La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Luc 14:26-30

Afficher le chapitre et les notes   

 26 Si quelqu'un vient à moi, et ne hait pas son père, et sa mère, et sa femme, et ses enfants, et ses frères, et ses soeurs, et même aussi sa propre vie, il ne peut être mon disciple.3 [Vous devez accordez de l'importance à l'approbation du Seigneur bien plus que l'approbation de votre famille qui sera probablement fortement contre votre obéissance à certains des commandes du Seigneur. Vous devez pleurer votre colère, convoitise, vos émotions, et votre égoïsme compulsifs assez pour avoir faim d'être différent : en paix, capable de vraiment aimer, vertueux, sans colère, sans convoitises, et plaisant à votre créateur ; si vous ne haïssez pas votre vie, vous n'avez pas la motivation pour porter votre croix intérieure du renoncement de soi.]

 27 Et quiconque ne porte pas sa croix, et ne vient pas après moi, ne peut être mon disciple.4 [Les guides aveugles de la Chrétienté ignorent la croix et disent à leurs fidèles qu'ils sont déjà sauvés juste en croyant en Jésus ; mais à moins que vous portiez la croix intérieure du renoncement de soi pour crucifier vos convoitises, passions, et désirs égoïstes, vous serez bannis des cieux à la mort. Pour venir après Christ vous devez humblement faire silence pour être à l'écoute de Sa parole à l'intérieur de votre coeur, alors vous devez attendre pour l'entendre Lui, ensuite vous devez Lui obéir. Le renoncement de soi se fait en obéissant aux commandements parlés du Seigneur que vous entendez plutôt qu'à votre volonté, (Sa volonté, non pas votre volonté) ; ceci est portant la croix - la croix intérieure du renoncement à soi-même.]

 28 Car quel est celui d'entre vous qui, voulant bâtir une tour, ne s'asseye premièrement et ne calcule la dépense, pour voir s'il a de quoi l'achever ?5 [Comptez le coût du fait de renoncer tout pour être un disciple de Jésus et entrer dans le royaume, vous devez tout abandonner. Celui qui affectionne sa vie, la perdra ; et celui qui hait sa vie dans ce monde-ci, la conservera pour la vie éternelle. Jean 12:25 Venant de la Parole du seigneur à l'intérieur : « Le sacrifice de la vie est donné à ceux qui peuvent se le permettre. Tu es le sacrifice. » ]

 29 de peur que, en ayant jeté le fondement et n'ayant pu l'achever, tous ceux qui le voient ne se mettent à se moquer de lui, disant : [ « Je travaille avec les aveugles ; mais si vous pensez que vous pouvez voir, et que vous n'êtes pas avec moi dans le ciel, Je ferai de vous être une risée. » ]

 30 Cet homme a commencé à bâtir, et il n'a pu achever.

Afficher le chapitre et les notes   

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

5 Car quel est celui d'entre vous qui, voulant bâtir une tour, ne s'asseye premièrement et ne calcule la dépense, pour voir s'il a de quoi l'achever ? Rechercher l'union avec Dieu n'est pas toujours agréable, en particulier la crucifixion de soi. Jésus qu'avant de commencer, la personne devrait premièrement s'asseoir et calculer le coût, pour savoir si elle a les moyen d'aller jusqu'au bout. Autrement, quand elle a établit la fondation et qu'alors elle se voit incapable de terminer, tous ceux qui verront cela commenceront à se moquer et à le huer. En disant, Cet  homme a commencé à bâtir et il fut incapable (indigne) de terminer. Il nous dit de ne pas même commencer, à moins d'être déterminé à aller jusqu'au bout, ce qui inclut la mort du soi par la souffrance et la tribulation. Venant de la Parole du seigneur à l'intérieur : « Le sacrifice de la vie est donné à ceux qui peuvent se le permettre. » Cet engagement provient d'un appétit profond, une faim qui vous est donnée de Dieu pour vous attirer à Lui. Il y en a beaucoup trop qui, se prétendant eux-mêmes « chrétiens », n'ont jamais même commencé, encore moins terminé, à bâtir leur temple dans leurs coeurs jusqu'à l'achèvement. Malgré toute la souffrance et tribulation, la douleur n'est rien au côté de la récompense de connaître Dieu. Car Dieu nous a crées pour être aimé de Lui et pour que nous puissions l'aimer. Il est pure, propre, saint, juste, miséricordieux, véritable, fidèle, paisible, rempli de joie, et abondant d'amour pour nous, attendant ardemment l'opportunité de démontrer son amour envers nous. Mais pour être en sa présence et recevoir son amour, nous devons être changés afin de devenir pur à même de recevoir son Esprit avec mesure - notre outre ne pouvant contenir le nouveau vin- nous devons le laisser nous préparer une nouvelle outre- afin de pouvoir posséder et apprécier le vin supérieur. La croix est différente pour chaque homme, la prenant chacun à la limite de leur aptitude à endurer à travers sept troubles. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur, « Faites-Lui confiance. Il vous conduira et veillera sur vous continuellement. Il ne vous abandonnera jamais. »

Christ donc ayant souffert pour nous dans la chair, vous aussi, armez-vous de cette même pensée que celui qui a souffert dans la chair s'est reposé du péché, afin de ne plus vivre le reste de son temps dans la chair selon les convoitises des hommes, mais [vivre] à la volonté de Dieu. 1 Pi 4:1-2. La tribulation ce n'est pas une journée difficile au bureau, une voiture en panne, ou quel qu'autres problèmes naturels ; c'est clairement et surnaturellement imposée.

car c'est à cela que vous avez été appelés ; car aussi Christ a souffert pour vous, vous laissant un modèle, afin que vous suiviez ses traces, 1 Pi 2:21.

Du Journal de George Fox :

devez avoir la fraternité avec Christ dans ses souffrances ; 1 Pi 4:12-13
Si vous voulez régner avec lui, vous devez souffrir avec lui ; 2 Tim 2:12
Si vous voulez vivre avec lui, vous devez mourir avec lui ; 2 Tim 2:11
et si vous mourez avec lui, vous devez être enseveli avec lui, Rom 6:4
et étant enseveli avec lui dans le vrai baptême, vous ressuscitez aussi avec lui. Col 2:12

Ce doit être « une venue à l'intérieur de sa mort, une souffrance avec Christ » ; et cela est nécessaire au salut ; et non temporairement, mais continuellement : cela doit être une « mort quotidienne ».

_______________________________________