La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Galates 3

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 O Galates insensés, qui vous a ensorcelés, vous devant les yeux de qui Jésus Christ a été dépeint, crucifié au milieu de vous ?

 2 Je voudrais seulement apprendre ceci de vous : avez-vous reçu l'Esprit par les oeuvres de loi, ou par la foi en ce que vous avez entendu ?1 [Votre progrès spirituel est déterminé par le fait d'entendre le Seigneur vous parler de l'intérieur de votre coeur, et de lui obéir — ceci est la foi.]

 3 Êtes-vous si insensés ? Ayant commencé par l'Esprit, achèveriez-vous maintenant par [les oeuvres de]la chair ?

 4 Avez-vous tant souffert en vain, si toutefois c'est en vain ?

 5 Celui donc qui vous fournit l'Esprit et qui opère des miracles au milieu de vous, le fait-il par les oeuvres de loi, ou par la foi en ce que vous avez entendu ?2 [qui vous est dit par la parole dans votre coeur. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « La foi est d'entendre la Parole de Dieu et d'obéir. »]

 6 comme Abraham a cru [en entendant, et il a obéi à la voix ]Dieu, et cela lui fut compté à justice.

 7 Sachez donc que ceux qui sont sur le principe de la foi, ceux-là sont fils d'Abraham.

 8 Or [sachez que] l'écriture, prévoyant que Dieu justifierait les nations par la foi, [Dieu] a d'avance prêché l'évangile à Abraham : « En toi toutes les nations seront bénies. » [Dans le temps d'Abraham, il n'existait pas une seule Écriture. Christ faisait alors la prédication de l'Évangile ; Il prêche maintenant ; et Christ continuera de prêcher l'évangile de l'intérieur du coeur de l'homme. Voir la note en bas de page de Col 1:23 pour plus de détails.]

 9 De sorte que ceux qui sont sur le principe de la foi sont bénis avec le croyant Abraham.

 10 Car tous ceux qui s'appuient sur les oeuvres de la loi sont sous malédiction ; car il est écrit : « Maudit est quiconque ne persévère pas dans toutes les choses qui sont écrites dans le livre de la loi pour les faire. » [Il y a une énorme différence entre les oeuvres de la Loi (sacrifices, circoncision, dîme, jours, sabbats, nourritures, etc.), versus. essayer de se soumettre au noyau moral des commandements, (ne pas voler, ne pas mentir, ne pas commettre de meurtre, ne pas commettre l'adultère, ne pas convoiter, aimer votre prochain, etc.). Les oeuvres de la Loi sont sans valeur, mais se détourner du mal est toujours essentiel. Les guides aveugles de la Chrétienté pointent à cette écriture, et prétendent qu'il n'y a plus aucun péché parce que la loi est censée avoir été abolie pour tous ceux qui croient en Jésus ; ils ferment les yeux sur les nombreux avertissements de péché qui vous disqualifient complètement pour le salut ou le ciel, cliquez pour voir. Ils ferment aussi les yeux sur le fait que chaque homme sera jugé sur ses oeuvres et paroles, cliquez pour voir. Oui, il y a une différence entre le bien et le mal ; oui il y a toujours le péché ; oui, il existe une loi intérieure de Dieu sur le coeur de chaque homme et il faut l'obéir, qui comprend quelques-unes des anciennes lois morales mosaïque tels que : aimer votre prochain comme vous vous aimez vous-mêmes ; ne pas voler ; ne pas commettre adultère ; ne pas mentir ; ne pas convoiter ; ne pas commettre de meurtre ; honorer votre père et votre mère; et faites pour les autres tout ce que vous voudriez qu'ils fassent pour vous, etc. Aussi Paul a dit dans Gal 5:18, si (et lorsque ) vous êtes conduit (ordonnés, commandés) par l'Esprit, vous n'êtes pas sous la Loi. Jusqu'à ce que nous soyons sous le contrôle total de l'Esprit de Dieu, la loi dans le coeur, (qui inclut le noyau moral de la loi extérieure), est notre pédagogue, nous rappelant nos points faibles et nous motivant à aller à Dieu pour changer. La Chrétienté voudrait que vous ignoriez le pédagogue essentiel, qui conduit à la véritable foi opérationnelle.]

 11 Et que personne ne soit justifié par la loi devant Dieu, cela est évident, car : « Le juste vivra par la foi. »

 12 Mais la loi n'est pas sur le principe de la foi, mais : « Celui qui aura fait ces choses vivra par elles. »

 13 Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous (car il est écrit : « Maudit est quiconque est pendu au bois »),

 14 afin que la bénédiction d'Abraham parvint aux nations dans le Christ Jésus, afin que nous reçussions par la foi l'Esprit promis.

 15 Frères, je parle selon l'homme : personne n'annule une alliance qui est confirmée, même celle d'un homme, ni n'y ajoute.

 16 Or c'est à Abraham que les promesses ont été faites, et à sa semence. Il ne dit pas : « et aux semences » , comme parlant de plusieurs ; mais comme parlant d'un seul : - « et à ta semence » , [faisant référence à la semence d'Abraham] qui est Christ.

 17 Or je dis ceci : que la loi, qui est survenue quatre cent trente ans après, n'annule point une alliance antérieurement confirmée par Dieu, de manière à rendre la promesse sans effet.

 18 Car si l'héritage est sur le principe de loi, il n'est plus sur le principe de promesse ; mais Dieu a fait le don à Abraham par promesse.

 19 Pourquoi donc la loi ? Elle a été ajoutée à cause des transgressions [des péchés], jusqu'à ce que vint la semence à laquelle la promesse est faite, ayant été ordonnée par des anges, par la main d'un médiateur.

 20 Or un médiateur n'est pas médiateur d'un seul, mais Dieu est un seul.

 21 La loi est-elle donc contre les promesses de Dieu ? Qu'ainsi n'advienne ![Non !] Car s'il avait été donné une loi qui eût le pouvoir de faire vivre, la justice serait en réalité sur le principe de la loi.

 22 Mais l'écriture a renfermé toutes choses sous le péché, afin que la promesse, sur le principe de la foi en Jésus Christ, fût donnée à ceux qui croient.

 23 Or avant que la foi vienne, nous étions gardés sous la loi, renfermés pour la foi qui devait être révélée plus tard ; [Jusqu'à ce que la foi soit venue, chacun est obligé de garder la Loi qui est dans le coeur de chaque homme, Rom 2:11-16. La foi qui libère de la Loi vient avec le reçu de fruit de l'Esprit, contre lequel il n'y a pas de Loi, Gal 5:22-23, qui est le don de Dieu et par la révélation fournie par Jésus lui-même. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Jusqu'à ce que vous aviez été témoin de recevoir la foi venant de Christ, vous êtes sous la Loi. Il n'y a pas de Loi lorsque vous êtes sous le contrôle total de l'Esprit ; vous marchez dans l'amour, dans l'obéissance tel que commandé — vous ne marchez plus dans la chair restreinte. » ]

 24 Par conséquent, la loi a été notre pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous puissions être justifiés par la foi ;3 [À moins que vous vous efforciez d'obéir au noyau moral de la Loi, inclus dans la loi dans le coeur de tous les hommes, vous ne serez jamais amenés à Christ pour être justifiés par la foi intérieure, entendant la parole de Dieu dans votre coeur et lui obéissant avec persistance ; le noyau moral de la Loi c'est : ne pas voler, ne pas tuer, ne pas convoiter (vouloir), ne pas mentir, ne pas commettre adultère, honorer vos père et mère, et aimer votre prochain comme vous même — qui est de faire pour les autres comme vous voudriez qu'ils fassent pour vous — la règle d'or.]

 25 mais, la foi [reçue avec les fruits de l'Esprit] étant venue, nous ne sommes plus sous un conducteur [la loi dans le coeur de tous les hommes].4 [La foi qui vient, est la foi reçue comme part du fruit de l'Esprit, après que vous avez crucifié votre nature pécheresse sur la croix intérieure du renoncement de soi. La foi ce n'est pas croire en Jésus en se basant sur les évènements historiques de la Bible ; la foi, c'est d'entendre la parole de Dieu de l'intérieur de votre coeur, car la foi est le don de Dieu et elle est crée par la révélation venant de Jésus-Christ. De plus, Paul nous dit : si (et lorsque) vous êtes conduit (incités, ordonnés, commandés) par l'Esprit, vous n'êtes plus sous la Loi, Gal 5:18. Être conduit, c'est d'avoir l'Esprit qui commande vos pensées, paroles, et actions. Avant le Christ apparaît dans votre coeur avec le fruit de l'Esprit pour mener continuellement et vous invite, toutes les commandes que vous entendez par le Seigneur sont également écrits dans votre coeur à clarifier et d'ajouter à la loi dans le coeur de chaque homme ; cette loi est votre pédagogue pour être constamment obéi.]

 26 car vous êtes tous fils de Dieu par la foi dans le Christ Jésus. [seulement si, comme le prochain verset dit, si vous avez été baptisés par Christ ; qui est le feu inextinguible qui brûle la paille (le péché). La foi opérationnelle, la foi intérieure, c'est la manière dont le baptême est finalement réalisé.]

 27 Car vous tous qui avez été baptisés dans le Christ, vous avez revêtu Christ :5 [Revêtir Christ, c'est posséder pleinement son Esprit de sorte qu' Il gouverne vos pensées, paroles, et gestes.]

 28 il n'y a ni Juif, ni Grec ; il n'y a ni esclave, ni homme libre ; il n'y a ni homme, ni femme : car vous tous, vous êtes un dans le Christ Jésus.

 29 Or si vous êtes de Christ, vous êtes donc la semence d'Abraham, héritiers selon la promesse.


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 Croire en le Fils, c'est croire à ce que vous l'entendez vous dire ; et votre croyance est démontrée par votre obéissance. L'obéissance nous amène à recevoir le Saint-Esprit. L'obéissance est démontrée par la foi, cette vraie foi nous amène à recevoir le Saint-Esprit. [Dieu donne le Saint-Esprit à ceux qui lui obéissent ; la foi c,est d'entendre Christ vous parler, le croire, et lui obéir.]

