La Croix Manquante pour la Pureté


 

La Perfection, la Pureté, et la Condition sans Péché

Soyez donc parfait, comme votre Père céleste est parfait.
Matthieu 5:48

Non pas être un sorte de parfait. Non pas parfait autant que vous pouvez.
Non pas aussi parfait qu'humainement possible en essayant.
Parfait — comme votre Père céleste est parfait — une qualification définitive de Parfait.
Parfait cela est impossible sans la grâce divine : pour nous changer, pour nous purifier, pour nous rendre comme Lui, Parfait.

On peut cliquer sur le texte en Bleu Pale, ou en caractère gras bleu pale pour voir le texte dans les écritures, ou détails dans les écrits.
Lorsque vous avez cliqués sur on-line Bible, vous pouvez changer et ainsi voir d'autres versions de la Bible.

Et l'Éternel dit à Satan : As-tu considéré mon serviteur Job,
qu'il n'y a sur la terre aucun homme comme lui, parfait et droit,
craignant Dieu, et se retirant du mal ?
Et encore il reste ferme dans sa perfection,
alors que tu m'as incité contre lui pour l'engloutir sans cause.
Job 2:3

Si vous sondez les Écritures en tentant de vous prouver à vous-mêmes que vous avez la vie Éternelle, il se peut que vous trouviez des versets pris hors contexte que vous utiliserez pour penser que vous avez la vie Éternelle ; ou pour prouver que la perfection ou la pureté est impossible(comme de dire, même Jésus a dit qu'il n'était pas bon ) ; en vous convainquant de ce fait que vous n'avez rien d'autre à faire pour plaire à Dieu que de dire que Jésus est le Fils de Dieu. ( Voir : La Fausseté dans Jean 3:16 est prise hors context).

D'une part, si vous :

  • n'êtes pas heureux étant toujours sujet à la colère, à la convoitise, aux passions, aux plaisirs, aux mensonges, aux mauvaises habitudes, etc., ou que
  • vous voulez avoir une relation plus intime avec Dieu, ou que
  • vous désirez la paix- la quiétude, la confiance, l'assurance avec de la confiance pour toujours ou
  • vouloir plaire à Dieu, peu importe le prix, ou
  • vouloir Dieu pour conduire votre vie, au lieu de continuer à faire des erreurs, ou
  • vouloir faire la volonté de Dieu, et non la vôtre,

Vous chercherez comment obtenir plus de Lui que ce que vous avez. Et vous remarquerez qu'Il promet la paix, l'union, et le Royaume ; mais vous remarquerez aussi les nombreuses Écritures montrant qu'Il exige la perfection, la crucifixion, la mort de la nature pécheresse, un nouvel esprit, un coeur nouveau, un nouvel homme, la droiture, la pureté, et la sainteté ; et dès alors vous commencerez à chercher la manière de parvenir à ce qu'Il exige de vous : la repentance, vos corps en tant que sacrifice vivant, crucifié sur la croix intérieure du renoncement de soi-même, votre nature pécheresse morte, et l'Esprit de Christ remplaçant complètement cette nature pécheresse dans votre corps, pour ainsi vivre en union avec Lui et Dieu dans le Royaume intérieur, tandis que l'on est sur terre, et pour toujours en tant que Fils de Dieu. C'est pourquoi, laissant la parole du commencement du Christ, avançons vers l'état d'hommes faits [vers la perfection], ne posant pas de nouveau le fondement de la repentance des oeuvres mortes et de la foi en Dieu. Heb 6:1

Car, sachez-le bien, aucun impudique, ou impur, ou cupide, c'est-à-dire, idolâtre, n'a d'héritage dans le royaume de Christ et de Dieu.
Que personne ne vous séduise par de vains discours ; car c'est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion.
Eph 5:5-6

Tous le monde parle au sujet de Jésus combien il est si miséricordieux ; c'est vrai, mais après avoir pardonné il a dit, ne péchez plus !
À la femme adultère : Moi non plus, je ne te condamne pas ; va, dorénavant ne pèche plus. Jean 8:11
À celui qui fut guérit : Voici, tu es guéri ; ne pèche plus, de peur qu’il ne t’arrive quelque chose de pire.. Jean 5:14
Ce quelque chose de pire qui peut vous arriver s'appelle l'Enfer.
La Chrétienté n'a pas idée de comment être libérée du péché, et prétend que cela est impossible. La chrétienté a oublié le seul chemin — la croix intérieure du renoncement à soi-même.
Mais Jésus a dit : ne pèche plus ! et Repentez-vous ou périssez ! [et perdre votre âme].
Maintenant beaucoup de gens ne peuvent pas croire que Jésus voulait dire"parfait » quand il a dit, Soyez donc parfait, comme votre Père Céleste est parfait,
Mat 5:48 ; mais Jésus ne dit-il pas la même chose quand il dit, ne pèche plus ?

Cette section fut écrite en espérant que vous puissiez voir que la pureté ainsi que la condition sans péché sont exigés et possibles, (et cela est prouvé par les écritures de même que par l'expérience de George Fox ), recherchez la condition sans péché crée par la grâce changeante de Dieu à travers Christ, et alors venez recevoir le retour de Christ dans Sa gloire venu afin d'établir Son Royaume dans vos coeur.
Tant et aussi longtemps que nous vivons dans notre nature pécheresse, nous sommes indisciplinés et incapables d'être gouvernés, ou conduit par le Seigneur notre Roi. Donc, si vous voulez Jésus en tant que votre Seigneur et votre Roi, vous devez mettre à mort la nature pécheresse par la repentance pour la pureté. C'est seulement par la grâce que nous pouvons devenir purs et sans péchés, mais pour cela nous devons aller vers Christ afin de recevoir Sa grâce : Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. Apo 3:20 Nous devons écouter Sa voix et obéir à Ses commandes que nous entendons, afin de recevoir son changement, la grâce purifiante.

Jésus est venu afin de pouvoir détruire le diable et ses oeuvres [le péché] en nous — si nous allons à Lui.

C'est pour ceci que le Fils de Dieu est révélé [en nous], afin qu'il détruise [en nous] les oeuvres [le péché] du diable.1 Jean 3:8

Comme Jésus a dit à Paul : Je t'envoie pour ouvrir leurs yeux,
pour qu'ils se tournent des ténèbres à la lumière, et du pouvoir de Satan à Dieu ;
pour qu'ils reçoivent le pardon des péchés, la libération de l'esclavage du péché
et une part avec ceux qui sont sanctifiés par la foi en moi.
Actes 26:17-18


Car la grâce de Dieu qui apporte le salut est apparue à tous les hommes
nous enseignant à renoncer à l'impiété et aux convoitises mondaines,
et comment vivre sobrement, dans la droiture et la piété dans le présent siècle,
attendant la bienheureuse espérance et l'apparition de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus Christ,
qui s'est donné lui-même pour nous, afin qu'il nous rachetât de toute iniquité,
et qu'il purifiât pour lui-même un peuple acquis, zélé pour les bonnes oeuvres. Tites 2:11-14

Quand Dieu a dit que Job était : parfait, intègre, détourné du mal, et d'une intégrité ferme sous les épreuves, c'était bien avant la publication de la Loi ; et longtemps avant que Christ vienne et qu'Il meurt sur la croix ; longtemps avant que l'Esprit de Dieu fût déversé sur toute l'humanité ; et avant que Christ eut rendu possible d'avoir l'union et la communion avec Dieu en entrant dans le Royaume des Cieux au dedans de nous. Ainsi, Dieu a appelé un homme intègre et parfait, autre que Christ. Et comme le déclare les Écritures ci-dessous, ainsi Dieu considère aussi Enoch, Noé, Zacharie, Elizabeth, Ézéchias, Asa et David. Avant la venue du Christ, la perfection se situait seulement à l'état d'Adam et Eve, toujours sujet à tomber dans la tentation, tout comme la perfection de David ne durait pas en raison de son adultère, et Asa qui tomba péniblement dans ses dernières années. La différence est que Christ rendit cela possible pour l'homme d'aller au delà de la purification, de devenir parfait, une perfection permanente qui ne peut tomber dans la tentation. Christ rendit possible pour cet homme de devenir une nouvelle créature à part entière, de s'asseoir avec Christ dans les cieux, d'être sanctifié, d'être saint, d'être une partie même de Christ, qui ne tombe jamais, et jamais ne tombera ; une purification et une perfection pour toujours qui résulte d'une union qui est maintenent disponible à tous ceux qui vont à Lui pour changer.

Après la loi et avant Christ, les seules personnes qui reçurent la faveur de Dieu furent ceux qui marchèrent tout près conformément aux exigences de la Loi ; ceux qui ignoraient Sa Loi, Dieu ne s'en souciait pas, Héb 8:9. Par le sacrifice de Jésus sur la croix, simplement en croyant en Son nom, avec un humble regret pour le passé, nous pouvons approcher Dieu et recevoir les opérations de Sa grâce transformatrice pour purifier nos coeurs et nos consciences ; quoique puisse être le fardeaux de nos péchés passés. Ainsi, dans la première Église des milliers parvinrent à la pureté, à la sainteté, à la perfection, et à l'union avec Christ et Dieu, traduit dans leur Royaume alors qu'ils sont encore sur terre. Des milliers de Quakers du 17ième siècle arrivèrent à la même perfection pour vivre en union avec Christ et Dieu, vivant dans leur Royaume tout en étant sur terre. Avec la foi dans le nom de Jésus, par la grâce et la croix, Il peut vous rendre capables de toute bonne oeuvre pour l'accomplissement de sa volonté, Héb 13:11 ; un nettoyage et une perfection pour toujours ce qui fait que l'union est maintenant disponible à tous ceux qui vont vers Lui afin de changer. Et oui, comme Job, nous aussi devons être testés avant que nous puissions recevoir la récompense de grandir dans Son Esprit, l'Esprit de l'amour. (Voir Guides de Méditations pour ce qui a trait aux épreuves ). Et peu de temps après cela, demeurant fidèle, ne se fatiguant pas des actes d'amour de la foi énergisante, Il retourne dans Sa gloire pour établir Son Royaume dans notre coeur et pour être votre Seigneur pour toujours.

Les hommes ne peuvent pas voir la perfection dans un autre homme ; les hommes n'ont pas vu la perfection en Christ — il l'ont tué ; le peuple juste et religieux d'Israël se moquèrent et ridiculisèrent Jésus, alors qu'Il rendait parfait les prostituées et les collecteurs d'impôt. Les amis de Job n'ont pas vu sa perfection- ils l'ont ridiculisé. Malgré tout, Dieu appela Job parfait. Vous reconnaîtrez la perfection par les actions de la personne, leur conversation, leurs fruits : amour, joie, paix, patience, douceur, bonté, fidélité, gentillesse, et le contrôle de soi - non par leur dire ; cela pourrait être amplifié, ce qui est à l'opposé de l'amour. Un homme parfait voit toujours ses faiblesses ; mais comme Jésus a dit à Paul quand il se plaignait de ses faiblesses, Ma force et ma puissance se manifeste (s'accomplissent et se complètent) et se montrent plus effectives dans la faiblesse. Il a aussi dit, vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Selon William Penn, Pour Dieu un homme parfait est : irréprochable, sans péché, évitant le mal ; bien qu'il peut tout de même faire des erreurs qui ne sont pas des péchés, il est tout de même sujet à la maladie, peut être même sans sagesse ni gloire parfaite. Et citant Jean Gratton :

« Donc il est clair, les hommes peuvent être réellement, parfaitement, sincèrement, des enfants ou des branches, pourtant croître encore de force en force, de foi en foi, dans, et par l'Esprit du Seigneur, pourtant être des enfants parfaits, et croître pour être de jeunes hommes, et vaincre le malin, et toujours croître pour être des pères, et toujours s'empresser vers la marque pour le prix de l'appel céleste de Dieu dans le Christ Jésus. Nous tous donc qui sommes parfaits, ayons ce sentiment. C'est de cette perfection dont nous parlons ; nous ne parlons pas d'une perfection à laquelle rien ne peut être ajouté. »

Maintenant regardons quelques unes des nombreuses, nombreuses écritures qui supportent indiscutablement la sainteté, la pureté, et la perfection ; mais qui ne sont jamais cités par les prédicateurs d'aujourd'hui qui retardent le péché . (Les Écritures cités par les sectes déficientes, qui affirment que Jésus est venu afin que nous puissions pécher et demeurer immorale, sont également analysés au bas de cette page. Cliquez ici pour aller au bas de la page maintenant.)

Du Journal de George Fox :

Une fois un prêtre non conformiste, accompagné de quelques personne vint discuter avec moi. Il me demanda si j'avais grandi dans la perfection ? Je lui dis, « ce que je suis, je le suis par la Grâce de Dieu ». Il répliqua, « c'était une réponse modeste et civile ». Alors il avança les paroles de Jean, « si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous ». Il me demanda, « ce que j'avais à dire à propos de cela ». Je lui dis tout comme l'Apôtre, « si nous disons que nous n'avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n'est point en nous ; lui qui est venu pour détruire le péché, et pour enlève le péché. Ainsi il y a un temps donné aux gens afin qu'ils voient qu'ils ont péché, et il y a un temps pour eux afin qu'ils puissent voir qu'ils ont des péchés ; et un temps leurs est donné pour qu'ils puissent confesser leurs péchés, et de les abandonner, et de reconnaître que le sang de Christ nous purifie de tout péché. » 1 Jean 1:7. Alors le prêtre demanda, « si Adam n'était pas parfait avant la chute ? Et si toutes les oeuvres de Dieu n'étaient pas parfaite ? » Le prêtre dit, « il doit y avoir une perfection tout comme Adam avait, et ainsi qu'une chute » . Mais je lui dit, « il y a une perfection en Christ au dessus d'Adam, et au-delà de la chute ; et cela fût l'oeuvre du ministère de Christ de présenter tout homme parfait en Christ ; pour le perfectionnement de ceux qui ont reçu le don de Christ. Col 1:27. Par conséquent quiconque renie la perfection, renie l'oeuvre du ministère, et les dons que Christ a donné pour le perfectionnement des saints. » Eph 4:11-13. Le prêtre dit, « nous devons toujours lutter ». Je répondis, « c'est une inconfortable et bien triste manière de lutter, quand on croit ne jamais pouvoir vaincre ». Je lui dis également, que Paul, qui s'écria au corps mortel, aussi « remercia Dieu, qui lui donna la victoire par notre Seigneur Jésus-Christ ». 1 Cor 15:57. Donc il y avait un temps de cris pour vouloir la victoire, et un temps de louange à Dieu pour la victoire. Et Paul dit, « il n'y a aucune condamnation pour ceux qui sont en Christ Jésus ». Le prêtre disait, « Job n'était pas parfait. » Je lui dit, « Dieu a dit que Job était un homme parfait, et qu'il se détournait du mal ; Job 2:3 et le diable fût forcé d'admettre, que "Dieu avait placé une haie autour de lui " ; Job 1:9-10, ce n'était pas une haie extérieur, mais invisible, une puissance céleste. » Le prêtre dit, « Job disait, "il trouve de la folie chez ses anges, et que les cieux n'étaient pas pures à ces yeux." » Je lui dit « que cela était son erreur ; que ce n'était pas Job qui avait dit cela, mais Eliphaz, qui se disputait avec Job.» « Très bien » , dit le prêtre, « mais que dit-tu de cette Écriture ; "l'homme le plus juste pèche sept fois par jours ? " » « Honnêtement », dis-je, « Je dis que cela ne fait pas parti des Écritures » ; et avec cela la bouche du prêtre se ferma. J'eus beaucoup d'autres services avec toutes sortes de gens entre les assises et les sessions.

Christ nous a dit de « Chercher Premièrement le Royaume et la Justice de Dieu. » Mat 6:33 Il nous a dit ; Le royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper les regards. On ne dira point : Il est ici, ou : Il est là. Car voici, le royaume de Dieu est au milieu de vous. Luc 17:20-21. Mais Paul nous dit que quiconque pratique l'immoralité sexuel, l'impureté, la débauche, l'idolatrie, la haine, la discorde, la jalousie, les excès de rages, les ambitions égoïstes, les dissensions, l'envie, l'ivresse, etc., ne peut pas hériter du Royaume de Dieu. Gal 5:20-21

Jésus a dit, Si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la ; mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie, que d'avoir les deux mains et d'aller dans la géhenne, dans le feu qui ne s'éteint point. Si ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le ; mieux vaut pour toi entrer boiteux dans la vie, que d'avoir les deux pieds et d'être jeté dans la géhenne, dans le feu qui ne s'éteint point. Et si ton oeil est pour toi une occasion de chute, arrache-le ; mieux vaut pour toi entrer dans le royaume de Dieu n'ayant qu'un oeil, que d'avoir deux yeux et d'être jeté dans la géhenne, Marc 9:43-47. Il ne nous demande pas de nous mutiler. Il ne fait qu'illustrer combien sérieux est le péché. Jésus. essais désespérément de nous dire que pour entrer dans le Royaume et échapper à l'enfer, le péché n'est pas permis, point final. Il savait que de faux prophètes avec de faux évangiles se lèveraient dans le futur afin de séduire les gens. Il savait que de faux prophètes avec de faux évangiles promettant la liberté de continuer dans le péché se lèveraient après qu'Il nous aurait quitté. Changer vos coeurs à travers la croix manquante de la pureté peut ôter le désir de l'oeil, de la main, et du pied qui nous pousse au pécher.

Jésus a rendu la grâce de Dieu purificatrice du coeur et de l'âme disponible pour tous, mais nous devons accéder à cette puissante grâce en allant à Dieu pour recevoir ses enseignements, ses convictions, et l'élimination puissante du péché de nos coeurs. Nous accédons à la puissance de Dieu par la grâce en nous attendant à Lui. Le salut qui consiste à être libéré de tout péché, vient à ceux qui s'attendent à Lui.

S'attendre à Lui, c'est s'asseoir patiemment et assidûment dans l'humble silence, écouter pour sa voix et ses paroles, veiller pour ses révélations, entendre ses commandes, et puis Lui obéir. Il y a des références à l'attente de Dieu à travers toute la Bible, tant dans l'Ancien Testament que le Nouveau Testament. L'attente de Dieu est la manière que ceux de la première Église réalisaient les promesses du véritable évangile : pour être être libéré de l'esclavage du péché, pour entrer dans le Royaume de Dieu, et pour être en union avec Christ et Dieu.

Ci-dessous se trouvent quelques unes des nombreuses Écritures dans les Anciens et Nouveau Testaments qui parlent pour le bénéfice de l'attente :

Le SEIGNEUR est bon pour ceux qui s'attendent à lui, pour l'âme qui le cherche. Lam 3:25

Note ! s'attendre à Lui c'est le chercher Lui. La lecture de la Bible et les services des sectes ce n'est pas chercher Dieu.

Car depuis le commencement du monde, les hommes n'ont pas entendu, ni perçu par l’oreille,
et l’œil n’a pas vu de Dieu hormis toi, qui agit pour celui qui s’attend à lui. Ésa 64:4

Paul cite l'écriture ci-dessus dans 1 Corinthiens : « Ce que l'oeil n'a pas vu, et que l'oreille n'a pas entendu, et qui n'est pas monté au coeur de l'homme, ce que Dieu a préparé pour ceux qui l'aiment. » La différence clé : dans Ésaïe nous lisons Attend, dans 1 Cor on lit aiment. Or aimer Dieu c'est s'attendre à Lui : nous nous attendons à Lui pour entendre ses paroles qui nous enseignent, nous convainquent, nous encouragent, et nous guident — c'est cela aimer Dieu.

À ceux qui L'attendent patiemment et assidûment, il apparaîtra une seconde fois,
non pas pour porter les péchés, mais pour apporter le salut. Héb 9:28

L'attente assidue et patiente, c'est être témoin de Jésus qui vous apporte votre salut ; vous devez porter attention et obéir à ce que vous entendez pour obtenir le salut : Et ayant été rendu parfait, il [Jésus] est devenu l'auteur et la source du salut éternel pour tous ceux qui portent attention et qui lui obéissent, Héb 5:9 ; c'est par la grâce que vous êtes enseignés et changés pour devenir purs. Tit 2:11-14

S'attendre à Dieu donne accès à la puissance de l'Esprit qui détruira la nature pécheresse à l'intérieur de nous, par notre obéissance à la croix intérieure du renoncement de soi. S'attendre à Dieu c'est comment répondre à Jésus qui nous dit, « venez à moi », cela est dit plusieurs fois dans les Écritures. Cliquez pour toutes les voir, en voici plusieurs ci-dessous :

Venez à moi,...Prenez mon joug sur vous et apprenez de moi, Mat 11:28-29

Et Jésus leur dit : Moi, je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim ;
et celui qui croit en moi n'aura jamais soif. Jean 6:35

Tout ce que le Père me donne (me confie) viendra à moi ;
et je ne mettrai point dehors celui qui vient à moi ; Jean 6:37


Nul ne peut venir à moi, à moins que le Père qui m'a envoyé ne l'attire
et lui donne la faim pour venir à moi ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. Jean 6:44

Et en la dernière journée, la grande journée de la fête, Jésus se tint là et cria, disant :
« Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive. » Jean 7:37

Et Jésus leur dit : Moi, je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim ; et celui qui croit en moi n'aura jamais soif. Jean 6:35

Jésus a dit : Travaillez, non point pour la nourriture qui périt, mais pour la nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle, laquelle le fils de l'homme vous donnera. Je suis le pain de vie, le pain du ciel. Car c'est l'Esprit qui donne vie ; la chair ne profite de rien : les paroles que moi je vous ai dites sont esprit et sont vie.

S'attendre à Dieu, c'est aller vous-même vers Dieu parce que nous avons tous déjà Son Esprit à l'intérieur de nous par grâce. Vous n'avez besoins d'aucun enseignant car Son onction est en vous. Vous vous assoyez tranquillement et quelles que soient vos pensées, vous pensez au Nom de Jésus. C'est comme cela que nous apprenons de Lui, que nous sommes nettoyés par Lui, sommes conduit par Lui, et que nous parvenons à Le connaître. Il a dit : « Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger. » Il est la lumière, Il est la Parole, et Il nous a envoyé l'Esprit de vérité pour nous enseigner. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. Ap.3:20. Après quelques temps vous l'entendrez. Sa voix est douce ; c'est pourquoi il est écrit, « Restez tranquilles et sachez que Je suis Dieu. » Il vous dira des choses sur vous-mêmes. Il vous encouragera. Il est doux. Il nous dira ou montrera des choses sur nous-mêmes ; parfois des choses qui sont laides. Christ la Lumière nous montrera nos convoitises cachées, les affections, et l'orgueil dans nos coeurs. Mais puisqu'Il est notre ami, nous savons qu'Il nous montre ces choses pour notre bien. Ainsi nous veillons et écoutons. Et nous ne fuyons pas, nous nous présentons debout devant le Fils de l'Homme. Et nous nous repentons de ce qu'Il nous montre. Et parfois Il nous donne des commandes. Nous entendons ainsi la Parole de Dieu, la Parole Vivante. Alors que nous entendons la Parole de Dieu, (Jésus nous parlant par l'Esprit) notre foi augmente à grands sauts ; et elle continu d'augmenter — si nous obéissons à ses commandes entendu et que nous Lui montrons notre amour en demeurant obéissant. Christ en vous, l'espérance de la gloire. Col 1:27

Celui qui vient à moi, et qui écoute mes paroles parlées et qui les fait [pratique, obéit] : je vous montrerai à qui il est semblable.
Il est semblable à un homme qui bâtit une maison, et creusa profondément, et posa la fondation solidement bâti sur un roc ;
et quand l'inondation est montée, le torrent a frappé avec violence contre cette maison, mais il n'a pu l'ébranler, parce qu'elle était fondée sur un roc.
Mais celui qui a entendu et n'a pas mis mes paroles parlées en pratique, est semblable à un homme qui a bâti une maison sur la terre, sans fondement ;
et le fleuve s'est jeté avec violence contre elle, et aussitôt elle est tombée ; et la ruine de cette maison a été grande. Luc 6:46-50


Il ne peut rendre cela plus simple ! Il a dit : venez à moi, entendez mes paroles (lui qui parle, non la Bible), et mettez-les en pratique.
Les mettre en pratique c'est obéir ; et quand vous Lui obéissez, vous avez alors reçu Christ par obéissance et reconnaissance.
À partir de cette base sûr Il bâti une véritable foi et une espérance qui vous purifie.

Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera ; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui. Jean 14:22-23

Ces enseignements de Jésus, mentionnés ci-dessus, sont le coeur du message de ce site Web :
Allez à Lui, Écoutez ses paroles, faites les paroles qu'Il vous dit.
De faire ses paroles c'est d'obéir à ses commandes, certaines pour vous réprimander et vous châtier.
Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j'aime ; aie donc du zèle, et repens-toi. Apoc. 3:19
Si vous aimez Jésus, vous Lui obéirez. Le Père alors vous aime, et Lui et Jésus viendront à vous et feront leurs maisons avec vous.
Et leur maison est un Royaume, le Royaume de Dieu qui est en vous et autour de vous.

Donc, attendre, veiller, écouter, entendre, obéir... attendre, veiller, écouter, entendre, obéir..... chercher, écouter, obéir. Persévérez, et Christ vous mènera à travers la repentance à l'union et au Royaume.
Il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent diligemment.
Héb 11:6
(Diligence est défini comme travaillant continuellement, et s'efforcer de parvenir à un but ; travailler ; persévérer.)

C'est la manière de parvenir au Royaume de Dieu pendant que l'on est sur Terre ! Il attend que vous veniez, avec Son Royaume !

Ne crains point, petit troupeau ; car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume. Luc 12:32
S'asseoir dans le silence tout en pensant au nom de Jésus et attendre tranquillement que le Seigneur nous parle, par Sa parole vivante, ou qu'Il nous révèle par Sa Lumière, ce que notre coeur désire ce n'est pas la même chose que ce que désire notre chair. Au lieu de s'asseoir silencieusement chaque jours attendant le Seigneur, notre chair préférerait plutôt dormir, ou s'inquiéter, ou planifier notre journée, ou penser à quelque chose, ou faire quelque chose, — n'importe quoi d'autre. Notre pensée cours après plusieurs sujets dans le désespoir de se sauver, (celui qui perd sa vie, la retrouve).

C'est une croix pour la volonté de l'homme de s'asseoir, s'attendre à Dieu, l'écouter en silence, lutter pour retenir son esprit de vagabonder ; c'est une croix pour la volonté de l'homme d'obéir à ce qu'il commande et enseigne par le Saint-Esprit ; ceci est la croix de laquelle vous devez renoncer à vous mêmes et la prendre à chaque jour, pour alors suivre Jésus. Le fait d'obéir à Sa voix c'est suivre Jésus. C'est la façon de faire ce que vous avez prié des milliers de fois : que Ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel. Vous ne pouvez pas être son disciple à moins que vous preniez votre croix à tous les jours et que vous suiviez ses ordres. Le salut est reçu uniquement par ceux qui suivent l'agneau partout où Il va — qui obéissent complètement à la voix du Seigneur, dans tout ce qu'Il commande. Ne soyez pas découragés si vous n'entendez pas durant quelques temps. Même votre attente est tout à votre crédit : Que ta miséricorde, ô Éternel, soit sur nous, en proportion à notre attente et à notre espérance en Toi. Psaumes 33:22

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

Ceci est La Croix Intérieure du Renoncement de Soi-Même

Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge chaque jour de sa croix, et qu'il me suive. Luc 9:23

Voila comment faire mourir tout ce qui, dans votre vie, appartient à la terre, c'est-à-dire : l'inconduite, l'impureté, les passions incontrôlées, les désirs mauvais et la soif de posséder — -- qui est une idolâtrie. Col 3:5. Ceci est le processus de purification, car c'est une croix pour votre volonté. Votre désir c'est de faire autre chose que de vous asseoir à tous les jours pour être à l'écoute et veiller dans l'attente du Seigneur. Votre volonté c'est de désobéir à tout commandements que vous recevez, parce que vous aimez ce que vous faites alors qu'Il vous dit de faire quelque chose de différent. Votre volonté est de fuir lorsqu'Il vous montre toutes les choses laides qui vous concerne. Lorsque vous violez votre volonté dans ces choses, alors là vous portez votre croix. Croire au véritable Évangile, ainsi qu'à la croix qui réalise la promesse, qui libère la puissance de Dieu pour que vous soyez un avec Lui. Ceci est le véritable chemin, de prendre votre croix chaque jours et de la porter tout au long de la journée.

Voyez Comment Bénéficier De La Puissance Transformatrice De Dieu pour plus. (se trouvant sur la barre latérale)

Le sacrifice de Christ couvre vos péchés passé et ceux que vous commettez alors que vous vous efforcez de devenir pur. Premièrement vous devez croire que cela est possible. Alors vous devez comme première priorité et passion, rechercher diligemment le Royaume des Cieux. Ceci afin de s'appliquer à la pureté et à la sainteté ; pour chercher à détruire la nature pécheresse ; et pour chercher à crucifier les passions et les désirs de cette vie. Le but entier de ce site est de vous aider à croire qu'elle est possible, la véritable espérance, et ainsi vous en donner la formule. Souvenez-vous, qu'il est le Rémunérateur de ceux qui le cherchent Diligemment ! Il nous a donné le pouvoir de devenir fils de Dieu ; Jean 1:12, il n'a pas fait de chaque personne des fils qui, conceptuellement l'acceptent Lui, en tant que Sauveur ; non ! Il doit actuellement devenir notre Seigneur- afin de nous gouverner, nous contrôler, nous commander, nous aimer, nous discipliner, pour nous récompenser par le plus grand des dons- Son amour dans nos coeurs- Lui-même en nous, car Dieu est amour.

George Fox a dit, « le monde désire un Christ qui les aideraient à tenir bon dans leurs chairs et excuser leurs faiblesses humaines ; Christ veut nous débarrasser de nos faiblesses et ainsi être notre véritable Seigneur en pensées, en actions, et en exploits ». Pour certains, cela est effrayant ; pour d'autres, c'est le rêve de leurs vies. À ces derniers nous adressons nos commentaires.

Maintenant, du Journal de George Fox, « Jeunes Années et Traduction » voici son expérience arrivant à la perfection :

Je vis aussi les montagnes brûlés ainsi que les décombres, les chemins tortueux et raboteux être redressés et aplanis afin que le Seigneur puisse venir en son tabernacle. Ces choses se trouvent dans le cœur de l’homme ; mais, de parler de ces choses qui se trouvent à l'intérieur, semblait étrange aux rudes, aux malhonnêtes et aux montagneux. Néanmoins, le Seigneur a dit, — oh terre, écoute la parole du Seigneur !

(Toute vallée sera comblée, Toute montagne et toute colline seront abaissées ; Ce qui est tortueux sera redressé, Et les chemins raboteux seront aplanis. Luc 3:5)

La loi de l’esprit traverse la pensée charnelle, l’esprit et la volonté, qui vivent en désobéissance et et qui ne gardent pas à l'intérieur la loi de l’esprit. Je vis que cette loi était le pur amour de Dieu qui reposait sur moi, et par laquelle je devais passer, bien que je fus troublé pendant que j’étais sous celle-ci. Car je ne pouvais être mort à la loi mais par la loi, qui juge et condamne ce qui doit être condamné. J'en ai vu beaucoup parler de la loi, qui n’ont jamais reconnu la loi comme étant leur enseignant ; de même que beaucoup ont parlé de l’évangile du Christ, qui n’ont jamais connu la vie et l’immortalité amenées à la lumière en eux par l’évangile. Vous, qui avez été sous cet enseignant et sous la condamnation de celui-ci, sachez ces choses ; bien que le Seigneur m'eut en ce jour révélé ces choses en secret, elles on été depuis publiées par son esprit éternel, comme sur le toit de la maison. Et comme vous êtes amenés dans la loi, et à travers la loi pour y mourir, et témoigner de la droiture de la loi manifestée en vous, vous en viendrez plus tard à connaître ce qui doit être amenée en Christ, qui en est l’auteur, et vous aurez la paix et pourrez accéder à Dieu. Mais si vous regardez en dehors de la foi, et de ce qui pourrait vous garder dans la victoire, pour vous occuper de choses et de paroles charnelles, vous serez amenés sous le joug de la chair une fois de plus. Et la loi qui a mainmise sur la chair et le péché, de même que les oeuvres de la colère, et les œuvres de la chair réapparaîtront. La loi de Dieu a mainmise sur la loi du péché et de la mort ; mais la loi de la foi, ou la loi de l’esprit de vie qui est l’amour de Dieu, et qui vient par Jésus, (qui est l'accomplissement de la loi pour le salut de la droiture), vous rend libre de la loi du péché et de la mort. Cette loi de vie est inconnu de la pensée charnel des hommes ; malgré tout, ils tenteront de vous d'attirer votre l’esprit vers la chair, et cela dans la servitude. Par conséquent, vous qui connaissez l’amour de Dieu et la loi de son esprit, ainsi que la liberté qui est en Jésus-Christ, tenez bon avec lui. Demeurez dans cette foi divine dont il en est l’auteur en vous, et ne vous emmêlez pas avec le joug de la servitude. Car le ministère de Christ Jésus et son enseignement, apporte la délivrance et la liberté ; mais le ministère qui vient de l’homme, et par l’homme, et qui demeure dans la volonté de l’homme, vous conduit dans la servitude, sous l’ombre de la mort et des ténèbres. Donc, nul ne peut être ministre du Christ Jésus excepté dans l’esprit éternel, qui fut bien avant que les écritures nous soit apportés ; car s’ils n’ont pas Son Esprit, ils ne font pas partie de Lui.

Aussie du Journal de George Fox :

Maintenant, j'arrivai en esprit, à travers l’épée flamboyante,* dans le paradis de Dieu. Toutes choses étaient nouvelles, et toute la création avait une autre odeur, différente d’auparavant, au-delà de ce que les mots peuvent exprimer. Je ne connaissais rien à part la pureté, l'innocence et la droiture, étant renouvelé à l’image de Dieu par Christ Jésus. De sorte que j'en arrivais à l’état d’Adam, comme il était avant sa chute. La création m’était ouverte ; et il me fut montré comment chaque chose avait reçu un nom, correspondant chacun à leur nature et vertu. Je me demandais si je devais pratiquer la médecine pour le bien de l’humanité, voyant que la nature et les vertus des créatures m’étaient ouvertes par le Seigneur. Mais je fus immédiatement enlevé dans l’esprit, pour voir dans un autre état ou un état plus constant que celui d'Adam dans son innocence, même dans un état en Jésus-Christ, qui ne devrais jamais faillir.** Et le Seigneur me montra, que ceux qui lui étaient fidèles, dans la puissance et la lumière du Christ, devraient en arriver à cet état dans lequel Adam se trouvait avant la chute. Dans lequel les œuvres admirables de la création, et les vertus de celle-ci doivent être connues, à travers les ouvertures de cette parole divine de sagesse et de puissance par laquelle ils furent crées. Le Seigneur me conduisit dans de grandes choses, et de merveilleuses profondeurs me furent ouvertes, au-delà de ce que les mots peuvent déclarer ; mais comme les gens en viennent à l'assujettissement, et grandissent dans l’image et la puissance du tout-puissant, ils peuvent recevoir la parole de sagesse qui ouvre toutes choses, et en arriver à connaître l’unité cachée dans l’Être-Éternel.

*Ainsi il [Dieu]chassa l'homme [Adam et Eve hors du Paradis, du Jardin d'Éden], et plaça à l'orient du jardin d'Éden les chérubins et une épée flamboyante qui tournaient dans tous les sens, pour garder le chemin de l’arbre de vie. Gen 3:24

ET plus loin dans Le Journal de George Fox, Jeunes Années et Traduction:

De plus, le Seigneur Dieu me laissa voir, quand je fus élevé à son image en droiture et en sainteté, et à l'état de paradis de Dieu comment Adam avait été fait comme une âme vivante ; et aussi à la stature de Christ, le mystère qui avait été caché depuis des âges et des générations ; ces choses sont difficiles à exprimer, et ne peuvent être supportées par plusieurs. Car de toutes les sectes de la (soi- disante) chrétienté avec qui j’ai parlé, je n’ai trouvé personne qui pouvait supporter de se faire dire que quiconque pouvait grandir à la perfection d’Adam, (ce qui est dans l'image de Dieu et de la droiture et sainteté dans lequel se trouvait Adam avant la chute), qui était propre, pur, et sans péché comme il l’était. Par conséquent, comment pourraient-ils être capables de supporter d'entendre dire que quiconque devrait grandir spirituellement à la mesure de la stature de la plénitude du Christ ; quand cela les effraie d’entendre que quiconque parviendra, pendant qu’il est sur la terre, à la même puissance et le même esprit qu'avaient les prophètes et les apôtres. Même si c'est la vérité absolue, que personne ne peut comprendre les écrits des apôtres correctement sans le même Esprit par lequel ils furent écrits.

Le Seigneur Dieu me révéla par son pouvoir invisible, comment « chaque homme était illuminé par la lumière divine du Christ ». Je la vis briller travers tous, et que ceux qui croyaient en elle sortaient de la condamnation pour aller vers la lumière de vie, et devenaient ses enfants ; mais ceux qui la détestaient, et ne croyaient pas en elle, se trouvaient condamnés par celle-ci, même s’ils faisaient profession du Christ. Je vis ceci, dans les pures ouvertures de la lumière sans l’aide d’aucun homme ; je ne savais pas non plus ou la trouver dans les écritures ; même si après, en sondant les écritures, je la trouvai. Car je vis dans cette lumière et cet esprit qui existait déjà avant que les écritures soient données, et qui conduisirent les saints hommes de Dieu à les donner, afin que tous arrivent à cet esprit, s’ils voulaient connaître Dieu ou le Christ, ou les écritures correctement, cet esprit par lequel furent enseignés et conduit ceux qui les apportèrent.

Il y a deux étapes de perfection, que Fox et Crisp ont tout deux décrit.

Basé sur les Écritures et les écrits des premiers Quakers, nous pouvons séparer les nombreuses descriptions de maturité spirituelle en deux étapes :

Les Deux Étapes de la Perfection
État ou Occurrence

Après la Crucifixion

(1e Étape de Perfection)

La « Fin »

(2nd Étape de Perfection)

Liberté hors du péché*
Fruit de l'Esprit
Droiture imputée
Saint*
Pureté*
Voir le Seigneur *
Sainteté*
Renouvelé à l’image de Dieu*
Paix avec Dieu*
Liberté hors de la Loi
Marcher dans la Lumière
Marcher dans l'Esprit
Adorer en Esprit et en Vérité
Capable de faire la plupart des oeuvres du Seigneur
Véritable Fraternité *
Perfection Impermanente*
 
 
l'Entrée dans le Royaume
Fils de Dieu**
Mortification
Hériter la substance Substance — Christ
Droiture
(sans être imputée)
Vie Éternelle de Dieu
Perfection Permanente
Sanctification
Rédemption
Justification
Né de Nouveau
Protéger pour ne plus jamais pécher
L'Union
S'asseoir en Christ dans le Repos
la Gloire

* Ces occurences était aussi réalisables dans l'Ancienne Alliance [Ancien Testament].

** Malgré l'Ancien Testament se référant à des fils de Dieu, (si peu), puisque celui qui est né de nouveau est protégé et ne peut pas pécher, la nouvelle alliance fils est radicalement différent que les fils de l'Ancien Testament référencés.

Selon la Parole du seigneur à l'intérieur, la première étape n'est pas même une ombre de ce que vous allez hériter dans la seconde étape. Voir la note à Galates 5:24 pour des détails supplémentaires sur les deux étapes de perfection.

Clarifions ce que la « perfection » Chrétienne n'est pas. Elle n'est pas Dieu. Elle n'est pas Christ. Elle n'est pas exempt de maladies terrestre. Cette perfection n'est pas reconnu par l'homme ; même Christ de son temps, n'était pas reconnu par l'homme comme étant parfait.

La Perfection d'évite le mal. Elle est moralement honnête. Elle est d'une intégrité qui est constante, quelque soit la circonstance, incluant la persécution injuste. Cela c'est être parfait au yeux de Dieu, de la manière dont Il décrit Job.

Voici pourquoi nous n'avons pas vu de conditions sans péchés parmi ceux de la Chrétienté (ce que dit George Fox dans sa lettre #262.)

La vraie espérance, la vraie croix, la vraie foi,
la vraie adoration, la vraie religion,
le vrai chemin, vraie image,
ainsi que la véritable communion ont été perdu depuis le jour des Apôtres,
parmi ceux qui sont appelés chrétiens, qui sont hors de la vie.
Et ceux qui ont perdu la croix de Christ, qui est la puissance de Dieu,
dans laquelle réside la véritable communion,
ont érigés une croix de bois ou de pierre,
des croix tellement fausses, de faux chrétiens.
Ceux qui ont perdu la véritable espérance, qui purifie, comme Lui est pure,
ont érigé un purgatoire afin de les laver quand ils sont mort.
Et les autres pleurant un corps de péché et de mort de ce coté-ci de la tombe,
avec leurs espoirs hypocrites
;
et ils ont perdu le véritable ministère,
et en ont érigé un faux, afin de prêcher l'imperfection.
Et les gens étaient imparfaits dans l'ancien Adam avant la venu de Christ ;
car la loi n'a rendu personne parfait ;
mais le véritable ministre, Christ en vous l'espérance de la gloire, nous rend parfaits,
Aux jours des Apôtres et maintenant.
'Christ en vous, l'espérance de la gloire,' a dit les Apôtres, celui que nous prêchons,
'avertissant chaque hommes, pour que nous puissions présenter tout homme parfait en Christ Jésus.'

Ainsi la perfection est en Christ Jésus ; l'Imperfection et dans l'ancien Adam.
Donc ceci est la la véritable espérance qui purifies,
et que quiconque la possède se purifie lui-même, comme Lui est pure.
Et quiconque ne possède pas cette espérance,
plaide en faveur de l'impureté et de l'imperfection,
et en faveur d'un corps de péché et d'un corps de mort à leur tombe,
ainsi qu'un purgatoire lorsqu'ils sont morts .
Tels professent les écritures, comme les Pharisiens ;
et l'espérance de l'hypocrite qui périra.

Voici ce que William Penn a dit au sujet d'une condition sans péché, (en plus de son accomplissement personnel) :

Premièrement, la repentance aux oeuvres mortes pour servir le Dieu vivant, e qui comprend deux opérations :
1) une vision du péché,
2) un sens ainsi qu'une fervente tristesse pour cela, et
3) un changement pour le futur.

Cela était la repentance qu'ils prêchaient et sur laquelle ils insistaient, et un résultat naturel à partir du principe vers lequel ils tournaient les gens. Car c'est par la lumière que l'ont a pu voir le péché ;
Et la vue du péché nous amène un sentiment de tristesse ;
Puis avec ce sentiment de tristesse au sujet du péché révélé par la lumière, vint un changement de vie — la repentance.

Cette doctrine de repentance nous conduit à la justification ; ce qui est le pardon des péchés à travers Christ, l'unique propitiation ; ainsi que la sanctification ou la purification de l'âme de la nature fuyante et des habitudes du péché ; ce qui est la justification dans tout le sens du terme : comprenant la justification de la culpabilité des péchés commit, comme s'ils n'avaient jamais été commis, à travers l'amour et la miséricorde de Dieu en Christ Jésus ; et la créature étant rendu juste intérieurement à travers la puissance purificatrice et l'Esprit de Christ révélé dans l'âme, communément appelé la sanctification.

D'ici jaillit une deuxième doctrine dont ils furent conduits à déclarer, comme la marque du prix du grand appel : la perfection en dehors du péché, qui, selon les écritures de vérité, témoigne que cela est la fin de la venue de Christ, et la nature de son Royaume, et la raison pour laquelle son esprit est là et qu'il nous a été donné. Mais ils n'ont jamais tenu la perfection de la sagesse et de la gloire dans cette vie, ni des infirmités naturelles ni de la mort, comme certains ont avec leurs mauvaises pensées, la faiblesse d'imaginer et d'insinuer contre eux. Ils appellent cela la situation de rachat, la régénération, ou bien la nouvelle naissance ; qui enseigne partout, selon leurs bases, cela à moins que leur travail soit connu, il n'y avait aucun héritier du Royaume.

Pensez y ; ne trouvez-vous pas cela étrange qu'il puisse existé tellement de sectes différentes(voir des milliers) , chacune ayant une interprétation différente des écritures ? Ils se chamaillent à propos de différents sujets des écritures. Aucun d'eux ne prend la totalité des écritures parce qu'ils n'en n'ont pas la compréhension. S'ils possédaient l'esprit dans la bonne mesure, ils seraient unis dans leurs interprétations, parce qu'il y a qu'une seule signification. Un groupe d'homme et de femme rendu parfaits seraient dans l'unité de l'esprit et n'auraient aucun désaccord ; la volonté du Père s'exécuterait parfaitement par le corps de Christ dans la puissance de Christ. Ainsi fut l'Église du début ; ainsi furent les premiers Quakers. Voyez Jésus veut vous enseigner lui-même pour plus.

Les plus jeunes membres du corps, ceux qui ne sont pas encore perfectionnés, pourraient décider de se quereller avec les chefs, en dehors de l'unité. Ceci arriva à la première Église, où les antichrists quittaient l'église avec un évangile différent- comme prophétisant. Ceci arriva aux Quakers que George Fox et ses centaines de milliers ont également formés. Les gens recherchent toujours la manière la plus facile ; et non le chemin étroit que peu trouveront qui conduit à la vie Éternelle.

Dans le Corps de Christ un seul individu ne possède pas toute la connaissance ni tous les dons ; ce que vous n'avez pas est possédé par d'autres membres du Corps, ainsi quelque soit la connaissance qui est requise elle est reçu en partage, pour être certain que le corps travaille ensemble-tout est contrôlé à partir de la tête, Christ Lui-même. Quelquefois, vous êtes délibérément laissés dans le besoin d'un autre membre du corps afin de compléter votre apprentissage ainsi que votre compréhension sur certains points. Ceci est afin de maintenir votre humilité et pour fortifier le corps dans un ensemble. C'est pourquoi Pierre fut corrigé par Paul au sujet de ne pas manger avec les Gentils quand les Hébreux étaient aux alentours ; une correction que Pierre a immédiatement accepté car cela fut confirmé par son Esprit de Christ. Christ aurait pu corriger Pierre personnellement ; mais à cause du corps, Il laissa Paul, l'Apôtre des gentils, corriger Pierre. Après vous avoir perfectionné(libéré du péché), vous continuerez à recevoir la sagesse et la connaissance de la part de Christ la Tête ou de la part de la fraternité des autres membres du Corps.

Je vois le fonctionnement du corps presque chaque jours. J'ai des questions que je pose au Seigneur. Mon épouse reçoit les réponses. Ainsi le Seigneur maintiens l'interdépendance de son corps.

Et pour ceux d'entre vous qui parvenez à la perfection, pour ceux qui atteignent la pureté dans cette vie, en faisant ainsi, (en produisant du fruit), vous prouvez ainsi que vous êtes vraiment les disciples de Christ, et ainsi il apportera honneur et gloire à notre Père — pourrions-nous aspirer à quelque chose de mieux ? Car s'il existe un chemin pour que nous puissions rembourser au Père pour notre souffle, nos battements de coeur, notre vie, notre Sauveur en a pavé la voie pour nous, alors ceci est la seule chose à désirer- tout autre chose doit avoir la seconde place derrière la passion d'amener la gloire au Fils et au Père. En ce qui me concerne, sachant que je peut possiblement faire cela pour Christ et pour le Père, tout aussi insignifiant que je sois, Ma vie Lui est dédié avec bonheur, et je suis éternellement reconnaissant pour l'opportunité. Car avec succès, nous devenons unis avec Dieu, et nous opérons selon le but, la volonté, et le plaisir de Dieu ; et notre plaisir est d'avoir un but propre, pur, saint, et parfait dans nos paroles comme dans nos gestes- afin d'être un instrument dans ses mains totalement dédié à une vie d'amour.

Ayant donc de telles promesses, bien-aimés, purifions-nous de toute souillure de la chair et de l'esprit, en achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu. 2 Cor 7:1

Ceux qui sont à Jésus Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Gal 5:24
Comprenons donc que l'homme que nous étions autrefois a été crucifié avec le Christ afin que le péché dans ce qui fait sa force soit réduit à l'impuissance et que nous ne servions plus le péché comme des esclaves.- Rom 6:6


Les Écritures Utilisés afin de Prouver que la Perfection est Impossible — Justifiant Ainsi de ne Rien Faire

'Maintenant regardons les Écritures qui sont habituellement citées afin d'argumenter que vous n'avez pas besoins de rien faire car Jésus est venu et est mort pour que vous puissiez continuer de pécher librement : (comme s'ils peuvent prouver que lorsque quelqu'un a péché une fois, alors il est justifié de pécher continuellement et de ne rien faire pour corriger cela.)

1) La première écriture utilisé pour justifier de continuer à vivre dans le pécher sans faire d'effort pour changer, est la confrontation de Paul avec Pierre :

Mais lorsque Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu'il était répréhensible. En effet, avant l'arrivée de quelques personnes envoyées par Jacques, il mangeait avec les païens ; et, quand elles furent venues, il s'esquiva et se tint à l'écart, par crainte des circoncis. Avec lui les autres Juifs usèrent aussi de dissimulation, en sorte que Barnabas même fut entraîné par leur hypocrisie. Voyant qu'ils ne marchaient pas droit selon la vérité de l'Évangile, je dis à Céphas, en présence de tous : Si toi qui es Juif, tu vis à la manière des païens et non à la manière des Juifs, pourquoi forces-tu les païens à judaïser ? Gal 2:11-14

Donc ici Paul s'oppose à Pierre, nous disant qu'il était dans le tort et l'hypocrisie.

Il en a beaucoup ici qui sont heureux de dire, « Voyez Pierre a péché , prouvant que si Pierre a péché, alors personne ne peux être sans péchés. »

Pour ceux qui jugent Pierre comme étant un pécheur, Je dis : Qui êtes-vous pour juger Pierre ! Qui êtes vous pour dire que son erreur était un péché ? êtes-vous assez sages juges et assez près de Dieu pour en conclure que les mots de Paul ; « répréhensibles », « ne marchaient pas droit selon la vérité », et « hypocrisie » constituant un péché ? Vous marchez dans les pas de vos pères qui disaient que Jésus avait péché en guérissant un jour de Sabbat, qui disaient que ses disciples péchaient en rassemblant le grain durant le Sabbat ; et les écriftures le disent clairement, n'est-ce pas ?

Dans la crainte d'offenser les chrétiens juifs, qui étaient peut-être encore pratiquant de parties de la loi mosaïque parce qu'ils n'ont pas encore été convaincu par le Saint-Esprit pour se détendre ses nombreuses restrictions, Peter s'est retiré de manger avec les Gentils qui avaient été convertis au christianisme. Bien que les intentions de Peter étaient bonnes, son retrait implicite une diminution de chrétiens non-Juifs à un statut de deuxième classe dans le christianisme parce qu'ils n'ont pas observé la Loi de Moïse. La perfection n'est pas sans erreur ; la perfection c'est d'être sans péché aux yeux de Dieu.

Afin de répéter le concept du Corps de Christ : Dans le Corps de Christ un seul individu ne possède pas toute la connaissance ni tous les dons ; ce que vous n'avez pas est possédé par d'autres membres du corps, ainsi quelque soit la connaissance qui est requise elle est reçu en partage, pour être certain que le corps travaille ensemble-tout est contrôlé à partir de la Tête, Christ Lui-même. Quelquefois, vous êtes délibérément laissé dans le besoin d'un autre membre du corps afin de compléter votre apprentissage ainsi que votre compréhension sur certains points. Ceci est afin de maintenir votre humilité et pour fortifier le corps dans un ensemble. C'est pourquoi Pierre fut corrigé par Paul au sujet de ne pas manger avec les Gentils quand les Hébreux étaient aux alentours ; une correction que Pierre a immédiatement accepté car cela fut confirmé par son Esprit de Christ. Christ aurait pu corriger Pierre personnellement ; mais à cause du corps, Il laissa Paul, l'Apôtre des gentils, corriger Pierre. Après vous avoir perfectionné(libéré du péché), vous continuerez à recevoir la sagesse et la connaissance de la part de Christ la Tête ou de la part de la fraternité des autres membres du Corps, incluant des corrections occasionnelles.

2) La seconde écriture qui est cité pour justifier l'impureté, le péché , et l'imperfection commence avec 1 Jean 1:8, Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous :

Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous.
(Nous commençons en tant que pécheurs, avant d'être nettoyés.)
Si nous ne nions pas nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous nettoyer [purifier] de toute iniquité. (toute iniquité est péché)
Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous le faisons menteur et sa parole n'est pas en nous. 1 Jean 1:8-10, 5:17


Quand vous examinez ces versets au lieu des versets avant et après les trois mentionnés ci-dessus :
Avec la foi dans le nom de Jésus, nous allons vers la Lumière (Jésus) pour écouter et surveiller silencieusement, espérant la purification par Son sang et Sa grâce.
Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, n'ayant aucune humilité, et ne recherchant aucune aide, la vérité n'est point en nous.
Quand Il (la Lumière) nous montre nos péchés et que nous ne les nions pas, Il nous pardonnera et nous purifiera.
Mais, si quand Il (la Lumière) nous montre nos péchés, et si nous déclarons être sans les péchés qu'Il nous a montrés,
pensant qu'Il n'est point la Vérité, pensant que celui qu'on entend est un menteur, nous ne recevons aucune aide de sa part ;
et Sa Parole manque d'être plantée dans nos coeurs, pour qu'elle puisse nous contrôler dans le futur.
Ainsi nous avons rejeté Christ comme un menteur et nous avons démontré notre haine envers Lui, Jean 3:19-20.
Mais si nous acceptons Sa conviction comme étant la Vérité, Il nous pardonne, nous nettoie du péché, Sa Parole reste dans nos coeurs pour nous garder du péché.

C'est ainsi que nous sommes nettoyés des péchés jusqu'à ce que nous soyons propres et purifiés. Nous croyons ce que la lumière nous montre, et que que la Lumière c'est Christ.
Nous croyons en Jésus dans la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. Jean 1:7-9

Ce n'est pas assez de croire que Jésus est le Fils de Dieu, né d'une vierge, et ressuscité des morts.
Nous devons croire que ce qu'Il dit est la vérité et alors agir sur cela.
La foi sans les oeuvres d'aimables obéissance à Dieu est morte. Jacques 2:20, Gal 5:6

Jésus nous a aussi dit de « croire dans la lumière de sorte que vous puissiez être des enfants de la lumière ». Jean 12:36
Ce n'est pas assez de croire qu'il y a une Lumière, nous devons croire ce que nous montre la lumière et ce qu'elle nous dit comme étant vrai, et alors agir sur cela.

C'est par la grâce à travers la foi que nous sommes sauvés, (libérés de tous les péchés).
En s'attendant à Dieu, nous recevons les enseignements de la grâce, les convictions de la grâce, et l'enlèvement du péché par la grâce, se terminant par notre salut par grâce.

Jean dans les versets suivants continue :

Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point.
Et si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste..
Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier..
Si nous gardons ses commandements, par là nous savons que nous l'avons connu.
Celui qui dit : Je l'ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n'est point en lui.
Mais quiconque garde sa parole, [obéi aux commandes du Seigneur qui lui sont parlées] en lui l'amour de Dieu est véritablement rendu parfait :
par cela nous savons que nous sommes en lui. Celui qui dit demeurer en lui, doit lui-même aussi marcher comme lui a marché. 1 Jean 2:1-6


Commençant comme des petits enfants spirituels, si nous obéissons à la Parole que nous l'entendons nous dire ou ce qu'il nous montre dans la lumière,
(Jésus étant la Lumière et la Parole), et si nous demeurons en Lui, nous sommes de la vérité et nous savons que nous sommes en Lui.
et l'Amour de Dieu est rendu parfait en nous, résultant du fait que nous marchons comme Jésus a marché, dans l'amour et la vérité.
Nous progressons de petits enfants, pour devenir de jeunes hommes qui avons vaincu le malin, pour ainsi devenir des Pères dans la vérité ;
nous grandissons jusqu'à l'homme parfait, à la mesure de la stature de la plénitude de Christ. Éph 4:13

Jean continue :

Quiconque a cette espérance en lui, se purifie, comme lui [Jésus] est pur.1 Jean 3:3
Quiconque commet le péché, commet aussi l'illégalité ; car le péché c'est l'illégalité. 1 Jean 3:4
Et vous savez que lui a été manifesté, pour ôter nos péchés ; et il n'y a point de péché en lui. 1 Jean3:5
Quiconque demeure en lui ne pèche pas ; quiconque pèche ne l'a pas vu, et ne l'a pas connu. 1 Jean 3:6
C'est pour ceci que le Fils de Dieu est révélé [en nous], afin qu'il détruise [en nous] les oeuvres [le péché] du diable. 1 Jean 3:8
Le but du Fils est de détruire le diable et ses oeuvres [le péché] en nous — si nous allons à Lui.
Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, car la semence de Dieu [Christ] demeure en lui,
et il ne peut pas pécher, parce qu'il est né de Dieu. 1 Jean 3:9

Et Sa semence [Christ] ce sont les paroles qu'Il a implanté dans votre coeur, les paroles que vous L'avez entendu, Lui, vous dire, la Parole de Dieu. Luc 8:15

Les paroles sont implantées dans votre coeur, formant Christ à l'intérieur de vous, jusqu'à ce qu'il soit pleinement formé et ressuscité en vous.

Ces paroles que nous L'entendons Lui, nous dire, sont implantées dans notre coeur, Jacques 1:21 ;
et ces paroles que nous L'entendons, Lui, nous dire, sont Esprit et elles nous transmettent la vie de Dieu, Jean 6:63 ;
cette vie de Dieu c'est Christ, Jean 1:5, 14:6, de sorte que Christ est formé en vous, Gal 4:19

Jusqu'à ce que finalement Christ soit pleinement formé et réellement ressuscité en vous. 2 Cor 4:14,Col 2:11-12,3:1, Éph 2:5-6, Rom 8:11, Gal 2:20
Vous voyez alors Christ, la gloire de Dieu, apparaître dans votre coeur et Le témoignez, Lui, vous apportant votre salut et la vie éternelle.

Venant de la parole du Seigneur à l'intérieur : « Nous allons à Lui, et il fait pleuvoir l'aide sur nous ; bien faire cet exercice de Dieu purifie ceux qui le font. »

Les faux prophètes prennent 1 Jean 1:8 hors de son contexte : Si nous prétendons être sans péché, nous nous trompons nous-mêmes et la vérité n'est pas en nous, et dire cela prouve que personne ne peut être sans péchés ; ignorant les nouvelles déclarations et ignorant le contexte du processus de purification comme étant référencé. Pour être purifié vous devez avoir péché pour commencé, ou la purification n'est même pas nécessaire. Jean fait référence au péché qui doit être détruit, et non transporté jusqu'à la tombe.

Voilà comment tuer (faire mourir, priver de pouvoir) les mauvais désirs rôdant dans vos membres la fornication, l'impureté, les affections déréglées, la mauvaise convoitise de la chair, et la cupidité, qui est de l'idolâtrie ; (la déification de soi et des autres choses crées au lieu de Dieu). Col 3:5

L'homme pécheur se purifie avec espérance comme Lui est pur . Ce qui est mentionné ci-dessus démontre le processus de la purification.
Et lorsqu'il fait ainsi, il ne pèche plus et il est en communion avec Christ et le Père cela inclut qu'il puisse le voir.
Il n'y a donc aucun conflit, seulement des gens citant les versets de la Bible hors contextes.
Ils ne sont que des avocats de la Bible essayant de s'en tenir à leur faux espoir et plaidant en faveur du péché, de l'impureté, et de l'imperfection ;
de sorte qu'ils puissent justifier leurs inactions tandis qu'ils demandent de l'argent pour leurs fausses interpretations et leur salut garantie.

3) La troisième écriture qui est fréquemment cité pour justifier le péché se trouve dans Romains 3:10-26:

Il n'y a point de juste, Pas même un seul ; Rom 3:10

Il y avait fois en Israël quand aucune personne était juste et il y a des moments où il n'y a pas un homme juste sur la terre entière. Mais évidemment, Noé était droit, Moïse était droit, es prophètes de Dieu étaient droits, les Apôtres avec des dizaines de milliers de leur église primitive étaient droits et des dizaines de milliers des premiers Quakers étaient droits. De tous les hommes droits dans les écritures, ce qui suit est une liste partielle : Job, Enoch, Noé, Moïse, Samuel, Josué, Josaphat, Néhémie, Debora, Élie, Élisée, Isaïe, Jérémie, Ézéchiel, Daniel, Zacharie, Osée, Élisabeth, Ézéchias, Asa, David, etc..

Nul n'est intelligent, Nul ne cherche Dieu ; Tous sont égarés, tous sont pervertis ; Rom 3:11

Il y avait fois en Israël lorsque le moyen à la recherche de Dieu avait été perdu et il y a des moments aucune personne sur toute la terre est à la recherche de Dieu correctement.

Il n'en est aucun qui fasse le bien, Pas même un seul. » Rom 3:12

Il y avait fois en Israël quand personne ne fait du bien et il y a des moments où personne ne fait du bien sur la terre entière.

Paul est préfacer la nouvelle façon d'atteindre la droiture et dans de nombreuses lettres, il explique avec soin la façon d'atteindre la droiture. Regardez les versets ci-dessus dans le contexte de ce que Paul a écrit ci-dessous.
Car personne ne sera déclaré juste devant lui parce qu'il aura accompli les œuvres demandées par la Loi. En effet, la Loi donne seulement la connaissance du péché. Rom 3:20
Vrai ! Nous ne pouvons obtenir la droiture en suivant la Loi.
Mais maintenant, sans la loi est manifestée la droiture de Dieu, à laquelle rendent témoignage la loi et les prophètes. Rom 3:21
droiture de Dieu par la foi en Jésus Christ pour tous ceux qui croient. Il n'y a point de distinction, Rom 3:22
Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ; Rom 3:23
Exactement, la droiture vient par la foi en Jésus ; peu importe ce que vous avez fait, la droiture est disponible par la foi,
mais il n'y a pas de droiture instantanée, et la foi exigée est une foi intérieure d'obéissance aux commandes entendues venant de la Parole à l'intérieure de votre coeur. Ceci est la foi que prêchaient les apôtres; et la foi obéissante conduit à recevoir le don de la foi, une partie du fruit de l'Esprit, qui est la foi qui impute la justice de Christ pour vous.

Voir 1 Jean 3:7 avec sa Note de bas de comprendre ce que la droiture signifie vraiment

Paul clarifie : Pour nous, c'est de la foi que nous attendons, par l'Esprit,
l'espérance de la droiture
.
Gal. 5:5
Paul ajoute : vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort,
soit de l'obéissance qui conduit à la droiture.
Rom 6:16
    Obéissance à quoi ? Aux commandes et aux enseignements que nous entendons du Seigneur
    pendant que nous attendons sur Lui.
Jésus a dit: bienheureux ceux qui ont faim et soif de droiture, car c'est eux qui seront rassasiés ; Mat 5:6
    (Comment pourrait-on avoir faim et soif de droiture s'ils sont instantanément droit
   en croiraient en Jésus ?)
Jésus a également dit:, Cherchez premièrement le royaume et la droiture de Dieu ;
et toutes ces choses vous seront données par-dessus. Mat 6:33

    (Nous devons rechercher la droiture de Dieu comme première priorité dans notre vie,
    plus que la nourriture et les vêtements
.)
Et Paul dit: Éveillez-vous à la droiture, et ne péchez pas ; car quelques-uns n'ont pas
la connaissance de Dieu, je vous le dis à votre honte. 1 Cor 15:34

    (Quiconque pense qu'ils peuvent continuer à pécher et être droit n'a aucune connaissance
    de Dieu
et devrait être honteux.)

Nous ne sommes clairement pas immédiatement droit parce que nous croyons ou avons la foi, autrement, on ne nous dirait pas :

  • à la faim et à la soif de droiture,
  • à chercher la justice comme la plus haute priorité dans notre vie,
  • à attendre pour droiture,
  • que l'obéissance conduit à la droiture,
  • à l'espoir pour la droiture,
  • à réveiller à la droiture, et ne péchez pas

Ces guides aveugles, qui se font passer pour des ministres de Christ, vous disent que puisque vous avez la droiture de Christ, vous avez nul besoin de faire quoique ce soit.
Ils disent s'en remettre à la « droiture de Christ qui nous est imputé », basé sur notre foi ; tout comme il en fut avec Abraham.
Mais Abraham obéit à la voix de Dieu, Gen 22:18,26:5.
Obéir à la voix de Dieu n'est pas une œuvre de la loi ; c'est une œuvre d'obéissance et d'amour pour Dieu.
Dieu a aussi ordonné à Abraham « Je suis le Dieu Tout-Puissant ; marche devant ma face, et sois parfait ». Gen 17:1
    Ce ne sont pas des œuvres de la Loi, ce sont des œuvres d'obéissance et d'amour pour Dieu.
Comme Abraham exerça sa foi pour être circoncis, (tel qu'ordonné) — tout juste comme nous devons recevoir la circoncision spirituelle — notre coeur pour être circoncis du péché.
Comme Abraham exerça sa foi en abandonnant sa maison pour un nouveau monde, (tel qu'ordonné)nous aussi nous abandonnons le monde pour entrer dans le Royaume de Dieu.
Comme Abraham exerça sa foi en voulant sacrifier Isaac, (tel qu'ordonné) — nous aussi nous aussi nous devons crucifier notre vie égoïste pour sauver la vie de notre âme.

Si Abraham n'avait pas obéi à la voix de Dieu dans tout ce qui est ci-dessus, vous seriez en train de lire au sujet d'une personne autre qu'Abraham.

Abraham s'est exposé à entendre les commandements de Dieu. Nous devons aussi nous exposer à entendre les commandes de Dieu. Si nous ne cherchons pas à entendre la voix de Dieu et à l'obéir afin de nous libérer du péché, nous n'aurons aucun héritage dans le Royaume du Christ.

Voir la Note de bas à Rom 3:22 pour plus de détails sur la justice imputée.

Nous devons aller à Lui pour recevoir Sa grâce nettoyante pour devenir justes- dont le fruit est la paix ;
et l'effet de la droiture c'est une tranquilité et une confiance sûre (une incontestable assurance) pour toujours.
Ésaïe 32:17

Étant gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus Christ. Rom 3:24
Mais cet accès à Dieu ne nous rend pas pas instantanément justifiés car, nous cherchons à être justifié par Christ Gal. 2:17
Or, si c'est par grâce, ce n'est plus par les oeuvres ; autrement la grâce n'est plus une grâce. Rom 11:6
Ce n'est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie. Eph 2:8-9
C'est la foi et la grâce qui sauve. Nous ne sommes pas sauvés par les oeuvres,mais par la grâce. Véritablement vrai !
Mais les esclaves de la dépravation tordent la grâce afin d'être instantanément complet et pour se justifier de ne rien faire dans la foi pour le salut !.
Par Paul : La grâce nous enseigne ce à quoi nous devons renoncer et comment vivre dans la piété qui conduit à la pureté. Tite 2:11-14
Ces faux prophètes blanchis ont l'audace de proclamer que la croix et la repentance ce sont des « oeuvres » ;
En allant au devant du ridicule, ils vous disent que si vous faites quoique ce soit, vous aller perdre votre salut en tombant sous la loi.
Cette distortion malveillante de la vérité, rêvé par des hommes paresseux, et mauvais, dépourvu de toute piété.
Les oeuvres sans la foi en Christ ne comptent pas pour Dieu. Mais les oeuvres énergizés par la foi en Christ sont essentielles.
Paul a dit, j'ai prêché la repentance et la conversion à Dieu, avec la pratique d'oeuvres dignes de la repentance. Actes 26:20
La croix c'est seulement l'obéissance, et ceux qui s'opposent à cela sont en route pour la perdition, car ils ont pour dieu leur ventre. Phil 3:19
Jacques a dit, « la foi si elle n'a pas les oeuvres en elle-même elle est morte ». Jacques 2:17
Paul plus loins a dit, « travaillez à votre salut avec crainte et tremblement » Philippiens 2:12
Paul dit encore, la grâce résulte en un peuple zélé pour de bonnes oeuvres. Tite 2:14
Jésus a dit, Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également. Luc 13:3. La repentance nécessite des efforts de votre part.
Et, Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j'aime. Aie donc du zèle, et repens-toi. Ap 3:19 (Zélé signifie -ardent désir, enthousiasme).
Jésus a dit plus loin, Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions. Mat 11:29
Jésus a dit, Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge chaque jour de sa croix, et qu'il me suive. Luc 9:23
Jésus a dit, je n'ai pas trouvé tes oeuvres parfaites devant mon Dieu.. Ap 3:2-3. Jésus veut des oeuvres parfaites.
Ainsi les oeuvres sont essentielles pour réaliser la justice, la pureté, le salut, et le Royaume- qui nous sont donnés par la foi et la grâce.

Les conducteurs aveugles disent que puisque la grâce est gratuite, vous n'avez RIEN à faire pour votre salut.
Gratuit c'est gratuit. Demeurez dans le péché. Ne vous inquiétez pas ! La grâce est gratuite, Je dis, vrai ; mais le salut ne l'est pas.
Paul a dit, j'ai prêché la repentance et la conversion à Dieu, avec la pratique d'oeuvres dignes de la repentance. Actes 26:20
Le salut vient par un long processus de dons de la grâce avec la foi qui est évidente par les oeuvres, en commencant avec la repentance.
Nous sommes sauvés par la grâce, alors que meurt sur la croix la nature pécheresse ;
et notre mort n'est pas l'évidence d'être digne des dons de Dieu- non, seulement la honte d'être si indigne.

Rappelez-vous, Jésus a dit à ces disciples de prêcher la repentance ainsi que la rémission des péchés. Luc 24:47
La fausse grâce/salut, garde le pardon et rejette au loin la repentance, parce qu'ils ne savent pas comment.
C'est la vocation de ce site web d'enseigner : comment recevoir la conviction qui nécessite la repentance, et comment recevoir la grâce transformatrice et purificatrice qui conduit à la pureté et au Royaume des Cieux, paradis aloss que l'ont est ici sur terre.

Quoi donc ! Pécherions-nous, parce que nous sommes, non sous la loi, mais sous la grâce ? Loin de là ! Rom 6:15
Donc la grâce, n'est pas une licence pour continuer à pécher. Nous ne sommes pas condamnés tandis que nous attendons d'être nettoyés, mais nous devons continuer de travailler à notre salut avec crainte et tremblement. Phi 2:12

Mais grâces soient rendues à Dieu de ce que, après avoir été esclaves du péché, vous avez obéi de coeur à la règle de doctrine dans laquelle vous avez été instruits. Rom 6:17
(Il s'adresse au personnes qui sont libérés du péché, en ayant obéi à la doctrine qui les a rendu libre du péché)
Ayant été affranchis du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice. Rom 6:18
par obéissance à la doctrine réferré à Rom 6:17, ils ont été affranchi du péché et devenu esclave de la justice.
Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle. Rom 6:22
Vous ne pouvez servir Dieu à moins d'être affranchis du péché. La vie éternelle vient après que vous ayez produit du fruit de la sainteté.

Et finalement Paul dit tout cela en conclusion :

Si vous vivez selon la chair, vous mourrez ; mais si par l'Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez. Rom 8:13-14
et
Ayant donc de telles promesses, bien-aimés, purifions-nous de toute souillure de la chair et de l'esprit, en achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu.2 Corinthiens 7:1
Donc c'est cela : perfectionner la sainteté. je ne peut imaginer plus forte exigence que de se faire dire d'être parfaitement saint.
La repentance persistante nous conduira à la vérité, à la pureté, à la sainteté, et à la perfection.
Ceci n'est pas une soi-disante Chrétienté, ce sont là les vraies exigences pour être un Chrétien.

Paul parlant aux Chrétiens mûrs qui ont été affranchis du péché et qui apprécient la sainteté :
Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle. Rom 6:22

Lorsque vous croyez à l'évangile de la fausse grâce/salut, toutes les écritures traitant de la repentance, placant les méfaits du corps de la mort,
la pureté, la perfection, et la sainteté doivent être ignorées ; car on vous fait croire que vous êtes supposément purs et parfaits en vous le faisant croire.

Voir La Vraie Grâce vs la Fausse Grâce pour plus de détails.

4) Les prochaines écritures citées pour encourager le pécher se trouvent dans Job 4:18-19.

Si Dieu n'a pas confiance en ses serviteurs, S'il trouve de la folie chez ses anges : Job 4:18
Combien plus chez ceux qui habitent des maisons d'argile, Qui tirent leur origine de la poussière, Et qui peuvent être écrasés comme un vermisseau ! Job 4,19
Voyez, les avocats de la Bible disent, l'homme ne peut jamais être rendu parfait sur Terre- pourquoi, même les anges n'en sont pas dignes.
MAIS c'était là les paroles d'Eliphaz , qui argumentait contre la perfection de Job, qui était parfait comme Dieu l'avait déclaré ;
Et les anges auxquels il fait référence ce sont les anges déchus, le diable et ses démons.


Dans le même souffle, plus loins ils citent Eliphaz, qui plutard fut sévèrement réprimé par Dieu pour avoir critiqué le parfait Job,

Qu'est-ce que l'homme, pour qu'il soit pur ? Celui qui est né de la femme peut-il être juste ?
Si Dieu n'a pas confiance en ses saints, Si les cieux ne sont pas purs devant lui,
Combien moins l'être abominable et pervers, L'homme qui boit l'iniquité comme l'eau ! Job 15:14-16

Mais ! Dans Job 2:3 Et l'Éternel dit à Satan : As-tu considéré mon serviteur Job, qu'il n'y a sur la terre aucun homme comme lui, parfait et droit, craignant Dieu, et se retirant du mal ? Et encore il reste ferme dans sa perfection, alors que tu m'as incité contre lui pour l'engloutir sans cause.

Donc ici Dieu a dit de Job qu'il était parfait. Et cela bien avant la venue de Christ et avant qu'Il ne mourut pour nous.
Combien plus facile est-ce depuis la mort de Christ et depuis que le Saint-Esprit a été déversé sur toute l'humanité depuis le jour de la Pentecôte ?
William Penn développe sur cette plus facile perfection disponible depuis la venue de Christ et la Pentecôte.

Et avec Christ, non seulement puissiez-vous devenir plus facilement pur, mais vous pouvez également entrer dans le Royaume des Cieux, c'est ce que les Prophètes ont recherché depuis longtemps.

Ainsi ils utilises de fausses déclarations dans la Bible, provenant d'hommes qui, à la fin du livre furent réprimandés par Dieu pour avoir critiqués Job.
Comme Dieu a dit dans Job 42:7 « Ma colère est enflammée contre toi et contre tes deux amis, parce que vous n'avez pas parlé de moi avec droiture comme l'a fait mon serviteur Job. »

5) Les prochaines écritures citées pour encourager le pécher se trouvent dans Salomon Ecc 7:20:

Certes, il n'y a pas d'homme juste sur la terre qui ait fait le bien et qui n'ait pas péché.

C'était au temps de la Loi, où les homme pouvaient devenir parfait, mais ils étaient toujours succeptible de tomber dans le péché ; comme firent David et Asa. Certainement que tous les hommes vont commettre des péchés dans leur vie, mais même dans L'Ancien Testament nous avons des exemples de la faveur de Dieu démontrés aux hommes rendu parfaits par Lui : Car les yeux de l'Éternel parcourent toute la terre, afin qu'il se montre fort, en faveur de ceux qui sont d'un coeur parfait envers lui. 2 Chron 16:9. En plus de Jésus qui est sans le moindre doute parfait, les Écritures nous disent que Dieu considéra Énoch, Noé, Job, Zacharie, Élizabeth, Hézéchias, Asa, et David comme étant parfaits.

Aussi, Salomon écrit dans la douleur et l'amertume parce que sa vie est devenue un échec ; Il se détourna de Dieu, pour suivre les dieux de ses femmes étrangères. Dieu lui dit alors que son royaume allait être arraché de la main de son fils, à l'exception d'une tribu d'Israël qui resterait à Jérusalem, le royaume de Judas ; les autres tribus allaient être divisées dans le Royaume séparé d'Israël. La Bible fait deux fois références à David ayant un coeur parfait, mais il tomba, et sa restauration fut très difficile. David lui même a dit : « J'ai vu la fin de toute perfection », montrant que lui-aussi avait vu la perfection ; mais c'était la perfection d'Adam avant sa chute, toujours sujet aux tentations. La perfection que la mort de Christ a rendu possible est une perfection qui ne peut être rompu : Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche pas, mais Celui [l'Esprit du Christ à l'intérieur de votre coeur] qui est engendré de Dieu le garde [Christ garde l'homme], et le méchant ne le touche pas. 1 Jean 5:18. Mon Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous, et personne ne peut les ravir de la main de mon Père.
Jean 10:29.

Christ offre un lavement et une perfection résultant d'une union, maintenant disponible à tous ceux qui vont à Lui pour changer.

6) Les dernières Écritures utilisées afin de justifier le fait de continuer à vivre dans le péché sans faire aucun effort pour changer, est une des déclarations de Paul ci-dessous :

Philippiens 3:12-14

Ce n'est pas que j'aie déjà remporté le prix, ou que j'aie déjà atteint la perfection ; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j'ai été saisi par Jésus Christ.
Frères, je ne pense pas l'avoir saisi ; mais je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant,

Il a dit : Ce n'est pas que j'aie déjà atteint la perfection, et je ne compte pas sur moi-même pour y parvenir.
Paul dit qu'il ne se repose pas sur ses lauriers. Il ne s'est pas assied comfortablement sur ce qu'il a atteint.
Il s'empresse plutot pleinement afin de connaître Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort. Phil 3:10

Supposons qu'il n'était pas parfait et voyons s'il n'est jamais parvenu à son but.

Paul dit plus tard : J'ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi. Gal 2:20
Donc finalement il gagne Christ et partage sa crucifixion, sa mort, et sa resurrection — tel que fut son objectif.

Et Paul dit aussi qu'il avait été traduit dans le Royaume des Cieux.
Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d'avoir part à l'héritage des saints dans la lumière,
qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour
Col 1:12-13
et il a dit aussi : la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu. 1 Cor. 15:50

et il encourage les autres, incluant les Corinthiens à être perfectionné.
Au reste, frères, soyez dans la joie, perfectionnez-vous, consolez-vous, ayez un même sentiment, vivez en paix ; et le Dieu d'amour et de paix sera avec vous.2 Cor 13:11

Maintenant, considérez le cas qu'il était simplement humble quand il a dit : Non pas que j'aie déjà atteint la parfection.
Ce n'est pas que j'aie déjà remporté le prix, ou que j'aie déjà atteint la perfection. Phil 3:12
Il n'a pas dit : Je ne suis pas parfait.
Il a dit, Non pas que j'aie déjà atteint la parfection. Il parle d'une attitude à propos d'être parfait.
Ce cas est fortement supporté dans le verset suivant lorsqu'il dit :
Nous tous donc qui sommes parfaits, ayons cette même pensée ; et si vous êtes en quelque point d'un autre avis, Dieu vous éclairera aussi là-dessus. Phil 3:15
Il dit, tous ceux qui sont parfaits, ne vous considérez pas vous-mêmes ainsi ; n'allez pas vous détendre satisfaits que vous avez tout, empressez-vous plutot.
Soyez comme moi, soyez humble, ne vous vantez pas ; si vous avez une opinion différente, Dieu vous redressera.

Pourquoi Paul serait-il peu disposé à réclamer la perfection ? Parce que Paul prenait grand soins de demeurer humble.
Il est dangereux de ne pas l'être. Ça va même à l'encontre du principe de l'amour : L'amour ne s'enfle point d'orgueil ! 1 Cor 13:4
Il averti les frères au sujet d'être parfait ou même de réclamer la perfection, mais d'être comme lui,
et de prendre note de ceux qui marchent comme lui, considérant qu'ils ont de la place pour l'amélioration et la croissance.
Soyez tous mes imitateurs, frères, et portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous.1 Cor 13:17

Comme Job a également refusé de se vanter : « Je suis parfait, mais je ne me considère pas [être parfait] ; je méprise ma vie. » Job 9:21

Paul avait d'autres déclarations à propos de la vantardise : Je me glorifierai d'un tel homme, mais de moi-même je ne me glorifierai pas, sinon de mes infirmités.
Si je voulais me glorifier, je ne serais pas un insensé, car je dirais la vérité ; mais je m'en abstiens, afin que personne n'ait à mon sujet une opinion supérieure à ce qu'il voit en moi ou à ce qu'il entend de moi.2 Cor 2:5-6

Souvenez-vous Il fut donné à Paul pour lui souffleter, pour l'empêcher de s'enorgueillir :

Et pour que je ne sois pas enflé d'orgueil, à cause de l'excellence de ces révélations, il m'a été mis une écharde dans la chair, un ange de Satan pour me souffleter et m'empêcher de m'enorgueillir

Trois fois j'ai prié le Seigneur de l'éloigner de moi,

et il m'a dit : Ma grâce te suffit, car ma puissance s'accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi.2 Cor 12:7-9

Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d'autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus Christ Gal 6:14

D'autres écritures de Paul au sujet de sa perfection et la perfection des autres dans l'Eglise primitive sont ci-dessous:

Or nous parlons sagesse parmi les parfaits, sagesse toutefois non pas de ce siècle, ni des chefs de ce siècle qui s'en vont ;
mais nous parlons la sagesse de Dieu en mystère, la sagesse cachée, laquelle Dieu avait préordonnée avant les siècles pour notre gloire. 1 Cor 2:6-7


lequel nous annonçons, exhortant tout homme et enseignant tout homme en toute sagesse, afin que nous présentions tout homme parfait en Christ. Col 1:28

et Il a désigné [donné des dons par son autorité à] certains comme apôtres, certains comme prophètes, et certains comme évangélistes, et certains comme pasteurs et enseignants ;
pour le perfectionement des saints, pour l'oeuvre du ministère, pour l'édification du corps de Christ ;
jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme parfait, à la mesure de la stature de la plénitude du Christ : Éph 4:11-13


C'est pourquoi, laissant les discussions des principes élémentaires du Christ, avançons vers la perfection, ne posant pas de nouveau le fondement de la repentance des oeuvres mortes 1et de la foi envers Dieu,

nettoyons-nous nous-mêmes de toute souillure de la chair et de l'esprit, perfectionnant la sainteté dans la crainte de Dieu. 2 Cor 7:1

soyez parfaits ; soyez consolés ; ayez un même sentiment ; vivez en paix : 2 Cor3 :11


Car nous nous réjouissons lorsque nous, sous sommes faibles, et que vous, vous êtes puissants : et nous demandons ceci aussi, votre perfectionnement. 2 Cor 13:9

Épaphras qui est des vôtres, esclave du Christ Jésus, vous salue, combattant toujours pour vous par des prières, afin que vous demeuriez parfaits et bien assurés dans toute la volonté de Dieu ; Col 4:12

Il y a d'autres Écritures dans Romains que les gens tordent pour tenter de prouver que Paul était un perpétuel pécheur avoué, mais cela parce qu'ils mélangent le temps de ses expressions. Par exemple, en essayant patiemment d'expliquer comment se produisent le péché et le salut, il décrit une condition avant le salut ainsi : Misérable que je suis ! Qui me délivrera du corps de cette mort ? Rom 7:24. Ils disent, voyez cela prouve que Paul péchait toujours et que personne ne peut être parfait, de ce fait ignorant le contexte de sa déclaration et ignorant également ses déclarations subséquentes, dont l'une ou l'autre rejette totalement une telle conclusion. Ils tordent les écritures afin de justifier leur inaction, assurant ainsi leur destruction. Citant Fox : « Paul, qui criait de son corps de mort, a aussi dit :"Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus Christ ! "1 Cor 15:57. Ainsi il y eut un temps de cris pour demander la victoire, et un temps de louanges à Dieu pour la victoire. »

Peu argumenteront que Jésus n'était pas parfait.
Cependant, lorsqu'Il était salué « Bon Maître. » Jésus répondit, « Pourquoi m'appelles-tu bon ? Il n'y a de bon que Dieu seul. » Luc 18:19 Même Jésus est peu disposé à s'appeller bon ou parfait. Il défia les Pharisiens de lui montrer un péché s'Il en avait commit, mais jamais ne s'est-Il vanté qu'Il était parfait- Même qu'Il nous dit : Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait. Mat 5:48

Lui qui était parfait n'autait jamais dit qu'Il était parfait, car c'est seulement Dieu qui peu déclarer quelqu'un parfait,et le fait de dire à quelqu'un qu'il est parfait ne leur prouvera pas ; seulement les actions de leur vie, leur conversation, ainsi que leurs fruits témoignent de leur perfection.' Tout comme Paul a dit ci-dessus : mais je m'en abstiens,[de se vanter de la perfection]afin que personne n'ait à mon sujet une opinion supérieure à ce qu'il voit en moi ou à ce qu'il entend de moi.

Ainsi toutes ces écritures ne peuvent être utilisés pour dire que :

la perfection est impossible, par conséquent, il est inutile de tenter d'y parvenir ; nous devons demeurer dans le péché jusqu'à la mort ;
Oh, nous pouvons essayer d'être meilleur, mais nous n'atteindront jamais le but d'une condition sans péché.

Les gens veulent renier la possibilité d'arriver à la perfection, pour justifier leur imperfection et pour maintenir leur illusion d'être sauvé ; Pourtant l'accomplissement du salut est simultanément reçu après la purification avec le Glorieux Retour de Jésus et l'entrée dans le Royaume de Dieu. Une telle attitude est un faux-fuyant, ignorant les nombreux, nombreux versets qui témoignent de la perfection. En plus des nombreuses écritures déjà mentionnées comme preuve que la perfection est possible, à commencer avec Job.

Si vous croyez dans le faux « évangile de grâce avec aucune pureté possible », toute écriture qui parle de la mortification, de la pureté, de la perfection, et de la sainteté doivent d'être ignorés ; ou bien vous devez assumer
que vous êtes pur et parfaits par imputation, ce qui est hypocrite sous sa forme la plus arrogante.

De N TÉMOIGNAGE au véritable Christianisme par Ambrose Rigge

Et Il [Jésus-Christ] a brisé, et continuera encore de briser l'alliance que beaucoups ont fait avec la mort, c'est à dire l'assujettissement à celle-ci tant qu'ils sont sur terre ; et l'accord qu'ils ont fait avec l'enfer, d'être sous le joug du péché, et des liens de la corruption toute leur vie, et de ne jamais être affranchi du péché et de la corruption de leur jours entiers, tel que des milliers sont séduit par cette croyance.

À cause de cela la venue, la souffrance, la mort, la résurrection et l'ascension de Jésus-Christ, notre ultime sauveur et Médiateur, est rendu nul et sans effet ; et le sang de Sa croix a été compté comme chose inutile ; cela est une grande offence fait à Dieu.

Car, premièrement, Sa venue et sa manifestation avait pour but d'ôter le péché, 1 Jean 3:5. « Petits enfants, que personne ne vous séduise. Celui qui pratique la justice est juste, comme lui-même est juste. » verset 7. « Quiconque demeure en lui ne pèche point ; quiconque pèche ne l'a pas vu, et ne l'a pas connu. » verset 6. « Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les oeuvres du diable. » 1 Jean 3:8. « Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pécher, parce qu'il est né de Dieu. C'est par là que se font reconnaître les enfants de Dieu et les enfants du diable. Quiconque ne pratique pas la justice n'est pas de Dieu, non plus que celui qui n'aime pas son frère. » 1 Jean 3:9-10.

Ainsi ceux qui plaident en faveur de continuer à pécher dans leur corps mortel durant leur vie, s'opposent à l'avantage de sa venue et de sa manifestation, qui avait pour but d'ôter le péché, et de faire cesser toute transgression, 1 Jean 3:5, Héb 9:26, 1 Tim 1:15, Dan 9:24, et en conséquence de l'avantage de sa souffrance, de sa mort, de sa résurrection, et de Son ascenscion dans la gloire ; Il fut le sacrifice parfait pour le péché, et un Médiateur qui avait la puissance d'anéantir celui qui a la puissance de la mort, c'est à dire le diable, Héb 2:14 ; « et de délivrer tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude. » verset 15. « Lui qui est monté au-dessus de tous les cieux, afin de remplir toutes choses : Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l'oeuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ,jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, » Éph 4:10-13.

Ainsi ils l'ont exalté, eux qui étaient les véritables témoins du pouvoir de Sa mort, et de la vertue de Sa résurrection et de Son ascension, par lequel ils obtinrent la victoire sur la mort, les ténèbres, et sur le pouvoir de la tombe ; et devinrent plus que vainqueurs, par celui qui les a aimés, Rom 8:37. Et ils rendirent grâce à Dieu leur a donné la victoire par Jésus-Christ, et les a fait triompher de la mort et de son aiguillon, c'est à dire le péché. 1 Cor 15:55-57.

Deuxièmement, ceux qui croient que les hommes doivent porter sur eux un corps de péché alors qu'ils sont sur terre, rendent inefficace, quant à eux-mêmes, la circonscision et le baptême de Christ, répugnant par rapport au témoignage de l'apôtre, Col 2:10-11. « Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité. Et c'est en lui que vous avez été circoncis d'une circoncision que la main n'a pas faite, mais de la circoncision de Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair : ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l'a ressuscité des morts. » Col 2:10-12. Et aussi Jean, bien que ministre du baptême d'eau, témoigna que Christ « allait les baptiser du Saint-Esprit et de feu : avec son van à la main ; il nettoiera son aire, et il amassera son blé dans le grenier, mais il brûlera la paille dans un feu qui ne s'éteint point. » Mat 3:11-12. Ici il y a une séparation complète, du bon grain et de l'ivraie ; le baptême de Christ n'abandonnait pas ceux qui étaient baptisés dans un corps de péché : car comme « tous ceux qui ont été baptisés en Jésus Christ, c'est en sa mort qu'ils ont été baptisés ; Ils ont donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même eux aussi puissent marcher en nouveauté de vie ; sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché ; » Rom 6:3-6.

Troisièmement, ceux qui plaident pour le maintiens du péché pour tous les jours d'un homme, ont fait que le sang de Christ n'a pas plus de valeur que le sang des taureaux et des boucs, qui étaient offert dans la première alliance, aspergeant ceux qui étaient impurs, et qui sanctifie comme touchant la sanctification de la chair. Mais combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s'est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des oeuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant ! Héb 9:13-14. Ici il y avait une purification de la conscience intérieure de la mort et des oeuvres mortes, par la vertue du sang de Jésus. Ici nous avons l'antitype de Moïse sous la Loi, aspergeant le peuple, avec le sang des veaux et des boucs, avec de l'eau, de la laine écarlate, et de l'hysope ; et il fit l'aspersion sur le livre lui-même et sur tout le peuple, en disant :« Ceci est le sang de l'alliance que Dieu a ordonnée pour vous. Il fit pareillement l'aspersion avec le sang sur le tabernacle et sur tous les ustensiles du culte. » Héb 9:19-21.

Car si le sang des taureaux et des boucs avait pu ôter le pécher, il n'y aurait pas eu le besoin d'un autre sacrifice : mais c'est avec l'expression d'un blâme que le Seigneur a dit, « Voici, les jours viennent, dit le Seigneur, Où je ferai avec la maison d'Israël et la maison de Juda Une alliance nouvelle,Non comme l'alliance que je traitai avec leurs pères, Le jour où je les saisis par la main Pour les faire sortir du pays d'Égypte ; Car ils n'ont pas persévéré dans mon alliance, Et moi aussi je ne me suis pas soucié d'eux, dit le Seigneur. »

« Mais voici l'alliance que je ferai avec la maison d'Israël, Après ces jours-là, dit le Seigneur : Je mettrai mes lois dans leur esprit, Je les écrirai dans leur coeur ; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple. »

"Aucun n'enseignera plus son concitoyen, Ni aucun son frère, en disant : Connais le Seigneur ! Car tous me connaîtront, Depuis le plus petit jusqu'au plus grand d'entre eux ; » Héb 8:8-11.

C'est connu que le sang d'aspersion, qui parlait mieux que celui d'Abel, et qui est capable de laver de tout péché, et sanctifier corps, âme et esprit ; conclure toute les offrandes et les sacrifices de la Loi et de la première alliance, qui ne peuvent rendre parfait sous le rapport de la conscience celui qui rend ce culte, Héb 9:9 et qui par conséquent ne pouvait continuer, mais elle a été abolit à cause de son impuissance et de son inutilité ; n'étant que des ombres et des types de l'aspersion spirituelle, la sanctification et la purification du coeur et de la conscience, par le sang de Jésus, l'Agneau sans tâche, qui par « une seule offrande, a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés. » Héb 10:14.

Quatrièmement, ceux qui plaident en faveur d'un corps de péché, pour la durée de leur vie, rendent la circonscision de Christ sans importance, et ils font porter à Paul, ce grand ministre du grand évangile, un faux témoignage. Il a dit aux Romains, qui avaient été baptisés dans la mort de Christ, ce qui est une mort au péché ; « sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché ; » Rom 6:6. « Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ. En effet, la loi de l'esprit de vie en Jésus Christ m'a affranchi de la loi du péché et de la mort. » Rom 8:2. « Car, lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l'égard de la justice. Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle. » Rom 6:20-22.

Cinquièmement, ceux qui ne croient pas dans le fait d'être affranchi du péché de ce côté-ci de la tombe, rendent sans effet la promesse de Christ faite aux Juifs qui croient en Lui, qui a dit, « Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ;vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. » Jean 8:31-32. « Et si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres » v. 36.

Cette liberté par le Fils, est obtenue par personne autre que ceux qui s'abandonnent eux-mêmes pour le suivre et obéïr à Sa parole, à eux, Il leur donne le pouvoir non seulement d'être serviteurs, mais aussi des fils de Dieu. Nul ne peut non plus tenir ferme dans cette liberté, mais comme ils sont quotidiennement supportés par la puissance de celui en qui demeure leur liberté ; ceci incita l'apôtre à exorter les saints, qui étaient nés de femmes libres par la promesse, de « Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude. » Gal 5:1. Et aux Hébreux, « Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c'est à dire le diable, et qu'il délivrât tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude. »

Maintenant un corps de péché, toute une vie entière, garde l'âme captive ; c'est de ces liens que le Fils de l'homme est venu nous libérer. Car la créature à été crée soumise à la vanité, non pas volontairement, mais à cause de celui qui l'a assujettie dans l'espérance. Parce que la créature elle-même sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu. Or, nous savons que, jusqu'à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l'enfantement. Rom 8:21-22, cela jusqu'à ce que l'oeuvre de délivrance par le Fils de Dieu soit connu, Lui qui peut sauver parfaitement ceux qui s'approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur Héb 7:25. Donc Il était et Il est toujours le sauveur parfait pour sauver son peuple, ses disciples et ses fidèles de (remarquez de, et non dans) leurs péchés, Mat 1:21.

Sixièmement, ceux qui rejettent la perfection dans cette vie, rendent les commandements de Christ sans force Mat 5:48. Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait. Son commandement s'adressait aux hommes vivants, non pas aux morts. Maintenant, si cette perfection n'est pas accessible, la bouche de la vérité n'aurait pas commandé cela ; ces commandements ont toujours été justes, et non pénibles, 1 Jean 5:3.

Septièmement, ceux qui ne croient pas à la perfection dans la sainteté de ce coté-ci de la tombe, ont sous estimés, et n'ont pas réellement crut la prière du Christ, Jean 17:23, moi en eux, et toi en moi, -afin qu'ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m'as envoyé et que tu les as aimés comme tu m'as aimé. Ainsi que le témoignage de Paul aux Corinthiens : et ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d'Esprit et de puissance,afin que votre foi fût fondée, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu. Cependant, c'est une sagesse que nous prêchons parmi les parfaits, sagesse qui n'est pas de ce siècle, ni des chefs de ce siècle, qui vont être anéantis ; 1 Cor 2:4-6. Et dans son second Épître, il les exhorte de continuer à se perfectionner, 2 Cor 13:11. Et le même apôtre, écrivant aux Éphésiens, parle de Christ ainsi : Celui qui est descendu, c'est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux, afin de remplir toutes choses. Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l'oeuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ, jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, Éph 4:10-13.

Maintenant tous ces dons sont nuls, et sans effet, pour ceux qui ne croient pas que la perfection puisse être témoignée dans cette vie. C'est là un signe évident qu'ils ne savent rien d'elle, ni de l'oeuvre du ministère, ni des étapes progressives de tout vrai croyant de l'évangile, vers la perfection de la sainteté, au yeux de Dieu, que tout véritables fidèles de Christ s'empressent d'obtenir, par la puissance et l'efficacité de la vie de Jésus, qui de nos jours, a été amené à la lumière et s'est manifesté dans la chair mortelle, à travers l'évangile de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, qui est un évangile de bonne nouvelle ; c'est à dire, la délivrance de l'esclavage du péché et de Satan, et la rédemption parfaite, la réconciliation et le salut, disponible à toute maison d'homme, pour être formé dans l'homme par Christ, Dieu le grand ouvrier. Tous ceux qui croient vraiment en Lui sont des témoins vivants ; étant devenu son ouvrage, ayant été créés en Jésus Christ pour de bonnes oeuvres, que Dieu a préparées d'avance, afin que nous les pratiquions ; selon Éph 2:9-10. Seulement ceux qui sont les vrais témoins de cette oeuvre, peuvent louer le Seigneur, étant devenu des membres vivants de ce corps, dont Christ est la tête, le chef et le législateur. Ils ne sont pas de ce monde, tout comme Lui n'est pas de ce monde ; ils n'en cherchent pas non plus les honneur ni les avancements ; mais ils sont ici comme des pèlerins et des étrangers. Et bien qu'ils sont sur terre, leur conduite se trouve dans les cieux ; ayant le sceaux de l'Esprit de Dieu rendant témoignage avec leurs esprits, qu'ils sont fils et filles de Dieu.

Ceci est le résultat et le fruit du véritable jour de l'évangile, produit et formé en tous ceux qui y marchent jusqu'à la fin. Ceux-ci ne sont pas emportés par tout vent de doctrine, par les ruses des hommes, et les fourberies de ceux qui se tiennent prêt, pour leur profit impie, à tromper ; mais qui sont nées de cette semence élue, dans laquelle aucun séducteur ne peut entrer ; et qui marchent dans la Lumière de l'agneau, selon la prophétie de Jean, Ap 21:23-24, dans laquelle ne se trouve ni nuit ni ombre de la mort. Ceux-là ont une pierre blanche et un nom nouveau que nul homme ne connait si ce n'est celui qui le possède ; et ils sont revêtu de lin blanc qui est la justice de l'agneau, placé sur eux par celui qui a fait l'oeuvre en eux ; ayant leurs lampes remplit d'huile, et ils sont prêt à entrer avec l'époux, l'orsqu'Il appellera.

Mais consirérons celles-là qui n'ont pas d'huile dans leur lampes, mais qui sont forcées d'aller vers ceux qui en vendent ; that they may read how such were entertained by the heavenly Bridegroom, Mat 25. « Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles ; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria : Voici l'époux, allez à sa rencontre ! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages : Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent : Non ; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous ; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. A Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva ; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent : Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit : Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. »

Maintenant celles-ci comptaient parmi les vierges, et au cours de leur vie, elles connaissaient leur devoir, qui était de toujours avoir de l'huile à l'intérieur, de garder toujours leurs lampes allumées afin d'être prêtes à entrer, lorsque l'Époux de leur âme viendrait. Mais celles qui étaient folles ne l'étaient pas, néanmoins elles étaient conscientes, elles ont désirée en avoir lorsque vint l'époux, et donc elles sont allées en acheter chez ceux qui en vendaient. Mais oh ! pendant qu'elles étaient parti, la porte s'est refermée, et elles ne purent entrer dans la salle des noces. Oh ! craignez ceci, vous tous qui êtes sorti pour en acheter, de peur que la porte se ferme contre vous pour toujours.

Huitièmement, ceux qui plaident pour demeurer dans le péché et l'imperfection, pour tous les jours de leur vie, ont de ce fait, subverti pour eux-mêmes le témoignage de Jean, le disciple bien-aimé, 1 Jean 4:17: Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde : c'est en cela que l'amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l'assurance au jour du jugement ; [remarquez, dans ce monde.] Il n'a pas dit, d'accueillir la mort pour nous rendre parfait, comme quelques ouvriers imparfaits ont fait récemment ; en attribuant plus de pouvoir et de vertu à une feuille enroulée, qu'au sang de Jésus-Christ, répugnant au témoignage des saints et des vrais croyants, qui de leurs temps témoignaient, que s'ils marchaient dans la lumière, tout comme Dieu est dans la lumière, ils étaient mutuellement en communion, et le sang de Jésus-Christ son Fils les purifiait de tout péché, 1 Jean 1:7. Ce Jean parla dans la foi, dans laquelle les croyants grandissait ; et dont ils témoignaient par la suite, comme j'ai noté ci-dessus.

Neuvièmement, ceux qui disent, qu'ils ne peuvent être nettoyés en ce monde, n'ont aucune part à ces bénédictions prononcés par Christ, Mat 5:8: Heureux ceux qui ont le coeur pur, car ils verront Dieu ! et, Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés ! verse 6.

Maintenant, nul ne peut être rassasié de justice, ou témoigner d'un coeur pur, alors qu'il reste un corps de péché ; pas plus que personne ne peut devenir participant de la foi vivante qui purifie le coeur, 1 Pi 1:22, Acts 15:9, 1 Tim 1:5, alors qu'ils continuent dans le péché et l'incrédulité, qu'ils ne peuvent être rendu purs dans ce monde. Et si non dans ce monde, cela concerne grandement ceux-là, tandis qu'ils ont un jour, pour considérer où et quand ils ils seront affranchi et prêt à entrer dans le Royaume des Cieux, là où nul impur ne peut entrer, Éph 5:5, Ésa 38:18, ni la mort ni la tombe ne peut louer le Seigneur, ni ceux qui sont descendus dans la fosse n'espèrent plus en sa vérité.

Objection. Mais la grande objection et le prétexte que plusieurs ont de nos jours, est que dans Jean, où il a dit : Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous. 1 Jean 1:8, en suposant que ni lui ni aucun des saints hommes de Dieu, n'aient jamais eu, ou qu'ils n'aient jamais connu une meilleure condition ou état que de continuer à vivre dans le péché tous les jours de leur vie ; ce qui est une grande erreur et qui a de graves conséquences, comme peuvent le voir ceux qui lisent 1 Jean 3:2-10: Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté ; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est. Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur. Quiconque pèche transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi. Or, vous le savez, Jésus a paru pour ôter les péchés, et il n'y a point en lui de péché. Quiconque demeure en lui ne pèche point ; quiconque pèche ne l'a pas vu, et ne l'a pas connu. Petits enfants, que personne ne vous séduise. Celui qui pratique la justice est juste, comme lui-même est juste. Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les oeuvres du diable. Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pécher, parce qu'il est né de Dieu. C'est par là que se font reconnaître les enfants de Dieu et les enfants du diable. Et 1 Jean 4:17, Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde : c'est en cela que l'amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l'assurance au jour du jugement.

Commentaires de l'Éditeur de ce Site : En essayant de réfuter les nombreuses écritures qui témoignent de la perfection, de la sainteté, et de la pureté, les faux prophètes pointent vers 1 Jean 1:8 - Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous. - étant pris hors du contexte des écritures qui l'accompagnent, comme si le péché pouvait être invincible dans cette vie ci. Jean continu à décrire le processus par lequel le sang de Christ nous purifie de tout péché. Nous commençons tous en tant que pécheur, mais nous pouvons être purifiés par Christ. Voyez la Purification, comment Jean décrit le processus. Voyez Comment Bénéficier De La Puissance Transformatrice De Dieu, pour savoir comment recevoir la purification.

La perfection fut témoigné dans ce monde par ceux qui sont devenu plus que vainqueurs par celui qui les a aimés. Rom 8:37. Et Paul écrivant aux Romains, disait : comme le péché a régné par la mort, ainsi la grâce régnât par la justice pour la vie éternelle, par Jésus Christ notre Seigneur. Que dirons-nous donc ? Demeurerions-nous dans le péché, afin que la grâce abonde ? Loin de là ! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché ? Rom 5:21, Rom 6:1-2.

Et écrivant aux Éphésiens au sujet de la condition de l'église, il exhorta les maris à aimer leurs femmes, tout comme Christ a aimé son église, et s'est donné Lui-même pour elle ; afin qu'il la sanctifiât, en la purifiant par le lavage d'eau par la parole ; afin que lui se présentât l'assemblée à lui-même, glorieuse, n'ayant ni tache, ni ride, ni rien de semblable, mais afin qu'elle fût sainte et irréprochable. Éph 5:27.

Ceci est l'église du premier né, ceux dont paul parla aux Hébreux, vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, des myriades qui forment le choeur des anges, de l'assemblé des premiers-nés inscrits dans les cieux, du juge qui est le Dieu de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection, Héb 12:22-23.

Et Jésus a dit à Ses disciples : Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, [dans l'homme] et sur toute la puissance de l'ennemi ; et rien ne pourra vous nuire. Cependant, ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis ; mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits dans les cieux. Ici se trouvait la parfaite liberté de l'église, qui était devenu participant de cette précieuse foi, qui alors leur était livré, par laquelle ils avaient la victoire sur la mort, l'enfer et la tombe, et ils furent aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit. Eph 2:19-22.

Ils étaient loins de plaider pour la continuation du péché au cour de leur vie entière, comme plusieurs de nos jours font ; qui pensent professer Christ en paroles, bien qu'ils le renient en oeuvres, ce qui est une sorte d'athéisme ; et ainsi leur oeuvres rendent leurs paroles mensongères ; car ce ne sont pas les paroles, mais les oeuvres, qui manifestent la véritable foi, Jacques 2:14-25. Car comme Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les oeuvres est morte. verset 26. Ceux qui sont en dehors de cette foi qui purifie le coeur, et qui donne la victoire sur le monde, et qui ne croient en aucune victoire de ce coté-ci de la tombe, leur prédication est vaine, et leur foi est vaine, et ils sont toujours dans leurs péchés ; et ce qu'il y a de pire, ils ne croiront en aucune libération du péché en ce monde. Christ n'est pas Roi, gouverneur ni évêque dans l'âme de ces gens ; ils n'ont pas non plus part en Lui qui est la résurrection et la vie, parce qu'ils ne sont pas lavés ni sanctifiés par Lui ; car Il a dit à Pierre, si je ne te lave, tu n'auras point de part avec moi. Jean 13:8-10.

Objection. Mais j'ai entendu certains affirmer, que Dieu permet le péché, à ses plus précieux enfants, afin de les garder humbles.

C'est là une doctrine de l'antichrist, et cela n'a pas le moindre fondement dans les Saintes Écritures, pas plus que cela ne fut entendu parmi les pires faux prophètes Juifs, que j'ai pu entendre ou lire. Parce que si le péché est la cause de l'humilité, Christ est venu en vain, Lui qui était l'exemple parfait de l'humilité, Lui qui n'a point commis de péché, Et dans la bouche duquel il ne s'est point trouvé de fraude ; 1 Pi 2:22.

Mais c'est la puissance de Dieu qui libère l'homme, et qui le garde quotidiennement dans un cadre de pensée et d'esprit humble, afin de le préserver à travers la foi jusqu'à la fin des temps. Ceci amena Paul à dire, lorsque son départ approcha, sans arrogance, mais humblement : J'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi. Désormais la couronne de justice m'est réservée ; le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement. 2 Tim4:6-8. Lors de son départ, il n'avait pas à accomplir la grande oeuvre du salut et de la victoire ; mais son témoignage était fait, et il avait audacieusement témoigné de cela à Timothée, comme quelques unes de ses dernières paroles.

Et Pierre, quand il fut près de quitter ce monde, ayant exalté la puissance de Dieu, par laquelle ils ont fuit la corruption qui existe dans ce monde par la convoitise, il exhorta tous les saints à s'appliquer d'autant plus, à affermir leur vocation et leur élection 2 Pi 1:4-10. Ceci n'aurait pas pu se faire alors que le péché demeurait dans leurs corps mortels ; par conséquent ils devaient témoigner de la fin tandis qu'ils étaient sur terre ; car auparavant le roi Ézéchias avait témoigné, Seigneur, tu as pris plaisir à retirer mon âme de la fosse du néant, Car tu as jeté derrière toi tous mes péchés. Ce n'est pas le séjour des morts qui te loue, Ce n'est pas la mort qui te célèbre ; Ceux qui sont descendus dans la fosse n'espèrent plus en ta fidélité. Ésa 38:17-18. Maintenant si la mort ne peut célébrer le nom du Seigneur, ni que la tombe ne puisse le louer, comme il est dit ci-dessus, mais dans quelle condition déplorable se trouvent ceux qui sont convaincu de croire qu'ils doivent avoir un corps de péché jusqu'à leur mort, et que jamais ils ne pourront en être affranchi de ce coté-ci de la tombe ? Je laisse le soins au témoin de Dieu à l'intérieur de toutes les consciences de sonder cela.

Et de plus, Je désire que tous ceux qui sont pour la continuation du péché durant toute leur vie, découvrent s'il leur est possible, par les Saintes-Écritures, où et quand l'homme, ainsi que toute l'humanité seront complètement lavés des péchés : soit avant la mort, à la mort, ou après la mort, entre la mort et le jugement ; voyant qu'aucun impudique, ou impur, ou cupide, c'est-à-dire, idolâtre, n'a d'héritage dans le royaume de Christ et de Dieu. Éph 5:5-6. Et Jean, dans le Livre de l'Apocalypse, attesta en ce qui concerne la cité céleste, qu'il n'entrera chez elle rien de souillé, ni personne qui se livre à l'abomination et au mensonge ; il n'entrera que ceux qui sont écrits dans le livre de vie de l'agneau. Apo 21:27.

Objection. Mais certains se sont objectés et ont dit, que si les gens sont complètement lavés du péché de ce côté-ci de la tombe, alors ils n'ont pas besoin de Médiateur ni d'avocat.

La conclusion est injuste et déduite à tort. Car besoin il y a de Christ en tant que Médiateur et avocat pour toute l'humanité, ceux pour qui Christ prie ou intercède, que ce soit pour les transgresseurs ou pour les saints ; pour le non-sanctifiéand, pour celui qui est sanctifié ; pour les premiers, afin qu'ils puissent être sanctifiés ; pour les derniers, afin qu'ils puissent être préservés et gardés du mal : ainsi il y a un besoin du Christ en tant qu'avocat pour toute l'humanité.

Question, Dans quelle condition des personnes peuvent-elles avoir réellement avantage de la médiation et de l'intercession de Christ de manière à recevoir le pardon et le salut ?

Réponse. Dans un état de besoin face à cela, et par la suite d'un véritable désir ; et lorsqu'ils n'endurcissent pas leurs coeurs jusqu'à pécher volontairement. Christ intercède pour les hommes, alors qu'ils ont un jour de visitation, dans lequel Son Esprit travaille avec eux. Mais Son Esprit ne travaillera pas toujours avec l'homme, s'ils persistent dans leur rébellion ; ainsi Christ n'intercèdera pas toujours avec eux. Il y a un péché qui mène à la mort(ou pécher volontairement jusqu'à la mort) pour lequel aucun pardon n'est obtenu par un sacrifice, un avocat ou un médiateur ; voyons ce que l'apôtre a dit aux Hébreux : Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, mais une attente terrible du jugement et l'ardeur d'un feu qui dévorera les rebelles. Héb 10:26-27.

Mais il y a un péché, qui ne mène pas à la mort, à propos duquel, Jean a écrit aux petits enfants, en disant, Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste. 1 Jean 2:1. Pour ce péché, il y a un avocat et un médiateur. Si un homme vois son frère commettre un péché qui ne conduit pas à la mort, il demandera, et il lui donnera la vie pour ceux qui ne pèchent pas jusqu'à la mort.

Ici le bénéfice de la médiation et de l'intercession de Christ, qui est votre avocat auprès du Père est reçu, et sans offence ni déception ; car Il a dit Le Fils de l'homme en sera comme d'un homme qui, partant pour un voyage, laisse sa maison, remet l'autorité à ses serviteurs, indique à chacun sa tâche, et ordonne au portier de veiller. Veillez donc, car vous ne savez quand viendra le maître de la maison, ou le soir, ou au milieu de la nuit, ou au chant du coq, ou le matin ; craignez qu'il ne vous trouve endormis, à son arrivée soudaine. Ce que je vous dis, je le dis à tous : Veillez. Marc 13: 34-37. Maintenant il n'y a aucune condition de ce coté-ci de la tombe, qui soit au-dessus de l'état de veille ; car lorsque l'ennemie est chassé de la maison, ce qui est le coeur, et que celle-ci est balayé et ornée ; finalement par manque d'attention et de prudence, l'ennemie prend avec lui sept autres esprits, encore pire que lui, et ils entre là et en font leur demeure, et la condition de cet homme est pire que la première. Lorsque l'esprit impur est sorti d'un homme, il va dans des lieux arides, pour chercher du repos. N'en trouvant point, il dit : Je retournerai dans ma maison d'où je suis sorti ; Luc 11:24-26.

Sur ce compte rendu l'apôtre Pierre exhorte les saints ; Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. Résistez-lui avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde. Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus Christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables. 1Pi 5:8-10.

Et l'apôtre Jude a dit : Dieu a gardé, enchaînés à perpétuité dans les ténèbres pour le jugement du grand Jour, les anges qui ont abandonné leur demeure au lieu de conserver leur rang. Jude 6. Cela ne fut pas écrit dans le but d'être imité, mais pour stimuler la vigilance de tous ceux qui sont venu afin d'être changés en une demeure pour Dieu, à travers l'Esprit, afin qu'ils puissent conserver leurs demeures, et qu'ainsi ils n'aillent pas vers ceux qui disent, voici, le Christ est ici ; ou il est là. Si donc on vous dit : Voici, il est dans le désert, n'y allez pas ; voici, il est dans les chambres, ne le croyez pas. Mat 24:26. Car Christ en vous l'espérance de la gloire, est la portion de tous ceux qui ne sont pas réprouvés en ce qui concerne la foi, 2 Cor 13:5-6. Il habite et marche en son temple ; et Ses brebis entendent Sa voix, et elles le suivent, Jean 10:3,27, mais elles ne suivront pas un étranger.

Mais l'habitation certaine et le lieu de repos sûr c'est le Nom du Seigneur ; Le juste s'y réfugie, et se trouve en sûreté. Pro 18:10. Ici aucun dévoreur ni de bête féroce ne peut entrer ; et ceux qui demeurent en cela jusqu'à la fin, dans la foi, la patience et la bienfaisance, ont l'immortalité et la vie éternelle, étant des témoins vivants du but éternel de Dieu en envoyant dans le monde Son Fils unique, c'est à dire pour faire cesser la transgression, pour mettre fin au péché et amener la justice éternelle, selon la prophétie de Daniel : Dan 9:24. Ceux-là ont l'avantage de sa venue, et de sa mort, de sa résurrection et de son ascension, et ils le reconnaissent comme leur Médiateur, pour qu'Il intercède pour eux auprès du Père, jour et nuit : Jean 17:6-11, afin qu'ils puissent être gardés de tout péché.

La perfection d'être libre du péché dans ce monde, ne peut être témoignée par personne d'autre que ceux qui reçoivent Christ, tout comme le Père lui a donné, avec foi et une pleine assurance, qu'Il est désireux et capable d'en finir avec la transgression qu'il y a dans chaque âme, et à la place de cela, de l'amener, et de la remplir de la justice éternelle, et de sauver jusqu'à la limite tous ceux qui lui obéïssent, et qui viennent à Dieu par Lui. Et en lui obéïssant, tous ceux qui le suivent ainsi jusqu'à la fin, sont sanctifiés et purifiés, et seront glorifiés avec la gloire qui Lui plait de leur donner ; et ainsi ils sont devenu ses joyaux, faits pour être recueillit dans son trésor pour toujours. Ceux-ci sont témoins de leurs foi, même du salut de leur âmes ; et ils sont en mesure de placer leur sceaux pour le bénéfice de la venue, de la souffrance, de la mort, de la résurrection et de l'ascension du Christ, leur médiateur et avocat : et par conséquent la perfection et la liberté hors de l'emprise du péché doit être cru, et poursuivie dans cette vie, autrement on ne pourra jamais la connaître ou l'atteindre ; ni recevoir les bénéfices de la venue, de la mort, de la résurrection et de l'ascension de Jésus-Christ.

Par conséquent, malheur à ce grand ennemi de l'humanité, qui a aveuglé le monde les empêchant de voir et de croire ces choses qui appartiennent à leur éternelle félicité ; mais qui les a persuadé, et subjugués pour qu'ils passent leurs jours dans la vanité, et qu'ils s'en aillent dans leur tombe avec tristesse, et qu'ils meurent dans leur péchés et leurs pollutions, comme Christ disait aux Juifs, Jean 8: 21-24: car si vous ne croyez pas ce que je suis, vous mourrez dans vos péchés ; et vous mourrez dans votre péché ; vous ne pouvez venir où je vais.

Maintenant les Juifs externes, qui ne voulaient pas croire en Lui dans son apparence externe, et qui ont fermés pour eux-mêmes la porte d'entrée du Royaume de Dieu, sont mort dans leurs péchés, ne croyant pas aux bénéfices de sa venue, à l'offrande, à sa résurrection, ou à son ascension. Donc, que les Chrétiens externes prennent garde maintenant, par crainte qu'en le rejetant, et non en le reçevant dans son apparence interne et spirituelle, ils ferment sur eux-mêmes la porte d'entrée dans le Royaume ; et abandonné pour être captivés sous le pouvoir du péché et de Satan tous leurs jours ; car on ne ridiculise pas Dieu, son Esprit ne s'efforcera pas toujours, à offrir la connaissance des secrets de Dieu aux mortels, mais le jour de leur visitation aura une fin | et alors ils crieront, et Il n'entendra pas ; et ils chercheront la mort, et ne la trouveront point.

Car le grand Dieu d'Israël a envoyé son seul Fils dans le monde, dans son apparence spirituelle, pour accomplir la Loi, pour en finir avec la transgression, et amener la justice éternelle ; et tous ceux qui le reçoivent, et qui s'abandonnent à le suivre dans la régénération, il leur donnera le pouvoir de devenir fils et filles de Dieu ; et Il leur donnera l'esprit d'adoption, leur permettant de crier, Abba, Père ; ils ne sont pas de ce monde, tout comme Lui n'est pas de ce monde, par conséquent le monde les hait.

Et maintenant que tous ceux qui ne croient pas qu'il puisse y avoir mieux que d'être sous les liens de la corruption durant toute la vie passée sur terre, puissent sérieusement peser et considérer, où et quand ils seront libérés, en voyant qu'aucune personne impur ne peut entrer dans le Royaume de Dieu, Éph 5:5. Et puissse les rabbins érudits résoudre cela s'ils le peuvent ; car cela les concerne au plus haut point, afin que leur jour ne puisse se terminer, avant que leur travail soit accomplit, et que vienne sur eux la nuit dans laquelle nul homme ne peut travailler.

Ce n'est pas la profession de la Chrétienté, mais son oeuvre dans l'âme qui rend l'humanité bonne et acceptable aux yeux de Dieu. J'énoncerai que quelques uns, parmi les nombreux témoignages donnés par les premiers Chrétiens aux cours des âges( laissés par écrits jusqu'à ce jour, à savoir ; Clémens d'Alexandrie a donné ce petit compte rendu sur eux : « Aucun homme parmi nous n'est Chrétien, ou considéré comme vraiment riche, tempéré et généreux, mais celui qui est pieux et religieux ; nulle personne ne porte l'image de Dieu, que celle qui croit et parle de ce qui est juste et saint ; de sorte que brève est la condition de nous qui suivons Dieu. Tels sont nos désirs, tels sont nos discours, ainsi sont nos discours, tels sont nos actions : ainsi sont nos actions ; telle est notre vie : si universellement bonne est la vie entière des Chrétiens. Assurément il n'y a pas de plus grands ennemis pour une profession dénudé, et le couvert d'une mauvaise vie, sous le titre de Chrétienté ! En est-il qui vivent autrement que ce que Christ a commandé ? [S'il en est ainsi,] c'est là la preuve la plus certaine qu'ils ne sont pas Chrétiens, bien qu'avec leurs langues ils professent doucement la doctrine Chrétienne ; car ce n'est pas simplement les professeurs, mais ceux qui vivent selon leur profession qui seront sauvés ; comme avait déclaré Justin le Martyre devant les Empereurs. » —Le Christianisme Primitif, Partie 1. c. 4.

Qu'aucun homme ne dise Basile, a imposé lui-même par des paroles inconsidérés, en disant, bien que je sois un pécheur, je suis tout de même un Chrétien ; et j'espère que ce titre sera mon abrit. Mais écoute pécheur, tous les hommes méchants seront ligotés ensembles, et au grand jour de la vengeance ils seront, avec indifférence, jetés dans ces flammes dévorantes et impitoyables."—Prim. Christ. Part 1. fol. 82. с. 4.

Maintenant il y a vait la corruption qui se faufilait dans la Chrétienté ; mais ceux-là parmi eux qui étaient droits virent cela, et donnèrent un premier témoignage contre cela ; mais cela n'était pas encore rendu à ce state de l'arrogance, au point de plaider en faveur de la continuation du corps de péché jusqu'à la fin de leurs jours ; parla suite cela est venu progressivement, dans la nuit des ténèbres et de l'apostasie à partir de la vie de Jésus, celui qui nous sauve totalement du péché.

Hors de cette corruption est né le Pape, qui adopta l'honorable titre de Chrétien et de père supérieur, ou de cela père des pères : mais plus tard en tombant dans l'apostasie, elle [l'église] elle fut submergés par plus de corruption, et mit en place ces choses, que les Chrétiens primitifs les plus purs dénigraient et réprouvaient ; trops volumineux pour être mentionnées ici.

Étant sous le joug de la corruption, et ignorant la puissance de Dieu et Sa capacité à libérer l'âme du piège de la corruption dans cette vie, elle [la fausse église] en déduit que toute l'humanité doit porter son corps de péché jusqu'à la fin de ses jours. C'est alors que l'ennemi survint avec une autre illusion, encore plus subtile, et placa sur eux le mensonge d'un purgatoire, ou d'un lieu de purification des péchés, entre la mort et le jour du Jugement, dont on ne trouve aucune nuance dans les Saintes Écritures pour justifier cela. Mais la noble compréhension des gens fut obscurcit par les ténèbres, ceci fut reçu parmi eux comme étant orthodoxe, et c'est encore ainsi de nos jours pour des milliers de gens errants, ne conaissant pas les écritures, ni la puissance de Dieu.

Et maintenant, mes chers amis et compatriotes, vous qui avez ceci entre les mains, puisse la tempérance et la crainte de Dieu s'emparer de vous à la lecture de ceci ; tout comme l'amour de Dieu ainsi que les entrailles de la compassion se sont emparés de moi en écrivant cela. Qu'en dépit du fait que le sujet dont il est question eut été écrit par d'autres avant moi, je ne pourrait être clair, ne sachant pas combien court peut être mon temps en ce monde, mais aussi en laissant un témoignage de la venue de notre Seigneur Jésus-Christ, en esprit, dans ce dernier âge du monde, afin de diriger la volonté de Son Père dans chaque âme, étant la sanctification, et la rédemption du péché, de la mort, des ténèbres, et le pouvoir sur la tombe ; à laquelle, à mon humble mesure, je fus un témoin visuel pendant plusieurs années ; ne demandant pour ma part, aucun avantage ni bénéfice externe en écrivant ceci ; mais que le bien-être de l'humanité, de sorte qu'ils puissent parvenir à la connaissance de la Vérité par laquelle ils peuvent être affranchi et sauvés, par la foi dans le Fils de Dieu, alors qu'ils vivent ; et pour qu'ils puissent voir, et devenir participants des bénéfices de l'apparition spirituelle et de l'oeuvre du Juste ; duquel tous les prophètes à partir de Moïse, ont portés le témoignage. Sa venue, en ces derniers jours, a dévoilé les oeuvres de Satan, dans la longue et sombre nuit de l'apostasie, qui avait recouvert le monde depuis les jours des apôtres, avec toutes les tromperies de l'injustice ; dans lesquelles la fausse église s'est ornée avec des simulacres de joyaux de vérité, et s'est établit comme une reine, à l'extérieur elle s'est parée de vêtements raffinés, ravissants et agréables pour l'oeil extérieur ; et aussi sa coupe dorée, charmante pour l'affection etl'esprit charnel ; et son temple, comme ceux des Égyptiens contre lesquels Origène, l'ancient Chrétien, témoigna : « Quand vous approchez, disait-il de leurs lieux sacrés, ils ont de glorieux vergers et des chapelles, des temples avec des portails grandioses et des portiques impressionnants, et de nombreuses cérémonies religieuses et nombreuses ; mais une fois que vous êtes entrés, et que vous vous trouvez à l'intérieur de leurs temples, vous n'y verrez là rien de désirable,... Mais comme la femme, de qui Jean témoigna, qui s'était revêtu de pourpre et d'écarlate, parée avec de l'or, des pierres précieuses et des perles, ayant dans ses mains une coupe d'or remplies d'abominations et de souillures : et sur son front était écrit un nom, UN MYSTÈRE, BABYLONE LA GRANDE, LA MÈRE DES PROSTITUÉES, ET DES ABOMINATIONS DE LA TERRE, Apoc 17:4-5. »—Prim. Chris. Part 1.p.1.

Pourtant, beaucoups ont été en amour avec elle, enchantés de boire dans sa coupe, ceux qui n'ont pas pu voir en elle. Mais maintenant le grand Sondeur des coeurs est venu, et le rouleau volant de sa colère est entré, et il entrera de plus en plus dans la maison du voleur, et dans la maison du porteur de faux témoignage, qui dit : Ainsi dit le Seigneur, et que le Seigneur ne leur a jamais parlé, et Il les détruira, avec le bois et les pierres : la bouche de l'Éternel des Armées a parlé, et cela se produira en sa saison : Zach 5:4. Mais Sion, qi a été comme une veuve abandonnée, deviendra comme une montagne fertile, et ne sera plus jamais appelée malheureuse, ni abandonnée, mais elle sera revêtu de magnifiques vêtements ; et l'Agneau et Ses fidèles demeureront là où il n'y a pas de nuit, ni d'ombre de la mort ; t Jérusalem sera une demeure paisible, elle aura le salut pour murailles et rempart, et son parvis de louange ; là il n'y a pas de temple, mais dorénavant l'agneau, pour toujours. Écrits dans les entrailles de l'amour et de la compassion pour les âmes des gens où qu'ils soient, afin qu'ils puissent reconnaitre la semence de Dieu qui se lève, et qui apporte la justice en eux, par un amoureux de toute l'humanité.

AMBROISE RIGGE

Riegate dans Surrey, le 22 du dixième mois, 1702

Donc les doctrines de fausses grâces sont basés sur la « cueillette de cerises » quelques versets de la Bible, tout en ignorant l'importance des autres versets de la Bible entière qui change totalement leurs significations lorsque considérés seuls ; ils excusent le mal en disant que c'est bien, il font du blanc avec du noir, ils ne reconnaissent pas leur main droite de leur main gauche ; et vous demandent de les payer pour leur erreur. Ils ont été enseignés par des Collèges Bibliques plutot que par Christ Lui-Même.

Ils veulent s'asseoir et ne rien faire, en disant : que faire quoique ce soit, même de prendre votre croix à tous les jours et vous renier vous-mêmes, pour eux, ce sont des « oeuvres ». Ainsi ils répandent leurs versets présélectionnés de la Bible plaidant en faveur de ne rien faire, disant même que la repentance c'est aussi des « oeuvres ». Bien sur vous ne pouvez pas être sauvés par des Oeuvres, mais votre foi doit être rendu évidente par beaucoups plus que de proclamer que vous êtes sauvés, ne rien faire d'autre que de proclamer ; Jacques a dit, « La foi sans les oeuvres est morte. » La croix ne veux pas dire être sauvé par les « oeuvres » ; c'est l'évidence de votre foi par l'obéissance ; et ceux qui s'opposent à cela, ils sont en route pour la destruction, car ils ont pour dieu leur ventre [leurs désirs et leurs affections].

Ils disent qu'il n'y a pas de paroles du Christ à entendre provenant des cieux aujourd'hui et donc une absurde condition si vous devez écrire que vous entendez Christ vous parler, vous êtes coupable d'ajouter des paroles à la Bible, acr c'est ce qui est dit dans l'Apocalypse :

Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre : Si quelqu'un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre ;et si quelqu'un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l'arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre. Ap 22:18-9

Le livre référé ci-dessus est le Livre de l'Apocalypse, non la Bible. Quand Jean a écrit la Livre de l'Apocalypse, il y a 2000 ans, les diverses Lettres et Livres formant la Bible n'avaient même pas encore été choisi pour l'inclusion, encore moins réunis ensemble, et pas même imprimé avant 1516. Ces gens, dans leur ignorance arrogante, ont condamné Pierre, Paul, Marc, Matthieu, Luc, Jean, Jude, et Jacques pour avoir ajouté des paroles à la Torah, une grande partie de l'Ancient Testament, ce qui était la Bible utilisée alors au temps où Jean écrivit le Livre de l'Apocalypse. Ces scribes modernes sont de classiques illustrations du proverbe folklorique : un peu de connaissance est une chose dangereuse. Ils adorent la Bible en tant que parole de Dieu, au lieu d'adorer la Parole vivante de Dieu, Christ. Même la Bible parle des Écritures et de la Parole de Dieu comme deux choses différentes. Ils renient Dieu qui nous parle encore. Ils disent que la Bible est la Parole finale de Dieu, et un Livre fermé ; ils disent que désormais Il ne parle plus. Ils périssent par manque de connaissance. Ils sont sourds comme un pot et totalement aveugles. La Bible est la Lettre. La Lettre tue, mais l'esprit vivifie.

Dans Hébreux il est dit, « Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, N'endurcissez pas vos coeurs. » Et Paul dit que la grâce nous enseigne à renoncer à l'impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété. De plus Paul nous rappelle, « Que dit-elle (L'écriture) donc ? "La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton coeur , qui est la parole de la foi, que nous prêchons." » Rom 10:8. L'Esprit est dans ton coeur, non les Écritures. Lorsque Paul a dit ceci, le Nouveau Testament n'existait même pas. Il a dit qu'il n'avait pas été enseigné par un homme, mais par Jésus-Christ Lui-même qui le lui a fait connaître par une révélation. La Parole c'est Christ en vous, la Lumière qui éclaire tout homme, attendant patiemment d'enseigner et de se révéler Lui-même à vous aussi.

Oui, Dieu parle à travers sa Parole vivante, Christ (Voir Jésus veut vous enseigner lui-même). La Bible n'est pas le Parole vivante, Christ. La Bible ce sont les paroles des saints qui ont écrit leurs paroles. Christ nous parle toujours. Il est la Lumière qui éclaire tout homme. Comment la grâce peut-elle nous enseigner à moins d'écouter ? Vous devez être dans le silence afin de l'entendre. Rappelez-vous, Il sait ce que vous allez Lui demander bien avant que vous en former la pensée ; Il connait vos besoins ; Il sait ce que vous voulez ; Il répondra à vos besoins, mais peut-être pas à tous vos désirs. Vous n'avez même pas besoins de formuler de paroles pour qu'Il connaisse tous ce dont vous voulez. Bien sur, souvent nous ne pouvons nous en empêcher et devons Lui verser nos paroles ; mais rappelez-vous, le silence communiquera aussi ; en plus vous pouvez alors entendre ce qu'Il a à vous dire.

Voir : Comment Bénéficier De La Puissance Transformatrice De Dieu pour plus d'information

La raison d'être de ce site internet est de montrer comment être
libéré du péché
en bénéficiant de la puissance transformatrice de Dieu
qui conduit à l'union avec Dieu dans son Royaume e