La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Jean 19

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 Alors donc Pilate prit Jésus et le fit fouetter.

 2 Et les soldats, ayant tressé une couronne d'épines, la mirent sur sa tête, et le vêtirent d'un vêtement de pourpre,

 3 et vinrent à lui et dirent : Salut, roi des Juifs ! Et ils lui donnaient des soufflets.

 4 Et Pilate sortit encore et leur dit : Voici, je vous l'amène dehors, afin que vous sachiez que je ne trouve en lui aucun crime.

 5 Jésus donc sortit dehors, portant la couronne d'épines et le vêtement de pourpre. Et il leur dit : Voici l'homme !

 6 Quand donc les principaux sacrificateurs et les huissiers le virent, ils s'écrièrent, disant : Crucifie, crucifie-le ! Pilate leur dit : Prenez-le, vous, et le crucifiez ; car moi je ne trouve pas de crime en lui.

 7 Les Juifs lui répondirent : Nous avons une loi, et selon notre loi il doit mourir, car il a prétendu être le Fils de Dieu.1

 8 Quand donc Pilate entendit cette parole, il craignit davantage,

 9 et il entra de nouveau dans le prétoire, et dit à Jésus : D'où es-tu ? Et Jésus ne lui donna pas de réponse.

 10 Pilate donc lui dit : Ne me parles-tu pas ? Ne sais-tu pas que j'ai le pouvoir de te relâcher, et que j'ai le pouvoir de te crucifier ?

 11 Jésus répondit : Tu n'aurais aucun pouvoir contre moi, s'il ne t'était donné d'en haut ; c'est pourquoi celui qui m'a livré à toi a plus de péché.

 12 Dès lors Pilate cherchait à le relâcher ; mais les Juifs criaient, disant : Si tu relâches celui-ci, tu n'es pas ami de César ; quiconque se fait roi, s'oppose à César.

 13 Pilate donc, ayant entendu ces paroles, amena Jésus dehors, et s'assit sur le tribunal, dans le lieu appelé le Pavé,

 14 et en hébreu Gabbatha ; (or c'était la Préparation de la Pâque, c'était environ la sixième heure ;) et il dit aux Juifs : Voici votre roi !

 15 Mais ils crièrent : Ote, ôte ! crucifie-le ! Pilate leur dit : Crucifierai-je votre roi ? Les principaux sacrificateurs répondirent : Nous n'avons pas d'autre roi que César.

 16 Alors donc il le leur livra pour être crucifié ; et ils prirent Jésus, et l'emmenèrent.

 17 Et il sortit portant sa croix, et s'en alla au lieu appelé lieu du crâne, qui est appelé en hébreu Golgotha,

 18 où ils le crucifièrent, et deux autres avec lui, un de chaque côté, et Jésus au milieu.2

 19 Et Pilate fit aussi un écriteau, et le plaça sur la croix ; et il y était écrit : Jésus le Nazaréen, le roi des Juifs.

 20 Plusieurs des Juifs donc lurent cet écriteau, parce que le lieu où Jésus fut crucifié était près de la ville ; et il était écrit en hébreu, en grec, en latin.3

 21 Les principaux sacrificateurs des Juifs donc dirent à Pilate : N'écris pas : Le roi des Juifs ; mais [n'écris] que lui a dit : Je suis le roi des Juifs.

 22 Pilate répondit : Ce que j'ai écrit, je l'ai écrit.

 23 Les soldats donc, quand ils eurent crucifié Jésus, prirent ses vêtements et en firent quatre parts, une part pour chaque soldat. Ils prirent aussi la tunique. Or la tunique était sans couture, tissée tout d'une pièce depuis le haut jusqu'en bas.

 24 Ils dirent donc entre eux : Ne la déchirons pas, mais jetons-la au sort, à qui elle sera, -afin que l'écriture fût accomplie, qui dit : « Ils ont partagé entre eux mes vêtements, et ils ont jeté le sort sur ma robe. » Les soldats donc firent ces choses.

 25 Or, près de la croix de Jésus, se tenaient sa mère, et la soeur de sa mère, Marie, femme de Clopas, et Marie de Magdala.

 26 Jésus donc voyant sa mère, et le disciple qu'il aimait se tenant là,4 dit à sa mère : Femme, voilà ton fils.

 27 Puis il dit au disciple : Voila ta mère. Et dès cette heure-là, le disciple la prit chez lui.

 28 Après cela Jésus, sachant que toutes choses étaient déjà accomplies, dit, afin que l'écriture fût accomplie : J'ai soif.

 29 Il y avait donc là un vase plein de vinaigre. Et ils emplirent de vinaigre une éponge, et, l'ayant mise sur de l'hysope, ils la lui présentèrent à la bouche. 5

 30 Quand donc Jésus eut pris le vinaigre, il dit : C'est accompli. Et ayant baissé la tête, il remit son esprit.6 [Ainsi Jésus a accompli son incroyable sacrifice ; mais à moins que vous ayez renoncé à vous même, preniez votre croix quotidiennement, et le suiviez en obéissance, pour finalement faire mourir votre esprit égoïste, votre oeuvre n'est pas encore commencée, encore moins accomplie. Jésus a dit, « vous devez abandonner tout, vous devez perdre votre vie pour trouver votre vie [en Dieu] ». Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Jésus n'est pas mort pour que vous puissiez continuer dans le péché. J'aurais plutôt juste voulu éviter cette mort horrible. Je l'ai fait pour vous montrer l'étendue de l'obéissance requise pour votre propre salut. Vous devez avoir une dévotion pour la loi qui est dans le coeur de tout homme ; vous devez écouter ; et vous devez obéir. » ]

 31 Les Juifs donc, afin que les corps ne demeurassent pas sur la croix en un jour de sabbat, puisque c'était la Préparation (car le jour de ce sabbat-là était grand), firent à Pilate la demande qu'on leur rompît les jambes, [pour hâter leur mort], et puis leurs corps emportés.

 32 Les soldats donc vinrent et rompirent les jambes du premier, et de l'autre qui était crucifié avec lui.

 33 Mais étant venus à Jésus, comme ils virent qu'il était déjà mort, ils ne lui rompirent pas les jambes ; [Jésus mourut plus tôt que les autres parce qu'il avait été brutalement battu par les gardes Juifs du palais et ensuite par la garnison romaine toute entière, tellement que sa figure et sa forme n'étaient plus humainement reconnaissable.]

 34 mais l'un des soldats lui perça le côté avec une lance ; et aussitôt il en sortit du sang et de l'eau.

 35 Et celui [Jean] qui l'a vu rend témoignage ; et son témoignage est véritable ; et lui sait qu'il dit vrai, afin que vous aussi vous croyiez.

 36 Car ces choses sont arrivées afin que l'écriture fût accomplie : « Pas un de ses os ne sera cassé. »

 37 Et encore une autre écriture dit : « Ils regarderont vers celui qu'ils ont percé. »

 38 après ces choses, Joseph d'Arimathée, qui était disciple de Jésus, en secret toutefois par crainte des Juifs, fit à Pilate la demande d'ôter le corps de Jésus ; 7 et Pilate le permit. Il vint donc et ôta le corps de Jésus.

 39 Nicodème aussi, celui qui au commencement était allé de nuit à Jésus, vint, apportant une mixtion de myrrhe et d'aloès, d'environ cent livres.

 40 Ils prirent donc le corps de Jésus, et l'enveloppèrent de linges, avec les aromates, comme les Juifs ont coutume d'ensevelir.

 41 Or il y avait, au lieu où il avait été crucifié, un jardin, et dans le jardin un sépulcre neuf, dans lequel personne n'avait jamais été mis.

 42 Ils mirent donc Jésus là, à cause de la Préparation des Juifs, parce que le sépulcre était proche.


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 Les Juifs lui répondirent : Nous avons une loi, et selon notre loi il doit mourir, car il a prétendu être le Fils de Dieu. Les Juifs agissaient comme s'ils n'avaient jamais entendu parler du Fils de Dieu, pourtant leurs propres Écritures, provenant de l'Ancien Testament, parlent du Fils.

Le livre des Proverbes de l'Ancien Testament dit :

Qui est monté dans les cieux, et qui en est descendu ? Qui a rassemblé le vent dans le creux de ses mains ? Qui a serré les eaux dans un manteau ? Qui a établi toutes les bornes de la terre ? Quel est son nom, et quel est le nom de son fils, si tu le sais ? Proverbes 30:4

Dans le Livre des Psaumes de l'Ancien Testament, le Roi David parle très, très respectueusement de son fils, lui attribuant la puissance de Dieu :

Embrassez le Fils, de peur qu'il ne s'irrite, et que vous ne périssiez dans le chemin, quand sa colère s'embrasera tant soit peu. Bienheureux tous ceux qui se confient en lui ! Psa 2:12

Dans le Livre de Daniel de l'Ancien Testament, même le roi païens de Babylone, Nebucadnetsar, pouvait reconnaître le Fils de Dieu :

Et ces trois hommes, Shadrac, Méshac, et Abed-Nego, tombèrent liés au milieu de la fournaise de feu ardent.
Alors le roi Nebucadnetsar, consterné, se leva précipitamment et prit la parole et dit à ses conseillers : N'avons-nous pas jeté au milieu du feu trois hommes liés ? Ils répondirent et dirent au roi : Certainement, ô roi !
Il répondit et dit : Voici, je vois quatre hommes déliés, se promenant au milieu du feu, et ils n'ont aucun mal ; et l'aspect du quatrième est semblable à un fils de Dieu. Daniel 3:23-25

Plus loin dans le Livre de Daniel de l'Ancien Testament, Daniel lui-même a vu Jésus venant sur des nuées : Je voyais dans les visions de la nuit, et voici, quelqu'un comme un fils d'homme vint avec les nuées des cieux. Dan 7:13

Jésus se réfère lui-même comme le Fils de l'homme :

Car le fils de l'homme viendra dans la gloire de son Père, avec ses anges,
et alors il récompensera chaque homme selon ses oeuvres.
(Pas juste à une génération en particulier.)
Il y en a quelques-uns de ceux qui sont ici présents, qui ne goûteront point la mort jusqu'à ce qu'ils aient vu le fils de l'homme venant dans son royaume. Mat 16:27-8,Marc 8:38,9:1,Luc 9:26-27

Ceux qui ne sont pas purifiés, pour voir Jésus venir, (apparaître dans leurs coeurs), avant de mourir, le verront en mourant, comme le font tous les peuples, toutes les nations, toutes les générations.

Voici, il vient avec les nuées, et tout oeil le verra, et ceux qui l'ont percé ; (aussi, les Juifs d'il y a 2000 ans)
et tous les peuples de la terre se lamenteront à cause de lui. Oui, amen ! Apoc 1:7
Il y a 2000 ans, aux sacrificateurs Juifs et aux Pharisiens, Jésus a dit lors de son procès ;
vous verrez le fils de l'homme assis à la droite de la puissance, et venant avec les nuées du ciel.  Mark 14:62

Dans Le Livre de la Sagesse original de l'Ancien Testament se trouve une remarquable prophétie comment le fils de Dieu serait rejeté par les Juifs car leur propre méchanceté les a aveuglé, et qu'ils n'ont pas connu les secrets de Dieu :

Car les impies se disent entre eux, avec de faux raisonnements : «Elle est courte et triste notre vie ; il n'y a pas de remède quand l'homme touche à sa fin et personne, à notre connaissance, n'est revenu de l'Hadès.
Traquons donc le juste, puisqu'il nous incommode qu'il est contraire à notre manière d'agir, qu'il nous reproche de violer la loi, et divulgue contre nous les péchés de nos voies de vie.
Il se vante de posséder la connaissance de Dieu, et se nomme lui-même le fils de Dieu.
Il est pour nous la condamnation de nos pensées,
sa vue seule nous est insupportable ; car sa vie ne ressemble pas à celle des autres, et ses voies sont très différentes.
Il nous considère comme une chose frelatée et il s« écarte de nos voies comme de souillures. Il proclame heureux le sort final des justes et se vante d'avoir Dieu pour père.
Voyons si ses dires sont vrais, expérimentons ce qu'il en sera de sa fin.
Car si le juste est fils de Dieu, Il l'assistera et le délivrera des mains de ses adversaires.
Éprouvons-le par l'outrage et la torture afin de connaître sa sérénité et de mettre à l'épreuve sa patience.
Condamnons-le à une mort honteuse, puisque, d'après ses dires, il sera respecté .»
Ainsi raisonnent-ils, mais ils s'égarent, car leur propre méchanceté les a aveuglé.
Ils n'ont pas connu les secrets de Dieu, ni espéré de rémunération pour la justice, ni estimé l'honneur des âmes pures.
Sagesse 1,12-22

Les accusations des Juifs étaient sans fondement. Leurs propres écritures de l'Ancien Testament témoignaient dans bon nombre de Livres de l'existence d'un fils de Dieu et du fils de l'homme.

Selon les Écritures des Juifs et leur croyance, le vrai Messie doit rencontrer les exigences suivantes :

Attentes des Juifs
Comment Jésus Comble les Attentes de Messie
Il est un homme pratiquant Juif descendant de la maison du Roi David

Avant que commença son ministère, Jésus était si respecté en tant qu'homme Juif pratiquant qu'il enseignait et lisait régulièrement les écritures aux réunions du Sabbat de Sa synagogue.

Jésus était de par, et son Père, et sa Mère un descendant directe de David, Joseph de par Salomon (Matthieu 1:7-15), héritant ainsi des droits légaux au trône de David, et Marie de par Nathan (Luc 3:23-31), sa lignée portant de ce fait la semence de David, puisque la semence de Salomon s'était fait refusé le trône à cause du péché de Jéchonias.

Il est un être humain ordinaire (contrairement au fils de Dieu) Jésus était le Fils de Dieu, qui s'humilia Lui-même pour devenir un homme ordinaire pour mourir sur la croix. Il était regardé comme étant juste le fils du charpentier, un homme ordinaire.
Apporte la paix au monde Comme il apporte la paix à quiconque dans le monde l'accepte et le suit sur la croix, pour recevoir la paix comme le fruit de l'esprit.
Rassemble tous les Juifs de retour en Israël Comme il rassemble tous les véritables Juifs, ceux avec un coeur circoncit, dans Israël céleste spirituelle.
Reconstruit l'ancien Temple dans Jérusalem Comme il a reconstruit le temple dans la nouvelle Jérusalem, la céleste Jérusalem spirituelle ; Jésus et ses saints étant le temple, chaque saint étant une pierre vivante, chaque vainqueur du monde et de ses convoitises étant un pilier dans le temple.
Unir l'humanité dans l'adoration du Dieu des Juifs et l'observance de la Torah

Certainement il unit les vrais croyants de toutes les nations, en particulier les Gentils, dans l'adoration du Dieu Juif. Le Dieu Juif est reconnu comme Dieu par des milliards de gens sur toute la terre.

Jésus prêchait l'observance de la Loi, et il a même fortifié la Loi.

Et aussi Ses véritables croyants, qui ont crucifiés leurs convoitises et affections sur la croix intérieure du renoncement de soi, observent la loi, surpassent même la loi en marchant dans la loi royale de l'amour. Un homme qui marche dans la loi royale de l'amour, est commandé et stimulé par Dieu pour ce qu'il doit dire faire, de sorte que chacune de ses actions et paroles sont issues de de l'aimable obéissance à Dieu ; En vérité un tel homme aime le Seigneur ton Dieu de tout son coeur, et de tout son âme, et de toute sa force. Deu 6:4-5 ; un tel homme surpasse grandement la loi.

Ceux dans le christianisme peuvent facilement considérer les Juifs de manière critique, qui, en interprétant incorrectement les écritures, ont rejeté le Christ parce qu’ils s’attendaient à ce que le Messie soit un roi physique pour apparaître et rétablir le Royaume juif terrestre. Mais une centaine de générations de la Chrétienté, qui interprètent incorrectement les Écritures, répètent la même chose, en faisant les mêmes erreurs : ils ont rejeté l'écoute et l'obéissance à Christ à l'intérieur d'eux, en s'attendant à une apparition extérieure ; s'attendant à ce que Christ apparaisse physiquement pour être Roi de toute la terre, manquant de ce fait la possibilité de se préparer pour son apparition intérieure, individuel et spirituel en eux. Ceci est une déception majeure avec des conséquences désastreuses pour ceux qui sont ainsi séduits.

2 ainsi les écritures furent accomplit, parce qu'il aura livré son âme à la mort, et qu'il aura été compté parmi les transgresseurs. Ésaïe 53:12 

3 Et Pilate fit aussi un écriteau, et le plaça sur la croix ; et il y était écrit : Jésus le Nazaréen, le roi des Juifs..... et il était écrit en hébreu, en grec, en latin. Au temps de George Fox, les seuls collèges étaient des écoles de religion ; et ceux qui avaient appris l'hébreu, le grec, et le latin étaient considérés comme étant « divins ». Ils étaient jugés supérieurs en piété que les autres parce qu'ils pouvaient lire les « langages d'origine ». George Fox ridiculisa cette croyance, précisant que selon leur logique, Pilate fut le premier « divin » parce qu'il avait écrit l'enseigne placée au dessus de Jésus en hébreu, grec, et latin. L'Esprit Saint peut révéler les compréhensions dans n'importe quelle langue, mais les Collèges bibliques enseignant les textes bibliques en hébreu, grec, et en latin, tentent désespérément de découvrir le vrai sens des Écritures. Si le Saint-Esprit aidait l'étude de la Bible, alors l'hébreu, le grec, et le latin ne seraient pas nécessaire, prouvant que Jésus et le Saint-Esprit ne vous enseignent pas lorsque vous lisez la Bible.

4 le disciple que Jésus aimait, c'était Jean, l'auteur de ce livre ci de la Bible.

5 ainsi cette écriture fut accomplit, dans ma soif, ils m'ont abreuvé de vinaigre. Psa 69:21

6 il a dit, « C'est accompli » ; Et ayant baissé la tête, il remit son esprit. Jésus accomplit sa mort sur la croix- oui, mais il n,est pas mort afin que vous n'ayez plus rien à atteindre pour votre salut. Beaucoup de gens citent ce verset comme une justification pour absolument ne rien faire, sauf aller aux services de leurs sectes, s'asseoir et écouter leurs ministres. Ce n'est pas ce que Jésus a dit de faire ; Il a dit :

Efforcez-vous pour entrer par la porte étroite ; car beaucoup, je vous le dis, chercheront à entrer et ne pourront pas. Luc 13:24
Travaillez, non pas pour la nourriture qui périt, mais [travaillez plutôt] pour la nourriture qui subsiste pour la vie éternelle, laquelle le fils de l'homme vous donnera. Jean 6:27
Je n'ai pas trouvé tes oeuvres parfaites devant mon Dieu. Apoc 3:2
(Jésus nous dit de lutter et travailler pour produire les oeuvres parfaites qu'Il demande.)

Ni ce que Pierre et Paul nous disent de faire :

Pour cette même raison aussi, faites tous les efforts [le maximum possible]. 2 Pet 1:5
Par conséquent, travaillons diligemment[avec efforts assidus] avec tous les efforts. Héb 4:11

Longtemps avant que Jésus mourut sur la croix, il nous a dit que nous devons prendre notre croix quotidiennement, renoncer à nous-mêmes, et perdre notre vie afin de la sauver. Puis il mourut sur la croix en obéissance au Père, ce que lui-même souhaitait en quelque sorte éviter, mais soumis à une mort horrible comme exemple, pour nous, à suivre. Si nous manquons de prendre quotidiennement notre croix intérieure du renoncement de soi-même, nous démontrons du mépris pour la mort et le sang du Christ, prenant son sang comme excuse pour continuer dans notre péché et notre mal. Seulement par la repentance à travers la croix de l'aimante obéissance aux commandes de Dieu, expérimenterons-nous le salut, c'est à dire être libéré et affranchi de l'esclavage du péché.

Des hommes paresseux diront à vos oreilles qui démangent que Dieu vous acceptera parce que vous « croyez en Jésus » et que vous avez été baptisé d'eau ; que rien d'autre n'est requis. si vous continuez de les croire, vous les maudirez pour l'éternité, et vous regretterez pour toujours d'avoir cru leurs mensonges pour perdre votre âme.

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Jésus n'est pas mort pour que vous puissiez continuer dans le péché. J'aurais plutôt juste voulu éviter cette mort horrible. Je l'ai fait pour vous montrer l'étendue de l'obéissance requise pour votre propre salut. Vous devez avoir une dévotion pour la loi qui est dans le coeur de tout homme ; vous devez écouter ; et vous devez obéir. Il nous a dit ce n'est pas assez de croire en Dieu, nous devons croire que ce qu'Il dit est vrai. Il ne suffit pas de croire en Jésus ; nous devons croire ce qu'Il dit et puis agir sur cela. Il nous a dit que ce n'est pas assez de chercher Dieu, nous devons chercher de tout notre coeur et de toute notre âme. »

7 Ainsi s'accomplit l'écriture : Et on lui donna son sépulcre avec les méchants ; mais il a été avec le riche dans sa mort, parce qu'il n'avait fait aucune violence, et qu'il n'y avait pas de fraude dans sa bouche. Ésaïe 53:9. Joseph était un homme riche, qui avait demanda le corps et qui l'avait placé dans un tombeau neuf.

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre