La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Romains 3

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 Quel est donc l'avantage du Juif, ou quel est le profit de la circoncision ?

 2 -Grand de toute manière, et d'abord en ce que les oracles [paroles]de Dieu leur ont été confiés.

 3 Quoi donc ? Si quelques-uns n'ont pas cru, leur incrédulité annulera-t-elle la fidélité de Dieu ?

 4 Qu'ainsi n'advienne[non] ! mais que Dieu soit vrai et tout homme menteur, selon ce qui est écrit : « En sorte que tu sois justifié dans tes paroles, et que tu aies gain de cause quand tu es jugé. »

 5 Mais si notre injustice constate la droiture de Dieu, que dirons-nous ? Dieu est-il injuste quand il donne cours à la colère ? -Je parle selon l'homme.

 6 Qu'ainsi n'advienne ! puisqu' alors, comment Dieu jugera-t-il le monde ?

 7 Car si la vérité de Dieu dans mon mensonge a abondé pour sa gloire, pourquoi moi aussi suis-je encore jugé comme pécheur ?

 8 Et non, comme nous sommes calomnieusement accusés et que quelques-uns prétendent que nous disons : Faisons du mal, afin qu'arrive le bien ? -desquels le jugement est juste.

 9 Quoi donc ? Sommes-nous plus excellents ? Nullement. Car nous avons ci-devant accusé et Juifs et Grecs d'être tous sous le péché, selon qu'il est écrit :

 10 Il n'y a point de juste, non pas même un seul ; [Il y avait fois en Israël quand aucune personne était juste et il y a des moments où il n'y a pas un homme juste sur la terre entière. Mais évidemment, Noé était droit, Moïse était droit, es prophètes de Dieu étaient droits, les Apôtres avec des dizaines de milliers de leur église primitive étaient droits et des dizaines de milliers des premiers Quakers étaient droits. De tous les hommes droits dans les écritures, ce qui suit est une liste partielle : Job, Enoch, Noé, Moïse, Samuel, Josué, Josaphat, Néhémie, Debora, Élie, Élisée, Isaïe, Jérémie, Ézéchiel, Daniel, Zacharie, Osée, Élisabeth, Ézéchias, Asa, David, etc.]

 11 il n'y a personne qui ait de l'intelligence, il n'y a personne qui recherche Dieu ; [Il y avait fois en Israël lorsque le moyen à la recherche de Dieu avait été perdu et il y a des moments aucune personne sur toute la terre est à la recherche de Dieu correctement.]

 12 ils se sont tous détournés, ils se sont tous ensemble rendus inutiles ; il n'y en a aucun qui exerce la bonté, il n'y en a pas même un seul ; [Il y avait fois en Israël quand personne ne fait du bien et il y a des moments où personne ne fait du bien sur la terre entière.]

 13 c'est un sépulcre ouvert que leur gosier ; ils ont frauduleusement usé de leurs langues ; il y a du venin d'aspic sous leurs lèvres ;

 14 et leur bouche est pleine de malédiction et d'amertume ;

 15 leurs pieds sont rapides pour verser le sang ;

 16 la destruction et la misère sont dans leurs voies,

 17 et ils n'ont point connu la voie de la paix ;

 18  il n'y a point de crainte de Dieu devant leurs yeux ».1

 19 Or nous savons que tout ce que la loi dit, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit coupable devant Dieu.

 20 C'est pourquoi nulle chair ne sera justifiée devant lui par des oeuvres de loi, car par la loi est la connaissance du péché.

 21 Mais maintenant, sans loi, la droiture de Dieu est manifestée, témoignage lui étant rendu par la loi et par les prophètes ;

 22 Même la droiture de Dieu, qui est par la foi de Jésus Christ envers tous, et sur tous ceux qui croient ;2 car il n'y a pas de différence. [Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Seule la foi-qui-libère transmet la droiture. » Il y a une droiture imputée qui est reçue quand la nature pécheresse été crucifée ; la fin de l'imputation et la possession de la droiture de Christ se produisent lorsque vous êtes nées de nouveau et que vous entrez en union avec Lui. Tout deux s'obtiennent pas une foi opérationnelle, l'obéissante foi à l'intérieur du coeur, l'évidence de la croyance.]

 23 Car tous ont péché et n'atteignent pas la gloire de Dieu,

 24 étant justifiés gratuitement par sa grâce, par la rédemption qui est en Christ Jésus, [La grâce est un processus d'enseignement, purifiant qui résulte dans la rédemption de tout péché et de pureté, Tit 2:11-14: — la grâce n'est pas la grâce instantané, et bon marché que la Chrétienté a imaginé — la grâce imaginaire produit la droiture imaginaire et la justification imaginaire. Nous ne sommes pas instantanément justifiés Car nous, à travers l'Esprit, attendons l’espérance de la droiture par la foi, Gal 5:5, alors que nous cherchons à être justifiés en Christ. Gal 2:17. Puisque la justification se fait à travers la rédemption qui se produit à la pleine possession de l'Esprit, après que vous ayez ezpérimenté d'être scellés avec l'Esprit de la promesse, ainsi la justification se fait longtemps après que vous ayez premièrement cru.]

 25 lequel Dieu a établi pour être une propitiation par la foi en son sang, afin de déclarer sa droiture pour la rémission des péchés qui sont passés, selon la patience de Dieu ;

 26 afin de déclarer, dis-je, maintenant sa droiture, afin qu’il soit reconnu juste, et justifiant celui qui croit en Jésus. [Dieu justifie celui qui croit en Jésus, mais pas instantanément : à travers l'Esprit, attendons l’espérance de la droiture par la foi. Gal 5:5, en cherchant à être justifiés en Christ. Gal 2:17. Nous sommes justifiés, rachetés, et purifiés en même temps par la grâce de Dieu à travers notre foi en entendant et en obéissant ; la grâce nous enseigne ce à quoi renoncer et comment vivre dans la droiture et la piété, nous rachetant de toute iniquité et nous purifiant, Tit 2:11-14 — ainsi nous devenons justifiés, pas avant.]

 27 Où donc est la vantardise ? Elle a été exclue. Par quelle loi ? Celle des oeuvres ? Non, mais par la loi de la foi ;

 28 car nous concluons que l'homme est justifié par la foi, sans oeuvres de loi.3 [La foi ne consiste pas à croire en Jésus basé sur les événements historiques de la Bible ; ça c'est une foi Biblique. La foi c'est d'entendre la parole de Dieu, qui est Jésus, de l'intérieur de votre coeur, car la foi est le don de Dieu et elle est crée par révélation venant de Jésus Christ ; la foi intérieure justifie ; la foi intérieure purifie. Entendre Jésus vous parler une fois ne vous justifie pas ; vous devez continuer à entendre et à obéir jusqu'à ce que votre nature pécheresse soit crucifiée. Nous à être justifiés. De plus, vous êtes sous la loi intérieure sur le coeur de chaque homme, que comprend le noyau moral de la loi mosaïque, comme comme pédagogue jusqu'à ce que la foi soit venue, Gal 3:25, Gal 5:18. La foi qui libère de la Loi vient avec la réception du fruit de l'Esprit, contre laquelle il n'y a pas de Loi. Gal 5:22-23. Vous êtes libre parce que vous marchez dans l'amour, marchant selon la Loi de l'Esprit de Vie en Christ Jésus.

Il y a une énorme différence entre les oeuvres de la Loi (sacrifices, circoncision, dîme, jours, aliments, etc.), et d'essayer de se conformer avec le noyau moral des commandements, (ne pas voler, ne pas mentir, ne pas tuer, ne pas commettre adultère, ne pas convoiter, aimer votre prochain, etc.). Les oeuvres de la loi sont vaines, mais se détourner du mal est toujours essentiel. La Chrétienté vous dit incorrectement que même les commandements moraux qui est la loi dans le coeur de tous les hommes, sont vains. Ignorez-vous, frères, (car je parle à gens qui entendent ce que c'est que la loi,) que la loi a autorité sur l'homme aussi longtemps qu'il vit ? Romains 7:1. Jusqu'à ce que vous perdiez votre vie en crucifiant votre nature pécheresse et votre esprit charnel, vous êtes toujours en vie et toujours soumis à la loi morale. Paul a dit dans Gal 5:18, si (et lorsque) vous êtes conduit (incités, ordonnés, commandés) par l'Esprit, vous n'êtes plus sous la Loi. Jusqu'à ce que vous soyez sous le contrôle du Saint-Esprit, la loi intérieure sur le coeur de chaque homme, que comprend le noyau moral de la loi mosaïque, est votre pédagogue, nous rappelant nos points faibles et nous motivant à aller à Dieu pour changer. La chrétienté voudrait que vous ignoriez le pédagogue essentiel qui conduit à la véritable foi opérationnelle.

George Fox a écrit, au sujet de lorsque vous êtes justifiés: « un croyant qui est justifié est une nouvelle créature, est passé de la mort qui est survenu par le péché, et vient pour entrer dans son repos, où il n'y a pas de péché. Celui qui est la sanctification, est la justification, et alors par leur sanctification ils sont justifiés ; c'est un seul et même, qui sanctifie, justifie. »]

 29 Dieu est-il seulement le Dieu des Juifs ? ne l'est-il pas aussi des nations ? -Certes, aussi des nations ;

 30 puisque c'est un seul Dieu qui justifiera la circoncision sur le principe de la foi et l'incirconcision par la foi.

 31 Rendons-nous donc la Loi inopérante par la foi ? Absolument pas ! au contraire, nous établissons la loi.4[Un homme de Dieu qui marche dans la loi royale de l'amour, est commandé par Dieu pour ce qu'il doit dire et ce qu'il faire, de sorte que chacune de ses actions et paroles sont issues de de l'aimable obéissance à Dieu ; il ne marche plus par des lois qui restreignaient sa chair, ayant a crucifié sa nature charnelle et étant mort à la loi par les nombreuses lois reçues comme commandements à partir du Seigneur, qui progressivement réduit les actions, les mots et les pensées de sa vie charnelle jusqu'à sa mort. En vérité, un tel homme aime l'Éternel, votre Dieu, de tout son coeur, de toute son âme, de toute sa pensée et de toute sa force ; et aime son prochain comme lui-même. Un tel homme accomplit la loi et établit la loi — honorant ainsi la loi. Provenant de la parole du Seigneur à l'intérieur : « Nous établissons la loi avec honneur. »]


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 De nos jours les Chrétiens n'ont aucune crainte de Dieu ; ils pensent que Jésus excuse tous les péchés. Ils pèchent sans crainte sans remords ni crainte des conséquences. Ils pensent qu'ils peuvent ignorer tous les enseignements de Jésus, ses commandements, et mises en garde, en s'attendant à ce qu'Il les défende au jour du jugement- mais Il ne sera pas leur prétexte ; à la place, ils l'entendront leur dire : « Je ne vous ai jamais connus ; retirez-vous de moi, vous qui pratiquez l'iniquité. » Mat 7:21-23. Jésus continu de nous mettre en garde en disant : Ne péchez plus ! Repentez-vous ou périssez ! [perdre votre âme].

2 la droiture de Dieu, qui est par la foi de Jésus Christ envers tous, et sur tous ceux qui croient ; Jésus a dit que notre plus grande priorité dans la vie devrait être de chercher la droiture de Dieu : Mais cherchez premièrement le Royaume de Dieu, et Sa droiture. Mat 6:33. Cette droiture de Dieu vient par la foi, alors que vous cherchez Dieu de toute votre coeur et de toute votre âme. Cette foi est un don de Dieu, reçu après que nous ayons crucifié notre esprit égoïste sur la croix intérieure du renoncement de soi ; nous recevons le don de la foi avec le fruit de l'esprit, et qui résulte en recevant l'Esprit de Christ d'une mesure suffisante pour qu'Il soit notre véritable Seigneur, Maître, et Roi, fournissant les pensées, nos paroles à dire, et ordonnant nos oeuvres pour qu'elles soient faites — pour sa gloire et celle du Père. Croire en Jésus ce n'est pas la foi qui impute la droiture. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

  • Il n'y a pas de droiture en dehors de Dieu.
  • La droiture a besoin d'être crée.
  • Visez et poursuivez la droiture, sans laquelle nul ne verra le Seigneur.
  • Il y a une droiture imputée seulement après la mort.
  • Nous, par l'Esprit, attendons l'espérance de la droiture.
  • L'Esprit rend vivant jusqu'à la droiture.
  • Réveillez-vous à la droiture et ne péchez plus.
  • Celui qui pratique la droiture en a fini avec le péché.
  • Poursuivez la droiture et la sainteté, sans lesquelles nul ne verra le Seigneur.
  • Celui qui est juste en a terminé avec le péché.
  • Devenez vous-mêmes esclaves de la droiture, dont la récompense est la sainteté.
  • Seule la foi-qui-libère transmet la droiture.
  • La droiture vous est imputée lorsque vous recevez la foi avec le fruit de l'Esprit, contre laquelle il n'y a pas de loi, pour ainsi marcher dans l'amour, en obéissant aux commandes continuelles du Christ ; ceci se produit à la la mort de votre esporit égoïste sur la croix intérieure du renoncement de soi. Lorsque vous possédez la plénitude de Christ, cela termine l'imputation, et vous êtes justes comme Lui est juste. D'ici là nous, à travers l'Esprit, attendons pour l'espérance de la droiture par la foi, Gal. 5:5. Nous attendons en entendant le Seigneur nous parler à partir de l'intérieur de notre coeur et croyons ce qu'Il dit. Nous exerçons notre foi pour porter la croix intérieure du renoncement de soi, qui est d'obéir aux commandes que nous entendons de Dieu qui nous parle à nous alors que nous attendons, veillons, et écoutons en silence pour ses directions, enseignements, commandes, encouragements, convictions, et la destruction du péché dans nos coeurs.

    George Fox écrit au sujet de la droiture imputée et de la droiture dans Le Grand Mystère de la Grande Prostituée Dévoilée :

    Car ceux qui témoignent Christ en eux, témoignent là de la justication, et de la sanctification ; car « Abraham crut, et cela lui fut imputé pour droiture » ; et sa croyance était à l'intérieur, et il vit la gloire du Christ. Ceux qui croient viennent pour témoigner de l'imputation ; mais ceux qui viennent encore pour témoigner de la droiture,sont plus près que la première fois qu'ils ont cru ; et de témoigner qu'ils ont reçu le Christ à l'intérieur, est la fin de leur croyance. Là ils témoignent de la droiture même sans imputation, qui est la substance, ce à quoi la promesse met fin, et ce dont tous les Pères ont espéré, qui se tenaient dans l'imputation, et tous les croyants en lui. Christ étant venu, la fin de la croyance de l'homme, la droiture elle-même, ici ce trouve une justification seule, sans l'imputation, Christ la droiture de Dieu : bénédiction et gloire pour toujours ! Et un croyant qui est justifié est une nouvelle créature, il est passé de la mort qui est venue par le péché, et vient pour entrer dans son repos, là où il n'y a pas de péché. Celui qui est la sanctification, est la justification, et alors par leur sanctification ils sont justifiés ; c'est un seul et même, qui sanctifie, justifie.... Les hommes sont justifiés en croyant, et dans la foi et par la foi, et en croyant ils ont vaincu, et ont la victoire ; et il y a mortification, et sanctification, et rédemption, et justification, tous possédés ensembles en un seul, qui est Christ, et ce, à la satisfaction particulière.

    Les guides aveugles du christianisme disent de s'appuyer sur la « droiture imputée de Christ », fondée sur notre foi ; comme c'était le cas pour Abraham, Rom 4: 3-11.

    La foi d'Abraham n'était pas simplement la croyance en Dieu ; Abraham a obéi à la voix de Dieu, Gen 22:18,26:5.
    La foi d'Abraham était d'écouter pour paroles de Dieu, de les entendre et d'y obéir.
    Sa foi a produit des oeuvres de foi obéissante qui ont prouvé son amour pour Dieu.
    Pour entendre les paroles prononcées par Dieu et leur obéir, c'est la vraie foi, que les apôtres prêchaient aussi.


    Dieu a aussi ordonné à Abraham « Je suis le Dieu Tout-Puissant ; marche devant ma face, et sois parfait ». Gen 17:1
        Ce ne sont pas des oeuvres de la Loi, ce sont des oeuvres d'obéissance et d'amour pour Dieu.
    Comme Abraham exerça sa foi pour être circoncis, (tel qu'ordonné) — tout juste comme nous devons recevoir la circoncision spirituelle — notre coeur pour être circoncis du péché.
    Comme Abraham exerça sa foi en abandonnant sa maison pour un nouveau monde, (tel qu'ordonné)nous aussi nous abandonnons le monde pour entrer dans le Royaume de Dieu.
    Comme Abraham exerça sa foi en voulant sacrifier Isaac, (tel qu'ordonné) — nous aussi nous aussi nous devons crucifier notre vie égoïste pour sauver la vie de notre âme.

    Si Abraham n'avait pas obéi à la voix de Dieu dans tout ce qui est ci-dessus, vous seriez en train de lire au sujet d'une personne autre qu'Abraham.

    Abraham s'est exposé à entendre les commandements de Dieu. Comme Abraham Nous devons aussi nous exposer à entendre les commandes de Dieu — à l'entendre, à lui obéir et à le faire avec endurance patient jusqu'à la fin ; sinon nous ne serons jamais libres du péché, n'atteindrons pas la droiture et serons bannit du ciel quand nous mourrons.

    La droiture vient par la foi en Jésus, mais la foi qui impute la droiture n'est que la mesure de la foi qui libère de la loi. Cette mesure de foi qui libère est reçue avec le fruit de l'Esprit, et cela ne se produit qu'après avoir crucifié vos convoitises et vos affections sur la sur croix intérieure du renoncement de soi ; et celui n'est pas instantané ou facilement accompli.

    Paul clarifie : Pour nous, c'est de la foi que nous attendons, par l'Esprit, l'espérance de la droiture. Gal. 5:5
    Paul ajoute : vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l'obéissance qui conduit à la droiture. Rom 6:16
        Obéissance à quoi ? Aux commandes et aux enseignements que nous entendons du Seigneur pendant que nous attendons sur Lui.
    Jésus a dit: bienheureux ceux qui ont faim et soif de droiture, car c'est eux qui seront rassasiés ; Mat 5:6
        (Comment pourrait-on avoir faim et soif de droiture s'ils sont instantanément droit en croiraient en Jésus ?)
    Jésus a également dit:, Cherchez premièrement le royaume et la droiture de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. Mat 6:33
        (Nous devons rechercher la droiture de Dieu comme première priorité dans notre vie, plus que la nourriture et les vêtements.)
    Et Paul dit: Éveillez-vous à la droiture, et ne péchez pas ; car quelques-uns n'ont pas la connaissance de Dieu, je vous le dis à votre honte. 1 Cor 15:34
        (Quiconque pense qu'ils peuvent continuer à pécher et être droit n'a aucune connaissance de Dieu et devrait être honteux.)

    Nous ne sommes clairement pas immédiatement droit parce que nous croyons ou avons la foi, autrement, on ne nous dirait pas :

    Nous devons aller à Lui pour recevoir Sa grâce nettoyante pour devenir justes- dont le fruit est la paix ;
    et l'effet de la droiture c'est une tranquilité et une confiance sûre (une incontestable assurance) pour toujours.
    Ésaïe 32:17

    Étant gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus Christ. Rom 3:24
    Mais cet accès à Dieu ne nous rend pas pas instantanément justifiés car, nous cherchons à être justifié par Christ Gal. 2:17

    En observant ce qui est dit par la Parole du Seigneur à l'intérieur : « il y a une droiture imputée seulement à la mort », apparemment la droiture imputée et la droiture, la fin de l'imputation, surviennent en parallèle avec les deux étapes de perfection, que Fox et Crisp ont tout deux décrit.

    La croyance répandue du Christianisme que vous êtes justes parce que vous croyez que Jésus est le Fils de Dieu n'est pas vraie, comme Jean prend soin de démentir :

    De toute évidence les lois morales ne peut être morte, quand la désobéissance à la Loi vous garde hors du royaume et du salut. De toute évidence, comme Jean dit ci-dessus, vous devez être justes (droits) dans votre conduite et paroles tout comme Jésus était juste (droit). De toute évidence vous devez être morts au péché, vous devez avoir crucifié votre esprit égoïste, vous devez avoir eu votre coeur circoncit par l'Esprit, vous devez avoir ôtés de la chair le corps de péché, vous devez vous être débarassés vous-mêmes de votre ancienne nature qui controllait votre conduite, vous devez avoir mortifié [fait mourir] les actions du corps qui sont de cette vie terrestre — avant que vous puissiez avoir quelque droiture de Dieu, même la droiture imputée.

    Or aussi, comme Paul a dit, Éveillez-vous à la droiture, et ne péchez pas ; car quelques-uns sont dans l'ignorance de Dieu, je vous le dis à votre honte. 1 Cor 15:34. Il est impossible d'être juste et de continuer à pécher. Jusqu'à ce que vous ayez été affranchis des liens du péché, vous ne pouvez pas être juste ; Jean et Paul ont tout deux souligné cela. Jean nous met en garde de ne pas être trompés que nous pouvons être justes te toujours dans le péché. Paul dit honte à ceux qui pensent pouvoir pécher et être justes, en disant qu'ils n'ont pas la connaissance de Dieu. Et si votre connaissance de Dieu provient du fait d'entendre un autre en parler, ou de lire la Bible, vous n'avez pas la connaissance de Dieu parce que ce qui peut être connu de Dieu est révélé en eux ; car Dieu le leur a montré ; Rom 1:19 ; Dieu est connu seulement par révélation.

    Vous dites que vous croyez en Jésus, mais vous prétendez disposer de la foi pour faire quoi ? Est-ce que vous croyez Jésus que vous entendez de l'intérieur de votre coeur qui vous dit quoi faire, comme un résultat de votre attente de Lui dans le silence, tout en étant à l'écoute de ce qu'il vous dit ; ou croyez-vous que Jésus vivait, qu'il était le fils de Dieu, etc. Quelle espérance avez-vous ? D'être capable de pécher sans avoir de sanction et aller au ciel lorsque vous mourrez ? Ou bien d'être libérés de vos péchés, et entrer dans le Royaume des Cieux alors que vous êtes encore sur la terre, et ainsi être là pour toujours ? Deux espérances différentes, deux fois qui sont différentes. Une espérance qui est véritable, et une espérance qui est un mensonge. Une foi véritable, et une foi mensongère. Une foi qui vous purifie, l'autre qui vous laisse dans la tristesse du péché. Une foi purifie, l'autre vous laisse dans la souillure. Une foi accompagnée de l'obéissance conduit au salut, l'autre mène à l'enfer. Une foi conduit à posséder la droiture de Christ, et l'autre vous laisse avec rien. Le véritable évangile libère la puissance de Dieu vers un salut expérimenté et purifié, l'autre n'est qu'une forme de piété sans puissance seulement avec un présumé salut. Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, [de Paul] qu'il soit anathème ! Gal 1:8-9. Paul a dit qu'il était envoyé par Jésus afin qu'il prêche son évangile : pour ouvrir leurs yeux, pour qu'ils se tournent des ténèbres à la lumière et du pouvoir de Satan à Dieu, pour qu'ils reçoivent [le pardon et] la rémission des péchés et une part avec ceux qui sont sanctifiés par la foi en moi. Actes 26:17-18. L'évidence de la foi c'est l'obéissance, le résultat de l'obéissance ce sont les fruits de l'Esprit, ce qui prouve que vous êtes un vrai fidèle de Christ. L'obéissance conduit à la droiture. Rom 6:16, comme nous, à travers l'Esprit, attendons patiemment l’espérance de la droiture par la foi. Gal. 5:5.

    3 l'homme est justifié par la foi, sans oeuvres de loi. Seule la foi intérieure justifie ; La foi c'est d'entendre la parole de Dieu, qui est Jésus, de l'intérieur de votre coeur. Rom 10:8,17, Deut 30:11-14, Éph 4:21, Jean 1:1-4,1:14, Apoc 19:13-16. Vous n'entendez pas le Seigneur vous parler une fois que vous êtes justifiés. Chaque parole que vous entendez venant de l'Esprit vous amène plus près de la justification, mais vous devez continuer à entendre et à obéir jusqu'à ce que votre nature pécheresse ait été crucifiée sur la croix intérieure du renoncement de soi, pour alors recevoir la foi comme part de fruits de l'Esprit, qui vous libère de la loi et vous justifie. La foi doit être crée par Jésus, et Il crée la foi par révélation, mais non parce que vous croyez que la Bible dit vraiment que Jésus est le Fils de Dieu cela est une foi dans la Bible. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Jusqu'à ce que vous aviez été témoin de loi accomplie en vous, vous êtes sous la loi. Jusqu'à ce que vous aviez été témoin de recevoir la foi de Christ, vous êtes sous la Loi. »

    Vous recevez la foi à la conclusion de la crucifixion de votre esprit égoïste sur la croix intérieure du renoncement de soi ; ce don de la foi est une part du fruit de l'Esprit. Ayant été libérés de tout péché, Jésus devient notre véritable Seigneur, Maître et Roi, fournissant les pensées, nos paroles à dire, et ordonnat nos oeuvres pour qu'elles soient faites — pour Sa gloire et la gloire du Père.

    Mais le fruit de l'Esprit est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bienveillance, la bonté, la foi, la gentillesse [douceur, humilité], et la maîtrise de soi : contre de telles choses, il n'y a pas de loi. Or ceux qui sont à Christ ont crucifié la chair [la nature pécheresse] avec ses passions et ses désirs [convoitises et les affections]. Gal 5:22-24

    Lorsque la nature pécheresse a été mise à mort, alors vous marchez dans l'amour, en suivant l'Esprit, en accomplissant la Loi ; et c'est alors que vous êtes véritablement justes ; et alors vous êtes justifiés. et aussi un homme est justifié par la foi, quand il a crucifié son esprit mauvais et égoïste sur la croix intérieure du renoncement de soi, pour alors recevoir l'Esprit de vie en Christ Jésus en une mesure suffisante pour être en union avec Lui. Jésus devient votre véritable Seigneur, Maître, et Roi, vous fournissant les pensées, vos paroles à dire, et ordonnant vos oeuvres pour qu'elles soient faites — pour sa gloire et celle du Père. Alors vous avez été rachetés, alors vous êtes sanctifiés, alors vous êtes justifiés, alors vous êtes justes.

    George Fox a écrit, au sujet de lorsque vous êtes justifiés, dans son écrit, «Le Grand Mystère de la Grande Prostituée dévoilée »:

    « un croyant qui est justifié est une nouvelle créature, est passé de la mort qui est survenu par le péché, et vient pour entrer dans son repos, où il n'y a pas de péché. Celui qui est la sanctification, est la justification, et alors par leur sanctification ils sont justifiés ; c'est un seul et même, qui sanctifie, justifie.... Les hommes sont justifiés en croyant, et dans la foi et par la foi, et en croyant ils ont vaincu, et ont la victoire ; et il y a mortification, et sanctification, et rédemption, et justification, tous possédés ensembles en un seul, qui est Christ, et ce, à la satisfaction particulière. »

    En clair, ci-dessus, Fox fait référence au second stage de la perfection.

    Nous avons défini la foi qui justifie ; maintenant nous avons besoin de définir les oeuvres de la Loi ou actions de la Loi desquelles parle ce même verset.

    Les oeuvres de la Loi ne comptent pour rien. Les oeuvres de la Loi sont : l'offrande de céréale, offrande de brebis, offrande de taureau, lavements, ne pas manger certaines nourritures, la circoncision, la dîme, la célébration de jours, le Sabbat, les fêtes, etc. ; ces choses-ci sont les oeuvres mortes de la Loi, décidées quand elles doivent être faites par l'esprit charnel et la volonté de l'homme.

    Cependant, il existe une autre classe d'œuvres : les œuvres de foi, qui sont les œuvres qu'Il vous est commandé de faire par Dieu, que vous recevez alors que vous exposez vous-mêmes à entendre Ses commandes en vous attendant à Dieu ; qui consiste à s'asseoir dans l'humble silence, à l'écoute de Sa voix et en surveillant Ses révélations. La foi c'est entendre la parole dans votre coeur ; il s'agit de la parole de foi que les apôtres ont prêché. Obéir aux commandes de Dieu que vous L'entendez vous dire se sont des œuvres opérationnelles de foi, que Paul a déclaré comme étant une nécessité et Jacques a déclaré que la foi sans les œuvre est morte. Celles-ci ne sont pas des œuvres mortes que vous décidez de faire ; celles-ci sont des œuvres que Dieu veut que vous fassiez, et lorsque vous les faites, vous faites alors sa volonté sur la terre comme elle est faite au ciel. Celles-ci sont des œuvres de foi faites par amour obéissant aux commandes que vous entendez Dieu vous dire à vous de l'intérieur de votre coeur. Celles-ci sont aussi des œuvres de vie, commandées à partir de la vie de Dieu, Christ ; et les paroles qu'il dit vous transmettent la vie de Dieu. Jean 6:63. De manière répétée cherchez, attendez, écoutez, entendez, et obéissez, croyez ce que vous entendez ou ce qui vous est montré, et obéissez — et vous finirez par avoir reçus tellement de la vie de Dieu que vous deviendrez nettoyés et purifiés. Ainsi vous êtes dirigés par Dieu à faire des œuvres d'amour pour votre joie et pour sa gloire.

    Les véritables Chrétiens ont crucifié leur esprit égoïste pour devenir une nouvelle créature, dont les pensées, paroles, et œuvres sont ordonnés par Dieu. Obéir à la voix de Dieu et faire les œuvres qu'Il ordonne, c'est aimer Dieu ; ce sont là des œuvres d'amour pour Lui.

    Et qu'en est-il des commandements moraux de la Loi : Tu aimeras ton prochain comme toi-même, et Tu ne voleras point, puis Tu ne commettras point l'adultère, et Tu ne mentiras point, et Tu ne convoiteras pas, puis Tu ne tueras pas, puis Tu honoreras ton père et ta mère ? De toute évidence observer ces commandements n'est pas les oeuvres de la Loi ; une oeuvre ce n'est pas de tuer aujourd'hui, ou de ne pas commettre adultère ce soir, ou de ne pas mentir cet après midi, ou d'aimer votre prochain aujourd'hui, ou de prendre une heure pour aimer Dieu, etc. Ces commandements sont le noyau moral de la loi et sont inclus dans de la Loi écrite sur le coeur de chaque homme, dont la conscience porte témoignage, alors que leurs pensées les accusent ou les excusent, et par lesquelles Dieu les jugera. Rom 2:14-16 ; ces commandements n'ont pas été annulés par la foi en Jésus ou la grâce, et doivent être gardés dans la pensée par tous ceux qui souhaitent plaire à Dieu.

    Ignorez-vous, frères, (car je parle à gens qui entendent ce que c'est que la loi,) que la loi a autorité sur l'homme aussi longtemps qu'il vit ? Romains 7:1

    Alors que le sacrifice de sang du Christ rendait la loi mosaïque obsolète, la loi intérieure sur le coeur de chaque homme est toujours vivante, jamais annulée, (qui loi intérieure comprend le noyau moral de la loi mosaïque) ; et pour être libéré de la loi, et pour vous d'être exempts de cette loi intérieure, par laquelle tous les hommes seront jugés, vous devez vous soumettre à Dieu condamnant les péchés dans votre chair, avec des commandements que vous entendez en attendant sur Lui ; ces commandements sont établis comme des lois dans votre coeur, dans quelles sont les lois vous devez obéir et continuer à obéir jusqu'à ce que vous soyez crucifiés, puis à marcher dans l'amour et la liberté sous aucune loi.

    Jusqu'à ce que vous perdiez votre vie en crucifiant votre nature pécheresse et votre esprit charnel, vous êtes encore sous la loi ; jusque-là vous êtes toujours marchez dans la chair restreinte ; jusque-là la loi est votre pédagogue. Jusqu'à ce que Christ remplace votre nature, et l'esprit avec Son afin que votre nature charnelle est morte, vous êtes sous la loi. Quand le Christ contrôle vos pensées, paroles et actes, la loi n'a plus d'autorité pas sur vous parce que les égoïstes « vous » est mort. Même ceux qui ne connaissent pas la loi ont le droit interne sur leurs coeurs par lequel un homme est jugé et a autorité sur lui jusqu'à la mort. La Loi prend fin uniquement lorsque l'esprit égoïste de l'homme a été crucifié sur la croix intérieure du renoncement de soi et lorsque Christ Jésus est ressuscité en Lui pour contrôler totalement ses pensées, paroles et actions avec la Loi de l'Esprit de vie.

    La loi intérieure sur le coeur de tout homme nous fait nous sentir mal lorsque nous mentons ou que nous volons. Cette loi inclut la loi morale extérieure : ne pas voler, ne pas mentir, ne pas convoiter, ne pas tuer, ne pas commettre adultère, (et toute immoralité sexuelle), honorer vos parents, faire pour les autres ce que vous voudriez qu'ils fassent pour vous, etc. Les lois morales de la loi intérieure dépassent les lois morales extérieures (mosaïque), car, comme Jésus l'a dit, il est venu pour accomplir la loi ; et alors il nous a dit comment il devait être renforcé, lequel la loi intérieure accomplit. Cette loi intérieure renforcée peut être comprise ont été violés quand vous démontrez un fruit de la chair, qui comprend : les mauvaises pensées, les adultères, les fornications, les meurtres, les vols, la convoitise, la méchanceté, la fraude, le manque de retenue, l'envie, les blasphèmes, l'orgueil, la folie, impureté, cupidité, le manque de retenue, l'idolâtrie, la sorcellerie, la haine, les disputes, la jalousie, la rage, l'égoïsme, les divisions, les festivités (faire la fête, les partys), colère, ivrognerie, fierté, vulgarité, vantardise, impudeur, propos insensés, flatterie, immoralité, etc. Quelconque l'un tout de ces fruits disqualifie un homme du ciel. Un homme qui est innocent de tous ces fruits de la chair est en pleine conformité avec les exigences rigides de salut écrites dans les scritptures : nous devons être justes (vertueux), comme Lui est juste (vertueux), 1 Jean 3:7 ; nous devons être parfait comme notre Père Céleste est parfait, Mat 5:48 ; nous devons être miséricordieux comme lui est miséricordieux, Luc 6:36 ; nous devons devenir pur tout comme Lui est pur, 1 Jean 3:2-3 ; mais comme celui qui vous appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, 1 Pi 1:15 ; Aussi nous marchons comme Lui a marché, 1 Jean 2:6 ; et tel qu’il est, tels sommes-nous dans ce monde, 1 Jean 4:17.

    Pour être libéré de la loi, et pour vous d'être exempts de cette loi intérieure, par laquelle tous les hommes seront jugés, vous devez vous soumettre à Dieu condamnant les péchés dans votre chair, avec des commandements dirigés vers aux circonstances de votre vie que vous entendez en attendant sur Lui ; ces commandements sont établis comme des lois supplémentaires dans votre coeur, dans lequel sont les toutes lois tous vous devez obéir et continuer à obéir jusqu'à ce que vous soyez crucifiés, puis à marcher dans l'amour et la liberté sous aucune loi.

    Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

    Paul est très clair, que si vous n'obéissez pas les lois morales, vous n'avez pas de salut et pas d'héritage dans le Royaume de Dieu :

    À l'évidence, les lois morales ne peut être morte, quand la désobéissance aux lois morales vous garde hors du Royaume et du salut. La Loi n'est pas morte et un croyant en Jésus n'est pas exempt d'être bannis des cieux quand il est encore dans le péché À sa mort. Les commandements moraux n'ont pas été annulés par la foi en Jésus ou par la grâce. Nous devons nous efforcer d'obéir aux commandements moraux jusqu'à ce que nous soyons sous le contrôle total de l'Esprit de Dieu ; alors nous accomplissons la Loi en marchant par obéissance aux commandes de Dieu. Jusqu'à ce que vous ayez été libérés de tout péché ; jusqu'à ce que vous ayez été traduit dans le Royaume de Dieu, jusqu'à ce que vous soyez une créature entièrement nouvelle, jusqu'à ce que Christ ait été révélé en vous de sorte que vous voyez sa face, vous devez vous efforcer d'obéir la loi intérieure, que loi intérieure comprend le noyau moral de la loi mosaïque.

    Dieu juge tout homme par ses paroles et ses actions ; tout homme signifie sans exception — tout homme, même ceux qui croient en Jésus :

    Vous ne pouvez pas être justifiés ou sauvés en essayant d'observer les commandements ou en faisant les oeuvres de le Loi. Le salut et la justification viennent par la foi qui purifie votre coeur et âme à travers la grâce. Il est impossible d'aimer Dieu complètement de tout votre coeur, pensée, âme, et force, ou d'aimer votre prochain également comme vous vous aimez vous-mêmes jusqu'à ce que la puissance de Dieu circoncit réellement votre coeur de tout égoïsme et méchanceté. Mais le fait d'essayer d'observer ces commandements moraux, de nous détourner du mal de notre mieux, est un prérequis pour chercher Dieu sincèrement et son salut ; au début vous ne pouvez pas encore contrôler votre pensée, vous ne pouvez pas encore totalement contrôler votre bouche, mais vous pouvez contrôler vos mains et pieds, les empêcher de courir et attraper le mal. Si vous pensez que vous êtes sauvés, simplement parce que vous croyez que Jésus est le Fils de Dieu, qu'Il est ressuscité des morts, etc., ou parce qu'aussi vous avez été baptisés dans l'eau, alors vous avez une forme de piété sans la puissance de Dieu pour vous nettoyer, vous purifier, pour circoncire votre coeur, et vous rendre saint ; ce qui une fois complété, l'amour de Dieu est perfectionné en vous et vous accomplissez la Loi.

    La Chrétienté qui ignore les commandements moraux de la Loi comme une oeuvre de la Loi est ridicule ; cela fait qu'une oeuvre de la Loi inclut quelqu'un qui décide de « cesser l'adultère » ; quand il est clair que Dieu regarde avec faveur quelqu'un qui se repent du mal.

    Pire encore puisque, Quiconque d'entre vous tente d'être justifié par la Loi est déchu de la grâce, et Christ est devenu d'aucun bénéfice pour vous. Gal 5:4 ; alors, suivant cette logique erronée ( que l'observation du noyau moral des commandements ce sont des oeuvres de la Loi ), si vous décidiez de ne pas voler aujourd'hui, vous perdriez votre salut par la foi en Jésus. La logique tordue de la Chrétienté de seulement « la foi en Jésus », ignorant les lois comme des oeuvres, fait de Jésus l'auteur de l'illégalité ; c'est faire du sang de Jésus une chose impure, une excuse pour continuer dans le péché et ignorer toutes les lois, un permis pour l'immoralité ; et en enseignant cette doctrine, les guides aveugles de la Chrétienté ont conduit des milliards de leurs « croyants » dans le fossé de la destruction. Provenant de la parole du Seigneur à l'intérieur : « ils titubent à l'abattoir » ; enivrés de leur convoitises, passions, orgueils, et plaisirs. Il s'agit d'une erreur doctrinale de grandeur colossale, c'est une rupture de l'alliance de Dieu.

    Jusqu'à ce que nous puissions entendre l'Esprit de Dieu enseigner par grâce à renoncer à l'impiété et aux convoitises mondaines, et comment vivre sobrement, dans la droiture et la piété dans ce présent monde, la loi intérieure, (qui loi intérieure comprend le noyau moral de la loi mosaïque), est notre pédagogue qui nous rappelle nos lacunes et nous motive à aller à Dieu pour sa grâce transformatrice.

    Avant que vous puissiez entendre la Parole du Seigneur à l'intérieur de votre coeur pour vous guider, les premières oeuvres sont la repentance, que Jean le Baptiste nous avait dit, qui est le prérequis pour chercher le royaume des cieux :

    Repentez-vous, pensez différemment ; changez votre pensée, en regrettant vos péchés et en changeant votre conduite. Matt 3:2
    Partager de votre surplus avec ceux qui sont dans le besoin des choses nécessaires de la vie. [Ceci est la clé de votre succès.]
    Soyez honnêtes dans vos transactions ; ne prenez pas avantage de personne.
    N'opprimez personne ; ne mentez pas ; n'en désirez pas plus ; ne vous plaignez pas. Luc 3:10-14

    Et avant que vous puissiez entendre la Parole du Seigneur à l'intérieur de votre coeur pour vous guider, la loi intérieure, (qui loi intérieure comprend le noyau moral de la loi mosaïque), est votre Pédagogue.
    Le noyau moral de la Loi c'est : aimez votre prochain comme vous vous aimez vous-mêmes ; et ne volez pas ; et ne commettez pas l'adultère ; et ne mentez pas ; et ne convoitez pas ; et ne tuez pas ; et honorez votre père et votre mère.
    Il est clair que le fait d'observer ces ces commandements moraux du mieux que nous pouvons, tout en s'attendant à la direction de l'Esprit, ce n'est pas faire les oeuvres de la Loi.
    Les lois morales sont notre pédagogue pour nous rappeler nos manquements et nous motiver à aller à Dieu pour recevoir sa grâce purificatrice du coeur et de l'âme,
    —— pour devenir libéré de tout péché, même le désir de péché,
    —— pour être capable d'aimer le SEIGNEUR votre Dieu de tout votre coeur, et avec tout votre âme, et avec toute votre puissance, et
    —— pour être capable d'aimer votre prochain comme vous-mêmes.

    Quand vous pouvez entendre l'Esprit de Dieu de l'intérieur de votre coeur, lorsque vous vous attendez au Seigneur et que vous êtes à l'écoute du Seigneur, il vous commandera plus de repentance dans votre vie.
    Les commandes que vous l'entendez vous dire vous devez les garder, vous en souvenir, et leur obéir ; s'Il ordonne que vous renonciez à quelque chose dans votre vie, vous devez continuer à y renoncer.
    Les commandes que vous gardez et auxquelles vous obéissez sont alors écrites dans votre coeur et pensée, en supplément au à la loi ntérieure qui est déjà dans le coeur de tout homme ; ainsi l'écriture est accomplie : Je mettrai mes lois dans leurs coeurs, je les écrirai aussi sur leurs entendements[compréhension intérieure]. Héb 10:16

    Alors que vous continuez à obéir à ses commandes qui sont pour vous, vous finissez par être purifiés par sa grâce qui vous enseigne comment vivre sobrement, dans la droiture et la piété dans ce présent monde jusqu'à ce que nous soyons rachetés de tous les péchés purifiés pour être un peuple particulier avec un zèle pour les bonnes oeuvres. Tit 2:11-14
    Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Nous allons à Lui, et il fait pleuvoir sur nous son aide ; bien faire cet exercice de Dieu purifie ceux qui le font. » Nous cherchons, veillons, écoutons, entendons, et obéissons à la voix de Dieu. Les paroles que nous l'entendons nous dire nous transmettent la vie de Dieu, Jean 6:63.
    Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Tous ceux qui croient le Fils, seront rendus parfaits. » De croire qu'Il vous parle à vous c'est une véritable foi. La véritable foi purifie.
    Faire cela de façon répétée au fil du temps c'est de cette façon que nous sommes en mesure de nous conformer aux aux exigences cités dans la Bible, dont la Chrétienté ignore pour protéger leurs fausses doctrines :
    ——soyez parfaits comme votre Père CÉleste est parfait, Mat 5:48
    ——soyez miséricordieux comme Lui est miséricordieux, Luc 6:36
    ——soyez purs comme Lui est pur. 1 Jean 3:2-3
    ——comme celui qui vous appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, 1 Pi 1:15
    ——que nous marchions comme Lui a marché, 1 Jean 2:6, and
    ——tel qu’il est, tels sommes-nous dans ce monde. 1 Jean 4:17

    Voilà comment nous nous débarrassons des fruits de la chair qui nous disqualifie de tout héritage dans le Royaume de Christ.
    Voilà comment faire mourir les péchés dans vos corps et devenir totalement libérés du péché, même du désir de pécher.
    Voilà comment porter votre croix et suivre Jésus, en renonçant à votre propre volonté et en obéissant aux commandes qu'il vous dit.
    Voilà comment témoigner d'être passé de la mort à la vie (de Dieu), de vivre l'expérience de Jésus qui vous apporte votre salut et la vie éternelle de Dieu.

    Après la purification, alors Dieu vous commande de faire de bonnes oeuvres pour sa gloire et votre joie.

    La foi, qui ne motive pas, n'énergise pas, et ne produit pas d'oeuvre, est morte.
    Les oeuvres d'amour énergisées et commandées par Dieu sont essentielles.

    Jacques disait, « la foi sans les oeuvres est morte en elle-même ». Jacques 2:17
    Jacques plus loin disait, « Vous voyez qu'un l'homme est justifié par les oeuvres et non par la foi seulement. » Jacques 2:24
    Beaucoups de personnes pensent que Paul est en conflit avec Jacques ; mais bien sur, Jacques et Jean n'étaient pas en conflit et jamais ils ne l'auraient été.
    Dans les écritures ci-dessous, Paul parle dans le contexte des oeuvres de la Loi : sacrifices, dîme, lavements, Sabbats, fêtes, restrictions d'aliments, circoncision, etc.
    ——Sachant que l’homme n’est pas justifié par les oeuvres de la loi, mais par la foi de Jésus Christ, Gal 2:16, (en l'entendant, en le croyant et en lui obéissant)
    ——Un homme est justifié par la foi, sans oeuvres de loi. Rom 3:28.
    Paul a dédain pour les oeuvres de la loi, mais il est très mal compris pour inclure toute la Loi, y compris les commandements moraux.
    ——Et que personne ne soit justifié par la loi devant Dieu. Gal 3:11. Ce verset seul, sans regarder à son contexte avec le verset précédent, est une part de l'erreur.
    ——Parce que dans le verset précédent, Paul fait référence aux oeuvres : Car tous ceux qui s'appuient sur les oeuvres de la loi sont sous malédiction Gal 3:10
    Mais Paul est très clair que les conséquences du péché s'appliquent toujours à tout homme, et les oeuvres d'amour énergisés par la foi obéissante sont sont exigées et estimées :

    Paul dit que l'obéissance aux commandements moraux de la Loi est exigée jusqu'à ce que vous soyez totalement conduit par l'Esprit de Dieu :
    ——Mais si vous êtes conduis par l'Esprit, vous n'êtes pas sous la loi. Gal 5:18
    ——La Loi est votre pédagogue jusqu'à ce que la foi vienne, Gal 3:24-25, qui vient avec la réception des fruits de l'Esprit, Gal 5:22-23.

    Un Chrétien mûr est rempli d'amour et il remplit, surpasse même, le noyau moral de la Loi, en marchant continuellement en obéissance aux commandes de Dieu qu'Il entend. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Il n'y a pas de Loi lorsque vous êtes sous le contrôle total de l'Esprit ; vous marchez dans l'amour, dans l'obéissance tel que commandé — vous ne marchez plus dans la chair restreinte. Jusqu'à ce que vous aviez été témoin de loi accomplie en vous, vous êtes sous la loi. Jusqu'à ce que vous aviez été témoin de recevoir la foi venant de Christ, vous êtes sous la Loi. » La Foi qui libère de la Loi vient avec la réception des fruits de l'Esprit, contre lesquels il n'y a pas de loi. Gal 5:22-23.

    Jusqu'à ce moment, alors que vous entendez l'Esprit de Grâce à l'intérieur de vous, vous convaincre que vous péchez et vous enseigner la juste vie, vous êtes dans le Ministère de Condamnation, pourtant à recevoir le ministère de la droiture ; encore sujet à la Loi du péché et de la mort ; marchant encore dans la chair et la pensée charnelle, pourtant à recevoir la Loi de l'Esprit de Vie en Christ Jésus ; pas pourtant à être en Christ ; pas pourtant étant mort à la loi par le biais de la Loi ; et pourtant à marcher, selon les commandes de l'Esprit en pensées, paroles et actions.

    La seule chose qui compte, c'est la foi qui est énergizée et démontré par les oeuvres [par conséquent foi opérationnelle] à travers l'amour. Gal 5:6. (les oeuvres activées et énergisées à travers l'aimable obéissance à ce que Dieu vous dirige à faire.)
    et considérons comment nous encourager les uns les autres à l’amour et aux bonnes oeuvres. Héb 10:24

    Paul ne dit pas que vous pouvez ignorer le code moral de la Loi - d'être froid, immoral, avare, adonné aux plaisirs, menteur, colérique, etc.
    Paul a dit : J'ai montré... qu'ils devaient se repentir et se tourner vers Dieu, et faire des oeuvres consistant à la repentance. Actes 26:20
    Paul disait, « continuez à travailler à votre salut avec crainte et tremblement ». Philippiens 2:12
    Encore Paul qui disait, la grâce résulte en un peuple zélé pour les bonnes oeuvres. Tites 2:14
    Paul a dit : Nous sommes son ouvrage, ayant été créés dans le Christ Jésus pour les bonnes oeuvres. Éph 2:10
    Paul a dit : Nettoyons-nous nous-mêmes de toute souillure de la chair et de l'esprit, perfectionnant la sainteté dans la crainte de Dieu. 2 Cor 7:1
    Paul a dit : Ordonne à ceux qui sont riches dans le présent siècle, qu'ils ne soient pas hautains,
    et qu'ils ne mettent pas leur confiance dans l'incertitude des richesses, mais dans le Dieu qui donne toutes choses richement pour en jouir ;
    [Ordonne]qu'ils fassent du bien ; pour devenir riches en bonnes oeuvres, pour être généreux, partageant avec les autres.
    1 Tim 6:17-18
    Si vous vivez dans une nation prospère et industrialisée, vous êtes riches, comparé au reste du monde. Alors soyez riches en bonnes oeuvres.

    Paul a dit :
    gloire, honneur, et paix, à tout homme qui fait le bien. Rom 2:10
    Paul a dit : à ceux qui, en persévérant dans les bonnes oeuvres, cherchent la gloire et l'honneur et l'incorruptibilité, Il donnera la vie éternelle. Rom 2:7

    Pierre a dit : celui qui le craint et qui pratique la droiture est accepté par Lui. Actes 10:35
    Pierre encore : faites tous les efforts pour ajouter à votre foi, la vertu.. la connaissance... la tempérance... la persévérance... la piété. 2 Pi 1:5-6
    Jésus a dit, Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également. Luc 13:3. La repentance requiert des efforts de votre part.
    Et, Comme ceux que j'aime, je les châtie [réprimande, discipline] ; aie donc du zèle et repens-toi. Apoc 3:19. (Zélé signifie remplie d'un ardent désir, enthousiaste)
    Jésus plus loin a dit, Prenez mon joug sur vous et apprenez de moi. Mat 11:29
    Jésus a dit, Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à soi-même, qu'il prenne sa croix chaque jour, et me suive. Luc 9:23
    Dans sa messages aux sept églises, Jésus mentionne à chaque église comment leurs oeuvres sont la clé.
    Jésus a dit, Je n'ai pas trouvé tes oeuvres parfaites devant mon Dieu. Apoc 3:2-3. Il veut des oeuvres parfaites, énergisées par la foi.
    Écoutez ! Jésus a dit : Luttez pour entrer par la porte étroite. Car beaucoup, Je vous le dis, chercheront à entrer, et ne pourront pas. Luc 13:24
    La doctrine de « aucune oeuvre » voudrait vous faire croire qu'il n'est pas nécessaire de lutter, pourtant Jésus nous a ordonné de lutter,(de faire tous les efforts).
    Jésus dit encore : Étroite est la porte, et comprimé le chemin qui mène à la vie, et il y en a peu qui le trouvent...
    car beaucoup, je vous le dis, chercheront à entrer et ne pourront pas. Mat 7:14, Luc 13:24

    Les avertissements de Jésus ne sont-ils pas sérieusement en conflit avec seulement de croire en Jésus ?
    Cher lecteurs- prêtez attention à ce que Jésus dit. Le fait que, vous ayez dit la prière du pécheur, et que vous soyez devenus trempés n'est pas difficile à faire ou à trouver.

    La grâce et le salut de Dieu sont fournis afin de créer un peuple zélé pour les bonnes œuvres ! !

    Ceux qui ont connu l'élimination du péché dans leurs coeurs par l'Esprit, aiment la lumière et s'empressent de venir à la Lumière pour plus de destruction du péché.
    Ceux qui ont été libéré du péché, s'empressent de venir à la Lumière pour être dirigés par Dieu à faire des oeuvres d'amour, pour leur joie et à la gloire de Dieu.
    Un homme vient à la Lumière en s'attendant à Dieu en silence, veillant et écoutant dans l'espoir d'être changé par Jésus.
    Ceux qui viennent à la Lumière, aiment Christ, comme en témoignent leur obéissance à la vérité.

    Vous ne pouvez pas être justifiés sans la foi en Christ, qui éclaire tout homme qui vient au monde. La foi sans les oeuvres qui en résultent commençant avec la repentance ne compte pour rien. Vous ne pouvez pas seulement dire « Je crois » et vivre dans votre nature pécheresse sans obéissance. Les oeuvres d'amour énergisées par la foi sont estimées et exigées de Dieu. Comme Paul disait dans Romains 2:10: mais gloire et honneur et paix à tout homme qui fait le bien. Les oeuvres d'amour, les oeuvres d'obéissance à la voix du Seigneur, cesser de mentir, cesser de voler, cesser de commettre adultère, etc., ne sont pas des oeuvres de la Loi. Les oeuvres de la loi ce sont de la nourritures spéciales, lavements, sacrifices, cérémonies, rituels, etc. ; et ces oeuvres sont faites par la volonté de l'homme, (l'homme décidant lesquelles faire), tandis que les oeuvres d'amour obéissantes aux commandes entendues dites par Dieu à un homme sont des oeuvre de foi obéissante — c'est ainsi que l'on fait la volonté de Dieu sur la terre comme elle est faite au ciel, votre prière d'un millier de fois.

    Oui, nous sommes justifiés par la foi, tout comme nos coeurs sont purifiés par la foi, tout comme nos âmes sont purifiées par l'obéissance à la vérité. Mais la foi doit être en opération, en produisant les oeuvres dignes de la repentance, y compris porter sa croix ; la foi opérationnelle dont Paul parle comme étant le processus de l'obéissance à la conduite de l'Esprit. Un vrai Chrétien est son ouvrage, ayant été créés dans le Christ Jésus pour les bonnes oeuvres, Éph 2:10 ; crées en Christ, qui s'est donné lui-même pour nous, afin qu'il nous rachetât de toute iniquité [mauvaises actions, péché], et purifiât pour lui-même un peuple acquis, zélé pour les bonnes oeuvres. Tit 2:14. Christ nous a crée pour faire quelles oeuvres ? No pas les oeuvres de la loi, mais plutôt les oeuvres d'obéissance à sa directive : 1) des oeuvres de repentance, et 2) des oeuvres qui sont commandées, dirigées, et énergisées par Dieu. Les oeuvres d'obéissance, ce sont là les seules oeuvres de votre vie qui ne sont pas consumées par le feu au jugement, lorsque tous les hommes sont jugés selon leurs oeuvres. Dieu demande des Fils qui font Sa volonté sur terre, comme au ciel. Dieu veut des fils d'amour qui démontrent l'amour de Dieu au monde entier gisant dans la méchanceté — par des oeuvres d'amour pour sa gloire.

    C'est vrai que croire dans le nom de Jésus nous donne la pouvoir de devenir un fils de Dieu, non pas être un fils de Dieu ; et aussi nous devons exercer ce pouvoir en cherchant Dieu : en nous attendant à Dieu en silence, écoutant, en écoutant, croyant ce qu'Il dit ou montre, et en obéissant — de manière répétée jusqu'à ce que nous voyions la face de Jésus paraître dans notre coeur pour apporter notre salut.

    La Foi est le processus de suivre les commandements que l'on a écouté et entendu provenant de Jésus à l'intérieur de votre coeur ; par l'obéissance, une personne est lavée, purifiée, justifiée, et sauvée. Paul parle de la foi qui vient pour nous affranchir de la Loi en tant que notre pédagogue. En Gal 5:18, il dit : si (et lorsque) vous êtes conduit (incités, gouvernés, commandés) par l'Esprit, vous n'êtes pas sous la Loi. Ainsi Il a définie la foi comme étant en obéissance à la conduite de l'Esprit. Donc la foi consiste à suivre les commandements entendu de l'Esprit de Dieu, du Seigneur. Ceci est une clarification majeure de la définition de la foi, comme Paul nous dit encore, qu' il prêche la parole de la foi qui est dans notre coeur et dans notre bouche, et la foi vient en entendant la parole ; et Jésus dit, Bénit sont ceux qui entendent la Parole de Dieu et qui « la gardent » . Ainsi la foi c'est d'entendre la Parole à l'intérieur, et de croire que c'est la parole du Fils de Dieu qui vous parle directement de l'intérieur de vous, et alors de la garder [lui obéir, la mettre en pratique], continuellement.

    Notez ! Galates 2:17 Or si, en cherchant à être justifiés en Christ. En tant que croyants, nous devons chercher à être justifiés. Nous ne sommes pas justifiés par le seul fait de croire en Jésus. De même que par la foi une personne est purifiée ; mais il est évident que l'on ne devient pas instantanément pur uniquement en croyant en Jésus.

    Nous ne sommes pas instantanément justifiés, lavés, purifiés, ou sauvés. Comme Paul disait nous cherchons à être justifiés en Christ et il dit que nous devons continuer à travaillez à notre propre salut avec crainte et tremblement :, Phil 2:12 ; et maintenant c'est déjà l'heure de nous réveiller du sommeil, car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru : Rom 13:11. Paul parle d'être justifié par les ordonnances, sacrifices, et lavements de la loi. Il ne dit pas que nous pouvons voler, mentir, mourir, convoiter, et commettre l'adultère en autant que nous croyons en Jésus.

    Martin Luther, le principale fondateur du protestantisme dans la réforme, était très sélectif dans ses croyances d'écritures ; il appela cet épître de Jacques « un épître de paille » parce que Jacques avait dit « la foi sans les oeuvres est morte », les oeuvres étant l'obéissance aux commandements entendues de la voix du Seigneur. Luther croyait la déclaration de Paul dans Rom 3:28: « l'homme est justifié par la foi et non par les oeuvres de la Loi ». Luther ne comprenait pas que la foi c'est d'entendre la Parole de Dieu de l'intérieur du coeur ; il n'a pas non plus compris que les oeuvres d'amour obéissant aux commandes parlées entendues de Dieu diffèrent des oeuvres de la Loi, qui sont faites de la volonté de l'homme et qui sont typiquement des sacrifices, cérémonies, observation de jours, dîmes, circoncision, etc. Ainsi Luther, en manquant de comprendre que les oeuvres de la loi différaient des oeuvres de la foi, conclut que quiconque croient en Jésus était justifié et sauvé. Luther ne pouvait évidemment pas entendre la voix du Seigneur, et ainsi en conclut à tort que Paul et Jacques étaient en conflit. La raison pour laquelle Luther ne pouvait pas entendre la voix du Seigneur est qu'il prêchait et enseignait des erreurs, et donc il conduisait les gens en captivité — la captivité continuelle de l'esclavage du péché. La fausse foi de Luther, le faux salut, et la fausse justification devinrent ainsi la pierre angulaire de la doctrine protestante ; mais hélas, la pierre angulaire Protestante n'est que du sable,et quand viendra la tempête, grande sera la destruction de ces Protestants qui ont bâti sur celle-ci.

    Lorsque Luther publia sa Bible en Allemagne, cela fit sensation. Les gens dépravés écoutaient ses enseignements sur la foi et la justification et en conclurent qu'ils étaient saints ; certains conclurent qu'ils étaient prophètes ; certains en conclurent qu'ils étaient des apôtres. Ils ont commencé à mal interpréter grossièrement d'autres passages de la Bible, (après tout, ils étaient saints — n'est-ce pas), incluant « les humbles hériteront de la terre » pour signifier que les propriétés des classes supérieures de la société' leur appartenaient par droit divin ; et ainsi ils organisèrent l'Armée du Seigneur de 300,000 hommes, et débutèrent en tuant et en pillant 100,000 catholiques et gens de la noblesse dans la Guerre des Paysants.

    Lorsque Luther en vint à cette fausse conclusion il était alors un prêtre catholique ; et les catholiques d'alors, et ainsi que de nos jours, croient qu'un homme est sauvé par une bonne vie ; et une bonne vie pour les catholiques consiste à faire des bonnes oeuvres, non par obéissance à la Voix du Seigneur, mais à la volonté de l'homme ; parce que ni les prêtres catholiques ni la hiérarchie ne pouvaient entendre la voix du Seigneur, la seule manière dont ils pourraient interpréter Matthieu 25:31-48, la parabole de Jésus, sur la séparation des brebis et des boucs basées sur les oeuvres, étaient des oeuvres faites par la volonté des hommes. Et donc les catholiques n'ont jamais compris ni la foi ni le salut.

    Parce que des doctrines pernicieuses semblables à celle-ci s'étaient déjà glissées dans la Chrétienté à l'époque de la première église à Jérusalem, Jacques a ridiculisé de telles doctrines par ses déclarations de : 1) la foi sans les oeuvres est morte, et 2) Vous dites que vous croyez qu'il y a un seul Dieu ; vous faites bien. Les démons aussi croient cela, et ils tremblent. Bien que Jacques était un apôtre, un frère naturel de Jésus, et un pilier de l'église de Jérusalem, puis le successeur de Pierre à la tête du conseil des Apôtres, (tout cela le faisait plus grand en Christ que Luther), Luther considérait ses opinions supérieures à celles de Jacques. Luther avait aussi dédain des livres d'Esther, épîtres aux Hébreux, Jude, et Apocalypse.

    Dans son arrogance, Luther avait des paroles dures à l'égard du Livre de l'Apocalypse, disant qu'il ne pouvait « en aucune manière ressentir que le Saint Esprit avait pu produire ce livre ». Il justifia son rejet de l'apostolicité des épîtres aux Hébreux, de Jacques, de Jude, et de l'Apocalypse parce que la première Église catholique romaine classé ces livres comme antilegomena signifiant qu'ils n'ont pas été acceptées sans réserve comme canoniques. Luther manque de comprendre ce que le mot « foi » signifie réellement ; la foi c'est d'entendre la parole de Dieu, qui est dans votre coeur et dans votre bouche pour lui obéir, Rom 10:8,17 ; il pensait que c'était simplement de croire que Jésus est le Fils de Dieu basé sur la croyance des Écrits de la Bibles, la mauvaise interprétation commune de Jean 3:16. Croire dans le Fils c'est croire ce que vous entendez le fils vous dire de faire : que ses paroles sont vraies, et aussi vous lui obéissez. Ceux qui l'ont reçu dans la Lumière, tout en croyant en son nom, Il nous donne accès au pouvoir de devenir fils de Dieu, non pas être un fils de Dieu ; nous devons exercer et faire grandir notre foi en cherchant Dieu : en nous attendant à Dieu en silence, en écoutant, en entendant, en croyant ce qu'Il dit ou ce qu'il nous montre, et en obéissant — de manière répété jusqu'à ce que nous voyons la face de Jésus apparaître dans nos coeurs, pour nous apporter notre salut.

    Le contraste du dédain de Luther qui fit qu'il sélectionna des livres de la Bible, avec les premiers Quakers, qui n'ont jamais soufflés un seul mot de doute ou de critique à l'égard des livres de la Bible. Au contraire, ils les embrassèrent tous et les citèrent tous, les trouvant tous pleinement compatibles avec leurs compréhensions. (George Fox a souligné quelques erreurs de traductions, mais jamais mis en doute la validité des livres de la Bible.)

    Luther et les fondateurs Protestants tombèrent exactement dans l'erreur même contre laquelle Pierre avait mis en garde au sujet de la lecture des lettres de Paul : Il y a des choses dans ses lettres qui sont difficiles à comprendre, et que ceux qui sont sans instruction et instables déforment [tordent], à leur propre destruction, comme ils font aussi les autres écritures. Par conséquent, bien-aimés, puisque vous savez ces choses à l'avance, prenez garde, de peur qu’entraînés par l’erreur des impies, vous ne veniez à déchoir de votre propre fermeté ; 2 Pi 3:16-17, qui est de présumer du salut instantané, en étant encore plongé dans le péché, juste en croyant que Jésus est le fils de Dieu. L'erreur des méchants est de penser que la méchanceté (le péché) est excusée par la Grâce, ce que Jude avait aussi dénoncé.

    4 Rendons-nous donc la Loi inopérante par la foi ? Absolument pas ! au contraire, nous établissons la loi. Ainsi la Loi n'a pas été rendue dénuée de valeur. Vous devez obéir aux parties morales de la Loi qui ne sont pas des oeuvres de la Loi. Les autres traductions biblique mot-pour-mot le montrent aussi clairement : (cliquez pour les voir)

    Dans la version Louis Segond nous lisons : Anéantissons-nous donc la loi par la foi ? Loin de là ! Au contraire, nous confirmons la loi.
    Dans la version Bible du Semeur nous lisons : Mais alors, est-ce que nous annulons la Loi au moyen de la foi ? Loin de là ! Nous confirmons la Loi.

    Les Lettres de Paul ont été mal interprétées pour éliminer la Loi, et rien ne pouvait être plus éloigné de la vérité, sauf si vous avez progressé au point d'être sous le contrôle total de l'Esprit de Dieu. On demanda à Jésus, Que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ? Jésus répondit : garde les commandements. Tu ne tueras point. Tu ne commettras point l'adultère. Tu ne voleras point. Tu ne porteras point de faux témoignage. Honore ton père et ta mère ; et tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il citait le coeur moral de la loi qui se trouve dans le coeur de chaque homme. Et puis il lui a dit qu'il devait vendre tout ce qu'il possédait, donner au pauvre, prendre sa croix, et le suivre. Le suivre c'est attendre, écouter en silence, entendre, et obéir, ainsi pour recevoir avec douceur la parole implantée, qui a la puissance de sauver vos âmes. Jacques 1:21.

    Tandis que votre esprit égoïste est toujours en vie, par encore complètement crucifié sur la croix intérieure du renoncement à soi-même, nous devons encore faire pour les autres, ce que nous voudrions qu'ils fassent pour nous ; nous devons encore aimer notre prochain comme nous-mêmes ; nous ne devons pas voler, mentir, tuer, commettre adultère, convoiter, etc. votre droiture doit surpasser celle des Pharisiens. Alors que vous avancez spirituellement en gardant ses commandements que vous L'entendez vous dire à vous, l'amour de Dieu est finalement rendu parfaite à l'intérieur de vous, 1 Jean 2:5. Ainsi l'amour accomplie la Loi, et nous établissons la Loi. Accomplir la Loi c'est de s'y conformer totalement, la rendant encore plus valide et forte. Vous allez surpasser la Loi, en marchant sous le contrôle total de l'Esprit. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Il n'y a pas de Loi lorsque vous êtes sous le contrôle total de l'Esprit ; vous marchez dans l'amour, dans l'obéissance tel que commandé — vous ne marchez plus dans la chair restreinte. » La Loi a été appliquée à l'homme déchu, qui a perdu la vie et la guidance de Dieu ; aucune loi s'applique à un homme qui a été restoré à l'image spirituelle de Dieu.

    Et jusqu'à ce que nous puissions entendre le Seigneur et suivre ses conseilles, la loi intérieure, (qui loi intérieure comprend le noyau moral de la loi mosaïque), est votre pédagogue, appels de nos problèmes, et un motivateur pour nous inciter à nous repentir de nos mauvaises voies et à chercher l'aide divine pour nous faire changer, et ainsi être agréable aux yeux de Dieu. Tandis que la Loi est notre Pédagogue, nous connaissons les conditions dans lesquelles Paul avait été : « car je ne comprenais pas ce que je faisais, pour pas ce que j'avais l'intention à l'avoir fait, au lieu de cela, j'ai fait ce que j'ai détesté. » Rom 7:15, et « Maintenant, si j'ai fait ce que je ne veux pas, ce n'est plus moi qui l'ai fait, mais le péché qui habitait en moi. » Rom 7:17. Paul est passé par ces conditions, et tous doivent passer par ces étapes afin de pouvoir parvenir à la Liberté du Fils de Dieu et apprécier la Liberté Chrétienne. (La condition finale dans laquelle se trouvait Paul était : ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi ;)

    Sans l'obéissance, vous ne pouvez pas connaître Jésus : Et par ceci nous savons que nous le connaissons, savoir si nous gardons ses commandements. 1 Jean 2:3
    Sans l'obéissance, vous ne pouvez pas aimer Jésus : Si quelqu'un m'aime, il obéira à ce que j'ai dit. Jean 14:23
    Sans l'obéissance, vous ne pouvez pas être un ami de Jésus : Vous êtes mes amis, si vous faites tout ce que moi je vous commande. Jean 15:14
    Sans l'obéissance, vous ne pouvez naître ne nouveau : Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché 1 Jean 3:9

    _______________________________________

    Chapitre Précédent | Prochain Chapitre