La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Luc 12:33-34

Afficher le chapitre et les notes   

 33 Vendez ce que vous possédez, et donnez-le aux pauvres ; faites-vous des bourses qui ne vieillissent pas, un trésor qui ne défaille pas, dans les cieux, d'où le voleur n'approche pas, et où la teigne ne détruit pas ;

 34 car là où est votre trésor, là sera aussi votre coeur.4

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

4 Vendez ce que vous possédez, et donnez-le aux pauvres ; faites-vous des bourses qui ne vieillissent pas, un trésor qui ne défaille pas, dans les cieux, d'où le voleur n'approche pas, et où la teigne ne détruit pas ; car là où est votre trésor, là sera aussi votre coeur. Car là où est votre trésor, là aussi sera votre coeur aussi. Nous devons vendre des biens que nous n'avons pas besoin et donner le produit aux pauvres. Jésus nous dit pourquoi : « car là où est votre trésor, là sera aussi votre coeur. » Si nous dépendons de nos les possessions terrestres excès pour notre sécurité, notre coeur est trop attaché à eux, et trésor terrestre est soumise à perte ; mais si nous donnons notre plus aux pauvres, sachant que nous posons un trésor éternel et inépuisable dans les cieux, alors notre coeur est dans les cieux. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

Les actes de gentillesse peuvent être à nos conjoints, les enfants, les collègues de travail dans notre profession, les voisins, les étrangers — quiconque a besoin d'un peu d'aide. Remarquerez le terme « au hasard » dans le message ci-dessus. Au hasard est le contraire de systématique, programmé, continu, périodique, etc. Pourquoi ? De sorte que vous ne deviendrez pas si occupés de vos efforts que vous perdez le foyer nécessaire de rechercher Dieu avec tout votre coeur ; et chercher, c'est s'asseoir, attendre, veilier, écouter et obéir. Les actes de gentillesse incluent donner aux pauvres ; donc, avec notre excès, nous répondons en secret avec gentillesse à ceux qui sont dans le besoin qui se présentent devant nous ; et / ou nous pouvons soutenir financièrement les organismes de bienfaisance ; mais nous ne prenons pas une cause qui absorbe notre temps. Jusqu'à ce que Jésus apparaisse dans votre cœur pour vous guider et apporter votre Salut, ignorer tous les messages que l'ordre ou vous encourager à passer un temps loin d'attendre sur le Seigneur.

Remarquerez les mots « au hasard » dans le message ci-dessus. Au hasard est le contraire de systématique, programmé, continu, périodique, etc. Pourquoi ? De sorte que vous ne deviendrez pas si occupés de vos efforts que vous perdez le foyer nécessaire de rechercher Dieu avec tout votre coeur ; et chercher, c'est s'asseoir, attendre, veilier, écouter et obéir. Donc, avec notre excès, nous répondons en secret avec gentillesse à ceux qui sont dans le besoin qui se présentent devant nous ; et / ou nous pouvons soutenir financièrement les organismes de bienfaisance ; mais nous ne prenons pas une cause qui absorbe notre temps. Jusqu'à ce que Jésus apparaisse dans votre cœur pour vous guider et apporter votre Salut, ignorer tous les messages que l'ordre ou vous encourager à passer un temps loin d'attendre sur le Seigneur.

Nous satisfaisons ces besoins rencontrés au hasard seulement si nous avons des fonds excès de pour les satisfaire; et si possible, nous devrions limiter nos propres dépenses, de sorte que nous ayons des fonds excès de disponibles — en d'autres termes, nous devrions toujours maintenir des économies afin de pouvoir répondre aux besoins que nous rencontrons au hasard. En plus d'être en mesure de répondre aux besoins de gentillesse rencontrés au hasard, le bon sens financier consiste également à maintenir des économies pour répondre aux périodes de chômage et dépenses imprévues nécessaires à notre propre vie ; donc, nous ne donnons pas de fonds du coussin nécessaire. De plus, si nous sommes un propriétaire d'entreprise, nous maintenons également des économies importantes pour que notre entreprise puisse survivre et/ou s'adapter s'il y a un ralentissement de la demande ou une crise qui réduit nos revenus ; nous ne donnons pas de fonds du coussin d'épargne nécessaire.

Nous devons distribuer librement le surplus de nos biens et argent. Nous devons toujours pourvoir aux besoins de notre famille et rencontrer nos obligations ; Le Seigneur veut que nous continuions à bien faire cela. Mais ce que nous avons au-delà de nos besoins, nous avons besoin de le distribuer aux pauvres, que ce soit directement ou par des oeuvres de charités qui assistent tout particulièrement les pauvres. Nous devons vendre tous les biens que nous n'avons pas besoin, et en donner le revenu aux pauvres.

Les archives des nombreux Premiers Quakers, hommes et femmes de ce site, qui sont purifiés, et qui demeurent dans Royaume, avaient des maisons, des chevaux, des chariots, des fermes, des entreprises, etc. Il est clair qu'ils n'avaient pas vendu ce qu'ils possédaient pour devenir pauvres ; mais ils distribuaient aussi aux pauvres et à ceux dans le besoin, en particulier aux compagnons Chrétiens, mais aussi à la population en générale. Vous ne pouvez pas garder votre excédent, sans partager avec ceux qui manquent des nécessités pour vivre — les pauvres, cela n'inclut pas de donner aux sectes ou la dîme. Ce qui est mal c'est d'avoir de l'excédent, bien au-delà de ce qu'il vous faut pour vivre, tout en sachant qu'il y a quelque part des gens, qui sont dans le besoin des nécessités de la vie sans même contribuer à leur secours. Peut-être avez-vous besoin de regarder au-delà des frontières de votre propre pays pour trouver ces gens et/ou aumônes avec de véritables besoins. Mais il y a des besoins partout dans le tiers-monde pour contribuer à rendre la vie possible. (Notez ! Gens dans le besoin, n'inclut pas ceux qui refusent de prendre un travail disponible et qui choisissent de solliciter l'aumône, prétendant être dans le besoin.)

Nous devons être prêt à abandonner tout ce qu'Il demande. Il ne doit y avoir rien en réserve dont on ne puisse se séparer. Ces choses que nous devons nous débarrasser dans le but de progressser, le Seigneur nous demandera de nous en défaire. Mais la plupart des choses perdront de l'importance à mesure que nous nous approcheront de Dieu. Venant de la Parole de Dieu à l'intérieur : « Quelles que soient les commandes de Dieu, que ce soit de mourir sur la croix, nous obéissons ; qu'importe que l'on soit financièrement à l'étroit, que cela affecte notre réputation, ou que ce soit ruineux. »

_______________________________________