La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Hébreux 9

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 La première donc avait aussi des ordonnances pour le culte, et le sanctuaire, un sanctuaire terrestre.

 2 Car un tabernacle fut construit, -le premier, qui est appelé saint, dans lequel était le chandelier, et la table, et la proposition des pains ;

 3 et, après le second voile, un tabernacle qui est appelé saint des saints,

 4 ayant l'encensoir d'or, et l'arche de l'alliance entièrement couverte d'or tout autour, dans laquelle était la cruche d'or qui renfermait la manne, et la verge d'Aaron qui avait bourgeonné, et les tables de l'alliance ;

 5 et, au-dessus de l'arche, des chérubins de gloire ombrageant le propitiatoire ; sur quoi nous n'avons pas à parler dans ce moment en détail.

 6 Or ces choses étant ainsi disposées, les sacrificateurs entrent constamment dans le premier tabernacle, accomplissant le service ;

 7 mais, dans le second, le seul souverain sacrificateur, une fois l'an, non sans du sang qu'il offre pour lui-même et pour les fautes du peuple,

 8 l'Esprit Saint indiquant ceci : le chemin des lieux saint n'a pas encore été manifesté, tandis que le premier tabernacle a encore sa place,

 9 lequel est une figure pour le temps présent, dans lequel sont offerts des dons et des sacrifices qui ne peuvent pas rendre parfait quant à la conscience celui qui rend le culte,

 10 culte qui consiste seulement en viandes, en breuvages, en diverses ablutions, ordonnances charnelles imposées jusqu'au temps du redressement.

 11 Mais Christ étant venu, souverain sacrificateur des biens à venir, par le tabernacle plus grand et plus parfait qui n'est pas fait de main, c'est-à-dire qui n'est pas de cette création,

 12 et non avec le sang de boucs et de veaux, mais avec son propre sang, est entré une fois pour toutes dans les lieux saints, ayant obtenu une rédemption éternelle.

 13 Car si le sang de boucs et de taureaux, -et la cendre d'une génisse avec laquelle on fait aspersion sur ceux qui sont souillés, -sanctifie pour la purification de la chair,

 14 combien plus le sang du Christ, qui, par l'Esprit éternel, s'est offert lui-même à Dieu, sans tache, purgera-t-il votre conscience des oeuvres mortes [de votre propre volonté], pour servir le Dieu vivant ! 1 [Le troisième témoignage de la terre, le sang de Jésus, est aspergé dans votre coeur et conscience ; ce sang est par lequel vous sont sanctifiés et sont nettoyés de toutes votre oeuvres morts, pour servir le Dieu vivant ; et ne plus jamais servir votre oeuvres morts, qui sont des oeuvres décidées de faire par votre esprit charnel et la volonté des hommes morte à la vie de Dieu qu'Adam avait perdu, (pour tous les hommes). Les oeuvres de la foi obéissante aux ordres de Dieu ne sont pas des oeuvres morts et sont essentielles. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Lorsque vous êtes purgés de vos oeuvres morts, vous êtes libérés de servir l'iniquité, pour servir Dieu. Bienheureux ceux qui servent Dieu dans son Royaume. » Les oeuvres morts comptent également parmi les oeuvres de la Loi (sacrifices, circoncision, dîme, jours, sabbats, nourritures, etc.).]

 15 Et c'est pourquoi il est médiateur du nouveau testament, en sorte que, par le moyen de la mort, pour la rédemption des transgressions qui étaient sous le premier testament, ceux qui sont appelés, puissent recevoir la promesse de l'héritage éternel. [Le christianisme protestant enseigne que le Christ étant le médiateur, est comme un avocat de la défense qui ne perd jamais devant le tribunal et va excuser leur vie de péché parce qu'ils « croient » ; mais que n'est pas la fonction du Christ le médiateur. La fonction du médiateur n'est pas d'excuser, c'est à faire le médiateur de la nouvelle Alliance, l'écriture de la Loi de Dieu dans le coeur d'un homme, changeant ainsi un homme pour devenir saint et pur, libéré de tout péché, perfectionné pour toujours, en union avec le Christ et Dieu, parlant et travaillant selon la volonté de Dieu, pas la propre volonté de l'homme plus longtemps.

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

 16 (Car là où il y a un testament, il est nécessaire que la mort du testateur intervienne ;

 17 car un testament est valide lorsque la mort est intervenue, puisqu'il n'a pas de force tant que le testateur vit.)

 18 De là vient qu'aussi la première alliance n'a pas été inaugurée sans du sang.

 19 Car chaque commandement, pour ce qui concerne la loi, ayant été proclamé par Moïse à tout le peuple, il prit le sang des veaux et des boucs, avec de l'eau et de la laine écarlate et de l'hysope, et en fit aspersion sur le livre lui-même et sur tout le peuple,

 20 en disant : « C'est ici le sang de l'alliance que Dieu vous a ordonnée. »

 21 Et, de la même manière, il fit aspersion du sang sur le tabernacle aussi et sur tous les ustensiles du service.

 22 Et presque toutes choses sont purifiées par du sang, selon la loi ; et sans effusion de sang il n'y a pas de rémission.

 23 Il était donc nécessaire que les images des choses qui sont dans les cieux fussent purifiées par de telles choses, mais que les choses célestes elles-mêmes le fussent par de meilleurs sacrifices que ceux-là.

 24 Car le Christ n'est pas entré dans des lieux saints faits de main, copies des vrais, mais dans le ciel même, afin de paraître maintenant pour nous devant la face de Dieu,

 25 -ni, non plus, afin de s'offrir lui-même plusieurs fois, ainsi que le souverain sacrificateur entre dans les lieux saints chaque année avec un sang autre que le sien

 26 (puisque dans ce cas il aurait fallu qu'il souffrît plusieurs fois depuis la fondation du monde) ; mais maintenant, en la consommation des siècles, il a été manifesté une fois pour l'abolition du péché par son sacrifice.

 27 Et comme il est réservé aux hommes de mourir une fois, et après cela le jugement,2 [Ce verset réfute la réincarnation et la note ci-dessous plus réfute.]

 28 ainsi le Christ a été offert une fois pour porter les péchés de plusieurs. À ceux qui L'attendent patiemment et assidûment, il apparaîtra une seconde fois, non pas pour porter les péchés, mais pour apporter le salut.3 [Ceux qui sont assidûment et patiemment en attente de Dieu, voient Jésus apparaître dans leurs coeurs, et voient Jésus leur apporter le salut, ce qui est d'être délivré (libéré) de tout péché. S'attendre à Dieu c'est de assidûment s'asseoir, dans l'humble silence, à l'écoute de sa voix et de ses paroles, veiller pour ses révélations, entendre ses commandes, et puis Lui obéir ; c'est seulement ceux qui lui portent attention et lui obéissent qui reçoivent le salut éternel. Héb 5:9. Mais si nous espérons ce que nous n'ont pas encore vu, nous l'attendons pour cela [le salut] avec endurance patient, Rom 8:25 ; nous attendons pour le salut. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Vous devez attendre sur le Seigneur pour recevoir le salut. »]


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 combien plus le sang du Christ, qui, par l'Esprit éternel, s'est offert lui-même à Dieu, sans tache, purgera-t-il votre conscience des oeuvres mortes [de votre propre volonté], pour servir le Dieu vivant ! Le sang de Christ est aspergé dans la conscience de votre coeur, qui vous purge des oeuvres mortes, étant vos gestes et vos paroles qui sont originaires de votre propre conscience, votre pensée charnelle, votre mauvaise imagination. La pensées charnelle et l'imagination doit être détruite par grâce, et alors vous êtes témoins du sang de Christ qui est aspergé dans votre coeur, qui efface même le souvenir de vos péchés passés, vous permettant d'être dans la présence de Dieu sans honte. Ainsi vous servez le Dieu vivant en paroles vertueuses et en gestes incités par Dieu. Ainsi vous accomplissez votre prière : que ta volonté soit faite. La grâce et le salut de Dieu sont fournies afin de créer un peuple dédié aux bonnes oeuvres :

Pour marcher d'une manière digne du Seigneur pour lui plaire à tous égards, portant du fruit en toute bonne oeuvre,.. Col 1:10
Paul a aussi dit, « Le but de la grâce.. de purifier un peuple acquis, zélé pour les bonnes oeuvres. » Tites 2:11-14
Paul mentionne le but de Dieu dans le salut : car nous sommes son ouvrage, ayant été créés dans le Christ Jésus pour les bonnes oeuvres, Éph 2:10.
Or le Dieu de paix...vous rende accomplis en toute bonne oeuvre pour faire sa volonté, faisant en vous ce qui est agréable devant lui, par Jésus Christ. Héb 13:20-21.

2 Et comme il est réservé aux hommes de mourir une fois, et après cela le jugement. Ce verset en lui-même réfute la réincarnation, mais George Whitehead réfute spécifiquement réincarnation en dénonçant de telles théories et les croyances qui les premiers Quakers ont été accusés de tenir :

Toucher l'opinion de la révolution ou de la transmigration des âmes humaines, ou leur passage en rupture de un corps dans un autre, etc, car il est considéré comme l'origine avoir jailli des païens, et a été reçu chez les Juifs et d'autres par la tradition, et dit être l'opinion d'Empédocle, Pythagore et les Egyptiens; nous ne sommes pas inquiets avec une telle notion, mais, en tant que peuple, sont totalement claire de celui-ci.

Nous le jugeons qu'il n'est ni nécessaire à la foi, ni sûr de recevoir ou de défendre, comme étant détenu par ceux païen égyptiens ou juifs mentionné précédemment; ni comme il est insinué dans un pamphlet en retard de deux cents requêtes, concernant la doctrine de la révolution des âmes humaines, affirmant douze révolutions, ou douze intervalles distincts en la vie de chaque homme, comme douze plusieurs fois nés dans le monde, chaque intervalle étant à mille ans sur la terre. Nous déclarons sincèrement que nous n'avons pas part à que la croyance, que nous disons n'est pas sécuritaire de se propager, ou maintenir, mais que tout le monde devrait améliorer leur temps présent et miséricordes.

3 À ceux qui L'attendent patiemment et assidûment, il apparaîtra une seconde fois, non pour porter le péché, mais pour apporter le salut.

À ceux qui L'attendent patiemment et assidûment

Ce verset a été typiquement traduit comme qui a été dans l'attente et l'expectative de Lui ; bien sûr les traducteurs étaient tous de Babylone avec aucun enseignement venant du Saint-Esprit, aussi ils ne comprenaient pas même ce que « s'attendre à Dieu » signifie, en dépit des nombreuses références dans l'Ancien Testament et le Nouveau Testament. Le grec original pour ce verset montre que le mot traduit du grec pour « attendre » est apekdecomenoiv qui signifie « attendant assidûment et patiemment » ; or la traduction correcte est « qui L'attendent patiemment et assidûment ». S'attendre à Dieu c'est de assidûment s'asseoir, dans l'humble silence, à l'écoute de sa voix et de ses paroles, veiller pour ses révélations, entendre ses commandes, et puis Lui obéir. Ceci est la clé de la croissance spirituelle : de s'attendre à Dieu, écouter, et veiller ; ceci fait parti de la croix. C'est ainsi que l'on s'assoit aux pieds de Jésus et que l'on écoute ses paroles, comme Jésus nous a dit être la « bonne part » et « seule chose que l'on a besoin » :

 Et elle avait une soeur appelée Marie, qui aussi, s'étant assise aux pieds de Jésus, écoutait sa parole ;
mais une seule chose est nécessaire et Marie a choisi la bonne part qui ne lui sera pas ôtée. Luc 10:39,42


Nous entendons Sa parole de l'intérieur de nos coeurs. Rom 10:8,17. Les paroles qu'Il nous dit sont esprit et vie-donnant. Jean 6:63

La seule chose que l'on a besoin c'est de s'asseoir aux pieds de Jésus et d'écouter ses paroles, les paroles qu'il nous dit de l'intérieur de nos coeurs qui sont esprit et vie. Nous aussi devons nous asseoir en silence et nous attendre au Seigneur, pour écouter, pour entendre, et obéir.

Notez aussi : ce qu'elle entend ne lui sera pas ôtée. Ces enseignements survivront en passant par le feu que tous doivent endurer.

tous tes saints sont dans ta puissance, et ils sont assis à tes pieds ; chacun recevant tes paroles. Deu 33:3

S'attendre à Dieu, écouter, veiller, et obéir c'est la croix, et c'est le chemin de la pureté et du salut, la délivrance de tout péché.

En dépit du fait que la Bible est remplie de témoignage au sujet de d'attendre Dieu : David parle d'attendre Dieu plusieurs fois, tout comme Ésaïe, et les Proverbes, etc. ; et cette attente comme étant la clé pour le salut a également été mentionnée à plusieurs reprises dans les Ancien Testament et Nouveau Testament. La Chrétienté lit ces versets et pense que s'attendre à Lui c'es s'attendre à Lui à sa venue physique sur la terre pour juger tout ou s'attendre à Lui pour une réponse à vos prières (demandes). Alors l'attente de la Chrétienté c'est chanter au sujet de Jésus, en espérant la guerre dans le moyen Orient qui signalerait son retour bientôt, en spéculant sur la manière dont la marque de la bête sera forcée sur tous le monde, spéculant au sujet de qui est l'antéchrist, etc. Car durant plusieurs siècles la Chrétienté a manqué Jésus, attendant de se révéler Lui-même en chaque homme qui prête attention et qui lui obéi, tout comme les Juifs ont manqués Jésus parce qu'ils cherchaient un roi physique qui viendrait et qui gouvernerait. Le Nouveau Testament est rempli de références à la seconde apparition de Jésus étant alors, non pas des milliers d'années plus tard. Dans Matthieu, Marc, et Luc, Jésus y est enregistré disant que quelques uns se trouvant avec Lui, voilà 2000, verraient sa glorieuse venue dans les nuées avec le Royaume avant qu'ils meurent. De plus, Paul, Jésus prêchant, Jésus dans Apocalypse, Pierre, Jacques, et Jean, — tous ont dit, bientôt, le temps est proche, un peu de temps, il se tient à la porte. La Chrétienté ignore cette incongruité béante entre ce que la Bible affirme clairement vs. ce qu'ils enseignent via leurs guides aveugles. Ce serait un canular assez cruel d'être dans l'attente qu'Il apparaisse, si les 100 générations de croyants passées n'avaient vraiment aucun espoir de Le voir.

il apparaîtra une seconde fois mais seulement pour ceux qui, constamment L'ont attendu, écouté, et Lui ont obéi. La face de Jésus apparaîtra dans leurs coeurs :

La grâce est un processus de purification, dont la fin est de voir Jésus apporter votre salut et la vie éternelle :

C'est pourquoi, soyez résolus d'esprit, soyez sobres, espérez jusqu'à la fin la grâce qui doit vous être apportée à la révélation de Jésus Christ. 1 Pet 1:13

Mais vous devez endurer jusqu'à la fin. L'endurance est difficile car après avoir enduré pendant un certain temps, tout le monde connaîtra épreuves et les tribulations avec la souffrance et de la persécution ; certains deviennent offensé et inconvénient - ils ne parviennent pas à endurer. D'autres sont distraits de leur recherche dédié de Dieu par les soins de ce monde, la séduction des richesses, les plaisirs de la vie et les convoitises pour autres choses.

Il apparaît seulement à ceux qui, ayant obéi à ses commandes dans l'amour du Seigneur, deviennent purs. Jésus explique clairement ceci dans Jean 14:21-24 ci-dessous :

Celui qui a mes commandes et qui les garde, c'est celui-là qui m'aime ; et celui qui m'aime, sera aimé de mon Père ; et moi je l'aimerai, et je me manifesterai à lui.
Jude (non pas l'Iscariote) lui dit : Seigneur, comment se fait-il que tu vas te manifester à nous, et non pas au monde ?
Jésus répondit et lui dit : Si quelqu'un m'aime, il gardera ma paroles [il m'obéira, pratiquera mes enseignements], et mon Père l'aimera ; et nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui
Celui qui ne m'aime pas ne garde pas [et n'obéit pas] mes enseignements. Et les enseignements que vous entendez n'est ne sont pas les miens, mais ceux du Père qui m'a envoyé. Jean 14:21-24

Il y a une page complète sur ce site dévouée à la seconde apparition : La Seconde Apparition de Jésus est à l'Intérieur des Coeurs des Croyants Purifiés.

Il apparaît pour apporter le salut.

Le grec original de ce verset pour la parole traduite comme salut est swthrian, qui signifie : délivrance, préservation, sureté, salut.
Le salut c'est d'être délivré de tout péché. Jésus apparaît, vous Le voyez, vous apportant votre salut ; la réception du salut est clairement vu et ressenti à l'intérieur de votre coeur. Il vous délivre de tout péché alors que vous voyez Jésus, le Dieu de paix, écraser Satan sous vos pieds, Rom 16:22, pour détruire le résidu de votre nature pécheresse lequel, à travers l'Esprit vous avez mortifié sur la croix intérieure du renoncement de soi.

Et ayant été rendu parfait, il [Jésus] est devenu l'auteur et la source du salut éternel pour tous ceux qui portent attention et qui lui obéissent ; Héb 5:9

Mais il n'apporte pas le salut au monde entier - seulement à ceux qui Lui portent attention et qui Lui obéissent alors qu'ils L'attendent patiemment et constamment. Le salut se produit lorsqu'Il apparaît à l'intérieur pour apporter salut à ceux qui L'ont attendu, écouté, entendu, et Lui ont obéi - ceux qui l'aiment, et qui sont gardés par la puissance de Dieu à travers la foi au salut prêt à être révélés dans les derniers temps. 1 Pi 1:5. Quand il apparaîtra, nous serons semblables à Lui, parce que nous le verrons tel qu'il est. Et quiconque a cette espérance en lui, se purifie, comme lui [Jésus] est pur.1 Jean 3:2-3.

Voici, c'est ici notre Dieu ; nous nous sommes attendus à Lui, et il nous sauvera ; c'est ici l'Éternel, nous nous sommes attendus à Lui. Nous serons heureux et nous réjouirons en son salut. Esaïe 25:9

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre