La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Jean 17

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 [Ce Chapitre (Jean 17) avec Jean 14 sont deux des plus grands chapitres de la Bible pour décrire le véritable espoir et les bonnes nouvelles que Jésus est venu prêcher.]

 1 Jésus dit ces choses, et leva ses yeux au ciel, et dit : Père, l'heure est venue ; glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie,

 2  comme tu lui as donné autorité sur toute chair, afin que, quant à tout ce que tu lui as donné, il leur donne la vie éternelle.

 3 Et c'est ici la vie éternelle, qu'ils te connaissent seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ.

 4 Moi, je t'ai glorifié sur la terre, j'ai achevé l'oeuvre que tu m'as donnée à faire ;

 5 et maintenant glorifie-moi, toi, Père, auprès de toi-même, de la gloire que j'avais auprès de toi avant que le monde fût.

 6 J'ai manifesté ton nom aux hommes que tu m'as donnés du monde ; ils étaient à toi, et tu me les as donnés ; et ils ont gardé ta parole.

 7 Maintenant ils ont connu que tout ce que tu m'as donné vient de toi ;

 8 car je leur ai donné les paroles que tu m'as données, et ils les ont gardés [dans leurs coeurs] ; et ils ont vraiment connu que je suis sorti d'auprès de toi, et ils ont cru que toi tu m'as envoyé.

 9  Moi, je fais des demandes pour eux ; je ne fais pas de demandes pour le monde, mais pour ceux que tu m'as donnés, parce qu'ils sont à toi

 10 (et tout ce qui est à moi, est à toi ; et ce qui est à toi est à moi), et je suis glorifié en eux.

 11 Et je suis plus dans le monde, et ceux-ci sont dans le monde, et moi, je viens à toi. Père saint, garde-les en ton nom que tu m'as donné, afin qu'ils soient un comme nous.

 12 Quand j'étais avec eux, moi je les gardais en ton nom ; j'ai gardé ceux que tu m'as donnés, et aucun d'entre eux n'est perdu, sinon le fils de perdition, afin que l'écriture fût accomplie.

 13 Et maintenant je viens à toi, et je dis ces choses dans le monde, afin qu'ils aient ma joie accomplie en eux-mêmes. [Richard Claridge, l'un des remarquables premiers Quakers, a profondément écrit : « Le réel bonheur de l'homme consiste à être réellement religieux, ou saint, selon notre mesure, comme Dieu est saint ; car la sainteté et le bonheur sont si proches l'une de l'autre, que l'un ne peut être, ou subsister, sans l'autre. La sainteté c'est le début du bonheur, et le bonheur c'est la sainteté dans la perfection. » Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Une vue a développé que le bonheur et la sainteté sont séparables. »]

 14 Moi, je leur ai donné ta parole, et le monde les a haïs, parce qu'ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde.

 15 Je ne te prie pas pour que tu les ôtes du monde, mais pour que tu les protèges du mal.1 [Votre vie et votre conscience se trouvent dans les cieux, mais vous êtes toujours sur la terre à servir le Seigneur. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Vous pouvez vivre dans le ciel et marcher encore la terre. Je viendrai encore pour les élus ; je serai leurs couronnes pour les conduire et les guider. »]

 16 Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde.

 17 Sanctifie-les [rend-les saint, purifie-les, consacre-les] par la vérité ; ta parole est la vérité.

 18 Comme tu m'as envoyé dans le monde, moi aussi je les ai envoyés dans le monde.

 19 Et moi, je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu'eux aussi soient sanctifiés [devenu saints, purifiés, consacrés] par la vérité.2

 20 Or je prie non seulement seulement pour ceux-ci, mais aussi pour ceux qui croiront en moi par leur parole [enseignement] ;

 21 afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi ; afin qu'eux aussi soient un en nous,3 afin que le monde croie que toi tu m'as envoyé.

 22 Et la gloire que tu m'as donnée, moi, je la leur ai donnée, afin qu'ils soient un, comme nous, nous sommes un ;

 23  moi en eux, et toi en moi ;4 afin qu'ils soient rendu parfaits en un, et que le monde connaisse que toi tu m'as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m'as aimé.

 24 Père, je veux, que ceux que tu m'as donnés, soient aussi avec moi là où je suis,afin qu'ils voient ma gloire,5 que tu m'as donnée ; car tu m'as aimé avant la fondation du monde. [Ceci s'applique à tous ses disciples, d'autrefois et d'aujourd'hui ; cela fait référence à être traduit dans le royaume des Cieux, et à être relevés avec Christ pour s'asseoir dans les lieux célestes en Christ ; pourtant ils ne sont pas ôtés du monde (verset 15 ci-dessus), physiquement ; leur conscience et leur vue sont dans la paix du ciel, voyant la terre de loin, (un immense golfe spirituel), à travers les yeux de Dieu. Si quelqu'un me sert, qu'il me suive ; et où je suis, moi, là aussi sera mon serviteur. Jean 12:26. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Vous pouvez vivre dans le ciel et marcher encore la terre. Je viendrai encore pour les élus ; je serai leurs couronnes pour les conduire et les guider. » George Fox a été traduit dans le paradis ; puis tout en vivant dans le paradis, il a continué à servir le Seigneur sur la terre.]

 25 Père juste ; -et le monde ne t'a pas connu, mais moi je t'ai connu ; et ceux-ci ont connu que toi tu m'as envoyé.

 26 Et je leur ai fait connaître ton nom, et je le leur ferai connaître, afin que l'amour dont tu m'as aimé soit en eux, et moi en eux.6


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 Jésus prie le Père lors du dernier repas, demandant au Père de raire en sorte que ses disciples ainsi que tous ceux qui croient en Lui à cause d'eux(20), non pas de les ôter du monde, mais de les protéger du mal(15), de les sanctifier [les rendre saint] (17), qu'ils soient un avec Christ et le Père (21,), et qu'ils ne fassent qu'un entre eux(21,22), qu'ils soient glorifiés tout comme Jésus(23), pour être glorifiés aussi comme Jésus (23), pour être avec Jésus dans les cieux pour voir Sa gloire (24), pour recevoir l'amour donné à Jésus par le Père(26), afin d'avoir Jésus en eux. Tout comme Jésus est un avec le Père, ses disciples ensembles seront un, et un avec Christ et le Père(21), [cadet, mais jusqu'à Dieu]. Évidemment ces promesses sont adressées à ces Chrétiens matures qui sont à la conclusion de leur apostolat ; ils ont crucifié leurs convoitises et leurs désirs sur la croix intérieure du renoncement à soi-même. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Vous pouvez vivre dans le ciel et marcher encore la terre. Je viendrai encore pour les élus ; je serai leurs couronnes pour les conduire et les guider. »

2 Être sanctifié par la Vérité, ce qui signifie être rendu saint. Jésus a dit, Sanctifie-les par la vérité ; ta parole est la vérité (17). Jésus parle de la Parole de Vérité entendu de l'intérieur d'un homme, la parole qui demeure à l'intérieur du coeur d'un homme. La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton coeur, [afin que tu puisses l'entendre et lui obéir], c'est la parole de la foi, laquelle nous prêchons. Rom 10:8. Ainsi la foi vient en entendant, et en entendant par la parole de Dieu. Rom 10:17. Comment un jeune homme rendra-t-il pure sa voie ? Ce sera en prenant garde et en veillant à ta parole [qui me parle]... J'ai caché ta parole [tes commandement prononcés]dans mon coeur, afin que je ne pèche pas contre toi. Psa 119:9,11. N'ôte pas entièrement de ma bouche la parole de la vérité ; car je me suis attendu à tes jugements. Psa 119:43. et Maris, aimez vos propres femmes, comme aussi le Christ a aimé l'assemblée et s'est livré lui-même pour elle, afin qu'il la sanctifiât, en la purifiant par le lavage d'eau par la parole ; Éph 5:25-26. et Déjà vous êtes purs, à cause de [par] la parole que je vous ai annoncée. Jean 15:3 (Ainsi, en écoutant Sa parole de l'intérieur de votre coeur, et en Lui obéissant, vous êtes lavés et sanctifiés).

3 afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi ; afin qu'eux aussi soient un en nous, afin que le monde croie que toi tu m'as envoyé. Jean 17:21. Ceci est l'union des saints [jusqu'à, mais junior] avec Christ et Dieu. Moi en eux, et toi en moi ; afin qu'ils soient rendu parfaits en un, Jean 17:23.

Alors, allons-nous aspirons à être Dieu ? Absolument pas ! ! ! ! Nous aspirons à être comme Dieu, d'être pieux, d'être pur, pour être gentil, d'être miséricordieux, pour être droiture [rectitude] ; et quand nous sommes droiture [rectitude], Dieu nous dit tout à dire et nous ordonne de tout faire. Nous voulons devenir un instrument apte à être utilisé par lui, mais certainement pas un double de lui. Non, nous ne voulons pas être Dieu ; nous avons eu une durée de vie de l'échec étant notre propre dieu. C'était promesse initiale du diable à Eve : « vous serez comme Dieu, connaissant le bien et le mal » ; et nous avons eu trop de vie par notre propre volonté, notre propre esprit charnel, notre propre imagination mal, notre conduite, dans les temps passés, dans les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et des pensées de notre entendement, marchions selon les voies de ce monde, selon le prince de la puissance de l'air [Satan]. NON, nous voulons faire la volonté de Dieupour faire sa volonté sur la terre comme elle est faite au ciel, suivant les ordres, Jésus suivant. Nous détestons et la méfiance de notre propre volonté. Nous voulons servir Dieu, tout comme votre doigt fonctionne selon votre volonté, sauf que nous voulons être un autre de ses doigts opérés par Lui. Nous voulons représenter le seul et unique Dieu ; et pour lui représenter, nous devons être comme lui, tandis que junior à lui.

Nous voulons le contraire de devenir Dieu ; nous voulons devenir complètement dirigé par Dieu, donc devenons esclaves de la droiture, esclaves de la perfection, esclaves de l'amour parfait, esclaves de la gentillesse, esclaves de la miséricorde, esclaves de la bonté, esclaves de l'humilité, esclaves de la fidélité, esclaves de la sainteté, esclaves de la paix, esclaves de la sagesse, esclaves de la gloire, esclaves de la puissance, et esclaves de la vertu ; comme des serviteurs dont les paroles et les actions sont toujours parfaites, vertueuses, aimables, miséricordieuses, sages, pures, saintes, et véritables. Comme des esclaves de la perfection et de la droiture, nous aspirons à avoir un enthousiasme sans bornes, une joie indiscible, une paix au-delà de la compréhension, une confiance perpétuelle, et des plaisirs à Sa droite pour toujours — c'est à ceci que nous sommes appelés. (Y a t-il une autre espérance comparable ?) Ayant donc ces promesses, bien-aimés, nettoyons-nous nous-mêmes de toute souillure de la chair et de l'esprit, perfectionnant la sainteté dans la crainte de Dieu. 2 Cor 7:1.  Car nous sommes devenus participants de Christ, si nous retenons ferme le commencement de notre assurance jusqu'à la fin. Heb 3:14.

4 Moi en eux, et toi en moi ; afin qu'ils soient rendu parfaits en un, Jean 17:23

Ces promesses vont au-delà de l'habilitée de la plupart des hommes à entendre, comprendre, et croire ; pourtant ici, elles sont clairement demandées par Jésus, et nous savons bien que toutes les prières de Jésus ont incontestablement été accordées. Ceci est la bonne nouvelle que Jésus est venu prêché — l'accessibilité du rétablissement la l'image de dieu, de l'homme perdu dans le jardin, mais même au delà de cela —à l'union avec Dieu, traduit dans le Royaume des Cieux en eux et autour d'eux, de leur vivant sur terre.

5 que là où moi je suis, ils y soient aussi avec moi. Jésus a dit la même chose dans le Chapitre 12. Si quelqu'un me sert, qu'il me suive ; et où je suis, moi, là aussi sera mon serviteur. Jean 12:26. Ceci est pour ses disciples pour être avec lui, en sa compagnie, dans le Royaume des yeux, tandis qu vivant sur la terre et pour toujours. Ceci pour être traduit dans le Royaume des Cieux parce que Dieu nous a délivré du pouvoir des ténèbres, et nous a traduit dans le royaume de son cher Fils ; pour être participant de l'héritage des saints dans la lumière. Col 1:12-13, lumière dans laquelle nous avons la fraternité avec les autres saints, et avec le Père et le Fils. 1 Jean 1:3,7. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Vous pouvez vivre dans le ciel et marcher encore la terre. Je viendrai encore pour les élus ; je serai leurs couronnes pour les conduire et les guider. »

Traduits dans le Royaume pour être avec Jésus, mais demeurant toujours sur la Terre(15) : comment ? Lorsque vous êtes traduit dans le Royaume des Cieux, comme l'étaient Paul et les autres, votre vue et votre conscience ne sont plus dans la dimension de ce monde physique. L'Apôtre Paul nous aide à comprendre le Royaume de Dieu qui est parmi nous et en nous, écrit dans le Livre des Actes de la Bible : Dieu.. n'est pas loin de chacun de nous. En effet, «c'est en lui que nous avons la vie, le mouvement et l'être », (Actes 17:27-28) - mais nous n'en sommes pas conscient, parce que nous vivons dans une dimension physique moins élevée. La dimension physique partage le même espace tout comme les autres dimensions qui sont plus élevée ; Il y a un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tout, et partout, et en nous tous. Éph 4:6. Entrer dans le Royaume de Dieu qui est parmi nous et en nous, c'est être dramatiquement traduit dans la dimension spirituelle de la conscience et de la vue, en union avec Christ et Dieu, mais marchant sur terre par la lumière de Dieu. Le monde s'en va de notre vu une fois que le Royaume est entré. Paul a dit : Nous ne marchons plus par la vue, mais par la foi obéissante, alors que l'Esprit de Dieu nous commande et nous conduit. Jésus demanda au Père de ne pas ôter ses fidèles du monde, mais il demanda qu'ils soient avec lui, pour voir sa gloire ; aussi nous marchons sur la terre, mais notre vue se trouve dans le Royaume des Cieux.

Voici, provenant de son Journal, le témoignage chrétien merveilleusement inspirant et sans précédent de George Fox d'être transporté dans le paradis, le Royaume :

Je vis aussi les montagnes brûlés ainsi que les décombres, les chemins tortueux et raboteux être redressés et aplanis afin que le Seigneur puisse venir en son tabernacle. Ces choses se trouvent dans le coeur de l’homme ; mais, de parler de ces choses qui se trouvent à l'intérieur, semblait étrange aux rudes, aux malhonnêtes et aux montagneux.  Néanmoins, le Seigneur a dit : « Oh terre, écoute la parole du Seigneur ! »

* Toute vallée sera comblée, Toute montagne et toute colline seront abaissées ; Ce qui est tortueux sera redressé, Et les chemins raboteux seront aplanis. Luc 3:5

.......
« Maintenant, j'arrivai en esprit, à travers l’épée flamboyante,* dans le paradis de Dieu. Toutes choses étaient nouvelles, et toute la création avait une autre odeur, différente d’auparavant, au-delà de ce que les mots peuvent exprimer.  Je ne connaissais rien à part la pureté, l'innocence et la droiture, étant renouvelé à l’image de Dieu par Christ Jésus. De sorte que j'en arrivais à l’état d’Adam, comme il était avant sa chute.  La création m’était ouverte ; et il me fut montré comment chaque chose avait reçu un nom, correspondant chacun à leur nature et vertu. Je me demandais si je devais pratiquer la médecine pour le bien de l’humanité, voyant que la nature et les vertus des créatures m’étaient ouvertes par le Seigneur. Mais je fus immédiatement enlevé dans l’esprit, pour voir dans un autre état ou un état plus constant que celui d'Adam dans son innocence, même dans un état en Jésus-Christ, qui ne devrais jamais faillir.** Et le Seigneur me montra, que ceux qui lui étaient fidèles, dans la puissance et la lumière du Christ, devraient en arriver à cet état dans lequel Adam se trouvait avant la chute. Dans lequel les oeuvres admirables de la création, et les vertus de celle-ci doivent être connues, à travers les ouvertures de cette parole divine de sagesse et de puissance par laquelle ils furent crées. Le Seigneur me conduisit dans de grandes choses, et de merveilleuses profondeurs me furent ouvertes, au-delà de ce que les mots peuvent déclarer ; mais comme les gens en viennent à l'assujettissement, et grandissent dans l’image et la puissance du tout-puissant, ils peuvent recevoir la parole de sagesse qui ouvre toutes choses, et en arriver à connaître l’unité cachée dans l’Être-Éternel. »

*Ainsi il [Dieu]chassa l'homme [Adam et Eve hors du Paradis, du Jardin d'Éden], et plaça à l'orient du jardin d'Éden les chérubins et une épée flamboyante qui tournaient dans tous les sens, pour garder le chemin de l’arbre de vie. Gen 3:24

**Il y a deux étapes dans la perfection à travers la grâce de Christ : 1er) être élevé à l'état de perfection d'Adam et Eve dans le paradis, mais toujours susceptible de tomber dans la tentation, et 2e) être élevé à l'état d'union, une perfection éternelle, qui est incapable de tomber dans le péché ou dans la tentation. Stephen Crisp, un autre éminent premier Quaker, a écrit davantage sur ces deux étapes de la perfection :

Car vous savez tandis que le vase est remplit de colère, d'envie, ou d'injustice de toute sorte, ceux là ne sont pas encore prêt à ce que la gloire de Dieu brille en eux. Quand cela est enlevé par le jugement ; et que Sion est libérée de l'oppression, alors la créature retourne à Dieu, un vase pur dans la droiture qui était avant la chute. Ainsi un homme ou une femme peut venir à l'état qu'adam était avant sa chute, un état sans péché. Il ne nvont pas contre un tel jugement de Dieu, mais ils ont la paix avec Dieu, et la fraternité à l'intérieur de ce qui est pur, avant que le péché et la transgression ne furent. Ceux qui viennent à cet état, peuvent être piégés à nouveau ; comme l'a été Eve, et s'ils ne surveillent pas, ils pourraient être piégés à nouveau ; mais si ceux-là sont fidèles à la puissance qui les a racheté du péché, et que dans la puissance ils résistent à la tentation, alors ceux-là reçoivent le sceau de la vie éternelle en Christ Jésus, qui ne faillira jamais, même s'il était tenté, et viennent à un établissement en celui qui ne change jamais.

.......
« De plus, le Seigneur Dieu me laissa voir, quand je fus élevé à son image en droiture et en sainteté, et à l'état de paradis de Dieu comment Adam avait été fait comme une âme vivante ; et aussi à la stature de Christ, le mystère qui avait été caché depuis des âges et des générations ; ces choses sont difficiles à exprimer, et ne peuvent être supportées par plusieurs. Car de toutes les sectes de la (soi- disante) chrétienté avec qui j’ai parlé, je n’ai trouvé personne qui pouvait supporter de se faire dire que quiconque pouvait grandir à la perfection d’Adam, (ce qui est dans l'image de Dieu et de la droiture et sainteté dans lequel se trouvait Adam avant la chute), qui était propre, pur, et sans péché comme il l’était. Par conséquent, comment pourraient-ils être capables de supporter d'entendre dire que quiconque devrait grandir spirituellement à la mesure de la stature de la plénitude du Christ ; quand cela les effraie d’entendre que quiconque parviendra, pendant qu’il est sur la terre, à la même puissance et le même esprit qu'avaient les prophètes et les apôtres. Même si c'est la vérité absolue, que personne ne peut comprendre les écrits des apôtres correctement sans le même Esprit par lequel ils furent écrits.

 Le Seigneur Dieu me révéla par son pouvoir invisible, comment « chaque homme était illuminé par la lumière divine du Christ. Je la vis briller travers tous, et que ceux qui croyaient en elle sortaient de la condamnation pour aller vers la lumière de vie, et devenaient ses enfants ; mais ceux qui la détestaient, et ne croyaient pas en elle, se trouvaient condamnés par celle-ci, même s’ils faisaient profession du Christ. Je vis ceci, dans les pures ouvertures de la lumière sans l’aide d’aucun homme ; je ne savais pas non plus ou la trouver dans les écritures ; même si après, en sondant les écritures, je la trouvai. Car je vis dans cette lumière et cet esprit qui existait déjà avant que les écritures soient données, et qui conduisirent les saints hommes de Dieu à les donner, afin que tous arrivent à cet esprit, s’ils voulaient connaître Dieu ou le Christ, ou les écritures correctement, cet esprit par lequel furent enseignés et conduit ceux qui les apportèrent. »

Et ceci provient des écrit d'un autre Quaker du tout début, William Dewsbury : (écrit en 1655)

En ce jour et heure de tentation, j'ai témoigné que sont accomplies en moi ces écritures de la condition de Paul, dans lesquelles il se plaignait comme j'avais alors fait. Je trouvai la loi dans mes membres, luttant contre la loi de ma pensée, de sorte que lorsque je voudrais faire le bien, le mal était présent en moi ; le sens duquel m'amena à crier, « Misérable homme que je suis, qui me délivrera de ce corps de cette mort ? » Comme je criais au Seigneur, de me libérer de ce fardeau sous lequel je gémissais ; la parole du seigneur vint à moi, disant, « Ma grâce te suffit; Je vais te délivrer. » Et par la puissance de cette parole, je fus armé de patience pour attendre dans son conseille ; gémissant sous le corps du péché dans le jour et l'heure de la tentation, jusqu'à ce qu'il plût au Seigneur de manifester sa puissance pour me libérer, ceci se passa en l'an 1651.

Ainsi par la juste loi de l'Esprit de vie en Christ Jésus, J'étais et je suis libéré du corps du péché et de la mort ; et à travers ces grandes tribulations, mes vêtements sont lavés et blanchit dans le sang de l'agneau, qui m'a conduit dans la nouvelle Jérusalem, là où ceux qui se livrent à l'abomination et au mensonge ne peuvent entrer, mais seulement ceux dont le nom est écrit dans le livre de vie de l'agneau. Ici à présent mon âme se nourrit de l'arbre de vie, duquel je fus si longtemps affamé et assoiffé, et qui se trouve dans le Paradis de Dieu. Ici il n'y a plus d'anathème ni de nuit ; mais le Seigneur Dieu ainsi que l'agneaux sont ma Lumière et ma vie pour toujours et à jamais ! Et je témoigne que je suis régénéré et né de nouveau de la semence immortelle, et que j'ai été participant de la première résurrection, sur laquelle la seconde mort n'a aucun pouvoir.

Et cela je le déclare à tous les habitants de l'Angleterre, et à tous ceux qui demeurent sur la terre, que Dieu seul est l'enseignant de Son peuple. Il a donné à chacun une mesure de Sa grâce, qui est la lumière qui vient de Christ. Elle vérifie et réprouve pour le péché, dans le secret du coeur et de la conscience. Tous ceux qui attendent dans cette lumière, qui vient de Christ, et qui est la grâce gratuite de Dieu, car la puissance de Jésus Christ pour détruire le péché et pour les guider dans l'obéissance à la lumière, viendra pour connaître le seul vrai Dieu et Père dans la lumière en Christ Jésus, qui est le chemin menant à Lui. Ceci je le témoigne à tous les fils des hommes, quece n'est pas par la lettre des Écritures que je suis parvenu à la connaissance de la vie éternelle, ni en entendant les hommes parler du nom de Dieu. Je suis parvenu à la véritable connaissance des Écritures et du repos éternel duquel elles témoignent en Christ, par l'inspiration de l'Esprit de Jésus, le lion de la tribus de Judas, qui seul est trouvé digne d'ouvrir les sceaux du livre.

Dewsbury parle ici clairement : 1) de sa souffrance sous le fardeau du péché, 2) d'avoir vécu la grande tribulation, 3) d'avoir été libéré du péché, 4) Christ qui est ressuscité en Lui, 5) d'être traduit dans le Royaume de Dieu, 6) d'être dans la Nouvelle Jérusalem, et 7) de s'être nourrit à l'arbre de vie qui est dans le paradis, (royaume), de Dieu. Ainsi, toutes les promesses des Écritures, il témoigne comme ayant été accomplies.

6 afin que l'amour dont tu m'as aimé soit en eux, et moi en eux. Le même amour que le Père a accordé à Jésus, est donné aux véritables croyants, et Jésus est aussi en eux. Dieu est amour. Nous savons qu'Il a donné une quantité infinie d'amour à Jésus ; maintenant Jésus a demandé au Père de faire de même pour Ses véritables croyants. Ce sont là les preuves d'être un véritable fidèle de Jésus :

Et Paul nous a dit que l'amour était le plus grand de tous les dons.

Ici ce sont les promesses de l'union avec Christ et le Père, l'union avec tous les autres disciples, et afin d'être dans les cieux de notre vivant — pour avoir la communion dans l'Esprit avec le Père, le Fils, et les autres saints qui ont été rendu parfait dans le passé. Une fois que vous avez saisie les véritables promesses, le véritable espoir, le véritable évangile — alors toutes les écritures commenceront à prendre leur sens, à prendre tout leur sens, sans avoir à écarter celles qui énumèrent les exclusions et la nécessité d'être lavé, de la purification, de la perfection, et de la sainteté.

Et comment ces promesses se réalisent-elles ? Comment peut-on être lavés du péché ? Comment le coeur d'une personne est-il purifié ? Comment devenez-vous capable d'une union avec le saint, le pur, le parfait Jésus en tant que partie intégrale de Son corps sous le contrôle de Sa tête ? Bienheureux sont ceux qui écoutent la parole de Dieu [dans ton coeur] et qui la gardent [pratique, obéissent]. Luc 11:28 ; en étant obéissant à la parole de vérité, entendu ; les paroles que je vous dis sont esprit et elles sont vie. Jean 6:63. En s'attendant à Dieu, humblement, en écoutant silencieusement tous ce qu'Il souhaite vous enseigner ou commander. En entendant. En marchant dans une soumission totale aux commandes. Faites cela et vous êtes lavés de tous les péchés par le sang de Jésus, votre coeur est purifié par la foi, votre votre âme est purifiée par l'obéissance à sa parole de vérité. La foi c'est d'entendre la parole de Dieu qui vous est adressée, et en croyant qu'Elle est prononcée par Dieu, et en obéissant aux commandements que vous avez entendu. attendre, veiller, écouter, entendre, obéir... attendre, veiller, écouter, entendre, obéir..... chercher, écouter, obéir.

Jean décrit ce processus de purification dans sa lettre 1 Jean :

mais si nous marchons dans la lumière, comme lui-même est dans la lumière, nous avons communion les uns avec les autres,
et le sang de Jésus Christ son Fils nous nettoie [purifie] de tout péché. 1 Jean 1:7

Jean dans les prochains versets explique comment le sang de Christ nous purifie de tous les péchés. Il a dit :

Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous.
(Nous commençons en tant que pécheurs, avant d'être nettoyés.)
Si nous ne nions pas nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous nettoyer [purifier] de toute iniquité. (toute iniquité est péché)
Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous le faisons menteur et sa parole n'est pas en nous. 1 Jean 1:8-10, 5:17


Quand vous examinez ces versets au lieu des versets avant et après les trois mentionnés ci-dessus :
Avec la foi nous allons vers la Lumière (Jésus) pour écouter et surveiller silencieusement, espérant la purification par Son sang et Sa grâce.
Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, n'ayant aucune humilité, et ne recherchant aucune aide, la vérité n'est point en nous.
Quand Il (la Lumière) nous montre nos péchés et que nous ne les nions pas, Il nous pardonnera et nous purifiera.
Mais, si quand Il (la Lumière) nous montre nos péchés, et si nous déclarons être sans les péchés qu'Il nous a montrés,
pensant qu'Il n'est point la Vérité, pensant que celui qu'on entend est un menteur, nous ne recevons aucune aide de sa part ;
et Sa Parole manque d'être plantée dans nos coeurs, pour qu'elle puisse nous contrôler dans le futur.
Ainsi nous avons rejeté Christ comme un menteur et nous avons démontré notre haine envers Lui, Jean 3:19-20.
Mais si nous acceptons Sa conviction comme étant la Vérité, Il nous pardonne, nous nettoie du péché, Sa Parole reste dans nos coeurs pour nous garder du péché.

C'est ainsi que nous sommes nettoyés des péchés jusqu'à ce que nous soyons propres et purifiés. Nous croyons ce que la lumière nous montre, et que que la Lumière c'est Christ.
Nous croyons en Jésus dans la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. Jean 1:7-9

Ce n'est pas assez de croire que Jésus est le Fils de Dieu, né d'une vierge, et ressuscité des morts.
Nous devons croire que ce qu'Il dit est la vérité et alors agir sur cela.
La foi sans les oeuvres d'aimables obéissance à Dieu est morte. Jacques 2:20, Gal 5:6

Jésus nous a aussi dit de « croire dans la lumière de sorte que vous puissiez être des enfants de la lumière ». Jean 12:36
Ce n'est pas assez de croire qu'il y a une Lumière, nous devons croire ce que nous montre la lumière et ce qu'elle nous dit comme étant vrai, et alors agir sur cela.

C'est par la grâce à travers la foi que nous sommes sauvés, (libérés de tous les péchés).
En s'attendant à Dieu, nous recevons les enseignements de la grâce, les convictions de la grâce, et l'enlèvement du péché par la grâce, se terminant par notre salut par grâce.

Jean dans les versets suivants continue :

Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point.
Et si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste..
Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier..
Si nous gardons ses commandements, par là nous savons que nous l'avons connu.
Celui qui dit : Je l'ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n'est point en lui.
Mais quiconque garde sa parole, [obéi aux commandes du Seigneur qui lui sont parlées] en lui l'amour de Dieu est véritablement rendu parfait :
par cela nous savons que nous sommes en lui. Celui qui dit demeurer en lui, doit lui-même aussi marcher comme lui a marché. 1 Jean 2:1-6


Commençant comme des petits enfants siprituels, si nous obéissons à la Parole que nous l'entendons nous dire ou ce qu'il nous montre dans la lumière,
(Jésus étant la Lumière et la Parole), et si nous demeurons en Lui, nous sommes de la vérité et nous savons que nous sommes en Lui.
et l'Amour de Dieu est rendu parfait en nous, résultant du fait que nous marchons comme Jésus a marché, dans l'amour et la vérité.
Nous progressons de petits enfants, pour devenir de jeunes hommes qui avons vaincu le malin, pour ainsi devenir des Pères dans la vérité ;
nous grandissons jusqu'à l'homme parfait, à la mesure de la stature de la plénitude de Christ. Éph 4:13

Jean continue :

Quiconque a cette espérance en lui, se purifie, comme lui [Jésus] est pur.1 Jean 3:3
Quiconque commet le péché, commet aussi l'illégalité ; car le péché c'est l'illégalité. 1 Jean 3:4
Et vous savez qu'Il apparait pour ôter nos péchés ; et il n'y a point de péché en Lui. 1 Jean3:5
Quiconque demeure en lui ne pèche pas ; quiconque pèche ne l'a pas vu, et ne l'a pas connu. 1 Jean 3:6
C'est pour ceci que le Fils de Dieu est révélé [en nous], afin qu'il détruise [en nous] les oeuvres [le péché] du diable. 1 Jean 3:8
Le but du Fils est de détruire le diable et ses oeuvres [le péché] en nous - si nous allons à Lui.
Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, car la semence de Dieu [Christ] demeure en lui,
et il ne peut pas pécher, parce qu'il est né de Dieu. 1 Jean 3:9

Et Sa semence [Christ] ce sont les paroles qu'Il a implanté dans votre coeur, les paroles que vous L'avez entendu, Lui, vous dire, la Parole de Dieu. Luc 8:15

Les paroles sont implantées dans votre coeur, formant Christ à l'intérieur de vous, jusqu'à ce qu'il soit pleinement formé et ressuscité en vous.

Ces paroles que nous L'entendons Lui, nous dire, sont implantées dans notre coeur, Jacques 1:21 ;
et ces paroles que nous L'entendons, Lui, nous dire, sont Esprit et elles nous transmettent la vie de Dieu, Jean 6:63 ;
cette vie de Dieu c'est Christ, Jean 1:5, 14:6, de sorte que Christ est formé en vous, Gal 4:19

Jusqu'à ce que finalement Christ soit pleinement formé et réellement ressuscité en vous. 2 Cor 4:14,Col 2:11-12,3:1, Éph 2:5-6, Rom 8:11, Gal 2:20
Vous voyez alors Christ, la gloire de Dieu, apparaître dans votre coeur et Le témoignez, Lui, vous apportant votre salut et la vie éternelle.

Provenant de la parole du Seigneur à l'intérieur :« Nous allons à Lui, et il fait pleuvoir l'aide sur nous ; bien faire cet exercice de Dieu purifie ceux qui le font. »

Les faux prophètes prennent 1 Jean 1:8 hors de son contexte : Si nous prétendons être sans péché, nous nous trompons nous-mêmes et la vérité n'est pas en nous, et dire cela prouve que personne ne peut être sans péchés ; ignorant les nouvelles déclarations et ignorant le contexte du processus de purification comme étant référencé. Pour être purifié vous devez avoir péché pour commencé, ou la purification n'est même pas nécessaire. Jean fait référence au péché qui doit être détruit, et non transporté jusqu'à la tombe.

Voilà comment tuer (faire mourir, priver de pouvoir) les mauvais désirs rôdant dans vos membres la fornication, l'impureté, les affections déréglées, la mauvaise convoitise de la chair, et la cupidité, qui est de l'idolâtrie ; (la déification de soi et des autres choses crées au lieu de Dieu). Col 3:5.

Beaucoup d'écritures prouvent que l'évangile de Dieu c'est de détruire le péché, et et plusieurs autres montres que e péché a été détruit. Voir Comment Recevoir la Puissance Transformatrice de Dieu pour plus au sujet de la destruction du péché sans vous.

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre