La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
1 Corinthiens 11:13

Afficher le chapitre et les notes   

 13 Jugez-en vous-mêmes : est-t-il convenable qu'une femme prie Dieu sans être couverte ?2

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

2 Paul écrivait à une époque différente, où on considérait qu'il était d'usage et approprié pour une femme de se couvrir la tête. Le recouvrement était en fait un plein voile, pour cacher leur cou et leur visage par modestie. Voici quelques citations qui montrent ce fut la coutume dans toute l'Église primitive :

Clément d'Alexandrie un ancien, écrivant à partir de l'Égypte vers l'an 190, conseilla :

« Que la femme observe ceci, de plus. Qu'elle soit entièrement couverte, à moins qu'elle se trouve être à la maison. Car ce style de robe est sérieux, et évite d'être regardé. Et elle ne tombera jamais, celle qui place sa modestie devant ses yeux, et son châle ; et n'invitera pas non plus un autre à tomber dans le péché par son visage non voilé. Car ceci est le souhait de la Parole, puisque c'est devenu pour elle de prise voilé. » [Clément, L'Instructeur 3.12]

Hippolyte, un chef dans l'église de Rome vers l'an 200, a compilé un dossier de coutumes et pratiques diverses dans l'église venant des générations qui l'ont précédé. Son livre Tradition Apostolique contient cette déclaration :

Et que toutes les femmes aient la tête recouverte d'un tissu opaque, non pas avec un voile de lin fin, car ce n'est pas un vrai revêtement. [Hippolyte Tradition Apostolique]

Dans un livre du Dr Lloyd Llewellyn Jones, de l'université d'Exeter, il a retracé l'usage du plein voile de la tête et du visage utilisé couramment par les femmes de la Grèce antique entre 900Av. J.-C. et 200Apr. J.-C.. Les femmes romaine portaient le voile plutôt que les chapeaux parce que les chapeaux couvraient leurs styles de coiffures élaborées.

Venant de la parole de Dieu à l'intérieur : « Les femmes de cette époque qui priaient avec leur tête découverte étaient considérées comme des âmes instables. » Je ne pense pas que cette génération puisse comprendre à quelle mesure la culture peut complètement porter préjudice à ses membres. Par exemple, dans l'Angleterre du 17ème siècle, un homme qui était sans chapeau à l'extérieur des portes était considéré comme fou. La culture peut nous convaincre au-delà du simple raisonnement. C'est exactement le même genre de tabou culturel qui existait dans l'église des premiers apôtres, seulement en ce temps là cela s'appliquait aux têtes des femmes étant recouvertes dans les réunions.

De nos jours, du moins dans les nations industrialisées de l'Ouest, vous voyez rarement une femme porter un chapeau ; vous verrez plutôt des femmes porter des casquettes dans leur sortie récréatives pour être à la mode. Donc,Je suis les instructions de Paul 13 ci-dessus : Jugez-en vous-mêmes : est-t-il convenable qu'une femme prie Dieu sans être couverte ? Oui ; de nos jours dans monde occidental cela est très répandu, typique, et pas du tout considéré comme grossier ou inconvenant pour une femme de prier sans un chapeau ou en étant couverte. Donc de suggérer que toutes les femmes d'un groupe doivent se couvrir la tête, crée une désagréable vision d'une religion, plutôt qu'une conformité convenable et acceptée de la société. En d'autre culture où il est considéré convenable pour une femme de couvrir sa tête, alors elle devrait être couverte pendant la prière.

Dans tous les âges, le Seigneur donnera des commandes pour l'ordre des assemblés de croyants rassemblés dans le vrai espoir, le vrai évangile, et la vraie foi. Ces commandes peuvent différer d'âge en âge. Par exemple, il fut donné aux Quakers plusieurs commandes comme : 1) de s'adresser à tout individus en employant les pronoms toi et tu, et non pas vous ; car en ce temps là, vous était exigé par les personnes importantes qui étaient insultées si on s'adressaient à eux en disant toi ou tu, cela étant employé pour s'adresser aux gens du peuple, et 2) et de ne jamais appeler personne en disant Monsieur (Anglais, Mister), parce que c'était en contradiction avec le mot Maître (Anglais, Master), employés seulement pour les personnes importantes. Les deux témoignaient de l'honneur aux hommes. Ces commandes prenaient leurs sens en ce temps là, mais de nos jours, il est clair qu'ils ne démontrent pas un respect uniquement aux hommes importants ; donc le Seigneur ne désire plus que ces commandes soient observés. On pourrait dire la même chose pour certaines commandes de Paul pour son temps, en particulier concernant les femmes devant se voiler la tête. Conserver les éléments d'ordre évangéliques des siècles passées, se résume en la création d'une forme ; la forme étant le résultat d'observations extérieures, de rituels, ou des pratiques qui sont censés accorder la piété, mais qui en fait trahissent la foi, la grâce, et l'obéissance à la parole entendue de l'intérieur.

Ces  commandes diffèrent de la Loi extérieure et de la loi morale qui sont écrit dans le coeur de chaque homme : ne pas voler, ne pas mentir, ne pas commettre de meurtre, ne pas commettre l'adultère, ne pas convoiter, etc. ; ceux- là n'ont jamais changés avec le temps, et s'étendent à travers tout le Nouveau et l'Ancien Testament.

Finalement, même George Fox dans la Lettre 199 parla contre la nécessité des femmes portant des chapeaux en prière à une époque où presque toutes les femmes portaient un bonnet ; il a dit que c'était une forme extérieure, pratiquée par diverse sectes.

_______________________________________