La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Genèse 3

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 Or le serpent était plus rusé qu'aucun animal des champs que l'Éternel Dieu avait fait ; et il dit à la femme : Quoi, Dieu a dit : Vous ne mangerez pas de tout arbre du jardin ?

 2 Et la femme dit au serpent : Nous mangeons du fruit des arbres du jardin ;

 3 mais du fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n'en mangerez point, et vous n'y toucherez point, de peur que vous ne mouriez.

 4 Et le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point certainement ;1

 5 car Dieu sait qu'au jour où vous en mangerez vos yeux seront ouverts, et vous serez comme Dieu, connaissant le bien et le mal.2

 6 Et la femme vit que l'arbre était bon à manger, et qu'il était un plaisir pour les yeux, et que l'arbre était désirable pour rendre intelligent ; et elle prit de son fruit et en mangea ; et elle en donna aussi à son mari pour qu'il en mangeât avec elle, et il en mangea.

 7 Et les yeux de tous deux furent ouverts, et ils connurent qu'ils étaient nus ; et ils cousirent ensemble des feuilles de figuier et s'en firent des ceintures.

 8 Et ils entendirent le son de l'Éternel Dieu se déplaçant dans le jardin comme un vent dans une tempête.3 Et Adam et sa femme se cachèrent de devant la présence de l'Éternel Dieu, parmi les arbres du jardin.

 9 Et l'Éternel Dieu appela l'homme, et lui dit : Où es-tu ?

 10 Et il dit : J'ai entendu ta voix dans le jardin, et j'ai eu peur, car je suis nu, et je me suis caché.

 11 Et l'Éternel Dieu dit : Qui t'a montré que tu étais nu ? As-tu mangé de l'arbre dont je t'ai commandé de ne pas manger ?

 12 Et l'homme dit : La femme que tu m' as donnée pour être avec moi, -elle, m'a donné de l'arbre ; et j'en ai mangé.

 13 Et l'Éternel Dieu dit à la femme : Qu'est-ce que tu as fait ? Et la femme dit : Le serpent m'a séduite, et j'en ai mangé.

 14 Et l'Éternel Dieu dit au serpent : Parce que tu as fait cela, tu es maudit par-dessus tout le bétail et par-dessus toutes les bêtes des champs ; tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras la poussière tous les jours de ta vie ; 4

 15 et je mettrai inimitié entre toi et la femme, et entre ta semence et sa semence. Il te brisera la tête, et toi tu lui briseras le talon.5

 16 A la femme il dit : Je rendrai très-grandes tes souffrances et ta grossesse ; en travail tu enfanteras des enfants, et ton désir sera tourné vers ton mari ; et lui dominera sur toi.

 17 Et à Adam il dit : Parce que tu as écouté la voix de ta femme et que tu a mangé de l'arbre au sujet duquel je t'ai commandé, disant : Tu n'en mangeras pas, -maudit est le sol à cause de toi ; tu en mangeras en travaillant péniblement tous les jours de ta vie.

 18 Et il te fera germer des épines et des ronces, et tu mangeras l'herbe des champs.

 19 À la sueur de ton visage tu mangeras du pain,6 jusqu'à ce que tu retournes au sol, car c'est de lui que tu as été pris ; car tu es poussière et tu retourneras à la poussière.

 20 Et l'homme appela sa femme du nom d'Ève, parce qu'elle était la mère de tous les vivants.

 21 Et l'Éternel Dieu fit à Adam et à sa femme des vêtements de peau, et les revêtit.

 22 Et l'Éternel Dieu dit : Voici, l'homme est devenu comme l'un de nous, pour connaître le bien et le mal ; et maintenant, -afin qu'il n'avance pas sa main et ne prenne aussi de l'arbre de vie et n'en mange et ne vive à toujours.... !

 23 Et l'Éternel Dieu le mit hors du jardin d'Éden, pour labourer le sol, d'où il avait été pris.

 24 Ainsi il chassa l'homme, et plaça à l'orient du jardin d'Éden les chérubins et une épée flamboyante qui tournaient çà et là, pour garder le chemin de l'arbre de vie. [Ainsi les hommes passés de la vie à la mort, ayant perdu la vie de Dieu, qui est la lumière des hommes ; et tous les hommes ainsi marchent dans les ténèbres, à moins qu'ils soient restaurés à l'image de Dieu purs, parfaits, saints, et justes - passés de la morts à la vie — de retour pour manger à l'arbre de la vie. Jusqu'à la restauration tous les hommes sont pour la plupart sourds à la voix du Seigneur, aveugles dans l'obscurité hors de la lumière de Dieu, boiteux, dans la l'incapacité de marcher avec Dieu, et muets, dans l'incapacité de prononcer des paroles vertueuses dirigé par Dieu.]


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 Mais de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n'en mangeras pas ; car, au jour que tu en mangeras, tu mourras certainement. Il y a beaucoup de bavardage sur l'internet qui disent que puisque Adam et Ève ne sont pas mort, Dieu a menti et que Satan a dit la vérité. Mais Adam et Ève sont morts à la vie supérieure de Dieu, non pas la vie que nous connaissons. La Vie de Dieu était d'être en fraternité avec Lui, dans Sa présence, dans la lumière céleste, au paradis, alimenté par Dieu, dirigés par Dieu ; mais ils perdirent tout. La terre à laquelle Adam et Ève furent bannis est la dimension de la terre dans laquelle nous vivons : la dimension maudite, bas de terre qui partage du même espace physique que la dimension supérieure de paradis, (dimensions parallèles). La vie que nous avons dans ce monde physique et terrestre, là où Adam et Ève furent bannis, est une mort ; nous sommes morts— comme Jésus a dit à un éventuel disciple qui le pria de le suivre pour ensevelir son père : « Suis-moi, et laisse les morts ensevelir leurs morts. » Mat 8:22. Mais évidemment des personnes mortes ne peuvent pas ensevelir d'autres personnes ; donc, les morts ce sont ceux qui sont morts à la vie de Dieu — ne suivant pas la lumière de la vie, la vie de Dieu, Jésus, la lumière qui éclaire tous les hommes. Maintenant, tous les gens sont dans les ténèbres, alors qu'ils sont en Adam dans la transgression, et morts à cette image, de droiture, et de sainteté, dans laquelle l'homme avait été crée au départ. Dans cette dimension physique, l'homme est autant différent de Dieu qu'un rat est différent d'un homme. Nous avons perdu l'image spirituelle de Dieu, qui a été usurpé par l'image spirituelle de Satan. Cette vie qu'Adam et Ève ont perdue est celle que Jésus est venu restituer à ceux qui pouvaient croire en le véritable Évangile, offrant l'union avec Dieu, offrant d'être transportés dans le paradis, offrant de participer dans la nature divine. Mais la Chrétienté a perdu la trace de ce véritable Évangile et a créé un faux salut qui laisse l'homme mort dans ses péchés. Voyez Jean 14 et Jean 17 pour plus sur le Véritable Évangile.

Venant de La Préface de Le Journal de George Fox par William Penn :

Il y eut beaucoup de dérogations de Dieu depuis la création du monde, jusqu'aux fils des hommes ; mais la grande fin de tout cela a été la renommée de Son excellent Nom dans la création et la restauration de l'homme. L'homme restauré, l'emblème de lui-même, tels un dieu sur terre, et la gloire de toutes ces oeuvres. Le monde commença dans l'innocence. Tout ce que le Bon Dieu avait alors fait était bon ; et ainsi, il bénit les oeuvres de ses mains, ainsi que leurs natures. Alors, les étoiles du matin chantaient de joies ensemble, et toutes les parties de son oeuvre dirent Amen à sa Loi. Pas le moindre désaccord dans tout cet ordre ; l'homme dans le Paradis, les bêtes dans le champ, la volaille dans les airs, le poisson en mer, les lumières dans les cieux, les fruits sur la terre. Oui, les airs, la terre, l'eau, et le feu adorent, louent, et exaltent sa puissance, sa sagesse, et sa bonté. Oh saint sabbat ! Oh sainte journée du Seigneur !

Mais cette heureuse condition ne dura pas longtemps. Car l'homme, l'héritier et la gloire de la création entière, étant tenté d'aspiré à s'élever au-dessus de sa position, succomba malheureusement à l'encontre du commandement et du devoir, de même que de l'intérêt et du bonheur ; tombant en dessous de cela, perdant ainsi l'image divine, la sagesse, la puissance, et la pureté dans laquelle il fut créé. Par laquelle, n'étant plus digne pour le Paradis, fut expulsé du jardin de Dieu, de son habitat approprié et de sa résidence ; et il fut chassé, tel un pauvre vagabond, de la présence du Seigneur, pour finalement errer sur la terre, l'habitation des bêtes.

Dans son écriture exceptionnelle, Sans Croix, Pas de Couronne, William Penn décrit cette chute en détail :

Une recherche désordonnée de la connaissance a été la cause première du malheur de l'homme, et l'a fait entièrement déchoir de la gloire de son état primitif. Adam voulut être plus savant que Dieu ne l'avait fait. Il ne lui a pas suffit de connaître son Créateur, et de Lui rendre ce saint hommage auquel son être et son innocence l'engageaient et l'excitaient naturellement à Lui offrir, ni d'avoir une intelligence supérieure à tous les animaux des champs, et de tous les oiseaux des airs, de tous les poissons des mers, jointe au pouvoir de gouverner toutes les créatures visibles de Dieu ; mais il fallait qu'il en sache encore plus que Dieu. Cette lâche entreprise, cette ambition aussi folle qu'injuste le rendirent indigne des bénédictions qu'il avait reçu de Dieu. Raison pour laquelle, il fut chassé du paradis : et, au lieu d'être le seigneur de toute la terre, Adam devint le vagabond le plus misérable de la terre.

Quel étrange changement ! Plutôt que de devenir comme les dieux, ils tombèrent au-dessous des bêtes mêmes, en comparaison desquelles Dieu Lui-même les avait faits comme des dieux. La conséquence lamentable de cette grande transgression a été de changer l'innocence en crime, et un paradis pour un désert. Mais, ce qui est encore pire, en cet état, Adam et Ève ont eu un autre dieu que le seul vrai Dieu vivant ; et que celui qui les avait incités à commettre tout ce mal, leur a fait part d'une vaine science et d'une sagesse pernicieuse ; la subtilité du mensonge et à les équivoques, et leur enseigna la science des ruses, des détours et des excuses. Ils ont t perdu leur simplicité et leur sincérité, d'un coeur droit, l'image à laquelle Dieu l'avait fait l'homme, [homme] devint un serpent tordu, replié et contourné, à l'image de cet esprit impur du serpent, aux tentations duquel il avait cédé, par sa désobéissance, son paradis de bonheur.

Ceci n'est pas limité à Adam. Car tous ceux qui sont déchus de la gloire de Dieu sont les vrais enfants de sa désobéissance.

Et ainsi l'homme, en espérant devenir comme Dieu, devint seulement comme Satan — un rebelle, un ennemi de Dieu, un esclave du péché, un esclave du pouvoir de Satan.

2 car Dieu sait qu'au jour où vous en mangerez vos yeux seront ouverts, et vous serez comme Dieu, connaissant le bien et le mal. La tentation originelle était pour l'homme de penser par lui-même, de décider lui-même de ce qui était bien et de ce qui était mal. Ainsi Adam et Ève décidèrent de vouloir être sage comme Dieu, en décidant de ce qui était bien ou mal pour eux-mêmes. Maintenant, jusque là ils ne faisaient que ce que Dieu leur disait de faire. Ils entendaient le bruit de ses pas dans le jardin, ils entendaient sa voix. Ils ne décidaient pas de ce qui était « bon » ou « désirable » pour eux-mêmes — ils faisaient confiance à Dieu pour prendre les décisions. Mais soudainement ils pouvaient décider par eux-mêmes de ce qu'ils voulaient, et de ce qu' ils ne voulaient pas. Ils décidèrent immédiatement qu'ils étaient nus : j'ai eu peur, car je suis nu, et je me suis caché. Gen 3:10. Voyez, ils ont alors commencé à penser par eux-mêmes, recherchant le Numéro Un, qui n'était plus Dieu. Ils en avaient peur. Ils commencèrent à s'inquiéter, à douter, à avoir peur. Ils allaient soi-disant devenir sage comme Dieu, aptes à décider par eux-mêmes de ce qu'ils devaient faire ; ce fut un grand échec. Car c'est le serpent qui devint leur dieu ; l'esprit de Satan usurpa l'Esprit de Dieu dans le coeur d'Adam et Ève. L'esprit de Satan, qui voulait prendre ses propres décisions, voulait être sage, voulait être Dieu.

Et c'est ainsi que l'homme, en espérant devenir comme Dieu, devint seulement comme Satan — un rebelle, un ennemi de Dieu, un esclave du péché, esclave du pouvoir de Satan ; et désormais un homme doit travailler dur pour sa nourriture.

Et ainsi, l'homme continue aujourd'hui, en essayant d'être son propre dieu. L'homme fonctionne par sa propre pensée, il marche d'après les désirs de son coeur ; tout en essayant de faire la paix avec Dieu à l'aide de cérémonies, rituels, lecture des écritures, en assistant à des services de sectes, payant des dîmes, en jeûnant, etc. ; mais encore là, il marche selon l'imagination de son propre coeur. Dieu nous dit que de marcher selon l'imagination de nos propres coeurs c'est pire que d'adorer des idoles de bois ou de pierre :

C'est parce que vos pères m'ont abandonné, dit l'Éternel, et sont allés après d'autres dieux, et les ont servis, et se sont prosternés devant eux, et m'ont abandonné, et n'ont point gardé ma loi ;

et vous, vous avez fait pis encore que vos pères car voici, chacun de vous marche suivant l'imagination de son mauvais coeur et mauvaise pensée et par conséquent vous ne m'écoutez pas et ne m'obéissez pas ; Jér 16:11-12.

Chacun de nous faisons partie de la race humaine déchue, marchant avec une pensée et une imagination qui, au lieu d'être à l'image spirituelle de Dieu, est à l'image de Satan et qui est incapable d'être agréable à Dieu. Chacun de nous est un esclave de notre désir d'en vouloir plus (convoitises), orgueil, immoralité sexuelle, colère, plaisirs, passions, etc. ; chacun de nous est un être égoïste, et pécheur. Nous marchons dans les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et des pensées de notre entendement ; et nous sommes par nature des enfants de la colère et l'objet de Son indignation. Nous marchons dans les voies du monde, selon le prince de la puissance de l'air (Satan), qui est l'esprit qui oeuvre maintenant dans les fils de la désobéissance, Éph 2:2-3 ; nous sommes les descendants désobéissants d'Adam le désobéissant.

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur ; « La Religion a rejeté le statut des hommes » ; toutes les religions du monde (y compris le christianisme d'aujourd'hui), ignorent que l'homme est une créature déchue. Au lieu de cela, les religions du monde enseignent que nous pouvons devenir plaisants pour Dieu avec de quelconque rituel, cérémonie, prière, méditation, etc. ; mais rien de cela nous change d'être souillés dans nos pensées et inacceptable pour Dieu et les Cieux. Bien que nous puissions cacher notre colère ; bien que nous puissions éviter de commettre l'adultère ; bien que nous puissions restreindre notre chair de courir ou de faire le mal ; nous ne pouvons pas changer le fait que nous avons de la colère, nous regardons les autres avec convoitise, nous en voulons plus, etc. ; nous sommes une créature égoïste tentant de se complaire soi-même. Seul la puissance de Dieu peut ôter notre nature humaine égoïste. Pour devenir agréables à Dieu ; pour nous débarrasser nous-mêmes de notre coeur souillé ; nous devons être complètement changés par la puissance de Dieu pour recevoir un nouveau coeur, une nouvelle pensée, et un nouvel esprit.

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

Cependant, Jésus nous offre une solution. Il est venu afin de restaurer l'homme à l'image spirituelle de Dieu, pour que nous soyons capable de jouir à nouveau de sa fraternité et de sa direction ; cela requiert à l'homme de crucifier, (mortifier, tuer), sa nature pécheresse sur la croix intérieure du renoncement à soi-même. Nul ne peut être un disciple de Jésus à moins de renoncer à soi-même et de prendre sa croix à tous les jours.

Encore, provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

La Chrétienté d'aujourd'hui est un ennemi de la croix, qui enseigne faussement que la croix n'est pas nécessaire, et aussi leurs croyants continuent à pécher et demeurent ainsi dans le péché, Jean 8:34. La seule croix du Christianisme n'est qu'une décoration, suspendue au mur ou parée de bijoux. Comme les Enfants d'Adam, ceux qui sont dans le Christianisme vivaient dans un état de damnation avant qu'ils deviennent des croyants ; ils restent damnés après être devenus des croyants parce qu'ils sont toujours à pécher et esclaves du péchéleur damnation ne sommeille point, demeurant dans la même condition de condamnation qu'Adam, impurs, impies, injustes, injustifiés, non-sanctifiés, non-sauvés.

Le Christianisme laisse les gens vivre dans les convoitises de leur chair, accomplissant les désirs de leur chair et leurs propres pensées, tout comme le reste des hommes ; ils sont abandonnés dans leurs natures pécheresses, marchant selon la chair, dont le but est de satisfaire les choses de la chair ; dans leurs convoitises, désirs, affections, plaisirs, orgueil, colère, vanité, crainte, inquiétude, plans, etc. ; ils sont abandonnés marcher selon les voies de ce monde, selon le prince de la puissance de l'air [Satan], Éph 2:2-3. Car si vous vivez selon la chair [la nature pécheresse], vous mourrez. Rom 8:13. Par le christianisme qui supposément « vous sauve » de vos péchés, vous avez perdu votre chance de trouver la vie supérieure de Dieu : car quiconque voudra sauver sa vie la perdra ; et quiconque perdra sa vie pour l'amour de moi, la trouvera. Mat 16:25. Le but de ce site web est de vous enseigner comment recevoir la puissance transformatrice de Dieu, pour devenir libéré du péché et entrer dans l'union avec Dieu alors que vous êtes traduit dans le Royaume, tandis que sur terre et puis pour toujours.

Jésus est venu pour détruire les oeuvres du diable dans tous les hommes, les laver afin de de les unir de nouveau avec Lui tels qu'ils étaient jadis avant la chute, et même au delà de la condition d'Adam et Ève ; au delà de leurs condition où ils étaient enclin à tomber dans la tentation, à une union avec Christ, à se reposer en étant assis en Christ, rendu parfait et à l'abri pour toujours de la chute dans la tentation.

3 Et ils entendirent le son de l'Éternel Dieu se déplaçant dans le verger comme un vent dans une tempête. Cette phrase est habituellement traduite par « Dieu marchant dans le verger dans la fraîcheur du jour. » Toutefois tel qu'indiqué par The Net Bible : « se déplaçant » est plus précis que « marchant », ce qui sous entend un Dieu dans une forme humaine avec des jambes ; et tandis que « la fraîcheur du jour » est la traduction classique, mais « comme le vent d'une tempête » est tout aussi précis. Dieu apparaissant dans une tempête, en particulier pour le jugement, est soutenu par les versets suivants :

Voici, une tempête de l'Éternel, la fureur, est sortie ; et une tempête tourbillonnante fondra sur la tête des méchants. Jér 23:19

Voici, une tempête de l'Éternel, la fureur, est sortie ; une tempête continue fondra sur la tête des méchants. Jér 30:23

Et l'Éternel répondit à Job du milieu du tourbillon, et dit :... Job 38:1, 40:6

L'Éternel est lent à la colère et grand en puissance, et il ne tiendra nullement le coupable pour innocent. L'Éternel, -son chemin est dans le tourbillon et dans la tempête, et la nue est la poussière de ses pieds. Néh 1:3

Tu seras visitée de par l'Éternel des armées avec tonnerre et tremblement de terre et une grande voix, avec tourbillon et tempête, et une flamme de feu dévorant. Ésa 29:6
La voix de l'Éternel est sur les eaux ; le Dieu de gloire fait tonner, -l'Éternel sur les grandes eaux.
La voix de l'Éternel est puissante, la voix de l'Éternel est magnifique.
La voix de l'Éternel fait jaillir des sillons de feu.
La voix de l'Éternel fait trembler le désert ; l'Éternel fait trembler le désert de Kadès. Psa 29:3,4,7,8


La voix de ton tonnerre était dans le tourbillon, les éclairs ont illuminé le monde ; la terre en a été émue et a tremblé. Psa 77:18

Jésus a dit : Le vent souffle où il veut, et tu en entends le son ; mais tu ne sais pas d'où il vient, ni où il va : il en est ainsi de tout homme qui est né de l'Esprit. Jean 3:8

Et il se fit tout à coup du ciel un son, comme d'un souffle violent et impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Actes 2:2

4 Et l'Éternel Dieu dit au serpent : Parce que tu as fait cela, tu es maudit par-dessus tout le bétail et par-dessus toutes les bêtes des champs ; tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras la poussière tous les jours de ta vie ; la poussière sera la nourriture du serpent. Ésa 65:25. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « La poussière que le diable mange est la manifestation physique du spirituel. » Le corps physique de l'homme retourne à la poussière. En Enfer l'âme de l'homme, le spirituel, est détruite par Dieu : craignez celui qui peut détruire et l'âme et le corps, dans la géhenne. Mat 10:28. Cela explique peut-être l'opposition féroce que le diable applique au véritable croyant ; il est avide de sa nourriture, et je suppose que tous les démons vivent sur l'âme spirituelle de l'homme décomposé. Maintenant, aussi mauvais que cela puisse paraître, si c'est là leur seule nourriture, vous pouvez voir pourquoi il est aussi implacable, rôdant autour du camp, (le véritable peuple Chrétien), comme un lion rugissant, cherchant qui il pourra dévorer. 1 Pi 5:8. George Fox posa une question encore plus grande :

Si la nourriture [ceux qui pèchent toujours] de leur dieu et prince est la poussière, et qu'il va rampant sur son ventre, alors vous, qui désobéissez, et dans lesquels il règne, comment irez vous ? [Fox dit que les hommes en enfer iront en rampant sur leurs ventres, Cela est appuyé par Marc 9:48, Où les vers ne meurent pas.] Quelle est votre nourriture hormis la poussière ? Car, pensez-vous que vous allez mieux vous en sortir, ou que vous irez mieux que votre dieu et prince, qui est en dehors de la vérité, et il n'y a point de vérité en lui ? Oh, non ; c'est pourquoi obéissez à la vérité, hors de laquelle se trouve le dieu et prince de ce monde ; et au pur Esprit de Dieu, hors Duquel l'immonde, esprit impur se trouve ; et ainsi vous aurez le lait et le vin céleste, le miel et le rayon de miel, et le pain de vie venus du ciel, par lesquels vous pouvez vivre par Christ qui vous les donne, le prince de la vie, qui détruit le prince de la mort, et ses fidèles, qui ne veulent pas avoir Christ pour régner sur eux.

5 Je mettrai l'inimitié entre toi [le serpent] et la femme, et entre ta semence et sa semence ; Il [une semence future(sa descendance) de la femme] te brisera la tête, [une génération futur de la semence du serpent]. Et toi [le serpent] tu lui briseras le talon [la semence de la femme] . Gen 3:15.

La semence de la femme c'est l'Esprit de Jésus-Christ, né d'une femme, la semence d'Ève.

La semence du serpent c'est l'esprit égoïste en vous, la nature pécheresse, la pensée charnelle.

Christ, la semence de la femme, fut sévèrement meurtri quand Il a goûté la mort pour chaque homme.

Quand vous êtes purifiés, Jésus apparaît en vous apportant votre salut, la tête du serpent en vous est écrasée par Christ, ainsi pour lui briser son pouvoir et sa force, et le détruire lui et ses oeuvres. (Lui, Christ, la semence de la femme, écrase la tête du serpent individuellement dans les croyants qui transporte leur croix vers la pureté.)

Or le Dieu de paix brisera bientôt Satan sous vos pieds. Rom 6:16

Extrait de George Fox, Lettre #172 :

Donc, chacun de nous qui sommes venu à la semence de Dieu qui écrase la tête du serpent, le prince de ce monde, le prince des ténèbres, et le prince des airs, le père du mensonge, un meurtrier des le commencement ; le corrupteur de l'humanité, l'initiateur de la séparation d'avec Dieu, l'origine du péché, son commencement, qui a éloigné l'homme de Dieu, qui l'a emmené loin de l'autorité qu'il avait sur l'oeuvre de la création de Dieu ; ce serpent détruit par Christ, la semence royale qui ramène à nouveau l'homme à l'image de Dieu, et qui le rétabli de nouveau pour dominer sur les créatures de Dieu. Et ces centaines de milliers qui maintenant peuvent témoigner ; par Celui qui leur a donné le pouvoir de devenir rois, et qui les a rachetés de la terre et qui a fait d'eux des rois sur terre, à l'image de Dieu, sur la création de Dieu, dans la sagesse par laquelle ils ont été crées.....Parmi ceux-ci Christ est Roi, des milliers peuvent en témoigner. Parmi ceux-ci Il est Roi.

Après que votre nature pécheresse ait été crucifiée, Jésus apparaît [est révélé ] dans la gloire et la puissance à l'intérieur de vous pour détruire la semence du serpent. C'est pour ceci que le Fils de Dieu est révélé [en nous], afin qu'il détruise [en nous] les oeuvres [le péché] du diable. 1 Jean 3:8. Vous devenez une nouvelle créature toute entière ; votre âme est liée (mariée) avec l'Esprit de Christ pour devenir un avec Lui, [l'union] une nouvelle créature entière. Avant que Christ soit révélé, l'homme du péché (l'esprit de Satan en vous) est dévoilé en vous, vous montrant toutes les manières de péchés sur terre ; c'est là l'abomination de la désolation, qui se tient dans le temple de votre coeur, où il ne devrait pas. Mais c'est la fin de votre ego charnelle, alors que Christ apparaît et tue l'esprit résiduel de Satan en vous par l'éclat de sa venue, par son souffle, et la splendeur de Sa venue, en en écrasant la tête de Satan sous son [et votre] talon. Le jugement final. Le véritable baptême du Saint-Esprit : dans la mort de Christ. Le partage de Sa mort. Alors le partage de Sa résurrection en vous.

6 maudit est le sol à cause de toi ; tu en mangeras en travaillant péniblement tous les jours de ta vie. Et il te fera germer des épines et des ronces, et tu mangeras l'herbe des champs. À la sueur de ton visage tu mangeras du pain. considérez cette malédiction comme étant non seulement physique, mais aussi spirituelle :

Quand Adam et Ève ont mangé de l'arbre défendu, leurs yeux se sont ouverts, ouverture de leur vision à la dimension physique de la terre comme nous le savons elle, ne voyant pas plus par la lumière de Dieu avec les yeux de leur âme et de coeur, n'est plus guidé dans ce qu'il faut le dire et à faire, plutôt Adam et Ève ont commencé à marcher par les pensées de leur esprit, par leur nouvelle imagination, et dans leur cupidités et l'orgueil. Cependant, leur nouvel esprit charnel et de l'imagination, ce qui rend leur nouvelle vie de la chair, était pas de match pour le paradis, la paix, la joie, la communion merveilleuse et l'orientation qu'ils avaient auparavant de Dieu — donc, pour Adam et Ève, la vie comme nous le savons c'était une tragédie colossale, parce qu'ils étaient pleinement conscients de ce qu'ils avaient perdu, la vie supérieure de Dieu ; mais nous, les descendants d'Adam, ne sais pas n'importe quel autre vie sauf notre vie de la chair dans la dimension inférieure de la terre ; et donc nous sommes principalement parties ignorantes de notre existence maudite. Si nous savions, nous aurait passer chaque minute de rechange dans cherchant de Dieu, cherchant Sa droiture, cherchant Sa réconciliation, cherchant Sa royaume, cherchant Sa lumière, cherchant sa communion, cherchant Sa amour, cherchant Sa direction et cherchant la vie supérieure de Dieu ; nous serions obsédés pour devenir restauré à l'image de la droiture et sainteté qu'Adam et Ève ont perdu. C'est comme si nous avons été frappés sur la tête avec un marteau chaque seconde de notre vie, donc nous pensons que c'est normal ; et nous passons par vie essayant de trouver le bonheur avec l'approbation d'autrui, jouets, les plaisirs, télévision, films, surfer sur le web, convoitises, méditation, choses, corps, boisson, médicaments, aliments, lieux de vacances exotiques, gros comptes en banque, pouvoir sur les autres, la fierté, etc.. ; et la grande majorité des gens meurent, jamais se rendre compte qu'il y avait une vie meilleure disponible alors qu'ils étaient encore en vie sur la terre — paradis, le royaume des cieux.

Alors, comment un homme échapper à la malédiction de cette vie, les ténèbres, l'emprisonnement, la captivité, l'esclavage, tous lequel un homme est généralement même pas au courant ?

Par la grâce de Dieu, Christ la lumière est donnée à tout homme afin qu'il peut-être croire — y compris croire à la vérité dans les voies d'un homme, que la lumière révèle en lui. Dieu visites puis chaque homme à un moment donné dans leur vie, plaidant anonymement avec eux de se détourner de la méchanceté de leurs manières. La grande majorité des hommes ne comprennent pas cette plaidoirie anonyme à venir de Dieu ; et donc s'ils n'aiment pas la vérité de ce qu'ils ont été montrés par la lumière de Dieu en chaque homme, ils rejettent la vérité, aimant leurs mauvaises voies et en vigueur haïssant la vérité, ce qui est à haïr le Christ, qui est la vérité. Les rares qui se sentent reconnu coupable comme ils sont présentés leurs mauvaises voies, qui reconnaissent la vérité de ce leur a été dite et qui décident de changer leur vie en conséquence ; en raison de leur amour pour la vérité, ces quelques hommes et les femmes sont alors choisis par Dieu pour être donné une expérience spirituelle qui leur donne un goût de la bonté de Dieu, qui est donné pour les motiver à chercher celui qui a été caché à être révélé. Pour les rares, c'est le début de leur cheminement spirituel : 1) pour trouver le seul chemin vers Dieu : la croix ; et 2) pour rendre le voyage difficile à la pleine réconciliation avec Dieu, restauré à ce qu'Adam et Ève perdu, mais encore mieux : être traduit dans les cieux, pour siéger dans les cieux avec le Christ, protégé de jamais pécher encore et être en leur présence continuellement — tout en vivant sur la terre et puis pour toujours.

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

Quand le Seigneur plaide anonymement avec ceux qui se nomment chrétiens à se détourner de leurs mauvaises voies, ils pensent souvent qu'ils pensent souvent qu'ils sont actuellement condamnés par un mauvais esprit; et ils rejettent la plaidoirie du Seigneur.

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

Beaucoup ont été enseignés que parce qu'ils croient en Jésus ils sont en Christ, et par conséquent ils ne devraient pas être sujet à aucune condamnation, en se basant sur l'Écriture : Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Christ Jésus, qui marchent, non pas selon la chair, mais selon l'Esprit. Rom 8:1. Cependant, marcher selon l'Esprit c'est être conduit par l'Esprit en pensées, paroles, et actions. Si vous êtes conduit par l'Esprit, vous n'êtes pas sous la Loi. Gal 5:18. Marcher selon la chair c'est marcher selon votre pensées charnelle et votre coeur mauvais, avant qu'il ait été nettoyé et purifié ;d'ici là vous n'êtes pas en Christ Jésus parce que vous marchez encore selon la chair — dans vos convoitises, désirs, affections, plaisirs, orgueils, colère, vanité, peur, inquiétudes, plans, etc. Pour être en Christ, vous devez en avoir complètement terminé avec le péché. (Cliquez ici pour voir les Écritures qui prouvent cela).

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre