La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
1 Pierre 4

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 Christ donc ayant souffert pour nous dans la chair, vous aussi, armez-vous de cette même pensée car celui qui a souffert dans la chair en a terminé avec le péché, [Provenant de la Parole du Seigneur : « Ceux d'entre vous dont l'aiguillon est dur à porter, utilisez ces faits : 1) tous ont souffert avant vous ; 2) le péché est excorié ; 3) Dieu enlèvera le fardeau en son temps ; et 4) la même chose est connu par tous les coeurs qui désirent la propreté dans les nations. »]

 2 afin de ne plus vivre le reste de son temps dans la chair selon les convoitises des hommes, mais [vivre] à la volonté de Dieu.1

 3 Car il nous suffit d'avoir accompli, dans le temps déjà écoulé, la volonté des nations, alors que nous marchions dans la sensualité, l'excès de vin, les convoitises, les festivités [faire la fête], les banquets et et les idolâtries abominables [vouloir ou valoriser quoi que ce soit autant, ou plus que Dieu]. [Venant de la Parole du Seigneur : « Modestie : être modeste en toutes choses. »]

 4 Ils trouvent cela étrange que vous ne couriez pas avec eux dans les mêmes excès de débauche, et ils disent du mal de vous.2

 5 et ils rendront compte à celui qui est prêt à juger les vivants et les morts.

 6 Car c'est pour cela qu'il a été évangélisé à ceux aussi qui sont morts, afin qu'ils fussent jugés, selon les hommes, quant à la chair ; et qu'ils vécussent, selon Dieu, quant à l'esprit.

 7 Mais la fin de toutes choses s'est approchée ; soyez donc sobres et veillez pour prier ;

 8 Et, avant toutes choses, ayez entre vous un fervent amour ; car l'amour couvre une multitude de péchés ;

 9 étant hospitaliers les uns envers les autres, sans murmures.

 10 Comme tout homme a reçu un don, employez-le à le servir [à l'administrer] aux autres, comme de bons intendants de la grâce multiple de Dieu.

 11 Si quelque homme parle, qu'il parle avec les paroles [oracles] de Dieu ; si quelqu'un exerce un ministère, qu'il le fasse avec la compétence que Dieu lui donne,3 afin qu'en toutes choses Dieu soit glorifié par Jésus Christ, à qui sont louange et domination aux siècles des siècles ! Amen. [Oracle – un message des dieux donné par un oracle. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Une parole parlée venant de l'Esprit requiert que vous entendiez ce que l'Esprit vous dit. Toutes et seulement les paroles venant de Lui doivent être dites. » Jésus a dit : « Par conséquent, les choses que je parle, je parle tout comme le Père me dit parler. Celui qui parle de par lui-même cherche sa propre gloire ; mais celui qui cherche la gloire de celui qui l'a envoyé, celui-là est vrai, et il n'y a point d'injustice en lui. » Jean 12:50,7:18.]

 12 Bien-aimés, ne trouvez pas étrange concernant l'épreuve ardente qui est pour vous éprouver, comme s'il vous arrivait quelque chose d'étrange ; [Avant la purification et le salut, votre foi doit être testée dans plusieurs épreuves dans lesquelles vous devez souffrir gravement pour être purifié du péché. Le salut vient après votre souffrance ; « car le Seigneur fouette tout fils qu'il accepte. Mais si vous êtes sans le châtiment [correction, réprimande et la discipline] auquel tous [les vrais enfants de Dieu] participent, alors vous êtes des bâtards et non pas des fils. » Héb 12:6-8. Le salut vient après votre souffrance ; en fait, il y a sept épreuves que chaque fils doit endurer avant de recevoir le salut et d'être accepté comme un fils.]

 13 Mais réjouissez-vous puisque vous participez aux souffrances de Christ ; afin que lorsque sa gloire sera révélée, vous puissiez aussi être heureux d'une immense joie.4

 14 Si vous êtes insultés pour le nom de Christ, vous êtes bienheureux, car l'Esprit de gloire et de Dieu repose sur vous : de leur part, il est blasphémé, mais quant à vous, glorifié.

 15 Mais que nul de vous ne souffre comme meurtrier ou voleur, ou comme faisant le mal, ou s'ingérant dans les affaires d'autrui ;

 16 mais si quelqu'un souffre comme chrétien, qu'il n'en ait pas honte, mais qu'il glorifie Dieu en ce nom.

 17 Car le temps est venu de commencer le jugement par la maison de Dieu ;5 mais s'il commence premièrement par nous, quelle sera la fin de ceux qui n'obéissent pas à l'évangile de Dieu ?

 18 Et si le juste peut à peine être sauvé, où paraîtra l'impie et le pécheur ?6

 19 ceux donc aussi qui souffrent selon la volonté de Dieu, remettent leurs âmes en faisant le bien, à un fidèle créateur.


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 Christ donc ayant souffert pour nous dans la chair, vous aussi, armez-vous de cette même pensée car celui qui a souffert dans la chair en a terminé avec le péché, afin de ne plus vivre le reste de son temps dans la chair selon les convoitises des hommes, mais selon la volonté de Dieu. Lorsqu'Il considère que vous êtes prêt, vous entrez en tribulation. Ceci fait partie de la croix, de détruire la nature pécheresse en vous à travers la souffrance. Cela produit la patience, le pardon, la foi, l'indulgence, la confiance, humilité, et même l'espérance ; car même la douleur peut être assurance de son amour : « Même quand je marcherais par la vallée de l'ombre de la mort, je ne craindrai aucun mal ; car tu es avec moi : ta houlette et ton bâton, ce sont eux qui me consolent. »

Voici une explication de la façon dont la souffrance vous aide à devenir débarrasser du péché :

Quand Adam est tombé dans le jardin, (il avait mangé de l'arbre de la connaissance du bien et du mal), il a commencé à penser lui-même, de décider ce qui est bon et mauvais ; au lieu de compter sur la direction de Dieu, Adam a commencé à compter sur son propre esprit, de décider pour lui-même ce qui était bon et mauvais. Dès lors, les pensées et les décisions de l'esprit et l'imagination des hommes diriges leur vie; mais l'imagination de l'homme est mal et l'esprit charnel de l'homme est inimitié contre Dieu et incapable de se soumettre à la loi de Dieu, Rom 8:07, et ils doivent donc être détruit par crucifixion sur la croix intérieure du renoncement de soi et renouvelé pour devenir l'esprit de Christ.

Quand Dieu permet la douleur et la souffrance à appliquer aux de nous, nos esprits charnels crient BAD ! Notre impulsion est d'être offensé et reculer loin de lui. Cependant, si nous avons été préparés par le Seigneur à attendre la douleur et la souffrance comme faisant partie de la façon de se débarrasser du péché, alors dans la foi, nous nions notre esprit. Nous nous soumettons à la volonté de Dieu dans la foi ; de cette manière nous vivons par la foi, plutôt que de notre propre volonté égoïste : « le juste vivra par la foi » , Gal 3:11. Plus nous vivons par la foi, le moins grand que nous vivons par notre nature pécheresse; jusqu'à ce que, enfin, la nature pécheresse est mort et nous vivons totalement par la foi.

Dans des circonstances normales soumission à la volonté de Dieu devient alors très facile. Notre foi a été testé et nous sommes prouvés digne de confiance en restant fidèle à lui en toutes circonstances, qui est nécessaire pour être qualifié pour recevoir le vrai trésor.

Car étroite est la porte, et comprimé le chemin qui mène à la vie, et il y en a peu qui le trouvent. Mat 7:14 (La tribulation et la souffrance représentent la pression ; alors que vous approchez de la porte, la pression s'intensifie). La tribulation ce n'est pas une journée difficile au bureau, une voiture brisée, quelqu'un qui vole quelque chose de vous, vous êtes arrêté pour enfreindre la Loi, une mortalité dans la famille, un divorce, ou quelques difficultés naturelles ; c'est immanquablement, surnaturellement imposé. Certains d'entre vous imputent à tort les événements naturelles telles que la perte des clés de voiture comme étant une tribulation surnaturellement imposée, ces souffrances sont très banales comparativement à la véritable tribulation.

Pour que cette souffrance soit effective, vous devez réaliser trois choses :

1) C'est surnaturellement imposé. Ce n'est pas une maladie naturelle, comme une maladie cardiaque ou un cancer.* Cela ne peut être guérit. Rien que vous ne puissiez faire ne peut l'arrêter.

* Quelles que soient les maladies naturelles que vous contractez en cherchant, (qui ne sont pas imposées par la volonté du Seigneur), vous ne mourrez pas d'eux pendant que vous complétez votre voyage spirituel, vous fournissez continuer à attendre sur le Seigneur et Lui obéir complètement, (comme la première priorité dans votre vie), confirmé par le message de la parole du Seigneur à l'intérieur à ce sujet spécifique : « Vous serez protégé. » Comment vous répondez aux maladies naturelles est entre vous et le Seigneur ; au fil des ans, ma femme et moi avons répondu à nos conditions médicales avec des médicaments appropriés, des suppléments et des chirurgies, (chirurgies avec le Seigneur indiquant son approbation de procéder).

2) Malgré les afflictions surnaturellement imposée de votre corps, il n'en résulte d'aucune blessure — à l'exception de votre nature spirituelle égoïste.

3) Il est agréable à Dieu que vous passiez par la souffrance parce que vous abandonnez votre vie pour Lui — le seul vrai sacrifice.

Je réalise que cela semble extrêmement bizarre et étrange pour la plupart des lecteurs. Mais souvenez-vous, Jésus a dit à Pierre : Simon, Simon, voici, Satan a demandé à vous avoir pour vous cribler comme le blé ; Ils furent tous remis entre les mains de Satan afin d'être éprouvés. Il sera permis à Satan de vous éprouver, (un processus lent), aussi bien que de vous infliger de la souffrance  pour vous éprouver, vous tester, et développer de l'amour au dedans de vous. Lorsque vous pouvez supporter avec foi que la souffrance est votre croix, mais nullement aussi douloureuse que la croix de Jésus ; votre douleur est de loin, beaucoup moindre. Ceci est le Ministère de la Condamnation qui anéanti la pensée de la chair, qui est inimitié contre Dieu, car elle n'est pas soumise à la loi de Dieu, car aussi elle ne peut pas l'être. Rom 8:7. Provenant de la parole du Seigneur à l'intérieur : « Faites Lui confiance. Il vous conduira et veillera continuellement sur vous. Il ne vous abandonnera jamais. » Un fois que vous entrez en tribulation, ce qui est une part majeur de la crucifixion de vos convoitises et désirs, vous êtes alors en Christ ; sachant que les mêmes souffrances sont éprouvées par tous vos frères qui sont dans le monde. 1 Pi 5:9. Car j'estime que les souffrances du temps présent ne sont pas dignes d'être comparées avec la gloire avec la gloire qui sera révélée en nous. Rom 8:18.

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

2 Alors que vous commencez à rejeter les mauvaises habitudes que vous aviez autrefois dans le monde, les bases de votre fraternité vont se mettre à diminuer. Alors que vous renoncez aux mauvais langages, à festoyer, aux beuveries, à faire la fête, etc., vos amis deviendront mal à l'aise et ils commenceront à s'en prendre à votre engagement pour la bonté. Vous n'aurez bientôt plus rien à gagner à socialiser avec eux. Car quelle fraternité a la droiture avec l'injustice ? ou quelle communion a la lumière avec les ténèbres ? Oui, ils trouvent cela étrange que vous ne fassiez plus la fête avec eux dans les mêmes excès d'égarement, puis ils disent du mal de vous. Vos vieux amis vont nécessairement disparaître, autrement ils vous haïront et vous persécuteront ; ou pire, vous ramèneront dans le monde alors que vous chercherez à leur plaire. maintenant, vous appliquerez-vous à satisfaire les hommes, ou Dieu ? Ceci ne veut pas dire que vous ne serez pas gentils et courtois pour ceux du monde avec lesquels votre occupation vous amène à vous associer ; seulement vous ne socialiserez pas avec eux, parce que ce serait douloureux. Ne soyez pas séduits : les mauvaises compagnies corrompent les bonnes moeurs. 1 Cor 15:33.

3 Qu'il parle avec les paroles [oracles] de Dieu. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Une parole parlée venant de l'Esprit requiert que vous entendiez ce que l'Esprit vous dit. » Les paroles que vous dites doivent être entendues venant de L'Esprit au même moment avant que vous les dites, non pas les paroles que vous avez entendues le mois passé, ou la semaine passée, ou il y a une heure.

Comme Jésus a dit : Celui qui parle de par lui-même cherche sa propre gloire ; mais celui qui cherche la gloire de celui qui l'a envoyé, celui-là est vrai, et il n'y a point d'injustice en lui. Jean 7:18. Or, tout homme qui parle de Dieu ou de Christ sans les paroles spécifiquement fournies par l'Esprit cherche sa propre gloire. Ne prenez aucune pensée de comment, ou quelle chose vous répondrez, ou de ce que vous direz ; car le Saint Esprit vous enseignera à ce moment-là ce qu'il faudra dire. Luc 12:12. Remarque ! Vous ne pouvez pas simplement ouvrir la bouche et commencer à parler de manière impromptu, en supposant que le Saint-Esprit parle à travers vous ; vous êtes censés entendre d'abord, venant du Saint-Esprit, ce qu'il faut dire. Beaucoup de gens lisent ceci et supposent que s'ils ne préparent pas de discours, le Saint-Esprit contrôlera leur bouche – Faux ! Jésus a dit : ne prenez aucune pensée ; ceci est possible uniquement après que le Saint-Esprit ait détruit votre pensée charnelle, qui est inimitié avec Dieu, et que votre pensée ait été renouvelée à la pensée de Christ. Toutes paroles parlées doivent premièrement être entendues ; et seules les paroles entendues à ce moment doivent être dites. Pensez à cela : si ce n'est pas toutes les paroles, c'est une parole venant de Lui et puis une centaine venant de votre pensée charnelle ; ou c'est dix paroles venant de Lui et puis dix venant de votre pensée charnelle ? Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « toutes et seulement les paroles venant de Lui doivent être parlées » ; et seulement à ce moment. Réalisez, vous serez plusieurs fois tentés par l'ennemi de prêcher avant que vous puissiez entendre aussi bien que dire seulement les mots entendus à cet instant car il y a de nombreuses voix ; prenez garde aux faux prophètes ; et prenez garde de ne pas devenir vous-mêmes un faux prophète, en parlant à partir de votre pensée charnelle au sujet de Jésus ou Dieu. Les paroles parlées venant de l'Esprit atteignent le coeur de celui qui écoute ; les paroles parlées venant de la pensée charnelle n'atteignent pas le coeur de celui qui écoute, elles dispersent parce que vous ne rassemblez pas avec Lui.

Pour exercer le ministère vous devez seulement dire les paroles que l'Esprit vous donne et vous instruit de dire, au moment juste avant de parler. Comme Paul le confirme : « Ces choses desquelles aussi nous parlons, non pas avec les paroles qu'enseigne la sagesse humaine, mais en paroles enseignées de l'Esprit », 1 Cor 2:13.

Qu'il exerce le ministère avec la compétence que Dieu lui donne. Ceci n'est pas un talent pour parler — qui est naturel. Pierre parle de la facilité à aider les gens uniquement comme il vous a été donné de dire les paroles entendues venant de l'Esprit à cet instant même en exhortant, ou en reprenant, en encourageant, en corrigeant, etc. Comme disait Paul : Il plut à Dieu... de révéler son Fils en moi, afin que je l'annonçasse parmi les nations. Gal 1:15-16.

George Whitehead écrit sur ce sujet dans son Journal :

Ainsi, en gardant le silence devant le Seigneur, et en s'approchant près de Lui dans un cadre de véritable silence de l'esprit, afin d'entendre premièrement ce que le seigneur nous dit avant de parler aux autres, que ce soit pour le jugement ou la miséricorde, c'est la manière de renouveler nos forces, et d'être ses ministres, pour dire aux autres seulement ce qu'Il nous a premièrement dit. ô ! Que les gens puissent réellement prendre conscience de cela ; afin qu'ils puissent considérer sérieusement ceci ; pour qu'alors ils n'aillent pas courir, ou suivre ce que leurs ministres, prêtres, ou prophètes, qui courent prêcher alors que Dieu ne les avait jamais envoyé ; et qui disent, « Ainsi dit le Seigneur », alors que Dieu ne leur a pas parlé ; et « qui ne seront pas du tout utiles aux peuple ».

Jusqu'à ce que vous puissiez dire seulement les paroles entendues venant de l'Esprit au moment avant de parler, vous n'êtes pas prêts pour exercer le ministère. Si vous parlez à partir de votre pensée charnelle des choses au sujet de Jésus ou Dieu, elles n'atteignent pas le coeur de votre auditeur. Au lieu de cela vous parlez à partir de la nature de la mort, et vous dispersez parce que vous ne rassemblez pas avec Lui. Jésus a dit, « Ne prenez aucune pensée de comment, ou quelle chose vous répondrez, ou de ce que vous direz ; car le Saint Esprit vous enseignera à ce moment-là ce qu'il faudra dire. Luc 12:12. »

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

4 ne trouvez pas étrange concernant l'épreuve ardente qui est pour vous éprouver, comme s'il vous arrivait quelque chose d'étrange ; La souffrance surnaturelle est douloureuse. C'est la tribulation : c'est à travers beaucoup d'épreuves et de tribulations qu'il nous faut entrer dans le royaume de Dieu. Actes 14:22. Comme le confirme Jean  : Moi, Jean, qui suis votre frère et qui ai part avec vous à la tribulation et au royaume et à la patience en Jésus. Apoc 1:9.

Mais réjouissez-vous puisque vous participez aux souffrances de Christ ; afin que lorsque sa gloire sera révélée, vous puissiez aussi être heureux d'une immense joie.
Pierre parle de Jésus étant révélé comme un événement imminent, non pas des milliers d'années plus tard. Car la révélation de Jésus-Christ est une expérience individuelle et personnelle pour les croyants purifiés : Dans Matthieu, Marc, et Luc, Jésus est cité disant que certains de ceux qui se tenaient avec Lui alors,voilà 2000 ans, verraient sa venue en gloire avec son Royaume avant leur décès. En Matthieu, Marc, et Luc, Jésus est cité pour avoir dit que toutes les prophéties relatives à la fin des temps s'accompliraient avant que la génération d'il y a 2000 ans ne meurt, (pour les voir toutes cliquez ici ).

5 le temps est venu de commencer le jugement par la maison de Dieu. Votre souffrance fait partie du jugement. Non pas le jugement dernier, mais un jugement quand même. Chacun doit passer par le feu sur terre l'inextinguible feu du Saint-Esprit le purifiant baptême de mort, qui fait parti du jugement final. Ceux qui se sont soumis à la croix dans la maison de Dieu subissent le jugement final alors qu'ils sont encore vivants sur la terre ; tous les autres hommes sont jugés après leur mort physique.

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

Dans une erreur grossière, le christianisme enseigne à ses auditeurs qu'ils vont contourner le jugement parce qu'ils croient en Jésus. Le jugement final est détaillé plus avant dans la note de bas de page ci-dessous.

6 Et si le juste peut à peine être sauvé, où paraîtra l'impie et le pécheur ? Ceux qui sont crucifiés et purifiés pour devenir juste (droit), font l'expérience du Jour du Seigneur, qui est pour eux le baptême du feu, le baptême de la mort. Le Seigneur apparaît, il vient et il apporte le salut ; mais d'abord il doit littéralement brûler tout le péché restant en eux, les arrachant du feu à la dernière minute; ils sont à peine sauvés.

Lui vous baptisera de l'Esprit Saint et de feu.
Il a son van dans sa main,
et il nettoiera entièrement son aire et assemblera son froment dans la grange ;
mais il brûlera la paille au feu inextinguible. Mat 3:11-12

Le Seigneur sépare le blé de la paille, ce qui est précieux de ce qui est vil. Le blé ce sont les paroles de vie qu'il vous a dit, ces paroles sont implantées dans votre coeur pour former Christ à l'intérieur ; la paille c'est votre nature égoïste et charnelle de ses convoitises, affections, et orgueil, qui après la séparation est ensuite brûlé jusqu'à l'oubli par le feu dévorant et les flammes éternelles de Jésus, la pure parole de vie, qui est un feu. Ceci est le baptême de mort, pour ensuite être ressuscité avec Christ en tant que nouvelle créature.

Gentil lecteur, ne pensez pas que ce baptême de mort est étrange parce que : 1) le Seigneur nous a dit plusieurs fois que nous devons perdre notre vie pour sauver notre vie ; 2) le baptême de la mort et l'enterrement subséquent est énoncé plusieurs fois dans les Écritures ; et 3) nous sommes appelés à présenter nos corps en sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui est notre culte et service spirituel, Rom 12:1. Le Seigneur vous préparera pour ce jour par vous apprenant comment garder votre esprit tranquille et vous donnant la confiance de votre entrée éventuelle le Royaume. Il veut que nos esprits soient tranquilles par habitude et pleins de confiance.

Chacun passe par le feu au grand et redoutable jour du Seigneur. Le soleil aura été obscurcit par l'éclat de Lumière de Sa venue, mais alors vous êtes immergés dans le feu ; à la dernière seconde, avant que vous soyez totalement consumés par le feu, dans la peur et l'espoir vous en appelez au Nom du Seigneur, et Il vous arrache du feu. Réalisez, soyez conscient que la lumière brillante apparaissant en vous n'est pas à votre détriment, c'est le début de votre entrée dans le royaume, qui commence par la lumière exposant le mal et jugeant le mal qui reste en vous. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « La Lumière nous montre notre image, toute fois fantasque que nous sommes devenus. Quand la lumière se pose, il sera indubitable ; c'est un ego-bouleversante expérience. »

Quand le Jour du Seigneur apparaît en vous, et que la lumière révèle le mal qui reste en vous, (avant que le Seigneur ne brûle tout cela), ne soyez pas contrarié et choqué ; plutôt émerveillez-vous de la lumière qui révèle ces choses. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Cela se produit, non pour produire de la peur, mais pour produire de la repentance. N'ayez pas peur, ne soyez pas consterné, soyez calme, soyez de bon courage. Soyez soumis. Soyez réjouissant. Gardez le sourire jusqu'à ce que vous entriez dans le royaume et échangez-le contre une couronne. »

Nous devons s'approcher du jugement avec confiance et audace — sans tomber sur notre face en pleurant et en suppliant pour le pardon — et il ne veut pas que nous reculions dans la crainte. Nous devons se tenir dans une attente joyeuse et confiante — même si nous contemplons son sa effrayante et terrible présence. Et comme nous sommes entourés par le feu, au lieu de courir, nous restons confiants qu'il nous sauvera ; et donc Il sauve nous qui se sont purifiés et préparés pour son apparition. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Je dévorerai ceux qui ne suivent pas, et arracherai les justes du feu."

Ma parole n'est-elle pas comme un feu, dit l'Éternel, et comme un marteau qui brise le roc ? Jér 23:29

Car aussi notre Dieu est un feu consumant. Héb 12:29

Mais qui supportera le jour de sa venue, et qui subsistera lorsqu'il apparaîtra ?
Car il est comme un feu d'affineur, et comme la potasse des foulons.
Et il s'assiéra comme celui qui affine et purifie l'argent ; et il purifiera les fils de Lévi [les Sacrificateurs],
et les affinera comme l'or et comme l'argent, et ils apporteront à l'Éternel une offrande en justice. Mal 3:2-3

C'est le Jour du Seigneur, avec le jugement final; dans lequel le Seigneur finit la destruction du péché en vous par le feu ; où tu meurs et où tu es enterré ; mais vous êtes alors rapidement ressuscité avec Christ en tant que nouvelle créature, un fils de Dieu et traduit dans le royaume ; e'est l'achèvement de votre salut. Cependant, même pour les juste qui ont espéré et attendu le Salut, ce jour commence sans joie et paix. L'éclat de la lumière expose tout le mal qui reste en vous, ce qui cause votre tristesse et votre chagrin ; mais celui chagrin peut être contrôlé si vous vous concentrez sur la lumière qui vous montre vos péchés restants, sans vous soucier de ce que vous pourriez perdre ; et le plus important, n'oubliez jamais que ce jour se terminera avec une grande joie, la paix, le salut, en voyant le Seigneur, en entendant sa voix pour la première fois et en entrant dans le royaume. Si vous trouvez votre esprit noyé dans le chagrin, revenez à la réalité que cette journée est pour votre succès ; et revenez à être tranquille dans votre esprit.

Dans ce jour de jugement, vous pouvez être montré d'autres péchés vous avez oubliés ; en outre, vous écouterez toutes vos paroles oisifs (non édifiantes) que vous avez prononcés au cours de votre vie, sur lesquels vous ne devez pas vous attarder ; au lieu de cela, concentrez-vous avec Merci sur la façon dont vous êtes différents maintenant, et sera pour toujours — beaucoup plus pur. Restez confiant que tout cela est dans Son contrôle pour votre suprême avantage.

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « La fin est un jugement compréhensif et une libération du péché. Toute l'aide de la parole testée ne peut surpasser celle du jugement. »

Toute l'aide (la grâce) que nous recevons en entendant du Seigneur, en acceptant et alors en obéissant — la somme totale de toute cette aide, (qui est incroyable pour la plupart des gens), ne se compare pas avec l'aide (la grâce) au changement que nous recevons au jugement. Au jugement, la tête de Satan est écrasée, le péché résiduel est brûlé par l,éclat de Sa venue, notre coeur est complètement circoncit, la purification est complète — et ainsi nous recevons le fruit de l'Esprit, qui nous libère des lois qui nous avaient été données, et laisse notre coeur entendre, voir, et sentir l'Esprit continuellement — de sorte que nous marchons dans l'amour, en accord aux commandes continuelles de l'Esprit, en étant stimulé par l'Esprit — nous cessons nos propres oeuvres, notre pensée (esprit) est complètement détruite et cesse d'opérer, alors que nous recevons un coeur, une pensée (esprit), et un Esprit nouveaux.

Le Seigneur veut que ceux qui ont voyagés jusqu'à la fin de la grâce, de s'approcher de son jugement avec hardiesse et confiance, soutenus par les merveilleuses opérations purificatrices de Sa grâce déjà reçus, et certains d'une aide encore plus grande à recevoir au jugement final.

Même les juste (droit) qui sont arrachés au feu et à peine sauvés, avant qu'ils éprouvent la joie et le contentement, connaissent la terreur du Jour du Seigneur en eux-mêmes ; comme en témoigne par, (à partir de son expérience réelle), le Quaker première Francis Howgill, qui a vécu au royaume :

Ceux qui n'ont pas encore vu, en eux-mêmes, ce jour de la vengeance du Seigneur, n'ont jamais vu le jour du salut. Le prophète s'écriait : « Qui peux supporter le jour de Sa venu, et qui pourra tenir lorsqu'Il viendra ? » Et nombreux furent témoins du redoutable jour du Seigneur, qui parut en eux, là où toute paix avait été cachée de leurs yeux : et tous ceux qui ne sont jamais venu pour voir ce jour de joie et d'allégresse, connurent premièrement la terreur et le terrible jour du Seigneur en eux-mêmes. De plus l'apôtre disait : « Connaissant donc combien le Seigneur doit être craint, nous persuadons les hommes. »

Provenant la Parole du Seigneur à l'intérieur : « D'abord la terreur, puis le suspect. » Le suspect est « l'homme de péché est révélé, le fils de perdition ; qui s'oppose et s'élève contre tout ce qui est appelé Dieu ou qui est un objet de vénération, en sorte que lui-même s'assiéra au temple de Dieu [dans votre coeur], se présentant lui-même comme étant Dieu. » 2 Thes 2:3-4. Ceci fait référence au mauvais esprit en vous, l'homme de péché, étant révélé. Chaque homme commence avec l'Esprit de Satan semé dans son coeur. Cet esprit égoïste doit être crucifié avant que Christ puisse régner. Avant que le Christ ne soit révélé, l'homme de péché est révélé, vous montrant toutes formes de méchanceté sur terre (c'est à dire en vous) ; c'est l'abomination de la désolation, se tenant dans le temple de votre coeur où il ne devrait pas être. Mais c'est la fin de votre être charnel, comme Christ vient alors et extermine l'esprit résiduel de Satan en vous par l'éclat de Sa venue, par Son souffle et la splendeur de Sa venue, par l'écrasement de la tête de Satan sous votre talon. Provenant la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Lorsque vous verrez l'abomination de la désolation, ne craignez rien ; tenez votre terre ; je viendrai dans les cinq minutes pour le faire périr. »

Puis, comme Francis Howgill continue, le jour devient grande joie.

« L'apparition de Dieu, qui est la vie éternelle, en son jour, dans son incommensurable lumière, est une immense joie,ainsi qu'une source de réjouissance pour celui qui est vertueux. Car Il est une lumière éternelle pour son peuple, et dans sa lumière ils viennent pour voir Sa lumière. Il révèle les mystères secrets de son Royaume à l'intérieur de ceux qui voient apparaître son jour dans leurs coeurs, qui rend toute chose manifeste, même les secrets du Seigneur et son trésor caché, ainsi que ses richesses durables, qui ne rouillent jamais ni ne se détériorent, mais qui sont fraîches et conservent leur image et leur impression pure. Par cette lumière, tous les justes dans l'attente de l'apparition de Dieu, en viennent à le voir. Comme il est écrit ; " Voyez, c'est notre Dieu, en qui nous espérions, il nous a délivrés. Oui, c'est en l'Éternel que nous avons placé notre espérance. Maintenant, jubilons et réjouissons-nous puisqu'il nous a sauvés. "Vient-Il vraiment Celui que vous avez attendu ? Oui, Il vient," et Il a sa récompense avec Lui " ; et ceux qui Le voient, trouvent leur contentement en Lui et en Sa récompense. Et quel est Sa récompense ? Joie, allégresse, sérénité, l'assurance de l'amour de Dieu scellé dans le coeur par le pur Esprit du Seigneur, les flots de la Vie s'écoulant continuellement des grandes profondeurs, qui rafraîchi et garde frais dans les plus grandes extrémités et l'ardeur de la tentation ; et ceci est apprécié par ceux qui ont attendu et qui attendent encore cela ; même dans le corps ils portent le témoignage de Lui et de Sa venue. »

William Dewsbury, un autre premier-Quaker, qui a vécu dans le royaume, a également laissé un témoignage sur la terreur dans le Jour du Seigneur :

« Je fus immolé et baptisé, et placé comme un petit enfant sous Ses châtiments célestes ; aussitôt que mon âme fut amenée à cela, en mon humiliation, Oh ! alors, le terrible jugement fut enlevé, et le Livre de vie me fut ouvert, et le Seigneur me parla confortablement, « Je t'ai aimé d'un amour éternel » et je suis devenu un Chrétien à travers un jours de vengeance, et de chaleur tel une fournaise ; et l'arrogance et la fierté de l'homme en moi diminua. »

Sachez que vous allez mourir dans ce processus et réjouissez-vous de l'aboutissement de tous vos efforts pour arriver à ce moment. Parce que nous détestons notre vie, nous n'avons pas peur de perdre notre vie ; car quand nous perdons notre vie, nous sauvons notre vie, la vie nouvelle, la vie éternelle de Dieu. Soyez heureux que le Seigneur élimine complètement les pensées et cet esprit qui habitent dans le mal; hâte que ce soit la fin complète de votre vieil individu. L'homme de chair meurt, mais l'homme nouveau est ressuscité.

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

Le corps meurt dans ce baptême de mort, mais le croyant est ressuscité avec Christ et traduit dans le royaume de Dieu. Bien que ressuscité avec Christ pour vivre dans les cieux, vous marcherez encore sur la terre, ensemble en union avec le Seigneur, comme une nouvelle créature, montrant la puissance et l'amour de Dieu au monde, à votre grande joie et au plaisir, à l'honneur et à la gloire de Dieu.

L'extrait suivant de La Nécessité d'une Vie Sainte par Stephen Crisp a plus d'informations sur le baptême du feu et la résurrection du croyant avec Christ :

« Il n'y a pas d'autre moyen d'obtenir ce baptême, autrement qu'en sombrant dans ce qui vous fera mourir, ce qui vous tuera. Mais il y a une telle évolution pour pouvoir changer sa vie, ils font tellement de torsions et de jumelages de gens pour sauver leurs vies, qu'en bout de ligne ils la perdent. Mais personne ne peut trouver la vie éternelle, sauf ceux qui sont prêt à s'abandonner à la mort, et à se soumettre à ce baptême- qui est, par le Saint-Esprit et par le feu. Seulement ceux-là parviennent à la vie ; ils parviennent à la résurrection. Car vous n'avez jamais connu personne qui sont passés par cette mort et qui sont ressuscités ; il est impossible pour la mort de retenir quiconque a été ensevelit dans ce baptême,* tout comme il était impossible de retenir Christ, alors qu'il était dans la tombe. La puissance qui ramena le Christ notre Seigneur de la mort, est cette même puissance qui nous vivifie, tandis que nous demeurons dans ce corps mortel, après que nous ayons soutenu cette mort et cette crucifixion. »

(* Ta résurrection est très rapide ; et ton enterrement n'est pas dans ce monde physique.)

Les messages qui s'appliquent à ce jour du la Parole du Seigneur à l'intérieur sont :

Tous les autres seront complètement pris par surprise lors de Sa terrible apparition après leur mort. Il est si pur et saint, ils sauront immédiatement qu'ils sont désespérément mauvais. Il les fera céder à la panique et perdre toute raison — seulement une crainte incontrôlable et sauvage. Voir la description de Howgill sur ce qui arrivera à ceux qui sont encore dans le péché à leur mort.

Voici ce que Jésus est venu prêcher : Repentez-vous, car le Royaume des Cieux est à votre porté. Regardez toutes ces paraboles. La plupart traite du Royaume des Cieux. Ceci c'est la perle cachée ; elle n'est pas cachée dans les écritures, mais cachée dans la compréhensions quant à ce que cela signifie. Avant que le Christ ne soit révélé, l'homme du péché est révélé, vous montrant tous le genre de mal qu'il y a sur terre ; c'est l'abomination de la désolation, se trouvant dans le temple de votre coeur, là où il ne devrait pas. Mais c'est la fin de votre ego charnel, comme Christ vient et tue l'esprit résiduel de Satan en vous par la clarté de sa venue, par son souffle, et la splendeur de sa venue, en écrasant la tête de Satan sous son talon. Le jugement final. Le vrai baptême du Saint-Esprit dans la mort de Christ. Le partage de Sa mort. Le partage de Sa résurrection. Jésus est ressuscité en vous pour être votre vrai Seigneur. 2 Cor 4:14,Col 2:11-12,3:1, Éph 2:6, Rom 8:11.

Du Journal de George Fox :

devez avoir la fraternité avec Christ dans ses souffrances ; 1 Pi 4:12-13
Si vous voulez régner avec lui, vous devez souffrir avec lui ; 2 Tim 2:12
Si vous voulez vivre avec lui, vous devez mourir avec lui ; 2 Tim 2:11
et si vous mourez avec lui, vous devez être enseveli avec lui, Rom 6:4
et étant enseveli avec lui dans le vrai baptême, vous ressuscitez aussi avec lui. Col 2:12

George Fox Extrait du Journal Cambridge :

Si vous attendez dans ce qui est pure en vous, vous allez trouver et voir, parce que Dieu vous a donné une mesure de son Esprit, par lequel vous pouvez comprendre des choses et voir les duperies. Maintenant lorsque la pensée quitte cette pure mesure, qui vous fait voir les duperies, la simplicité est prise au piège, et Dieu n'est alors plus dans vos pensées ; à la place, le fils de la perdition assied en vous, dans le temple de Dieu, là où il ne devrait pas être. Avec la naissance du Seigneur[en vous], ce fils de perdition est découvert, et avec la clarté du Seigneur qu vient[en vous], il est consumé ; cet homme de péché est révélé[en vous], et ainsi rendrez-vous témoignage des écritures accomplies. Mais vous devez attendre dans ce qui est pur, qui vous montrera quand votre pensée s'en va dans la désobéissance, plaçant les prêtres de Baal (extérieur) devant Dieu, et qui amène les distractions dans l'esprit ou il y a une hésitation entre deux(vous et Dieu) ; car tous les ennuis sont au dehors dans le monde, mais Christ a dit ; « en moi vous aurez une paix parfaite » Attendez en Christ et voyez-le en vous-mêmes, (c'est là où vous attendez pour sa manifestation). Restez centrés à l'intérieur, (cherchez continuellement Christ en vous-mêmes ), ne suivez pas les cris disant voyez Christ est ici et voyez Christ est là pour que vous perdiez votre temps à le chercher à l'extérieur, vous aurez la paix pendant un court instant. Vous allez témoigner de Christ plus tard, qui est la substance des prophètes et des apôtres. Les Écritures vous sont montrées à l'intérieur de vous (par Christ) afin de vous guider vers le Père, Le Seigneur Dieu du ciel et de la terre. En attendant que l'Esprit du Seigneur à l'intérieur de vous guide vos pensées, vous trouverez vos forces renouvelés quotidiennement par un seul Esprit qui amène les Écritures. Il n'y a pas de confusion, mais seulement la paix parfaite. Cet Esprit baptise dans un seul corps, et cet Esprit est l'unité des saints, qui bien qu'absent de corps malgré tout présent en esprit, tous étant abreuvés d'un seul Esprit. Cet Esprit circoncit et enlève de vous ce corps de péché, et vous êtes sanctifiés à travers votre obéissance à l'Esprit. Vous en viendrez à témoigner des Écritures de façon pur et clair, telles ils sont, sans aucun mélange[d'interprétations d'homme], telles que les saints hommes les possédaient et les ont distribués. C'est ainsi que les saints hommes les possèdent et qu'ils les distribuent encore et témoignent encore d'elles.

Ceci est le retour de Christ pour vous, apportant Son Royaume et Son salut. C'est de voir votre sauveur, voir Dieu. Il en résulte d'avoir Jésus ressuscité en vous, (de nos jours le terme employé serait, un clonage spirituel), et d'avoir Son glorieux Royaume établi en vous. Le monde telle que vous le voyez est fini. Il s'en est allé. Vous ne le reverrez plus. Vous sautez dans une autre dimension, et marchez par la Lumière de Dieu, et non par celle du soleil ou de la lune. C'est Lui et le Père en communion avec vous. Vous êtes non seulement ramenés à l'image de Dieu, comme le furent à l'origine Adam et Ève, mais vous êtes élevés au-dessus de leur condition, au-dessus de la tentation. Nous nous assoyons en Christ pour entrer dans le repos ; de vous reposer de vous battre contre vos ennemis, comme Israël est entré dans le repos après voir combattu et nettoyé le pays des ennemis païens alentour ; seulement, vos ennemis sont spirituels : convoitise, rage, orgueil, égoïsme, envie, avidité, passion, jalousie, mensonge, tricherie, vol, immoralité sexuel, langage vulgaire, et mauvaises pensées, etc. Le salut consiste à être libéré du péché et être protégé du mal, sanctifié de nos ennemis du péché ; pour ne plus jamais retomber dans la tentation.

De nous accorder,
étant libérés de la main de nos ennemis, de le servir sans crainte,
en sainteté et en justice [droiture, vertu] devant lui, tous nos jours. Luc 1:74-5

Vous allez entrer dans le repos, cesser vos propres oeuvres, pour marcher dans l'Esprit, sous la puissance et les incitations du Père, à travers Christ, celui avec qui vous êtes unis ; la pure église, sanctifiée, lavée par l'eau de la parole, au repas des noces. C'est cela d'avoir Christ en tant que votre Roi pour toujours. C'est d'être un prêtre pour Dieu pour toujours et d'être à ces cotés tandis que vous l'adorez. C'est de l'adorer, Lui, en esprit et en vérité. C'est d'aimer Dieu et d'être aimé de Lui. C'est d'être enlevé au Paradis, tout en résidant sur terre — faire un pas dans une autre dimension de vision, perception et conscience. Étant sanctifié, séparé, protégé. C'est la joie et la paix éternelle. C'est le prix de la création ; vous êtes la couronne de gloire de Dieu. Ceci est le pas ultime dans la création. C'est la raison pour laquelle le monde fût crée. Ceci c'est le but de la vie. C'est plus que ce que vous avez pu espérés, et vous serez accablés par encore plus. C'est de vaincre le mal. C'est gagner la guerre. C'est devenir un avec Christ et le Père. C'est devenir son agent sur terre, un soldat directement sous son commandement, étant conduit par Lui et Sa puissance. Ce n'est désormais plus vous qui vivez, mais Christ en vous. Vous avez perdu votre vie mais trouvé La VIE.

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :
« Il y a un trésor d'expériences derrière une porte verrouillée ;
personne ne sait ce qui est réside devant eux.
Vous êtes ressuscité à une nouvelle vie, pas seulement une imitation.
Il est un avec nous et toujours présent
. »

Mais selon qu'il est écrit : « Ce que l'oeil n'a pas vu, et que l'oreille n'a pas entendu,
et qui n'est pas monté au coeur de l'homme,
ce que Dieu a préparé pour ceux qui l'aiment. » 1 Cor 2:9


Tu me feras connaître le chemin de la vie ;
ta face est un rassasiement de joie,
il y a des plaisirs à ta droite pour toujours
. Psaumes 16:11

Qui nous a délivrés du pouvoir des ténèbres,
et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour. Col 1:13


Il y a 2000 ans, Jésus dit : En vérité, je vous dis :
Il y en a quelques-uns de ceux qui sont ici présents,
qui ne goûteront point la mort jusqu'à ce qu'ils aient vu
le fils de l'homme venant dans son royaume.

Mat 16:27-8
, Marc 9:1, Luc 9:26-7

Maintenant, si ceux qui choisissent de souffrir par obéissance en suivant le Seigneur dans l'amour peuvent à peine être sauvés, imaginez la difficulté de ceux qui finissent leur vie en vivant dans leurs convoitises et leurs impiété, pour alors être bannis des cieux, perdre leur âme, perdre la lumière et être dans l'obscurité totale, pour apprendre par la voie difficile au sujet de l'amour vs. la convoitise, le péché vs. la droiture, l'humilité vs. l'orgueil, le bien vs. le mal, la lumière vs. les ténèbres.

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre