La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Actes 1:13-14

Afficher le chapitre et les notes   

 13 Et quand ils furent entrés dans la ville, ils montèrent dans la chambre haute où demeuraient Pierre, et Jean, et Jacques, et André, Philippe et Thomas, Barthélémy et Matthieu, Jacques fils d'Alphée et Simon Zélote, et Jude frère de Jacques.

 14 Tous ceux-ci attendaient continuellement 3 d'un commun accord dans la prière et la supplication, avec les femmes, et avec Marie, la mère de Jésus, et avec ses frères.

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

3 Tous ceux-ci attendaient continuellement d'un seul accord dans la prière et dans la supplication, Au lieu de « attendaient continuellement », ce verset est typiquement traduit par « continuaient ensembles », pourtant le grec de ce verset n'a pas « ensembles » pour le mot proskarterountev (4342) ; et il peut être précisément traduit par attendaient continuellement ou assidûment, exactement ce que Paul a décrit dans Hébreux 9:28 comme la clé du salut :

À ceux qui L'attendent patiemment et assidûment il apparaîtra une seconde fois, non pas pour porter le péché, mais pour apporter le salut. Héb 9:28

Au temps où la Bible fut traduite, le concept de s'attendre à Dieu avait été perdu dans le Christianisme, pourtant l'Ancien Testament est rempli de références à l'attente de Dieu, et les nombreuses références à l'attente dans le Nouveau Testament furent perdues dans la signification avec la plupart des versets interprétés ou expliqués pour signifier une espérance généralisée, une attente, ou passer le temps à l'attente du retour physique de Jésus sur terre ; alors que l'attente de Dieu c'est de assidûment et patiemment s'asseoir dans l'humble silence, écouter pour sa voix et Ses paroles, veiller pour ses révélations, entendre ses commandes, et alors Lui obéir. Ceci est la clé de la croissance spirituelle : de s'attendre à Dieu, écouter, et veiller ; ceci fait partie de la croix. C'est cela s'asseoir aux pieds de Jésus et écouter Ses paroles, dont Jésus nous a dit être la « bonne part, la seule chose nécessaire, qui ne sera pas ôtée » :

Et elle avait une soeur appelée Marie, qui aussi, s'étant assise aux pieds de Jésus, écoutait sa parole.
mais une seule chose est nécessaire et Marie a choisi la bonne part qui ne lui sera pas ôtée. Luc 10:39,42


Nous entendons Ses paroles de l'intérieur de nos coeurs. Rom 10:8,17. Les Paroles qu'Il nous dit sont esprit et vie-donnant. Jean 6:63
La vie qui est donnée c'est la vie de Dieu, ce qui est plus de Jésus qui est la vie. Chaque parole parlée par Jésus que nous entendons nous donne plus de la Vie de Dieu. Chaque parole que nous entendons nous purifient un peu plus. Chaque parole que nous entendons nous rendent plus fortes à résister à la tentation. Chaque parole que nous entendons nous attire plus près du salut, alors que nous endurons jusqu'à la fin pour voir Jésus apporter notre salut et la vie éternelle.

La seule chose nécessaire est de s'asseoir aux pieds de Jésus et d'ecouter ses paroles — les paroles qu'il nous parle de l'intérieur de notre coeur, qui paroles sont esprit et vie-donnant. Nous aussi devons nous asseoir en silence et nous attendre au Seigneur, pour écouter, pour entendre, et obéir.

Notez aussi : ce qu'elle entend ne lui sera pas ôtée. Ces enseignements survivront en passant par le feu que tous doivent endurer.

tous tes saints sont dans ta puissance, et ils sont assis à tes pieds ; chacun recevant tes paroles. Deu 33:3

S'attendre à Dieu, écouter, veiller, et obéir c'est la croix, et c'est le chemin de la pureté et du salut, la délivrance de tout péché. Avec la délivrance vient le pouvoir.

En dépit du fait que la Bible est remplie de témoignage au sujet de d'attendre Dieu : David parle d'attendre Dieu plusieurs fois, tout comme Ésaïe, et les Proverbes, etc. ; et cette attente comme étant la clé pour le salut dans les Ancien et Nouveau Testaments furent aussi références plusieurs fois ; La Chrétienté lit ces versets et pense que s'attendre à Lui c'es s'attendre à Lui à sa venue physique sur la terre pour juger tout. Or l'attente de la Chrétienté c'est chanter au sujet de Jésus, en espérant la guerre dans le moyen Orient qui signalerait son retour bientôt, en spéculant sur la manière dont la marque de la bête sera forcée sur tous le monde, spéculant au sujet de qui est l'antéchrist, etc. Car durant plusieurs siècles la Chrétienté a manqué Jésus, attendant de se révéler Lui-même en chaque homme qui prête attention et qui lui obéi, tout comme les Juifs ont manqués Jésus parce qu'ils cherchaient un roi physique qui viendrait et qui gouvernerait.

Certains doivent dire, « mais les disciples furent baptisés de feu par le Saint-Esprit à la Pentecôte, non par la venue de Jésus ». Quoi qu'il en soit, qui est-ce qui baptise avec le feu ?—comme a dit Jean le Baptiste : « Moi, je vous baptise d'eau pour la repentance ; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses sandales : lui vous baptisera de l'Esprit Saint et de feu » ; Mat 3:11. Lorsque vous êtes baptisés avec le feu par le Saint-Esprit dans le baptême de mort, vous allez voir Jésus faire les oeuvres alors qu'Il vient pour faire mourir l'égoïsme, l'esprit satanique à l'intérieur de vous par l'Esprit de Sa bouche et la clarté de Sa venue, et alors qu'Il écrase la tête de Satan sous vos pieds. (Notez ! Le fait qu'Il écrase la tête de Satan sous vos pieds, prouve que Sa venue est une expérience personnelle.)

L'attente de la Chrétienté c'est de chanter au sujet de la venue de Jésus, en espérant que la guerre au Moyen-Orient qui pourrait signaler son retour pour bientôt, spéculant sur la marque de la bête qui sera forcée sur toute personne, spéculant sur qui est l'antéchrist, etc. Depuis plusieurs siècles la Chrétienté a manqué Jésus, attendant de se révéler Lui même dans chaque homme qui lui porte attention et qui Lui obéi, juste comme les Juifs qui ont manqué Jésus parce qu'ils cherchaient un roi physique à venir pour régner. Le Nouveau Testament est rempli de références à la seconde apparition de Jésus étant alors, non pas des milliers d'années plus tard. Dans Matthieu, Marc, et Luc, Jésus y est enregistré disant que quelques uns se trouvant avec Lui, voilà 2000, verraient sa glorieuse venue dans les nuées avec le Royaume avant qu'ils meurent. De plus, Paul, Jésus prêchant, Jésus dans Apocalypse, Pierre, Jacques, et Jean, — tous ont dit, bientôt, le temps est proche, un peu de temps, il se tient à la porte. La Chrétienté ignore cette incongruité béante entre ce que la Bible affirme clairement vs. ce qu'ils enseignent via leurs guides aveugles. Ce serait un canular assez cruel d'être dans l'attente qu'Il apparaisse, si les 100 générations de croyants passées n'avaient vraiment aucun espoir de Le voir.

Pierre nous dit même que nous pouvons hâter le jour de Christ : En attendant et hâtant le jour du Christ. 2 Pi 3:12. Le fait que nous puissions hâter le jour du Christ, prouve que Sa venue est une expérience personnelle ; et nous hâtons Sa venue en passant le plus de temps possible à l'attente de Dieu.

_______________________________________