La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Malachie 3

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 Voici, j'envoie mon messager, et il préparera le chemin devant moi ; et le Seigneur que vous cherchez viendra soudain à son temple, et le messager de l'alliance en qui vous prenez plaisir, —voici, il vient, dit l'Éternel des armées.

 2 Mais qui supportera le jour de sa venue, et qui subsistera lorsqu'il apparaîtra ? Car il est comme un feu d'affineur, et comme la potasse des foulons.

 3 Et il s'assiéra comme celui qui affine et purifie l'argent ; et il purifiera les fils de Lévi [les Sacrificateurs], et les affinera comme l'or et comme l'argent, et ils apporteront à l'Éternel une offrande en justice.

 4 Alors l'offrande de Juda et de Jérusalem sera agréable à l'Éternel, comme aux jours anciens, et comme aux années d'autrefois.

 5 Et je m'approcherai de vous en jugement, et je serai un prompt témoin contre les magiciens et contre les adultères, et contre ceux qui jurent faussement, et contre ceux qui oppriment le mercenaire quant à son salaire, ou la veuve et l'orphelin, et qui font fléchir le droit de l'étranger, et ne me craignent pas, dit l'Éternel des armées.

 6 Car moi, l'Éternel, je ne change pas ; et vous, fils de Jacob, vous n'êtes pas consumés.

 7 Dès les jours de vos pères, vous vous êtes détournés de mes statuts, et vous ne les avez pas gardés. Revenez à moi, et je reviendrai à vous, dit l'Éternel des armées. Et vous dites : En quoi retournerons-nous ?

 8 Un homme frustrera-t-il Dieu ? Toutefois, vous me frustrez, et vous dites : En quoi te frustrons-nous ? Dans les dîmes et dans les offrandes élevées.

 9 Vous êtes chargés de malédiction, et vous me frustrez toujours, vous, la nation tout entière.

 10 Apportez toutes les dîmes à la maison du trésor, afin qu'il y ait de la nourriture dans ma maison,1 et éprouvez-moi par ce moyen, dit l'Éternel des armées, si je ne vous ouvre pas les écluses des cieux, et ne verse pas sur vous la bénédiction, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus assez de place.

 11 Et je tancerai en votre faveur celui qui dévore, afin qu'il ne détruise pas pour vous le fruit du sol, et que, pour vous, la vigne ne soit pas stérile, dans la campagne, dit l'Éternel des armées.

 12 Et toutes les nations vous diront bienheureux, car vous serez un pays de délices, dit l'Éternel des armées.

 13 Vos paroles ont été fortes contre moi, dit l'Éternel ; et vous dites : Qu'avons-nous dit contre toi ?

 14 Vous dites : C'est en vain qu'on sert Dieu, et quel profit y a-t-il à ce que nous fassions l'acquit de la charge qu'il nous a confiée, et que nous marchions dans le deuil devant l'Éternel des armées.

 15 Et maintenant, nous tenons pour heureux les orgueilleux ; ceux même qui pratiquent la méchanceté sont établis ; même ils tentent Dieu et sont délivrés.

 16 Alors ceux qui craignent l'Éternel ont parlé l'un à l'autre, et l'Éternel a été attentif et a entendu, et un livre de souvenir a été écrit devant lui pour ceux qui craignent l'Éternel, et pour ceux qui méditent sur son nom.2 [Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Bénit sont ceux qui entendent la parole de Dieu et qui obéissent. Être silencieux c'est la préparation. Pensez sur le nom de Jésus tout en cherchant après le Seigneur.]

 17 Et ils seront à moi, mon trésor particulier, dit l'Éternel des armées, au jour que je ferai ; et je les épargnerai comme un homme épargne son fils qui le sert.

 18 Alors vous reviendrez, et vous ferez la différence entre le juste et le méchant, entre celui qui sert Dieu et celui qui ne le sert pas.


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 La dîme était une ordonnance devant être perçue par le sacerdoce Lévitique. Lorsque Jésus s'est offert Lui-même à la mort, Il est devenu sacrificateur pour toujours, annulant la prêtrise Lévite et ses ordonnances. La dîme c'est mort, comme il est déclaré clairement dans Hébreux 7. Ceux qui citent ces versets de la dîme sont de faux-prophètes, convoitant votre argent. Voici les multiples fausses suppositions de la dîme :

  1. Le sacerdoce Lévitique est le seul sacerdoce qui est commandé par Dieu pour la perception du dixième du produit de la terre.
    Le sacerdoce d'avant ou d'après n'avait pas de tel commandement. Pour être sacrificateur et percevoir la dîme, vous deviez être un descendant de Lévi.
  2. La terre limite la dîme au grain, bétail, huile, fruit, etc. - le produit de la terre. Dieu a distribué la terre à toutes les
    tribus Juives sauf aux Lévites ; donc une portion de la production de la terre fut commandée pour les Lévites, et pour subvenir aux pauvres
    .
  3. Les dîmes étaient perçues par les prêtres Lévites seulement, à un endroit spécifiquement désigné et choisi par le Seigneur.
  4. Puisque le produit était de la nourriture, le peuple devait manger la nourriture avec leurs enfants, serviteurs, et tout Lévites vivant dans les limites de leurs terres, avec actions de grâce et réjouissance dans le Seigneur ;
    et cette célébration de repas d'action de grâce devait être mangé dans un lieu spécifiquement choisi par le Seigneur.
  5. Après la célébration du repas du Seigneur, tout surplus devait être rangé dans un entrepôt, où l'endroit était aussi choisi par le Seigneur,
    pour être ensuite distribué par les Lévites aux étrangers, à la veuve, et à l'orphelin- comme provisions pour venir en aide aux pauvres.
  6. L'argent ne faisait pas parti de la dîme - à une exception. Si la distance de l'endroit choisi par le Seigneur était trop loin pour voyager avec une offrande de nourriture, la nourriture servant à la dîme était alors vendu pour de l'argent. Alors la personne devant voyager vers l'endroit avec l'argent pouvait acheter quelque nourriture qu'il appréciait plus particulièrement, et ainsi manger la nourriture en célébration comme dans l'exemple#4 ci-dessus.
  7. LE PLUS IMPORTANT : Christ a éliminé et abolit le sacerdoce Lévitique. Il est devenu le nouveau Sacrificateur. Ainsi le commandement donné au Sacrificateur Lévites fut éliminé. Christ a éliminé la dîme, tout comme Il a établi la nouvelle alliance .
    L'écriture qui appuie l'élimination de la dîme est Hébreux 7

    Vous reniez le Sacerdoce de Christ si vous continuez à payer la dîme.

Hébreux 7: Commençant au verset 1

Car ce Melchisédek, roi de Salem, sacrificateur du Dieu Très-haut, qui alla au-devant d'Abraham lorsqu'il revenait de la défaite des rois, et qui le bénit, auquel aussi Abraham donna pour part la dîme de tout, premièrement, étant interprété roi de justice, et puis aussi roi de Salem, c'est-à-dire roi de paix ; sans père, sans mère, sans généalogie, n'ayant ni commencement de jours, ni fin de vie, mais assimilé au Fils de Dieu, demeure sacrificateur à perpétuité.

Mais considérez combien grand était celui à qui même Abraham donna une dîme du butin, lui le patriarche. Maintenant la loi exige que les descendants de Lévi qui deviennent sacrificateurs, de prélever un dixième au peuple —cela à partir de leur famille — même si leur famille est issue de la descendance d'Abraham. Cet homme, [Melchisédek] n'a cependant pas de trace de descendance avec Lévi, pourtant il préleva le dixième à Abraham et le bénit, lui qui avait les promesses. Et sans doute le moindre [Abraham] est bénit par le plus grand [Melchisédek]. Dans ce cas, [Lévites] le dixième est collecté par ceux qui meurent ; mais dans l'autre cas, par celui qui est déclaré comme étant vivant[Melchisédek était vivant à tout jamais, sans père ni mère naturel, une similitude avec le Christ à venir]. On pourrait même dire que Lévi, qui perçoit la dîme, paya la dîme à travers Abraham, car lorsque Melchisédek rencontra Abraham, Lévi était toujours dans les reins de son ancêtre.

Jésus Comme Melchisédek

Si donc la perfection avait été possible par le sacerdoce Lévitique,—car c'est sur ce sacerdoce que repose la loi donnée au peuple, -qu'était-il encore besoin qu'il parût un autre sacrificateur selon l'ordre de Melchisédek, [Christ] et non selon l'ordre d'Aaron ? Car, le sacerdoce étant changé, nécessairement aussi il y a un changement de loi. En effet, celui de qui ces choses sont dites appartient à une autre tribu, [Christ ne descendait pas de Lévi, plutôt de Juda] dont aucun membre n'a fait le service de l'autel. Car il est notoire que notre Seigneur est sorti de Juda, tribu dont Moïse n'a rien dit pour ce qui concerne le sacerdoce. Cela devient plus évident encore, quand il paraît un autre sacrificateur à la ressemblance de Melchisédek, institué, non d'après la loi d'une ordonnance charnelle, mais selon la puissance d'une vie impérissable. Car ce témoignage lui est rendu : « Tu es sacrificateur pour toujours Selon l'ordre de Melchisédek. »   

Il y a ainsi abolition d'une ordonnance antérieure [incluant les dîmes ordonné à être perçues par les Lévites qui, furent abolis comme prêtres] à cause de son impuissance et de son inutilité (car la loi n'a rien amené à la perfection), et introduction d'une meilleure espérance, par laquelle nous nous approchons de DieuEt, comme cela n'a pas eu lieu sans serment ! car, tandis que les Lévites sont devenus sacrificateurs sans serment, Jésus l'est devenu avec serment par celui qui lui a dit : Le Seigneur a juré, et il ne se repentira pas : « Tu es sacrificateur pour toujours, Selon l'ordre de Melchisédek. » Jésus est par cela même le garant d'une alliance plus excellente. [qui remplace l'ancienne alliance et qui dure à tout jamais]

De plus, il y a eu des sacrificateurs en grand nombre, parce que la mort les empêchait d'être permanents ; Mais lui, parce qu'il demeure éternellement, possède un sacerdoce qui n'est pas transmissible. C'est aussi pour cela qu'il peut sauver parfaitement ceux qui s'approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur.

Il nous convenait, en effet, d'avoir un souverain sacrificateur comme lui, saint, innocent, sans tache, séparé des pécheurs, et plus élevé que les cieux. qui n'a pas besoin, comme les souverains sacrificateurs, d'offrir chaque jour des sacrifices, d'abord pour ses propres péchés, ensuite pour ceux du peuple, -car ceci, il l'a fait une fois pour toutes en s'offrant lui-même. En effet, la loi établit souverains sacrificateurs des hommes sujets à la faiblesse ; [les anciens Grand-Sacrificateurs, les Lévites avec leurs dîmes] mais la parole du serment qui a été fait après la loi établit le Fils, [le nouveau Grand-Sacrificateur qui abolit le sacerdoce Lévitique] qui est parfait pour l'éternité.

Hébreux 7: Fin

La dîme mourut avec la résurrection de Christ. Christ est le nouveau prêtre. Remplaçant le sacerdoce Lévitique - pour lequel les dîmes furent commandées. De percevoir la dîme est de renier le sacerdoce de Christ.

N'importe quel ministre qui demande de l'argent, même autre que les dîmes, est un faux-prophète et viole les commandements de Jésus et Pierre comme répété par Paul. Mais en temps que Chrétiens, nous sommes appelés à être généreux, sans limite de dix pour cent, pour ceux dans le besoin, particulièrement les pauvres. Cela n'inclut pas un pasteur pauvre demandant des dîmes ; car prétendre qu'il possède une telle autorité, démontre qu'il est soit non-qualifié, ignorant, enseignant aveugle - ou pire, malhonnête. Dans n'importe quel cas, vous devriez vous dissocier immédiatement de quiconque voulant percevoir des dîmes. Et reconnaissez que vous serez condamnés pour avoir supporté un tel faux-ministère. Donnez aux pauvres, non à la religion ; (dix pour cent est bon, mais donnez tout ce que vous pouvez aux pauvres), pour plus sur ceci, voyez Jésus Veut Vous Enseigner Lui-même.

2 Un livre de souvenir a été écrit devant lui pour ceux qui craignent l'ÉTERNEL, et pour ceux qui méditent sur son nom. Méditez sur le nom de Jésus. Le Nom de Jésus est une des trois sources de la puissance de Dieu pour vous purifier par Sa grâce :

Les trois sont nécessaires pour atteindre le salut. Vous devez croire que la pureté et la sainteté sont possibles à atteindre à travers la grâce de Dieu et la croix interne du renoncement de soi. Vous devez demeurer dans la croix par le renoncement de soi, et à travers être assis en silence, s'attendant au Seigneur, écoutant pour Ses commandements, et ensuite en obéissant à chaque commandement moral que vous entendez.

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre