La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Proverbes 24:24

Afficher le chapitre et les notes   

 24 Celui qui dit au méchant [ceux qui sont encore à pécher] : « Tu es droit », les peuples le maudiront, nations l'auront en horreur ;3 [Celui qui est toujours à pécher est méchant. Les prédicateurs du Christisanisme de Babylone disent à leurs fidèles que mêmes s'ils sont toujours à pécher, ils sont droits parce qu'ils croient en Jésus. Si l'on suit cette logique fallacieuse, alors tous les démons sont justes. Ces fidèles trompés qui se sont fait dire qu'ils étaient justes et fait promettre les cieux alors qu'ils sont toujours captifs du péché maudiront les guides aveugles prédicateurs qui les ont attirés dans le fossé et l'Enfer après la mort. Il y a une droiture imputée qui vient avec la mesure de foi reçue avec les fruits de l'Esprit, qui est donnée en récompense à ceux qui ont crucifié leur mauvais esprit égoïste sur la croix intérieure du renoncement de soi, mais pas avant. Croire en Jésus ce n'est pas la foi qui impute la droiture ; voir la note en bas de page 2 de Romains 3 pour les détails sur la droiture imputée. ]

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

3 Celui qui dit au méchant[ceux qui sont encore à pécher] : Tu es droit, les peuples le maudiront, nations les auront en horreur lui. C'est là exactement ce que la Chrétienté, de nos jours, dit à ses membres : en dépit de vos péchés, vous êtes droits parce que vous croyez en Christ. Ceci est un horrible mensonge, et tous ces prêcheurs qui prêchent ces mensonges seront maudit par le peuple et toutes les nations du monde les auront en horreur. Il y a une droiture imputée qui vient avec la mesure de foi reçue avec les fruits de l'Esprit, qui est donnée en récompense à ceux qui ont crucifié leur mauvais esprit égoïste sur la croix intérieure du renoncement de soi, mais pas avant. Croire en Jésus ce n'est pas la foi qui impute la droiture ; (voir la note en bas de page 2 de Romains 3 pour les détails sur la droiture imputée.). D'ici là le péché c'est le péché.

Jésus n'a pas éliminé le péché. Christ est la fin de la Loi comme moyen pour la droiture pour quiconque croit, mais la loi qui est dans le coeur de tous les hommes est toujours vivante et doit toujours être observée. Jésus n'a pas éliminé la sanction pour le vol, le meurtre, le mensonge, la convoitise, la haine, etc. En fait, Jésus a fortifié la loi, la rendant encore plus difficile d'être obéissant. Il a changé « oeil pour oeil » , pour « tendre l'autre joue ; aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent, et qui vous persécutent ». Il a fait que l'adultère, c'est non seulement une action, mais aussi la pensée dans le coeur. Il a fait que le meurtre c'est, non seulement une action, mais c'est la colère et la haine dans votre coeur. Il nous a dit de ne pas rendre les insultes ou les injures. Il nous a dit que le fait de restreindre le péché ce n'était pas assez, mais que nous sommes souillés par ce qui se trouve dans nos coeurs ; donc nos coeurs doivent être lavés de tout désirs et penchants pour le péché. Il a dit :

Vous avez ouï qu'il a été dit : « Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. » Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous font du tort et vous persécutent, en sorte que vous soyez les fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et envoie sa pluie sur les justes et sur les injustes. Car si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense avez-vous ? Les publicains même n'en font-ils pas autant ? Et si vous saluez vos frères seulement, que faites-vous de plus que les autres ? Les nations [les publicains ou les voleurs]même ne font-elles pas ainsi ? Vous, soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait. Mat 5:43-48

Maintenant Jésus est loyale. Il n'aurait pas fait accentuer ses commandement pour nous, s'il n'y avait pas un moyen pour obéir ; le moyen c'est d'aller vers Lui, d'attendre et de veiller en silence, de l'écouter, de l'entendre et de lui obéir - la repentance - la croix intérieure du renoncement à soi-même. Vos âmes sont purifiées dans l'obéissance à la vérité, à travers l'esprit. 1 Pi 1:22.

Les guides aveugles de la Chrétienté vous disent que vous avez la droiture de Christ, parce que vous croyez, c'est aussi de la présomption.
Ils disent de vous en remettre à la « droiture imputée de Christ » pour nous, sur la base de notre foi ; tout comme il en fut pour Abraham.
Abraham démontra l'évidence de sa croyance par l'obéissance : Abraham a écouté ma voix, et a gardé mon ordonnance, mes commandes, mes statuts et mes lois. Gen 26:5
Et toutes les nations de la terre se béniront en ta semence, parce que tu as écouté ma voix. Gen 22:18
Il y a une droiture imputée qui vient après que nous ayons crucifiés notre nature pécheresse par obéissance à la croix.
Abraham crut la voix de Dieu et Lui obéit. Nous aussi devons faire de même.
Comme Abraham alla de l'avant pour être circonscit, tout juste comme nous devons recevoir la circonscision spirituelle - notre coeur circonscit du péché.
Comme Abraham exerça sa foi en abandonnant sa maison pour un nouveau monde - nous aussi nous abandonnons le monde pour entrer dans le Royaume de Dieu.
Comme Abraham exerça sa foi en obéissant à la voix de Dieu, en voulant sacrifier Isaac, or nous aussi devons être obéissant à la voix intérieure.
Abraham était fort dans la foi comme le prouvait sa foi en la promesse et son obéissance aux commandes de Dieu qu'il entendait lui dire.
S'il n'avait pas marché dans les pas de la foi, en étant obéissant tel que commandé, sa droiture aurait été cancellée. Voir la Note en bas de Page 2 de Romains 3 pour les détails sur la droiture imputée.

_______________________________________