Le Journal de George Fox — 1685 — 1690 — Ses dernières années à Londres et sa mort <page 2 >

 

<1> <2> <3> <4>

Après ceci je suis retourné rapidement à Londres et je suis resté là pendant un mois dans le service du Seigneur ; étant quotidiennement exercé soit dans des réunions publiques, ou plus particulièrement des services concernant l'Église du Christ ; comme de visiter ceux qui étaient malades ou affligés, à écrire des livres ou des lettres pour la propagation de la vérité, ou à réfuter une erreur. Comme c'était une époque de liberté générale, les papistes semblaient plus tolérants dans leur culte qu'autrefois; et beaucoup de gens instables qui allaient les voir, parlaient grandement de leurs prières adressées aux saints, et de leurs chapelets, etc. En réponse à ceci j'écrivis une courte lettre concernant la prière ; comme suit :

Jésus-Christ, quand il enseigna comment prier à Ses disciples, leur a dit : « Lorsque vous priez dites, Notre Père qui est aux cieux, que Ton nom soit sanctifié », etc. Christ n'a pas dit, qu'ils devraient prier Marie, la mère de Christ ; Il n'a pas dit, qu'ils devraient prier les anges, ou les saints qui étaient morts. Christ ne leur a pas enseigné à prier les morts, ni pour les morts. Et ni Christ ni Ses n'ont enseigné aux croyants à prier avec des chapelets, ni à chanter avec des orgues extérieurs ; mais l'apôtre a dit, qu'il chanterait et prierait dans l'Esprit; car c'est l'esprit lui-même qui « fait intercession ; et le Seigneur, qui sonde les coeurs, connaît la pensée de l'esprit ».

Prendre conseils des morts fut interdit par la Loi de Dieu ; ils devaient prendre conseils du Seigneur. Il a donné Christ dans la nouvelle alliance, aux jours de Son évangile, pour être un conseiller et un chef pour tous les croyants dans Sa lumière. Les hommes ne doivent pas aller vers les morts pour les vivants; car la Loi et le témoignage de Dieu l'interdisent. Ces Juifs, qui ont refusé les eaux courantes à Shiloh, les inondations et les eaux des Assyriens et des Babyloniens sont venus sur eux, et les ont menés en captivité ; et ceux qui refusent les eaux de Christ, sont submergés par les inondations du monde qui réside dans la méchanceté. Ceux qui demandent conseils aux idoles de bois ou de pierre, étaient dans l'esprit de l'erreur et de la prostituée; ils étaient « allés se prostituer, se soustrayant à leur Dieu ». Osée 4:12. Et ceux qui se sont « joint eux-mêmes à Baal Peor, et qui ont mangé les sacrifices faits aux morts, ont provoqués la colère de Dieu, et l'irritation de Dieu contre eux » Psa 107:28-29. Or, ici vous pouvez voir que, les sacrifices de mort étaient interdits. Les vivants savent qu'ils vont mourir; mais la mort ne sait rien, il n'y a plus pour eux de salaire, car leur mémoire est oubliée. Ecc 9:5. « Malheur aux enfants rebelles, a dit le Seigneur, qui prennent des conseils ; mais non de moi ; qui se mettent sous protection, mais non par mon esprit, afin d'ajouter péché sur péché. »
Ésaïe 30:1.    

George Fox

Après être resté environ un mois à Londres, je quittai à nouveau la ville. En raison des nombreuses difficultés que j'avais subies dans les prisons, et les autres souffrances pour l'amour de la vérité, mon corps était devenu si infirme et faible, que je ne pouvais plus supporter longtemps, la proximité de la ville, mais j'étais content d'aller un peu dans la campagne, où je pourrais avoir l'avantage de l'air frais. À ce moment j'allai avec mon beau-fils, William Mead, à sa maison de campagne dans l'Essex, appelée Les oies, où je suis resté environ deux semaines, et parmi les autres services que j'avais là-bas, j'ai écrit l'article suivant :

Une distinction entre la véritable offrande et sacrifice, et le faux,
dans l'ancienne et la nouvelle alliance.

Le Seigneur a dit : « Celui qui sacrifie à un dieu, si ce n'est à l'Éternel seul, sera voué à la destruction. » Ex 22:20. Donc, on ne doit tenir compte ni sacrifier à aucun dieu, mais seulement au Seigneur Dieu. Cela est mort au sacrifice pour tout autre dieu, sauf le Seigneur. Le seigneur a aussi dit : « Vous n'offrirez pas le sang de mon sacrifice avec du pain de levain. » Ex 23:18. Alors que le levain aigre lourd ne doit pas être offert avec le sacrifice du Seigneur. Encore, le Seigneur a dit : « Et si tu me fais un autel de pierres, tu ne le bâtiras point de pierres taillées ; car si tu lèves ton ciseau dessus, tu le profaneras. » Ex 20:25. Par conséquent, prenez garde à ne pas polluer l'autel avec vos propres outils, vous qui professez offrir le sacrifice spirituel.

Jonas a dit, « Qu'il sacrifierait au Seigneur avec une voix de louange », quand il était dans le ventre du poisson ; et là il pria au Seigneur. Jonas 2. Car Jonas dans le ventre de la baleine n'avait pas d'agneaux, ni de boucs, ni d'autres sacrifices extérieurs à offrir.

Le Seigneur interdit de sacrifier avec des prostituées. Osée 4:14. Et le seigneur interdit à son peuple d'offrir un sacrifice avec un aveugle, boiteux, malade, ou de ce qui est infirme, ou quelque défaut ; comme dans Mal 1:8 et plusieurs autres endroits. Ainsi ceux qui offrent un sacrifice, ne doivent pas en offrir à Dieu un sacrifice qui soit aveugle, boiteux, malade, ou déformé.

Le scribe a dit à Christ : « de l'aimer de tout son coeur, et de toute son intelligence, et de toute son âme, et de toute sa force, et d'aimer son prochain comme soi-même, c'est plus que tous les holocaustes et les sacrifices. » Marc 12:33. « Et lorsque Jésus qu'il avait répondu sagement, Il lui a dit, tu n'es pas loin du Royaume de Dieu. » verset 34. Aimer Dieu et son prochain comme soi-même c'était plus que tous les holocaustes et les sacrifices du temps de la Loi ; toutes les offrandes et les sacrifices du temps de l'évangile, sans l'amour de Dieu et de leurs prochains comme soi-même, ne sont d'aucun bénéfice.

David a dit, « Et qu'ils sacrifient des sacrifices d'actions de grâces, et qu'ils racontent ses oeuvres avec des chants de joie ! » Psa 107:22. Ce sont là les sacrifices que le Seigneur exige de son peuple, plus que les sacrifices extérieurs. David a dit : « Que ma prière vienne devant toi comme l'encens, l'élévation de mes mains comme l'offrande du soir ! » Psa 141:2. Ici David regarde à Sa prière au Seigneur, et à ses mains levées vers Lui, pour être accepté du Seigneur, bien plus qu'avec l'encens extérieur, et les sacrifices extérieurs du soir. David dit encore : « Les sacrifices de Dieu sont un esprit brisé ; un coeur brisé et contrit, ô Dieu, tu ne mépriseras jamais cela ! » Psa 51:17. (voir aussi Ésa 57:15. et Ésa 66:2.) Ce sont là les sacrifices dont David a dit que Dieu accepte et ne méprise pas ; qui sont plus grands que l'esprit qui n'est pas brisé, et un coeur non contrit, avec des offrandes et sacrifices extérieurs.

Les adversaires des Juifs auraient voulu se joindre avec eux pour la construction du temple, en disant : « Laissez-nous bâtir avec vous, car nous recherchons votre Dieu, comme vous ; et nous lui offrons des sacrifices. » Mais les Juifs leur refusèrent, et dirent; « Vous n'avez pas affaire avec nous pour bâtir une maison à notre Dieu. » Esdras 4:1-3. Ici vous pouvez voir que le peuple de Dieu a refusé de bâtir avec eux, et leurs sacrifices. Salomon a dit, « Le sacrifice [ou la prière] des méchants est en abomination à l'Éternel. » Pro 15:8. (Voir aussi Ésa 1:11-20. et Ésa 66:3.) Salomon a aussi dit, « Mieux vaut un morceau sec [de nourriture]et la paix, qu'une maison pleine de viandes de sacrifices et des querelles. » Pro 17:1. Maintenant que tous les peuples considèrent, quel bien votre maison pleine de sacrifices peut faire avec de la querelle ; quand un morceaux sec, et la paix y est mieux ? Que tous les peuples considèrent, si vous vivez dans la méchanceté, votre sacrifice est une abomination pour le Seigneur.

Encore, Salomon parlant de sacrifice des sots, a dit, « ils ne savent pas qu'ils font mal. » Ecc 5:1. Les sots sont ceux qui ne marchent pas dans l'Esprit de Dieu, ou qui commencent dans l'esprit, et qui finissent dans la chair, comme les Galates insensés ; car l'esprit de Dieu c'est l'Esprit de sagesse et de compréhension, et Il ne peut s'unir aux sacrifices des morts, ni des sots, ni du méchant, dont le sacrifice est abominable ; qui attriste et étouffe l'Esprit de Dieu, par lequel le spirituel et le juste offre des sacrifice spirituels, acceptables à Dieu par Jésus-Christ.

L'apôtre Paul a dit, qu'il était « ministre de Jésus-Christ aux Gentils, exerçant la sacrificature dans l'évangile de Dieu, afin que l'offrande des nations soit agréable, étant sanctifiée par l'Esprit Saint ». Rom 15:16. Aussi vous pouvez voir que toutes les offrandes et sacrifices agréables à Dieu doivent être sanctifiées par le Saint-Esprit. Le même apôtre a dit aux Corinthiens : « Vous avez été racheté à un prix ; Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. » 1 Cor 6:20. Et aux Romains, il a dit, « Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à présenter vos corps en sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui est votre culte et service spirituel. » Rom 12:1. Ceci est le devoir de tout véritables Chrétiens.

Pierre a aussi dit, dans Son épître général à l'Église du Christ ; « vous-mêmes aussi, comme des pierres vivantes, êtes édifiés une maison spirituelle, un sainte sacrificature, pour offrir des sacrifices spirituels, agréables à Dieu par Jésus-Christ. » 1 Pi 2:5. Aussi chaque homme et femme doit venir à l'Esprit de Dieu dans leur propre coeur, s'ils veulent offrir un sacrifice spirituel acceptable à Dieu par Jésus-Christ. Car comme Christ a dit : « tout sacrifice sera salé de sel. » Marc 9:49. Et dans l'Ancien Testament vous pouvez voir, toutes leurs offrandes extérieures devaient être « assaisonnées de sel ». Lév 2:13. Ceci était un type et une figure de Christ, qui « s'est livré lui-même pour nous comme offrande et sacrifice à Dieu, en parfum de bonne odeur ». Éph 5:2. Par conséquent tout son peuple doit être baptisé du Saint-Esprit et de feu, afin qu'ils puissent être salés de feu, et chaque sacrifice salés de sel, avec l'esprit de grâce, qui est déversé sur tous ; de sorte qu'ils puissent offrir ce sacrifice spirituel, acceptable à Dieu par Jésus-Christ.

Samuel a dit au roi Saul, « L'Éternel prend-il plaisir aux holocaustes et aux sacrifices, comme à ce qu'on écoute la voix de l'Éternel ?Voici, écouter est meilleur que sacrifice, prêter l'oreille, meilleur que la graisse des béliers ; » 1 Sam 15:22. Ainsi, vous pouvez voir que toutes les offrandes et sacrifices ne sont rien, s'il n'y a pas une écoute du Seigneur en son esprit, et une obéissance à Sa voix. Christ a dit aux Juifs, qui sacrifiaient de l'extérieur, qu'Il voulait miséricorde et non pas sacrifice ; et il leur a dit : « allez et apprenez ce que cela signifie ». Mat 9:13.

George Fox
Gooses, le 28ième du 2e mois, 1687

Au début du troisième mois je retournai à Londres, et continuai là jusque après la réunion annuelle, qui débuta le seizième jour, et qui fut très grande ; puisque les Amis étaient plus libres d'y venir des campagnes, en raison de la tolérance générale et de la liberté qui était désormais accordée. La réunion dura plusieurs jours; et à la fermeture, il vint sur moi d'écrire les lignes suivantes, pour qu'elles soient envoyées aux Amis de partout, comme « un mot de conseil et de prudence à eux de conduire avec circonspection en ce temps de liberté ».

Chers Amis et frères dans le Seigneur Jésus-Christ,

Le Seigneur par son bras éternel et sa puissance vous a supporté dans vos souffrances, grandes saisies de propriété personnelle, et fastidieux emprisonnements, uniquement pour avoir servi et adoré le Dieu vivant qui vous a fait ; vous qui avez abandonné femmes, enfants et biens, et enduré leurs saisies et l'emprisonnement pour Sa vérité et Son nom. Le Seigneur par Sa puissance et Sa miséricorde infinies a eu le plaisir d'ouvrir le coeur du roi à votre égard, par lequel vous avez été libérés de prison, et ceux qui saisissent vos biens personnels ont été arrêtés, de sorte qu'à présent vous pouvez suivre votre appel, confesser Jésus-Christ, et l'appeler Seigneur par le Saint-Esprit dans vos assemblées, sans être jetés en prison, ou de voir vos propriétés saisies. Chers frères, une grande préoccupation repose sur moi, provenant du Seigneur de vous écrire, « qu'aucun ne puisse abuser de cette liberté, ni des miséricordes du Seigneur, mais prisez-les » ; car il y a grand danger en temps de liberté de devenir fier, et tomber dans l'aisance, le relâchement, et la fausse liberté. Et maintenant, puisque vous n'avez pas de persécuteurs extérieurs à combattre dans les souffrances, usez des armes spirituelles pur garder bas ce qui ne voudrait pas se soumettre à Christ ; afin que Lui, le Saint, puisse régner dans vos coeurs. Que vos vies, conversations, et paroles puissent prêcher la droiture et la vérité ; afin que vous puissiez tous montrer les bons exemples de véritables croyants en Christ, dans la vertu et la sainteté, répondant à ce qui peut être connu de Dieu dans tous les gens, que vous êtes des fils et filles de Dieu. Restez fermes dans cette droite et sainte liberté en Christ, le Juste et le Saint, qui vous a rendus libres, au-dessus du lâche ou du faux ; fuyant les occasions de dispute et les questions folles des hommes aux pensées corrompues : car le serpent fut le premier à questionner Ève, en l'attirant elle et Adam hors de la vérité. C'est pourquoi, comme vous avez reçu Christ, vivez et marchez en Lui, qui écrase la tête du serpent, qui est votre sanctuaire sûr ; en qui vous avez l'élection, la réconciliation et la paix ave Dieu. C'est pourquoi vivez dans la paix que vous avez et qui vient de Christ, qui ne vient pas de ce monde; soyez en paix les uns avec les autres, et recherchez la paix avec tous les hommes en Jésus-Christ : car bienheureux sont ceux qui procurent la paix. Travaillez à exercer une bonne conscience envers Dieu, en obéissance à Lui, à ce qu'Il exige, et en faisant pour tous les hommes la chose qui est juste et honnête ; dans vos conversations et paroles ne faisant aucune offense aux Juif ou aux Nations, ni à l'Église de Dieu. Ainsi, vous serez comme une ville établie sur la montagne de Sion de Dieu, qui ne peut être cachée ; et qui peut être une lumière pour le monde ténébreux, de sorte qu'ils puissent voir vos bons fruits, et glorifier votre Père qui est dans les cieux. Car Il est glorifié dans le fait que vous portiez de bons fruits, alors que vous demeurez en Christ, le cep, En son jour de vie, de puissance, et de lumière, qui brille au-dessus de tous. Par conséquent, tous ceux qui croient dans la lumière, marchent dans la lumière, comme des enfants de Lumière et du jour éternel de Christ ; de sorte que dans la lumière vous puissiez avoir la fraternité avec le Père et le Fils, et les uns avec les autres ; gardant l'unité de Son Saint-Esprit, dans le lien de Sa sainte paix, dans Son Église, dont Il est le chef. Mon désir est, que la sagesse de Dieu partout puisse être justifié de Ses enfants et qu'elle puisse être démontrée dans la douceur, et dans la crainte du Seigneur en ce jour, Amen.

George Fox

Vers ce temps là la réunion Annuelle était terminée, et j'étais très fatigué et usé, donc environ une semaine après, j'allai à la campagne hors de la ville à la maison d'un ami un peu plus loin d'Edmonton. Je suis resté là et à South-street quelques temps, et j'eus des réunions là-bas parmi les Amis; (et à Winch more-hill et Berry Street). Ayant ma pensée continuellement exercée dans les choses de Dieu ; le sens de Sa bonté et miséricorde infinies pour l'humanité, en les visitant, après qu'ils aient transgressé et qu'ils se soient rebellés contre Lui, et fournissant une voie et un moyen pur leur retour de nouveau à Lui, pesait fort sur moi ; et dans l'ouverture de l'Esprit de vérité, j'écrivis l'article suivant à ce sujet :

Dieu, qui a fait tous les hommes et femmes, bien qu'ils aient transgressés Ses commandes et Ses lois, qu'ils se sont rebellés contre Lui, hait Sa lumière, attristé Son Esprit, et marché outrageusement contre son esprit de grâce ; pourtant, Lui qui est miséricordieux, voudrait que tous soient sauvés, et parviennent à la connaissance de la vérité. Tous ceux qui viennent à la connaissance de la vérité, doivent la connaître dans leur fort intérieur. Je dis : la grâce et la vérité, qui vient par Jésus, tous ceux qui la connaissent et la trouvent, doivent la connaître et la trouver dans leurs coeurs. Ceux-là trouvent l'homme intérieur du coeur, la perle, le levain, la pièce d'argent perdue, et le Royaume des Cieux intérieur. Car jusqu'à ce que tous viennent à la Lumière et à la vérité dans leurs coeurs, ils ont été étrangers de ces choses, en Adam dans la chute, loin de l'image de Dieu, de Sa lumière, de Sa Puissance et de Son Esprit, et de Son Royaume. Mais Christ, qui ne tombe jamais, ramène à nouveau les hommes et les femmes, qui Le suivent, pour connaître ces choses, et pour connaître la vérité, lui le Sauveur, et les amène à Son image, et à Son royaume éternel.

Le diable, qui est hors de la vérité, a tenté l'homme et la femme à désobéir à Dieu ; et il les a attiré dans la chute loin de la vérité. C'est le diable qui a fermé les yeux de l'homme, ses oreilles, et les coeurs à la vérité, Lui qui est appelé le dieu de ce monde ; qui a aveuglé les yeux des infidèles, ou des païens. Mais Christ, qui écrase la tête du serpent, et qui détruit le diable et Ses oeuvres, ouvre les coeurs des hommes, leurs yeux, et leurs oreilles, lui qui est leurs Sauveurs et leurs Rédempteurs, et qui donne la vie éternelle à Son peuple qui obéissent à Lui et à Sa vérité. Bénit soit le Seigneur pour toujours par Jésus-Christ, qui a goûté la mort pour tous les hommes, pour les amener hors de la mort d'Adam ; et l'expiation pour les péchés du monde entier et qui s'est donné Lui-même en rançon pour tous, être témoigné dans le temps à venir. Car comme par la transgression et la désobéissance d'Adam la mort et la condamnation est venue sur tous les hommes ; or à travers l'obéissance de Christ à Dieu même jusqu'à la mort, la justification de la vie est venue sur tous les hommes : et « celui qui croit en Christ a la vie éternelle; mais celui qui ne croit pas est déjà condamné ». Mais Dieu voudrait que tous les hommes soient sauvés, et qu'ils parviennent à la connaissance de la vérité, comme elle est en Jésus, qui set leur Sauveur ; et en Christ il n'y a point de condamnation.

George Fox

Après que j'eus été ici quelques temps ; j'allai à une réunion mensuelle à Enfield, et de là, avec quelques Amis à Hertford ; où je suis resté trois ou quatre jours, visitant les Amis à leur réunion publique du premier jour, et aux réunions trimestrielles des hommes et des femmes ; et ce fut un bon service pour le Seigneur là-bas. Puis, passant à Waltham-Abbey, j'eus une très bonne réunion avec les Amis, et le jour suivant j'allai à un autre endroit, pour arbitrer une différence qui, par manque d'une bonne compréhension entre eux, était survenue entre deux Amis. Je retournai à Waltham cette nuit ; et le jour suivant j'allai avec quelques Amis à la maison de William Mead en Essex.

Je restai là quelques semaines, cependant je n'était pas au repos, mais je visitais les réunions dans les régions ; telles que Wanstead, Barking, et chez John Harding. Entre les réunions j'écrivais plusieurs choses pour la propagation de la vérité, et ouvrir la compréhension des gens à la recevoir. J'écrivis entre autres un article prouvant à partir des Écritures que les gens doivent se repentir avant qu'ils puissent recevoir l'Évangile, et le Saint-Esprit, et le royaume de Dieu, et être baptisés :

Jean le Baptiste est venu prêcher dans le désert de Judée, en disant : « Repentez-vous ; car le Royaume des cieux s'est approché ». Mat 3:1-2. Lorsque Jean le Baptiste fut jeté en prison, dans Marc il est dit : « Jésus vint en Galilée, prêchant l'évangile du royaume de Dieu, et disant : Le temps est accompli, et le royaume de Dieu s'est approché : repentez-vous et croyez à l'évangile. » Marc 1:14-15. Matthieu aussi a dit : « Dès lors Jésus commença à prêcher et à dire : Repentez-vous, car le royaume des cieux s'est approché. » Mat 4:17. « Et lorsque Christ envoya Ses douze disciples, deux par deux, et qu'ils allèrent et prêchèrent que les hommes doivent se repentir. » Marc 6:7,12. Christ a dit aux Juifs : « si vous ne vous repentez pas, vous tous périrez aussi. » Luc 13:3, 5. Lorsque les publicains et les pécheurs s'approchèrent pour entendre Christ, Et les pharisiens et les scribes murmuraient, disant : « Celui-ci reçoit des pécheurs, et mange avec eux ». Luc 15:1-2. Christ les réprimanda par une parabole, puis Il leur dit : « Je vous dis, qu'ainsi il y aura de la joie au ciel pour un seul pécheur qui se repent, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'ont pas besoin de repentance. » Luc 15:7. Ajoutant : « il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se repent ». Luc 15:10. Christ, après qu'Il fut ressuscité, a dit à Ses disciples : « et que la repentance et la libération de l'asservissement aux péchés fussent prêchées en son nom à toutes les nations, en commençant par Jérusalem. » Luc 24:47. Pierre a dit aux Juifs, « Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, en rémission des péchés ; et vous recevrez le don du Saint Esprit. » Actes 2:38. Paul a dit, « Dieu donc, ayant passé par-dessus les temps de l'ignorance, ordonne maintenant aux hommes que tous, en tous lieux, ils se repentent » ; Actes 17:30. Simon le Magicien a été appelé à la repentance, s'il l'avait considéré. Actes 8:22. L'apôtre Paul a prêché à Damas, et à Jérusalem, et à tout le pays de la Judée, et aux nations, (les tournant des ténèbres à la Lumière de Christ, et du pouvoir de satan à la puissance de Dieu), qu'ils devaient se « repentir et se tourner vers Dieu, et faire des oeuvres consistant à la repentance ». Actes 26:20.

Ici vous pouvez voir que les gens doivent se repentir avant qu'ils croient et qu'ils soient baptisés, et avant qu'ils reçoivent le Saint-Esprit et le royaume de Dieu. Ils doivent se repentir de leur vie vaine et de leur conversation avant de recevoir l'évangile, et doivent être tourné de l'obscurité à la lumière du Christ, de la puissance de Satan à Dieu, avant de recevoir son Saint-Esprit et de son Évangile de vie et du salut. Le Seigneur commande à tous les hommes de partout de se repentir, et de faire des oeuvres appropriées pour la repentance. Ils doivent montrer que leurs vies, leurs conversations, et leurs langues sont changées, et qu'ils servent Dieu en nouveauté de vie, avec de nouvelles langues et un nouveau coeur.

George Fox
Gooses, le 6ième mois, 1687

Un autre court article que j'ai écrit sur les mêmes choses, montrant comment le peuple de Dieu devrait être. Ainsi :

Dieu est droit, et il voudrait que Son peuple soit droit, et qu'il agisse droitement. Dieu est saint, et il voudrait que Son peuple soit saint, et qu'il fasse des actions saintes. Dieu est juste, et il voudrait que Son peuple soit juste, et qu'il soit juste en tout. Dieu est lumière, et Ses enfants doivent marcher dans Sa lumière. Dieu est un Esprit éternel et infinie, et Ses enfants doivent marcher dans Son Esprit. Dieu est miséricordieux, et Il voudrait que Son peuple soit miséricordieux. Le soleil de Dieu brille sur les bons et les méchants, et il fait tomber la pluie sur les bons et sur les méchants ; aussi son peuple devrait bien agir avec tous. Dieu est amour, et ceux qui demeurent dans l'amour demeurent avec Dieu. L'amour ne fait point de mal à Son prochain « L'amour est l'accomplissement de la Loi. » Rom 13:10. L'apôtre disait : « car toute la loi est accomplie dans un seul commandement, dans celui-ci : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même." » Gal 5:14. « Comme le Père m'a aimé, moi aussi je vous ai aimés ; demeurez dans mon amour.» Jean 15:9. Cela devrait être la pratique de tout le peuple de Dieu.

George Fox
Gooses, le 6ième mois, 1687

Et parce que la plupart des gens voudraient confesser que le peuple de Dieu doit être comme ça, mais que peu savent comment arriver à cet état, dans les ouvertures de l'esprit de vérité, j'ai écrit un autre article court, dirigeant vers le droit chemin et les gens moyens pourraient venir à Christ, et ainsi être comme Dieu. Ainsi :

Christ a dit : « Moi, je suis le chemin, et la vérité, et la vie ; nul ne vient au Père que par moi. » Jean 14:6. Et encore : « Nul ne peut venir à moi, à moins que le Père qui m'a envoyé ne l'attire. » Jean 6:44. Maintenant, par quel moyen Dieu attire Son peuple à Son Fils, si ce n'est par le Saint-Esprit, lorsqu'Il « déverse de Son Esprit sur toute chair », c'est à dire, tous les hommes et toutes les femmes. Par ce Saint-Esprit ce saint et juste Dieu attire des gens loin de leur injustice et de l'impiété pour les amener à Christ, le juste et le saint, le grand prophète dans sa nouvelle alliance et dans son Nouveau Testament, duquel Moïse dans l'ancienne alliance et Ancien Testament a dit, Dieu susciterait comme pour Lui, que le peuple L'entendrait en toute chose ; te ceux qui ne voudraient pas L'entendre seraient retranchés. Ceux qui n'entendent pas le Fils de Dieu, le grand prophète, ne portent pas attention à l'attirance du Père par Son Saint-Esprit à Son Fils ; mais ceux qui portent attention aux attirances du Père à Son Fils, l'esprit leur donne la compréhension de connaître Dieu et Jésus-Christ, qui est la vie éternelle. Ainsi ils reconnaissent que Jésus Christ est le chemin, la vérité, et la vie, et que nul ne peut venir à Dieu si ce n'est par ou à travers Son Fils, qui est leur berger pour les nourrir dans ses pâturages et sources de vie. Ses brebis reconnaissent Sa sainte voix ; en eux il n'y a point de péché, et dans leur bouche il n'y a point de fraude, et les mercenaires n'entendront pas Sa voix, car il n'a pas soin des brebis ; car ils n'appartiennent pas aux mercenaires, mais à Christ qui a donné Sa vie pour Ses brebis. Celui qui dérobe et vol les paroles de Son voisin, qui monte par un autre chemin, et n'entre pas par la porte, celui-là est un voleur et un brigand ; mais Christ est la porte dans Sa bergerie par laquelle entrent Ses brebis. Elles savent que Christ est le berger de leurs âmes pour voir à ce qu'elles ne s'éloignent pas de Dieu ni de ses pâturages de vie. Elles savent que Christ est leur médiateur qui leur donne la paix avec Dieu. Elles savent que Christ est leur haut Sacrificateur, rendu plus haut que les cieux, et qu'Il mourut pour leurs péchés, et qu'Il les lave par Son sang, et qu'Il est ressuscité pour leur justification, et qu'Il est capable de sauver tous ceux qui viennent à Dieu par Lui.

George Fox
Gooses, le 6e mois, 1687

Avant que de quitter cet endroit, j'ai écrit un autre article, dont la teneur tendait à démontrer, par beaucoup d'exemples pris dans les Saintes Écritures, que le Royaume de Dieu dont parlent la plupart des gens comme étant quelque chose de loin dans le futur et qui arrive seulement après la mort, est en mesure d'être connu et entrer dans cette vie ; mais que nul ne peut savoir y entrer, autrement qu'en était régénérés et nés de nouveau. Ce qui suit est une copie de cet article :

Christ a dit, « Si quelqu'un n'est né de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. » Jean 3:3. « Ce qui est né de la chair est chair ; et ce qui est né de l'Esprit est esprit. » verset 6. Aussi : « Si quelqu'un n'est né d'eau et de l'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. » verset 5. Et Jean, écrivant aux sept Églises d'Asie, s'appelait lui-même leur « frère, et compagnon dans la tribulation, et dans le royaume et la patience de Jésus-Christ ». Apoc 1:9. Ici vous pouvez voir que Jean était dans le royaume, donc il était né de nouveau ; car il n'a pas seulement vu le royaume, mais il y était.

Et Jean a dit, « Voyez de quel amour le Père nous a fait don, en sorte que nous puissions être appelés enfants de Dieu ; et nous le serons. c'est pourquoi le monde ne nous connaît pas, parce qu'il ne l'a pas connu. » 1 Jean 3:1 « Bien-aimés, maintenant nous sommes pour être fils de Dieu, » verset 2. « Si vous savez qu'il est juste[droit], sachez que quiconque pratique la droiture est né de lui. » 1 Jean 2:29. « Quiconque est né de Dieu ne commet pas le péché, car la semence de Dieu [Christ] demeure en lui, et il ne peut pas pécher, parce qu'il est né de Dieu. » 1 Jean 3:9. « Bien-aimés, aimons-nous l'un l'autre, car l'amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour. » 1 Jean 4:7-8. « Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu. » 1 Jean 5:1. « Car quiconque est né de Dieu vainc [a conquis] le monde ; et c'est ici la victoire qui vainc le monde, à savoir notre foi. » 1 Jean 5:4. Ceux-ci qui sont nés de Dieu ne sont-ils pas dans le royaume de Dieu (ayant vaincu le monde) ? Et voyant que Jean dit, « Quiconque agi avec droiture est né de Dieu ; » alors ceux qui pratiquent la droiture et qui tiennent ferme dans la droiture ne voient-ils pas le royaume de Dieu et n'y sont-ils pas entrés ?

Pierre, dans Sa première épître générale à l'Église de Christ, a dit : « désirez ardemment, comme des enfants nouveau-nés, le lait pur de la parole, afin que par lui vous puissiez croître au salut », 1 Pi 2:2. Et il leur a dit qu'ils étaient « une génération choisie, un sacerdoce royal, une sainte nation, un peuple acquis, pour qu'ils annoncent les vertus de celui qui les a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière ; » 1Pi 2:9. « comme des pierres vivantes, ils sont édifiés une maison spirituelle, un sainte sacrificature, pour offrir des sacrifices spirituels, agréables à Dieu par Jésus Christ. » verset 5. N'est-ce pas que ces nouveaux nés, ces pierres vivantes, cette maison spirituelle, sacerdoce royal, sainte nation, et génération choisie, qui furent appelés hors des ténèbres dans la merveilleuse lumière de Christ, voient et entrent dans Son saint royaume ; étant eux aussi héritiers ? Ceux-là « sont nés de nouveau, non d'une semence corruptible, mais incorruptible, par la Parole de Dieu qui vit et qui dure pour toujours ». 1 Pi 1:23. Et ceux-là n'ont-ils pas une entrée qui leur est accordée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ ?

Jacques, dans Son épître général à l'Église de Christ, a dit : « Dieu n'a-t-il pas choisi les pauvres quant au monde, riches en foi et héritiers du royaume qu'il a promis à ceux qui l'aiment ? » Jacques 2:5. L'apôtre Paul a dit : « Dieu a envoyé son Fils né de femme, né sous la loi, pour racheter ceux qui étaient sous la loi, afin que nous puissions recevoir l'adoption comme des fils. Et, parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé l'Esprit de son Fils dans vos coeurs, criant : Abba, Père : de sorte que vous n'êtes plus esclaves, mais fils : et si fils, alors héritiers de Dieu par Christ. » Gal 4:4-7. Le même apôtre a dit, « Comme tous ceux qui sont conduit par l'Esprit de Dieu, ils sont les fils de Dieu ; » et il dit aux saints à Rome, « Vous avez reçu l'Esprit d'adoption, par Lequel nous crions Abba, Père. L'Esprit Lui-même rend témoignage avec notre esprit, que nous sommes les enfants de Dieu ; Et si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers ; héritiers de Dieu, cohéritiers de Christ ; si du moins nous souffrons avec lui, afin que nous soyons glorifiés ensembles. » (c'est à dire avec Christ.) Rom 8:14-17. Maintenant puisqu'ils sont les Fils de Dieu, qu'ils sont conduits par l'Esprit de Dieu, et que l'Esprit rend témoignage à leur esprit qu'ils sont les enfants de Dieu, héritiers de Dieu, et cohéritiers avec Christ, tous ces enfants de Dieu ne sont-ils pas héritiers du glorieux et juste(droit) royaume de Dieu ? Et ne le voient-ils pas et n'y entrent-ils pas ?

Le Seigneur a dit dans Osée 1:10 : « où il leur a été dit : Vous n'êtes pas mon peuple, il leur sera dit : vous êtes les Fils du Dieu vivant ». Ceci n'est-il pas en lien avec les jours de l'évangile de la nouvelle alliance ? Voir Rom 9:26. Et ce que le prophète a dit apr le prophète Jérémie, Ch.31:1. l'apôtre l'applique aux jours de l'évangile, et dit, « Soyez séparé, a dit le Seigneur, et ne touchez pas aux choses impures ; et je vous recevrai, et Je vous serai un Père, et vous serez mes fils et mes filles, a dit le Seigneur Tout Puissant. » 2 Cor 6:16. Ceux-ci ne sont-ils pas les enfants qui voient et entrent dans le juste royaume de Dieu, qui est séparé de ce qui est impur et n'y touchent pas ?

Le Seigneur a dit aussi apr Ésaïe, « je dirai au nord : Donne, et au midi : Ne retiens pas ; amène mes fils de loin, et mes filles du bout de la terre », Ésa 43:6. Puis ne les amène-t-Il pas à Son Royaume de gloire qui se tient dans la droiture et la paix et la joie dans le Saint-Esprit ?       

Le Seigneur a dit à Job, « Quand les étoiles du matin chantaient ensemble, et que tous les fils de Dieu éclataient de joie ? » Job 38:7. Où ces fils et filles de Dieu criaient de joie ? N'était-ce pas dans le Royaume de gloire ?

Christ a dit, « Le plus petit dans le Royaume de dieu est plus grand que Jean. » Luc 7:28. Et dans Luc 16:16 il dit, « La loi et les prophètes ont été jusqu'à Jean ; dès lors ( depuis la loi, et les prophètes, et Jean), le royaume de Dieu est annoncé et chacun use de violence pour y entrer. »

La bonne semence, ce sont les fils du royaume ; Mat 13:38. Et : « Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. » Mat 13:43. Christ a dit à Ses disciples, « À vous il est donné de connaître le mystère du royaume de Dieu. » Marc 4:11. Christ, élevant les yeux vers ses disciples, dit : « Bienheureux, vous pauvres, car à vous est le royaume de Dieu ; » Luc 6:20. Les apôtres prêchaient le Royaume de Dieu. Ceux-ci étaient nés de nouveau, car ils voyaient et connaissaient le Royaume et le prêchaient.

Christ a dit à Ses disciples, « Ne crains pas, petit troupeau, car il a plu à votre Père de vous donner le royaume. » Luc 12:32. « Et moi, je vous confère un royaume, » a dit Christ, « comme mon Père me l'a conféré. » Luc 22:29. Le Seigneur a dit, « Celui qui vaincra héritera de ces choses, et je lui serai Dieu, et lui me sera fils. » Apoc 21:7. Et Jean a dit, « Je vous ai écrit, pères, parce que vous connaissez celui qui est dès le commencement. Je vous ai écrit, jeunes gens, parce que vous êtes forts, et que la parole de Dieu demeure en vous, et que vous avez vaincu le méchant. » 1 Jean 2:14. « Et Christ, par qui sont toutes choses, que, amenant plusieurs fils à la gloire. » Héb 2:10

Il a dit, « Mais malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! car vous fermez le royaume des cieux devant les hommes ; car vous n'entrez pas vous-mêmes, ni ne permettez à ceux qui entrent, d'entrer. » Mat 23:13. « Malheur à vous, hommes de loi religieux ! Car vous avez enlevé la clef de la connaissance : vous n'êtes pas entrés vous-mêmes, et vous avez empêché ceux qui entraient. » Luc 11:52. Christ donne à ses enfants les clés du Royaume, Son esprit ; mais les scribes, pharisiens, et hommes de loi, (grands professeurs) étaient errants loin de l'Esprit, comme les grands professeurs de notre âge. Ils se moquent de l'Esprit, et attirent les gens loin de l'Esprit de Dieu à l'intérieur ; ceux-ci ferment le Royaume aux hommes, et attirent les gens loin de la clé de connaissance, et des clés du royaume. « Ainsi personne ne connaît les choses de Dieu non plus, si ce n'est l'Esprit de Dieu. » Car les choses de Dieu se discernent spirituellement. L'Esprit est la clé, par laquelle le royaume de Dieu et les choses de Dieu sont révélés, discernées, et connues, selon 1 Cor 2:10-14. L'apôtre nomme quelques uns dans Son Épître aux Colossiens, et dit, « Ceux-ci sont mes compagnons d'oeuvre pour le royaume de Dieu . » Col 4:11. Et il dit à cette église que « Dieu, qui nous a délivrés du pouvoir des ténèbres, et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour », Col 1:13. Aussi, vous pouvez voir que ceux qui sont nés de nouveau étaient traduits dans e Royaume de Christ, et qu'ils étaient les compagnons d'oeuvre dans le Royaume de Dieu.

Christ exhorte Ses disciples à aimer et à faire le bien, en sorte qu'ils puissent être les enfants de leur Père qui est dans les cieux. Mat 5:45. Il les exhorte à être parfaits, comme leur Père qui est dans les Cieux est parfait. verset 48. L'apôtre a dit à l'Église qui est à Philippe, « afin que vous soyez sans reproche et purs, des enfants de Dieu irréprochables, au milieu d'une génération tortue et perverse », parmi laquelle vous reluisez comme des luminaires dans le monde, présentant la parole de vie, etc. Phil 2:15-16. Et écrivant à l'Église des Thessaloniciens, il leur rappelle comment il les avait exhorté afin qu'ils puissent « marcher digne de Dieu, qui les a appelé à Son Royaume et à Sa gloire ». 1 Thés 2:12.

Le seigneur avait promis par la bouche du prophète Joël, qu'Il allait « déverser de Son Esprit sur toute chair », et que « les fils et les filles prophétiseraient ; les vieillards songeraient des songes, les jeunes hommes verraient des visions », Joël 2:28. La raison qui fait que les fils et les filles, servantes, domestiques, jeunes hommes, et vieillards n'ont pas ces visions célestes, rêves, et prophéties, c,et parce qu'ils sont « errants loin de l'esprit », qu'Il a déversé sur eux ; mais tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont les Fils de Dieu.

Jean a dit que Christ était la véritable Lumière, « qui éclaire tout homme qui vient au monde. ». Jean 1:9. Et que « Mais à tous ceux qui l'ont reçu, ceux qui croient en son nom, il leur a donné le droit devenir des fils de Dieu, verset 12, ceux qui sont nés non pas du sang, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu. » verset 13. La raison pour laquelle les gens ne deviennent pas des Fils de Dieu, c'est parce qu'ils ne reçoivent pas Christ. Les Juifs, les grands professeurs, qui avaient les promesses, les prophéties, les figures, et les ombres de Lui, ne voulurent pas le recevoir lorsqu'Il est venu. Et maintenant les prêtres et hauts professeurs de Christ sont tellement loin de recevoir la Lumière de Christ, et croire en elle, qu'ils haïssent la Lumière et se moquent d'elle, l'appelant « conscience naturelle », et quelques uns, « Jack à la lanterne ». Ceux-là ne sont pas susceptibles de devenir des Fils de Dieu, ni de voir le glorieux Royaume de Christ, qui se tient dans la droiture, la paix, et la joie dans le Saint-Esprit. Car la Lumière qui brille dans le coeur donne la « lumière de la connaissance de la gloire de Dieu dans la face de Jésus-Christ ». 2 Cor 4:6. Ceux qui ne reçoivent pas Jésus-Christ, mais qui haïssent Sa Lumière (qui est la vie en Lui) et pourtant Le professent en paroles ne connaissent pas non plus les enfants de la Lumière, ni la vraie fraternité dans la Lumière, ni le Royaume de Dieu, qui se tient dans la droiture, la paix, et la joie dans le Saint-Esprit; mais ils sont condamnés par la Lumière. « Or c'est ici le condamnation, que la lumière est venue dans le monde, mais que les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, car leurs oeuvres étaient mauvaises ; Car quiconque fait des choses mauvaises hait la Lumière, et ne vient pas à la Lumière, de peur que ses actes ne soient exposées et réprouvées ; » Jean 3:19-20. Mais les enfants de la Lumière, qui marchent dans la Lumière, viennent à la Jérusalem céleste, à la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste ; et à des myriades d'anges, l'assemblée universelle ;à l'assemblée générale et l'Église des premiers-nés écrits dans les cieux ; [et à Dieu, le Juge de tous ; et aux esprits des hommes justes rendus parfaits ] Hébreux 12:22-23, et peuvent chanter Alléluia.

George Fox

Gooses, le 2ième jour du 7ième mois, 1687

Provenant de Vaillant pour la Vérité :

Dans le quatrième mois 1687, le roi a ordonné que l'exécution de toutes les lois pénales concernant les affaires ecclésiastiques soient suspendues. Cela aurait été plus acceptable si cela avait été l'action du roi et de son Parlement, lieu de simplement l'exercice de sa prérogative royale ; mais la liberté a été apprécié, et, en commun avec d'autres dissidents, des Amis ont présenté une lettre au roi Jacques exprimant leur gratitude. Cela a été accueillie favorablement, et au rassemblement de la réunion annuelle en 1687, il a été conclu d'envoyer une lettre de ce corps au roi par les mains de William Penn, qui avaient libre accès à la personne royale. À cette lettre le roi retourna la réponse suivante :

« Messieurs, je vous remercie de tout coeur pour votre lettre. Certains d'entre vous le savez, je suis sûr que c'est la cas, M. Penn, que cela a toujours été de mon principe que la conscience ne doit pas être forcé, et que tous les hommes devraient avoir la liberté de leur conscience. Et ce que je vous ai promis dans ma déclaration je vais continuer de l'appliquer aussi longtemps que je vivrai, et j'espère, avant de mourir, de la régler de sorte qu'après les âges il n'y aura aucune raison de la modifier. »

Le Roi Jacques ne devait pas être l'instrument servant à établir la liberté de conscience en Angleterre. Sa puissance était déjà chancelante, et d'autres mesures dans ce sens a provoqué une grande émotion dans son Parlement. Les Anglais craignaient que cette tolérance avec lui ne veuille que signifier la faveur de la religion catholique ; de plus la nomination de ceux qui professaient cette foi aux plus hautes fonctions de l'État fit accroître le sentiment d'anxiété. L'attention fut dirigé vers le prince et la princesse d'Orange, comme espoir de la nation dans cette crise. Le Prince, on se rappellera, fut le petit fils de Charles Ier, et sa femme une fille de Jacques II. Elle avait été élevée dans la religion protestante par les ordres formels de Charles II, et leur mariage avait été arrangé par le roi Jacques pour satisfaire le mécontentement croissant de ses sujets. Marie, la princesse d'Orange, était l'héritière apparente de la couronne d'Angleterre, et c'était vers elle et son mari que les yeux de la nation anglaise étaient tourné dans cette situation d'urgence.

Cela n'entre pas dans le cadre de ce travail de détailler les événements qui les plaçait sur ​​le trône. Il est suffisant de dire que Jacques, devenant alarmé pour sa sécurité personnelle, s'est réfugié en France, et William et Mary ont été couronnés roi et reine d'Angleterre, dans le quatrième mois de 1689.

Un Roi et une Reine PROTESTANTS assis maintenant sur le trône d'Angleterre, et un Parlement unit dans la politique du maintien de cette forme de religion, le premier sujet réclamant leur attention a été la modification des lois relatives aux dissidents. Un acte de tolérance a été préparé « qui exemptait les sujets protestants, dissident de l'Église d'Angleterre, de la pénalisation de certaines lois, visant à les contraindre à la conformité ».

Les Amis étaient sur le qui-vive d'avoir l'acte rédigé de manière à les inclure dans son champ d'application. Cela était très nécessaire, car le projet de loi avait une confession de foi qui s'y rattachent, qui avait été élaboré avec l'idée d'exempter les « Quakers » de ses dispositions, sous prétexte qu'ils n'étaient pas chrétiens.

Il ne fallait pas s'attendre à ce que notre vétéran âgé, qui avait si longtemps conseilla ses frères, se tienne à l'écart de ce conflit. Dans son journal, il dit : « Bien que j'ai été faible dans le corps, et pas très bien en mesure de "remuer", portant une si grande préoccupation était sur ​​mon esprit au nom de la vérité et des Amis, à laquelle j'ai assisté en permanence avec de nombreux Amis à la Maison du Parlement, travaillant avec les membres à ce que la chose puisse être fait complètement et efficacement. »

Une confession de foi a été élaboré par les Amis et présenté au Parlement par un comité de leur corps, qui ont été examinés par rapport à cela. Le résultat de l'enquête était que le Parlement était convaincu que le Quakerisme n'était pas défavorable à la chrétienté protestante, [comme ils avaient fermement cru que la secte romaine l'était].

Leur profession de foi peut être intéressante aujourd'hui.

Question : Croyez-vous à la divinité et à l'humanité de Jésus-Christ, le Fils Éternel de Dieu ? Ou que Jésus-Christ est vraiment Dieu et homme ?
Réponse : Oui, nous croyons vraiment que Jésus-Christ est vraiment Dieu et homme, en accord avec les Saints Écritures qui témoignent de Lui ; Dieu au-dessus de tous bénit pour toujours; le vrai Dieu, et la vie éternelle; le seul médiateur entre Dieu et l'homme, même l'homme Jésus-Christ.

Question : Croyez-vous, et vous attendez-vous au salut et à la justification par la droiture et les mérites de Jésus-Christ, ou par votre propre droiture et vos propres oeuvres ?
Réponse : Par Jésus Christ, Sa droiture, ses mérites, et Ses oeuvres, et non par les nôtres. Dieu n'est pas endetté envers nous pour tous ce que nous méritons, mais nous envers Lui par sa libre grâce en Jésus-Christ ; de ce fait nous sommes sauvés par la foi en Lui, non en nous-mêmes ; et par Sa grâce nous sommes capables de vraiment et comme il faut le servie et de Le suivre comme Il l'exige. Il est notre tout en tout, Lui qui opère en nous tous ce qui est acceptable à Dieu.

Question : Croyez-vous en la rémission des péchés et en la rédemption par la souffrance, la mort et le sang du Christ?
Réponse : Oui, à travers la foi en Lui, alors qu'Il souffrit et mourut pour tous les hommes, Il s'est donné Lui-même en rançon pour tous, et son sang étant versé pour la rémission des péchés, de tous ceux qui sincèrement croient en Lui et qui Lui obéissent reçoivent les effets bénits de ses souffrances et mort pour eux. Ils, par la foi en Son nom, reçoivent et partagent cette rédemption éternelle qu'Il a obtenu pour nous, Lui qui s'est donné pour nous afin qu'Il puisse nous racheter de toute iniquité. Il est mort pour nos péchés, et est ressuscité pour notre justification, et « si nous marchons dans la Lumière, comme Lui est dans la Lumière, nous avons la fraternité les uns avec les autres, et le sang de Jésus-Christ, Son Fils, nous purifie de tout péché ».

Et maintenant la longue recherche pour le soulagement était venu, et les Amis, en commun avec les autres dissidents, [de la secte Anglicane] furent soulagés, dans une certaine mesure, de la souffrance qui avait pressé si lourdement sur eux. Ils pouvaient désormais se réunir dans la paix pour adorer Dieu, et n'étaient plus tenus de prêter serment. Les dîmes étaient toujours demandé, et ils subirent la perte de propriété à ce sujet, mais les cruels emprisonnements ont cessé.

Nul ne fut plus réjouit dans cette délivrance que George Fox, dont le corps à présent ressentait les effets de sont sérieux travail pour Son Maître, mais dont l'Esprit était frais et fort. Comme le bien aimé disciple d'autre fois, l'amour était le sentiment dominant dans son coeur, et l'amour de ses exhortations adressées aux gens.

Après avoir séjourné plus de trois mois dans cette région, Je retournai à Londres avec une santé quelque peu meilleure qu'avant, après avoir beaucoup profité de l'air de la campagne. Et alors que ce fut un temps de liberté générale et de grande ouverture parmi les gens, j'étais beaucoup en service pour le Seigneur dans la ville, étant presque tous les jours à des réunions publiques, et j'étais fréquemment occupé à visiter les Amis qui étaient malades, et dans d'autres service de l'Église. Je continuai à Londres pendant environ trois mois ; puis, après avoir bien dépensé mes forces à l'oeuvre du Seigneur, et mon corps étant très gêné par le manque d'air frais, je suis allé chez mon fils Rouse à Kingston, où je demeurai quelques temps, et je visitai des Amis à Kingston. Alors que j'étais là, il vint sur moi d'écrire un article au sujet des Juifs, démontrant, « comment, par leur désobéissance et leur rébellion, ils ont perdu la sainte cité et le pays ». Par cet exemple ceux qui professent être Chrétien peuvent voir ce à quoi ils doivent s'attendre si ils continuent à désobéir et à provoquer le Seigneur. En voici la copie :

Dans l'Ancien Testament le Seigneur donna aux Juifs le pays de Canaan, et ils bâtirent le temple de Jérusalem pour y adorer. Il fut appelé « le temple saint », et Jérusalem fut appelée « la sainte cité », et Canaan « la terre sainte ». Mais quand les Juifs se sont rebellés contre le bon esprit que Dieu leur a donné pour les instruire, et rebellé contre Sa loi, et établir des idoles et des images, et souiller le pays et la ville, le Seigneur envoya Ses prophètes pour crier contre eux. Les prophètes devaient les ramener à Son Esprit, et à Sa loi, et donc à Dieu pour le servir et l'adorer, afin qu'ils n'adorent pas des images et des idoles, les oeuvres de leurs propres mains. Mais plutôt que d'écouter les paroles des prophètes, ils les ont persécuté, et à la fin ils ont tué Son Fils Jésus-Christ, et persécuté Ses apôtres. Mais Christ a dit aux Juifs que leur ville et leur temple serait mise en ruine, et ils seraient dispersés dans toutes les nations ; et il en fut ainsi. Titus l'empereur Romain vint, et prit Jérusalem, et détruisit la cité et le temple ; c'était un jour de vengeance contre les Juifs pour toutes leurs idolâtries, leurs méchancetés, et pour le sang innocent qu'ils ont versé dans la ville et dans le pays ; et ils ont été conduits hors de leurs propres ville et pays, et dispersés dans toutes les nations. Les Juifs n'ont plus jamais eu le pouvoir d'obtenir le pays depuis, ni de bâtir Jérusalem ni le temple ; mais les Turcs ont le pays de Canaan et ce qui est appelé « la ville de Jérusalem ». À présent les Turcs ne font pas d'images et n'adorent pas non plus les images ; ainsi il s'agit de la juste main du Seigneur afin qu'Il puisse être au-dessus des Juifs persécuteurs et idolâtres de sorte qu'ils ne puissent souiller le pays de Canaan maintenant avec des images et des idoles, car les Turcs ne le font pas, eux qui ne font, ni n'adorent des idoles, et ni des images. Les Juifs ne doivent jamais espérer, croire, ni s'attendre à ce qu'ils puissent un jour retourner à la terre de Canaan, pour y établir un culte extérieur à Jérusalem, et que leurs prêtres y offrent des sacrifices extérieurs, de boucs, de brebis, et génisses, etc pour brûler en offrandes ;* car Christ, la seule offrande, s'est offert Lui-même une fois pour toutes, et par cette seule offrande il a rendu parfait pour toujours ceux qui sont sanctifiés. Et Christ a changé le sacerdoce d'Aaron, qui offrait des sacrifices, qui étaient fait selon la puissance de la loi d'un commandement charnel ; mais celui de Christ a été fait selon la puissance d'une vie impérissable, un sacrificateur pour toujours, qui est saint, innocent, sans souillure, séparé des pécheurs, et élevé plus haut que les cieux. Celui-ci est le Prêtre qui donne à tous ceux qui le reçoivent le pouvoir de devenir fils et filles de Dieu ; et Jérusalem qui est d'en haut est la mère de tous les fils et toutes les filles de Dieu, et qui est libre ; mais Jérusalem qui est en bas est en esclavage avec ses enfants. Ceux qui sont les enfants de Jérusalem qui est en haut ne regardent pas à Jérusalem qui est en bas ; mais ils regardent à la Jérusalem d'en haut, qui est leur mère.

* La Chrétienté pense que le temple sera reconstruit et que les sacrifices dans le temple seront restitués, mais George Fox nous dit que cela ne se reproduira plus jamais. la Chrétienté a tort.

Christ a dit « l'heure vient que vous n'adorerez le Père ni à Jérusalem ni à la montagne de Samarie Mais l'heure vient, et elle est maintenant, que les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car aussi le Père en cherche de tels qui l'adorent ». Jean 4:21-23. Ceci est l'adoration que Christ a établit il y a plus de mil-six-cent ans ; par conséquent les Juifs idolâtres ne doivent plus jamais penser à offrir leurs sacrifices extérieurs ni leurs sacrifices, ni à établir leur culte extérieur à Jérusalem, dans la terre sainte de Canaan. Car Christ, en s'étant offert Lui-même une fois pour toutes, pour les péchés du monde entier, a mis fin à toutes les offrandes Juives, et a changé la prêtrise, et la Loi par laquelle elle avait été faite, et a effacé les ordonnances écrites à la main, qui recommandaient les prêtres et les offrandes, et triompha d'elles. Ainsi, Il est l'offrande et le sacrifice de tous les enfants du Nouveau Testament, nouvelle alliance, et de la nouvelle Jérusalem céleste qui est d'en haut. Il est leur prophètes ouvert à eux, leur berger qui les nourrit, leur évêque qui les surveille, et leur prêtre qui est mort pour leurs péchés et qui est ressuscité pour leur justification, qui les sanctifie et qui les présente à Dieu. Il est le seul Médiateur entre Dieu et l'homme, même l'homme Jésus-Christ.

George Fox
Kingston, le 9ième jour du 10ième mois, 1687

Après cela je suis allé à Guilford pour y visiter les Amis, et je suis resté trois jours avec eux, nous avons eu une très bonne et grande réunion le premier jour. Après quoi je suis revenu à Kingston, et suis resté là environ deux semaines de plus, à visiter les Amis et avoir des Réunions parmi eux, à leur maison de réunion publique et dans leurs familles. J'écrivis plusieurs choses lors de mon séjour à Kingston ; dont celle-ci :

« Dieu a tant aimé le monde, qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas (remarquez, ne périsse pas), mais qu'il ait la vie éternelle ». Jean 3:16. Encore Il dit : « Qui croit au Fils a (remarquez, a ) la vie éternelle . » Jean 3:36. Or ces croyants ont la vie éternelle tandis qu'ils sont sur la terre. Et « celui qui croit au Christ n'est pas condamné ; mais celui qui ne croit pas est déjà condamné, et la colère de Dieu demeure sur Lui. Celui qui entend les paroles de Christ, et croit en Dieu qui l'a envoyé, a (remarquez, a), la vie éternelle, et ne viendra pas dans la condamnation ; mais il est passé de la mort (la mort dans le premier Adam), à la vie », la vie en Christ le deuxième Adam. Jean 5:24. Et la nourriture que donne Christ subsiste pour la vie éternelle, comme dans Jean 6:27. Et l'eau que donne Christ sera en Celui qui la boira « une fontaine d'eau jaillissant en vie éternelle ». Jean 4:14. Christ a dit aux Juifs : « Vous sondez les Écritures, car en elles vous pensez avoir en elles la vie éternelle ; et ce sont elles qui témoignent de moi ; et vous ne voulez pas venir à moi, afin que vous puissiez avoir la vie éternelle. » Jean 5:39-40. Ici vous pouvez voir, la vie éternelle se trouve en Christ, et non dans les Écritures qui témoignent de Lui, la vie. Les brebis de Christ qui entendent Sa voix, le connaissent, et le suivent ; il leur donne la vie éternelle, et elles ne périront pas ; et personne ne les ravira de Ses mains. Ils ne raviront pas les brebis de Christ, auxquelles Il a donné la vie éternelle, de Sa main éternelle. Christ a dit à Marthe : « Je suis la résurrection et la vie ; celui qui croit en moi encore qu'il soit mort (remarquez, encore qu'il soit mort), vivra (remarquez, vivra, même s'il était mort); et quiconque vit, et croit en moi, ne mourra jamais. Crois-tu cela ? » Marthe a dit : « Oui, Seigneur. » Jean 11:25-27. Ceci est la vraie croyance substantielle, que ceux qui croient ne périront jamais, mais auront la vie éternelle. Jean a dit : « Ceci est le témoignage, que Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est en Son Fils. » 1 Jean 5:11. « Car la vie a été manifestée ; et nous l'avons vue, et nous rendons témoignage, et nous vous montrons cette vie éternelle, qui était avec le Père et qui nous a été manifestée » ; 1 Jean 1:2.Or ceux-ci étaient les croyants qui avaient la vie éternelle dans le Fils de Dieu,et qui la montraient aux autres. « Celui qui a le Fils a la vie », a dit Jean, « et celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie ». 1 Jean 5:12. Christ a dit : « Quiconque aura quitté maisons, ou frères, ou soeurs, ou père, ou mère, ou femme, ou enfants, ou champs, pour l'amour de mon nom, en recevra cent fois autant, et héritera de la vie éternelle. » Mat 19:29. Les méchants qui ne reçoivent pas Christ iront dans le châtiment éternel, mais le droit ira dans la vie éternelle. Les véritables serviteurs de Dieu ont leurs fruits dans la sainteté, et leur fin est la vie éternelle. Car « les gages du péché, c'est la mort ; mais le don de grâce de Dieu, c'est la vie éternelle dans le Christ Jésus, notre Seigneur ». Ceux-là ont un bâtiment de Dieu, une maison qui n'est pas faite avec des mains, éternelle dans les cieux. Par conséquent je désire que le peuple de Dieu puisse endurer toutes choses de sorte qu'ils puissent obtenir le salut qui est en Jésus-Christ, avec la gloire éternelle. Car Christ, ayant été rendu parfait, est devenu l'auteur et la source du salut éternel pour tous ceux qui portent attention et qui lui obéissent. Ce salut éternel est au-delà du salut externe ; car ils viennent pour recevoir un héritage éternel, et vivent en possession de l'évangile éternel de joie, de confort, de paix, et de salut, ayant la vie éternelle en Jésus-Christ.

George Fox
Kingston, le 6ième du 11ième mois, 1687

J'ai écrit autre article au sujet de la pierre dont il est parlé dans Daniel, Ch.2:35 qui set devenue une grande montagne et qui a rempli toute la terre, démontrant que, « ce qui a été énoncée dans le royaume et la puissance du Christ ».

Lorsque Christ, la pierre qui est devenue une grande montagne, et qui a rempli toute la terre, a brisé en pièce la tête d'or, le buste d'argent, le ventre d'airain, les jambes de fer, et les pieds de fer et d'argile, qui étaient les quatre monarchie, Babyloniennes, Mèdes, Grecque et Romaine, et mit un terme au royaume extérieur typique des Juifs, Daniel a dit : « Et dans les jours de ces rois, le Dieu des cieux établira un royaume qui ne sera jamais détruit. » Dan 2:44. Christ a dit, « Toute autorité m'a été donnée dans le ciel et sur la terre. » Mat 28:18. Et « Mon royaume n'est pas de ce monde. » Jean 18:36 « Christ est l'image du Dieu invisible, le premier né de toutes créatures ; car par lui ont été créés toutes choses, les choses qui sont dans les cieux, et les choses qui sont sur la terre, les visibles et les invisibles, soit trônes, ou seigneuries, ou principautés, ou autorités : toutes choses ont été créés par lui et pour lui ; et lui est avant toutes choses, et toutes choses subsistent par lui ; » Col 1:16-17. Ici vous pouvez voir que toutes choses existent par Jésus-Christ, et toutes choses ont été crées par Christ et pour Lui, les choses qui sont dans les cieux, et les choses qui sont sur la terre, les visibles et les invisibles, soit trônes, ou seigneuries, ou principautés, ou autorités : toutes choses ont été créés par lui et pour lui ; et lui est avant toutes choses, et toutes choses subsistent par lui . Christ est « Roi des rois et Seigneur des seigneurs. » Apoc 19:16. Le « Prince des rois de la terre ». Apoc 1:5. une épée aiguë à deux tranchants sort de sa bouche, afin qu'il en frappe les nations ; et lui les paîtra avec une verge de fer ; comme le vase du potier ceux qui ne lui obéissent pas seront brisés en pièces. Il est le « Roi des rois et le Seigneur des seigneurs ». Ceci est Christ, qui a dit : « Moi, je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin, le premier et le dernier » ; et Il est au-dessus de toutes les nations, et au-dessus d'eux tous. Nous devons comprendre que cette verge de fer avec laquelle Christ gouverne les nations, est un langage figuratif de Christ qui est monté dans les cieux, et qui est à la droite de Dieu. Toute autorité lui a été donnée dans le ciel et sur la terre, et toutes choses ont été créés par lui et pour lui : or donc elles appartiennent à Christ, et Il a le pouvoir sur toutes choses ; car tout est à Lui. Donc, comme l'écriture qui a dit, « Par moi les rois règnent, et les princes statuent la droiture. » Pro 8:15. Mais si ils abusent de Son pouvoir et qui ne font pas justice, tel que cela est décrété par Christ, le « Roi des rois et Seigneur des seigneurs, le premier et le dernier », ils doivent sentir le poids de Sa verge de fer, par laquelle il gouverne ceux qui abusent de Son pouvoir. Cela est décrété par Lui, à qui toute autorité dans le ciel et sur la terre lui a été donné, et il gouverne les royaumes des hommes.

George Fox
Kingston, le 11ième mois, 1687

J'ai écrit plusieurs autres articles lorsque j'étais à Kingston ; car mon esprit était continuellement exercé à Dieu, J'eus de nombreuses ouvertures sur de précieuses choses divines ; et divers endroits de l'Écriture, et divers endroits de l'Écriture, à la fois dans l'Ancien Testament et dans le Nouveau, relatif à l'état de régénération et de sanctification, etc ont été portées à mon souvenir par le Saint-Esprit ; et certains dont j'ai mis par écrit, comme suit :

Ceux qui touchaient un mort étaient impurs, et devaient être lavés avec l'eau de purification. Num19:11-13. Et ceux qui touchent aux doctrines ou foi mortes, et qui les laissent entrer, accablent le pur ; souillent et se rendent eux-mêmes impurs, jusqu'à ce que la source d'eau de la parole se lève, les lave et les nettoie. Car tous les morts en Adam dans la chute sont impurs, et ils doivent être lavés par Christ, dans Son sang et dans l'eau de vie, qui vivifie et redonne vie.

Un nain ne doit pas s'approcher pour venir offrir sur l'autel de Dieu ; mais il doit manger le pain sanctifié, afin qu'il puisse croître. Lév 21:20-21. Ainsi les nouveaux nés peuvent manger du lait de la parole, afin qu'ils puissent croître et ainsi grandir. Celui qui avait un défaut ne devait pas s'approcher pour offrir sur l'autel de Dieu ; ni quoi que ce soit ayant un défaut et qui était impur ne devait être offert sur l'autel de Dieu. Lév 21:21 Et il est dit : « C'est pourquoi les méchants ne subsisteront point dans le jugement, ni les pécheurs dans l'assemblée des justes » ; Psa 1:5. Mais « Dieu se tient dans l'assemblée de Dieu ; il juge au milieu des juges. » Psa 82:1

Le camp de Dieu devait être gardé pur et saint. Dans l'Ancien Testament, ce qui était impur, ou souillé, devait être gardé hors du camp de Dieu. Et dans le Nouveau Testament, tout ce qui est souillé et impur doit être gardé hors du Royaume de Dieu, la nouvelle et céleste Jérusalem qui est d'en haut. Tout devait passer par le feu (toutes ces choses qui pouvaient supporter le feu) et être purifiés par le feu et l'eau, avant que le peuple puisse venir dans le camp de Dieu. Nom 31:23 Aussi, tous doivent être circoncis, et baptisés du Saint-Esprit et de feu, lavés avec le sang du Christ, et lavés avec l'eau de la parole, avant qu'ils puissent entrer dans le Royaume de Dieu, dans la Jérusalem Céleste.

L'apôtre Paul a dit : « Car nous savons que, si notre maison terrestre qui n'est qu'une tente, est détruite, nous avons un édifice de la part de Dieu, une maison qui n'est pas faite de main, éternelle, dans les cieux. Car aussi, dans cette tente, nous gémissons, désirant avec ardeur d'avoir revêtu notre domicile qui est du ciel, mais nous désirons d'être revêtus, afin que ce qui est mortel soit absorbé par la vie. » 2 Cor5:1-4. Ici il y a ( « Nous dans la demeure terrestre de ce tabernacle » ;) ceux (Nous) qui ont reçu Christ, qui sont devenus les fils de Dieu, les nouvelles créatures, et enfants de la lumière, qui croient en la Lumière de Christ ; qui ont une demeure éternelle dans les cieux, où la mortalité est absorbé par la vie, cette demeure des cieux dans laquelle ils ne gémiront point.

Pierre a dit : « Mais j'estime qu'il est juste, tant que je suis dans cette tente[ce corps], de vous réveiller en rappelant ces choses à votre mémoire, sachant que le moment de déposer ma tente s'approche rapidement, comme aussi notre Seigneur Jésus-Christ me l'a montré » ; 2 Pi 1:13-14. Pierre savait qu'il devrait bientôt déposer ce tabernacle ; mais tant qu'il était en celui-ci, il réveillait les saints à leurs devoirs de sainteté, afin qu'il puisse se les rappeler après son décès.

Paul a dit : « Le premier homme est tiré de la terre, poussière (terrestre) » ; (Remarquez, poussière ) 1 Cor 15:47. «  Et comme nous avons porté l'image de celui qui est poussière (terrestre), nous porterons aussi l'image du céleste. » (Remarque, le céleste) verset 49. Et « Mais nous avons ce trésor dans des vases de terre », etc. 2 Cor 4:7 « Et je vis », disait-il, « non pas moi, mais Christ vit en moi ». Gal 2:20 qui est la vie de tout le peuple de Dieu.

Christ a dit aux Juifs, « Or que les morts ressuscitent, Moïse même l'a montré, au titre : " Du buisson " , quand il appelle le *Seigneur : le Dieu d'Abraham, et le Dieu d'Isaac, et le Dieu de Jacob. Or il n'est pas le Dieu des morts, mais des vivants ; car pour lui tous vivent. » Luc 20:37-38. Car « nul de nous ne vit ayant égard à lui-même, et nul ne meurt ayant égard à lui-même : mais soit que nous vivions, nous vivons ayant égard au Seigneur, soit que nous mourions, nous mourons ayant égard au Seigneur ; soit donc que nous vivions, soit que nous mourions, nous sommes du Seigneur. Car c'est pour cela que Christ est mort et qu'il ressuscité, afin qu'il dominât et sur les morts et sur les vivants. » Rom 14:7-9. Car tous sont morts en Adam ; et Christ par la grâce de Dieu goûta à la mort pour tous, afin qu'ils puissent sortir de la mort en Adam pour entrer dans la vie éternelle en Jésus-Christ : qui est aussi un esprit vivifiant ; car comme en Adam tous sont morts, alors tous ceux qui sont en Christ seront rendus à la vie. Ainsi, Christ qui est mort et ressuscité, est le Seigneur des vivants et des morts ; car les vivants vivent pour le Seigneur, et meurent pour Lui, et sont bénits.

Toute la Chrétienté dit croire en Dieu et en Christ, et qu'ils croient en Moïse et les prophètes, et ils prêchent Christ, Moïse, et les prophètes ; aussi leurs paroles et leurs écrits sont écrits et imprimés, et vous dites que vous les croyez. Mais quelle vie vivez-vous ? Êtes-vous par la Loi , morts à la Loi, pour que vous puissiez vivre pour Dieu ? Êtes-vous crucifiés avec Christ ? Christ vit-Il en vous ? Est-ce la vie que vous vivez présentement dans la chair par la foi du Fils de Dieu, et que vous ne vivez pas, mais Christ vit en vous, qui s'est donné Lui-même pour vous ? Est-ce là votre vie présente ? car « le juste vit par la foi » dont Christ est l'auteur et le finisseur ; par cette sainte, divine, et précieuse foi ils ont la victoire sur ce qui set vil, impie, et non divin ; et dans cette foi ils plaisent à Dieu, et ils ont accès à Dieu et à Son Fils, qui a accompli la Loi et les prophètes. Car loi et les prophètes ont été jusqu'à Jean ; dès lors le royaume de Dieu est annoncé et chacun use de violence pour y entrer ; et le moindre dans le royaume de Dieu est plus grand que Jean, bien qu'il fut le plus grand prophète né d'une femme. Voyez si vous êtes dans le royaume qui se tient dans la droiture, et la paix, et la joie dans le Saint-Esprit, ou non. Christ, l'image du Dieu invisible, le premier né de toutes les créatures, était avant toutes créatures ; car par Lui toutes choses ont été crées, celles qui sont dans les cieux, et celles qui sont sur la terre, visibles ou invisibles, soit trônes, ou seigneuries, ou principautés, ou autorités : « toutes choses ont été créés par lui et pour lui ; et Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent par lui ; et il est le chef de son corps, l'église, lui qui est le commencement, le premier-né d'entre les morts. » Ici vous pouvez voir que toutes choses ont été faites par Jésus-Christ, et que toutes choses ont été crées pour Jésus-Christ, et par Lui toutes choses subsistent et ont leur être, Lui qui set le premier né des morts, et qui ne meurt pas. Car il a plu au Père que toute plénitude demeure en lui, et par Christ de réconcilier toutes choses à lui-même, je veux dire, soit les choses qui sont sur la terre, soit les choses dans le ciel. « En Lui sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance », Lui qui est qui est le chef de toute principauté et autorité ; car « toute autorité m'a été donnée dans le ciel et sur la terre », le premier né de toute créature, et le premier né des morts, qui vit pour toujours dans Sa puissance au-dessus de tous, « l'Agneau qui a été immolé dès la fondation du monde ». Alors que l'esprit du monde gouverne dans les coeurs des hommes, ils ne connaissent pas Christ, ni le commencement ni la fin de l'oeuvre de Dieu. Christ est extérieurement crucifié et tué hors des portes de Jérusalem par les Juifs désobéissants ; et ceux qui haïssent la Lumière de Christ, désobéissent à Son Évangile, étouffent Son Esprit, et ils sont errants loin de la foi, « crucifient à nouveau Christ pour eux-mêmes ». Or, Adam et Ève, et leurs enfants qui ont désobéi à Dieu ont tué l'agneau ; les Juifs aveugles qui ont désobéi, crucifié Jésus-Christ ; et les chrétiens extérieurs, qui ne vivent pas et ne marchent pas en Christ, mais qui vivent dans le péché et le mal, (bien qu'ils professent extérieurement Christ), crucifient à nouveau Christ pour eux-mêmes. Comme pour Christ lui-même, il est « monté au-dessus de toutes principautés, trônes, puissances, et dominations », de sorte qu'ils ne peuvent plus le faire mourir, ou le crucifier, comme pour eux-mêmes : mais ce que font les tueurs, ceux qui crucifient, et les persécuteurs maintenant sur terre, c'est contre Christ en eux-mêmes, et dans leurs membres ; comme Christ a dit à Saul, « Pourquoi me persécutes-tu ? » Actes 9:4. Car ce qui est fait à Ses membres, Christ le prend comme étant fait à Lui-même. Mat 25:40, et Mat 25:45. Et ceux qui n'ont pas visité Christ, mais qui l'ont persécuté dans Ses membres, persécutent premièrement Christ en eux-mêmes.

Le serpent, cet ennemi de l'homme et de la femme, le destructeur, le dieu de ce monde, et le prince des airs, qui règne dans les coeurs de ceux qui sont désobéissants, est entré par la désobéissance. Mais Christ écrase sa tête, brise son pouvoir en pièce, et détruit le diable et ses oeuvres ; et par sa mort, il détruit la mort, et le diable, le pouvoir de la mort. Aussi Christ, la lumière et la vie, a toute puissance dans les cieux et sur la terre ; et Il ouvre les portes de la prison, et les yeux des aveugles, et emmène captive la captivité, et donne des dons aux hommes . Aussi Christ lie l'homme fort de péché et pille ses biens, et le jette dehors ; Alléluia ! Car l'homme fort de péché c'est le dieu de ce monde, et sa maison c'est le monde entier qui se trouve dans la méchanceté. Et ce dieu du monde a gardé sa maison, et ses biens ont été en paix dans le monde ; jusqu'à ce que vienne un plus gros que lui, et le lie, et le jette dehors ; et puis le détruise, lui et ses biens. Donc Christ, le Fils de Dieu, qui est plus fort que le diable, ayant détruit le diable et Ses oeuvres, a établi Sa propre maison. Tous les croyants dans la Lumière sont enfants de la Lumière, ils sont les enfants de la maison spirituelle de Dieu, et le Fils de Dieu est au-dessus de Sa maison pour toujours ; Gloire à Dieu au plus haut des Cieux, par Jésus Christ, Amen !

Dieu parla par la bouche de Ses saints prophètes concernant Jésus-Christ, son Fils, le Saint ; ainsi c'étaient des hommes saints, non des impies, et Dieu parlait par eux. Quiconque nomme le nom de Christ, qu'il se détourne de l'iniquité.      

George Fox
Kingston upon Thames, le 11ième mois, 1687

Je retournai à Londres sur la fin du onzième mois 1687, visitant les Amis sur la route de Chiswick et Hammersmith, où j'eus deux réunions, une sur un jour de fête, et une autre à l'occasion d'un mariage ; auquel assistaient plusieurs personnes d'autres dénominations, parmi lesquels j'eus une très belle occasion saisonnière d'ouvrir la voie de la vérité.

Quand je suis arrivé à Londres, j'ai visité des réunions dans la ville et aux alentours, comme le Seigneur m'y a conduit ! Dans ce service j'ai continué d'oeuvré jusqu'au milieu du premier mois 1687-8. Au cours de cette période j'allai à Enfield pour y visiter des Amis qui sont là-bas et près de là ; et à Barnet, Waltham-abbey, et autres endroits ; où j'eus plusieurs réunions, et un très bon service dans lequel je passai plusieurs semaines. Je retournai ensuite à Londres, où j'ai continué à oeuvrer dans l'oeuvre de l'évangile jusqu'à la fin de la réunion annuelle qui, cette année avait lieu au début du quatrième mois. Ce fut une précieuse réunion. Une saison très rafraîchissante que les Amis eurent ensembles, le seigneur honorant nos assemblées de Sa vivante et glorieuse présence d'une manière très abondante. À la conclusion de la réunion, j'ai senti sur mon esprit le souci de donner suite au document suivant, à être distribué parmi les amis.

Vous tous, croyants dans la lumière, qui êtes devenus les enfants de la Lumière, marchez comme des enfants de la lumière, et du jour de Christ, comme une ville établie sur une montagne qui ne peut être cachée. Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, en sorte qu'ils voient vos bonnes oeuvres, et qu'ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. Car un bon arbre produit de bons fruits ; c'est pourquoi, soyez des arbres de droiture, les plantes du Seigneur, ayant vos fruits dans la sainteté ; et ainsi votre fin sera la vie éternelle. Ceux qui sont les puits et les citernes qui tiennent l'eau vivante qui jaillit en eux jusqu'à la vie éternelle. Vous pouvez tous boire de l'eau de vos propres citernes, l'eau courante de vos propres puits, et manger chacun de son propre figuier, et de sa vigne; ayant le sel chacun en vous-mêmes, pour assaisonner, le sacrifice de chacun agréables à Dieu par Jésus-Christ ; comme les vierges qui ont l'huile dans leurs lampes, suivent l'agneau, et entrent avec l'époux. Maintenant il est temps de travailler, tandis qu'il fait jour (oui, le jour de Christ) à réveiller votre intelligence pure, le don de Dieu qui est en eux ; et à améliorer votre talent, que Christ vous a donné, pour qu'il puisse vous profiter ; et pour marcher chacun selon la mesure que Christ vous a donné ; car « la manifestation de l'esprit de Dieu est donné à chacun pour leurs profit ». Pensez à ce que vous avez profité dans les choses spirituelles et célestes, avec l'esprit céleste de Dieu. Ne soyez pas comme le méchant et le paresseux (qui cacher son talent ; de qui il provient), et être jetés dans les ténèbres de dehors. Un nain, ou quelqu'un avec un défaut, ne devait pas s'approcher pour offrir sur l'autel de Dieu ; par conséquent pensez à la parole de sagesse, pour vous tenir à l'écart de ce qui va vous corrompre et vous tacher ; et afin que vous puissiez croître dans la grâce, dans la foi, et dans la connaissance de notre Seigneur Jésus-Christ ; et vous nourrir sur le lait de la parole, puissiez croître par elle, de sorte que vous ne soyez pas des nains; et donc offrir des sacrifices spirituels sacrifice sur le saint autel de Dieu. Car le champ ou le vignoble du paresseux croît avec des épines et des orties, et ses murs tombent. Tels sont ceux qui ne sont pas diligents dans l'Esprit de Dieu et la puissance, qui est le mur, un rempart sûr. L'esprit de Dieu arrachera les épines, les chardons et les orties, de la vigne du coeur. Et vous êtes les gardiens des vignobles des autres, veillez à garder propre votre vignoble avec l'Esprit et la puissance de Christ. Sanctifiez-vous, et sanctifiez le Seigneur dans vos coeurs, afin que vous puissiez être un peuple sanctifié pour le Seigneur, qui a dit ; « soyez saints , car je suis saint » ; de sorte que vous puissiez être les saints membres de l'Église du Christ, qui est revêtue du soleil, et la lune sous ses pieds ; le monde changeable, avec toutes ses adorations changeables, ses religions, ses églises, et ses enseignants. Soyez les enfants de la nouvelle et céleste Jérusalem ; car la nouvelle et céleste Jérusalem qui est en haut, est la mère de tous les enfants de la Lumière qui sont nés de l'Esprit. Ceux-ci ce sont ceux qui ont été persécutés, et qui ont souffert par la fausse église, le mystère Babylone, la mère des prostituées.

Et maintenant tous les enfants de la céleste Jérusalem et de Sion, qui sont d'en haut, travaillent dans l'évangile, la puissance de Dieu, la semence dans laquelle toutes les nations, et toutes les familles de la terre sont bénits ; cette semence, Christ, écrase la tête du serpent, détruit le diable et Ses oeuvres, et vainc la prostitué, la fausse église, la bête, et le faux prophète. Il ôte la malédiction, et le voile qu'il y a sur toutes les nations, et sur toutes les familles de la terre, et apporte les bénédictions sur tous, (si ils veulent la recevoir), disant, « Et toutes les nations de la terre se béniront en ta semence. » Ceci est l'évangile de Dieu prêché à Abraham, avant que Moïse écrivit ses cinq livres ; et qu'il fut prêché aux temps des apôtres, et il est à nouveau prêché maintenant ; il met en lumière la vie et l'immortalité ; et il set l'évangile de paix, de vie, et de salut pour quiconque le croit. Ainsi, toutes les nations, toutes les familles de la terre doivent être en Christ, la semence, si ils sont bénits, et participants des bénédictions dans la semence. Cet Évangile fut révélé par Christ à Ses apôtres qui le prêchaient ; qui n'est pas de l'homme, et ne vient pas de l'homme. Maintenant, Dieu et Christ m'ont révélé le même évangile, ainsi qu'à beaucoup d'autres en cet âge. Je dis l'évangile, et la semence, dans laquelle toutes les nations et familles de la terre sont bénis ; cet évangile dans lequel j'ai travaillé, et travaille encore, pour que tous puissent venir dans cette semence bénie, Christ, qui écrase la tête du serpent, de sorte qu'en Lui ils puissent avoir la paix avec Dieu. Cet évangile éternel est encore prêché à ceux qui demeurent sur la terre ; et ceux qui y croient, et reçoivent les bénédictions, la paix, la joie, et son réconfort, et la stabilité en cela, et la vie et l'immortalité, lequel apporte la lumière en eux et pour eux : ceux-là peuvent louer le Dieu éternel dans Son évangile éternel.

Et, Amis, recherchez tous la paix et le bien de tous en Christ ; car la vérité ne fait pas de Caïn, de Koré, de Balaam, ni de Judas, car c'est ainsi qu'ils deviennent, ceux qui sortent de la paisible vérité. C'est pourquoi, marchez dans la paisible vérité, et parlez la vérité dans son amour, telle qu'elle l'est en Jésus.

George Fox

<page 1> <page 2> <page 3> <page 4>

<page précédente > <page suivante >

La raison d'être de ce site internet est de montrer comment être
libéré du péché
en bénéficiant de la puissance transformatrice de Dieu par la croix,
menant à l'union avec Dieu dans son Royaume.