La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Ecclésiaste 3

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 Il y a une saison pour tout, et il y a un temps pour toute affaire sous les cieux.

 2 Il y a un temps de naître, et un temps de mourir ; un temps de planter, et un temps d'arracher ce qui est planté ;

 3 un temps de tuer, et un temps de guérir ; un temps de démolir, et un temps de bâtir ;

 4 un temps de pleurer, et un temps de rire ; un temps de se lamenter, et un temps de sauter de joie ;

 5 un temps de jeter des pierres, et un temps d'amasser des pierres ; un temps d'embrasser, et un temps de s'éloigner des embrassements ;

 6 un temps de chercher, et un temps de perdre ; un temps de garder, et un temps de jeter ;

 7 un temps de déchirer, et un temps de coudre ; un temps de se taire, et un temps de parler ;

 8 un temps d'aimer, et un temps de haïr ; un temps de guerre, et un temps de paix.

 9 Celui qui agit, quel profit a-t-il de ce à quoi il travaille ?

 10 J'ai vu l'occupation que Dieu a donnée aux fils des hommes pour s'y fatiguer :

 11 il a fait toute chose belle en son temps ; et il a mis le monde dans leur coeur, de sorte que l'homme ne peut comprendre, depuis le commencement jusqu'à la fin, l'oeuvre que Dieu a faite.

 12 J'ai connu qu'il n'y a rien de bon pour eux, sauf de se réjouir et de se faire du bien pendant leur vie ;

 13 et aussi que tout homme mange et boive, et qu'il jouisse du bien-être dans tout son travail : cela, c'est un don de Dieu.

 14 J'ai connu que tout ce que Dieu fait subsiste à toujours ; il n'y a rien à y ajouter, ni rien à en retrancher ; et Dieu le fait, afin que, devant lui, on craigne.

 15 Ce qui est a déjà été, et ce qui est à venir est déjà arrivé,1 et Dieu ramène ce qui est passé.

 16 Et j'ai encore vu sous le soleil que, dans le lieu du jugement, là il y avait la méchanceté, et que, dans le lieu de la justice, là il y avait la méchanceté.

 17 J'ai dit en mon coeur : Dieu jugera le juste et le méchant ; car il y a là un temps pour toute affaire et pour toute oeuvre.

 18 J'ai dit en mon coeur : Quant aux fils des hommes il en est ainsi, pour que Dieu les éprouve, et qu'ils voient eux-mêmes qu'ils ne sont que des bêtes.2

 19 Car ce qui arrive aux fils des hommes et aussi ce qui arrive aux bêtes ; il y a pour tous un même sort : comme celle-ci meurt, ainsi meurt celui-là ; et ils ont tous un même souffle, et l'homme n'a point d'avantage sur la bête, car tout est vanité.

 20 Tout va dans un même lieu, tout est de poussière, et tout retourne à la poussière.

 21 Qui est-ce qui connaît l'esprit des fils des hommes ? Celui-ci monte-t-il en haut, et l'esprit de la bête descend-il en bas dans la terre ?

 22 Et j'ai vu qu'il n'y a rien de mieux que ceci : que l'homme se réjouisse dans ce qu'il fait, car c'est là sa part ; car qui l'amènera pour voir ce qui sera après lui ?


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 Ce qui est a déjà été, et ce qui est à venir est déjà arrivé. Il n'y a pas de temps avec Dieu. un jour est devant le Seigneur comme mille ans, et mille ans comme un jour. 2 Pi 3:8.

2 pour que Dieu les éprouve, que les hommes voient eux-mêmes qu'ils ne sont que des bêtes. L'homme a une très haute estime de lui-même. Il s'imagine que Dieu est comme lui. Mais Dieu a dit : Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l'Éternel : car comme les cieux sont élevés au-dessus de la terre, ainsi mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées. Que l'impie abandonne sa voie, et l'homme injuste [abandonne], ses pensées, et qu'il retourne à l'Éternel, et il aura compassion de lui, -et à notre Dieu, car il pardonne abondamment. Ésa 55:7-9. Comparés à Dieu les hommes ne sont que des bêtes. Comme a dit David : J'étais alors insensé, et ignorant ; j'étais comme une bête devant toi. Psa 73:22. L'homme est une bête vorace, égoïste, au service de sa propre convoitise, de ses appétits, de ses habitudes, de ses plaisirs, et de son orgueil. Jusqu'à ce qu'un homme se tourne vers Dieu, il ignore à quel point il est injuste et enfoncé dans le péché.

Dieu révèle l'injustice à l'homme spirituel. L'homme naturel ne peut accepter les choses de Dieu et il ne peut voir la profondeur de l'injustice. Ceci est une fonction de base du Saint-Esprit - de convaincre le monde de leur péché [l'injustice]. Les sectes Chrétiennes typique n'ont aucune conception de ce qu'est le péché, limitant cela au meurtre, au vol, au viol ; ils ignorent que le péché intolérable comprend : l'adultère, le sexe avant le mariage, l'impureté, l'impudicité, l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les colères, les intrigues, les divisions,les sectes, les envies, les meurtres, les ivrogneries, les orgies, l'immoralité, l'impureté, l'avidité, les mauvaises pensées, les adultères, les fornications, les meurtres, les vols, la cupidité,les méchancetés, la fraude, l'impudicité, l'oeil méchant, les injures, l'orgueil, la folie. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Chacune des pensées de l'homme est au mieux un vain sifflement. » Le verset suivant souligne que le péché, et toutes les autres compréhensions de Dieu, doivent être montrées à l'homme par Dieu, avant que l'homme puisse voir le péché et l'injustice.

Parce que ce qui peut être connu de Dieu est révélé en eux ; car Dieu le leur a montré ; Rom 1:19. Ce que l'on doit connaître de Dieu est révélé par Dieu à l'intérieur du coeur de l'homme. Remarquez ! Non pas en lisant un livre. Non pas en écoutant un prêcheur parler sans que les paroles lui soient insufflées par le Saint-Esprit, alors qu'il parle.

Et comme ils n'ont pas eu de sens moral pour garder la connaissance de Dieu, Dieu les a livrés à un esprit réprouvé, pour pratiquer des choses qui ne conviennent pas,
étant remplis de toute injustice, de méchanceté, de cupidité, de malice, pleins d'envie, de meurtres, de querelles, de fraude, de mauvaises moeurs,
bavards, médisants, ennemis de Dieu, outrageux, hautains, vantards, inventeurs de mauvaises choses, désobéissants à leurs parents,
sans intelligence, ne tenant pas ce qu'ils ont promis, sans affection naturelle, sans miséricorde, et qui,
ayant connu la juste sentence de Dieu, que ceux qui commettent de telles choses sont dignes de mort, non seulement les pratiquent, mais encore trouvent leur plaisir en ceux qui les commettent. Rom 1:28-32


Nous lisons des sujets sur la fornication, l'adultère, le meurtre, le vol — et nous tirons notre plaisir dans de tels actes. Notre musique, DVD, nos programmes télé, et les films — tout cela fait l'éloge du mal. Nos journaux impriment de mauvaises nouvelles ; nous lisons avec enthousiaste la souffrance des autres, la mort, les accidents, les catastrophes, etc. Ce sont nos esprits malades et dépravés qui trouvent divertissante et agréable toute cette méchanceté. Nous sommes comme des bêtes. Dieu désire, Il veut et Il peut nous changer afin que nous soyons comme Lui- sans égoïsme, compatissant, aimable, gentil, pacifique, joyeux, doux, patient, remplis de bonté- mais nous devons aller à Lui. Nous devons nous attendre à Lui - l'écouter en silence, avec l'humilité d'un pécheur qui a besoin de Sa puissance transformatrice - la grâce.

La voix du Seigneur est douce, gentille, pure, facile à comprendre, facile à accepter, paisible, complète, moralement correcte, encourageante - sans jamais le moindre sarcasme, ni d'amertume, ni de condamnation- jamais incomplète pour vous laisser présumer ce qu'Il voudrait ; mais Sa parole est plutôt remplie d'amour en soi- de Son Esprit d'Amour- car Il est Amour. Il vous dira des choses au sujet de Lui-même. Il vous encouragera. Il est la bonté. Il vous dira, ou Il vous montrera des choses qui vous concerne ; certaines de ces choses seront laides. Mais puisqu'Il est votre ami, vous savez qu'Il vous les montre pour votre propre bien. Alors vous écoutez et vous veillez. Et vous ne vous enfuyez pas ; restez devant le Fils de l'homme. Et vous vous repentez de ce qu'Il vous montre. Et parfois Il vous donne des commandements. Vous entendez alors La Parole de Dieu, la parole Vivante. Et avec espoir vous obéirez à Ses commandements et vous lui démontrerez votre l'amour par votre obéissance.

Donc, attendre, veiller, écouter, entendre, obéir... attendre, veiller, écouter, entendre, obéir..... chercher, écouter, obéir. Vous persévérez jusqu'à la fin, lorsque Christ apporte le salut.
Vous devez demeurer en Lui. Et maintenant, petits enfants, demeurez en lui, afin que, lorsqu'il paraîtra, nous ayons de l'assurance, 1 Jean 2:28

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre