La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Romains 2:1

Afficher le chapitre et les notes   

 1 Vous penseriez que ce seul chapitre instillerait assez de doute pour faire taire ceux qui courent en nous disant qu'il n'y a pas de péché et qu'il n'y a pas de loi pour ceux qui croient en Jésus. il déclare très clairement qu'un homme doit se repentir ; que s'il commet le mal, ou qu'il désobéi à la vérité, ou qu'il désobéi à la droiture, que cet homme souffrira l'affliction, la détresse, la colère de Dieu, l'indignation de Dieu ; et que tous les hommes sont jugés d'après leurs oeuvres ; Et Dieu n'a aucune partialité pour aucun homme. Celui-ci décrit le vrai, l'équitable, le juste, le saint Dieu des jugements justes, impartial — non pas le dieu de la chrétienté qui soi-disant démontre de la partialité, excusant les croyants privilégiés qui croient en Jésus, tandis qu'ils condamnent les autres. Provenant de la parole du Seigneur à l'intérieur : « Êtes-vous d'accord avec tous ceux qui, dans leur arrogance ont déclaré que Dieu excuse le mal dans les croyants ? Cela n'est pas juste, mais ils ne s'en soucient pas. Par leur affichage évident du péché, Les Chrétiens ont amené mon nom à être blasphémé parmi le peuple. Ces gens ne me représentent plus ; ils ont causé une grande indignation. »

Les derniers chapitres et versets de l'Épître aux Romains que la chrétienté maintien, comme leur soi-disant christianisme, n'entrent pas en conflit avec les versets de ce chapitre ; mais l'interprétation qu'en fait la chrétienté de ceux-ci, entre complètement en conflit avec ce chapitre. Toutes les Écritures sont compatible, et si vous devez ignorer certaines Écritures pour en croire une en particulier, alors votre croyance est erronée. Mais si la chrétienté admettait qu'ils ne peuvent pas résoudre tous les versets dans in Bible, alors ils admettraient qu' ils sont des guides aveugles, conduisant leurs milliards de fidèles dans le fossé. Ces versets mal interprétés de l'Épître aux Romains sont expliqués, (voir le commentaire et la note en bas de page pour chaque verset en question), comment ils sont compatible avec ce chapitre. Mais premièrement lisez ce chapitre attentivement ; il s'agit de la simple ligne que Paul a tracé dans le sable, définissant le péché et ses conséquences pour tous les hommes, avant de discuter de certains sujets vraiment complexes, sur le salut, le péché, la foi, et la loi. Paul a écrit aux Chrétiens vraiment mûrs qui avaient déjà été libérés du péché, dont les coeurs avaient été circoncis, et qui étaient dans l'attente pour l'union finale avec Christ, afin qu'ils soient sanctifiés et rendu parfaits pour toujours, protégés pour ne plus jamais retomber dans le péché.

Aux Chrétiens qui lisez le chapitre ci-dessous, entendez, portez attention, ouvrez votre coeur à la vérité ; ne soyez pas comme ceux décrits par Ézéchiel : Et voici, tu es pour eux comme un très joli chant de quelqu'un qui a une agréable voix, et qui joue bien d’un instrument ; car ils entendent tes paroles, mais ils ne les mettent pas en pratique [ils n'obéissent pas]. Ézé 33:32

 1 C'est pourquoi tu es inexcusable, ô homme, qui que tu sois qui juges ; car en ce que tu juges autrui, tu te condamnes toi-même, puisque toi qui juges, tu commets les mêmes choses.1

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 Ne juge pas, pour ne pas être jugé. Ceci ne veut pas dire que vous ne pouvez pas juger de ce qu'est un mauvais comportement vs. un bon comportement ; ceci ne veut pas dire que vous ne pouvez pas juger une doctrine qui est dans l'erreur vs. une doctrine saine. Ceci signifie que vous n'êtes pas sensé critiquer quelqu'un d'autre en particulier parce que votre critique passe un jugement sur quelqu'un d'autre. Ceci ne signifie pas que vous ne devez pas écrire ou parler de quelque chose qui soit généralement faux, d'un mensonge, d'une erreur, ou du péché ; cela signifie seulement que vous ne devez pas critiquer quelqu'un en particulier. Lorsque vous possédez en vous suffisamment de l'Esprit de Dieu, il se pourrait que vous puissiez être incités par des paroles venant de Dieu à passer un jugement sur une personne en particulier ; mais à ce moment là ce ne serait pas vous qui jugeriez, ce serait Dieu. Tout comme Jésus ne jugeait pas Lui-même : Je ne puis rien faire, moi, de moi-même ; je juge selon ce que j'entends, Jean 5:30... les choses que je parle, je parle tout comme le Père me dit parler. Jean 12:49-50... Le Fils ne peut rien faire de lui-même, à moins qu'il ne voie faire une chose au Père, car quelque chose que celui-ci fasse, cela, le Fils aussi de même le fait. Jean 5:19.

La raison pour laquelle vous ne pouvez pas critiquer les autres c'est parce que chaque homme a un enchevêtrement de problèmes, et seul le Seigneur sait quel problème il doit traiter avec un homme et dans quel ordre. Il se peut que vous puissiez voir un problème qui est apparent, mais vous ne pouvez voir les nombreux autres qui ne le sont pas ; il est probable qu'il y ait d'autres problèmes qui nécessitent d'être abordés et dont ont doit se repentir premièrement, avant que le problème que vous voyez puisse être traité. Seul le Seigneur sait dans quel ordre il faut aborder ces problèmes dans chaque hommes, et il n'y a que le Seigneur qui peut donner à un homme la force de changer. Alors, tant que vous n'êtes pas poussés par l'Esprit de Dieu pour savoir exactement quoi dire, et quand le dire, et jusqu'à ce que l'Esprit du Seigneur soit prêt à transmettre la force à cet homme, toute critique est totalement inefficace. Lorsque vous critiquez les autres vous ne faites qu'endurcir leur coeur à l'écoute des véritables jugements de Dieu, et de ce fait vous encourez la condamnation proportionnellement aux problèmes que vous causez. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Ne jamais critiquer un individu ou une organisation, peu importe que les critiques puissent être méritées. »

Vous devez prêter une attention particulière à ne pas juger une personne étrangère à l'Église ; par Paul : Qui es-tu, toi qui juges un serviteur d'autrui ? S'il se tient debout, ou s'il tombe, cela regarde son maître. Mais il se tiendra debout, car le Seigneur a le pouvoir de l'affermir. Rom 14:4. Mais ceux qui font partie de l'Église, vous êtes censés ne pas vous associer avec ceux qui démontrent un dérèglement continue : mais, maintenant, je vous ai écrit que, si quelqu'un appelé frère est fornicateur, ou avare, ou idolâtre, ou outrageux, ou ivrogne, ou ravisseur, vous n'ayez pas de commerce avec lui, que nous ne mangiez pas même avec un tel homme. 1 Cor 5:11. Et le Seigneur nous dit comment on doit traiter avec une personne dans l'église qui pèche : ils sont censés être avertis par un, puis avertis par deux ou trois, puis censurés par tous le corps de croyants, - et s'ils faillissent à se repentir de leurs erreurs, ils sont censés être exclus et bannit, Mat 18:15-17.

_______________________________________