La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
1 Timothée 2:11-12

Afficher le chapitre et les notes   

 11 Que la femme apprenne dans le silence, en toute soumission ;

 12 mais je ne permets pas à la femme d'enseigner ni d'user d'autorité sur l'homme ; mais elle doit demeurer dans le silence ;4

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

4 je ne permets pas à la femme d'enseigner ni d'user d'autorité sur l'homme ; mais elle doit demeurer dans le silence. Dans 1 Cor 11:13, Paul dit : Mais chaque femme qui prie ou qui prophétise. Prophétiser ce n'est pas seulement prédire l'avenir ; c'est de parler pour l'édification, et l'exhortation, et la consolation. 1 Cor 14:3. Ici Paul montre que les femmes qui prophétisent, c'est à dire qui leur parlent à partir des incitations et enseignements du Saint-Esprit, parlent dans l'Église. Prophétiser c'est parler en présence de ceux qui sont intéresser à ce qui est dit - des femmes qui parlent dans l'église, mais qui parlent sous le contrôle de l'Esprit. Ceci prouve que les restrictions de Paul concernant les femmes qui enseignent ou qui usent d'autorité sur l'homme, mais qui doivent garder le silence - s'adressaient aux femmes qui étaient nouvellement initiées dans l'Église, dont les langues n'étaient pas encore sous le contrôle de l'Esprit de Dieu, cet Esprit qui a été déversé sur tous les hommes et femmes dans l'Église : « Et il arrivera, après cela, que je répandrai mon Esprit sur toute chair, et vos fils et vos filles prophétiseront, vos vieillards songeront des songes, vos jeunes hommes verront des visions. » Nul n'est censé parler dans les réunions d'adorations, à moins qu'ils aient été incités par le Saint-Esprit. Et si des hommes et les femmes sont incités à prophétiser, ils doivent alors parler. Dans Gal : 3:28 il n'y a ni Juif, ni Grec ; il n'y a ni esclave, ni homme libre ; il n'y a ni mâle, ni femelle : car vous tous, vous êtes un dans le Christ Jésus.

Dans 1 Cor 14:34, Paul donne plus d'explication sur sa restriction s'appliquant aux femmes qui ne sont pas encore gouvernées par l'Esprit de vie, mais toujours assujetties à la Loi du péché et de la mort :

Que vos femmes se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis de parler ; mais qu'elles soient soumises, comme le dit aussi la loi.

Remarque, ceci s'applique aux femmes qui ne sont pas encore soumises à l'Esprit de vie, et qui sont toujours sous la Loi : Mais si vous êtes conduit par l'Esprit, vous n'êtes plus sous la loi. Gal 5:18. Une femme conduite par l'Esprit, suivant les commandes qui lui sont dit, qu'elle entend, est libérés de la Loi du péché et de la mort, libérée par la loi de l'Esprit de vie qui est en Jésus-Christ. Rom 8:2.

Nul n'est censé parler dans les réunions d'adorations, à moins qu'ils aient été incités par le Saint-Esprit. Et si des hommes et les femmes sont incités à prophétiser, ils doivent alors parler. Dans Gal : 3:28 il n'y a ni Juif, ni Grec ; il n'y a ni esclave, ni homme libre ; il n'y a ni mâle, ni femelle : car vous tous, vous êtes un dans le Christ Jésus.

On trouve des centaines de mentions dans la Bible, de femmes prophétisant. Paul faisait référence à ces femmes grecque indisciplinées, qui n'étaient pas encore sous la conduite du Saint-Esprit. Pour une discussion plus étendue sur ce point, voyez les Écrits de Margaret Fell et les Lettres de George Fox. Je dois ajouter que, personnellement, le Seigneur m'a fortement ordonné d'accepter les femmes qui sont conduites par Lui, en tant qu'égale sans équivoque.

Dans tous les âges, le Seigneur donnera ses directives pour l'ordre de l'évangile à l'intérieur des assemblées de croyants qui sont dans le véritable espoir, dans l'évangile, et la foi. Ces commandements peuvent différer d'un âge à l'autre. Comme par exemple, à George Fox et les premiers Quakers le Seigneur donna plusieurs commandements incluant : 1) de s'adresser à tout individu en le tutoyant (tu, te, toi), et non par le vouvoiement (vous, votre, etc.) ; car à cette époque, le vouvoiement était réclamé par les gens importants (l'aristocratie)qui s'indignaient si on s'adressait à eux en les tutoyant ( tu ou toi ), car le tutoiement était pour les roturiers, et 2) et de ne jamais dire Monsieur (Mister) en s'adressant à un homme, parce que c'était une torsion du mot « maître » (Master), encore réservé aux gens importants. Tous ces termes (à cette époque) exprimaient aux hommes de l'honneur. Ces commandement avaient leurs sens à cette époque, mais ce n'est clairement pas le cas de nos jours parce que ces mots ne démontrent pas de respect uniquement aux hommes importants, ainsi le Seigneur ne désire plus que ces commandements-ci soient observés. On pourrait dire la même chose pour certains des commandements de Paul pour son temps, particulièrement le fait que les femmes devaient se couvrir la tête. Le fait de garder les éléments de conduite de l'évangile des siècles passés, en reviendrait à créer une forme ; les formes n'étant que des constitutions extérieures, des rituels, ou des pratiques qui soi-disant produit la piété, mais qui en fait trahissent la foi, la grâce, et l'obéissance à la parole qui est entendu de l'intérieur.

Ces commandements sont différents de la Loi extérieure ainsi que de la loi morale qui est écrit dans le coeur de tout homme et femme : ne pas voler, ne pas mentir, ne pas tuer, ne pas commettre l'adultère, ne pas convoiter, etc. ; ces lois ne changent jamais avec le temps, et se prolongent tout au long du Nouveau et de l'Ancien Testament.

_______________________________________