La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Luc 14

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 Et il arriva que, comme il entrait, un sabbat, dans la maison d'un des principaux des pharisiens pour manger du pain, ils l'observaient.

 2 Et voici, il y avait un homme hydropique devant lui.

 3 Et Jésus, répondant, parla aux docteurs de la loi et aux pharisiens, disant : Est-il permis de guérir, un jour de sabbat ?

 4 Et ils se turent. Et l'ayant pris, il le guérit, et le renvoya.

 5 Et répondant, il leur dit : Qui sera celui de vous, qui, ayant un âne ou un boeuf, lequel vienne à tomber dans un puits, ne l'en retire aussitôt le jour du sabbat ?

 6 Et ils ne pouvaient répliquer à ces choses.

 7 Or il dit une parabole aux conviés, observant comment ils choisissaient les premières places ; et il leur disait :

 8 Quand tu seras convié par quelqu'un à des noces, ne te mets pas à table à la première place, de peur qu'un plus honorable que toi ne soit convié par lui,

 9 que celui qui vous a conviés, toi et lui, ne vienne et ne te dise : Fais place à celui-ci ; et qu'alors tu ne le mettes avec honte à occuper la dernière place.

 10 Mais, quand tu seras convié, va et assieds-toi à la dernière place, afin que, quand celui qui t'a convié viendra, il te dise : Ami, monte plus haut. Alors tu auras de la gloire devant tous ceux qui seront à table avec toi.

 11 Car quiconque s'élève sera abaissé ; et celui qui s'abaisse sera élevé.

 12 Et il dit aussi à celui qui l'avait convié : Quand tu fais un dîner ou un souper, n'appelle pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins ; de peur qu'eux aussi ne te convient à leur tour, et que la pareille ne te soit rendue.

 13 Mais quand tu fais un festin, convie les pauvres, les estropiés, les boiteux, les aveugles ;1 [L'amour c'est donner sans rien attendre en retour. Jésus nous dit de renoncer à inviter parents et amis à nos soupers et festins, et d'inviter plutôt ceux qui ne peuvent nous rendre la pareille : le pauvre, l'aveugle, le boiteux, le mutilé ; ainsi nous démontrons de l'amour. Toute faveur auxquelles nous nous attendons à recevoir dans la prochaine vie est crédité à notre foi. George Fox a écrit que ceci est une croix pour les gens, mais il doit être obéi.]

 14 et tu seras bienheureux, car ils n'ont pas de quoi te rendre la pareille : car la pareille te sera rendue en la résurrection des justes.

 15 Et un de ceux qui étaient à table, ayant entendu ces choses, lui dit : Bienheureux celui qui mangera du pain dans le royaume de Dieu.

 16 Et il lui dit : Un homme fit un grand souper et y convia beaucoup de gens.

 17 Et à l'heure du souper, il envoya son esclave dire aux conviés : Venez, car déjà tout est prêt.

 18 Et ils commencèrent tous unanimement à s'excuser. Le premier lui dit : J'ai acheté un champ, et il faut nécessairement que je m'en aille et que je le voie ; je te prie, tiens-moi pour excusé.

 19 Et un autre dit : J'ai acheté cinq couples de boeufs, et je vais les essayer ; je te prie, tiens-moi pour excusé.

 20  Et un autre dit : J'ai épousé une femme, et à cause de cela je ne puis aller.

 21 Et l'esclave, s'en étant retourné, rapporta ces choses à son maître. Alors le maître de la maison, en colère, dit à son esclave : Va-t'en promptement dans les rues et dans les ruelles de la ville, et amène ici les pauvres, et les estropiés, et les aveugles, et les boiteux.

 22 Et l'esclave dit : Maître, il a été fait ainsi que tu as commandé, et il y a encore de la place.

 23 Et le maître dit à l'esclave : Va-t'en dans les grands chemins et le long des haies, et contrains les gens d'entrer, afin que ma maison soit remplie ;2

 24 car je vous dis, qu'aucun de ces hommes qui ont été conviés ne goûtera de mon souper.

 25 Et de grandes foules allaient avec lui. Et se tournant, il leur dit :

 26 Si quelqu'un vient à moi, et ne hait pas son père, et sa mère, et sa femme, et ses enfants, et ses frères, et ses soeurs, et même aussi sa propre vie, il ne peut être mon disciple.3 [Vous devez accordez de l'importance à l'approbation du Seigneur bien plus que l'approbation de votre famille qui sera probablement fortement contre votre obéissance à certains des commandes du Seigneur. Vous devez pleurer votre colère, convoitise, vos émotions, et votre égoïsme compulsifs assez pour avoir faim d'être différent : en paix, capable de vraiment aimer, vertueux, sans colère, sans convoitises, et plaisant à votre créateur ; si vous ne haïssez pas votre vie, vous n'avez pas la motivation pour porter votre croix intérieure du renoncement de soi.]

 27 Et quiconque ne porte pas sa croix, et ne vient pas après moi, ne peut être mon disciple.4 [Les guides aveugles de la Chrétienté ignorent la croix et disent à leurs fidèles qu'ils sont déjà sauvés juste en croyant en Jésus ; mais à moins que vous portiez la croix intérieure du renoncement de soi pour crucifier vos convoitises, passions, et désirs égoïstes, vous serez bannis des cieux à la mort. Pour venir après Christ vous devez humblement faire silence pour être à l'écoute de Sa parole à l'intérieur de votre coeur, alors vous devez attendre pour l'entendre Lui, ensuite vous devez Lui obéir. Le renoncement de soi se fait en obéissant aux commandements parlés du Seigneur que vous entendez plutôt qu'à votre volonté, (Sa volonté, non pas votre volonté) ; ceci est portant la croix - la croix intérieure du renoncement à soi-même.]

 28 Car quel est celui d'entre vous qui, voulant bâtir une tour, ne s'asseye premièrement et ne calcule la dépense, pour voir s'il a de quoi l'achever ?5 [Comptez le coût du fait de renoncer tout pour être un disciple de Jésus et entrer dans le royaume, vous devez tout abandonner. Celui qui affectionne sa vie, la perdra ; et celui qui hait sa vie dans ce monde-ci, la conservera pour la vie éternelle. Jean 12:25 Venant de la Parole du seigneur à l'intérieur : « Le sacrifice de la vie est donné à ceux qui peuvent se le permettre. Tu es le sacrifice. » ]

 29 de peur que, en ayant jeté le fondement et n'ayant pu l'achever, tous ceux qui le voient ne se mettent à se moquer de lui, disant : [ « Je travaille avec les aveugles ; mais si vous pensez que vous pouvez voir, et que vous n'êtes pas avec moi dans le ciel, Je ferai de vous être une risée. » ]

 30 Cet homme a commencé à bâtir, et il n'a pu achever.

 31 Ou, quel est le roi qui, partant pour faire la guerre à un autre roi, ne s'asseye premièrement et ne délibère s'il peut, avec dix mille hommes, résister à celui qui vient contre lui avec vingt mille ?

 32 Autrement, pendant qu'il est encore loin, il lui envoie une ambassade et s'informe des conditions de paix.

 33 Ainsi donc, quiconque d'entre vous ne renonce pas à tout ce qu'il a, ne peut être mon disciple.6 [quiconque aura quitté maisons, ou frères, ou soeurs, ou père, ou mère, ou femme, ou enfants, ou champs, pour l'amour de mon nom, en recevra cent fois autant, et héritera de la vie éternelle. Mat 19:29. Lorsque vous renoncez continuellement à vous-mêmes et que vous obéissez aux commandes du Seigneur, vous finirez par perdre votre vie égoïste, et par le fait même sauver votre âme pour vivre une vie en union avec Dieu.]

 34 Le sel donc est bon ; mais si le sel aussi a perdu sa saveur, avec quoi l'assaisonnera-t-on ?

 35 Il n'est propre, ni pour la terre, ni pour le fumier ; on le jette dehors.7 Qui a des oreilles pour entendre, qu'il entende.


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 Mais quand tu fais un festin, convie les pauvres, les estropiés, les boiteux, les aveugles. L'amour c'est donner sans rien attendre en retour. Jésus nous dit de renoncer à inviter parents et amis à nos soupers et festins, et d'inviter plutôt ceux qui ne peuvent nous rendre la pareille : le pauvre, l'aveugle, le boiteux, le mutilé ; ainsi nous démontrons de l'amour. Toute faveur auxquelles nous nous attendons à recevoir dans la prochaine vie est crédité à notre foi. George Fox a écrit que ceci est une croix pour les gens, mais il doit être obéi.

2 Va-t'en dans les grands chemins et le long des haies, et contrains les gens d'entrer, afin que ma maison soit remplie ; Les invités du grand souper (comme le souper des noces dans le Royaume de Dieu) sont comblés à partir de trois évènements :

  1. Ceux qui étaient invités — Le festin dans le Royaume de Dieu fut longuement attendu par les religieux Juifs ; mais la plupart d'entre eux étaient trop occupés avec leurs rituels, cérémonies, ordonnances, et sacrifices, pour venir. La plupart rejetèrent Jésus.

  2. L'aveugle, (ceux qui savaient qu'ils ne pouvaient pas voir clair spirituellement) ; le boiteux, (ceux qui ne pouvaient pas marcher dans la lumière de l'esprit) ; et le pauvre, (ceux qui sont pauvres en esprit), étaient les Juifs et les gentils, (dans les grandes et les petites rues), ceux à qui Christ prêcha : il m'a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; Il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, Pour proclamer aux captifs la délivrance [du péché], Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres [du péché] les opprimés, Luc 4:18-19. Ceux qui entendaient, qui savaient qu'ils n'étaient pas justes, qui savaient qu'ils étaient aveugles, qui savaient qu'ils étaient pauvres.

    Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :
  3. Le Seigneur a toujours placé des piqûres dans la vie des hommes et favorisé les expériences de vie bouleversante sur les individus pour les amener à rechercher la solution durable — Lui la seule solution durable.

  4. Finalement, contraindre ceux des grands chemins et le long des haies à entrer.

    William Penn parle de repentances forcées dans la prochaine vie pour ceux qui ne se repentent pas par la croix dans cette vie.Dieu seul force indirectement notre repentance. Il nous met dans l'obscurité sans Son influence modératrice de sorte que nous nous adonnons à des désirs de notre coeur, au point que nous devenons rassasiés avec eux et qu'ils deviennent lourds, désagréable, et finalement terriblement oppressants – si horrible que nous choisissons désespérément de nous repentir d'eux.

    alors ils crieront vers moi, et je ne répondrai pas ; ils me chercheront de bonne heure et avec diligence, mais ils ne me trouveront point.
    Parce qu'ils ont haï la connaissance et qu'ils n'ont pas choisi la crainte de l'Éternel,
    qu'ils n'ont point voulu de mon conseil, qu'ils ont méprisé toute ma répréhension,
    ils mangeront du fruit de leur propre voie et seront rassasiés de leurs propres désirs.
    Car l'abandon des ignorants [de mes conseils] les tuera, et l'insouciance des fous les détruira. Pro 1:28-32

    Au final, le grand souper sera rempli.

    Et l'Éternel des armées fera, en cette montagne, à tous les peuples un festin de choses grasses, un festin de vins sur lies, de choses grasses moelleuses, de vins sur lies bien raffinés.
    Et il détruira en cette montagne la face du voile qui couvre tous les peuples, et la couverture qui est étendue sur toutes les nations.
    Il engloutira la mort en victoire ; et le Seigneur, l'Éternel, essuiera les larmes de dessus tout visage, et il ôtera l'opprobre de son peuple de dessus toute la terre ; car l'Éternel a parlé. Ésaïe 25:6-8

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

Ceux qui ne meurent pas à travers la croix tandis que sur terre, passent par le repentir forcé jusqu'à ce qu'ils soient sous contrôle et gouvernés par le Seigneur, (par conséquent, le Seigneur est vraiment leur Seigneur), mais ils : a) ne sont pas des rois et des prêtres ; b) ne vivent pas dans la dimension supérieure de la cour intérieure où les rois et les prêtres habitent ; c) vivront pour toujours dans la dimension inférieure tout en étant pleinement conscients de la dimension supérieure ; d) regrettera à jamais qu'ils ont perdu leur temps sur la terre dans des poursuites insensées ; et e) à jamais souffrir de ce regret plus la privation de la dimension supérieure.

3 Si quelqu'un vient à moi, et ne hait pas son père, et sa mère, et sa femme, et ses enfants, et ses frères, et ses soeurs, et même aussi sa propre vie, il ne peut être mon disciple. Un homme doit vouloir plaire à Dieu davantage que de plaire à sa femme, enfants, amis, etc. ; autrement cet homme ne peut pas être un disciple de Jésus. Un homme doit vouloir l'approbation de Dieu plus que l'approbation des hommes, notamment votre famille. Ne pas ignorer une commande du Seigneur parce que votre famille désapprouve votre obéissant il ; si vous le faites, vous risquez de ne rien entendre plus loin de Lui.

Ne pensez pas que je sois venu mettre la paix sur la terre ; je ne suis pas venu mettre la paix, mais l'épée :
car je suis venu jeter la division entre un homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère ;
et les ennemis d'un homme seront les gens de sa maison.
Celui qui aime père ou mère plus que moi, n'est pas digne de moi ; et celui qui aime fils ou fille plus que moi, n'est pas digne de moi ;
et celui qui ne prend pas sa croix et ne vient pas après moi, n'est pas digne de moi. Matthieu 10:34-38

(Pour venir après Lui est d'exposer vous-même pour les commandes du Seigneur et puis lui obéir ; d'obéir à toutes ses commandes, vous devez aimer le Seigneur le plus que vous aimez votre famille ; ainsi, malgré leur opposition, vous obéissez à ses commandes — qui doit venir après Lui.)

Un homme doit aussi haïr sa propre vie, autrement il sera incapable de la perdre, ou d'être un disciple de Jésus. Lorsque vous êtes un chercheur véritable de Dieu, reniant vos mauvaises activités passées dans le monde, (y compris les sectes déficientes), les bases de vos amitiés diminueront. Comme vous reniez le langage frauduleux, les festivités, faire la fête, etc., vos amis et familles deviendront inconfortables et commenceront à attaquer vos engagements envers la bonté. Si vous et votre conjoint ont assisté à une secte de déficit, votre conjoint peut devenir votre pire ennemi, vous laissez ou en menaçant de vous quitter. Votre famille s'habituera à vous attaquer ; ils seront vos ennemis et sont l'épée dont Jésus a parlé. Mais l'épée qui vous permet d'être attaqué vous enseigne à avoir la patience, le pardon, à avoir de la miséricorde, à aimer et à vivre par la foi. Cela fait partie de la croix, de souffrir de l'opposition de votre famille. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Une fois qu'un homme a démontré sa foi, Je lui donne la paix. »

Quand quelqu'un devient convaincu de la véritable espérance, le vrai évangile et le seul chemin ; et quand ils quittent leur secte de déficit, plusieurs de leurs conjoints ont menacé de quitter, quelques même quitter. La plupart des conjoints à surmonter leur opposition et ont même entendu parler à partir du Seigneur que leur conjoint est correctement cherche de Lui. Le Seigneur n'a aucun désir de détruire un mariage, de sorte que le conflit s'installe généralement vers le bas ; mais c'est une douloureuse épreuve au moins.La maxime du monde dans la négociation est : le parti qui a peur de perdre une négociation est la partie qui perd. Calculez la dépense et être prêt à renoncer à tout de votre ancienne vie.

Vous devez haïr votre vos émotions, et votre égoïsme compulsifs assez pour avoir faim d'être différent : en paix, capable de vraiment aimer, vertueux, sans colère, sans convoitises, et plaisant à votre créateur. Au début de votre recherche de Dieu, vous ne serez pas au courant de la façon dont le mal votre vie est vraiment jusqu'à ce que Dieu vous montre l'étendue de votre comportement mal. Le plus vous apprenez sur le mal en vous-même, plus vous apprenez à haïr le mal.  Pour devenir un saint, vous devez en apprendre davantage sur le mal en vous-même et comment le monde entier est plongé dans le péché. Si vous détestez votre vie, votre motivation à porter la croix augmente. Si vous ne haïssez pas votre vie, vous n'avez pas la motivation pour porter votre croix intérieure du renoncement de soi. Seul un homme qui déteste tout le mal est confié avec véritable trésor car pour la haine des moyens mauvais, après que vous avez été libéré du péché, vous ne serait pas attiré par mal à nouveau. Plus vos en savoir plus sur le mal en toi-même, vous devenez plus repoussé par le mal ; et lorsque vous êtes repoussé par le mal, vous gravitez naturellement à la bonté de Dieu.

Une fois que vous avez trouvé le vrai chemin de la croix, il est encore trop difficile pour beaucoup de voyage ; donc peu va entrer par la porte étroite. Il n'est pas facile de perdre votre vie. Il n'est pas facile de manière persistante et s'asseoir patiemment dans l'humble silence et attendre à Dieu tandis que vous écoutez, veillez, puis obéir complètement. C'est pas facile de regarder votre volonté et ce qui est dans votre coeur comme le Seigneur il montre à vous. Pour réussir, vous devez d'abord avoir été dessiné dans l'amour ; vous ne pouvez pas venir au Seigneur et souffrent à travers la croix seulement pour éviter l'enfer. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Les gens ne peuvent pas venir dans la peur ; ils doivent venir dans l'amour » ; le Père doit vous avoir attiré avec une révélation qui insuffle en vous une faim pour plus de l'amour de Dieu et une faim pour plus de Lui est la seule motivation durable. Ceux qui n'ont pas été attirés par Dieu avec une expérience spirituelle qui vous donne un goût et une faim pour plus, vous devez vous détourner du mal le plus que vous pouvez, distribuer librement aux pauvres, et prier Dieu de vous donner cette expérience, promettant en retour que vous aller Le chercher avec votre meilleur effort. Même après avoir été dessiné et compte tenu la faim, beaucoup ne peuvent pas porter la croix afin de la fin parce qu'ils aiment leur vie trop à tout laisser aller. Donc, calculer les coûts avant de commencer ; et être sûr que vous êtes prêt à donner tout, si et quand vous êtes ordonné de le faire.

4 Vous devez porter votre croix à tous les jours pour être un disciple de Jésus, la croix intérieure du renoncement à soi-même. Vous devez crucifier votre égoïsme ; votre nature charnelle, vos affections et vos convoitises pour pouvoir être à Christ. Pour ceux qui veulent vivre selon la chair (la nature pécheresse) ne peuvent plaire à Dieu.

La croix est supportable, mais pas facile. Il n'est pas facile de perdre sa vie. Il n'est pas facile de tout abandonner. Il n'est pas facile de trouver la porte étroite du Ciel, cette entrée où beaucoup essayeront mais n'y parviendront pas. Ce n'est pas facile de souffrir. Ainsi donc, toute autre alternative à la croix, qui soi-disant pourrait permettre d'échapper à l'enfer, est avidement reçu ; et donc les fausses doctrines et les mensonges se répandent très rapidement. (Voir Souffrance et Tribulation pour plus de détails au sujet de la souffrance.)

car le temps viendra où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine, mais ils s'amasseront [accumuleront en piles] des enseignants selon leurs propres convoitises, qui leur diront ce que leurs oreilles leur démangent d'entendre, et ils détourneront leurs oreilles de la vérité et se tourneront vers les fables. 2 Timothée 4:3-4

les prophètes prophétisent faussement, et les sacrificateurs dirigent par leur moyen [autorité] ; et mon peuple aiment l'avoir ainsi. Mais que ferez-vous à la fin ? Jer 5:31

Car plusieurs marchent, dont je vous ai dit souvent et dont maintenant je le dis même en pleurant, qu'ils sont ennemis de la croix du Christ, dont la fin est la perdition, dont le dieu est le ventre [désirs et convoitises] et dont la gloire est dans leur honte, qui ont leurs pensées aux choses terrestres. Phil 3:18-19.

5 Car quel est celui d'entre vous qui, voulant bâtir une tour, ne s'asseye premièrement et ne calcule la dépense, pour voir s'il a de quoi l'achever ? Rechercher l'union avec Dieu n'est pas toujours agréable, en particulier la crucifixion de soi. Jésus qu'avant de commencer, la personne devrait premièrement s'asseoir et calculer le coût, pour savoir si elle a les moyen d'aller jusqu'au bout. Autrement, quand elle a établit la fondation et qu'alors elle se voit incapable de terminer, tous ceux qui verront cela commenceront à se moquer et à le huer. En disant, Cet  homme a commencé à bâtir et il fut incapable (indigne) de terminer. Il nous dit de ne pas même commencer, à moins d'être déterminé à aller jusqu'au bout, ce qui inclut la mort du soi par la souffrance et la tribulation. Venant de la Parole du seigneur à l'intérieur : « Le sacrifice de la vie est donné à ceux qui peuvent se le permettre. » Cet engagement provient d'un appétit profond, une faim qui vous est donnée de Dieu pour vous attirer à Lui. Il y en a beaucoup trop qui, se prétendant eux-mêmes « chrétiens », n'ont jamais même commencé, encore moins terminé, à bâtir leur temple dans leurs coeurs jusqu'à l'achèvement. Malgré toute la souffrance et tribulation, la douleur n'est rien au côté de la récompense de connaître Dieu. Car Dieu nous a crées pour être aimé de Lui et pour que nous puissions l'aimer. Il est pure, propre, saint, juste, miséricordieux, véritable, fidèle, paisible, rempli de joie, et abondant d'amour pour nous, attendant ardemment l'opportunité de démontrer son amour envers nous. Mais pour être en sa présence et recevoir son amour, nous devons être changés afin de devenir pur à même de recevoir son Esprit avec mesure - notre outre ne pouvant contenir le nouveau vin- nous devons le laisser nous préparer une nouvelle outre- afin de pouvoir posséder et apprécier le vin supérieur. La croix est différente pour chaque homme, la prenant chacun à la limite de leur aptitude à endurer à travers sept troubles. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur, « Faites-Lui confiance. Il vous conduira et veillera sur vous continuellement. Il ne vous abandonnera jamais. »

Christ donc ayant souffert pour nous dans la chair, vous aussi, armez-vous de cette même pensée que celui qui a souffert dans la chair s'est reposé du péché, afin de ne plus vivre le reste de son temps dans la chair selon les convoitises des hommes, mais [vivre] à la volonté de Dieu. 1 Pi 4:1-2. La tribulation ce n'est pas une journée difficile au bureau, une voiture en panne, ou quel qu'autres problèmes naturels ; c'est clairement et surnaturellement imposée.

car c'est à cela que vous avez été appelés ; car aussi Christ a souffert pour vous, vous laissant un modèle, afin que vous suiviez ses traces, 1 Pi 2:21.

Du Journal de George Fox :

devez avoir la fraternité avec Christ dans ses souffrances ; 1 Pi 4:12-13
Si vous voulez régner avec lui, vous devez souffrir avec lui ; 2 Tim 2:12
Si vous voulez vivre avec lui, vous devez mourir avec lui ; 2 Tim 2:11
et si vous mourez avec lui, vous devez être enseveli avec lui, Rom 6:4
et étant enseveli avec lui dans le vrai baptême, vous ressuscitez aussi avec lui. Col 2:12

Ce doit être « une venue à l'intérieur de sa mort, une souffrance avec Christ » ; et cela est nécessaire au salut ; et non temporairement, mais continuellement : cela doit être une « mort quotidienne ».

6 Ainsi donc, quiconque d'entre vous ne renonce pas à tout ce qu'il a, ne peut être mon disciple. Renoncer à tous ce que vous avez, cela ne veut pas dire tout donner et vivre dans une caverne comme un indigent. Cela signifie : que pour être enseigné par le Seigneur, et changés par sa grâce pour devenir pur, vous devez être prêt à renoncer à tout ce que le Seigneur vous demande d'abandonner. Mais ne vous inquiétez pas, Il ne vous placera jamais dans l'incapacité de prendre soins de votre famille ou de vous-mêmes. Il vous demandera seulement de délaisser les choses non-nécessaires que vous idolâtrerez, ces plaisirs qui vous asservissent, ces passes-temps qui vous conduisent dans l'immoralité, etc. vous devez aller à Lui avec une confiance absolu et en comprenant qu'Il ne désire que ce qu'il y a de mieux pour vous ; et puisqu'Il vous a crée, vous, et toutes choses dans les cieux et sur la terre, Il sait ce qui est le mieux pour vous, encore plus que vous-mêmes. Ainsi, passionnément vous allez vers Lui, tout en sachant que quoiqu'Il puisse vous demander d'abandonner, c'est fait pour votre bien.

Au début de sa recherche George Fox avait entendu le Seigneur lui dire : « Tu vois comment les jeunes gens se fréquentent dans la vanité, et les plus âgés, dans les choses du monde ; mais tu dois tout abandonner, jeunes et vieux, te tenir loin de tous, et être un étranger pour tous. » Aujourd'hui cette commande est toujours vraie, et elle s'applique à nous aussi. Surveillez les jeunes ; ils sont obsédés par la beauté, les regards, et l'apparence, ce qui n'est rien d'autre que de la vanité. Les gens plus âgés recherchent les biens de la terre pour leur bonheur. Non seulement nous devons abandonner la vanité et l'orgueil de posséder des biens, nous devons aussi abandonner la compagnie des gens du monde parce que Paul a dit : « Ne soyez pas séduits : les mauvais compagnons corrompent les bonnes, manières, les moeurs et l'intégrité. 1 Cor 15:33. » Les mauvais compagnons ce sont ceux qui sont toujours dans le péché, toujours enveloppé dans leur vanité, cherchant toujours les choses de ce monde pour leur bonheur. Par nécessité vous maintenez un contact polis avec les gens du monde dans votre occupation et dans vos affaires de tous les jours, mais vous ne socialisez pas avec eux.

Lorsque vous venez au monde vous êtes nus, tels que Dieu vous a crée. Pour recevoir Sa grâce transformatrice, c'est seulement nus, (de toute votre orgueil, de votre amour de la vie, de vos convoitises, de votre auto satisfaction), que vous pourrez quitter ce monde pour entrer dans le Royaume de Dieu ; vous devrez vous tenir devant le Seigneur avec rien pour cacher votre injustice. Comme vous vous tenez, vous êtes jugés avec bienveillance et affranchis du péché ; votre conscience quitte alors ce monde, pour entrer dans la dimension du Royaume des Cieux.

7 Mais si le sel aussi a perdu sa saveur, les hommes le jettent dehors. Et quand les sectes ont perdu l'inspiration, la direction du Saint-Esprit, — Ainsi, plusieurs hommes sincères rejetèrent l'hypocrisie et le vide de la fausse église — parce que c'est mort ; alors, pourquoi doivent-ils chercher parmi les morts celui qui est vivant.

Quand les hommes ne disent pas les paroles telles qu'insufflées par le Saint-Esprit, quand ils parlent de leurs propres pensées charnelles, quand ils donnent leurs propres opinions au sujet de la signification de la Bible ; ils piétinent sur les paroles de Christ, détruisant le véritable sens, détruisant la vie de leurs auditeurs, et piétinant le sang de Jésus — parce qu'ils parlent sans vie, ils profèrent des mensonges, ils profèrent des erreurs, ils parlent de par l'esprit de Satan au lieu de l'esprit de Christ. Ils ne comprennent pas que le sang de Jésus nous lave de tout péché si nous marchons dans la lumière comme Lui est dans la Lumière. 1 Jean 1:7. Ceux qui parlent de leurs propre pensée charnelle, (qui ne parle pas les paroles enseignées et fournies par l'Esprit), sont des ministres de Satan, déguisés en ministres de justice. 2 Cor 11:14-15 ; et ils ne savent pas qu'ils sont des ministres de Satan ; ils se croient ministres de Christ, alors même que Christ ne les a jamais appelé, jamais entrainé, jamais rendu parfait, qu'Il ne les a jamais autorisé, et qu'Il ne leur a jamais fait don du ministère.

Si vous prétendez être un Chrétien, mais que vous n'avez pas produit du fruit, ou atteint la pureté, n'êtes pas dans l'unité, ou entrés dans le Royaume de votre vivant sur terre- vous êtes alors comme le sel qui a perdu sa saveur ; vous perdez votre âme, mais votre esprit n'est pas jeté dans les ténèbres du dehors, (l'Enfer) pour être rassasiés des désirs de votre coeur, jusqu'à ce que vous ayez payés le dernier centime pour toutes les actions égoïstes durant votre vie sur terre ; non pas comme punition, mais le temps qu'il faut pour détruire le mal qui s'est établit dans votre coeur avec chaque geste égoïste. Ainsi, vous apprenez à haïr le mal que vous avez entretenu au cours de votre vie sur terre ; et ensuite cela est enlevé, vous haïssez tellement le mal, que vous ne voudrez plus même considérer une mauvaise action futur.

alors ils crieront vers moi, et je ne répondrai pas ; ils me chercheront de bonne heure, mais ils ne me trouveront point.
Parce qu'ils ont haï la connaissance et qu'ils n'ont pas choisi la crainte de l'Éternel,
qu'ils n'ont point voulu de mon conseil, qu'ils ont méprisé toute ma répréhension,
ils mangeront du fruit de leur voie et seront rassasiés de leurs propres conseils.
Car la révolte des simples les tue, et la prospérité des sots les fait périr. Pro 1:28-32
 

Mais lorsque vous avez supportés toutes les meurtrissures, quand vous avez payé le dernier centime, alors vous vivez pour toujours dans la cour extérieure de la Nouvelle Jérusalem. Ainsi donc, comme par une seule offense la condamnation [le faux pas et la chute d'un seul homme] a atteint tous les hommes, de même par un seul acte de justice la justification qui donne la vie [conduit] s'étend à tous les hommes. Romains 5:18. Car parce que nous mettons notre espérance dans le Dieu vivant, qui est le Sauveur de tous les hommes, principalement des croyants. 1 tim 4:9-10. Et « Je mettrai ma loi au dedans d'eux, et je l'écrirai sur leur coeur, et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple ; et ils n'enseigneront plus chacun son prochain, et chacun son frère, disant : Connaissez l'Éternel ; car ils me connaîtront tous, depuis le petit d'entre eux jusqu'au grand, dit l'Éternel ; car je pardonnerai leur iniquité, et je ne me souviendrai plus de leur péché. » Jer 31: 33-34. Et Dieu avait pour but qu'à travers le service, son intervention toutes choses puissent être réconciliés avec Lui-même, ayant fait la paix par le sang de sa croix, par lui, soit les choses qui sont sur la terre, soit les choses qui sont dans les cieux. Car Dieu à renfermé tous (confiné) les hommes dans la désobéissance, afin de faire miséricorde à tous. Rom 11:32.

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre