La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Galates 2

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 Ensuite, au bout de quatorze ans, je montai de nouveau à Jérusalem avec Barnabas, prenant aussi Tite avec moi.

 2 Or j'y montai selon une révélation, et je leur exposai l'évangile que je prêche parmi les nations, mais, dans le particulier, à ceux qui étaient considérés, de peur qu'en quelque manière je ne courusse ou n'eusse couru en vain

 3 (cependant, même Tite qui était avec moi, quoiqu'il fût Grec, ne fut pas contraint à être circoncis) :

 4 et cela à cause des faux frères, furtivement introduits, qui s'étaient insinués pour épier la liberté que nous avons dans le Christ Jésus, afin de nous réduire à la servitude ;

 5 auxquels nous n'avons pas cédé par soumission, non pas même un moment, afin que la vérité de l'évangile demeurât avec vous.

 6 Or, de ceux qui étaient considérés comme étant quelque chose, (quels qu'ils aient pu être, cela ne m'importe en rien : Dieu n'a point égard à l'apparence de l'homme), à moi, certes, ceux qui étaient considérés n'ont rien communiqué de plus ;

 7 mais au contraire, ayant vu que l'évangile à l'incirconcision m'a été confié, comme celui à la circoncision l'a été à Pierre, [Il n'y a qu'un seul évangile pour tous.]

 8 (car lui qui a travaillé travers Peter sa ministère tant qu'apôtre à la circoncision, aussi habilité moi aux Gentils,) [La différence dans le ministère de Pierre aux Juifs était pour les Juifs tournés chrétiens à continuer à observer toute la Loi Mosaïque jusqu'à l'Esprit a enseigné chaque personne différemment, (comme Peter est enregistré enseigné), tandis que les chrétiens Gentils ont appris les quatre règles ; seule l'immoralité sexuelle s'applique toujours à notre culture moderne.]

 9 et ayant reconnu la grâce qui m'a été donnée, Jacques, et Céphas [Pierre], et Jean, qui étaient considérés comme étant des piliers [dans l'église], me donnèrent, à moi et à Barnabas, la main droite d'association, afin que nous allions vers les païens, et eux vers la circoncision,

 10 voulant seulement que nous nous souvenions des pauvres, ce qu'aussi je me suis appliqué à faire.

 11 Mais quand Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu'il était à blâmer.1

 12 Car, avant que quelques-uns fussent venus d'auprès de Jacques, il mangeait avec ceux des nations ; mais quand ceux-là furent venus, il se retira et se sépara lui-même, craignant ceux de la circoncision ; [Dans la crainte d'offenser les chrétiens juifs, qui étaient peut-être encore pratiquant de parties de la loi mosaïque parce qu'ils n'ont pas encore été convaincu par le Saint-Esprit pour se détendre ses nombreuses restrictions, Peter s'est retiré de manger avec les Gentils qui avaient été convertis au christianisme. Bien que les intentions de Peter étaient bonnes, son retrait implicite une diminution de chrétiens non-Juifs à un statut de deuxième classe dans le christianisme parce qu'ils n'ont pas observé la Loi de Moïse.]

 13 et les autres Juifs aussi usèrent de dissimulation avec lui, de sorte que Barnabas même fut entraîné avec eux par leur dissimulation.

 14 Mais quand je vis qu'ils ne marchaient pas droit, selon la vérité de l'évangile, je dis à Céphas devant tous : Si toi qui es juif, tu vis comme les nations et non pas comme les juifs, comment contrains-tu les nations à judaïser ?

 15 Nous qui, de nature, sommes juifs et non point pécheurs d'entre les nations,

 16  Sachant que l'homme n'est pas justifié par les oeuvres de la loi, mais par la foi en Jésus Christ. Nous avons cru en Jésus Christ, afin que nous puissions être justifiés par la foi de Christ et non pas par les oeuvres de la loi car par les oeuvres de la loi nulle chair ne sera justifiée.

 17 Or si, en cherchant à être justifiés en Christ,2 nous-mêmes aussi nous avons été trouvés pécheurs, Christ donc est ministre de péché ?

 18 Qu'ainsi n'advienne ! Car si ces mêmes choses que j'ai renversées, je les réédifie, je me constitue transgresseur moi-même.

 19 Car moi, par la loi, je suis mort à la loi, afin que je vive à Dieu. [Paul, (quand encore un juif), avait été strictement observant la loi de Moïse ; mais ensuite, Paul a commencé à entendre plus de commandes de l'Esprit qui ont été adaptés aux circonstances de sa vie. Ces nouvelles commandements lui a fait comprendre que le péché était encore en vie dans son corps ; le péché avait relancé. On devient mort à la loi par l'audition de nombreuses commandes de l'Esprit, qui ajoutent à la loi dans le coeur qui restreint l'esprit charnel, les paroles et actions ; et si ces commandes sont observés, un homme perd peu à peu sa vie charnelle, par meurent chaque jour, jusqu'à ce qu'ils soient morts. Christ est alors révélé dans leur corps. Le Seigneur condamne le péché dans votre chair en révélant le péché et en commandant votre repentir, (le commandement étant venu), quand il révèle les péchés dans votre coeur que vous êtes souvent inconscients, (le péché a repris vie) ; avec votre accord à ses révélations, vous obéir à ses ordres ; par la grâce il enlève alors même le désir pour que le péché de votre coeur. Ce processus est répété, d'abord avec vos actions, puis vos paroles, puis vos pensées ; jusqu'à ce que vous aviez crucifié votre esprit charnel et de la nature pécheresse, (je mourus). Maintenant, vous êtes libre de la loi parce que le Seigneur fournit toutes vos pensées, vos paroles de parler et vous les actes à effectuer, (par la loi, je suis mort à la loi).]

 20 J'ai été crucifié avec Christ ; ce n'est plus moi qui vis, mais Christ qui vit en moi ;3 et ce que je vis maintenant dans la chair, je le vis dans la foi, la foi au fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi. [La Chrétienté, sans aucune connaissance de comment porter une croix, présument qu'ils ont été crucifiés avec Christ par imputation, ce qui est de la soi-disant Chrétienté . Vous devez mortifier votre nature pécheresse sur la croix intérieure du renoncement de soi afin que vous soyez libérés du péché.]

 21 Je n'annule pas la grâce de Dieu ; car si la justice est par la loi, Christ est donc mort pour rien.


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 Mais quand Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu'il était à blâmer. Donc, ici Paul s'oppose à Pierre, nous disant qu'il était dans l'erreur et l'hypocrisie. Il y en a beaucoup qui vont se plaire à dire, « Voyez, Pierre a péché, ce qui prouve que, si Pierre a péché, alors personne ne peut se trouver à être sans péché. » À ceux qui jugent Pierre comme un pécheur, Je dis : Qui êtes-vous pour juger Pierre ! Qui êtes-vous pour dire que ses erreurs étaient des péchés ? êtes-vous à ce point si sage et si près de Dieu pour en conclure que les paroles de Paul de blâme, maladresses, et de dissimulation constituent un péché ? Vous marchez dans les pas de vos pères, qui disaient que Jésus avait commit un péché en guérissant un jour de Sabbat, qui disaient que ses disciples péchaient en récoltant le grain le jour du Sabbat ; et les Écritures abondent clairement dans ce sens, n'est-ce pas ?

Pierre accidentellement manquait de respect au gentils. La perfection ne consiste pas à ne plus faire d'erreur ; la perfection c'est être sans péchés aux yeux de Dieu.

À l'intérieur du corps de Christ un individu ne possède pas toute la connaissance ou tous les dons ; ce que vous n'avez pas est possédé par un autre membre du corps, donc quelle que soit la connaissance nécessaire, elle est reçu et partagée, pour être sûr que tout le corps travaille ensembles- tout est contrôlé par la tête, Christ Lui-même. Parfois, vous êtes délibérément laissés dans le besoin afin qu'un autre membre du corps complète votre connaissance et votre compréhension sur certains points. Ceci est afin de maintenir votre humilité et pour fortifier le corps dans son ensemble. C'est pourquoi Pierre fut reprit par Paul sur le fait qu'il ne mangeait pas avec des gentils quand il y avait des Hébreux aux alentours ; une correction que Pierre accepta immédiatement parce que l'Esprit de Christ en Lui confirma cela. Christ aurait pu personnellement corriger Pierre ; mais à cause du corps, Il laissa Paul, l'Apôtre des Gentils, corriger Pierre. Après avoir été amené à la perfection (libéré du péché), vous recevrez une sagesse et une connaissance de la part de Christ la Tête ou de la fraternité avec les autres membres, incluant une correction à l'occasion.

2 l'homme n'est pas justifié par les oeuvres de la loi, mais par la foi en Jésus Christ. Nous avons cru en Jésus Christ, afin que nous puissions être justifiés par la foi de Christ et non pas par les oeuvres de la loi car par les oeuvres de la loi nulle chair ne sera justifiée. Or si, en cherchant à être justifiés en Christ...

Note ! C'est par la foi en Jésus-Christ, que nous cherchons à être justifiés en Christ. En tant que croyants, nous devons rechercher la justification. Nous ne sommes pas automatiquement justifiés par le seul fait de croire en Jésus. Donc c'est aussi par la foi que l'on est purifiés, mais il est clair que par le seul fait de croire en Jésus on ne devient pas pur instantanément. La Foi est le processus de suivre les commandements que l'on a écouté et entendu provenant de Jésus à l'intérieur de votre coeur ; par l'obéissance, une personne est lavée, purifiée, justifiée, et sauvée. Paul parle de la foi qui vient pour nous affranchir de la Loi en tant que notre pédagogue. En Gal 5:18, il dit : si (et lorsque) vous êtes conduit (incités, gouvernés, commandés) par l'Esprit, vous n'êtes pas sous la Loi. Ainsi Il a définie la foi comme étant en obéissance à la conduite de l'Esprit. Donc la foi consiste à suivre les commandements entendu de l'Esprit de Dieu, du Seigneur. Ceci est une clarification majeure de la définition de la foi, comme Paul nous dit encore, qu' il prêche la parole de la foi qui est dans notre coeur et dans notre bouche, et la foi vient en entendant la parole ; et Jésus dit, Bénit sont ceux qui entendent la Parole de Dieu et qui « la gardent ». Ainsi la foi c'est d'entendre la Parole à l'intérieur, et de croire que c'est la parole du Fils de Dieu qui vous parle directement de l'intérieur de vous, et alors de la garder [lui obéir, la mettre en pratique], continuellement.
— ce qui produit la bénédiction de l'amour de Dieu rendu parfait en vous, et pour vous, d'être en Christ et Dieu.

Quand Paul écarte le fait que la loi puisse être le fondement de la justification, il parle de ne pas être justifier par les ordonnances, sacrifices, et lavements de la loi. Il ne dit pas que nous pouvons être justifiés tout en continuant à voler, mentir, assassiner, convoiter, et commettre l'adultère, etc., en autant que nous croyons en Jésus. Comme Paul disait dans Romains 2:10: mais gloire et honneur et paix à tout homme qui fait le bien.

Bien-aimés, quand j'usais de toute diligence pour vous écrire de notre commun salut, je me suis trouvé dans la nécessité de vous écrire afin de vous exhorter à combattre pour la foi qui a été une fois enseignée aux saints ;priant par le Saint Esprit, conservez-vous dans l'amour de Dieu, attendant la miséricorde de notre seigneur Jésus Christ pour la vie éternelle ; Jude 1:3,21. Maintenant si vous croyez que simplement de croire c'est tous ce qui est nécessaire, alors pourquoi êtes-vous exhortés à combattre ? Et si vous pensez que vous êtes sauvés instantanément en croyant, pourquoi le frère de Jésus aurait-il écrit aux croyants de l'Église qu'ils doivent se conserver dans l'amour de Dieu, en attendant (un temps futur) que Jésus apporte la vie éternelle ? Est-ce que vous pensez que en tant que Chrétien vous êtes exceptionnel, plus que ceux de la première Église, établit par les Apôtres, qui attendaient que Jésus apporte la vie éternelle, le salut ? Il apparaîtra une seconde fois, sans péché, à salut à ceux qui l'attendent. Héb 9:28.

3 J'ai été crucifié avec Christ ; ce n'est plus moi qui vis, mais Christ qui vit en moi. Lorsque vous êtes crucifiés sur la croix intérieure du renoncement à soi-même, vos propres esprit et pensées égoïstes sont mort, remplacés par la pensée et l' Esprit de Christ. Alors, c'est Christ qui gouverne votre coeur, c'est Christ qui génère les paroles et les pensées, et c'est Christ qui dirige vos oeuvres. Car c'est pourquoi Il nous rachetât de toute iniquité et qu'il purifiât pour lui-même un peuple acquis, zélé pour les bonnes oeuvres, car nous sommes son ouvrage, ayant été créés dans le Christ Jésus pour les bonnes oeuvres que Dieu a préparées à l'avance, afin que nous marchions en elles. Tit 2:14, Éph 2:10. Nous devenons une petite partie de Dieu, en union avec Christ et Dieu. Nous sommes mort ; mais la part qui est pure en nous vit en union avec Christ, une nouvelle création, les choses vieilles sont passées ; voici, toutes choses sont faites nouvelles à l'image de Christ.

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre