La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Hébreux 6

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 C'est pourquoi, laissant les discussions des principes élémentaires du Christ, avançons vers la perfection, ne posant pas de nouveau le fondement de la repentance des oeuvres mortes 1et de la foi envers Dieu, [Pourtant la Chrétienté a oublié le fondement de la repentance et de la foi, qui est d'entendre la parole de l'intérieur de votre coeur et et d'obéir à toutes les commandes, que vous entendez, de vous repentir. Au lieu de cela les enfants de la Chrétienté d'aujourd'hui sondent les écritures à la recherche de preuve qu'ils sont déjà sauvés et ils n'ont besoin de rien faire d'autre que croire en Jésus. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « la perfection de l'homme le libère de la mort ; repentez-vous de votre mal ». Les oeuvres mortes sont décidées d'être faites par la pensée charnelle et la volonté des hommes qui sont morts à la vie de Dieu que Adam avait perdu pour tous les hommes. Les oeuvre de la foi obéissante aux ordres de Dieu ne sont pas des oeuvres mortes et sont essentielles.]

 2 de la doctrine des baptêmes et de l'imposition des mains, et de la résurrection des morts et du jugement éternel.

 3 Et c'est ce que nous ferons, si Dieu le permet.

 4 Car il est impossible que ceux qui ont été une fois éclairés, et qui ont goûté du don céleste, et qui sont devenus participants de l'Esprit Saint,

 5 et qui ont goûté la bonne parole de Dieu et les miracles du siècle à venir,

 6 qui sont tombés, soient renouvelés encore à la repentance, crucifiant pour eux-mêmes le Fils de Dieu et l'exposant à l'opprobre.2

 7 Car la terre qui boit la pluie qui vient souvent sur elle, et qui produit des herbes utiles pour ceux pour qui elle est aussi labourée, reçoit de Dieu de la bénédiction ;

 8 mais si elle porte des épines et des chardons, elle est réprouvée et près de la malédiction, et sa fin est d'être brûlée.

 9 Mais nous sommes persuadés, en ce qui vous concerne, bien-aimés, de choses meilleures et qui tiennent au salut, quoique nous parlions ainsi.

 10 Car Dieu n'est pas injuste pour oublier votre oeuvre et l'amour que vous avez montré pour son nom, ayant servi les saints et les servant encore.

 11 Et nous désirons que chacun de vous montre la même diligence en réalisant la pleine assurance de l'espérance jusqu'à la fin ; [Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Soyez comme la première Église, qui pour une joie inexprimable a persévéré jusqu'à la fin. »]

 12 afin que vous ne deveniez pas paresseux, mais que vous suiviez ceux qui, par la foi et par la patience, héritent des promesses.3

 13 Car lorsque Dieu fit la promesse à Abraham, puisqu'il n'avait personne de plus grand par qui jurer, il jura par lui-même,

 14 disant : « Certes, en bénissant je te bénirai, et en multipliant je te multiplierai. »

 15 ainsi, après Abraham avait patiemment enduré [attends, l'écoute et l'obéissance à Dieu], il a obtenu la promesse.4 [Abraham, le père de la foi chrétienne, n'a pas reçu le salut instantané et ni fait n'importe qui sans persévérance sur la croix intérieure du renoncement de soi - l'endurance à la mort de votre nature pécheresse, esprit charnel, passions, plaisirs, désirs, l'orgueil et de l'esprit satanique que tous les hommes ont qui n'ont pas été crucifié. Voici, c'est ici notre Dieu ; nous nous sommes attendus à Lui, et il nous sauvera ; c'est ici l'Éternel, nous nous sommes attendus à Lui. Nous serons heureux et nous réjouirons en son salut, Esaïe 25:9]

 16 Car les hommes jurent par quelqu'un qui est plus grand qu'eux, et le serment est pour eux un terme à toute dispute, pour rendre ferme ce qui est convenu.

 17 Et Dieu, voulant en cela montrer plus abondamment aux héritiers de la promesse l'immutabilité de son conseil, est intervenu par un serment,

 18 afin que par deux choses immuables [la promesse tenue par serment], dans lesquelles il était impossible que Dieu mentît, nous ayons une ferme consolation, nous qui nous sommes enfuis pour saisir l'espérance proposée,

 19 laquelle nous avons comme une ancre de l'âme, sûre et ferme, et qui entre jusqu'au dedans du voile

 20 où Jésus est entré comme précurseur pour nous, étant devenu souverain sacrificateur pour l'éternité selon l'ordre de Melchisédek.


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 avançons vers la perfection. Oui, la perfection. Tous ceux qui se nomment eux-mêmes Chrétiens sont appelés à se repentir vers la perfection. Remarquez qu'il dit, les bases de la repentance et de la foi, et d'aller vers la perfection. Pourtant la Chrétienté non seulement ignore la perfection comme si cela était impossible, mais ignore aussi la repentance, l'un des deux assemblages fondamentales pour aller vers la perfection. Vous, soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait. Matthieu 5:48. Non pas comme parfait. Non pas autant parfait que vous le pouvez. Non pas aussi parfait qu'il est humainement possible de l'être en essayant.
Parfait - comme votre Père Céleste est parfait- une qualification définitive de parfait.
La perfection est impossible sans l'aide de la grâce divine : pour nous changer, pour nous purifier, pour nous rendre comme Lui, parfait.

ne posant pas de nouveau le fondement de la repentance des oeuvres mortes. Donc s'être repenti des oeuvres de la chair est un pré requis pour aller vers la perfection. Et pourtant, la Chrétienté nient que toutes oeuvres soient nécessaires, et ridiculisent la possibilité de la perfection — s'agrippant à pleine mains aux écritures, en ignorant le reste ; en pensant qu'ils ont la preuve de leur vie éternelle, avec aucun besoin de se repentir, de s'efforcer, chercher, craindre, ou obéir — juste croire.

2 qui sont tombés, soient renouvelés encore à la repentance, crucifiant pour eux-mêmes le Fils de Dieu et l'exposant à l'opprobre. Jean a dit : Si quelqu'un voit son frère pécher d'un péché qui ne conduit pas à la mort, il demandera pour lui ; et il lui donnera la vie, savoir à ceux qui ne pèchent pas à la mort. Il y a un péché à la mort : pour ce péché-là, je ne dis pas qu'il demande. 1 Jean 5:16
Analysons les écritures pour comprendre le péché qui conduit à la mort.
Après que vous aurez été purifiés, vous aurez une connaissance réelle de la vérité, et le pur voit Dieu ; vous verrez le visage de Jésus.  
Si après cela, vous retournez volontairement au péché ; non un échappement soudain ou un accident, mais avec préméditation vous péchez, vous êtes perdus.
Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés. Héb 10:26

Mais ceci s'applique seulement après la pureté, apr` ;es avoir vu la face de Jésus, et qui est la connaissance de la gloire de Dieu, qui est la vérité. Car Dieu, qui commanda à la lumière de briller du sein des ténèbres, a brillé dans nos coeurs, pour donner la Lumière de la connaissance de la gloire de Dieu dans la face de Jésus Christ. 2 Cor 4:6
Dans le passé, après avoir été sauvé, J'ai stupidement commit quelques graves péchés ; J'ai demandé s'il y avait toujours de l'espoir pour moi.
Et Ses paroles exactes pour moi furent : « Tant que tu me regardera en face, et qu'alors tu retourne dans le péché, tu peut me revenir. »

Pour regarder Jésus en face, vous devez être pur : bienheureux ceux qui sont purs de coeur, car c'est eux qui verront Dieu. Mat 5:8
Jusqu'à ce que vous soyez purifiés et que vous soyez libérés du péché, et ensuite volontairement vous retourniez au péché,
vos péchés peuvent être nettoyés et pardonnés. Donc, vous avez toujours l'espoir d'être purifiés. 
La grâce transformatrice vous est toujours disponible.  Vous avez toujours la chance d'atteindre le salut.

Je peux témoigner de merveilleux et formidables changements qu'il a effectué en moi à travers sa grâce
suite à mes péchés, et ces péchés avaient été commis après avoir été prétendument sauvé.

J'entend souvent des gens très déprimés dire que quelques années auparavant, ils ont laissés leur sectes,
qu'ils ont péchés, et maintenant ils se sentent indignes de chercher de nouveau – c'est faux ! Ces gens n'avaient jamais été libérés du péché
Ils avaient seulement été « sauvés » et avaient étudié la bible.  Vous ne pouvez pas perdre ce que vous n'avez jamais eu. Être vraiment sauvés, c'est par la puissance de Sa grâce, pour avoir votre coeur transformé, lavé, purifié -afin qu'il puisse contrôler vos gestes.
Ils n'ont jamais reçu la grâce changeant et purifiant de Dieu. Leur seule puissance contre le péché c'était le pouvoir de leur volonté, qui faillit.
(S'ils retournent dans les voies de leurs sectes déficientes, ils vont simplement faillir à nouveau ; car sans l'aide divine, ils ne peuvent marcher sans faillir.)

Alors que vous êtes en train d'être purifiés, vous n'êtes évidemment pas purs, ainsi vous péchez encore, même si vous pensez que vous avez été « sauvés ». Sauvés de quoi ?
Être vraiment sauvé, c'est être libéré du péché.

Sur ce site, il y a de nombreux exemples des premiers Quakers, qui au début ont fait partie d'une plusieurs sectes déficientes qui'n'avaient pas la formule pour vaincre le péché. Après avoir lu la Bible, été baptisé, et avoir été prétendument sauvé ; ils retournaient alors dans le péché, en étant conscient de pécher. Puis, après avoir entendu la véritable espérance et le chemin de la croix, ils vainquirent le péché par la puissance de Dieu, pour de devenir pur, saint, justes, justifiés, et entrer dans le Royaume de Dieu. Il y a trois des nombreux exemples qui se trouvent sur ce site web : James Parnell Stephen Crisp et Mary Penington.

Cependant, si après avoir été touchée par Dieu avec une expérience de réveil, une personne continue à pécher, elle fera graduellement mourir sa conscience jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus se réveiller pour s'écarter du péché ; et dans ce processus, elle finie par crucifier de nouveau le Fils de Dieu. Leur coeur deviennent si insensible et endurci dans le péché, ils ne peuvent plus être atteint par la voix de Dieu à l'intérieur, ou par la voix d'un homme à l'extérieur. (Chers Lecteurs, si vous avez lu jusqu'ici avec un intérêt sincère, c'est que votre coeur n'a pas été endurci au point que vous ne pouvez pas entendre ; et vous pouvez quand même retourner au Seigneur pour recevoir sa grâce transformatrice.)

Laissez-moi illustrer pourquoi les fausses sectes sont si mortelles : J'étais agnostique jusqu'à l'âge de 36 ans. Mon code moral était très humaniste, croyant que tant que je ne faisais de mal à personne, tout allait bien. Ma vie était remplie de péché jusqu'au jour où j'ai réalisé qu'il y avait un Dieu qui surveillait tout ce que je faisais. Je me suis immédiatement réformé et j'ai arrêté plusieurs, plusieurs pratiques du mal, sachant que j'étais sous son regard en tout temps. Maintenant comparons cela avec un « croyant en Jésus », qui se fait dire par sa secte que tous ses péchés sont excusés et ils ont été payés par Jésus ; ou dans le cas des catholiques, leurs confessions et leurs Sacrifice Eucharistique, (qui set supposé expier les péchés), sont faites jusqu'à leurs morts, sans jamais avoir une idée de la façon de cesser de pécher. Ainsi un homme dans la Chrétienté est facilement conduit de péché en péché, et dans ce processus il fait mourir sa conscience et la Lumière du Christ à l'intérieur de lui, jusqu'à ce que finalement il ait crucifié de nouveau le Fils de Dieu. Car il est impossible que ceux qui ont été une fois éclairés, et qui ont goûté du don céleste, et qui sont devenus participants de l'Esprit Saint, et qui ont goûté la bonne parole de Dieu et les miracles du siècle à venir, qui sont tombés, soient renouvelés encore à la repentance, crucifiant pour eux-mêmes le Fils de Dieu et l'exposant à l'opprobre. Héb 6:4-6. Ainsi la Chrétienté est devenue les synagogues de Satan, l'endroit où l'on tue la semence de Dieu, et la demeure des démons, remplie d'oiseaux impurs ; comme William Penn a dit dans Sans Croix Point de Couronne : ils l'embrassent comme Judas, l'appelle Maître comme Judas, le vendent pour continuer leur convoitises et plaisirs du monde, et puis ils le traînent dans la boue et la saleté alors qu'ils continuent à pécher.

Le Seigneur répète cette répétition de péché — les sacrements, pécher encore —sacrements encore,...... comme une conflagration : un grand feu ou une grande destruction. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

Tant que ceux qui sont dans les sectes n'ont pas tués leur conscience par des péchés répétés, ils peuvent encore entendre et possiblement être motivés à renouveler leurs efforts pour exercer leur foi ; mais après avoir été rendu coupables de certains péchés dans la lumière, pour tout acte de désobéissance qu'ils commettent alors, ils doivent produire le même nombre d'acte d'obéissance avant que ce péché soit ôté de leur coeur. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Lorsque la lumière vous montre quelque chose à faire, tout acte de désobéissance doit être emporté par un acte d'obéissance. »

3 montrer de la diligence [en réalisant] la pleine assurance de l'espérance jusqu'à la fin. Quelle espérance ? Celle de Christ en vous, l'espérance de gloire ; l'espérance d'avoir Christ révélant Sa gloire en vous, dans une gloire toujours grandissante, jusqu'à ce que vous entriez dans l'unité avec Lui et que vous soyez traduit dans le Royaume des Cieux. Un tel espoir purifie : Et quiconque a cette espérance en lui, se purifie, comme lui est pur. 1 Jean 3:3. Quelle fin ? Voir Christ vous apporter votre salut : il apparaîtra une seconde fois, non pas pour porter les péchés, mais pour apporter le salut. Héb 9:28. C'est pourquoi, soyez résolus d'esprit, soyez sobres, espérez jusqu'à la fin la grâce qui doit vous être apportée à la révélation de Jésus Christ, 1 Pi 1:13.Car la grâce de Dieu qui apporte le salut est apparue à tous les hommes. Tit 2:11.Et de quelle façon recevez-vous cela : ne démontrant de la diligence pour parvenir à la perfection par la grâce à travers la repentance sur la croix intérieure du renoncement à soi-même ;

pas paresseux, mais que vous suiviez ceux qui, par la foi et par la patience, héritent des promesses.
- comme Abraham, avec assez de foi pour obéir. Vos âmes sont purifiés en obéissant à la vérité. 1 Pierre 1:22. Vos coeurs sont purifiés par la foi. Actes 15:9. Ayant donc ces promesses, bien-aimés, nettoyons-nous nous-mêmes de toute souillure de la chair et de l'esprit, perfectionnant la sainteté dans la crainte de Dieu. 2 Cor 7:1.

4 ainsi, après Abraham avait patiemment enduré [attends, l'écoute et l'obéissance à Dieu], il a obtenu la promesse. L'Écriture nous dit que la foi d'Abraham est le modèle pour obtenir la promesse de Dieu par la foi, mais Abraham ne reçoivent pas instantanément la promesse par la foi en Dieu. Avec de la persévérance et de la patience Abraham enduré sur ​​les traces de la foi : il attendait sur ​​Dieu pour écouter la voix de Dieu, il a entendu, il le croyait, il a persisté dans l'obéissance à la voix de Dieu ; et puis il a reçu la promesse. Et toutes les nations de la terre se béniront en ta semence [Abraham], parce que tu as écouté ma voix., Gen 22:18 ; parce qu'Abraham a écouté ma voix, et a gardé mon ordonnance, mes commandements, mes statuts et mes lois. Gen 26:5. Cher lecteurs : la foi sans l'obéissance c'est faire semblant. L'obéissance c'est l'évidence de la foi ; la conclusion d'une obéissance persistante c'est la pureté, la sainteté, la propreté, et les fruits de l'esprit. Le Seigneur Jésus a dit : Et pourquoi m'appelez-vous : Seigneur, Seigneur, et ne faites-vous pas ce que je dis ? Luc 6:46. La foi sans les bonnes oeuvres d'obéissance aux commandements du Seigneur, c'est de la soi-disant Chrétienté. La foi qui ne purifie pas est une foi d'hypocrite. Le salut proclamé tout en demeurant dans le péché, est une alliance de mort qui vient du diable, un mensonge : votre alliance avec la mort sera abolie, et votre pacte avec le enfer ne subsistera pas. Ésa 28:18. Car Dieu ne nous a pas appelés à l'impureté, mais dans la sainteté. 1 Thes 4:7. Sans la sainteté, nul ne verra le Seigneur. Héb 12:14. Par votre persévérance vous sauverez vos âmes. Luc 21:19. Quelle persévérance ? La persévérance sur la croix, persévérance dans les tribulations, persévérance dans l'obéissance, persévérance à chercher, persévérance dans le renoncement de soi.

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre