La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Luc 12

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 Cependant les foules s'étant rassemblées par milliers, de sorte qu'ils se foulaient les uns les autres, il se mit, avant tout, à dire à ses disciples : Gardez-vous du levain des pharisiens, qui est l'hypocrisie.

 2 Mais il n'y a rien de couvert qui ne sera révélé, ni rien de secret qui ne sera connu.

 3 C'est pourquoi toutes les choses que vous avez dites dans les ténèbres seront entendues dans la lumière, et ce dont vous avez parlé à l'oreille dans les chambres sera publié sur les toits.

 4 Mais je vous dis à vous, mes amis : Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui après cela ne peuvent rien faire de plus ;

 5 mais je vous montrerai qui vous devez craindre : craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir de jeter dans la géhenne : oui, vous dis-je, craignez celui-là [Dieu].1

 6  Ne vend-on pas cinq passereaux pour deux sous ? et pas un seul d'entre eux n'est oublié devant Dieu.

 7 Mais les cheveux même de votre tête sont tous comptés. Ne craignez donc pas : vous valez mieux que beaucoup de passereaux.

 8 Et je vous dis : Quiconque m'aura confessé devant les hommes, le fils de l'homme le confessera aussi devant les anges de Dieu ; [Avant que vous confessiez le Seigneur devant les hommes, le Seigneur doit vous ordonner exactement quoi dire immédiatement avant de parler ; et la capacité d'entendre ce qu'il faut dire juste avant de parler vient seulement aux croyants qui peuvent marcher dans la lumière, ne prenant plus leurs propres décisions, suivant la direction du Seigneur dans toutes leurs paroles et leurs actions. Jésus ne veut pas du témoignage d'hommes dont les coeurs étaient toujours remplis de méchancetés, tout comme nous, jusqu'à ce que nous soyons nettoyés par Lui.]

 9  mais celui qui m'aura renié devant les hommes sera renié devant les anges de Dieu.

 10 Et quiconque parlera contre le fils de l'homme, il lui sera pardonné ; mais à celui qui aura proféré des paroles injurieuses contre le Saint Esprit, il ne sera pas pardonné.

 11 Et quand ils vous mèneront devant les synagogues et les magistrats et les autorités, ne prenez aucune pensée de comment, ou quelle chose vous répondrez, ou de ce que vous direz ;

 12  car le Saint Esprit vous enseignera à ce moment-là ce qu'il faudra dire.2

 13 Et quelqu'un lui dit du milieu de la foule : Maître, dis à mon frère de partager avec moi l'héritage.

 14 Mais il lui dit : Homme, qui est-ce qui m'a établi sur vous pour être votre juge et pour faire vos partages ?

 15 Et il leur dit : Prenez garde, et méfiez-vous de la convoitise ; car la vie d'un homme ne consiste pas dans l'abondance des biens qu'il possède.

 16 Et il leur dit une parabole, disant : Les champs d'un homme riche avaient beaucoup rapporté ;

 17  et il raisonnait en lui-même, disant : Que ferai-je, car je n'ai pas où je puisse assembler mes fruits ?

 18 Et il dit : voici ce que je ferai : j'abattrai mes granges et j'en bâtirai de plus grands, et j'y assemblerai tous mes produits et mes biens ;

 19 je dirai à mon âme : Mon âme, tu as beaucoup de biens assemblés pour beaucoup d'années ; repose-toi, mange, bois, fais grande chère.

 20 Mais Dieu lui dit : Insensé ! cette nuit même ton âme te sera redemandée ; et ces choses que tu as préparées, à qui seront-elles ?

 21  Il en est ainsi de celui qui amasse des trésors pour lui-même, et qui n'est pas riche quant à Dieu.

 22 Et il dit à ses disciples : A cause de cela, je vous dis : Ne soyez pas en souci pour la vie, de ce que vous mangerez ; ni pour le corps, de quoi vous serez vêtus :

 23  la vie est plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement.

 24 Considérez les corbeaux : ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n'ont pas de cellier ni de grange ; et Dieu les nourrit : combien valez-vous mieux que les oiseaux !

 25 Et qui d'entre vous, par le souci qu'il se donne, peut ajouter une coudée à sa taille ?

 26 Si donc vous ne pouvez pas même ce qui est très-petit, pourquoi êtes-vous en souci du reste ?

 27 Considérez les lis, comment ils croissent : ils ne travaillent ni ne filent ; cependant je vous dis que même Salomon, dans toute sa gloire, n'était pas vêtu comme l'un d'eux.

 28 Et si Dieu revêt ainsi l'herbe qui est aujourd'hui au champ et qui demain est jetée dans le four, combien plus vous vêtira-t-il, gens de petite foi ;

 29 Et vous, ne recherchez pas ce que vous mangerez ou ce que vous boirez, et n'en soyez pas en peine ;

 30  car les nations du monde recherchent toutes ces choses, et votre Père sait que vous avez besoin de ces choses ;

 31 mais cherchez son royaume [comme votre première priorité], et ces choses vous seront données par-dessus.3 [De chercher de son Royaume est censée être la plus haute priorité de votre vie, Mat. 6:33 — plus que vos efforts pour fournir de l'argent, de la nourriture, de la boisson, des vêtements, etc. Le royaume de Dieu est justice [droiture], et paix, et joie dans l'Esprit. Rom 14:17. Pour ce faire, dans de nombreuses écritures, il nous a dit : « Venez à moi ». Venez — non pas aux services des sectes qui prétendent qu'Il se trouve dans leur bâtisse, non pas aux réunions de prière, non pas aux appels à l'autel, non pas lire la Bible; Jésus a même dit qu'étudier de la Bible ce n'était pas venir à Lui. Jean 5:39-40. Nous devons à Lui aller directement. Il nous a dit comment nous devrions lui chercher, la une chose que nous devons faire : de s'asseoir aux pieds de Jésus et d'écouter ses paroles, Luc 10:39-42. Nous sommes assis dans l'humble silence et attendre sur Lui pendant que nous écoutons ; lorsque nous entendons, nous obéissons, qui est suivant Jésus. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Vous pouvez vivre dans le ciel et marcher encore la terre. Cherchez premièrement le Royaume, et tout autres choses vous seront fournies, à condition que vous restez dans la course. Il nous a dit que ce n'est pas assez de chercher Dieu, nous devons chercher de tout notre coeur et de toute notre âme. Venez à Moi et Je guiderai les doux et les humbles. Dieu ne se trouve pas en allant à des services ni en lisant à son sujet. Il n'y a qu'une seule chose qui est nécessaire. Entendez-Moi mes enfants. Venez à moi et je parlerai à vos âmes. O cherchez le Seigneur vous qui êtes puissants, tandis que vous en avez encore la force. » ]

 32 Ne crains pas, petit troupeau, car il a plu à votre Père de vous donner le royaume.

 33 Vendez ce que vous possédez, et donnez-le aux pauvres ; faites-vous des bourses qui ne vieillissent pas, un trésor qui ne défaille pas, dans les cieux, d'où le voleur n'approche pas, et où la teigne ne détruit pas ;

 34 car là où est votre trésor, là sera aussi votre coeur.4

 35  Que vos reins soient ceints et vos lampes allumées ;

 36 et soyez vous-mêmes semblables à des hommes qui attendent leur maître, à quelque moment qu'il revienne des noces, afin que, quand il viendra et qu'il heurtera, ils lui ouvrent aussitôt. [Voici, je me tiens à la porte et je frappe : si quelqu'un entend ma voix et qu'il ouvre la porte, j'entrerai chez lui et je souperai avec lui, et lui avec moi. Apoc 3:20]

 37  Bienheureux sont ces serviteurs que le seigneur quand il viendra, trouvera veillant ; en vérité, je vous dis qu'il se ceindra lui-même, et les fera mettre à table, et s'avancera pour les servir.

 38 Et s'il arrive à la seconde veille ou à la troisième veille, et qu'il les trouve ainsi, bénis sont ces serviteurs-là.

 39 Mais sachez ceci, que si le maître de la maison eût su à quelle heure le voleur devait venir, il eût veillé et n'eût pas laissé percer sa maison.

 40 Vous donc aussi soyez prêts ; car, à l'heure que vous ne pensez pas, le fils de l'homme vient.

 41 Et Pierre lui dit : Seigneur, dis-tu cette parabole pour nous, ou aussi pour tous ?

 42 Et le Seigneur dit : Qui donc est l'économe fidèle et prudent que le maître établira sur les domestiques de sa maison, pour leur donner au temps convenable leur ration de blé ?

 43 Bienheureux est cet esclave-là, que son maître lorsqu'il viendra, trouvera faisant ainsi.

 44  En vérité, je vous dis qu'il l'établira sur tous ses biens.

 45 Mais si cet esclave-là dit en son coeur : Mon maître tarde à venir, et qu'il se mette à battre les serviteurs et les servantes, et à manger et à boire et à s'enivrer,

 46  le maître de cet esclave-là viendra en un jour qu'il n'attend pas, et à une heure qu'il ne sait pas, et il le coupera en deux, et lui donnera sa part avec les infidèles.

 47 Or cet esclave qui a connu la volonté de son maître, et qui ne s'est pas préparé et n'a point fait selon sa volonté, sera battu avec plusieurs meurtrissures ; [Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Ne jamais abandonner, peu importe que l'on se sente bien à regarder en arrière. Il est aveugle d'abandonner, connaissant la volonté de Dieu. Ne pensez pas même à abandonner. » ]

 48 Mais celui qui ne l'a pas connue, et qui a fait des choses dignes de meurtrissures, sera battu avec peu [de meurtrissures] : car à quiconque il aura été beaucoup donné, il sera beaucoup demandé ; et à celui à qui il aura été beaucoup confié, il sera plus redemandé.5 [La douleur d'une blessure nettoie le mal, et les meurtrissures purgent les profondeurs des entrailles [y compris le coeur] de l'homme. Pro 20:30.]

 49 Je suis venu jeté le feu sur la terre ; et que veux-je, si déjà il est allumé ?

 50 Mais j'ai à être baptisé d'un baptême ; et combien suis-je à l'étroit jusqu'à ce qu'il soit accompli !

 51  Pensez-vous que je sois venu donner la paix sur la terre ? Non, vous dis-je ; mais plutôt la division.

 52 Car désormais ils seront cinq dans une maison, divisés : trois seront divisés contre deux, et deux contre trois ;

 53  le père contre le fils, et le fils contre le père ; la mère contre la fille, et la fille contre la mère ; la belle-mère contre sa belle-fille, et la belle-fille contre sa belle-mère.6

 54 Et il dit aussi aux foules : Quand vous voyez une nuée se lever de l'occident, aussitôt vous dites : Une ondée vient ; et cela arrive ainsi.

 55  Et quand vous voyez souffler le vent du midi, vous dites : Il fera chaud ; et cela arrive.

 56  Hypocrites ! vous savez discerner les apparences de la terre et du ciel, et comment ne discernez-vous pas ce temps-ci ?

 57  Et pourquoi aussi ne jugez-vous pas par vous-mêmes de ce qui est juste ?

 58 Car quand tu vas avec ta partie adverse devant le magistrat, efforce-toi en chemin d'en être délivré, de peur qu'elle ne te tire devant le juge ; et le juge te livrera au sergent, et le sergent te jettera en prison. [Jésus emploie la prison comme métaphore pour l'enfer ; il plaide pour que les hommes fassent le bien et les met en garde des conséquences à faire le mal.]

 59 Je te dis que tu ne sortiras point de là, que tu n'aies payé jusqu'au dernier cent.7


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 Craignez Dieu, qui peut faire mourir le corps et l'âme, et vous jeter dans la géhenne. Et pourtant ceux qui se prétendent  eux-mêmes Chrétiens ne craignent pas Dieu, alors qu'ils continuent dans le péché : étant donné à la convoitise, sexuellement immoraux, avides, jaloux, envieux, colériques, tricheurs, menteurs, donné à la rage, ivrognes, etc. ; pensant que Jésus sera leur excuse, parce qu'ils l'appellent Seigneur. Mais lisez-donc ce qu'Il a dit au sujet de ces genres de Chrétiens : « Ce ne sont pas tous ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur, qui entreront dans le royaume des cieux ; mais celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé en ton nom, et n'avons-nous pas chassé des démons en ton nom, et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles en ton nom ? Et alors je leur déclarerai : Je ne vous ai jamais connus ; retirez-vous de moi, vous qui pratiquez l'iniquité. » Mat 7:21-23 et Quiconque pratique le péché, pratique aussi l'iniquité, et le péché est l'iniquité. 1 Jean 3:4. et Quiconque commet et pratique le péché est l'esclave du péché. Jean 8:34. Car vous pouvez être sûr de cela, aucune personne sexuellement immorale, ou impure, ou cupide, qui est un idolâtre, n'a d'héritage dans le royaume du Christ et de Dieu. Que personne ne vous séduise par de vaines paroles ; car, à cause de ces choses, la colère de Dieu vient sur ceux qui sont désobéissant. Éph 5:5-6. Quiconque (même soi-disant Chrétiens) est impur, immoral, ou qui convoite sera banni des Cieux.

2 ne prenez aucune pensée de comment, ou quelle chose vous répondrez, ou de ce que vous direz ; car le Saint Esprit vous enseignera à ce moment-là ce qu'il faudra dire. Remarque ! Vous ne pouvez pas simplement ouvrir la bouche et commencer à parler de manière impromptu, en supposant que le Saint-Esprit parle à travers vous ; vous êtes censés entendre, venant du Saint-Esprit, ce qu'il faut dire d'abord. Beaucoup de gens lisent ceci et supposent que s'ils ne préparent pas de discours, le Saint-Esprit contrôlera leur bouche- Faux ! Jésus a dit : ne prenez aucune pensée ; ceci est possible uniquement après que le Saint-Esprit ait détruit votre pensée charnelle, qui est inimitié avec Dieu, et que votre pensée ait été renouvelée à la pensée de Christ. Toutes paroles parlées doivent premièrement être entendues ; et seules les paroles entendues à ce moment doivent être dites. Pensez à cela : si ce n'est pas toutes les paroles, c'est une parole venant de Lui et puis une centaine venant de votre pensée charnelle ; ou c'est dix paroles venant de Lui et puis dix venant de votre pensée charnelle ? Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « toutes et seules les paroles venant de Lui doivent être parlées » ; et seulement à ce moment. Réalisez, vous serez plusieurs fois tentés par l'ennemi de prêcher avant que vous puissiez entendre aussi bien que parler seulement les mots entendus à cet instant car il y a de nombreuses voix ; prenez garde aux faux prophètes ; et prenez garde de ne pas devenir vous-mêmes un faux prophète, parlant à partir de votre pensée charnelle au sujet de Jésus ou Dieu.

Il y a aussi ceux qui pensent que s'ils ont un bourdonnement ou quelque sensation dans leur tête, c'est l'onction du Saint-Esprit, qui alors contrôle leurs bouches ; cela non plus n'est pas vrai parce que, pour dire les paroles venant du Saint Esprit, vous devez d'abord entendre ce que le Saint-Esprit vous instruit à dire. L'onction c'est la présence de votre enseignant, Lequel, vous entendez vous enseigner ce qu'il faut dire à ce moment-là ; il ne s'agit pas un bourdonnement ou une sensation dans votre tête.

Dans le JOURNAL de la vie de que fidèle serviteur et ministre de l'Évangile de Jésus CHRIST, WILLIAM CATON, Will Caton a écrit à propos de recevoir les mots pour parler juste immédiatement avant de parler :

Je mets courage, au nom du Seigneur, et ayant foi en lui, qui était en son pouvoir, je renoncé à ma volonté, et je suis allé dans l'obéissance à sa motion. Quand je suis arrivé à la place, voici, les consultations qui, avant j'avais eu, avaient disparu, et la crainte de l'homme était parti de moi, et la force et le courage et l'audace et énoncé m'ont été donnés, de sorte que je suis devenu par celui qui m'a fortifié, un homme puissant, plutôt que comme un jouvenceau, même face à des congrégations.

Je travaillais beaucoup en allant à Steeple-maisons, de sorte qu'il y a rarement passé un premier jour de la semaine, mais j'étais à l'une ou l'autre, et j'étais également souvent sur ​​les marchés, où j'ai été ému de déclarer la vérité éternelle de Dieu, qui par sa miséricorde infinie, j'étais devenu son témoin. Bien que quand je suis allé à des endroits comme mentionné précédemment, je savais que rarement ce que je dirais que je suis là, mais voici quand je devais parler, je n'ai jamais manqué de mots ou l'expression de déclarer ce que le Seigneur m'avait donné à publier. Au contraire, j'ai souvent eu la plénitude de mots de lui à ma grande admiration.

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : : « une parole parlée venant de l'Esprit requiert que vous entendiez ce que l'Esprit vous dit ». Les paroles que vous dites doivent être entendues venant de L'Esprit au même moment avant que vous les dites, non pas les paroles que vous avez entendues le mois passé, ou la semaine passée, ou il y a une heure.

Les paroles que vous dites vous devez les avoir entendues provenant de l'Esprit de Dieu au même moment avant de les dire, non pas des paroles que vous avez entendu des mois avant, ou des semaines avant, ou une heure avant.

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

Lorsque, en présence des autres vous entendez une parole ou un message provenant de la parole du Seigneur à l'intérieur, ce message s'adresse uniquement à vous, à moins qu'Il vous dise clairement de le dire aux autre. Même si le message concerne quelqu'un en votre présence, à moins qu'Il vous dise de le dire, ce message est uniquement pour votre édification, et non le leur ; et s'il vous est dit de parler, dites seulement les paroles qu'Il vous donne; n'y ajoutez pas ensuite vos propres paroles. Même si on vous dit de répéter les mots que vous entendez, sauf si vous êtes en mesure de distinguer la voix du Christ par rapport à la voix de l'ennemi, ne parlent pas. Comme Edward Burrough a écrit :

« Nous vous engageons tous dans la présence du redoutable Dieu de vie et de puissance, que vous attendiez tous en silence, et que vous attendiez pour avoir en vous-mêmes le sel et la saveur, pour reconnaître la voix du Christ versus la voix de l'étrangers car jusqu'à ce que vous puissiez reconnaître cette différence en vous-mêmes, vous êtes incapables de juger. Par conséquent, attendez-tous dans la lumière qui est l'oeil, qui voit dans les mystères du royaume ; et qu'aucun ne prononce une seule parole, que celle dont vous êtes divinement mus de dire,* ou autrement la conscience de chacun témoignera contre vous. Ne soyez pas hâtif, quand vous voyez des choses s'ouvrir dans votre esprit ; gardez-les, et n'allez pas courir pour les dire, mais chérissez-les dans vos coeurs, et prenez garde, et restez humble dans la crainte du Seigneur, ne réveillez pas cette orgueil et cette présomption, ni que rien ne soit exalté au-delà de ce qui est pur. Ne vous hâtez pas, lorsque vous voyez les choses s'ouvrir dans vos pensées ; demeurez en elles, et n'allez pas courir pour les dire, mais chérissez-les dans vos coeurs, et prenez-garde, et demeurez humble dans la crainte du Seigneur Dieu, afin de ne pas éveiller l'orgueil et la présomption, et que rien ne soit élevé au-dessus de ce qui est pur. »

* Pour être divinement déplacé, vous devez être en mesure de distinguer entre la voix divine et la voix du diable.

Si vous n'êtes pas censé parler même rien que vous entendez jusqu'à ce que vous pouvez faire la distinction entre la voix du Christ et la voix du diable, vous devriez certainement refuser toute commande que vous entendez, (autre que de se repentir), avant de vous être assuré quelle voix vous donne des ordres.

Suivez ce conseil et vous progresserez. L'ignorer et vous ne serez pas progresser; mais vous pouvez penser que vous avez progressé parce que le diable va vous ordonner de faire de plus en plus de choses pour le Seigneur, tout une tentation à vos désirs et fierté; mais chaque chose que vous faites, seulement des retards vos progrès. Si vous vous repentez et commencez à suivre ces conseils, vous sera toujours retardée dans votre progression proportionnelle sur les blessures spirituelles qui vous a causé aux autres avec vos fausses paroles et en actes.

Pour en savoir plus sur ce sujet, voir les lignes directrices pour éviter la duperie dans Comment Bénéficier De La Puissance Transformatrice De Dieu.

Et si vous receviez un message comme, « parles-leur de l'évangile », cela ne vient pas de lui ; ce genre de message vous encourage à parler par votre pensée charnelle avec vos propres paroles, qui est la nature de mort.

Jésus nous a donné plusieurs avertissements au sujet de dire des paroles qui n'ont pas premièrement été entendues à ce moment venant de l'Esprit. Jésus a dit :

Si Jésus, aussi grand qu'Il est et qu'Il fut, ne disait seulement que les paroles qu'Il entendait venant du Père ; alors, combien plus devons-nous faire attention de ne dire rien au sujet de Dieu ou Jésus à moins que nous entendions les mots exactes à dire à cet instant.

Paul et Pierre nous disent aussi comment il faut parler :

Ceux qui choisissent de parler venant de leurs pensées charnelles, ceux-là s'estiment plus grand que leur Maître. Voir, Seuls ceux qui Font la Volonté du Père Entrent dans le Royaume des Cieux pour en savoir plus sur la nécessité de la destruction de leur esprit charnel.

3 Ne soyez pas en souci pour la vie, de ce que vous mangerez ; ni pour le corps, de quoi vous serez vêtus ; la vie est plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement. Considérez les corbeaux : ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n'ont pas de cellier ni de grange ; et Dieu les nourrit : combien valez-vous mieux que les oiseaux ! Et qui d'entre vous, par le souci qu'il se donne, peut ajouter une coudée à sa taille ? Si donc vous ne pouvez pas même ce qui est très-petit, pourquoi êtes-vous en souci du reste ? Considérez les lis, comment ils croissent : ils ne travaillent ni ne filent ; cependant je vous dis que même Salomon, dans toute sa gloire, n'était pas vêtu comme l'un d'eux. Et si Dieu revêt ainsi l'herbe qui est aujourd'hui au champ et qui demain est jetée dans le four, combien plus vous vêtira-t-il, gens de petite foi ;Et vous, ne recherchez pas ce que vous mangerez ou ce que vous boirez, et n'en soyez pas en peine ; car les nations du monde recherchent toutes ces choses, et votre Père sait que vous avez besoin de ces choses ; mais recherchez son royaume, et ces choses vous seront données par-dessus.

Ceci est le commandement qui est la première priorité dans la vie, de chercher premièrement le Royaume de Dieu. Jésus a dit : Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais [travaillez plutôt] pour la nourriture qui subsiste pour la vie éternelle, laquelle le fils de l'homme vous donnera ; car Dieu le Père l'a autorisé et certifié avec son sceau... C'est l'Esprit qui donne vie ; la chair ne profite de rien...En vérité, en vérité, je vous dis : Celui qui croit en moi [ dépend de moi, à confiance en moi, m'obéi], a la vie éternelle. Moi, je suis le pain de vie...Les paroles que moi je vous dis sont esprit et vie-donnant. L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. Mat 4:4. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Cherchez premièrement le Royaume, et tout autres choses vous seront fournies, à condition que vous restez dans la course. »

Où se trouve le Royaume qu'il vous est commandé de rechercher ? Or étant interrogé par les pharisiens quand viendrait le royaume de Dieu, il leur répondit et dit : Le royaume de Dieu ne vient pas de manière à attirer l'attention ; et on ne dira pas : Voici, il est ici ; ou, voilà, il est là. Car voici, le royaume de Dieu est au milieu de vous. Luc 17:20-21. Et Dieu est en vous aussi : Il y a un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tout, et partout, et en nous tous. Eph 4:6. Dieu.. quoiqu'il n'est pas loin de chacun de nous ; car en lui nous vivons et nous nous mouvons et nous sommes (Actes 17:27-28) ; mais nous ne sommes pas conscient de Sa présence jusqu'à ce que nous le cherchions et que nous le trouvions, parce que nous nous trouvons dans une dimension physique inférieure. Et Christ se trouve en  vous aussi : Christ en vous, l'espérance de la gloire. Col 1:27...Ne reconnaissez-vous pas à l'égard de vous-mêmes que Jésus Christ est en vous ? À moins que vous ne soyez des réprouvés [testés, rejetés]. 2 Cor 13:5.

Maintenant la question c'est, comment ? Il ne s'agit pas de lire la Bible, ça ne consiste pas à aller dans une bâtisse et d'écouter quelqu'un parler, il ne s'agit pas de demander à Dieu ce que vous voulez. Vous devez aller à Lui. Vous devez vous attendre à Lui l'écouter silencieusement, avec l'humilité d'un pécheur qui a besoin de sa puissance transformatrice — la grâce. Attendre, veiller, écouter, entendre, obéir... attendre, veiller, écouter, entendre, obéir..... chercher, écouter, obéir. Vous devez persévérer jusqu'à la fin, quand christ apporte le salut. Alors vous chercherez l'ETERNEL votre Dieu, et vous Le trouverez, si vous vous tournez vers lui de tout votre cœur et de tout votre être. Deut 4:29.

Dans son sermon, Stephen Crisp, un début de Quaker qui habitait dans le royaume, a témoigné qu'un jour sous le gouvernement du Christ, (dans le royaume), eut plus de joie, de plaisir et de bonheur que dans mille jours en dehors du royaume.

Voici, provenant de son Journal, le témoignage chrétien merveilleusement inspirant et sans précédent de George Fox d'être transporté dans le paradis, le Royaume :

« Je vis aussi les montagnes brûlés ainsi que les décombres, les chemins tortueux et raboteux être redressés et aplanis afin que le Seigneur puisse venir en son tabernacle. Ces choses se trouvent dans le coeur de l'homme ; mais, de parler de ces choses qui se trouvent à l'intérieur, semblait étrange aux rudes, aux malhonnêtes et aux montagneux.  Néanmoins, le Seigneur a dit : "Oh terre, écoute la parole du Seigneur !" »

* Toute vallée sera comblée, Toute montagne et toute colline seront abaissées ; Ce qui est tortueux sera redressé, Et les chemins raboteux seront aplanis. Luc 3:5

.......
« Maintenant, j'arrivai en esprit, à travers l'épée flamboyante,* dans le paradis de Dieu. Toutes choses étaient nouvelles, et toute la création avait une autre odeur, différente d'auparavant, au-delà de ce que les mots peuvent exprimer.  Je ne connaissais rien à part la pureté, l'innocence et la droiture, étant renouvelé à l'image de Dieu par Christ Jésus. De sorte que j'en arrivais à l'état d'Adam, comme il était avant sa chute.  La création m'était ouverte ; et il me fut montré comment chaque chose avait reçu un nom, correspondant chacun à leur nature et vertu. Je me demandais si je devais pratiquer la médecine pour le bien de l'humanité, voyant que la nature et les vertus des créatures m'étaient ouvertes par le Seigneur. Mais je fus immédiatement enlevé dans l'esprit, pour voir dans un autre état ou un état plus constant que celui d'Adam dans son innocence, même dans un état en Jésus-Christ, qui ne devrais jamais faillir.** Et le Seigneur me montra, que ceux qui lui étaient fidèles, dans la puissance et la lumière du Christ, devraient en arriver à cet état dans lequel Adam se trouvait avant la chute. Dans lequel les oeuvres admirables de la création, et les vertus de celle-ci doivent être connues, à travers les ouvertures de cette parole divine de sagesse et de puissance par laquelle ils furent crées.  Le Seigneur me conduisit dans de grandes choses, et de merveilleuses profondeurs me furent ouvertes, au-delà de ce que les mots peuvent déclarer ; mais comme les gens en viennent à l'assujettissement, et grandissent dans l'image et la puissance du tout-puissant, ils peuvent recevoir la parole de sagesse qui ouvre toutes choses, et en arriver à connaître l'unité cachée dans l'Être-Éternel. »

*Ainsi il [Dieu]chassa l'homme [Adam et Ève hors du Paradis, du Jardin d'Éden], et plaça à l'orient du jardin d'Éden les chérubins et une épée flamboyante qui tournaient dans tous les sens, pour garder le chemin de l'arbre de vie. Gen 3:24

**Il y a deux étapes dans la perfection à travers la grâce de Christ : 1er) être élevé à l'état de perfection d'Adam et Ève dans le paradis, mais toujours susceptible de tomber dans la tentation, et 2e) être élevé à l'état d'union, une perfection éternelle, qui est incapable de tomber dans le péché ou dans la tentation. Stephen Crisp, un autre éminent premier Quaker, a écrit davantage sur ces deux étapes de la perfection :

Car vous savez tandis que le vase est remplit de colère, d'envie, ou d'injustice de toute sorte, ceux là ne sont pas encore prêt pour que la gloire de Dieu brille en eux. Quand cela est enlevé par le jugement ; et que Sion est libérée de l'oppression, alors la créature retourne à Dieu, un vase pur dans la justice qui était avant la chute. Ainsi un homme ou une femme peut venir à l'état qu'adam était avant sa chute, un état sans péché ; contre ceux dans ce état, le jugement de dieu ne va pas et ils ont la paix avec Dieu et la fraternité dans ce qui est pur avant le péché et la transgression existait. Ceux qui viennent à cet état, peuvent être piégés à nouveau ; comme l'a été Ève, et s'ils ne surveillent pas, ils pourraient être piégés à nouveau ; mais si ceux-là sont fidèles à la puissance qui les a racheté du péché, et que dans la puissance ils résistent à la tentation, alors ceux-là reçoivent le sceau de la vie éternelle en Christ Jésus, qui ne faillira jamais, même s'il était tenté, et viennent à un établissement en celui qui ne change jamais.

.......
« De plus, le Seigneur Dieu me laissa voir, quand je fus élevé à son image en droiture et en sainteté, et à l'état de paradis de Dieu comment Adam avait été fait comme une âme vivante ; et aussi à la stature de Christ, le mystère qui avait été caché depuis des âges et des générations ; ces choses sont difficiles à exprimer, et ne peuvent être supportées par plusieurs. Car de toutes les sectes de la (soi-disant) chrétienté avec qui j'ai parlé, je n'ai trouvé personne qui pouvait supporter de se faire dire que quiconque pouvait grandir à la perfection d'Adam, (ce qui est dans l'image de Dieu et de la droiture et sainteté dans lequel se trouvait Adam avant la chute), qui était propre, pur, et sans péché comme il l'était. Par conséquent, comment pourraient-ils être capables de supporter d'entendre dire que quiconque devrait grandir spirituellement à la mesure de la stature de la plénitude du Christ ; quand cela les effraie d'entendre que quiconque parviendra, pendant qu'il est sur la terre, à la même puissance et le même esprit qu'avaient les prophètes et les apôtres. Même si c'est la vérité absolue, que personne ne peut comprendre les écrits des apôtres correctement sans le même Esprit par lequel ils furent écrits.

 Le Seigneur Dieu me révéla par son pouvoir invisible, comment « chaque homme était illuminé par la lumière divine du Christ'. Je la vis briller travers tous, et que ceux qui croyaient en elle sortaient de la condamnation pour aller vers la lumière de vie, et devenaient ses enfants ; mais ceux qui la détestaient, et ne croyaient pas en elle, se trouvaient condamnés par celle-ci, même s'ils faisaient profession du Christ. Je vis ceci, dans les pures ouvertures de la lumière sans l'aide d'aucun homme ; je ne savais pas non plus ou la trouver dans les écritures ; même si après, en sondant les écritures, je la trouvai. Car je vis dans cette lumière et cet esprit qui existait déjà avant que les écritures soient données, et qui conduisirent les saints hommes de Dieu à les donner, afin que tous arrivent à cet esprit, s'ils voulaient connaître Dieu ou le Christ, ou les écritures correctement, cet esprit par lequel furent enseignés et conduit ceux qui les apportèrent. »

4 Vendez ce que vous possédez, et donnez-le aux pauvres ; faites-vous des bourses qui ne vieillissent pas, un trésor qui ne défaille pas, dans les cieux, d'où le voleur n'approche pas, et où la teigne ne détruit pas ; car là où est votre trésor, là sera aussi votre coeur. Car là où est votre trésor, là aussi sera votre coeur aussi. Nous devons vendre des biens que nous n'avons pas besoin et donner le produit aux pauvres. Jésus nous dit pourquoi : « car là où est votre trésor, là sera aussi votre coeur. » Si nous dépendons de nos les possessions terrestres excès pour notre sécurité, notre coeur est trop attaché à eux, et trésor terrestre est soumise à perte ; mais si nous donnons notre plus aux pauvres, sachant que nous posons un trésor éternel et inépuisable dans les cieux, alors notre coeur est dans les cieux. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

Les actes de gentillesse peuvent être à nos conjoints, les enfants, les collègues de travail dans notre profession, les voisins, les étrangers — quiconque a besoin d'un peu d'aide. Remarquerez le terme « au hasard » dans le message ci-dessus. Au hasard est le contraire de systématique, programmé, continu, périodique, etc. Pourquoi ? De sorte que vous ne deviendrez pas si occupés de vos efforts que vous perdez le foyer nécessaire de rechercher Dieu avec tout votre coeur ; et chercher, c'est s'asseoir, attendre, veiller, écouter et obéir. Les actes de gentillesse incluent donner aux pauvres ; donc, avec notre excès, nous répondons en secret avec gentillesse à ceux qui sont dans le besoin qui se présentent devant nous ; et / ou nous pouvons soutenir financièrement les organismes de bienfaisance ; mais nous ne prenons pas une cause qui absorbe notre temps. Jusqu'à ce que Jésus apparaisse dans votre cœur pour vous guider et apporter votre Salut, ignorer tous les messages que l'ordre ou vous encourager à passer un temps loin d'attendre sur le Seigneur.

Remarquerez les mots « au hasard » dans le message ci-dessus. Au hasard est le contraire de systématique, programmé, continu, périodique, etc. Pourquoi ? De sorte que vous ne deviendrez pas si occupés de vos efforts que vous perdez le foyer nécessaire de rechercher Dieu avec tout votre coeur ; et chercher, c'est s'asseoir, attendre, veiller, écouter et obéir. Donc, avec notre excès, nous répondons en secret avec gentillesse à ceux qui sont dans le besoin qui se présentent devant nous ; et / ou nous pouvons soutenir financièrement les organismes de bienfaisance ; mais nous ne prenons pas une cause qui absorbe notre temps. Jusqu'à ce que Jésus apparaisse dans votre cœur pour vous guider et apporter votre Salut, ignorer tous les messages que l'ordre ou vous encourager à passer un temps loin d'attendre sur le Seigneur.

Nous satisfaisons ces besoins rencontrés au hasard seulement si nous avons des fonds excès de pour les satisfaire; et si possible, nous devrions limiter nos propres dépenses, de sorte que nous ayons des fonds excès de disponibles — en d'autres termes, nous devrions toujours maintenir des économies afin de pouvoir répondre aux besoins que nous rencontrons au hasard. En plus d'être en mesure de répondre aux besoins de gentillesse rencontrés au hasard, le bon sens financier consiste également à maintenir des économies pour répondre aux périodes de chômage et dépenses imprévues nécessaires à notre propre vie ; donc, nous ne donnons pas de fonds du coussin nécessaire. De plus, si nous sommes un propriétaire d'entreprise, nous maintenons également des économies importantes pour que notre entreprise puisse survivre et/ou s'adapter s'il y a un ralentissement de la demande ou une crise qui réduit nos revenus ; nous ne donnons pas de fonds du coussin d'épargne nécessaire.

Nous devons distribuer librement le surplus de nos biens et argent. Nous devons toujours pourvoir aux besoins de notre famille et rencontrer nos obligations ; Le Seigneur veut que nous continuions à bien faire cela. Mais ce que nous avons au-delà de nos besoins, nous avons besoin de le distribuer aux pauvres, que ce soit directement ou par des oeuvres de charités qui assistent tout particulièrement les pauvres. Nous devons vendre tous les biens que nous n'avons pas besoin, et en donner le revenu aux pauvres.

Les archives des nombreux Premiers Quakers, hommes et femmes de ce site, qui sont purifiés, et qui demeurent dans Royaume, avaient des maisons, des chevaux, des chariots, des fermes, des entreprises, etc. Il est clair qu'ils n'avaient pas vendu ce qu'ils possédaient pour devenir pauvres ; mais ils distribuaient aussi aux pauvres et à ceux dans le besoin, en particulier aux compagnons Chrétiens, mais aussi à la population en générale. Vous ne pouvez pas garder votre excédent, sans partager avec ceux qui manquent des nécessités pour vivre — les pauvres, cela n'inclut pas de donner aux sectes ou la dîme. Ce qui est mal c'est d'avoir de l'excédent, bien au-delà de ce qu'il vous faut pour vivre, tout en sachant qu'il y a quelque part des gens, qui sont dans le besoin des nécessités de la vie sans même contribuer à leur secours. Peut-être avez-vous besoin de regarder au-delà des frontières de votre propre pays pour trouver ces gens et/ou aumônes avec de véritables besoins. Mais il y a des besoins partout dans le tiers-monde pour contribuer à rendre la vie possible. (Notez ! Gens dans le besoin, n'inclut pas ceux qui refusent de prendre un travail disponible et qui choisissent de solliciter l'aumône, prétendant être dans le besoin.)

Nous devons être prêt à abandonner tout ce qu'Il demande. Il ne doit y avoir rien en réserve dont on ne puisse se séparer. Ces choses que nous devons nous débarrasser dans le but de progresser, le Seigneur nous demandera de nous en défaire. Mais la plupart des choses perdront de l'importance à mesure que nous nous approcheront de Dieu. Venant de la Parole de Dieu à l'intérieur : « Quelles que soient les commandes de Dieu, que ce soit de mourir sur la croix, nous obéissons ; qu'importe que l'on soit financièrement à l'étroit, que cela affecte notre réputation, ou que ce soit ruineux. »

5 cet esclave qui a connu la volonté de son maître, et qui ne s'est pas préparé et n'a point fait selon sa volonté, sera battu avec plusieurs meurtrissures ; Mais celui qui ne l'a pas connue, et qui a fait des choses dignes de meurtrissures, sera battu avec peu [de meurtrissures] : car à quiconque il aura été beaucoup donné, il sera beaucoup demandé ; et à celui à qui il aura été beaucoup confié, il sera plus redemandé.

Si à une personne il lui fut donné une vraie croyance et une espérance, que la puissance de Dieu peut les libérer de tous les péchés, et : 1) que cette personne manque alors d'exercer sa foi pour bâtir davantage sa foi, et 2) qu'il pèche à plusieurs reprises jusqu'à ce qu'il ait cautérisé sa conscience, ayant dépassé le sentiment de regret pour le péché et deux fois mort. Ce sont de ceux là que le Seigneur a parlé : Or cet esclave qui a connu la volonté de son maître, et qui ne s'est pas préparé et n'a point fait selon sa volonté, sera battu avec plusieurs meurtrissures ; Luc 12:47. Puisque la foi est crée par Christ, et qu'elle est le don de Dieu, que ce ne sont pas tous les hommes qui la reçoivent, ainsi manquer de suivre le véritable salut est digne d'un grand châtiment. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Ne jamais abandonner, peu importe que l'on se sente bien à regarder en arrière. Il est aveugle d'abandonner, connaissant la volonté de Dieu. Ne pensez pas même à abandonner. »

Jusqu'à ce que ceux-là aient tués leur conscience dans le péché, ils peuvent tout de même entendre et être motivé à renouveler leurs efforts pour exercer leur foi. Toutefois soyez avertis, car chaque acte de désobéissance qu'ils commettent, après être reconnu coupable d'un quelconque péché en particulier dans la lumière, ils doivent d'abord effectuer le même nombre d'actes d'obéissance avant que le péché soit sorti de leur coeur ; et vous devrez, pendant un certain temps, démontrer votre engagement à l'obéissance avant que vous puissiez entendre le Seigneur de nouveau. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Lorsque la lumière vous montre quelque chose à faire, tout acte de désobéissance doit être emporté par un acte d'obéissance. »

Notez ! Le châtiment en Enfer est décrit avec : a) un nombre variable de coups, basé sur ce que vous savez que vous auriez dû faire et que vous n'avez pas fait, et b) une peine imposée en proportion à l'offense ; et pour une raison — pour nettoyer le coeur et les parties intérieures d'un homme : La douleur d'une blessure nettoie le mal, et les meurtrissures purgent les profondeurs des entrailles [y compris le coeur] de l'homme. Pro 20:30. La croyance populaire d'une torture éternelle de toutes les personnes « non-sauvés » est un mythe, et fait passer Dieu pour un monstre. La simple logique vous dira que celui qui est amour, ne torturerait pas les gens pour toujours ; que, le châtiment quel qu'il soit, serait instructif, et le but serait de créer une discipline qui ne nécessiterait pas de correction plus grande. Pour plus à ce sujet, visitez la page web, Y A-T-IL de l'Espoir Pour Tous .

Dieu nous laisse pécher sur terre au contenu de notre coeur; nous remplissons notre tasse avec nos péchés, mais alors nous devons boire cette coupe jusqu'à ce que nous soyons complètement malades de tout péché et du mal. Sur la croix intérieure du renoncement de soi, nous pouvons boire cette coupe sur la terre avec l'encouragement aimant de l'Esprit de grâce, nous enseignant ce qui est à nier et comment vivre une vie divine, se terminant par la récompense du royaume et l'union avec Dieu ; ou on peut boire que coupe en enfer, où il y a peu d'amour, repentir forcé (en réalité), pas de délais et beaucoup moins de récompense pour la douleur, le temps et les efforts pour apprendre.

6Pensez-vous que je sois venu donner la paix sur la terre ? Non, vous dis-je ; mais plutôt la division. Car désormais ils seront cinq dans une maison, divisés : trois seront divisés contre deux, et deux contre trois ; le père contre le fils, et le fils contre le père ; la mère contre la fille, et la fille contre la mère ; la belle-mère contre sa belle-fille, et la belle-fille contre sa belle-mère. Lorsque vous êtes un véritable chercheur de Dieu, renonçant à vos mauvaises activités dans le monde, les bases de vos amitiés vont diminuer. À mesure que vous renoncez aux mauvais langages, aux festivités, beuveries, faire la fête, etc., vos amis et votre famille vont devenir mal à l'aise et vont  commencer à s'en prendre à votre engagement pour la vertu. Votre famille auront l'occasion de s'en prendre à vous ; ils seront vos ennemis et seront l'épée dont Jésus parle. Mais l'épée avec laquelle Il permet que vous soyez attaqués sert à vous enseigner la patience, le pardon, la compassion, l'amour, et à vivre par la foi.

Lorsque vous êtes engagé à suivre le Seigneur, à L'entendre alors que vous vous attendez sur Lui, tout ce qui vous arrive est permis par le Seigneur afin de vous amener à la perfection. Il permettra à ceux qui vous entourent de vous maltraiter afin de vous apprendre à renoncer à la colère, au ressentiment et au désir de vengeance, et à la place, de leur pardonner tout comme il a pardonné à ceux qui l'ont battu et crucifié. Nous devons souffrir avec Lui de manière à régner avec Lui. 2 Tim 2:11-12. Nous devons avoir confiance que tout vient de Lui, cette confiance c'est de la foi ; le juste vivra par sa foi, Hab 2:4.

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « vie dans la forteresse de la Foi où cela n'a pas d'importance que l'on vous embrasse ou l'on vous frappe avec un bâton de baseball », sachant que tout ce qui m'arrive est totalement sous son contrôle et sous sa direction.* Donc, si je suis touché avec une batte de baseball par quelqu'un, il s'attend à ce que j'apprenne la nécessité de pardonner : ignorer cela, malgré la douleur enduré, la méchanceté de la personne tenant le bâton. Votre vie est une course à obstacle, conçu par Dieu, pour vous afin de ramper à travers, apprenant à pardonner et à aimer malgré la douleur et l'injustice. Cette vie est un camp d'entraînement pour produire le soldat de l'amour, dont l'arme est l'épée de l'Esprit, la parole vivante de Dieu. Quand vous rendez compte que c'est Dieu qui a permis, (a permis, mais n'a causé pas), à ces personnes d'être rudes, laids, et douloureux avec vous, vous pouvez facilement leur pardonner parce qu'ils sont seulement un obstacle de ressentiment potentiel, dont l'offense sert à être dépassé, (s'il n'est pas dépassé, à produire la douleur du ressentiment), étant ainsi utilisé par Dieu pour vous aider dans votre progrès spirituel.

* Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Si les gens veulent prendre une mauvaise décision, c'est leur prérogative. »
Donc, ne croyez pas que Dieu a causé quelqu'un autour de vous pour faire quelque chose de mal qui vous affecte.
Dieu protège votre vie afin que vous puissiez être terminé, mais Dieu n'empêche pas ceux qui vous entourent de faire quelque chose mal.

7 Je te dis que tu ne sortiras point de là, que tu n'aies payé jusqu'au dernier cent. Notez ! Un homme sort de l'Enfer. Son temps dure jusqu'à ce qu'il ait payé le dernier cent de sa dette de péché commis dans sa vie terrestre. Ceci démontre qu'il n'y a pas de temps infinie pour l'homme en enfer. Comme le démontre aussi l'Apocalypse : timides, [lâches] et aux incrédules, et à ceux qui se sont souillés avec des abominations, et aux meurtriers, et aux fornicateurs, et aux magiciens, et aux idolâtres, et à tous les menteurs, leur part sera dans l'étang brûlant de feu et de soufre, qui est la seconde mort. Apoc 21:8. La part de chaque homme dépend de ce qu'il a fait en cette vie terrestre.

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre