La Croix Manquante pour la Pureté


 



La Volonté du Père

Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur !
n'entreront pas tous dans le royaume des cieux,
mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.

Mat 7:21


Jésus n'a jamais dit que vous pouviez être sauvés si vous récitez telle ou telle prière, ou d'être baptisés avec de l'eau, ou de prendre le pain et boire le jus du fruit de la vigne ; ce ne sont là que des rituels païens, la voie large et spacieuse qui mène à la perdition. Les sectes déficientes de la Chrétienté ont totalement perdu l'étroit et véritable chemin que peu trouveront. Telle voie paraît droite à un homme, Mais son issue, c'est la voie de la mort. Proverbs 14:12,16:25,21:2.

Jésus nous dit clairement quel est le seul chemin : mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Mat 7:21.

Chaque fois que nous répétons la prière du Seigneur, que nous prions le Père, "que ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel," nous continuons inconsciamment à faire nos propres volontés, en espérant plaire à Dieu d'une manière ou d'une autre. Mais que signifie réellement, faire la volonté d'un autre ?

Pensez au concept du propriétaire et de son esclave. L'esclave ne décide pas de ce qu'il va faire ; l'esclave suit des ordres. Je comprend que ce concept est repoussant pour la plupart des gens, mais il démontre ce que c'est que de faire la volonté d'un autre, et non votre propre volonté. Dans les enseignements de Jésus, qui sont dans la Bible, il y a des centaines de références de Maitre/Serviteur, ou Seigneur/Serviteur (Propriétaire/Esclave) dans la Bible.

Faire la volonté du Père consiste à arrêter de prendre des décisions pour vous-mêmes, de votre propre volonté ; et de ne faire que ce que le Père vous demande de faire, Sa volonté. C'est là exactement ce qu'a maintes reprises, Jésus nous a dit qu'Il faisait, et Il ne faisait que cela :

J'ai beaucoup de choses à dire de vous et à juger en vous ; mais celui qui m'a envoyé est vrai,
et ce que j'ai entendu de lui, je le dis au monde. Jean 8:26

tmais le Père, qui m'a envoyé, m'a prescrit lui-même ce que je dois dire et annoncer.
Et je sais que son commandement est la vie éternelle.
C'est pourquoi les choses que je dis, je les dis comme le Père me les a dites.  Jean 12:49-50


le Fils ne peut rien faire de lui-même,
Il ne fait que ce qu'il voit faire au Père ;
et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement. Jean 5:19


Je ne puis rien faire de moi-même : selon que j'entends, je juge ; et mon jugement est juste,
parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé. Jean 5:30


mais afin que le monde sache que j'aime le Père,
et que j'agis selon l'ordre que le Père m'a donné. Jean 14:31


Celui qui ne m'aime pas ne garde point mes paroles. Et la parole que vous entendez n'est pas de moi, mais du Père qui m'a envoyé. Jean 14:24

Même quand Il aurait préféré une autre voie, Il faisait la volonté du Père, allant même jusqu'à mourir sur la croix : Et Il disait, « Abba, Père, toutes choses te sont possibles, éloigne de moi cette coupe ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux. » Marc 14:36. Vous remarquerez que sa propre volonté à lui n'était pas d'être battu, frappé, et crucifié sur la croix. Par contre Il disait, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux.

Certain dirait, Eh bien c'était Jésus, mais nous ne pouvons tout de même pas nous attendre à faire ce qu'Il faisait. Pourtant, Jésus a dit que la même chose s'appliquait aussi à vous et moi : « Car, quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, celui-là est mon frère, et ma soeur, et ma mère. » Mat 12:50 Et, réalisez qu'Il nous a dit six fois que nous aussi nous devons renoncer à nous-mêmes et prendre notre croix quotidiennement - longtemps avant qu'Il aille Lui-même sur la croix. Ainsi il alla tout droit vers la mort horrible de la croix en tant qu'exemple pour nous de l'obéissance nécesssaire de faire mourir notre esprit égoiste afin que nous puissions être réconciliés avec Dieu : Le monde doit apprendre que que j'aime le Père et que je fais exactement ce que mon Père m'a commandé. Jean 14:31. Il alla sur la croix pour nous enseigner que si nous aimons Dieu, nous devons obéir totalement. quiconque ne prend pas sa croix quotidiennement n'est pas digne de Lui. Mat 10:38. Jésus nous a montré ce que cela signifie d'obéir à sa commande pour « renoncer à vous-mêmes à tous les jours, prendre votre croix, et me suivre » : pour faire la volonté de Dieu en renonçant à votre propre volonté et en suivant ses commandes — la croix intérieure du renoncement à soi-même.

Suivre Jésus est d'obéir à ce que vous l'entendez vous ordonner de faire.

Donc, pour faire la volonté du Père, qui est nécessaire pour entrer dans le Royaume des Cieux, nous devons faire exactement comme Jésus : nous devons uniquement dire ce que le Père nous dit de dire, nous devons faire seulement ce que nous voyons faire au Père, nous devons juger seulement tel que nous l'entendons venant de la part du Père.

Venant de la parole du Seigneur à l'intérieur :

Être complètement dirigé par Dieu est devenu esclaves de la droiture, esclaves de la perfection, esclaves de l'amour parfait, esclaves de la gentillesse, esclaves de la miséricorde, esclaves de la bonté, esclaves de l'humilité, esclaves de la fidélité, esclaves de la sainteté, esclaves de la paix, esclaves de la sagesse, esclaves de la gloire, esclaves de la puissance, et esclaves de la vertu ; comme des serviteurs dont les paroles et les actions sont toujours parfaites, vertueuses, aimables, miséricordieuses, sages, pures, saintes, et véritables. Comme des esclaves de la perfection et de la droiture, nous aspirons à avoir un enthousiasme sans bornes, une joie indiscible, une paix au-delà de la compréhension, une confiance perpétuelle, et des plaisirs à Sa droite pour toujours — c'est à ceci que nous sommes appelés. (Y a t-il une autre espérance comparable ?) Ayant donc ces promesses, bien-aimés, nettoyons-nous nous-mêmes de toute souillure de la chair et de l'esprit, perfectionnant la sainteté dans la crainte de Dieu. 2 Cor 7:1. Car nous sommes devenus participants de Christ, si nous retenons ferme le commencement de notre assurance jusqu'à la fin. Heb 3:14.

Jusqu'à ce que nous en soyons arrivés à cet état vraiment avancé, le Père nous dit ce que nous devons faire :

Et de la nuée sortit une voix, qui dit :
« Celui-ci est mon Fils élu : écoutez-le ! » Luc 9:35

Donc vous devez venir à Jésus, l'écouter en silence, l'entrendre vous parler, et alors obéir à ce qu'Il vous commande de faire.

Pour vous, l'onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et
et vous n'avez pas besoin qu'on vous enseigne ;
mais comme son onction vous enseigne toutes choses,
et qu'elle est véritable et qu'elle n'est point un mensonge,
demeurez en lui selon les enseignements qu'elle vous a donnés.
1 Jean 2:27

Pour être un serviteur, on ne doit par lire au sujet des autres serviteurs, citer leurs paroles. Pour être un serviteur, vous devez entendre ce que votre maître vous ordonne de faire, et alors vous devez obéir ; autrement tout autre chose n'est que service présumé. Pensez à cela ; voudriez-vous employer quelqu'un qui ne peut pas entendre vos ordres, et qui ne fait que ce qu'il suppose que vous voulez qu'il fasse ? Pire encore, c'est plusieurs serviteurs faisant ce qu'ils supposent que vous voulez qu'ils fassent — et aucun ne suit vos directives — chacun suit leurs propres idées. Suivre Jésus c'est entendre et obéir à Ses commandes qu'Il vous a dit à vous. C'est uniquement lorsque vous L'entendez vous dire quoi faire, quand le faire, et quelle parole dire, que vous pouvez servir Dieu.

Si, humblement, et assidûment, nous allons à Lui, dans le but de l'écouter, et de Lui obéir, Jésus nous transformera, de sorte qu'Il sera véritablement notre Seigneur, avec le Père nous disant, à travers lui, quoi dire et quoi faire. Ceci nécessite de notre part, une transformation radicale et complète. (mais rappelez-vous, qu'il est nécessaire d'entrer dans le Royaume) Il est impossible de faire la volonté du Père, de par votre propre esprit, car l'affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu'elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu'elle ne le peut même pas. Rom 8:7.

Notre esprit charnelle fait partie de notre nature pécheresse, la nature de la mort : Et l'affection de la chair, c'est la mort, tandis que l'affection de l'esprit, c'est la vie et la paix ;. Rom 8:6

Le Seigneur a même déclaré que marcher selon l'imagination de notre propre coeur est encore pire que d'adorer des idoles de bois ou de pierres :

C'est parce que vos pères m'ont abandonné, dit l'Éternel, et sont allés après d'autres dieux, et les ont servis, et se sont prosternés devant eux, et m'ont abandonné, et n'ont point gardé ma loi ;
et vous, vous avez fait pis encore que vos pères, car voici, chacun de vous marche suivant l’imagination de son mauvais cœur et mauvaise pensée et par conséquent vous ne m'écoutez pas et ne m'obéissez pas ; Jér 16:11-12
.

Paul décrit l'esprit de désobéissance comme : accomplissant les volontés de la chair et des pensées de notre entendement. Éph 2:3
Paul nous met en garde : Voici donc ce que je dis et témoigne dans le Seigneur, c'est que désormais vous ne marchiez plus comme le reste des nations marche, dans la vanité de leurs pensées. Éph 4:17.

Revenons au  commencement, pour voir à quel point notre esprit, qui est mort, et qui est inimitié avec Dieu, est si souillé :

L'Éternel DIEU prit l'homme, et le plaça dans le jardin d'Éden pour le cultiver et pour le garder. L'Éternel Dieu donna cet ordre à l'homme : « Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ; mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. » Gen 2:15-17

Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l'Éternel Dieu avait faits. Il dit à la femme : « Dieu a-t-il réellement dit : "Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ?" »
La femme répondit au serpent : « Nous mangeons du fruit des arbres du jardin. Mais quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : "Vous n'en mangerez point et vous n'y toucherez point, de peur que vous ne mouriez." »
Alors le serpent dit à la femme : « Vous ne mourrez point ;mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. »
La femme vit que l'arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu'il était précieux pour ouvrir l'intelligence ; elle prit de son fruit, et en mangea ; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d'elle, et il en mangea. Les yeux de l'un et de l'autre s'ouvrirent, ils connurent qu'ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s'en firent des ceintures. Gen 3:1-7


Avant sa chute, Adam n'avait pas à travailler pour sa nourriture. Elle lui était pourvu par Dieu. Mais maintenant il doit travailler fort pour sa nourriture.
Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l'arbre au sujet duquel je t'avais donné cet ordre : Tu n'en mangeras point !
      « le sol sera maudit à cause de toi.
      C'est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie, 
      il te produira des épines et des ronces, et tu mangeras de l'herbe des champs.
      C'est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain,
      jusqu'à ce que tu retournes dans la terre, » Gen 3:17-19

Ainsi, Adam et Ève décidèrent qu'ils voulaient être sage comme Dieu, en décidant pour eux-mêmes de ce qui est bien et de ce qui est mal. Alors qu'avant cela, ils ne faisaient que ce que Dieu leur disait. Ils entendaient le bruit de Ses pas dans le jardin, ils entendaient sa voix. Ils ne décidaient pas d'eux-mêmes de ce qui était « bon » ou « désirable » - ils s'en remettaient aux décisions de Dieu. Mais soudainement ils pouvaient décider par eux-mêmes de ce qu'ils voulaient, et de ce qu'ils ne voulaient pas. Ils décidèrent immédiatement qu'ils étaient nu : « j'ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché ». Gen 3:10. Voyez, ils commencèrent à penser pour eux-mêmes, cherchant le numéro Un, qui n'était plus Dieu. Aussi, ils avaient peur. Ils commencèrent à s'inquiéter, à douter, à avoir peur. Apparemment ils allaient devenir sage comme Dieu, aptes à décider par eux-mêmes quoi faire ; mais ce fut là une grande perte. Car au lieu de cela, le serpent devint leur Dieu ; l'esprit de Satan usurpa la place de l'Esprit de Dieu en Adam et Ève. L'Esprit de Satan, qui voulait prendre ses propres décisions, qui voulait être sage, qui voulait être Dieu.

Dans son écriture exceptionnelle, Sans Croix, Pas de Couronne, William Penn décrit cette chute en détail :

Une recherche désordonnée de la connaissance a été la cause première du malheur de l'homme, et l'a fait entièrement déchoir de la gloire de son état primitif. Adam voulut être plus savant que Dieu ne l'avait fait. Il ne lui a pas suffit de connaître son Créateur, et de Lui rendre ce saint hommage auquel son être et son innocence l'engageaient et l'excitaient naturellement à Lui offrir, ni d'avoir une intelligence supérieure à tous les animaux des champs, et de tous les oiseaux des airs, de tous les poissons des mers, jointe au pouvoir de gouverner toutes les créatures visibles de Dieu ; mais il fallait qu'il en sache encore plus que Dieu. Cette lâche entreprise, cette ambition aussi folle qu'injuste le rendirent indigne des bénédictions qu'il avait reçu de Dieu. Raison pour laquelle , il fut chassé du paradis : et, au lieu d'être le seigneur de toute la terre, Adam devint le vagabond le plus misérable de la terre.

Quel étrange changement ! Plutôt que de devenir comme les dieux, ils tombèrent au-dessous des bêtes mêmes, en comparaison desquelles Dieu Lui-même les avait faits comme des dieux. La conséquence lamentable de cette grande transgression a été de changer l'innocence en crime, et un paradis pour un désert. Mais, ce qui est encore pire, en cet état, Adam et Ève ont eu un autre dieu que le seul vrai Dieu vivant ; et que celui qui les avait incités à commettre tout ce mal, leur a fait part d'une vaine science et d'une sagesse pernicieuse ; la subtilité du mensonge et à les équivoques, et leur enseigna la science des ruses, des détours et des excuses. Ils ont t perdu leur simplicité et leur sincérité, d'un cœur droit, l'image à laquelle Dieu l'avait fait l'homme, [homme] devint un serpent tordu, replié et contourné, à l'image de cet esprit impur du serpent, aux tentations duquel il avait cédé, par sa désobéissance, son paradis de bonheur.

Ceci n'est pas limité à Adam. Car tous ceux qui sont déchus de la gloire de Dieu sont les vrais enfants de sa désobéissance.

Et ainsi l'homme, en espérant devenir comme Dieu, devint seulement comme Satan - un rebelle, un ennemi de Dieu, un esclave du péché, un esclave du pouvoir de Satan ; et maintenant l'homme doit travailler dur pour sa nourriture.

Ne savez-vous pas qu'en vous livrant à quelqu'un comme esclaves pour lui obéir,
vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort,
soit de l'obéissance qui conduit à la justice ?
Rom 6:16

Le Christianisme laisse les gens vivre dans les convoitises de leur chair, accomplissant les désirs de leur chair et leurs propres pensées, tout comme le reste des hommes ;ils sont abandonnés dans leurs natures pécheresses, marchant selon la chair, dont le but est de satisfaire les choses de la chair ; dans leurs convoitises, désirs, affections, plaisirs, orgueil, colère, vanité, crainte, inquiétude, plans, etc. ; ils sont abandonnés marcher selon les voies de ce monde, selon le prince de la puissance de l'air [Satan], Éph 2:2-3. Car si vous vivez selon la chair [la nature pécheresse], vous mourrez. Rom 8:13. Par le christianisme qui soi-disant « vous sauve » de vos péchés, vous avez perdu votre chance de trouver la vie supérieure de Dieu : car quiconque voudra sauver sa vie la perdra ; et quiconque perdra sa vie pour l'amour de moi, la trouvera. Mat 16:25. Le but de ce site web est de vous enseigner comment recevoir la puissance transformatrice de Dieu, pour devenir libéré du péché et entrer dans l'union avec Dieu alors que vous êtes traduit dans le Royaume, tandis que sur terre et puis pour toujours.

Le Christianisme d'aujourd'hui est un ennemi de la croix, qui enseigne faussement que la croix n'est pas nécessaire, et aussi leurs croyants continuent à pécher et demeurent ainsi dans le péché, Jean 8:34. La seule croix du Christianisme n'est qu'une décoration, suspendue au mur ou parée de bijoux. Comme les Enfants d'Adam, ceux qui sont dans le Christianisme vivaient dans un état de damnation avant qu'ils deviennent des croyants ; ils restent damnés après être devenus des croyants parce qu'ils sont toujours à pécher et esclaves du péchéleur damnation ne sommeille point, demeurant dans la même condition de condamnation qu'Adam, impurs, impies, injustes, injustifiés, non-sanctifiés, non-sauvés.

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « La Religion a rejeté le statut [la condition] des hommes » ; toutes les religions du monde ignorent que l'homme est une créature déchue. Au lieu de cela, les religions du monde enseignent que nous pouvons devenir plaisants pour Dieu avec de quelconque rituel, cérémonie, prière, méditation, etc. ; mais rien de cela nous change d'être souillés dans nos pensées, inacceptable pour Dieu et a interdit du paradis quand il meurt. Bien que nous puissions cacher notre colère ; bien que nous puissions éviter de commettre l'adultère ; bien que nous puissions restreindre notre chair de courir ou de faire le mal ; nous ne pouvons pas changer le fait que nous avons de la colère, nous regardons les autres avec convoitise, nous en voulons plus, etc. ; nous sommes une créature égoïste tentant de se complaire soi-même. Seul la puissance de Dieu peut ôter notre nature humaine égoïste. Pour devenir agréables à Dieu ; pour nous débarrasser nous-mêmes de notre coeur souillé ; nous devons être complètement changés par la puissance de Dieu pour recevoir un nouveau coeur, une nouvelle pensée, et un nouvel esprit.

Lorsque nous parlons, c'est soit par l'Esprit de Christ en nous, ou par l'esprit de Satan. Christ nous a dit : « Que votre parole soit oui, oui, non, non ; ce qu'on y ajoute vient du malin. » Mat 5:37. « Je vous le dis : au jour du jugement, les hommes rendront compte de toute parole vaine qu'ils auront proférée. » Mat 12:36. Jusqu'à ce que nous soyons purifiés, c'est l'esprit du serpent, le malin, qui parle en nous. L'esprit qui parle à travers vous, c'est soit Christ, ou le diable. [Il n'y a pas d'esprit entre les deux qui soit 99% non-diabolique ; c'est comme dire, ne pas être enceinte à 99%.]. Par conséquent, jusqu'à ce que nous ayons Christ pour controler nos bouches, après la purification et la restoration, nous devrions parler le moins possible.

Adam et Eve, sous le pouvoir du serpent, c'est pourquoi l'affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu'elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu'elle ne le peut même pas. Rom 8:7. Tant et aussi longtemps que nous pensons par notre propre pensée, par notre esprit charnel, nous sommes incapables de plaire à Dieu, nous sommes dominés par notre nature pécheresse qui est en nous. Nous sommes des créatures égoïstes, vaniteuses, cherchant le plaisir, peureuses, et colériques. Nous sommes remplit de convoitises et d'orgueils. Nos décisions sont défectueuses et toujours égoïstes, fausses.

Parce que les pensées du coeur de l'homme sont mauvaises dès sa jeunesse. Gen 8:21

Toutes les voies de l'homme sont droites à ses yeux ; Mais celui qui pèse les coeurs, c'est l'ÉTERNEL. Pro 21:2

Que le méchant abandonne sa voie, Et l'homme d'iniquité ses pensées ;...
Car mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas mes voies, Dit l'Éternel. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, Et mes pensées au-dessus de vos pensées. Ésaïe 55:7-9

Tout le monde est impie et injuste jusqu'à ce que l'Esprit ait détruit sa nature pécheresse sur la croix intérieure du renoncement de soi qui détruit l'esprit égoïste, vain et charnel avec ses pensées. L'opération de base de la grâce nous enseigne à renoncer à l'impiété et aux convoitises mondaines, et comment vivre sobrement, dans la droiture et la piété dans ce présent monde. Tite 2:11-12

J'ai étendu ma main tout le jour vers un peuple rebelle, qui marche dans une voie qui n'est pas bonne, après leurs propres pensées ; Ésaïe 65:2

Venant de la parole du Seigneur à l'intérieur :

Les pensées de l'injuste sont détestables [infectes, dégoûtantes] pour l'Éternel, mais les paroles de celui qui est pure sont des paroles agréables. Pro 15:26.

Ce verset contraste les deux types de personnes : les injustes et les purs ; il n'y a pas de solution intermédiaire. Nous ne sommes pas aptes à être dans le ciel avec Dieu jusqu'à ce que nous soyons purifiés. Il entend toutes nos mauvaises pensées, qui le chagrinent.

L'Éternel connaît les pensées des hommes, qu'elles ne sont que vanité. Psaumes 94:11

Voici donc ce que je dis et témoigne dans le Seigneur, c'est que désormais vous ne devez pas marcher comme marchent les autres Gentils, dans la vanité de leurs pensées, Éphésiens 4:17

C'est parce que vos pères m'ont abandonné, dit l'Éternel, et sont allés après d'autres dieux, et les ont servis, et se sont prosternés devant eux, et m'ont abandonné, et n'ont point gardé ma loi ;
et vous, vous avez fait pis encore que vos pères car voici, chacun de vous marche suivant l'imagination de son mauvais coeur et mauvaise pensée et par conséquent vous ne m'écoutez pas et ne m'obéissez pas ; Jérémie 16:11-12

Marcher après l'imagination de votre propre coeur, ou suivre votre propre cerveau, est pire que d'adorer les idoles en bois et en pierre.

Car la pensée de la chair est la mort ; mais la pensée de l'Esprit, vie et paix ;. Rom 8:6
ou version Segond -Et l'affection de la chair, c'est la mort, tandis que l'affection de l'esprit, c'est la vie et la paix ;. Rom 8:6
Donc c'est notre devoir, d'obtenir une pensée dominée par l'Esprit ; de sorte que nous ayons la véritable vie (Jésus) et la paix.

Jésus a dit, .. Car c'est du dedans, c'est du coeur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres,
les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l'orgueil, la folie
Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans, et souillent l'homme. Marc 7:21-23

Nous devons devenir purs, sanctifiés par la Parole de Dieu, Jésus.

Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu. Rom 8:8

Si vous vivez selon la chair, vous mourrez ; mais si par l'Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez. Rom 8:13

Extrait de George Fox, Lettre 24:

Cet esprit, qui parle de Dieu, mais qui ne vit pas, ne demeure pas, et qui n'habite pas dans la crainte de Dieu, cet esprit là doit souffrir, et passer sous le jugement de Dieu, car la malédiction de Dieu est sur cet esprit : car cet esprit est terrestre, et provient de la terre, sur laquelle repose la malédiction de Dieu. Et cet esprit peut parler de Dieu, mais il ne fait pas parti de l'unité avec Dieu, ni de la réjouissance de Dieu dans l'Esprit, et n'a pas acheté la connaissance de Dieu en passant par la mort et la souffrance [de soi] ; mais par ouï-dire de Lui, et par des coutumes et des traditions. Mais la véritable crainte de Dieu détruit l'esprit charnel, qui parle de Lui, mais qui ne vit pas dans la crainte : et cette pensée qui vit dans la crainte est alors élevée ; et ceci est un sacrifice acceptable, qui est pur, propre, saint, et sans tache. Alors celui qui connait Dieu, qui parle de Lui, celui qui a acheté la véritable connaissance de Lui à travers les souffrances, pour celui là, il n'y a pas de condamnation, mais joie et paix. Et cet esprit chante de véritables louanges à Dieu, tandis que l'autre, il chante en hyppocrite ; et par conséquent la malédiction repose sur lui. Et cet esprit demeure avec Dieu, tandis que l'autre est à courir après les créatures, en commettant fornications avec d'autres amours ; tout en parlant de Dieu, mais il n'est pas un sujet de Dieu, et il doit passer par la condamnation.

Donc, comment faire mourir cette nature pécheresse, cette pensée charnelle, afin que nous puissions vivre et faire la volonté du Père et entrer dans le Royaume des Cieux ? Nous amenons toute pensée captive à l'obéissance de Christ. (le Messie, le Oint), 2 Cor 10:5 ? De sorte que nous avons la pensée de Christ (le Messie) et retenons les pensées( les objectifs et les sentiments) de Son coeur, 1 Cor 2:16 ? Afin que nous puissions nous débarrasser de notre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l'esprit de votre intelligence, et à revêtir l'homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité. Eph 4:22-24 ?

La nature pécheresse, la pensée charnelle doit être détruite par la grâce de Dieu, à travers la croix intérieure du renoncement à soi-même ; Ceux qui sont à Jésus Christ ont crucifié la chair (La nature humaine impie) avec ses passions et ses désirs. Gal 5:24. Le Saint-Esprit nous montre combien captifs nous sommes, de nos convoitises, plaisirs, habitudes, colères, orgueil, fierté - puis à quel point ce comportement égocentrique se fait aux dépens de ceux qui nous entourent. La parole et la lumière nous montre les défauts qu'il y a dans notre coeur, un à un, exposant, filtrant, analysant, puis jugeant les sentiments et les pensées du coeur. Avec nos regrets, et notre tristesse à l'égard de nos conditions exposées par le Saint-Esprit, nous recevons l'aide du Saint-Esprit afin de changer. Cette conviction et cette condamnation de notre nature bestiale, c'est le Ministère de la Condamnation ; notre pensée charnelle doit être condamnée et détruite par Dieu. Lorsque nous avons été suffisamment purifiés de notre nature pécheresse, égoïste, nous recevons alors le Ministère de la Vie ou l'Esprit additionnel venant de Christ ; jusqu'à ce que finalement, nous soyons ramenés à l'image, à la direction, et à la présence de Dieu.

Donc premièrement, apprenez le ministère de la  condamnation en vous-mêmes,
afin que la vie puisse se lever, avant de connaitre le ministère de l'Esprit,
qui prêche la paix par Jésus-Christ, où il n'y a pas de querelle.
Par conséquent attendez pour connaitre le temps du silence et portez attention à ce qui vous condamne.
De George Fox, Lettre 145.

Citation de George Fox :

Mais vous tous qui êtes dans votre propre sagesse et dans votre propre raison, vous dites qu'en ce qui vous concerne l'attente silencieuse à Dieu est une famine. Que pour vous cela est une vie étrange d'en venir à faire silence. Vous devez entrer dans un nouveau monde : comment vous devez mourir dans le silence, mourir à la sagesse, mourir à la connaissance, mourir à la raison, mourir à la compréhension.

Ainsi, lorsque que vous en venez à ressentir ce qui vous amène à vous attendre à Dieu, il vous faut mourir aux autres choses[qui résistent au silence et se sent affamé en silence]. C'est ceci [mourir en silence] qui vous amène à sentir la puissance d'une vie sans fin, et vous arriver à la posséder ; en attente silencieuse devant Dieu vous venez pour recevoir la sagesse d'en haut par laquelle toutes choses ont été faites et crées, et cela procure une compréhension et une raison clairement différentes de celles de l'homme terrestre. Cette vie de Dieu en vous est ce qui vous amène à vous attendre à Dieu -et à connaître que Dieu est la vie éternelle. Pour vous, ceci est la Parole du Seigneur Dieu.

Extrait de la lettre #58 de Georges Fox : Les enseignants extérieurs exaltent la pensée charnelle, mais l'enseignant intérieur la détruit.

« car l'affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu'elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu'elle ne le peut même pas ». Rom 8:7

Quand la pensée charnelle est détruite, les pensées et les labeurs de l'homme cessent ; celui-ci entre dans le repos de Dieu.  Et Dieu qui pourvoit à lui donner l'énergie, la puissance, la direction, les incitations et la connaissance. L'homme ne travaille plus pour sa nourriture. Les oeuvres de l'homme restauré, sont énergisées et poussées par l'Esprit de Dieu :

Voici le repos, Laissez reposer celui qui est fatigué ; Voici le lieu du repos ! Mais ils n'ont point voulu écouter. Ésa 28:12
Craignons donc, tandis que la promesse d'entrer dans son repos subsiste encore, qu'aucun de vous ne paraisse être venu trop tard. Héb 4:1

Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes. Mat 11:29
Car celui qui entre dans le repos de Dieu se repose de ses oeuvres, comme Dieu s'est reposé des siennes. Héb 4:10

George Fox a décrit le Sabbat, repos du Chrétien, comme étant un repos en Jésus-Christ, disant : « Ne réfléchissez point à vos propres pensées, car en Christ nous sommes au-dessus de cette nature, là où sont les mauvaises pensées, cette nature [ayant été] enlevée par Christ. Donc vous ne devriez pas penser vos propres pensées, faire vos propres oeuvres, [ou] exprimer vos propres mots. »

Jésus a dit : Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ? Mat 6:27. D'ici jusqu'à ce que Jésus-Christ dirige nos paroles, actions, et pensées, Il n'est point notre Seigneur - nous pouvons l'appeler Seigneur, mais cela ne veut pas dire qu'Il nous gouverne pour autant comme notre Seigneur, ou que nous Lui obéirons comme Ses serviteurs. Rappelez-vous ce que Jésus a dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, quiconque se livre au péché est esclave du péché. Jean 8:34. Si nous sommes esclaves du péché, alors Il ne peut être notre Seigneur et Maître, un homme ne peut servir deux maîtres ; il doit haïr l'un, afin de servir l'autre.

Extrait de George Fox, Lettre # 245

Et alors que vos oreilles sont attentives à la voix du Seigneur, qui parle des cieux,
la bouche de l'iniquité en vous, est arrêtée, le trône de l'iniquité en vous, est renversé ;
c'est là que repose l'iniquité, dans le pouvoir et l'esprit mauvais ;
et les chambres d'idoles, en vous, sont renversées,
là où se trouvent tous les desseins et toutes les pensées.

Votre pensée charnelle est détruite par Dieu, libérée à travers l'espérance qui purifie et la foi qui obéit aux commandements reçu, ce qui est une croix pour votre propre volonté. Il y a trois manifestations de la puissance de Dieu qui sont nécessaires pour pouvoir changer :

  1. le Nom de Jésus, (vous devez au moins croire en Son nom, Jésus Christ, comme étant le Fils de Dieu).
  2. le véritable évangile - croire à la bonne nouvelle, la saisir en tant qu'espérance, et l'exercer dans la foi à obtenir, et puis
  3. la Croix du Christ - la croix intérieure du renoncement de soi

Le véritable évangile, la puissance de Dieu pour le salut, fait que vous avez l'opportunité en Jésus-Christ d'être affranchie de la tendance même au péché, résultant de votre pureté et de l'entrée dans le Royaume des Cieux tout en étant sur terre, et pour toujours.

Comme Jésus à dit à Paul : Je t'envoie afin que tu leur ouvres les yeux
pour qu'ils passent des ténèbres à la lumière et
de la puissance de Satan à Dieu,
pour qu'ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et l'héritage avec les sanctifiés. Actes 26:17-18

La Croix de Christ, cette croix intérieure du renoncement de soi est le moyen d'être libéré du péché, même du désir de péché. Ceux qui sont à Jésus Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Gal 5:24. Christ mourût sur la croix afin de nous montrer par l'exemple example l'ampleur de l'obéissance requise ; car comme Il mourût sur la croix en obéissant, par amour, à Dieu, de même devons-nous aussi obéir aux incitations, et commandements de Dieu, afin de crucifier notre nature pécheresse sur la croix intérieure du renoncement à soi. C'est pourquoi Il a dit :

afin que le monde sache que j'aime le Père, et que j'agis selon l'ordre que le Père m'a donné, levez-vous, partons d'ici.
Jean 14:31

L'une des raison pour lesquelles Jésus mourut sur la croix, était l'exemple pour nous, de comment mourir à soi-même, et l'ampleur de l'obéissance nécessaire.

Et c'est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous,
vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces. 1 Pi 2:21

sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui,
afin que le corps du péché fût détruit,
pour que nous ne soyons plus esclaves du péché ;—Rom 6:6


Si nous sommes morts avec lui, nous vivrons aussi avec lui :
si nous persévérons, nous régnerons aussi avec lui ;
2 Tim 2:11

Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra,
mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera. Mat 16:25

Lorsque votre pensée et votre nature pécheresse ont été crucifiés sur la croix intérieure du renoncement de soi, alors vous recevez la pensée de Christ.
car « qui a connu la pensée du Seigneur pour qu'il l'instruise » ? Mais nous, nous avons la pensée de Christ. 1 Cor 2:16. Notre pensée charnelle est détruite au point que nous agissons et parlons par les incitations de l'Esprit de Dieu ; c'est ici la fin de l'obéissance - de penser, parler, et agir selon les incitations de l'Esprit de Dieu.

Est-ce que cela signifie que nous devenons des clones, perdant toute notre personnalité ? Non, au contraire, vous reflèterez la sagesse si infiniment variée de Dieu afin qu'elle soit maintenant connu des principautés et des autorités dans les lieux célestes, par l'assemblée. Comparez les écrits, sur ce site, de plusieurs parmi les premiers Quakers ; bien qu'à la base ils écrivent tous le même message, leurs mots et leurs expressions sont uniques à leur expérience de vie ainsi qu'à la personnalité de chacun.

Après avoir crucifié votre nature pécheresse, vous êtes ramenés à l'image de Dieu, d'où sont tombés Adam et Ève. La semence de la femme, écrase la tête du serpent, et le serpent blesse le talon de la semence de la femme.

Je mettrai inimitié entre toi [le serpent]et la femme, entre ta postérité et sa postérité : 
Celle-ci [ une semence ultérieure de la femme] t'écrasera la tête, [ une génération future de la semence du serpent].   
Et tu [serpent] lui blessera [la semence de la femme] le talon. Gen 3:15

La semence de la femme c'est l'Esprit de Jésus-Christ, né d'une femme, la semence d'Ève..

La semence du serpent est l'esprit égoïste en vous, la nature pécheresse, la pensée charnelle.

La semence de la femme, Christ, a été sévèrement meurtri par les Pharisiens.

La tête du serpent en vous est écrasé par Christ, ainsi afin de briser son pouvoir et sa force, et pour le détruire, lui et ses oeuvres.

Le Dieu de paix écrasera bientôt Satan sous vos pieds. Rom 6:16

Extrait de George Fox, Lettre #172:

Donc, chacun de nous qui sommes venu à la semence de Dieu qui écrase la tête du serpent, le prince de ce monde, le prince des ténèbres, et le prince des airs, le père du mensonge, un meurtrier des le départ ; le corrupteur de l'humanité, l'initiateur de la séparation d'avec Dieu, l'origine du péché, son commencement, qui a éloigné l'homme de Dieu, qui l'a emmené loin de l'autorité qu'il avait sur l'oeuvre de la création de Dieu ; ce serpent détruit par Christ, la semence royale qui ramène à nouveau l'homme à l'image de Dieu, et qui le rétabli de nouveau pour dominer sur les créatures de Dieu. Et ces centaines de milliers qui maintenant peuvent témoigner ; par Celui qui leur a donné le pouvoir de devenir rois, et qui les a rachetés de la terre et qui a fait d'eux des rois sur terre, à l'image de Dieu, sur la création de Dieu, dans la sagesse par laquelle ils ont été crées....Au milieux d'eux Christ est Roi, ce dont peuvent témoigner des milliers. Parmi ceux-ci Il est Roi.

Après que votre nature pécheresse ait été crucifié, Jésus apparait [est révélé ] à l'intérieur de vous, dans la gloire et la puissance, pour détruire la semence du serpent. C'est pour cela que le Fils de Dieu a été manifesté [révélé en nous], afin de détruire les oeuvres [le péché] du diable. 1 Jean 3:8. Vous devenez une toute nouvelle créature ; votre âme est unis (marié) avec l'Esprit de Christ pour devenir Un, [union] une créature entièrement nouvelle. Avant que Christ soit révélé, l'homme du péché, (l'esprit de Satan en vous), est révélé à l'intérieur de vous, vous montrant tout le mal qui est sur terre ; ceci est l'abomination de la désolation établie dans le temple de votre coeur, là où elle ne devrait pas. Mais ceci est la fin de votre être charnel, alors Christ apparait et détruit en vous l'esprit résiduel de Satan par l'éclat de son avènement, par le souffle de sa bouche, et la splendeur de sa venue, en écrasant la tête de Satan sous son talon. Le jugement final. Le véritable baptême du Saint-Esprit : en la mort du Christ. Le partage de sa mort. Donc, le partage de Sa résurrection.

Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort,
afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père,
de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. Rom 6:4


Et c'est en lui que vous avez été circoncis d'une circoncision que la main n'a pas faite,
mais de la circoncision de Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair :
ayant été ensevelis avec lui par le baptême,
vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu,
qui l'a ressuscité des morts. Col 2:11-12


Jésus décrivait comment ce serait pour Pierre, à la mort de sa nature pécheresse, d'être conduit par l'Esprit de Dieu.
je te le dis, quand tu étais plus jeune, tu te ceignais toi-même, et tu allais où tu voulais ;
mais quand tu seras vieux, tu étendras tes mains,
et un autre te ceindra, et te mènera où tu ne voudras pas. Jean 21:18

Ceci est le retour de Christ vous apportant son salut et son Royaume. Ceci c'est de voir votre sauveur, voir Dieu. Ceci en résulte que Jésus est ressuscité en vous, et que Son glorieux Royaume est établit dans votre coeur. Le monde tel que vous le voyez est passé . C'est fini. Vous ne le verrez plus du même oeil. Vous franchissez une autre dimention, et marchez par la lumière de Dieu, non pas le soleil ou la lune.

Et le monde passe, et sa convoitise aussi ;
mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement.1 Jean 2:17

Nous nous assoyons en Christ pour entrer dans le repos ; de vous reposer de vous battre contre vos ennemis, comme Israël est entré dans le repos après voir  combattu et nettoyé le pays des ennemis païens à l'entour ; seulement, vos ennemis sont spirituels : convoitise, rage, orgueil, égoïsme, envie, avidité, passion, jalousie, mensonge, tricherie, vol, immoralité sexuel, langage vulgaire, et mauvaises pensées, etc. Le salut consiste à être libéré du péché et être protégé du mal, sanctifié de nos ennemis du péché ; pour ne plus jamais retomber dans la tentation.

De nous permettre,
après que nous serions délivrés de la main de nos ennemis, De le servir sans crainte,
En marchant devant lui dans la sainteté et dans la justice tous les jours de notre vie. Luc 1:74-5

C'est la raison pour laquelle Christ est venu et qu'Il mourut : pour rendre possible à l'homme déchu, de pouvoir s'unir de nouveau à Dieu, afin d'être restoré à l'image de Dieu, comme l'était Adam avant la chute. C'état là l'espoir de toutes les générations, attendant le Messie, Christ, l'alliance nouvelle, le grand réparateur - qui voudrait permettre à l'homme de marcher sous Sa conduite, Son incitation, et par l'énergie de Dieu - en union avec Dieu, dans la dimension spirituelle du paradis - mais alors que l'ont vie encore dans la dimension physique de la terre, et ainsi pour toujours. C'est ce dont les prophètes se sont enquis, et c'est ce que les anges ont désirés voir. C'est là ce qu'ils ont tous vu et prophétisés- l'anéantissement de l'oeuvre du diable (péché), le rétablissement de l'homme, dans l'unité avec Dieu, dans le ciel- mais au delà même de la condition d'Adam - de s'asseoir en Christ, encore en mesure d'être tenté, mais incapable de tomber dans la tentation- et comme des rois, seigneurs, et prêtres de Dieu- comme une pierre vivante dans la Nouvelle Jérusalem, le temple de Dieu, qui est le  corps de Christ, percevant alors continuellement la gloire et la puissance de Dieu, le servant sans peur, dans une joie et une crainte révérentielle pour toujours.

(Faisons la différence entre les merveilleuses promesses ci-dessus, et les promesses mensongères de la Chrétienté d'aujourd'hui, qui sont : « Jésus est venu afin que vous puissiez pécher sans aucune conséquence ; vous devez vivre une vie accablés de péchés ; il n'y a aucune manière possible d'obtenir de l'aide ; mais ne vous inquiétez pas, ou ne vous culpabilisez pas pour vos péché, car nous [les ministres menteurs] disons que vous allez échapper à l'enfer et aller au ciel . » N'est-ce pas tordu ? ? ! ! !)

Les véritables promesses sont plus que des bonnes nouvelles, elles sont plus que merveilleuses ! Maintenant, parvenez vous à cela ? Vous devez chercher le SEIGNEUR votre Dieu, et vous Le trouverez que si vous le cherchez de tout votre coeur et de toute votre âme. Deut 4:29

Approchez-vous de Dieu, et il s'approchera de vous.
Nettoyez vos mains, pécheurs ; purifiez vos coeurs, hommes irrésolus. Jacques 4:8

Remarquez que Jacques dit approchez-vous de Dieu. Dieu ne se trouve pas dans les réunions de sectes. Dieu ne se trouve pas dans les écritures.  Vous aller à Lui. Vous devez vous attendre à Lui - l'écouter en silence, avec l'humilité d'un pécheur dans le besoins de sa puissance transformatrice- la grâce. En un seul mot la meilleurs description de la Bible c'est « l'obéissance » ; c'est par la désobéissance que nous sommes tombés, et c'est seulement par l'obéissance que nous pouvons être rétablit — l'obéissance aux commandements qui  nous sont dictés par Dieu, que l'on entend, par l'écoute, en silence, en cherchant, en s'attendant à Lui, avec humilité, en croyant dans le Nom de Jésus-Christ.

Attendre, veiller, écouter, entendre, obéir... attendre, veiller, écouter, entendre, obéir..... chercher, écouter, obéir. Si vous faites cela continuellement avec assiduité, vous témoignerez de la véracité de toutes les promesses de Dieu ; vous entrerez dans le Royaume des Cieux, maintenant sur terre, et pour toujours. Vous êtes alors non seulement ramenés à l'image spirituelle de Dieu, comme le furent Adam et Eve à l'origine, mais vous êtes élevés au-delà de leur condition, au dessus des tentations, pour vous asseoir et vous reposer en Jésus-Christ. Christ est ressuscité en vous. Vous allez entrer dans le repos, pour cesser vos propres oeuvres, et marcher dans l'Esprit, sous le pouvoir et les incitations du Père, en Christ, Celui avec qui vous vous êtes joint en union ; la pure Église, sanctifiée, lavée par l'eau de la parole, au souper des noces :

Et l'Esprit et l'épouse disent : Viens. Et que celui qui entend dise : Viens.
Et que celui qui a soif vienne ; que celui qui veut, prenne de l'eau de la vie, gratuitement. Apoc 22:17

Maintenant vous êtes capables d'adorer le Père, c'est ce qu'Il demande :

Mais l'heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité
car ce sont là les adorateurs que le Père demande.
Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité.
Jean 4:23-24

Peut-être commencez-vous à voir comment la fausse église, qui a rejetée la croix en tant que nécessité, s'est tant répandu. De tels évangiles, avec des discours enflés de vanité, ils amorcent par les convoitises de la chair, par les dissolutions, ceux qui viennent à peine d'échapper aux hommes [aux désirs cupides de nature pécheresse] qui vivent dans l'égarement ; ils leur promettent la liberté, quand ils sont eux-mêmes esclaves de la corruption, car chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui. 2 Pierre 2:12-19. Le véritable salut, c'est par la croix, elle est supportable, mais pas facile. Il n'est pas facile de perdre sa vie. Ce n'est pas facile de tout abandonner, jusqu'à vos pensées. Il n'est pas facile de trouver l'étroite porte des cieux, et beaucoups essayeront et seront incapables. Ce n'est pas facile de souffrir. Ainsi toute autre alternative à la croix, qui soi-disant permet d'échapper à l'enfer, est avidement reçu avec de fausses doctrines et des mensonges qui se répandent rapidement. (Pour plus de détails sur la souffrance de la croix, voyez Souffrances et Tribulations.)

Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désires, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. 2 Timothée 4:3-4.

Les prophètes prophétisent avec fausseté, Les sacrificateurs dominent sous leur conduite, Et mon peuple prend plaisir à cela. Que ferez-vous à la fin ?Jér 5:31

Car il en est plusieurs qui marchent en ennemis de la croix de Christ, je vous en ai souvent parlé, et j'en parle maintenant encore en pleurant. Leur fin sera la perdition ; ils ont pour dieu leur ventre, ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte, ils ne pensent qu'aux choses de la terre. Phil 3:18-19

Mais la croix est supportable. Comme Jésus nous disait : de Son temps, même les prostituées et les percepteurs d'Impôts pouvaient entrer dans le Royaume. Tout  comme Ésaïe nous disait : Il y aura là un chemin frayé, une route, Qu'on appellera la voie sainte ; Nul impur n'y passera ; elle sera pour eux seuls ; Ceux qui la suivront, même les insensés, ne pourront s'égarer. Ésa 35:8

Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle. Rom 6:22. Vous avez été libérés des soucis, de la crainte, et de l'anxiété, en tentant de prendre la meilleur décision, de dire les mots justes, de faire la chose juste ; en n'étant jamais certain, et ayant souvent tort. Ce que vous perdez, c'est la liberté de mentir, tricher, rager, d'avoir avantage sur les autres, en les utilisant pour votre bon plaisir, votre pouvoir, ou pour votre abondance ; et vous perdez votre esclavage en ce qui concerne les biens et les plaisirs. Ce que vous gagnez, c'est d'avoir la guidance de Dieu en tout, avec la confiance qu'Il connait toute chose, et quoi que puisse être Sa volonté pour vous, elle est parfaite en soi, sans défaut- et toujours à votre ultime avantage. De ce fait, vous êtes libre d'avoir à analyser et de choisir- libre de vivre dans l'amour, libre de suivre la vertu ; libre de la loi ; confiant, et certain que votre vie à un but et un résultat noble. Vous êtes dans le repos, les paroles et les pensées sont incités par Dieu, et les actions sont énergisées par l'Esprit. Étant remplie de l'amour de Dieu, vous êtes alors libre de démontrer cet amour aux autres ; et de démontrer  votre amour à Dieu, par votre choix constant de vous soumettre à ses commandements et incitations, qui seront pour votre plus grande joie. Et libre d'avoir la communion avec Christ et le Père, dans la lumière - remplit de joie, avec une paix éternelle, vous réchauffant dans l'éclat de Sa présence, comblés par leur amour constants et vécu.

Un extrait provenant des écrits remarquables Stephen Crisp

Ceux qui sont disposés à s'asseoir dans la quiétude, dans la lumière de Jésus-Christ qui dévoile chaque éloignement de la pensée, en viennent à sentir la pure crainte de Dieu s'implanter dans leurs coeurs ; de sorte qu'ils n'osent plus suivre leurs propres pensées, ne plus parler leurs propres paroles.

Ici plusieurs se sont détournés ; la croix du Christ leur semblait trops tranchante, trops difficile, et intolérable, qu'ils n'ont pu la porter ; ils n'ont pas voulu être à la charge d'une telle religion. Quoi ! Dois-je me séparer de tous mes petits bonheurs, mes biens aimés convoitises et mes plaisirs, ainsi que de tous les intérêts que j'ai dans le monde, pour suivre Christ ? Je ne peut pas me séparer de ces choses ; ces choses font parties de moi, Je perdrais mon âme plutôt que de me séparer de ce qui me plait tant, et de me joindre à la lumière dans ma propre conscience, ainsi qu'à la vérité qui est en moi ? Quoi ! Ne devrais-je pas avoir autant de liberté de pensée ? Quoi ! Mes pensées ne doivent-elles pas être dirigées par ce qui est si opposés et si répugnant à mon esprit ? Dois-je rejeter hors de mon coeur toute mauvaise pensée, et ne garder que les bonnes pensées ? Qui peut bien tolérer cela ? Qui peut bien supporter une telle rigueur ? Je choisirai plutôt de perdre mon âme, que d'endurer cela. Beaucoup ont perdu la vérité de cette façon ; et beaucoups sont en danger de perdre leurs âmes.

S'il y a en vous, un quelconque désir de paix avec Dieu, de sorte que vous ne puissiez pas partir d'ici avant d' y être parvenu, saisissez la présente apportunité. La dureté de coeur est une plaie désespéré ; elle provient d'une longue persévérance obstiné à péché. Quand nous avons résister au jour de la patience et de l'indulgence de Dieu, apuis attristé le Saint-Esprit de Dieu ; alors Dieu abandonne nos coeurs à nos propres convoitises, parce que nous avons choisi de suivre la voix du charmeur, peut importe combien il apparait rusé. Lorsque nous bouchons nos oreilles, et que nous ne voulons prêter attention à l'appel de Dieu ; Quand les hommes veulent aller de l'avant, et que rien ne peut les arrêter dans la carrière de leurs convoitises et de leurs plaisirs, mais qu'ils conservent lers plaisirs charnels, ainsi que leur fraternité avec le monde ; cette dureté du coeur devient une plaie dangereuse. Prenez garde à ce que cela ne s'empare de vous, et que cela ne vous apporte la ruine et la destruction. Considérez la patience et la tolérance de Dieu, et laissez sa bonté vous conduire à la repentance. Considérez, Dieu a été miséricorsdieux envers vous, Il a eu tant de tolérance et de patience à votre égard ; alors que depuis longtemps, Il aurait pû vous retrancher, et vous donner votre part avec les damnés de l'enfer ; mais Il a entendu la voix du médiateur qui avait plaidé pour vous. Il a prolongé sa patience et sa tolérance aussi pour le méchant et le rebelle ; et pour cette raison, l'apôtre nous dit, Christ est le Sauveur de tous les hommes, principalement des croyants.

Un extrait des excellent écrits d'Ambrose Rigge :

TOUS les hommes sont, par nature, les enfants de la colère, comme il est écrit dans Éph 2:3, déchus de Dieu et de Sa puissance, dégénérés en une vigne étrangère, Jer 2:21, produisant quotidiennement de mauvais fruits, dans lesquels Dieu n'éprouve aucun plaisir. Leur coeur sont corrompu, leur esprit est corrompu, et chaque partie et membre de leur corps, de la couronne de sa tête, à la plante de ses pieds, sont remplies de plaies et de contusions, et d'abcès putréfiés, Esa 1:6. Chaque imagination de son coeur n'est que mal perpétuel, Gen 8:21 de sorte qu'il sont des vases totalement inutiles à l'usage, ou au service du Seigneur qui n'éprouve aucun plaisir en ceux qui se trouvent dans cet condition, car ils sont esclaves de Satan, rendu captifs de sa volonté, dans le but de déshonorer leur Créateur dans toute leur paroles, et actions ; car leurs entreprises et dépenses ont entièrement pour but de promouvoir le royaume de Satan. Ils appellent ce qui est mauvais bon et ce qui est bon mauvais, prennent la lumière pour les ténèbres et les ténèbres pour la lumière, et sont dénués de toute compréhension, tout comme la bête qui périt. Ils sont totalement insensibles vis-à-vis de leur Créateur, et de Son chemin, de la vérité et de la vie, parce que c'est spirituellement que ces choses sont discernées, étant complètement étranger à la vie de Dieu, et de l'alliance de la promesse. Et ils sont sans Dieu dans le monde, dans leurs voies et leurs oeuvres de ténèbre ; tirant l'iniquité avec les cordes du vice, et le buvant, comme le boeuf boit de l'eau, jusqu'à ce qu'il soit rempli pour ensuite la vomir.

Dans cette condition, la sagesse de l'homme est terreste, charnelle, sensuelle et diabolique ;  par elle, il tentera malgré tout de s'approprier les mystères célestes de l'éternité, de plonger dans les secrets du Tout-Puissant, d'instaurer une façon d'adorer Dieu selon sa propre volonté égoïste et d'établir sa propre justice. Il priera, lira, chantera et remplira plusieurs tâches d'un zèle ardent, sans toutefois comprendre la connaissance de Dieu son Créateur. C'est dans cette condition que furent les Juifs, qui ont tué et persécuté le Seigneur de vie dans leur noirceur et leur incrédulité, dans une justice personnelle, semblable à des vêtements souillés, et qui ne pourrait les protéger de la colère du Tout-Puissant, une juste récompense pour toutes leurs actions impies, pour eux le Christ avait produit plusieurs paraboles disant :  Si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu, Jean 3:3. Et, à moins de vous convertir et de devenir comme des petits enfants, vous ne pourrez recevoir le royaume de Dieu, Luc 18:17, même s'ils étaient peints blanc des pieds à la tête, comme des murailles blanchies, ils étaient quand même infâmes, corrompus, aveugles et nus ; par conséquent, l'affliction fut souvent prononcée contre eux ; pour tout leur zèle, et leur  profession du Christ et des paroles des Apôtres.

Par conséquent, voici mon conseil pour vous qui êtes à l'état d'inconverti, éloignés de Dieu, et brouillés dans votre esprit de l'alliance de vie, et qui avez un quelconque désir en vous de retourner vers le Seigneur qui vous a fait, afin qu'Il puisse vous sauver à tout jamais de la chaleur de Sa colère : mettez fin à vos propres paroles, de vos oeuvres, et de vos voies, et ne soyez point prompt à courir avant que votre Créateur ne vous guide par la main, dans la lumière de Sa vérité, avec laquelle le Christ vous a éclairé, Jean 1:9, qui brille dans votre coeur sombre, 2 Cor 4:6. Donc ne demeurez pas dans les ténèbres, mais recevez la lumière de la vie, Jean 8:12. Écoutez Sa voix ; Lui qui se tient à votre porte et qui frappe, et qui voudrais que vous Le receviez en votre coeur, qui est Son trône, sur lequel Il doit s'asseoir en tant que Roi, s'Il vous accueille un jour sous Sa protection avec Lui. Là, Il doit produire la volonté du Père en vous, dans le but de vous purifier entièrement le corps, l'âme et l'esprit, sans laquelle vous ne serez jamais un vase d'honneur pour Dieu afin de publier Sa louange et Sa gloire sur Terre. Il doit oeuvrer Sa justice en vous, de Sa main droite qui doit vous couvrir pour toujours ; et vous devez être crucifiés sur Sa croix, de toutes vos justices et injustices personnelles, qui ressortent de la semence de l'inimitié, dans laquelle Dieu n'éprouve aucun plaisir. Avant que vous connaissiez la paix de Dieu, qui surpasse tout entendement, pour garder votre coeur et votre esprit. Vous reconnaitrez la véracité de tout ceci au jour de votre visitation, toutefois, les faux prophètes pourraient vous persuader du contraire ; ce qui vous décevra au jour de la terrible indignation du Seigneur, quand chacun recevra la récompense selon ses oeuvres. Ce sont là des choses difficiles à dire, à vous qui vivez dans la plénitude des délices et plaisirs de la chair, de vous dire de mourir à votre propre justice et injustice avant de venir vivre pour Dieu. C'est pour vous une coupe amère, que vous devez boire volontairement avant de goûter  la coupe de la bénédiction qui est la communion du Sang du Christ, 1 Cor 10:16. Vous devez souffrir avec Lui qui mourut sur la croix avant que vous connassiez la vertue de Sa ressurection ; vous devez vous départir du vieil homme et de ses oeuvres, avant de revêtir l'homme nouveau, Éph 4:22-24. Vous devez faire disparaitre le vieux levain de l'impureté,et la vieille bouteille doit être brisée avant de garder un festin de pains sans levain 1 Cor 5:7-8, comme une Pâque pour le Seigneur.

Ce sont là les pas du troupeaux, dans lesquels vous devez marcher avant que la justice de Christ soit votre. Vous devez vous procurer la Vériter avecla perte de tousd ce qui est contraire à Elle, si jamais vous l'achetez vraiment, afin qu'Elle soit à vous pour toujours. Ceci est la Parole du Seigneur qui vous est adressé, qui doit s'accomplir en vous ou sur nvous. Qu'aucun homme ne vous séduise, par de vaines paroles de la part de ceux qui vous disent, Dieu vous voit non pas tels que vous êtes dans le péché,mais tels que vous êtes en Christ. Ô pauvre misérables dupes ! en fait ceci est la tromperie de l'injustice, qui voudraient faire en sorte que Dieu soit aussi injuste qu'eux-mêmes, pour voir l'homme en Christ, alors qu'Il ne l'est pas ; mais plutôt dans le péché et la transgression. Ne prêtez pas attention à ces mensonges vaniteux, par crainte d'abandonner vos propre miséricordes pour toujours. Car c'est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion, Éph 5:6, Col 3:6. Celui qui dit au méchant : Tu es juste ! Les peuples le maudissent, les nations le maudissent. Pro 24:24. Je dis, Dieu vous voit tels que vous êtes ; et Il ne vous justifiera pas dans vos péchés, Il ne vous tiendra pas non plus pour innocent de vos transgressions, mais Il brisera la tête de Ses ennemis, le crâne chevelu de ceux qui marchent dans leurs iniquités. Psa 68:21. Par conséquent retournez, retournez au Seigneur par une vive repentance, et baisez le fils, de peur qu'il ne s'irrite, Et que vous ne périssiez dans votre voie, Car sa colère est prompte à s'enflammer. Heureux tous ceux qui se confient en lui ! Psa 2:12.

J'ai été informé par le Seigneur de mettre ceci devant tous ceux qui sont toujours à Babylone et en Egypte, afin qu'ils puissent fuir et échapper à leurs péchés, par crainte qu'ils aient part fléaux, tel qu'il est écrit dans, Apo 18:4, car l'heure de son jugement est venu, et l'exécution s'ensuivra rapidement, abandonnant le méchant sans branche ni racine.

Par conséquent que vos rires se change en deuils, et votre joie en fardeau, car Dieu a pris la vengeance pour vêtement, et Il se couvre de la jalousie comme d'un manteau. Ésa 59:17 ; et à présent, aucune chose impur ne pourra se tenir devant Lui. Hurlez, vous les chênes de Bashân, et vous les cèdres du Liban, le Seigneur a mis Sa hache à vos racines, et votre grandeur ainsi que votre force doivent tomber par terre. Vos fruits ont été les fruits de Sodome, et vos vignes ont été les vignes de Gomorrhe ; vous avez longtemps encombrés la terre, allant jusqu'à ce qu'elle soit dégouté de vous, et prête à vous vomir ; par conséquent inclinez-vous devant le Dieu Tout Puissant de Jacob, avant qu'Il ne vous retranche, et vous jette dans les flammes de Sa jalousie pour toujours. Tremblez en présence de Celui qui accomplit Sa parole. Il est le Dieu de toute la terre, et devant Lui les nations sont comme une goutte d'un seau, Ésa 40:15, Lui qui a mesuré les eaux dans le creux de sa main, Pris les dimensions des cieux avec la paume, Et ramassé la poussière de la terre dans un tiers de mesure. Qui a pesé les montagnes au crochet, Et les collines à la balance, Ésa 40:12. Il rendra à chaque hommes selon le fruit de leurs oeuvres ; Par conséquent, tandis qu'il vous reste un peu de temps, prisez-le, par crainte que que le jour de votre visitation ne soit passé, et que le jour du Seigneur viennne comme un voleur dans la nuit., 1 Thes 5:2.

Ceux qui s'en remettent à leurs propres cerveaux pleureront et se lamenteront ; il y aura une grande douleur. La Voix du Seigneur 3/04/08

Si ceux qui entendent veulent obéir, leur progression sera immédiate
. La Voix du Seigneur 3/4/08

Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété,
au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu,
lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses,
afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine,
en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise,
2 Pierre 1:4

Voici le chemin, marchez-y ! Ésaïe 30:21

Tu me feras connaître le sentier de la vie ;
Il y a d'abondantes joies devant ta face,
Des délices éternelles à ta droite.
Psa 16:11


Il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent ! Héb.11:6

Je ne te délaisserai point, et je ne t'abandonnerai point. Héb 13:5

Pour plus de détails au sujet de comment recevoir la puissance transformatrice de Dieu, incluant la souffrance nécéssaire de la croix, voyez : Comment Bénéficier de la Puissance Transformatrice de Dieu.

La volonté du Père c'est d'avoir des fils, des fils qui l'aiment, des fils qui sonty éprouvés, testés, fidèles, purs et saints ; des fils qu'Il peut aimer, des fils sur lesquels Il peut faire pleuvoir ses dons et ses trésors, des fils avec qui Il peut se partager, des fils qui font Sa volonté sur la terre comme au ciel - et ainsi pour toujours.

La raison d'être de ce site internet est de montrer comment être 
libéré du péché
en bénéficiant de la puissance transformatrice de Dieu par la croix,
menant à l'union avec Dieu dans son Royaume