2 Celui donc qui vous fournit l'Esprit et qui opère des miracles au milieu de vous, le fait-il sur le principe des oeuvres de loi, ou de l'ouïe de la foi ? Paul amplifie le fait qu'entendre et la foi sont une seule et même chose. Votre foi est rendu évidente par l'obéissance à l'Esprit alors que vous l'entendez vous commander de faire quelque chose. La foi vient de ce que l'ont entend la parole de Dieu, qui est dans notre coeur ; la foi c'est d'entendre Jésus, qui est la Parole de Dieu, qui parle de l'intérieur, et de croire que c'est le Seigneur qui vous parle ; c'est ça croire en Jésus. Ceci définit la foi réelle et ajoute de la compréhension aux références qui parlent de « purifier vos coeurs par la foi » , et qui est accomplie par la miraculeuse puissance de Dieu relâchée à partir de la foi vraie, en entendant et en obéissant.

la puissance miraculeuse provient de la foi en ce que vous avez entendu. Jusqu'à ce que nous soyons commandés par la voix de l'Esprit de Dieu, (lorsque vient notre foi), la Loi est notre pédagogue. Une fois que vous entendez les voix de l'Esprit, nous nous  concentrons à obéir à ce que l'esprit nous commande. En moyenne cela prend des semaines voir des mois avant que vous commenciez à entendre le Seigneur, même en écoutant à chaque jours. Durant ce temps à attendre de venir sous la conduite de l'Esprit nous suivons la Loi morale extérieure aussi près que possible : Ne pas voler, mentir, tricher, convoiter, prendre le nom du Seigneur en vain, etc. La puissance de Dieu pour nous purifier est libérée par la foi en ce que vous entendez quand le Seigneur vous parle ; la foi c'est croire que cela a été parlé par le Seigneur, et la foi c'est obéir aux commandes ou enseignements.

3 Par conséquent, la loi a été notre pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous puissions être justifiés par la foi ; Jusqu'à ce que nous soyons sous le contrôle de l'Esprit de Dieu, la loi intérieure, (qui inclut le noyau moral de la loi mosaïque), est votre pédagogue, nous rappelant nos défauts. Par la suite la Loi doit s'accomplir en nous ; Christ doit nous changer afin que nous devenions comme Lui, de sorte que nous puissions nous aussi accomplir la Loi. Nous devons passer par le temps de l'impureté, à rechercher la pureté, avec la Loi faisant résonner nos manquements et nos transgressions à notre chagrin et nous procurant la motivation pour chercher l'aide divine afin de changer. Si nous ignorons la Loi et ses exigences pour la conduite morale, nous rappelant de chercher l'aide de Dieu pour nous débarrasser du péché, nous sommes désespérément enfermés dans le péché, et la condamnation du Seigneur qui s'en suit très certainement. Donc nous marchons par la Loi intérieure de tous les coeurs qui inclut la Loi morale extérieure, jusqu'à ce que nous soyons conduit par l'écoute et l'entente des commandements venant du Seigneur ; Par notre obéissance nous sommes sauvés, nous sommes justifiés par la foi. Comme nous obéissons, Christ écrit alors chacun de ses commandes dans votre coeur ; jusqu'à ce que par obéissance ; le plus petit grain de moutarde-grandisse tel le plus grand des arbres et jusqu'à ce que nous soyons complètement levés. En étant devenu purs, nous entrons dans le Royaume des Cieux et l'amour de Dieu est rendu parfait en nous. Comme Paul disait dans Romains 2:10: mais gloire et honneur et paix à tout homme qui fait le bien.

George Fox a écrit dans son Journal au sujet de cette transition du pédagogue de la Loi, à l'Esprit de Christ.

La loi de l'esprit traverse la pensée, l'esprit et la volonté charnelle qui vivent en désobéissance et qui, à l'intérieur ne gardent pas la loi de l'esprit. Je vis que cette loi était le pur amour de Dieu qui reposait sur moi, et par laquelle je devais passer, bien que je fus troublé pendant que j'étais sous celle-ci. Car je ne pouvais être mort à la loi mais plutôt par la loi, qui juge et condamne ce qui doit être condamné. J'en ai vu beaucoup qui parlaient de la loi, qui n'ont jamais reconnu la loi comme étant leur pédagogue ; et beaucoup qui parlaient de l'évangile du Christ, mais n'ayant jamais connu la vie et l'immortalité amenées à la lumière en eux par l'évangile. Vous, qui avez été sous cet enseignant et sous la condamnation de celui-ci, sachez ces choses ; bien que le Seigneur m'eut en ce jour révélé ces choses en secret, elles ont été depuis publiées par son esprit éternel, comme sur le toit de la maison. Et comme vous êtes amenés dans la loi, et par la loi pour y mourir, et être témoin de la droiture de la loi manifestée en vous, vous en viendrez par la suite à connaître ce qui doit être amenée dans la foi, et par la foi tiré de sous la Loi ; et demeurant dans la foi dont Christ est l'auteur, vous aurez la paix ainsi que l'accès à Dieu.

Note ! Fox a écrit ci-dessus qu'il y a un niveau de foi entièrement différent qui vient après que vous témoignez de la droiture de la loi accomplie en vous. Ceci, après que vous ayez été crucifiés sur la croix intérieure du renoncement de soi, et d'avoir reçu l'apparition de Christ à l'intérieur de votre coeur, et d'avoir produit les fruits de l'Esprit, qui inclut l'amour, la paix, la joie, la bonté, la foi — un nouveau niveau de foi, mais le seul niveau de foi qui vous libère de la Loi. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur, « jusqu'à ce que vous aviez été témoin de recevoir la foi venant de Christ, vous êtes sous la Loi ». Jusqu'à ce moment, alors que vous entendez l'Esprit de Grâce à l'intérieur de vous, vous convaincre que vous péchez et vous enseigner la juste vie, vous êtes dans le Ministère de Condamnation, reste encore à recevoir le ministère de la droiture.

William Dewsbury, qui est entré dans le Royaume, a aussi écrit au sujet d'un niveau complètement différent d'entendant qui s'est produit après qu'il eut été crucifié sur la croix intérieure du renoncement de soi :

Je me tiens ici en tant que témoin pour le Dieu du Ciel,
Je n'ai jamais entendu la voix du Christ
jusqu'à ce que je fus tué et baptisé,
et placé comme un petit enfant sous ses châtiments célestes ;
si tôt mon âme amené à cela, dans mon humiliation,
Oh ! alors, le terrible jugement fut enlevé, et le livre de vie me fut ouvert,
et le Seigneur me parla confortablement, « Je t'ai aimé d'un amour éternel » ;
Et j'ai été fait Chrétien par un jour de vengeance, et qui brûle comme un fourneau ;
et l'orgueil et la fierté de l'homme en moi fut rabaissé.

(Dewsbury venait d'expérimenter le baptême de feu et de mort pour passer de la mort à la vie y en entendant la Voix du Seigneur pour la première fois.)

Il y a une voix du Seigneur comme un tonnerre sur les eaux décrit dans plusieurs passages de l'Ancien Testament. Ceci est radicalement différent de la petite voix tranquille que nous entendons de l'intérieur de nos coeurs venant du Saint-Esprit. La Parole du Seigneur à l'intérieur et le Saint-Esprit nous parlent avec les paroles de Jésus, par conséquent nous sommes entendant du fils de Dieu. Mais jusqu'à ce que nous pouvions vraiment entendre la voix du Seigneur, nous ne savons pas avec certitude qu'il est le Seigneur qui nous parle. Provenant la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Vous aurez toujours des doutes jusqu'à ce que vous entendiez Sa voix. Ma voix est comme un tonnerre sur les eaux. Vous entendrez Sa voix quand Il vous appelle. » Nous entendrons la voix du Seigneur comme le tonnerre sur des eaux pour la première fois après que nous ayons soumis au baptême du feu et de la mort pour ensuite être appelé (sortez) et ressuscité en tant que nouvelle créature. Puis, comme il est écrit dans Jean 10:3-5 : nous saurons sa voix, il nous conduira hors du monde au Royaume et nous fuirons d'autres voix. Quand vous entendez Sa voix pour la première fois, vous êtes passé de la mort à la vie ; et une fois que vous avez entendu sa voix comme un tonnerre sur les eaux, vous saurez toujours si oui ou non c'est le Seigneur qui vous parle.

Nous devons d'abord écouter l'Esprit Saint et la Parole du Seigneur à l'intérieur pour entendre et obéir à ses nombreux enseignements et commandes. Puis, avec une longue persévérance et patience en faisant des oeuvres de repentance obéissante, nous éprouvons du baptême du feu et de la mort, quand nous entendons la Voix du Seigneur alors que nous passons de la mort à la vie. Jusque-là, nous devons être sur nos gardes pour ne pas être trompés par l'ennemi, faisant semblant d'être le Seigneur qui nous parle. Sur les conseils d'Edward Burrough, (cliquez pour lire), un géant dans les premiers Quakers, jusqu'à ce que nous pouvions distinguer entre la voix du Seigneur et la voix de l'ennemi, nous ne devrions rien faire pour le Seigneur, sauf se repentir ; et William Penn a écrit : « Bien que c'est le devoir de tous de marcher dans la lumière, et de l'attendre, que par elle ils puissent être instruit sur le chemin de la vie et du salut, malgré tout c'est seulement ceux qui sont actuellement conduit* par elle, [la lumière] qui peuvent vraiment discerner entre les faux esprits et Le Véritable. »

* Pour être guidé ou dirigé par la lumière, la lumière doit tout surgir dans votre coeur comme une magnifique étoile, afin que vous êtes montré tout à voir et raconta tout à dire ; le surgissement facilement reconnaissable de la lumière vient de la foi dans la voix.

Vous pouvez entendre le Seigneur vous dire d'aller de l'avant avec votre envisage d'acheter quelque chose ou de faire quelque chose que vous jugez nécessaire ; et à condition que ce soit rien que vous sachiez être faux, ou ce n'est rien qu'Il vous a dit de ne pas faire au passé, vous pouvez suivre ses suggestions avant vous de pouvoir distinguer Sa voix. Si vous n'avez pas besoin de ce que vous envisagez d'acheter, le Seigneur vous dira clairement, « vous n'en avez pas besoin » ; s'il n'est pas nécessaire de faire quelque chose que vous envisagez, il vous dira : « ce n'est pas nécessaire ». Si cela est nécessaire et / ou si vous avez besoin de quelque chose, le Seigneur peut même vous encourager à procéder.

Quand nous pouvons entendre la voix du Seigneur qu'est comme le tonnerre sur les eaux, nous éprouvons vraiment l'accomplissement des Écritures :

A celui-ci le portier ouvre ; et les brebis écoutent sa voix ; et il appelle ses propres brebis par leur nom, et les mène dehors.
Et quand il a apporté dehors toutes ses propres brebis, il va devant elles ; et les brebis le suivent, car elles connaissent sa voix ;
mais elles ne suivront point un étranger, mais elles s'enfuiront loin de lui, parce qu'elles ne connaissent pas la voix des étrangers.
Mes brebis écoutent ma voix, et moi je les connais, et elles me suivent [ils obéissent],
et moi, je leur donne la vie éternelle, et elles ne périront jamais ; et personne ne les ravira de ma main.
Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous, et personne ne peut les ravir de la main de mon Père. Jean 10:3-5, 27-29
.

En vérité, en vérité, je vous dis que celui qui entend ma parole, et qui croit en [dépend de, a confiance en, obéi à] celui qui m'a envoyé, a la vie éternelle et ne vient pas en jugement ; mais il est passé [temps passé] de la mort à la vie.
En vérité, en vérité, je vous dis que l'heure vient, et elle est maintenant, que les morts entendront la voix du Fils de Dieu, et ceux qui l'auront entendue vivront. Jean 5:24-25

Or, tandis que nous sommes enseignés par le Saint-Esprit, tandis que nous entendons la Parole dans nos coeurs, nous avons une foi — mais il y a une expérience de foi d'un niveau plus élevé à vivre, et une voix de Christ Lui-même, encore plus intense à entendre — après que nous sommes mort à la Loi à travers la Loi, après que nous ayons souffert le Ministère de condamnation, après que notre nature égoïste ait été crucifié. La foi et la croyance qui résulte de ces évènements est issue d'une connaissance de Jésus alors que nous sommes jugés par Lui, face à face. Ce nouveau niveau de foi et nouveau niveau de croyance qui est associé, offrent la compréhension des écritures qui attribut beaucoup de choses à « croire » :

ceux qui entendront la voix du Fils de Dieu vivront. Jean 5:25 (apparemment parce qu'ils sont mort à leur nature égoïste)
En vérité, en vérité, je vous dis : Celui qui croit en moi fera, lui aussi, les oeuvres que moi je fais, et il en fera de plus grandes que celles-ci ; parce que moi, je m'en vais au Père. Jean 14:12
Qui croit au [dépend de, fait confiance à, obéit au] Fils a la vie éternelle ; et celui qui ne croit pas le [ne dépend pas du, ne fait pas confiance au, n'obéit pas au,] Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. Jean 3:36
Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu ; et quiconque aime celui qui a engendré, aime aussi celui qui est engendré de lui. 1 Jean 5:1
En vérité, en vérité, je vous dis : Celui qui croit en moi [dépend de moi, à confiance en moi, m'obéi], a la vie éternelle. Jean 6:47
Celui qui croit en moi, selon ce qu'a dit l'écriture, des fleuves d'eau vive couleront de son ventre. Jean 7:38
Qui est celui qui vainc [a conquis] le monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ? 1 Jean 5:5
Celui qui croit au Fils de Dieu, a le témoignage en lui-même ; 1 Jean 5:10
Car nous qui avons cru, nous entrons dans le repos, Héb 4:3
Et quoi (toutes choses) que vous demandiez en priant, si vous croyez, vous le recevrez. Mat 21:22

De plus, bien que nous ayons une foi moindre, ayant entendu le Consolateur, le Saint-Esprit, que Jésus a dit que le Père enverrait en Son nom, ce nouveau niveau de foi plus élevé serait certainement la foi que Jésus Lui-même a crée et perfectionné.

En approfondissant les niveaux mystérieux de la foi, fait que le même mot grec pour croire (episteusamen) est utilisé dans : connaissant le temps, que c'est déjà l'heure de nous réveiller du sommeil, car maintenant le salut est plus près que lorsque nous avons premièrement cru. Rom 13:11. Le Seigneur parlait en parabole pour cacher délibérément son évangile aux sages et aux pharisaïques intelligents de son temps :

 Je te loue, ô Père, Seigneur du ciel et de la terre, parce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et que tu les as révélées aux petits enfants. Oui, Père, car c'est ce que tu as trouvé bon devant toi. Luc 10:21
 afin qu'en voyant ils voient et ne perçoivent pas, et qu'en entendant ils entendent et ne comprennent pas : de peur qu'ils ne se convertissent et que leurs péchés ne leur soient pardonnés. Marc 4:12

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Seulement ceux qui veulent être propres peuvent entendre. » Apparemment, Il a laissé le mot croire comme étant ambigu, de sorte que seulement ceux qui veulent être propre peuvent entendre le message complet des écritures et ce site web. Ceux qui ne veulent pas être propre peuvent interpréter croire pour penser que tout péché est excusé, que la Loi est morte pour eux, et ils qu'iront au ciel quand ils mourront ; ils ferment leurs yeux et leurs oreilles aux nombreuses exclusions, exigences de la Bible, et conditions d' acceptable du salut. Ainsi les Écritures demeurent accomplies :

Concernant ceux pour lesquels il vaudrait mieux qu'ils ne fussent jamais nés :

Si après avoir été touchée par Dieu avec une expérience de réveil, une personne continue à pécher, elle fera graduellement mourir sa conscience jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus se réveiller pour s'écarter du péché ; et dans ce processus, elle finie par crucifier de nouveau le Fils de Dieu. Leur coeur deviennent si insensible et endurci dans le péché, ils ne peuvent plus être atteint par la voix de Dieu à l'intérieur, ou par la voix d'un homme à l'extérieur. (Chers Lecteurs, si vous avez lu jusqu'ici avec un intérêt sincère, c'est que votre coeur n'a pas été endurci au point que vous ne pouvez pas entendre ; et vous pouvez quand même retourner au Seigneur pour recevoir sa grâce transformatrice.)

Laissez-moi illustrer pourquoi les fausses sectes sont si mortelles : J'étais agnostique jusqu'à l'âge de 36 ans. Mon code moral était très humaniste, croyant que tant que je ne faisais de mal à personne, tout allait bien. Ma vie était remplie de péché jusqu'au jour où j'ai réalisé qu'il y avait un Dieu qui surveillait tout ce que je faisais. Je me suis immédiatement réformé et j'ai arrêté plusieurs, plusieurs pratiques du mal, sachant que j'étais sous son regard en tout temps. Maintenant comparons cela avec un croyant en Jésus, qui se fait dire par sa secte que tous ses péchés sont excusés et ils ont été payés par Jésus ; ou dans le cas des catholiques, leurs confessions et leurs Sacrifice Eucharistique, (qui set supposé expier les péchés), sont faites jusqu'à leurs morts, sans jamais avoir une idée de la façon de cesser de pécher. Ainsi un homme dans la Chrétienté est facilement conduit de péché en péché, et dans ce processus il fait mourir sa conscience et la Lumière du Christ à l'intérieur de lui, jusqu'à ce que finalement il ait crucifié de nouveau le Fils de Dieu. Car il est impossible que ceux qui ont été une fois éclairés, et qui ont goûté du don céleste, et qui sont devenus participants de l'Esprit Saint, et qui ont goûté la bonne parole de Dieu et les miracles du siècle à venir, qui sont tombés, soient renouvelés encore à la repentance, crucifiant pour eux-mêmes le Fils de Dieu et l'exposant à l'opprobre. Héb 6:4-6. Ainsi la Chrétienté est devenue les synagogues de Satan, l'endroit où l'on tue la semence de Dieu, et la demeure des démons, remplie d'oiseaux impurs ; comme William Penn a dit dans Sans Croix Point de Couronne : ils l'embrassent comme Judas, l'appelle Maître comme Judas, le vendent pour continuer leur convoitises et plaisirs du monde, et puis ils lui traînent dans la boue et la saleté alors qu'ils continuent à pécher.

Ce péché délibéré, le pardon, le péché délibéré, le pardon,... crucifie le fils de Dieu en eux. Le Seigneur répète cette répétition de péché — les sacrements, pécher encore —sacrements encore,...... comme une conflagration : un grand feu ou une grande destruction.

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

Tant que ceux qui sont dans les sectes n'ont pas tués leur conscience par des péchés répétés, ils peuvent encore entendre et possiblement être motivés à renouveler leurs efforts pour exercer leur foi ; mais après avoir été rendu coupables de certains péchés dans la lumière, pour tout acte de désobéissance qu'ils commettent alors, ils doivent produire le même nombre d'acte d'obéissance avant que ce péché soit ôté de leur coeur. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Lorsque la lumière vous montre quelque chose à faire, tout acte de désobéissance doit être emporté par un acte d'obéissance. »

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « La Bible entière est une parabole. » Une parabole est aussi traduit comme un proverbe. Les paraboles et les proverbes ont délibérément des significations cachées.

Ce temps d'apostasie est venu il y a longtemps, et c'est toujours là, Paul en parle à Timothé : le temps viendra où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine, mais ils s'amasseront [accumuleront en piles] des enseignants selon leurs propres convoitises, qui leur diront ce que leurs oreilles leur démangent d'entendre, et ils détourneront leurs oreilles de la vérité et se tourneront vers les fables. 2 Tim 4:3-4. De nos jours il y a des millions de prédicateurs et de prêcheurs conduisant des milliards de leurs fidèles à la destruction. Dieu leur enverra une forte illusion, pour qu'ils croient au mensonge, fin que tous ceux-là soient damnés qui n'ont pas cru la vérité, mais qui ont pris plaisir à l'injustice. 2 Thes 2:11-12.

Non seulement la Bible est une parabole qui peut être mal interprétée, Dieu a aussi permis à la fausse église la plus forte démonstration de pouvoir, en imitant le christianisme ; Dieu permit à la bête qui a des cornes comme un agneau de faire descendre le feu du ciel — établissant ainsi la fausse église parmi les hommes qui recherchaient un signe plutôt que la vérité. Isaac Penington, dans son exposé sur la Chrétienté devenue Babylone, explique que ces miracles sont accomplis par les antéchrists, en particulier aux temps où Babylone a commencé à déplacer la véritable Église. Et elle fait de grandes merveilles, si bien qu'elle fait descendre le feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes. Et elle séduit ceux qui habitent sur la terre, à cause des miracles. Apoc 13:13,14.

Le Seigneur nous a mis en garde au sujet des faux prophètes chrétiens, (ministres, évangélistes, enseignants), qui produisent des miracles :

Et dans Apocalypse, ont nous dit que les esprits de démons produiraient des miracles. Apoc 16:14 ; et les démons produisent des miracles à travers les hommes qui se donnent en spectacles comme étant religieux. Il y a beaucoup de ministères « Chrétiens » de guérisons avec de grandes démonstrations, à grande pompe, avec de grandes paroles de vanité, et des services forts et rauques ; vous les reconnaîtrez par les fruits qui leur manque de toute évidence : le contrôle de soi, la paix, la gentillesse, l'humilité, etc.

Le pouvoir sans la vérité c'est ainsi que la fausse église de Babylone a été établit. Ne soyez pas séduit par le pouvoir accompagné par des mensonges. À moins que le pouvoir soit accompagné du véritable évangile, (la liberté même du désir de péché, l'union avec Christ et Dieu, et la traduction dans le Royaume de Dieu alors que toujours sur terre), à travers la repentance sur la croix intérieure du renoncement de soi qui résulte en le fait que Jésus apparaît dans votre coeur pour détruire tout péché, un tel pouvoir est du diable et n'est pas de Dieu.

Ne jamais accepter aucune démonstration de pouvoir comme venant nécessairement de Dieu. Souvenez-vous de Jannès et Jambrès, les magiciens égyptiens, qui jetèrent par terre leurs bâtons qui se changèrent en serpents, et qui changèrent l'eau de l'Égypte en sang. Les faiseurs de miracles de la Chrétienté, qui prêchent le faux évangile de la grâce instantané comme un permis pour excuser la continuité du péché, dérivé du pouvoir de Satan. Quoi qu'il en soit, le pouvoir de Satan n'est pas limité aux faux ministres Chrétiens ; il aussi démontré souvent dans les autres religions.

La fausse Église de Babylone montre de grands signes et prodiges, pour convaincre ceux qui n'ont pas été enseignés, par révélation, dans leurs coeurs, par l'Esprit de Dieu ce qu'est le véritable évangile, le véritable espoir, le péché vs. la droiture, la lumière vs. les ténèbres, le bien vs. le mal, doux vs. amère. Depuis que les élus ont été enseignés par l'Esprit en révélations, ils voient au-delà des miracles de la fausse église et des faux prophètes ; ces faux prophètes qui vivent une longue vie de péché, et qui excusent cela.

Bien que les faux prophètes de Babylone soient très difficiles à discerner, les élus ne sont pas trompés, parce que leur amour de la vérité l'emporte sur les impressionnantes démonstrations de pouvoir accompagnées par des mensonges.

Il y a une page Web, Comment identifier un guide aveugle ou un faux prophète, pour vous aider à distinguer un véritable prédicateur / enseignant d'un faux prédicateur / enseignant.

4 Mais, la foi étant venue, 3:25, comme la foi qui devait par la suite être révélée, 3:23. Paul par de la foi comme étant révélée ; donc la foi vient lorsque Jésus, l'auteur et le consommateur de la foi, Heb 12:2, la révèle à l'homme, Gal 3:23, cette foi qui alors nous affranchit de la Loi qui jusqu'ici était notre pédagogue. Gal 3:24. Plus loin dans Gal 5:18, il dit : si (et lorsque) vous êtes conduit ( incités, ordonnés, commandés) par l'Esprit, vous n'êtes plus sous la Loi. Ainsi il a définit la Foi comme consistant à être obéissant à la conduite de l'Esprit. Paul nous dit encore quand la foi a venu : il est reçu comme un fruit de l'Esprit en crucifiant la nature pécheresse :

Vous recevez le fruit de l'Esprit avec un nouveau niveau de foi après que vous ayez été crucifiés sur la croix intérieure du renoncement de soi. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Il n'y a pas de Loi lorsque vous êtes sous le contrôle total de l'Esprit ; vous marchez dans l'amour, dans l'obéissance tel que commandé — vous ne marchez plus dans la chair restreinte. Jusqu'à ce que vous aviez été témoin devous avez été témoin de recevoir la foi venant de Christ, vous êtes sous la Loi. » La foi qui libère de la Loi vient avec le reçu du fruit de l'Esprit contre laquelle il n' a pas de loi. Gal 5:22-23.

Jusqu'à ce moment, alors que vous entendez l'Esprit de Grâce dans votre coeur, vous convaincre de péché et vous enseigner comment bien vivre dans la droiture, vous êtes dans le Ministère de Condamnation, pourtant à recevoir le ministère de la droiture ; encore sujet à la Loi du péché et de la mort ; marchant encore dans la chair et la pensée charnelle, pourtant à recevoir la Loi de l'Esprit de Vie en Christ Jésus ; pas pourtant à être en Christ ; pas pourtant étant mort à la loi par le biais de la Loi ; et pourtant à marcher, selon les commandes de l'Esprit en pensées, paroles et actions.

Ceci est une clarification majeure de la définition de la foi, comme Paul nous dit encore qu' il prêche la parole de foi qui se trouve dans vos coeurs et votre bouche, et la foi vient en entendant la parole ; et Jésus dit, Bienheureux sont ceux qui entendent la parole de Dieu et « qui la gardent » , le fait de « garder » (la mettre en pratique, obéir), résulte en l'amour de Dieu rendu parfait à l'intérieur de l'homme : Mais quiconque garde sa parole, en lui l'amour de Dieu est véritablement [rendu parfait]consommé : par cela nous savons que nous sommes en lui. 1 Jean 2:5. Donc la foi c'est d'entendre la parole à l'intérieur, et croire que c'est le Fils de Dieu qui vous parle, et alors la garder [obéir, la mettre en pratique], constamment - ce qui produit la bénédiction de l'amour de Dieu rendu parfait en vous, et que vous soyez en Christ et en Dieu. La Chrétienté voudrait vous faire croire qu'entendre la parole de Dieu c'est d'entendre quelqu'un lire les paroles de la Bible, et que si vous les croyez, alors vous êtes croyants. Mais cela revient seulement à croire des faits historiques écrits dans un livre et d'avoir foi dans les paroles d'un livre. Pourtant Paul nous a seulement dit que la foi vient en entendant la parole, qui se trouve à être Jésus, cette parole qui se trouve dans vos coeurs ; donc pour avoir une foi réelle, vous devez entendre de l'intérieur et croire celui que vous entendez, comme étant le Fils de Dieu ; et croire assez pour lui obéir totalement. Car Jésus est est devenu, pour tous ceux qui lui portent attention et qui lui obéissent, l'auteur du salut éternel, Heb 5:9. La foi est une série de révélations.

Votre foi doit tenir dans votre expérience de la puissance de Dieu, non en paroles prononcées ou lues par des hommes. La puissance de Dieu est promise pour vous délivrer [vous séparer] de vos péchés, qui est le salut. Vous êtes sauvés par la foi, et par la foi vos coeurs sont purifiés ; mais évidemment au début de votre foi, vous n'êtes pas encore purifiés ni sauvés. Avant la purification et le salut, votre foi doit être testée dans plusieurs épreuves dans lesquelles vous devez souffrir gravement pour être purifié du péché. Il vous lutter pour la foi, grandir dans la foi, bâtir votre foi, augmenter dans la foi, perfectionner ce qu'il vous manque dans la foi, combattre le bon combat de la foi, jusqu'à la victoire lorsque votre foi est consommée par le consommateur ; la foi est un processus et un voyage, dont la conclusion est, voir Christ apporter votre salut, vous amener la vie éternelle. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « La foi intérieure purifie ; la foi intérieure justifie. »

5 Paul fait les distinctions ici dans son auditoire : « car vous tous qui avez été baptisés en Christ ». Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême. Le véritable baptême du Saint-Esprit, le seul qui soit requis, qui circoncit le coeur, en faisant plonger le péché et l'iniquité vers le bas, et ôter de la chair le corps de mort et du péché de sorte que nous puissions être sans péché ; un baptême en la mort de Christ.

Le Saint-Esprit pouvait aussi être reçu par l'imposition des mais des Apôtres. Ceci semble similaire à la manière dont Jésus donna le Saint-Esprit à Ses Apôtres quand il souffla en eux, et leur dit : Recevez l'Esprit Saint. Jean 20:22. Mais les Apôtres ne reçurent pas le baptême de feu avant la Pentecôte, lorsqu'ils reçurent la puissance :

mais vous recevrez de la puissance, le Saint Esprit venant sur vous ; et vous serez mes témoins à Jérusalem et dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu'au bout de la terre. Actes 1:8 . Les disciples avaient déjà reçu le Saint-Esprit lorsque Jésus souffla sur eux (référence ci-dessus Jean 20:22) et qu'Il leur dit d'aller à Jérusalem et d'attendre la puissance, qui est décrit ainsi :

Et comme le jour de la Pentecôte s'accomplissait, ils étaient tous ensemble dans un même lieu.
Et il se fit tout à coup du ciel un son, comme d'un souffle violent et impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis.
Et il leur apparut des langues divisées, comme de feu ; et elles se posèrent sur chacun d'eux.
Et ils furent tous remplis de l'Esprit Saint, et commencèrent à parler d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'énoncer. Actes 2:1-4
.

Paul fait référence au baptême du Saint-Esprit, qui a été reçu par l'imposition des mains des Apôtres. Les Apôtres avaient « l'imposition des mains » la puissance à laquelle il est fait référence en tant que baptême du Saint-Esprit ; mais ceci n'était pas le baptême de feu qui brûle la paille, (qui brûle le péché ), qui survient à la fin du voyage, non au commencement. Ce pouvoir « d'imposer les mains » se limitait aux hommes qui étaient déjà dans le Royaume de Christ, ayant reçu la puissance d'en haut. Ces hommes veillaient alors sur le troupeaux, en corrigeant, en donnant des mises en garde, en exhortant, en reprenant, en chargeant — de faire certain de demeurer dans la véritable voie, et de ne pas se laisser séduire par la tromperie du péché. De nos jours, nous n'avons plus ce genre d'homme, pur, saint, qui ont plein pouvoir pour en faire autant. Donc, chaque homme est complètement développé par le Saint-Esprit, testé, et alors scellé avec la garantie de dépôt de l'Esprit, la promesse de l'accomplissement à venir à la seconde apparition du Seigneur. Le développement de l'homme par le Saint-Esprit, sans le contrôle physique, est nécessairement un processus des plus sélectif ; prenant beaucoup plus de temps tout en étant très sélectif afin d'être sûr que l'homme sans surveillance terrestre, ne s'égarera pas du chemin après avoir reçu le dépôt de garanti - pour ainsi ne pas apporter la honte sur la vérité.

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre