La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Galates 4

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 Or je dis qu'aussi longtemps que l'héritier est en bas âge, il ne diffère en rien d'un esclave, quoiqu'il soit seigneur de tous ;

 2 mais il est sous des tuteurs et des curateurs jusqu'à l'époque fixée par le père.

 3 Ainsi aussi nous, lorsque nous étions en bas âge, nous étions asservis sous les éléments du monde ;

 4 mais, quand l'accomplissement du temps est venu, Dieu a envoyé son Fils né de femme, né sous la loi,

 5 pour racheter ceux qui étaient sous la loi, afin que nous puissions recevoir l'adoption comme des fils.

 6 Et, parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé l'Esprit de son Fils dans vos coeurs, criant : Abba, Père :1

 7 de sorte que vous n'êtes plus esclaves, mais fils : et si fils, alors héritiers de Dieu par Christ.

 8 Néanmoins, lorsque vous ne connaissiez pas Dieu, vous serviez ceux qui, par leur nature, ne sont pas des dieux.

 9 Mais maintenant que vous avez connu Dieu, ou plutôt que vous avez été connus de Dieu, comment pouvez-vous encore retourner aux règles et traditions de la culture du monde. Voulez-vous être dans la servitude à nouveau ?

 10 Vous observez des jours, et des mois, et des temps, et des années.

 11 Je crains pour vous, de peur que je n'aie travaillé en vain parmi vous.2

 12 Soyez comme moi, car moi aussi je suis comme vous, frères ; je vous en prie. Vous ne m'avez fait aucun tort ;

 13 -et vous savez que dans l'infirmité de la chair je vous ai évangélisé au commencement ;

 14 et vous n'avez point méprisé, ni rejeté avec dégoût ma tentation qui était en ma chair ; mais vous m'avez reçu comme un ange de Dieu, comme le Christ Jésus.

 15 était donc votre bonheur ? Car je vous rends témoignage que, si cela eût été possible, arrachant vos propres yeux, vous me les eussiez donnés.

 16 Je suis donc devenu votre ennemi en vous disant la vérité ?

 17 Ils ne sont pas zélés à votre égard comme il faut, mais ils veulent vous exclure, afin que vous soyez zélés à leur égard.

 18 Mais il est bon d'être toujours zélé pour le bien, et de ne pas l'être seulement quand je suis présent avec vous.

 19 Mes enfants, pour l'enfantement desquels je travaille de nouveau jusqu'à ce que Christ soit formé en vous,3 [Chaque parole que nous entendons le Christ nous parle a nous donne la vie de Dieu, qui est le Christ, dans nos coeurs ; chaque parole est greffée dans nos coeurs former le Christ en nous.]

 20 oui, je voudrais être maintenant auprès de vous et changer de langage, car je suis en perplexité à votre sujet.

 21 Dites-moi, vous qui voulez être sous la loi, n'écoutez-vous pas la loi ?

 22 Car il est écrit qu'Abraham a eu deux fils, l'un de la servante, et l'autre de la femme libre.

 23 Mais celui qui naquit de la servante naquit selon la chair, et celui qui naquit de la femme libre naquit par la promesse.

 24 Ces choses doivent être prises dans un sens allégorique : car ce sont deux alliances, l'une du mont Sinaï, enfantant pour la servitude, et c'est Agar.

 25 « Agar » est le mont Sina, en Arabie, et correspond à la Jérusalem de maintenant, car elle est dans la servitude avec ses enfants.

 26 Mais la Jérusalem d'en haut est la femme libre qui est notre mère.

 27 Car il est écrit : « Réjouis-toi, stérile qui n'enfantes point ; éclate de joie et pousse des cris, toi qui n'es point en travail d'enfant ; car les enfants de la délaissé sont plus nombreux que les enfants de celle qui a un mari. »

 28 Or vous, frères, comme Isaac, vous êtes enfants de promesse.

 29 Mais, comme alors celui qui était né selon la chair persécutait celui qui était né selon l'Esprit, il en est de même aussi maintenant.4

 30 Mais que dit l'écriture ? « Chasse la servante et son fils, car le fils de la servante n'héritera point avec le fils de la femme libre. »

 31 Ainsi, frères, nous ne sommes pas enfants de la servante, mais de la femme libre.


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 Suivez ma logique juste un instant : Supposons que vous avez fabriqués un petit jouet animé. Vous reculez, et regardez avec plaisir votre création. Vous avec de l'affection pour elle. Maintenant, supposez que vous puissiez donner à ce jouet animé une certaine connaissance du fait qu'il a été crée, et qu'il peut vous voir, vous reconnaissant comme son créateur. Maintenant supposez que vous avez crée un objet et qu'en vous voyant il dise : Père, Père ! Merci de m'avoir crée. Quelle chose merveilleuse Tu as fait pour moi. À présent, imaginez l'amour qui peut y avoir entre votre créature et vous-mêmes ; et imaginez que vous avez un nombre infini de merveilleuse choses à montrer et à partager, incluant cette joie de voir et de comprendre tout cela. Maintenant, peut-être pouvez-vous entrevoir ce que signifie ce verset : Dieu a envoyé l'Esprit de son Fils dans nos coeurs, criant : « Abba, Père ».

2 Mais maintenant que vous avez connu Dieu, ou plutôt que vous avez été connus de Dieu, comment pouvez-vous encore retourner aux règles et traditions de la culture du monde. Voulez-vous être dans la servitude à nouveau ? Vous observez des jours, et des mois, et des temps, et des années. Je crains pour vous, de peur que je n'aie travaillé en vain parmi vous. Concernant le fait d'observer un jour spécial, Paul était tolérant à cet effet, tel fait une distinction entre les jours ; tel autre les estime tous égaux, et au sujet de la nourriture, et ne pas se juger les uns les autres ; « Mais laisser chacun soit pleinement persuadé dans son propre esprit » ; pourtant, aux Galates, parmi lesquels il avait travaillé intensément, Paul a condamné l'observation des jours, des mois, des heures et des années et il a condamné les Gentils devenir circoncis dans l'espoir d'atteindre la droiture. Tandis que l'observation d'une journée est une affaire de conscience individuelle, dans laquelle chacun doit avoir une pleine conviction, pour un groupe de croyant observer une journée spéciale c'est définitivement faux, et c'est une forme de religion,* ce qui est condamné pas Paul : Mais maintenant que vous avez connu Dieu, ou plutôt que vous avez été connus de Dieu, comment pouvez-vous encore retourner aux règles et traditions de la culture du monde. Voulez-vous être dans la servitude à nouveau ? Vous observez des jours, et des mois, et des temps, et des années. Je crains pour vous, de peur que je n'aie travaillé en vain parmi vous. Gal 4:9-11. Et si le leader de votre Église vous dit que vous devriez observer un jour quelconque, ou de la nourriture quelconque, vous êtes à l'écoute d'un faux prophète ; comme Paul dit : Que personne donc ne vous juge en ce qui concerne le manger ou le boire, ou à propos d'un jour saint [ou autre jour particulier] ou de nouvelle lune, ou de sabbats. Col 2:16. Ainsi un individu peu choisir de célébrer une quelconque journée ; mais l'église, en tant que politique ou règle, ne peut pas ; car cela devient alors une forme de loi. Si nécessaire, le Seigneur dira à cet individu à quel jour il pourra continuer à les observer et ce qu'il doit cesser de pratiquer, conservant de ce fait la liberté de conscience individuelle.

3 Mes enfants, pour l'enfantement desquels je travaille de nouveau jusqu'à ce que Christ soit formé en vous,. Christ en vous, l'espérance de gloire. Col 1:27 ; Les paroles que nous l'entendons nous dire sont Esprit et elles nous transmettent la vie de Dieu, Jean 6:63 ; cette vie de Dieu c'est Christ, Jean 1:5,14:6, de sorte que Christ est formé à l'intérieur de nous, Gal 4:19. Jusqu'à ce que finalement Christ soit pleinement formé et réellement ressuscité en nous. 2 Cor 4:14, Col 2:11-12,3:1, Éph 2:5-6. Vous voyez alors Christ, la gloire de Dieu, apparaître dans votre coeur et vous êtes témoins qu'Il vous apporte votre salut et la vie éternelle. Dans son Catéchisme Isaac Penington écrit de formé du Christ à l'intérieur:

...il n'y a aucune autre manière d'être sauvé par Lui, qu'en le recevant dans le coeur par une foi vivante, et en le laissant Lui doit être formé dans le coeur. Christ ne sauve pas lorsqu'Il est dehors frappant à la porte, mais lorsqu'on le laisse entrer ; et étant entré, Il apporte avec Lui cette vie, cette puissance, et cette miséricorde, qui fait tomber le mur de séparation, qui unit à Dieu, et qui sauve. Autrefois les Juifs ne pouvaient être sauvés en croyant à un Messie à venir, avec l'observation de toutes les lois et ordonnances prescrit par Moïse ; non plus peut-on être sauvé de nos jours en croyant à un Christ qui serait venu selon l'histoire, par l'observation de toutes les ordonnances et des pratiques des apôtres ; mais seulement en le recevant dans votre coeur, là où Il établit le salut.

...il n'y a aucune autre manière de recevoir Christ au dedans du coeur, sauf qu'Il s'y soit formé, qu'en recevant la Lumière de Son Esprit, cette Lumière dans laquelle Il demeure. Garder la Lumière de Son Esprit dehors, c'est garder Christ dehors ; laisser entrer la Lumière de Son Esprit, c'est laisser entrer Christ ; car le Père et le Fils sont Lumières, et Ils sont les seuls connus et reçus dans la Lumière ; mais jamais en dehors.

...la manière de recevoir la Lumière de l'Esprit dans le coeur, (et de ce fait, s'unissant au Père, et au Fils), c'est en écoutant et en recevant là ses convictions de péché . La première opération de l'Esprit envers l'homme qui est allongé dans le péché, c'est de le convaincre de son péché ; et celui qui ne reçoit pas la convaincante Lumière de l'Esprit, le travail est arrêté en lui en tout premiers lieu ; et Christ ne peut jamais venir s'établir en lui, parce que cette lumière par laquelle Il devrait s'établir est gardé dehors. Et alors il peut bien parler de Christ, et pratiquer, (prier, lire, et contempler autant qu'il le veut), saisir les promesses et en profiter, et courir dans les ordres, et être excessivement zélé et affectionner tout cela, et quand même périr à la fin. Oui, le diable le laissera seul, (s'il ne l'aide pas ), dans tous ceci, sachant qu'il peut certainement réussir à l'avoir de cette façon, lui étant, (par les observances strictes de tout cela), gardé en dehors de la crainte de sa condition, qu'autrement il pourrait y être sensibilisé.

4 comme alors celui qui était né selon la chair persécutait celui qui était né selon l'Esprit, il en est de même aussi maintenant. Comme alors, Cain qui tua Abel, parce que son sacrifice avait été refusé, de même aussi les Juifs tuèrent Jésus pour leur avoir dit que leur sacrifice n'était pas suffisant ; de même aussi les Juifs tuèrent Étienne ; de même les Romains massacrèrent la première Église dans les dix persécutions ; il en fut de même aussi des Protestants de l'Angleterre et de l'Amérique qui tuèrent les premiers Quakers. Le peuple religieux demeurant dans la chair, quand on leur dit que leur sacrifice n'est pas accepté par Dieu, se lèvent pour persécuter les messagers- messagers qui sont envoyés par Dieu. Pourquoi Dieu permet-t-il cela ? Parce que c'est à travers la souffrance de son peuple qu'Il en amène un grand nombre à la perfection - la souffrance est nécessaire pour en avoir fini avec le péché et atteindre la perfection. Quand l'Esprit de Christ, dans sa plénitude et dans sa toute puissance, réapparaît, cet Esprit réprouvera tous ceux qui se trouvent dans ces fausses religions. Alors les fausses religions seront furieuses que quelqu'un ose défier leur foi, et ainsi, ceux qui sont nés après la chair le persécuteront né après l'Esprit ; tel qu'il en fut autrefois, ainsi il en sera. La parole qui est dans mon coeur m'a parlé, elle a dit : « cette fois nous devrons traiter avec les droits ». L'homme moderne a instauré une moralité fondée sur des droits législatifs. Ce sont exactement à ces même droits que le Seigneur donnera instruction à son peuple afin qu'ils s'y opposent, Il ne l'a pas encore révélé ; mais quand Il le fera, la persécution sera non seulement infligée par tous le peuple religieux autour du monde, mais aussi par les humanistes séculiers, centrés sur les droits.

La seule raison qui fait que Dieu permet à Babylone [les fausses églises] d'exister c'est dans le but de servir à la perfection de ses saints à travers leurs persécutions.

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre