La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
1 Rois 13:18

Afficher le chapitre et les notes   

 18 Et il lui dit : Moi aussi je suis prophète comme toi, et un ange m'a parlé par la parole de l'Éternel, disant : Fais-le revenir avec toi à ta maison, et qu'il mange du pain et boive de l'eau.1 Il lui mentait.

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 Moi aussi je suis prophète comme toi, et un ange m'a parlé par la parole de l'Éternel, disant : « Fais-le revenir avec toi à ta maison, et qu'il mange du pain et boive de l'eau. » Il avait été dit à l'homme directement par Dieu de ne pas retourner sur son chemin, et de ne pas manger et boire. Ainsi arrive une personne, qui lui parle différemment. Étant affamé, il voulait probablement croire le message contradictoire. Mais une fois que quelque chose à faire vous a été clairement dit par le Seigneur, à moins qu'Il ne change Lui-même clairement les commandements, avec des compréhensions logiques sur le pourquoi que le changement est nécessaire, vous ne devez point mettre de côté les premiers commandements. Et si quelqu'un d'autre vous dit que Dieu leur a donné un commandement différent pour vous, oubliez ça ; ne prenez jamais les instructions de quelqu'un d'autre pour passer outre à ce que vous avez clairement reçu comme un commandement de Dieu.

Si vous avez reçu un message vague et incomplet que vous avez interprété comme un commandement, et si alors un ancien vous corrige - D'accord, ne continuez pas ; votre erreur était d'avoir interprété un vague message ou un message incomplet comme étant un commandement de Dieu. Vous êtes censés ignorer tous ces messages parce que c'est là une ruse du diable pour vous amener à supposer de ce que vous devez faire ; et lorsque quelqu'un devine, il suit toujours son propre orgueil et avidité, pour son propre malheur. Mais si vous avez reçu un commandement clair de Dieu, ne laissez personne, ni anges contrecarrer ce commandement.

_______________________________________