La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Romains 13:11

Afficher le chapitre et les notes   

 11 Et encore ceci : connaissant le temps, que c'est déjà l'heure de nous réveiller du sommeil, car maintenant le salut est plus près que lorsque nous avons premièrement cru :3

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

3 La croyance n'équivaut pas le salut ; Paul le dit ainsi dans le verset 11: car maintenant le salut est plus près que lorsque nous avons premièrement cru. Paul le dit à plusieurs reprises dans ses lettres aux croyants dans les églises :

Le travail est de porter la croix intérieure du renoncement à soi-même à travers le temps. De rechercher, écouter, entendre et obéir — fait partie de la croix.
(C'est une croix pour  votre esprit de vous asseoir silencieusement, dans l'attente de la voix du Seigneur ; votre esprit voudrait plutôt planifier des choses astucieuses que vous pourriez dire plus tard aux autres.)

Pierre répète aussi le même message que le salut ce n'est pas juste le salut ou la croix, mais le salut c'est plutôt la fin du voyage de l'obéissance par la foi qui requiert la croissance :

Le salut survient lorsque vous expérimentez la grâce de Dieu (Christ) que l'on vous apporte, lorsque Christ détruit l'esprit égoïste en vous par l'Esprit de Sa bouche et par l'éclat de Sa venue, lorsqu'Il écrase la tête de Satan sous vos pieds.

La foi n'est pas instantané, c'est un processus de travail qui produit de la croissance qui est à partager dans la nature divine. Comme Pierre nous instruit : par lesquelles il nous a donné les très grandes et précieuses promesses, afin que par elles vous participiez de la nature divine, ayant échappé à la corruption qui est dans le monde par la convoitise.

pour cette même raison aussi, y apportant tout empressement, joignez à votre foi, la vertu ; et à la vertu, la connaissance ;
et à la connaissance, la tempérance ; et à la tempérance, la patience ; et à la patience, la piété ;
et à la piété, l'affection fraternelle, et à l'affection fraternelle, l'amour ;
car, si ces choses sont en vous et y abondent, elles font que vous ne serez pas oisifs ni stériles pour ce qui regarde la connaissance de notre Seigneur Jésus Christ ; 2 Pierre 1:4-8.

_______________________________________