spirituelle et céleste. Il est la racine et l'arbre spirituels, auxquels tous les croyants en la lumière, la vie en Christ, qui sont passés de la mort en Adam à la vie en Christ, et qui ont vaincu le monde, et qui sont nés de Dieu, sont greffés en Christ, l'arbre céleste, qui supporte toutes les branches spirituels ou les greffes. Ceux-ci se rassemblent en son nom, et ils sont rassemblés en Lui, et ils sont assis ensembles dans les lieux célestes en Jésus-Christ, leur vie, qui les a vivifié et rendu à la vie. Ainsi tous ce qui vit adore le Dieu vivant en son Saint-Esprit et Sa vérité, dans laquelle ils vivent et marchent. Dans cette adoration, le fou, l'esprit impur, le diable, ne peuvent entrer ; car le Saint-Esprit et la vérité se trouvent au-delà de lui et il est en dehors de cela. Ceci est l'adoration convenable que le Christ a mit en place dans Son alliance nouvelle. et ceux qui sont vivifiés par Christ et qui sont des pierres vivantes, des membres vivants, et une église ou maison spirituelle, ou assemblée de Christ, qui est le chef vivant et l'Époux. Ceux qui sont rendu à la vie par Christ, qui sont l'église vivante, ont un chef vivant, et ils sont sortis des congrégations ou églises des morts en Adam, là où la mort et la destruction parle de Dieu, et de ses prophètes et apôtres, dans leur sagesse, ce qui est d'en bas, terrestre, et diabolique, dans la connaissance qui est abruti, et dans la connaissance qui ne mène à rien. Car ce qu'ils connaissent est naturel, issu de leur langue naturelle, des arts, et des sciences, dans lesquelles ils se corrompent eux-mêmes. Ceci est la condition de celui qui est mort en Adam ; mais celui qui est vivifié, rendu à la vie par Christ, discerne entre ce qui est vivant et ce qui est mort.           

George Fox

La raison d'être de ce site internet est de montrer comment être
libéré du péché
en bénéficiant de la puissance transformatrice de Dieu par la croix,
menant à l'union avec Dieu dans son Royaume