La loi a autorité sur l'homme aussi longtemps qu'il vit ? Rom 7:1
Vous vivez jusqu'à ce que vous ayons tué votre nature pécheresse
sur la croix intérieure du renoncement de soi.

Rendons-nous donc la Loi inopérante par la foi ?
Absolument pas !
Au contraire, nous établissons la loi.
Rom 3:31

Si vous êtes conduis par l'Esprit, vous n'êtes pas sous la loi. Gal 5:18
Tant que vous n'êtes pas conduit par l'Esprit,
la Loi (la loi sur votre coeur) est votre pédagogue.
Gal 3:24

On peut cliquer sur le texte en Bleu Pale, ou en caractère gras bleu pale pour voir le texte dans les écritures, ou détails dans les écrits.

Alors que le sacrifice de sang du Christ rendait la loi mosaïque obsolète, la loi intérieure sur le coeur de chaque homme est toujours vivante, jamais annulée, (qui inclut le noyau moral de la loi mosaïque) ; et cette loi intérieure, par laquelle tous les hommes seront jugés, Romains 2:14-16, doit être obéie. Christ mourut sur la croix afin de nous donner un exemple de l'étendue de notre obéissance nécessaire ; car comme Il mourut sur la croix par obéissance à Dieu, de même devons-nous aussi obéir aux incitations et aux commandements de Dieu afin de crucifier notre nature pécheresse sur la croix intérieure du renoncement de soi-même.

Mais afin que le monde connaisse que j'aime le Père ;
je fait seulement exactement comme le Père m'a instruit de faire.

Jean 14:31

Si vous êtes conduis par l'Esprit, vous n'êtes pas sous la loi. Gal 5:18. Jusqu'à ce que nous soyons suffisamment avancé spirituellement  assez loin pour être totalement contrôlés par l'Esprit de Dieu, la Loi est notre Pédagogue, Galates 3:24,25, à laquelle nous devons nous efforcer d'obéir tandis que nous cherchons Dieu avec tout notre coeur et notre âme.

Christ est la fin de la Loi comme moyen pour la droiture pour quiconque croit, mais la loi qui est dans le coeur de tous les hommes est toujours vivante et doit toujours être observée. La loi qui est dans le coeur de tout homme inclut le noyau moral de la loi mosaïque que est : aime ton prochain comme toi-mêmes ; honore ta mère te ton père ; ne vole pas ; ne pas commettre de meurtre ; ne pas mentir ; ne pas commettre adultère ; ne pas convoiter ; ne pas voler. Tout cela se résume en la commande : faites pour les autres ce que vous voudriez que l'on fasse pour vous. Jusqu'à ce que nous marchions sous le contrôle total de l'Esprit de Dieu, nous (les Gentils) sommes toujours tenus d'obéir à la loi intérieure des lois morales, cette loi est aussi écrite dans le coeur de tout homme pour excuser ou accuser leurs actions, et par laquelle Dieu jugera tous les hommes. Rom 2:12-16.

De nos jours, les ministres et les pasteurs nous disent faussement que la Loi est morte, et même pour notre obéissance requise- qu'il ne nous est plus nécessaire d'avoir à nous y conformer ; qu'à la place, tous ce que nous avons à faire c'est de croire en Jésus et d'être baptisés, prétextant une vie de péché. En suivant cette logique, vous pouvez être un assassin récidiviste, un voleur à plein temps, un adultère invétéré, un violeur d'enfants, quelqu'un qui arnaque son voisin, un menteur chronique, haïr votre père et votre mère, et tout de même être un chrétien pour autant que vous croyez en Jésus.

Ignorez-vous, frères, (car je parle à gens qui entendent ce que c'est que la loi,)
que la loi a autorité sur l'homme aussi longtemps qu'il vit ?
Rom 7:1

Jusqu'à ce que vous perdiez votre vie en crucifiant votre nature pécheresse et votre esprit charnel, vous êtes encore sous la loi ; jusque-là vous êtes toujours marchez dans la chair restreinte ; jusque-là les lois morales intérieure sont votre pédagogue. Jusqu'à ce que Christ remplace votre nature, et l'esprit avec Son afin que votre nature charnelle est morte, vous êtes sous la loi écrite sur le coeur de tout homme qu'inclut le noyau moral de la loi mosaïque. Quand le Christ contrôle vos pensées, paroles et actes, la loi n'a plus d'autorité pas sur vous parce que les égoïstes « vous » est mort. Après avoir crucifié votre volonté et votre esprit égoïstes sur la sur croix intérieure du renoncement de soi, vous recevez du Christ le fruit de l'Esprit avec la mesure de la foi qui libère de la loi ; et alors vous marchez dans la loi royale de l'amour, étant complètement guidé dans votre vie par Dieu ; et étant totalement guidé par Dieu, faisant Sa volonté sur la terre comme il est fait dans le ciel, évidemment, vous ne violez aucune de Ses lois ; vous avez même dépassé la loi dans la droiture. Jusque-là, vous devez vous efforcer d'obéir aux lois morales de Dieu.

Paul est très clair, si vous n'obéissez pas aux lois morales, qui est la loi intérieure sur le coeur de chaque homme, vous n'avez pas de salut ni d'héritage dans le Royaume de Dieu :

À l'évidence, les lois morales ne peut être morte, quand la désobéissance aux lois morales vous garde hors du Royaume et du salut. La Loi n'est pas morte et un croyant en Jésus n'est pas exempt d'être banni du ciel lorsqu'il pèche toujours à mort. Les lois morales n'ont pas été annulés par la foi en Jésus ou par la grâce. Nous devons nous efforcer d'obéir à tous les commandements moraux jusqu'à ce que nous soyons sous le contrôle total de l'Esprit de Dieu ; ainsi nous accomplissons la Loi en marchant en obéissant aux commandes de Dieu. Jusqu'à ce que vous ayez été libérés de tout péché ; jusqu'à ce que vous ayez été traduit dans le Royaume de Dieu, jusqu'à ce que vous soyez une créature entièrement nouvelle, jusqu'à ce que Christ ait été révélé en vous de sorte que vous voyez sa face, jusqu'à ce que vous ayez produit du fruit de l'Esprit, vous devez vous efforcer d'obéir à la loi écrite sur le coeur de tout homme, qu'inclut le fondement moral de la Loi Mosaïque.

La loi intérieure sur le coeur de tout homme nous fait nous sentir mal lorsque nous mentons ou que nous volons. Cette loi inclut la loi morale extérieure : ne pas voler, ne pas mentir, ne pas convoiter, ne pas tuer, ne pas commettre adultère, (et toute immoralité sexuelle), aime ton prochain comme toi-mêmes, honorer vos parents, faire pour les autres ce que vous voudriez qu'ils fassent pour vous, etc. Les lois morales de la loi intérieure dépassent les lois morales extérieures (mosaïque), car, comme Jésus l'a dit, il est venu pour accomplir la loi ; et alors il nous a dit comment il devait être renforcé, lequel la loi intérieure accomplit. Cette loi intérieure renforcée peut être comprise ont été violés quand vous démontrez un fruit de la chair, qui comprend : les mauvaises pensées, les adultères, les fornications, les meurtres, les vols, la convoitise, la méchanceté, la fraude, le manque de retenue, l'envie, les blasphèmes, l'orgueil, la folie, impureté, cupidité, le manque de retenue, l'idolâtrie, la sorcellerie, la haine, les disputes, la jalousie, la rage, l'égoïsme, les divisions, les festivités (faire la fête), colère, ivrognerie, fierté, vulgarité, vantardise, impudeur, propos insensés, flatterie, immoralité, etc. Quelconque l'un tout de ces fruits disqualifie un homme du ciel.

Un homme qui est innocent de tous ces fruits de la chair ci-dessus est en pleine conformité avec les exigences rigides de salut écrites dans les scripteurs : nous devons être justes (vertueux), comme Lui est juste (vertueux), 1 Jean 3:7 ; nous devons être parfait comme notre Père Céleste est parfait, Mat 5:48 ; nous devons être miséricordieux comme lui est miséricordieux, Luc 6:36 ; nous devons devenir pur tout comme Lui est pur, 1 Jean 3:2-3 ; mais comme celui qui vous appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, 1 Pi 1:15 ; aussi nous marchons comme Lui a marché, 1 Jean 2:6 ; et tel qu'il est, tels sommes-nous dans ce monde, 1 Jean 4:17.

Tout homme sera jugé selon cette Loi ; nul n'est dispensé de cette loi pour aucune raison, et elle n'a jamais été annulée ou éliminé. La loi a autorité sur l'homme aussi longtemps qu'il vit, Rom 7:1 ; la loi est notre pédagogue jusqu'à ce que nous ayons crucifié notre nature pécheresse sur la sur croix intérieure du renoncement de soi.

Pour être libéré de la loi, et pour vous d'être exempts de cette loi intérieure, par laquelle tous les hommes seront jugés, vous devez vous soumettre à Dieu condamnant les péchés dans votre chair, avec des commandements dirigés vers aux circonstances de votre vie que vous entendez en attendant sur Lui ; ces commandements sont établis comme des lois supplémentaires dans votre coeur, dans lequel sont les toutes lois tous vous devez obéir et continuer à obéir jusqu'à ce que vous soyez crucifiés, puis à marcher dans l'amour et la liberté sous aucune loi.

Le problème est que la Chrétienté pense que le salut c'est de croire en Jésus et de ce fait échapper à l'enfer après la mort, laissant ainsi leur croyants toujours captifs du péché jusqu'à la mort. Lorsque la Chrétienté dit à ses croyants pécheurs que la Loi est morte, ils disent réellement que pour leurs croyants il n'y a pas de péché ; pas de loi, pas de péché. Quelle autre meilleure fable le diable aurait-il pu pondre ? La Chrétienté ont jetée la loi derrière leurs dos, appelant le mal bien, appelant le méchant juste, alors qu'ils ignorent les nombreuses exclusions, exigences, et conditions d'admissibilité écrites dans la Bible. (Cliquez sur chacune de ces exclusions, exigences, et conditions d'admissibilité pour les lire par vous-mêmes ; elles sont indéniables et démontrent clairement que la Chrétienté est une coquille vide de la Chrétienté originale des apôtres.)

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

Le salut c'est d'être libéré même du désir de pécher ; le péché reste le péché ; et la loi qui défini le péché reste la loi. Ne soyez pas trompés par la Chrétienté qui vous dit que parce que vous croyez en Jésus, vous êtes exempt de la loi et non tenus responsables pour vos péchés, car chaque homme est jugé par ses oeuvres et ses actions ; une vie de péché ne sera pas oubliée parce que vous croyez en Jésus, que vous allez aux services de votre secte, ou parce que vous lisez la Bible. Car vous pouvez être sûr de cela, aucune personne sexuellement immorale, ou impure, ou cupide, qui est un idolâtre, n'a d'héritage dans le royaume du Christ et de Dieu. Que personne ne vous séduise par de vaines paroles ; car, à cause de ces choses, la colère de Dieu vient sur ceux qui sont désobéissant. Éph 5:5-6. (L'idolâtrie est de convoiter n'importe quoi.)

De nos jours les ministres appellent des oeuvres le fait d'essayer d'observer de la Loi, et ils nous disent : n'essayez même pas d'obéir à la Loi (bien sûr à l'exception de nous donner vos dîmes) ou alors vous perdrez votre salut par la foi. Ceci est un mensonge colossal, qui mène leurs fidèles à la perdition ; leur promettant la liberté, comme ont fait ces enseignants de corruption à l'époque de Pierre. Les oeuvres de la Loi sont : les offrandes de céréales, offrande d'agneaux, offrande de taureaux, lavements, ne pas manger certaines nourritures, la circoncision, la dîme, les sabbats, la célébration des jours, festins, etc. ; mais cesser l'adultère ce n'est pas une oeuvre, c'est de l'obéissance morale.

Oui il y a une liberté hors de la Loi, mais seulement après qu'un homme ait crucifié sa nature pécheresse sur la croix intérieure du renoncement de soi ; seulement après qu'un homme se soit attendu au Seigneur, veillé, et écouté pour entendre l' Esprit de Dieu lui enseigner par grâce à renoncer à l'impiété et aux convoitises mondaines, et comment vivre sobrement, et justement, et pieusement, dans ce présent monde jusqu'à ce qu'Il soit racheté de tout péché et purifié ; et seulement après, alors que les pensées, paroles, et actions de l'homme sont totalement contrôlés par l'Esprit de Dieu. D'ici là, la loi est votre pédagogue qui fait résonner vos déficiences et qui vous motive à aller plus loin vers Dieu pour recevoir Sa grâce purificatrice pour votre coeur et votre âme. Vous êtes libérés de la loi du péché et de la mort seulement lorsque vous êtes contrôlé par la Loi de l'Esprit de vie en Christ Jésus, Rom 8:2 ; lorsque les commandes de l'Esprit vous sont données de façon continu, contrôlant chacune de vos pensées, de vos paroles, et actions — nous marchez en obéissant à l'Esprit, en ne marchant pas dans les désirs de votre imagination et pensée charnelle. Rom 8:1

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Il n'y a pas de Loi lorsque vous êtes sous le contrôle total de l'Esprit ; vous marchez dans l'amour, dans l'obéissance tel que commandé — vous ne marchez plus dans la chair restreinte. Les Chrétiens ont perdu le don de la vie pour les gouverner. »

Margaret Fox a répliqué fortement aux ministres et enseignants de corruption de son temps, qui enseignaient que toute la Loi de Dieu était annulée et remplacée uniquement par croire en Jésus.

Vous, qui êtes dans vos appréhensions charnelles de Dieu, qui êtes dans le monde sans Dieu. Vous êtes vivant sans la loi, et n'êtes pas encore venus à connaître la loi, et êtes morts dans les péchés et trépassés. Vous, qui vivez dans le plaisirs, êtes morts quoique en vie. Vous vivez dans le péché et donc, êtes libre de la droiture. La Loi qui est sainte, juste, et bonne, vous coupera en pièces. Vous n'êtes pas encore venu à connaître la loi, ni ce qui est légal, ce par quoi tous passent avant d'en venir à connaître la liberté des fils de Dieu - cette loi coupe toutes vos appréhensions charnelles de Dieu. Oh vous, blasphémateurs, dites-vous qu'il n'y a pas une telle chose comme légitime et illégitime, piété ou impiété ? Voudriez-vous anéantir les Écritures et rendre nul la juste loi de Dieu qui s'empare du transgresser ? Souhaitez-vous piétiner le sang de l'alliance nouvelle et le considérer comme une chose impie ? Oh, le jour de la engeance vient sur vous. Le Seigneur Dieu s'est revêtu de la vengeance contre vous et tous ceux qui sont comme vous. Vous qui êtes assis à la table des démons êtes exclus de la liberté des fils de Dieu et ne connaissez pas la condition par laquelle Paul est passé. Quand vous connaîtrez cela, ce sera la mort et la destruction pour vous. Ceci vous le témoignerez éternellement, avant que vous puissiez venir à connaître le Dieu vivant.

Jésus se fait demander : Que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle. Jésus répond : garde les commandements. Tu ne tueras point. Tu ne commettras point adultère. Tu ne voleras point. Tu ne porteras point de faux témoignages. Tu honoreras ton père et ta mère ; et tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il énuméra le noyau moral de la Loi qui est inclus dans la loi intérieure sur le coeur de chaque homme. Il lui a dit qu'il devait vendre tous ce qu'il possédait, le donner aux pauvres, et le suivre. Alors, ou est le salut instantané en disant une prière, en devenant trempé, en mangeant le pain et buvant le fruit de la vigne ? — ils m'adorent en vain ; ils enseignent des commandements d'hommes. Mat 15:9, Marc 7:7. Non seulement devons-nous garder ses commandements de la Loi morale, mais nous devons suivre Jésus. Comment suivons-nous Jésus ? nous l'écoutons en silence et nous lui obéissons alors qu'Il nous enseigne à renoncer à l'impiété et aux convoitises mondaines, et comment vivre sobrement, justement, et pieusement, dans le présent siècle ; de sorte qu'il nous rachètera de toute iniquité et qu'il purifiera pour lui-même un peuple acquis, zélé pour les bonnes oeuvres ; de bonnes oeuvres dirigés par Lui pour Sa gloire.

Il n'y a pas à discuter ici ; Jésus nous a dit que pour être sauvés, vous devez garder le noyau moral des commandements, prendre votre croix, et Le suivre. Le suivre c'est obéir aux commandements que vous l'Entendez vous dire, alors que vous vous attendez à Lui, que vous veillez pour Lui, et que vous l'écoutez en silence. Vous devez vous attendre à Lui quotidiennement ; ce qui est de renoncer à vous-mêmes et prendre votre croix à tous les jours. Les paroles que vous L'entendez vous dire, vous transmettent la vie de Dieu. Jean 6:63. Les commandes que vous L'entendez vous dire de garder, de vous rappeler, et d'obéir ; s'Il vous donne ordre de renier à quelque chose dans votre vie, vous êtes tenu de renier cette chose. Les commandes auxquelles vous obéissez et que vous gardez sont alors écrites dans votre coeur et dans votre esprit, additionnel au noyau moral de la Loi déjà écrite dans le coeur de l'homme ; c'est ainsi l'Écriture est accomplie : En mettant mes lois dans leurs coeurs, je les écrirai aussi sur leurs entendements [compréhension intérieure]. Héb 10:16

Certains prêcheurs de la Chrétienté disent : « Le péché est toujours là, mais si vous croyez en Jésus, vous êtes excusés du péché par grâce. » Il s'agit seulement d'un autre mensonge flagrant qui ignore : aucune personne sexuellement immorale, ou impure, ou cupide, qui est un idolâtre, n'a d'héritage dans le royaume du Christ et de Dieu, Éph 5:5-6 ; ce mensonge a commencé dans le temps de l'église primitive il y a 2000 ans quand Jude a écrit : « car certains hommes se sont glissés inaperçu, écrits à ce sujet il y a longtemps, des impies, qui changent la grâce de notre Dieu en illégalité et dissolution, et en un permis pour l'immoralité ; », Jude 1:4.

Dieu juge chaque homme selon ses paroles et actions ; chaque homme signifie sans exception — chaque homme, même ceux qui croient en Jésus :

Si vous pensez que vous pouvez demeurer un voleur et obtenir le salut, vous êtes excessivement trompés ; Si vous pensez que vous pouvez mentir ou demeurer une personne égoïste dans votre chair, ne pas aimer votre prochain autant que vous vous aimez vous-mêmes, vous êtes excessivement trompés. La Loi définie le péché, ce que nous devons cesser ; et que si nous ne cessons pas, Jésus a dit : « En vérité, en vérité, je vous le dis : quiconque commet le péché est esclave du péché. » Jean 8:34. Si vous êtes esclave du péché, Jésus ne peut être votre Seigneur. Jésus Lui-même a dit, Nul serviteur ne peut servir deux maîtres ! Luc 16:13. La Loi est notre aide mémoire en ce qui concerne le péché et de notre besoin du secours de Dieu pour pouvoir stopper complètement le péché. Le fait de suivre le bon sens des parties de la Loi, au meilleur de notre capacité, n'est pas seulement nécessaire, mais c'est faire preuve d'une sincère repentance pour nos péchés passés. La crainte de l'Éternel, c'est de haïr le mal. Quiconque nomme le nom de Christ [s'appelle lui-même un Chrétien], qu'il se détourne de toute iniquité [illégalité, péché]. 2 Tim 2:19. Le but de ce site web est de vous montrer comment être obéissant à toutes les commandes de Dieu, et comment recevoir la puissance transformatrice de Dieu pour devenir pur et libéré du péché.

Ne savez-vous pas... vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez,
soit du péché qui conduit à la mort,
soit de l'obéissance qui conduit à la droiture.
Rom 6:16

Jésus leur répondit :
En vérité, en vérité, je vous dis : Quiconque commet le péché est esclave du péché.
Jean 8:34

Quiconque commet le péché pratique l'iniquité ;
car le péché c'est l'iniquité. 1 Jean 3:4

Pourquoi m'appelez-vous : Seigneur, Seigneur, et ne faites-vous pas ce que je dis ?
Luc 6:46


Jésus a dit qu'Il rejetterait tous ceux qui continuent à pécher,
même ceux qui sont des Chrétiens sauvés.


Ce ne sont pas tous ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur,
qui entreront dans le royaume des cieux ;
mais [seulement] celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.
Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur,
n'avons-nous pas prophétisé en ton nom,
et n'avons-nous pas chassé des démons
en ton nom, et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles en ton nom ?
Et alors je leur déclarerai : Je ne vous ai jamais connus ;
retirez-vous de moi, vous qui pratiquez l'iniquité [péché, illégalité, ou méchanceté].
Mat 7:21-23

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Ils ont ignoré mes commandes de se détourner du péché.

Ils voudraient n'avoir aucune loi.

Dieu ne nous a pas appelé à l'impureté, mais à la sainteté.
»


Le fils de l'homme enverra ses anges,
et ils rassembleront hors de son royaume toutes les choses qui scandalisent
et ceux qui commettent le péché [ou l'illégalité],
et ils les jetteront dans la fournaise de feu :
là seront les pleurs et les grincements de dents. Mat 13:41-42


Ainsi, vous aussi, au dehors vous paraissez justes aux hommes,
mais au dedans vous êtes pleins d'hypocrisie et d'iniquité [péché]. Mat 23:28

Gentils lecteurs, Christ est venu et il a renforcé la Loi, la rendant encore plus difficile à obéir. Il a changé oeil pour oeil, pour tendre l'autre joue ; aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent. Il a fait de l'adultère, non seulement un acte, mais aussi une pensée du coeur. Il a dit que le meurtre, est non seulement un acte, mais que c'est aussi la haine et la rage qu'il y a dans votre coeur. Il nous a dit de ne pas rendre les injures ou les insultes. Il nous a dit que restreindre le péché ce n'était pas assez, mais que nous étions souillés par ce qu'il y avait dans nos coeurs ; que nos coeur devaient être purifiés du penchant ou du désir du péché. Il a dit :

Vous avez appris qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, en sorte que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et envoie s pluie sur les justes et sur les injustes. Et si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense avez-vous ? Les publicains même n'en font-ils pas autant ? Et si vous saluez vos frères seulement, que faites-vous de plus que les autres ? Les nations [les païens] même ne font-elles pas ainsi ? Vous, soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait. Mat 5:43-48

Maintenant Jésus est juste. Il ne nous aurait pas amplifié ses commandes, à moins d'avoir pourvu d'un chemin pour y parvenir ; le chemin c'est d'aller à Lui, attendre et veiller silencieusement, d'être à Son écoute, de l'entendre et de lui obéir - la repentance - la croix intérieure du renoncement de soi-même. Vos âmes sont purifiées dans l'obéissance à la Vérité, à travers l'Esprit. 1 Pi 1:22.

Écoutez et obéissez à ma voix, et je serai votre Dieu, et vous serez mon peuple ;
et marchez complètement dans la voie que je vous commande.
Jér 7:23

Si vous êtes conduis par l'Esprit, vous n'êtes pas sous la Loi. Gal 5:18.
Jusqu'à ce que vous soyez conduis par l'Esprit, la Loi (le coeur moral) est votre pédagogue.

Il [Jésus] est devenu l'auteur et la source du salut éternel
pour tous ceux qui portent attention et qui lui obéissent.
Héb 5:9

Qu'en est-il des parties de la Loi telles que : ne mange pas de porc ou de lièvre, ou d'apporter vos dîmes, ou de prêter serments à Dieu ? Ces parties de la Loi sont mortes, (sauf si vous êtes un Juif qui a pratiqué la loi mosaïque et a récemment tourné vers le christianisme),* car elles n'étaient que des ombres, des cérémonies, et des formes. Ces parties de la Loi sont mortes pour nous, mais la Loi intérieure, la Loi qui est écrite dans le coeur de tout homme, dans sa conscience, est vivante et nous devons lui obéir. Ce qui est toujours vivant c'est le coeur de la Loi. Les lois morales de la Loi intérieure est notre pédagogue, jusqu'à ce que nous soyons suffisamment avancés spirituellement pour être conduit par l'Esprit de Dieu. Seulement si vous êtes conduis par l'Esprit, vous n'êtes pas sous la loi. Gal 5:18

* Si vous êtes un Juif qui a pratiqué la loi mosaïque et a récemment tourné au christianisme, vous autorisé êtes, (pas obligatoire), à poursuivre cette pratique jusqu'à ce que vous avez reçu la foi de l'Esprit qu'une partie de la loi ne devrait pas vous gouverner, (comme Pierre), car si vous pense que c'est un péché de violer n'importe quel aspect de la loi, vous êtes condamné si vous la violez. Ceux qui avaient été juifs furent autorisés à observer les commandements de la loi à l'égard de jours, les fêtes et de la nourriture, tandis que ceux qui avaient été Gentils ont appris à ne pas observer les jours, semaines, mois, etc., ni de pratiquer des travaux de la loi comme la circoncision et ils n'étaient pas à juger l'autre autour de la nourriture, des boissons, des fêtes, ou les jours Sabbat. Paul a écrit : « Que tout homme soit pleinement persuadé dans son propre esprit » ; qui signifie ces choses étaient une question de conscience individuelle et la conscience est soumise à l'éducation par l'Esprit. Comme tous les hommes, un Juif est libéré de l'ensemble de la loi quand il est crucifié et est mort à la loi par la loi.

La Règle d'Or

Faites pour les autres tout ce que vous voudriez qu'ils fassent pour vous, car c'est là tout l'enseignement de la Loi et des prophètes. Mat 7:12, Rom 13:8-10, Gal 5:14,Lév 19:18efforcez-vous de toujours obéir à cela.

Oubliez la nourriture, boire, et laver correctement ; car c'est du dedans, du coeur des hommes, sortent les mauvaises pensées, les adultères, les fornications, les vols, la convoitise, la méchanceté, la fraude, le manque de retenue, l'oeil mauvais [l'envie], les blasphèmes, l'orgueil et la folie. Toutes ces mauvaises choses sortent du dedans et souillent l'homme. Marc 7:21-23
Remarquez, jusqu'à ce que vos coeurs aient été lavés, vous êtes souillés - une bête vorace qui sert elle-même, plutôt que les autres.

Le seul chemin pour le salut est en crucifiant votre nature égoïste et charnelle sur la croix intérieure du renoncement de soi. À travers l'Esprit, vous devez mortifier, (mettre à mort), les actions du corps, qui sont de la vie terrestre, la fornication, l'impureté, les affections déréglées, la mauvaise convoitise de la chair, et la cupidité, qui est de l'idolâtrie. Rom 8:13, Col 3:5. Le salut c'est d'être libéré de tout péché ; alors et seulement alors vous marchez en étant libre de la loi du péché et de la mort.

Le salut c'est de vaincre le monde, le péché, et le diable : c'est la victoire de la véritable foi. Mais la seule victoire que les croyants de la Chrétienté ont expérimenté, est la victoire sur leur conscience et sur la culpabilité de commettre des péchés ; leur coeur endurcit, leur péché continuel, tout en présumant être de justes croyants en Jésus, finissant par crucifier Jésus à l'intérieur.

Comme William Penn a dit dans Sans Croix, Point de Couronne :

tout comme Judas, les Chrétiens modernes l'appellent Maître, mais s'associent avec le mal du monde pour Le trahir ; et ils l'embrassent de manière superficielle, en se prétendant croyants ; et ensuite ils le vendent tout comme Judas, pour gratifier leurs passions indulgentes. Ainsi ils le font servir avec leurs péchés et pour leurs péchés aussi !

Croyez le vrai Évangile : afin que vous vous puissiez être totalement libérés du péché par les opérations miséricordieuses de la grâce, qui circoncis votre coeur. Mais vous ne pouvez pas juste prier pour que cela se produise ; vous devez chercher le Royaume de Dieu et sa droiture comme la plus haute priorité dans votre vie, et la seule chose nécessaire est de s'asseoir aux pieds de Jésus et d'écouter ses enseignements. Il vous montrera les péchés secrets dans votre coeur, et avec votre obéissance à ses commandes, Il vous libèrera de vos péchés, un à la fois — jusqu'à ce que finalement vous soyez pure et convenable pour l'union avec Lui dans le Royaume de Dieu.

La Droiture Mensongère

Si votre droiture ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux. Mat. 5:20.
Jésus nous a dit comment notre droiture devait surpasser celle des Pharisiens. Le fait d'éviter de commettre l'adultère ce n'est pas assez, nous ne devons pas même regarder une femme avec convoitise ; éviter le meurtre ce n'est pas assez, nous ne devons pas nourrir la colère dans nos coeurs ; il ne suffit pas seulement d'aimer nos frères, nous devons même aimer nos ennemis ; nous devons bénir ceux qui nous maudissent. Ces exigences de vertu surpassent la conduite restreinte ; elles nécessitent une transformation du coeur, un coeur purifié. En écrivant au sujet de ceux qui péchaient dans l'église, Jacques a dit : Approchez-vous de Dieu, et il s'approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs, et purifiez vos coeurs, vous qui êtes doubles d'esprit. Jacques 4:8. Et quiconque a cette espérance en lui, se purifie, comme lui [Jésus] est pur.

De nos jours les Ministres disent : parce que vous avez foi en Christ, vous êtes justes [droits, vertueux] et sauvés.
Celui qui dit au méchant [ceux qui sont encore à pécher], « Tu es droit [ou juste] » ; les peuples le maudiront, nations l'auront en horreur, Pro 24:24. Vous finirez par maudire tous ceux qui mentent en disant qu'en croyant en Jésus vous êtes justes [droit], alors que vous êtes dans le péché.

Vous dites que vous avez la foi ? Mais où est donc l'évidence de votre foi en Christ ? Êtes-vous obéissant à Sa Loi ? Avez-vous produit du fruit de l'Esprit de Dieu ? Car Christ a dit que ceux qui sont Ses véritables fidèles produiraient du fruit, beaucoup de fruit : En ceci mon Père est glorifié, que vous portiez beaucoup de fruit ; et vous montrer que vous êtes vraiment mes disciples [véritables fidèles]. Jean 15:8. Et fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix (quiétude et de tranquillité pour toujours), la patience (y compris de longues souffrances, la fermeté et la persévérance), la bienveillance (y compris la moralité et de l'intégrité), la bonté, la foi, la gentillesse (y compris douceur, humilité) et la maîtrise de soi (maîtrise des appétits sensuels, les passions et les désirs). Gal 5:22-23. Donc, à moins que vous ne produisiez du fruit de l'esprit, Jésus dit que vous n'êtes pas ses véritables fidèles ; et toute branche qui ne porte pas de fruit sera jetée dans le feu, et brûlée. Son fruit et Sa droiture ce sont des dons de grâce à mesure que vous recherchez Sa droiture. Cela n'arrive pas simplement en disant que vous croyez en Jésus, vous devez obéir à ses commandes.

Pour produire du fruit, nous devons nous efforcer d'obéir à la Loi en ce qui a trait à la moralité : concernant l'amour, la miséricorde et la foi. Toutes les autres lois morales importantes se développent à partir du principale et plus important des commandements : aime ton Dieu de tous ton coeur, pensée, âme et force ; et aime ton prochain comme toi-même. Par exemple, voler (dérober) est compris dans aimer son prochain comme soi-même, car si vous aimez votre prochain comme vous-mêmes, vous n'irez pas le voler, ou lui mentir, ou l'abuser sexuellement, ou l'envier, ou le haïr, ou comploter contre lui, ou bien être fâché avec lui. L'amour est l'opposé de l'égoïsme. Comme disait Jacques, si vous accomplissez la loi royale, selon l'écriture : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » , vous faites bien ; Jacques 2:8

Ces guides aveugles, qui se font passer pour des ministres de Christ, vous disent que puisque vous avez la droiture de Christ, vous avez nul besoin de faire quoique ce soit.
Ils disent s'en remettre à la « droiture de Christ qui nous est imputé », basé sur notre foi ; tout comme il en fut avec Abraham. Rom 4:3-11.

La foi d'Abraham n'était pas simplement la croyance en Dieu ; Abraham a obéi à la voix de Dieu, Gen 22:18,26:5.
La foi d'Abraham était d'écouter pour paroles de Dieu, de les entendre et d'y obéir.
Sa foi a produit des oeuvres de foi obéissante qui ont prouvé son amour pour Dieu.
Pour entendre les paroles prononcées par Dieu et leur obéir, c'est la vraie foi, que les apôtres prêchaient aussi.

Dieu a aussi ordonné à Abraham « Je suis le Dieu Tout-Puissant ; marche devant ma face, et sois parfait ». Gen 17:1
Comme Abraham exerça sa foi pour être circoncis, (tel qu'ordonné) — tout juste comme nous devons recevoir la circoncision spirituelle — notre coeur pour être circoncis du péché.
Comme Abraham exerça sa foi en abandonnant sa maison pour un nouveau monde, (tel qu'ordonné)nous aussi nous abandonnons le monde pour entrer dans le Royaume de Dieu.
Comme Abraham exerça sa foi en voulant sacrifier Isaac, (tel qu'ordonné) — nous aussi nous aussi nous devons crucifier notre vie égoïste pour sauver la vie de notre âme.
Après Abraham avait patiemment enduré [attends, l'écoute et l'obéissance à Dieu], il a obtenu la promesse. Héb 6:15
Si Abraham n'avait pas obéi à la voix de Dieu dans tout ce qui est ci-dessus, vous seriez en train de lire au sujet d'une personne autre qu'Abraham.

Abraham s'est exposé à entendre les commandements de Dieu. Comme Abraham Nous devons aussi nous exposer à entendre les commandes de Dieu — à l'entendre, à lui obéir et à le faire avec endurance patient jusqu'à la fin ; sinon nous ne serons jamais libres du péché, n'atteindrons pas la droiture et serons bannit du ciel quand nous mourrons.

La droiture vient par la foi en Jésus, mais la foi qui impute la droiture n'est que la mesure de la foi qui libère de la loi. Cette mesure de foi qui libère est reçue avec le fruit de l'Esprit, et cela ne se produit qu'après avoir crucifié vos convoitises et vos affections sur la sur croix intérieure du renoncement de soi ; et celui n'est pas instantané ou facilement accompli.

Paul clarifie : Car nous, à travers l'Esprit, par la foi, attendons patiemment l'espérance de la droiture. Gal. 5:5
Paul ajoute : vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort,
soit de l'obéissance qui conduit à la droiture. Rom 6:16

    Obéissance à quoi ? Aux commandes et aux enseignements
    que nous entendons du Seigneur pendant que nous attendons sur Lui.
Jésus a dit : bienheureux ceux qui ont faim et soif de droiture, car c'est eux qui seront rassasiés ; Mat 5:6
    (Comment pourrait-on avoir faim et soif de droiture
   s'ils sont instantanément droit en croiraient en Jésus ?)
Jésus a également dit :, Cherchez premièrement le royaume et la droiture de Dieu ;
et toutes ces choses vous seront données par-dessus. Mat 6:33

    (Nous devons rechercher la droiture de Dieu comme première priorité dans notre vie,
    plus que la nourriture et les vêtements
.)
Et Paul dit : Éveillez-vous à la droiture, et ne péchez pas ; car quelques-uns n'ont pas
la connaissance de Dieu, je vous le dis à votre honte. 1 Cor 15:34

    (Quiconque pense qu'ils peuvent continuer à pécher et être droit
    n'a aucune connaissance de Dieu et devrait être honteux.)

Nous ne sommes clairement pas immédiatement droit parce que nous croyons ou avons la foi, autrement, on ne nous dirait pas :

  • à la faim et à la soif de droiture,
  • à chercher la justice comme la plus haute priorité dans notre vie,
  • à attendre pour droiture,
  • que l'obéissance conduit à la droiture,
  • à l'espoir pour la droiture,
  • à réveiller à la droiture, et ne péchez pas

Nous devons aller pour recevoir Sa grâce nettoyante pour devenir juste (droit) —dont le fruit est la paix ;
et l'effet de la droiture c'est une tranquillité et une confiance sûre (une incontestable assurance) pour toujours.
Ésaïe 32:17

Étant justifiés gratuitement par sa grâce, par la rédemption qui est en Christ Jésus. Rom 3:24
Mais cet accès à Dieu ne nous rend pas pas instantanément justifiés car, nous cherchons à être justifié par Christ Gal. 2:17

Puis Pierre, ouvrant la bouche, dit : En vérité, je comprends que Dieu ne fait pas acception [ne fait preuve d'aucune partialité] de personnes, mais qu'en toute nation celui qui le craint et qui pratique la droiture, est accepté par Lui. Actes 10:34-35

Car vous pouvez être sûr de cela, aucune personne sexuellement immorale, ou impure, ou cupide, qui est un idolâtre, n'a d'héritage dans le royaume du Christ et de Dieu.
Toute personne non pur, ou impudique, ou cupide sera bannit des Cieux.

Paul et Jean nous avertissent tous deux de ne pas être trompés :

Les trompeurs vous disent que vous n'avez pas à être pur; les trompeurs vous disent que vous êtes droit (juste) tout en péchant. Le christianisme a été repris par des trompeurs, qui vous disent que le péché est normal, OK, négligé par Dieu, annulé, etc.

Vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l'obéissance qui conduit à la droiture. Rom 6:16
Remarquez, l'obéissance conduit à la droiture. En premier lieu, vous devez être obéissant ; au fil du temps votre obéissance résulte en la droiture, en la vertu.
Comme jadis vous avez cédé votre corps comme esclaves de l'impureté et de la méchanceté pour la méchanceté, cédez donc maintenant vos membres comme esclaves de la droiture qui résulte en la sainteté. Rom 6:19

Voir la note en bas de page de Rom 3:22 pour plus de compréhension au sujet de la droiture imputée.

Les oeuvres Mensongères

Vrai, les oeuvres de la Loi ne comptent pour rien. Les oeuvres de la Loi sont : l'offrande de céréale, offrande de brebis, offrande de taureau, lavements, ne pas manger certaines nourritures, la circoncision, la dîme, la célébration de jours, le Sabbat, les fêtes, etc ; ces choses-ci sont les oeuvres mortes de la Loi, décidées quand elles doivent être faites par l'esprit charnel et la volonté de l'homme.

Mais qu'en est-il des commandements moraux de la Loi : Tu aimeras ton prochain comme toi-même, et Tu ne voleras point, puis Tu ne commettras point l'adultère, et Tu ne mentiras point, et Tu ne convoiteras pas, puis Tu ne tueras pas, puis Tu honoreras ton père et ta mère ? De toute évidence observer ces commandements n'est pas les oeuvres de la Loi ; une oeuvre ce n'est pas de tuer aujourd'hui, ou de ne pas commettre adultère ce soir, ou de ne pas mentir cet après midi, ou d'aimer votre prochain aujourd'hui, ou de prendre une heure pour aimer Dieu, etc.

Pire encore puisque : « Quiconque d'entre vous tente d'être justifié par la Loi est déchu de la grâce, et Christ est devenu d'aucun bénéfice pour vous.» Gal 5:4 ; alors, suivant cette logique erronée (que l'observation du noyau moral des commandements ce sont des oeuvres de la Loi ), si vous décidiez de ne pas voler aujourd'hui, vous perdriez votre salut par la foi en Jésus. La logique tordue de la Chrétienté de seule « la foi en Jésus », tout en ignorant les lois comme des oeuvres, fait de Jésus l'auteur de l'illégalité ; c'est faire du sang de Jésus une chose impure, une excuse pour continuer dans le péché et ignorer toutes les lois, un permis pour l'immoralité ; et en enseignant cette doctrine, les guides aveugles de la Chrétienté ont conduit des milliards de leurs croyants dans le fossé de la destruction. Venant de la parole du Seigneur à l'intérieur : « ils titubent à l'abattoir » ; enivrés de leur convoitises, passions, orgueils, et plaisirs. Il s'agit d'une erreur doctrinale de grandeur colossale, c'est une rupture de l'alliance de Dieu.

Ces commandements sont le noyau moral de la loi et sont inclus dans la Loi écrite sur le coeur de chaque homme, dont la conscience porte témoignage, alors que leurs pensées les accusent ou les excusent, et par lesquelles Dieu les jugera. Rom 2:14-16. Ces commandements n'ont pas été annulés par la foi en Jésus ou la grâce; et ils doivent être obéi par tous ceux qui souhaitent plaire à Dieu.

Ignorez-vous, frères, (car je parle à gens qui entendent ce que c'est que la loi,)
que la loi a autorité sur l'homme aussi longtemps qu'il vit ?
Rom 7:1

Alors que le sacrifice de sang du Christ rendait la loi mosaïque obsolète, la loi intérieure sur le coeur de chaque homme est toujours vivante, jamais annulée, (qui inclut le noyau moral de la loi mosaïque) ; et pour être libéré de la loi, et pour vous d'être exempts de cette loi intérieure, par laquelle tous les hommes seront jugés, vous devez vous soumettre à Dieu condamnant les péchés dans votre chair, avec des commandements que vous entendez en attendant sur Lui ; ces commandements sont établis comme des lois dans votre coeur. Les nombreuses commandes de l'Esprit, qui ajoutent à la loi qui restreint l'esprit charnel, les paroles et actions et si ces commandes sont observés, un homme perd peu à peu sa vie charnelle, par meurent chaque jour, jusqu'à ce qu'ils soient morts et le Christ est alors révélé dans leur corps. Le Seigneur vous ordonne de se repentir quand il révèle les péchés dans votre coeur que vous êtes souvent inconscients ; avec votre accord à ses révélations, vous obéir à ses ordres ; Il enlève alors même le désir pour que le péché de votre coeur. Ce processus est répété, d'abord avec vos actions, puis vos paroles, puis vos pensées ; jusqu'à ce que vous aviez crucifié votre esprit charnel et de la nature pécheresse. Maintenant, vous êtes libre de la loi parce que le Seigneur fournit toutes vos pensées, vos paroles de parler et vous les actes à effectuer. Comme dans Romains 7, Paul a écrit des commandements qu'on m'a donnés : « par la loi, je suis mort à la loi », qu'il a également exprimé en termes encore plus forts, « J'ai été crucifié avec Christ ; ce n'est plus moi qui vis, mais Christ qui vit en moi. » Galates 2:20

Jusqu'à ce que vous perdiez votre vie en crucifiant votre nature pécheresse et votre esprit charnel, vous êtes encore sous la loi ; jusque-là vous êtes toujours marchez dans la chair restreinte ; jusque-là la loi est votre pédagogue. Jusqu'à ce que Christ remplace votre nature, et l'esprit avec Son afin que votre nature charnelle est morte, vous êtes sous la loi. Quand le Christ contrôle vos pensées, paroles et actes, la loi n'a plus d'autorité pas sur vous parce que les égoïstes « vous » est mort. Même ceux qui ne connaissent pas la loi ont le droit interne sur leurs coeurs par lequel un homme est jugé et a autorité sur lui jusqu'à la mort. La Loi prend fin uniquement lorsque l'esprit égoïste de l'homme a été crucifié sur la croix intérieure du renoncement de soi et lorsque Christ Jésus est ressuscité en Lui pour contrôler totalement ses pensées, paroles et actions avec la Loi de l'Esprit de vie.

Vous ne pouvez pas être justifiés ou sauvés en essayant d'observer les commandements ou en faisant les oeuvres de le Loi. Le salut et la justification viennent par la foi qui purifie votre coeur et âme à travers la grâce. Il est impossible d'aimer Dieu complètement de tout votre coeur, pensée, âme, et force, ou d'aimer votre prochain également comme vous vous aimez vous-mêmes jusqu'à ce que la puissance de Dieu circoncit réellement votre coeur de tout égoïsme et méchanceté. Mais le fait d'essayer d'observer ces commandements moraux, de nous détourner du mal avec nos meilleurs efforts, est un prérequis pour chercher Dieu sincèrement et son salut ; au début vous ne pouvez pas encore contrôler votre pensée, vous ne pouvez pas encore totalement contrôler votre bouche, mais vous pouvez contrôler vos mains et pieds, les empêcher de courir et attraper le mal. Si vous pensez que vous êtes sauvés, simplement parce que vous croyez que Jésus est le Fils de Dieu, qu'Il est ressuscité des morts, etc., ou parce qu'aussi vous avez été baptisés dans l'eau, alors vous avez une forme de piété sans la puissance de Dieu pour vous nettoyer, vous purifier, pour circoncire votre coeur, et vous rendre saint ; ce qui une fois complété, l'amour de Dieu est perfectionné en vous et vous accomplissez la Loi.

Jusqu'à ce que nous puissions entendre l'Esprit de Dieu enseigner par grâce à renoncer à l'impiété et aux convoitises mondaines, et comment vivre sobrement, dans la droiture et la piété dans ce présent monde, la loi intérieure sur le coeur de chaque homme, qu'inclut le noyau moral de la loi mosaïque, est notre pédagogue qui nous rappelle nos lacunes et nous motive à aller à Dieu pour sa grâce transformatrice.

Les oeuvres sans la foi, ne comptent pour rien. Vous ne pouvez être justifiés sans la foi en Christ, qui éclaire tous les hommes dans le monde. La foi sans les oeuvres, ne compte pour rien. Vous ne pouvez pas juste dire « Je crois » et vivre dans votre nature pécheresse sans obéissance. Les oeuvres d'amour alimentés par la foi sont estimées et exigées par Dieu.

Les oeuvres issues de votre propre volonté sont des oeuvres mortes ; et à moins que votre esprit soit crucifié sur la croix du Christ, pour avoir l'Esprit du Christ qui prend sa place sur le trône de votre coeur, vous ne serez pas commandés par Dieu à savoir quelles bonnes oeuvres faire.

Avant que vous puissiez entendre la Parole du Seigneur à l'intérieur de votre coeur pour vous guider, les premières oeuvres sont la repentance, que Jean le Baptiste nous avait dit, qui est le prérequis pour chercher le royaume des cieux :

Repentez-vous, pensez différemment ; changez votre pensée, en regrettant vos péchés et en changeant votre conduite. Mat 3:2
Partager de votre surplus avec ceux qui sont dans le besoin des choses nécessaires de la vie. [Ceci est la clé de votre succès.]
Soyez honnêtes dans vos transactions ; ne prenez pas avantage de personne.
N'opprimez personne ; ne mentez pas ; n'en désirez pas plus ; ne vous plaignez pas. Luc 3:10-14

Et avant que vous puissiez entendre la Parole du Seigneur à l'intérieur de votre coeur pour vous guider, la loi intérieure, que inclut le noyau moral de la loi mosaïque, est votre Pédagogue.
Le noyau moral de la Loi c'est : aimez votre prochain comme vous vous aimez vous-mêmes ; et ne volez pas ; et ne commettez pas l'adultère ; et ne mentez pas ; et ne convoitez pas ; et ne tuez pas ; et honorez votre père et votre mère.
Il est clair que le fait d'observer ces ces commandements moraux du mieux que nous pouvons, tout en s'attendant à la direction de l'Esprit, ce n'est pas faire les oeuvres de la Loi.
Les lois morales sont notre pédagogue pour nous rappeler nos manquements et nous motiver à aller à Dieu pour recevoir sa grâce purificatrice du coeur et de l'âme,
pour devenir libéré de tout péché, même le désir de péché,
pour être capable d'aimer le SEIGNEUR votre Dieu de tout votre coeur, et avec tout votre âme, et avec toute votre puissance, et
pour être capable d'aimer votre prochain comme vous-mêmes.

En plus d'oeuvres de la loi, (les oeuvres mortes faites par la volonté de l'homme), il existe une autre classe d'oeuvres : les oeuvres de foi, qui sont les oeuvres qu'Il vous est commandé de faire par Dieu, que vous recevez alors que vous exposez vous-mêmes à entendre Ses commandes en vous attendant à Dieu ; qui consiste à s'asseoir dans l'humble silence, à l'écoute de Sa voix et en surveillant Ses révélations. Obéir aux commandes de Dieu que vous L'entendez vous dire se sont des oeuvres opérationnelles de foi, que Paul a déclaré comme étant une nécessité et Jacques a déclaré que la foi sans les oeuvre est morte. Celles-ci ne sont pas des oeuvres mortes que vous décidez de faire ; celles-ci sont des oeuvres que Dieu veut que vous fassiez de faire ; et quand vous les faites, vous faites alors sa volonté sur la terre comme elle est faite au ciel. Celles-ci sont des oeuvres de foi faites par amour obéissant aux commandes que vous entendez Dieu vous dire à vous de l'intérieur de votre coeur. Celles-ci sont aussi des oeuvres de vie, commandées à partir de la vie de Dieu, Christ ; et les paroles qu'il dit vous transmettent la vie de Dieu. Jean 6:63. De manière répétée cherchez, attendez, écoutez, entendez, et obéissez, croyez ce que vous entendez ou ce qui vous est montré, et obéissez — et vous finirez par avoir reçus tellement de la vie de Dieu que vous deviendrez nettoyés et purifiés. Ainsi vous êtes dirigés par Dieu à faire des oeuvres d'amour pour votre joie et pour sa gloire.

La première catégorie d'oeuvres que vous entendrez de Dieu, qu'Il vous commandera de faire sont des oeuvres de repentance — d'abandonner vos mauvaises habitudes, vos passions, et plaisirs. Ceci est la fonction de la Grâce : nous enseignant à renoncer à l'impiété et aux convoitises mondaines, et comment vivre sobrement, dans la droiture et la piété dans ce présent monde ;
Tit 2:12. Les commandes que vous L'entendez vous dire de garder, de vous rappeler, et d'obéir ; s'Il vous donne ordre de renier à quelque chose dans votre vie, vous êtes tenu de renier cette chose. Les commandes auxquelles vous obéissez et que vous gardez sont alors écrites dans votre coeur et dans votre esprit, additionnel au noyau moral de la Loi déjà écrite dans le coeur de l'homme ; c'est ainsi l'Écriture est accomplie : En mettant mes lois dans leurs coeurs, je les écrirai aussi sur leurs entendements [compréhension intérieure]. Héb 10:16

Vous ne pouvez pas juste dire « Je crois » et vivre dans votre nature pécheresse sans obéissance ; une telle foi n'est que du bout des lèvres mortes des hypocrites, dont les coeurs demeurent souillés dans le péché.

Les oeuvres d'amour obéissant, alimentés par la foi, sont estimées et exigées par Dieu.


J'ai été défié avec la question,"Combien d'oeuvres sont nécessaires pour le salut ?"
La réponse est : Autant d'actes de repentance qu'il est nécessaire pour crucifier la nature pécheresse.
ceux qui sont à Christ ont crucifié la chair [la nature pécheresse] avec ses passions et ses désirs [convoitises et les affections].
Gal 5:24
Car si vous vivez selon la chair [la nature pécheresse], vous mourrez ;
mais si par l'Esprit vous mortifiez [faites mourir] les actions du corps, vous vivrez.
Romans 8:13


Vous devez vous demander, comment le fait que moi crucifiant ma nature pécheresse est une oeuvre ?
Réponse : C'est une oeuvre de porter votre croix, une oeuvre difficile —une oeuvre requise — une oeuvre d'obéissance.
C'est perdre votre vie afin de la sauver, le seul vrai sacrifice, exigé par Dieu et qui lui est agréable.


Mais les faux prophètes disent que vous n'avez pas besoin de rien faire ; car nous ne sommes pas sauvés par les oeuvres, mais par la foi et la grâce. Ils disent que si vous faites des oeuvres, (ne serait-ce que de porter votre croix), vous essayez de vous justifier par la loi, et par conséquent vous perdez votre salut.

Évidemment nous sommes sauvés par la foi et par la grâce, mais après la repentance et après avoir porté notre croix dans la foi pour un temps — des oeuvres, par la foi et alimentés par elle. Nous ne pouvons être justifiés uniquement par les oeuvres sans avoir la foi en Christ, mais à moins que notre foi nous nous pousse à accomplir plusieurs bonnes oeuvres par obéissance, notre foi n'est qu'imagination — soi-disant Christianisme. Nous ne pouvons être justifiés en suivant la Loi Mosaïque, avec ses centaines de commandements relatifs aux cérémonies, rituels, lavements, sacrifices, etc,­ ce sont ces choses que Paul disait qui ne comptent pas ; Paul parlait des oeuvres de la loi qui étaient sans la foi, qui ne peuvent vous justifier. Mais vous feriez mieux d'être certains, que sans obéissance aux lois morales, vous ne verrez jamais le Royaume de Christ, comme Paul a dit : Cela en effet vous le savez, connaissant qu'aucun fornicateur, ou impur, ou cupide (qui est un idolâtre), n'a d'héritage dans le Royaume du Christ et de Dieu. Que personne ne vous séduise par de vaines paroles ; car, à cause de ces choses, la colère de Dieu vient sur les fils de la désobéissance. Eph 5:5-6.

Jacques disait, « la foi sans les oeuvres est morte ». Jacques 2:20
Jacques plus loin disait, « Vous voyez qu'un l'homme est justifié par les oeuvres et non par la foi seulement. » Jacques 2:24

Beaucoup de personnes pensent que Paul est en conflit avec Jacques ; mais bien sur, Jacques et Paul n'étaient pas en conflit et jamais ils ne l'auraient été.
Dans les écritures ci-dessous, Paul parle dans le contexte des oeuvres de la Loi : sacrifices, dîme, lavements, Sabbats, fêtes, restrictions d'aliments, circoncision, etc.
——Sachant que l'homme n'est pas justifié par les oeuvres de la loi, mais par la foi de Jésus Christ, Gal 2:16, (en l'entendant, en le croyant et en lui obéissant)
——Un homme est justifié par la foi, sans oeuvres de loi. Rom 3:28.
Paul a dédain pour les oeuvres de la loi, mais il est très mal compris pour inclure toute la Loi, y compris les commandements moraux.
——Et que personne ne soit justifié par la loi devant Dieu. Gal 3:11. Ce verset seul, sans regarder son contexte avec le verset précédent, fait parti de l'erreur.
——Parce que dans le verset précédent, Paul fait référence aux oeuvres de la loi : Car tous ceux qui s'appuient sur les oeuvres de la loi sont sous malédiction. Gal 3:10

Mais Paul est très clair que les conséquences du péché s'appliquent toujours à tout homme, et les oeuvres d'amour alimentés par la foi obéissante sont sont exigées et estimées comme détaillé ci-dessous dans Romains 2: 8-16 :

Paul dit que l'obéissance aux commandements moraux de la Loi est exigée jusqu'à ce que vous soyez totalement conduit par l'Esprit de Dieu :
——Mais si vous êtes conduist par l'Esprit, vous n'êtes pas sous la loi. Gal 5:18
——La Loi est votre pédagogue jusqu'à ce que la foi vienne, Gal 3:24-25, qui vient avec la réception des fruits de l'Esprit, Gal 5:22-23

George Fox a écrit au sujet de cette transition du Pédagogue de la Loi, à l'Esprit de Christ, dans son Journal.

Je vis que cette loi était le pur amour de Dieu qui reposait sur moi, et par laquelle je devais passer, bien que je fus troublé pendant que j'étais sous celle-ci. Car je ne pouvais être mort à la loi mais plutôt par la loi, qui juge et condamne ce qui doit être condamné. J'en ai vu beaucoup qui parlaient de la loi, qui n'ont jamais reconnu la loi comme étant leur pédagogue ;* et beaucoup qui parlaient de l'évangile du Christ, mais n'ayant jamais connu la vie et l'immortalité amenées à la lumière en eux par l'évangile. Vous, qui avez été sous cet enseignant et sous la condamnation de celui-ci, sachez ces choses ; bien que le Seigneur m'eut en ce jour révélé ces choses en secret, elles ont été depuis publiées par son esprit éternel, comme sur le toit de la maison. Et alors que vous êtes amenés dans la loi, et à travers la loi pour y mourir, et témoigner de la droiture de la loi manifestée en vous, vous en viendrez par la suite à connaître ce qui doit être amenée dans la foi, et par la foi tiré de sous la Loi ; et demeurant dans la foi dont Christ est l'auteur, vous aurez la paix ainsi que l'accès à Dieu.

Ainsi jusqu'à ce que vous témoigniez de la droiture de la Loi accomplie en vous, vous devez toujours vous efforcer d'obéir la loi intérieure. Notez ! Fox a écrit ci-dessus qu'il y a un niveau entièrement différent de foi qui vient après que vous témoignez de la droiture de la Loi accomplie en vous. Ceci est après que vous ayez été crucifiés sur la croix intérieure du renoncement de soi, pour avoir reçu l'apparition du Christ à l'intérieur de votre coeur, et pour avoir produit du fruit de l'Esprit, que inclut l'amour, la paix, la joie, la bonté, la foi — un nouveau niveau de foi, mais le seul niveau de foi et de croyance qui vous libère de la Loi.

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Jusqu'à ce que vous aviez été témoin de loi accomplie en vous, vous êtes sous la loi. Jusqu'à ce que vous aviez été témoin d'avoir reçu la foi de Christ, vous êtes sous la Loi. »

Paul cite ci-dessous dans Galates 5: 18-24, comment la foi est reçu comme fruit de l'Esprit en crucifiant la nature pécheresse :

Mais si vous êtes conduit par l'Esprit, vous n'êtes pas sous la loi.

Or les oeuvres de la chair sont manifestes, lesquelles sont l'adultère,
l'immoralité sexuelle, l'impureté, le manque de retenue,
l'idolâtrie [la convoitise], la sorcellerie, la haine, les querelles, la jalousie, la rage,
l'égoïsme, les divisions, les envies, les meurtres, les ivrogneries,
les festivités (faire la fête) et les choses semblables à celles-là,
au sujet desquelles je vous déclare d'avance, comme je vous l'ai déjà dit aussi,
que ceux qui font de telles choses n'hériteront pas du royaume de Dieu.

Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix (quiétude et de tranquillité pour toujours),
la patience (y compris de longues souffrances, la fermeté et la persévérance),
la bienveillance (y compris la moralité et de l'intégrité),
la bonté, la foi, la gentillesse (y compris douceur, humilité)
et la maîtrise de soi (maîtrise des appétits sensuels, les passions et les désirs) :

contre de telles choses, il n'y a pas de loi.


Ceux qui sont à Christ ont crucifié la chair [la nature pécheresse]
avec ses passions et ses désirs [convoitises et les affections].
Gal 5:18-24

Jusqu'à ce moment, alors que vous entendez l'Esprit de Grâce à l'intérieur de vous, vous convaincre que vous péchez et vous enseigner la juste vie, vous êtes dans le Ministère de Condamnation, pourtant à recevoir le ministère de la droiture ; encore sujet à la Loi du péché et de la mort, marchant encore dans la chair et la pensée charnelle, pourtant à recevoir la Loi de l'Esprit de Vie en Christ Jésus ; pas pourtant à être en Christ ; pas pourtant étant mort à la loi par le biais de la Loi ; et pourtant à marcher, selon les commandes de l'Esprit en pensées, paroles et actions.

Venant de la parole du Seigneur à l'intérieur :
« Jusqu'à ce que vous aviez été témoin de recevoir la foi venant de Christ, vous êtes sous la Loi.
Jusqu'à ce que vous aviez été témoin de loi accomplie en vous, vous êtes sous la loi.
Malheur à vous si vous ne l'écoutez pas et accomplissez la loi. »

De plus, Paul dit que les oeuvres de la loi sans l'obéissante foi opérationnelle, aux commandes entendu venant de Christ, est vaine.
Paul parle des oeuvres de la loi qui ne comptent maintenant pour rien : la circoncision, manger et boire, les jours, les lavements, le Sabbat, les sacrifices, etc.
Paul parle des oeuvres mortes originaires de la volonté de l'homme et celles qui ne sont pas commandées par Dieu.
Les oeuvres d'humilité volontaires et les oeuvres sans l'amour ne comptent pour rien. 1 Cor 13:3

La foi doit être une foi opérationnelle, illustré par les oeuvres de l'amour que Dieu vous a ordonné de le faire ; tel est l'amour de Dieu. Les premières oeuvres d'amour pour Dieu sont : 1) d'attendre dans l'humble silence alors que vous écoutez et veillez pour Ses commandes, et 2) alors obéir à Ses commandes parlées que vous entendez pour vous repentir des péchés qu'Il révèle dans votre coeur.

Et considérons comment nous encourager les uns les autres à l'amour et aux bonnes oeuvres. Héb 10:24

Paul ne dit pas que vous pouvez ignorer le code moral de la Loi — d'être froid, immoral, avare, adonné aux plaisirs, menteur, colérique, etc.
Paul a dit : J'ai montré... qu'ils devaient se repentir et se tourner vers Dieu, et faire des oeuvres compatibles avec la repentance. Actes 26:20
Paul a dit : « continuez à travailler à votre salut avec crainte et tremblement ». Philippiens 2:12
Paul a dit : Nettoyons-nous nous-mêmes de toute souillure de la chair et de l'esprit, perfectionnant la sainteté dans la crainte de Dieu. 2 Cor 7:1
Paul a dit : Ordonne à ceux qui sont riches dans le présent monde, qu'ils ne soient pas hautains et qu'ils ne mettent pas leur confiance dans l'incertitude des richesses, mais dans le Dieu qui donne toutes choses richement pour en jouir ;
[Ordonne] qu'ils fassent du bien ; pour devenir riches en bonnes oeuvres, pour être généreux, partageant avec les autres.
1 Tim 6:17-18
Si vous vivez dans une nation prospère et industrialisée, vous êtes riches, comparé au reste du monde. Alors soyez riches en bonnes oeuvres.

Paul a dit : gloire et honneur et paix sont à tout homme qui oeuvre bien. Rom 2:10
Paul a dit : À ceux qui, en persévérant dans les bonnes oeuvres, cherchent la gloire et l'honneur et l'incorruptibilité, Il donnera la vie éternelle ; Rom 2:7

Pierre a dit : celui qui le craint et qui pratique la droiture, est accepté par Lui. Actes 10:35
Pierre encore : faites tous les efforts [le maximum possible] pour ajouter à votre foi, la vertu [l'excellence] ; et à la vertu, la connaissance ; et à la connaissance, la maîtrise de soi ; et à la maîtrise de soi, la persévérance [ou la patience] ; et à la persévérance, la piété ; et à la piété, la bonté fraternelle, et à la bonté fraternelle, l'amour ; 2 Pi 1:5-7
Jésus a dit, mais si vous ne vous repentez pas, vous tous périrez aussi. Luc 13:3.
(La repentance requiert des efforts de votre part.)
Jésus a dit, Comme ceux que j'aime, je les châtie [réprimande, discipline] ; aie donc du zèle et repens-toi. Apoc 3:19.
(Zélé signifie remplie d'un ardent désir, enthousiaste)
Jésus plus loin a dit, Prenez mon joug sur vous et apprenez de moi. Mat 11:29
Jésus a dit, Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, et qu'il prenne sa croix chaque jour, et me suive. Luc 9:23
Dans sa messages aux sept églises, Jésus mentionne à chaque église comment leurs oeuvres sont la clé.
Jésus a dit, Je n'ai pas trouvé tes oeuvres parfaites devant mon Dieu. Apoc 3:2-3. (Il veut des oeuvres parfaites, alimentés par la foi.)
Écoutez ! Jésus a dit : Efforcez-vous pour entrer par la porte étroite ; car beaucoup, je vous le dis, chercheront à entrer, et ne pourront pas. Luc 13:24, Mat 7 :13,14
La doctrine de « aucune oeuvre » voudrait vous faire croire qu'il n'est pas nécessaire de lutter, pourtant Jésus nous a ordonné de efforcer, (de faire tous les efforts).
Jésus dit encore, Étroite est la porte, et comprimé le chemin qui mène à la vie, et il y en a peu qui le trouvent.
car beaucoup, je vous le dis, chercheront à entrer et ne pourront pas
. Mat 7:14, Luc 13:24

Les avertissements de Jésus ne sont-ils pas sérieusement en conflit avec seulement de croire en Jésus ?
Cher lecteurs — prêtez attention à ce que Jésus dit. Le fait que, vous ayez dit la prière du pécheur, et de devenir trempés n'est pas dur à faire ou à trouver.

Travaillez, non pour la nourriture qui périt,
mais [travaillez plutôt] pour la nourriture qui subsiste pour la vie éternelle
,
laquelle le fils de l'homme vous donnera ; ... Moi, je suis le pain de vie.
Les paroles que je vous dis sont esprit et vie-donnant. Jean 6:27,48,63

Mais celui qui pratique la vérité vient à la lumière, afin que ses oeuvres puissent être démontrées qu'elles ont été produites [initié et ordonné] à travers Dieu. Jean 3:21. Un vrai croyant agi selon la vérité, ou pratique la vérité- il fait ce qui est juste. (Il en a terminé avec le péché, de faire ce qui est faux.) Un croyant vient à la lumière, (sans avoir peur) pour montrer que ses actions( ou ses oeuvres) ont été : produite travers Dieu, ou divinement effectuées, formées, incitées, et alimenté.

La grâce et le salut de Dieu sont fournis afin de créer un peuple zélé pour les bonnes oeuvres ! !

Maintenant demandez-vous : Combien d'oeuvres, ou d'actions, ai-je manifesté qui ont été faites ou incité par Dieu et avec Son aide ? Combien d'oeuvres ai-je fait qui m'ont spécifiquement été demandé par Dieu, et qu'alors Il m'a aidé à faire ?
Les premières oeuvres pour tous c'est la repentance — avec Dieu vous incitant ou vous montrant de quoi vous devez vous repentir, et alors à travers la tristesse, résolut à faire mieux- la repentance. Comme Paul a dit : J'ai annoncé ...de se repentir et de se tourner vers Dieu, et faire des oeuvres compatibles avec la repentance. Actes 26:20

Même si on vous a dit que croire en Jésus est votre excuse pour outre passer le jugement, cela est un mensonge ; le jugement final de chaque homme est basé sur les oeuvres :

La foi sans les oeuvres est morte. Ceux sans les oeuvres alimentés et incitées par Dieu auront leurs âmes détruites et leurs esprits bannis des Cieux. Les premières oeuvres d'un véritable croyant sont des oeuvres de repentance.

La Grâce Mensongère

La définition de la grâce a été tordu en un mensonge pernicieux par les faux prophètes. Ils disent que lorsque vous répétez la « prière des pécheurs » ou que vous dites que Jésus est Seigneur et/ou que vous vous faites baptisés, vous recevez instantanément la grâce de Dieu pour vous pardonner tous vos péchés passé, présent, futur ; vous excusant ainsi de vivre en demeurant dans votre vie de péché, avec leur garantie que vous irez au paradis quand vous mourrez.

Considérez comment Paul dans l'Épître de Tite, défini la grâce d'une manière complètement différente : ( par quoi nous devons être sauvé)

Car la grâce de Dieu qui apporte le salut est apparue à tous les hommes,
nous enseignant à renoncer à l'impiété et aux convoitises mondaines,
et comment vivre sobrement, dans la droiture et la piété dans ce présent monde,
alors que nous recevons l'accomplissement béni de notre espérance,

même l'apparition glorieuse du grand Dieu et notre Sauveur Jésus Christ,
qui s'est donné lui-même pour nous, afin qu'il puisse nous racheter de toute iniquité
et purifier pour lui-même un peuple qui lui appartienne, zélé pour les bonnes oeuvres. Tites 2:11-14


Quiconque commet le péché, pratique l'iniquité ; car le péché c'est l'iniquité. 1 Jean 3:4

La grâce nous enseigne à renoncer à l'impiété et aux convoitises et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse la droiture et la piété. Ainsi pour devenir purifié et zélé pour de bonnes oeuvres. Renoncer à l'impiété et aux convoitises mondaines, c'est la repentance. La grâce nous conduit à la repentance. La grâce nous conduit à la croix intérieure du renoncement de soi-même, de sorte que nous pouvons crucifier notre nature pécheresse, pour être libéré de tout iniquité et être pur. C'est la définition de la Grâce selon Paul. Ne voyez-vous pas combien la définition par Paul de la grâce est différente de la définition de la grâce instantanée et sans effort que vous ont vendu les faux prophètes ?

Celui qui demeure dans le pécher doit argumenter, de manière erronée qu'ils sont rachetés de toute iniquité, mais non pas que la grâce les a purifié !

Il y a deux mille ans, les chrétiens apostats transféraient le sens de la grâce, transféré de la vérité : qu'avec le repentir L'Esprit de Dieu nous commande de nier les convoitises et l'impiété pendant lui nous purifie pour pouvoir pour vivre une vie sobrement et pieuse dans ce monde présenttransféré plutôt au mensonge tordu que la grâce est une licence pour le péché et immoralité que excuse tous les péchés passés, présents et futurs chez les croyants, excusant ainsi les croyants à vivre dans leurs convoitises et leur fierté comme ils veulent sans lois.

Jude a écrit dans 1:4:

Car certains hommes se sont glissés parmi les fidèles, inscrits jadis à l'avance pour ce jugement, des impies, qui changent la grâce de notre Dieu en illégalité et dissolution, et en un permis pour l'immoralité ; et qui refuse et renient notre seul maître et seigneur, Jésus Christ.

Ces hommes étaient de faux Chrétiens, qui se sont immiscés subtilement parmi les vrais Chrétiens, prêchant la liberté de pécher à travers la grâce par la foi en Jésus, mais rejetant Christ pour gouverner leurs paroles et leurs actions en tant que leur Souverain et Seigneur, comme Il fit avec les véritables Chrétiens de son temps. Le faux évangile de grâce a été vendu en tant que salut voilà de cela 2000 ans ; malheureusement le faux salut instantané est devenu universel, toutes les sectes étant des sectes déficitaires.

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

Voir La Vraie Grâce contre la Fausse Grâce pour une discussion complète de comment la définition de la grâce à été tordu en un malicieux mensonge.

Votre nature pécheresse doit être crucifiée sur la croix du renoncement de soi-même, avant que vous receviez la puissante grâce de Dieu pour circoncire votre coeur, renouveler votre âme, et et pour être entièrement né de nouveau comme nouvelle créature. Ainsi vous marcherez dans une parfaite obéissance aux commandements de Dieu. Vous ne pouvez pas être obéissant ou être agréable à Dieu en continuant de à marcher dans votre nature charnelle, (nature pécheresse, ou chair.) À ceux mais ceux qui sont égoïstement ambitieux et qui n'obéissent pas à la vérité, mais obéissent à l'injustice, ceux là reçoivent la colère et l'indignation ; affliction et détresse sur toute âme d'homme qui fait le mal [pèche], Rom 2:8-9, mêmes ceux qui [en paroles] professent qu'ils connaissent Dieu, mais par leurs oeuvres ils le renient. Tit 1:16

Le salut par grâce est seulement reçu à travers la mort de la nature égoïste sur la croix.

Les Mensonges de Liberté de la Loi

Rendons-nous donc la Loi inopérante par la foi ? Absolument pas ! au contraire, nous établissons la loi. Rom 3:31

Mais si vous êtes conduit par l'Esprit, vous n'êtes pas sous la loi. Gal 5:18
Jusqu'à ce que vous soyez conduit par l'Esprit, la Loi est votre Pédagogue.

Il y a une glorieuse liberté pour les fils de Dieu, qui marchent par la Loi de la Liberté. Avant que vous puissiez être des fils de Dieu, appréciant la liberté Chrétienne, marchant sous le contrôle du Saint-Esprit dans l'amour, (contre lequel il n'y a point de Loi ), vous devez premièrement être crucifié, afin de devenir pure, pour produire le fruit de l'Esprit. Dieu tout comme vous-mêmes, ne veut pas de Fils qui soit remplit de convoitises, d'avidité, de colère, de mensonges, etc. Et avant qu'Il vous accepte comme fils, vous devez être châtié et frappé de tout le mal qui est en vous — à travers la croix.

Ces faux prophètes qui vous disent que vous avez la liberté de continuer à péché, et de pratiquer l'illégalité sans que s'ensuive la colère de Dieu. Ces mêmes mensonges qui ont été racontés avaient été répandu du temps des Apôtres voilà 2000 ans. Pierre y fait référence :

Car, lorsqu'ils prononcent de grandes paroles enflés de vanité, ils attirent par les convoitises de la chair, par beaucoup d'impudicités, ceux qui venaient juste d'échapper de ceux qui vivent dans l'erreur ; Tandis qu'ils leur promettent la liberté, eux-mêmes sont asservis à la corruption ; car l'homme est esclave de celui par qui il est vaincu. 2 Pierre 2:18-19

Les faux prophètes racontent des mensonges au sujet de la liberté de la Loi, également de la liberté de péché mentionné par Paul :

Soyez tous ensemble mes imitateurs, frères, et portez vos regards sur ceux qui marchent ainsi suivant le modèle que vous avez en nous. Car plusieurs marchent, dont je vous ai dit souvent et dont maintenant je le dis même en pleurant, qu'ils sont ennemis de la croix du Christ, dont la fin est la perdition, dont le dieu est leur ventre [désirs et convoitises] et dont la gloire est dans leur honte, qui ont leurs pensées aux choses terrestres. Phil 3:17-19

Ceux qui se prétendent être justes, par la grâce, et libres de ne pas obéir à la Loi sont hypocrites, une pierre d'achoppement, et ils dispersent les véritables brebis loin de Christ. Un hypocrite parle d'être religieux, tout en marchant dans le péché. Jésus s'adressait aux hypocrites :

Vous êtes ceux qui se justifient eux-mêmes devant les hommes ; mais Dieu connaît vos coeurs. Luc 16:15.
Ce peuple s'approche de moi avec leur bouche et m'honore avec leurs lèvres, mais leur coeur est fort éloigné de moi. Mat 15:8
Ainsi, vous aussi, au dehors vous paraissez justes aux hommes, mais au dedans vous êtes pleins d'hypocrisie et d'iniquité [péché]. Mat 23:28

Vos coeurs doivent être lavés — réellement lavés jusqu'à la pureté.

Une fois que vous avez été lavés des péchés, et que vous êtes devenus purs- alors, et seulement alors, vous êtes remplis avec l'amour et marchez pleinement sous le contrôle de Dieu, dans l'amour et avec les fruits de l'Esprit — ce contre quoi il n'y a pas de Loi. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Il n'y a aucune Loi lorsque vous êtes totalement sous le contrôle de l'Esprit ; vous marchez dans l'amour, dans l'obéissance tel qu'incité — vous ne marchez pas dans la chair restreinte. »

La Loi s'appliquait aux hommes déchus, qui avaient perdu la vie et la direction de Dieu ; aucune loi s'applique à un homme qui a été restauré à l'image spirituelle de Dieu.

Si vous désobéissez à la Loi morale, manquant d'avoir été purifiés et avant que vos paroles et actions soient totalement sous le contrôle de Dieu, vous marchez dans le péché et l'illégalité.

Note ! car la rébellion (désobéissance) est comme le péché de divination, et l'obstination comme une idolâtrie et de l'iniquité. 1 Sam 15:23

Ainsi, quelles sont les parties de la loi Mosaïque qui ne sont pas en commun avec la loi morale de Dieu écrite dans le coeur de tout homme ?

Tous ce qui a rapport avec les formes, cérémonies, ou les ombres de ce qui est actuellement remplacé par Christ — tous ce qui n'a pas de rapport avec la moralité : la circoncision, la dîme, le jour du Sabbat (l'ombre du repos), la nourriture, les jours, prêter serment, la façon de s'habiller, le baptême d'eau, etc. — toutes ces choses moururent avec Christ. L'Obéissance à ces parties de la Loi ne comptent pour rien, et contredisent votre foi dans le sacrifice durable du Christ.

Par Ses [Jésus'] souffrances, une offrande, le sacrifice et la mort, mirent un terme aux offrandes légales, aux types, aux ombres, et aux figures, aux ordonnances extérieures [les dîmes], les rituels et les cérémonies, et plusieurs lavements[baptême], sous la Loi de Moïse et le Sacerdoce Lévitique.

Si votre médecin veut vous persuader que la circoncision est préférable pour des raisons de santé, pas de problème ; mais la circoncision dans le but de plaire à Dieu, cela est une grave erreur. La circoncision du prépuce n'est que l'ombre de la véritable circoncision que nous devons tous obtenir — la circoncision du coeur — pour devenir Juif intérieurement.

Les sacrifices animaliers ne sont qu'une ombre du sacrifice dévoué du Chrétien : le Chrétien charnel, la nature animale égoïste et l'esprit mis à mort par la croix de Christ et présentés à Dieu sur l'autel, le seul véritable sacrifice qui soit requis.

La dîme mourut avec la venue du nouveau Sacerdoce de Christ.

Les serments moururent avec Christ. Maintenant notre oui doit être oui, et notre non doit être non, sans aucun serment, comme Christ ainsi que l'Apôtre Jacques l'interdisent fortement. Voir les écrits de Fox au sujet des serments pour plus de détails.

En ce qui concerne les aliments et boissons restreints, Paul a écrit : « Que personne donc ne vous juge en ce qui concerne le manger ou le boire »* ; Col 2:16. Il existe soi-disant plusieurs évangiles perdus ou livres perdus** de la Bible sur l'Internet ; entre autres contradictions de la Bible, trois d'entre eux comprennent des doctrines qui interdisent la consommation de viande et de boire de l'alcool, ce qui contredit Col 2:16 et aussi contredit Rom 14:1-3. Si vous ne voulez pas manger de la viande, c'est entre vous et le Seigneur, mais ne prêchent pas contre manger de la viande. Sachez qu'il y avait des dizaines de milliers de premiers Quakers qui sont entrés dans le royaume et il n'y a pas un seul écrit de leur part qui préconise de manger pas de viande. Plusieurs Quakers début étaient marchands de vin. En tant que gouverneur de la Pennsylvanie chez William Penn, la bière a été faite pour servir les nombreuses personnes qui lui ont rendu visite et ont dîné avec lui. Dans Journal de George Fox, il a écrit dans plusieurs parties de son boire de la bière et du vin, le plus souvent mélangés avec de l'eau et le plus souvent quand il était si malade que ces liquides étaient la seule chose qu'il pouvait garder le bas. Fox n'a jamais écrit contre ; il a défendu l'utilisation de l'alcool pour la santé et a condamné ceux qui ont servi d'autres excès d'alcool pour s'enivrer. Fox a cité Paul dans 1 Timothée : « car toute créature de Dieu est bonne et il n'y en a aucune qui soit à rejeter, étant prise avec action de grâces » . Après le grand déluge, Dieu a donné à l'homme la permission de manger les animaux. Jésus a bu du vin et avec ses disciples ils mangeaient le repas de Pâque qui comprend de la viande d'agneau ; même les prêtres Lévites étaient commandés par Dieu pour manger la meilleure partie de la viande des sacrifices d'animaux.

* Cependant, le Seigneur peut nous restreindre de tout aliment ou boisson qu'il juge nécessaire. Il peut nous restreindre à partir d'aliments qui interfèrent avec un poids normal ou notre santé et Lui peut nous restreindre de l'alcool ; la nourriture et la boisson sont une question de conscience individuelle, éduquée par les enseignements du Seigneur. Quelles que soient nos restrictions individuelles de nourriture et / ou de boissons du Seigneur, nous ne devons pas prêcher ces restrictions aux autres.

** Trois interdisent la consommation de viande ; un interdit hommes à visiter femmes croyants ; on dit que Jésus n'était pas le fils de Dieu, mais a été le précurseur de Mohammed ; on dit les restrictions alimentaires juives sont que des métaphores pour les restrictions à la conduite personnelle ; etc., etc.

Concernant le fait d'observer un jour spécial, Paul était tolérant à cet effet, tel fait une distinction entre les jours ; tel autre les estime tous égaux, et au sujet de la nourriture, et ne pas se juger les uns les autres ; mais laisser chacun soit pleinement persuadé dans son propre esprit ; pourtant, aux Galates, parmi lesquels il avait travaillé intensément, Paul a condamné l'observation des jours, des mois, des heures et des années et il a condamné les Gentils devenir circoncis dans l'espoir d'atteindre la droiture. Tandis que l'observation d'une journée est une affaire de conscience individuelle, dans laquelle chacun doit avoir une pleine conviction, pour un groupe de croyant observer une journée spéciale c'est définitivement faux, et c'est une forme de religion,* ce qui est condamné pas Paul : Mais maintenant que vous avez connu Dieu, ou plutôt que vous avez été connus de Dieu, comment pouvez-vous encore retourner aux règles et traditions de la culture du monde. Voulez-vous être dans la servitude à nouveau ? Vous observez des jours, et des mois, et des temps, et des années. Je crains pour vous, de peur que je n'aie travaillé en vain parmi vous. Gal 4:9-11. Et si le leader de votre Église vous dit que vous devriez observer un jour quelconque, ou de la nourriture quelconque, vous êtes à l'écoute d'un faux prophète ; comme Paul dit : Que personne donc ne vous juge en ce qui concerne le manger ou le boire, ou à propos d'un jour saint [ou autre jour particulier] ou de nouvelle lune, ou de sabbats. Col 2:16. Ainsi un individu peu choisir de célébrer une quelconque journée ; mais l'église, en tant que politique ou règle, ne peut pas ; car cela devient alors une forme de loi. Si nécessaire, le Seigneur dira à cet individu à quel jour il pourra continuer à les observer et ce qu'il doit cesser de pratiquer, conservant de ce fait la liberté de conscience individuelle.

* L'exception étant : Si vous êtes un Juif qui a pratiqué la loi mosaïque et a récemment tourné au christianisme, vous autorisé êtes, (pas obligatoire), à poursuivre cette pratique jusqu'à ce que vous avez reçu la foi de l'Esprit qu'une partie de la loi ne devrait pas vous gouverner, (comme Pierre), car si vous pense que c'est un péché de violer n'importe quel aspect de la loi, vous êtes condamné si vous la violez. Ceux qui avaient été juifs furent autorisés à observer les commandements de la loi à l'égard de jours, les fêtes et de la nourriture, tandis que ceux qui avaient été Gentils ont appris à ne pas observer les jours, semaines, mois, etc., ni de pratiquer des travaux de la loi comme la circoncision et ils n'étaient pas à juger l'autre autour du manger ou le boire, ou à propos d'un jour saint [ou autre jour particulier] ou de nouvelles lunes, ou de sabbats. Paul a écrit qu'il était nécessaire pour chacun soit pleinement persuadé dans son propre esprit ; qui signifie ces choses étaient une question de conscience individuelle et la conscience est soumise à l'éducation par l'Esprit. Comme tous les hommes, un Juif est libéré de l'ensemble de la loi quand il est crucifié et est mort à la loi par la loi.

Il y a des sectes entièrement bâtie autour du Sabbat comme faisant partie des dix Commandements, insistant pour que l'adoration se fasse le septième jour, au lieu de se faire le premier jour de la semaine. Parce que Jésus a dit qu'il ne passerait pas un seul iota de la Loi, ils pensent que le fait d'obéir aux Dix Commandements c'est obéir à la Loi entière. La Loi ce n'est pas seulement les Dix Commandements- c'est des centaines de Lois concernant les cérémonies, les rituels, les restrictions du Sabbat, la vie de famille, les sacrifices, les lavements, etc. Obéir aux Dix Commandements ce n'est pas obéir à la Loi.

Dans 1 Cor 16:1-2, une collecte pour les frères pauvres de Jérusalem fut ordonnée par Paul afin que celle-ci soit prélevé le premier jour de la semaine, et non le jour du Sabbat Juif. Une preuve supplémentaire : Actes 20:7, « Et le premier jour de la semaine, lorsque nous étions assemblés pour rompre le pain, Paul qui devait partir le lendemain, leur fit un discours, et il prolongea le discours jusqu'à minuit. » De plus, Jean fait référence au Jour du Seigneur dans Apoc 1:10, « Je fus en Esprit, dans journée dominicale [le jour du Seigneur] » ; le Jour du Seigneur faisant référence au jour de la semaine où Il fut ressuscité. Cela prouve que l'Église primitive a rencontré le premier jour de la semaine et ne répondent pas sur le 7e jour Sabbat juif. Paul écrivit à ne laisser aucun homme vous reprocher de ne pas respecter avec les ombres qui se sont terminées par la substance, Christ : « Que personne donc ne vous juge en ce qui concerne le manger ou le boire, ou à propos d'un jour saint [ou autre jour particulier] ou de nouvelles lunes, ou de sabbats. » Col 2:16-17. Le sabbat juif était l'ombre de la vague ressemblance avec la substance, Christ, dont la venue remplacées toutes les ombres, y compris le sabbat, les offrandes, les sacrifices, la circoncision, les aliments, les fêtes, les jours saints, etc.

George Fox écrivit au sujet du premier jour étant le jour d'adoration des Chrétiens :

Christ ressuscita des morts le premier jour de la semaine ; et ceux qui croient en Lui sont entrés en Christ leur repos ; les chrétiens se rassemblent pour adorer Dieu le premier jour de la semaine ; et c'est au premier jour de la semaine que Dieu a dit, « Que la Lumière soit, et la Lumière fut. »

Le Sabbat est simplement l'ombre du repos Chrétien, au sujet duquel l'Épitre aux Hébreux nous averti sévèrement de ne pas manquer d'y entrer : Par conséquent, puisque la promesse d'entrer dans son repos subsiste encore, craignons donc de peur que quelqu'un d'entre vous ne puisse pas l'atteindre. Héb 4:1. Ce repos est celui que Jésus a promis : Prenez mon joug sur vous et apprenez de moi, car je suis doux et humble de coeur ; et [alors] vous trouverez du repos pour vos âmes. Mat 11:29. C'est ici le repos, avec lequel vous faites reposer celui qui est fatigué ; et c'est ici le rafraîchissement. Mais ils n'ont point voulu écouter. Ésa 28:12. Ceci est un sérieux avertissement adressé à tous ceux qui se disent eux-mêmes Chrétiens : pour éviter de perdre votre âme et d'être bannit des Cieux, tout comme les Juifs qui moururent dans le désert et qui furent interdit d'entrer dans la terre promise à cause de leur incrédulité dans les promesses de Dieu, vous devez travailler ardemment dans la foi pour atteindre le repos promis du Sabbat spirituel, qui est l'union avec Dieu et l'entrée dans le Royaume des Cieux, qui est à l'intérieur de vous et autour de vous. Nous nous assoyons en Christ afin d'entrer dans le repos, de vous reposer de vous battre contre vos ennemis, comme Israël est entré dans le repos après avoir combattu et nettoyé le pays des ennemis païens à l'entour ; seulement, vos ennemis sont spirituels : convoitise, rage, orgueil, égoïsme, envie, avidité, passion, jalousie, mensonge, tricherie, vol, immoralité sexuel, langage vulgaire, et mauvaises pensées, etc. Le salut consiste à être libéré du péché et être protégé (sanctifié) de nos ennemis du péché. Mais vous qui voulez être Chrétien, pour être libéré du péché, vous devez croire et avoir de l'espoir dans les promesses de Dieu pour libérer les captifs, pour être affranchi du péché ; autrement, vous aussi périrez dans le désert spirituel sans jamais pouvoir entrer dans la terre promise- le Ciel. Ne soyez pas comme les Juifs qui disaient qu'ils ne pouvaient pas vaincre les géants et refusèrent de traverser le Jourdain pour se battre, même alors que Dieu combattait pour eux ; ne dites pas que le péché ne peut être vaincu, même avec promesse de la puissante aide de Dieu ; ne dites pas qui peut vaincre la bête ? Parce que la victoire sur le péché, sur nos ennemis dans nos coeurs, c'est la promesse du salut.

De nous accorder,
étant libérés de la main de nos ennemis, de le servir sans crainte,
en sainteté et en droiture devant lui, tous nos jours. Luc 1:74-5

La seule loi dans les Dix Commandements qui est une ombre de la nouvelle alliance est le 4ième Commandement, concernant les six jours de travail et le septième jour être saint, sans travailler ; celui-ci n'est pas une loi morale écrite dans les coeur de tous les hommes du monde. Chaque homme dans le monde se sent mal quand ils dérobent; tout homme qui menti sent sa conscience lui piquer ; chaque homme se sent mal quand ils déshonorent leurs parents ; mais le même n'est pas vrai en ce qui concerne au septième jour comme un jour de repos et un jour sacré. Il y a des peuples sur la terre qui n'essaye même pas garder trace de jours par une semaine. Le quatrième commandement ne fait pas partie du noyau moral de la loi qui est incluse dans le droit interne dans le coeur d'un homme chaque ; et les hommes ne sont même pas jugé sur les Dix Commandements. Les hommes sont jugés par la loi, écrite dans leurs coeurs, leur conscience rendant en même temps témoignage, et leurs pensées s'accusant entre elles, ou aussi s'excusant. Rom 2:15

Le sabbat a été clairement remplacé par le repos chrétien, dans lequel un homme cesse de ses oeuvres dans sa volonté, de ne faire et dire seulement comme il est dirigé et alimenté par Dieu. Ceux qui croient l'Évangile de la libération de l'esclavage du péché, l'entrée dans le Royaume de Dieu, et l'union avec Christ et Dieu, entrent partiellement dans le repos de leurs labeurs immédiatement ; ils commencent leur oeuvre de porter leur croix, en s'attendant à Dieu, et se repentant de tout comportement coupable immédiatement — ainsi ils ont commencé le repos de leurs propres oeuvres et poursuites. Alors ils ont changé pour devenir purs et rachetés de toutes iniquité par la grâce de Dieu, ils s'assoient avec Christ ; et ils sont dirigés et alimentés par Dieu pour faire des oeuvres d'amour, pour montrer au monde l'amour et la grâce de Dieu. Ceci est le glorieux repos Chrétien, duquel le quatrième Commandement n'était qu'une ombre et il est maintenant clairement obsolète.

Quel que soit votre « jour d'adoration » prenez garde à ce qu'il ne devienne pas plus un jour de récréation, avec un un bref arrêt pour l'adoration. Il est mieux d'adorer à tous les jours, dans la tranquillité loin des oeuvres du monde : c'est à dire, de la poursuite de ce que nous mangeons et que nous portons. Reposons-nous plutôt chaque jours de nos anciennes oeuvres, et travaillons plutôt pour la nourriture spirituelle qui ne périt jamais et oeuvrons pour Sa droiture en faisant ce qui suit :

Mais cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa droiture, et toutes ces choses vous seront données par-dessus. Mat 6:33
Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais [travaillez plutôt] pour la nourriture qui subsiste pour la vie éternelle, Jean 6:27
Le pain de Dieu est celui qui descend du ciel. Jean 6:32-33. (Notre pain quotidien)
Jésus leur dit : Moi, je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim ; et celui qui croit en moi n'aura jamais soif. Jean 6:35
Les paroles que je vous dis sont esprit et vie-donnant. Jean 6:63

La Loi fut donnée à la descendance déchue d'Adam, qui avait perdu la vie et la direction de Dieu ; une fois qu'un homme a été changé par la puissance de Dieu pour marcher dans l'amour tel qu'incité par Dieu, il n'y a plus besoin de Loi et aucune loi ne s'applique. Lorsque vous marchez tels qu'incités par Dieu, vous accomplissez alors la Loi ; vous marchez au delà de la conformité totale à la loi parce que :

  1. De toute évidence Dieu ne va pas vous commander de faire quelque chose qui viole sa Loi, et
  2. Vous ne marchez pas selon une restriction, mais selon la direction pour dire et faire les choses vertueuses que Dieu vous incite à faire.

Seulement lorsque vous êtes guidés par l'Esprit de vie en Christ Jésus, (incités en pensées, paroles et gestes par l'Esprit,) vous pouvez réclamer l'Écriture de liberté : car la loi de l'Esprit de vie dans le Christ Jésus, m'a affranchi de la loi du péché et de la mort ; Rom 8:2. Pour être affranchi de la Loi, vous devez premièrement être restaurés dans l'image spirituelle de Dieu, ayant enlevé le corps de péchés de la chair par la circoncision de votre coeur, la circoncision du Christ ; pour ceux-là, la Loi est morte.

Comme James Parnell l'a si bien mentionné dans son mémoire :

« Et ainsi par un seul Esprit est réunie l'Église de Christ, de même que circonis et baptisée dans une seule vie, lumière, et puissance, où tous demeurent en un seul corps, dont Christ est la tête. Et voici l'union et la communion bénie en un ; et voici Dieu qui est adoré ‘en esprit et en vérité ;' et tout comme Christ est spirituel, ainsi est [Son église, qui est ] Son corps, et de même que Ses ordonnances ; et voilà les véritables Chrétiens, non pas ceux qui ont l'imagination de ces choses, mais ceux qui peuvent témoigner [témoigner de la réalité], et posséder ces choses dans la vie. Ceux qui croient, sont passés de la mort à la vie ; et la vie qu'ils vivent c'est maintenant par la foi dans le Fils de Dieu ; ils sont de nouvelles créatures, qui sont‘en Christ Jésus,' pour eux il n'y a aucune condamnation, car ils marchent non selon la chair, mais selon l'Esprit ; contre ce qui est sans Loi, car ils sont transportés en dehors de cette nature, pour ceux dont la Loi fut ajouté ; et qui ont été affranchit par la Loi de l'Esprit de la vie, et qui sont devenu participants de la nature divine de Christ, par lequel ils sont devenu Chrétiens. Et ils témoignent maintenant de l'effet du sang de Christ travaillant en eux, et la fin de Sa venue, et le bénéfice de Sa mort, pour ceux qui sont morts pour Lui, et ressuscités à travers la croix de Christ ; et ceux-là, ce sont ceux qui ont échappés à la pollution du monde à travers la connaissance du Fils de Dieu qui est en eux ; Christ à l'intérieur, l'espérance de la gloire. »

La raison d'être de ce site internet est de montrer comment être
libéré du péché
en bénéficiant de la puissance transformatrice de Dieu
qui conduit à l'union avec Dieu dans son Royaume