La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Luc 19

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 Et il entra dans Jéricho, et traversa la ville.

 2 Et voici, un homme appelé du nom de Zachée : et il était chef de publicains, et il était riche ;

 3 et il cherchait à voir Jésus, quel il était ; et il ne pouvait, à cause de la foule, car il était petit de taille.

 4 Et courant en avant, il monta sur un sycomore pour le voir ; car il allait passer là.

 5 Et quand il fut venu à cet endroit, Jésus regardant, le vit, et lui dit : Zachée, descends vite ; car il faut que je demeure aujourd'hui dans ta maison.

 6 Et il descendit à la hâte, et le reçut avec joie.

 7 Et voyant cela, tous murmuraient, disant qu'il était entré chez un pécheur pour y loger.

 8 Et Zachée, se tenant là, dit au Seigneur : Voici, Seigneur, je donne la moitié de mes biens aux pauvres ; et si j'ai fait tort à quelqu'un par une fausse accusation, je lui rends le quadruple.

 9 Et Jésus lui dit : Aujourd'hui le salut est venu à cette maison, vu que lui aussi est fils d'Abraham ;

 10 car le fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu.1

 11 Et comme ils entendaient ces choses, il ajouta et leur dit une parabole, parce qu'il était près de Jérusalem, et qu'ils pensaient que le royaume de Dieu allait immédiatement paraître.

 12 La Parabole des Mines :

     Il dit donc : Un homme noble s'en alla dans un pays éloigné, pour recevoir un royaume et revenir.

 13 Et ayant appelé dix de ses propres esclaves, il leur donna dix mines, et leur dit : Trafiquez jusqu'à ce que je vienne. [Une mine était une une somme d'argent. Le Seigneur utilise un trésor terrestre pour représenter la mesure de l'Esprit de Dieu est donné à chaque homme. Ainsi, à l'homme est donné une petite mesure de lumière afin qu'il puisse croire ce qu'elle lui montre, ce qu'elle lui réprouve, ce qu'elle condamne — tandis que l'homme vit sur terre. Cette semence, lumière, ou esprit de Dieu est votre mina, qui doit fructifier dans cette vie ; si vous manquez de le faire accroître, dans la prochaine vie il vous sera enlevé et donné à un autre qui a fait croître son mina, tandis que vous serez jetés dans l'obscurité du dehors comme un serviteur mauvais et méchant où il y aura des pleurs et des grincements de dents. Si un homme obéit totalement aux plaidoyers anonymes de l'Esprit ou de la lumière de Dieu, il deviendra un enfant de Dieu, un enfant de lumière, car Dieu est lumière. Mais si il haït la lumière par qu'elle réprouve son mode de vie, et comportement égoïste, alors il meurt dans ses péchés ; et quand un homme meurt en étant dans ses péchés, Christ la lumière sort de lui, abandonnant l'homme dans une obscurité complète, lequel est l'Enfer. Alors la mesure de Lumière que l'homme avait est donnée à un autre qui de son vivant a fait croître son mina. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Quand la Lumière quitte, vous paniquerez ; tous les impies paniqueront. »]

 14 Or ses concitoyens le haïssaient ; et ils envoyèrent après lui une ambassade, disant : Nous ne voulons pas que celui-ci règne sur nous.

 15 Et il arriva, à son retour, après qu'il eut reçu le royaume, qu'il commanda d'appeler auprès de lui ces esclaves auxquels il avait donné l'argent, afin qu'il sût combien chacun aurait gagné par son trafic.

 16 Et le premier se présenta, disant : Maître, ta mine a produit dix mines.

 17 Et il lui dit : Bien, bon esclave, parce que tu as été fidèle en ce qui est très-peu de chose, aie autorité sur dix villes.

 18 Et le second vint, disant : Maître, ta mine a produit cinq mines.

 19 Et il dit aussi à celui-ci : Et toi, sois établi sur cinq villes.

 20 Et un autre vint, disant : Maître, voici ta mine, que j'ai gardée déposée dans un linge ;

 21 car je t'ai craint, parce que tu es un homme sévère : tu prends ce que tu n'as pas mis, et tu moissonnes ce que tu n'as pas semé.2

 22 Il lui dit : Je te jugerai par ta propre parole, méchant esclave : tu savais que moi je suis un homme sévère, prenant ce que je n'ai pas mis et moissonnant ce que je n'ai pas semé ;

 23 et pourquoi n'as-tu pas mis mon argent à la banque, et quand je serais venu je l'eusse retiré avec l'intérêt ?

 24  Et il dit à ceux qui étaient présents : Otez-lui la mine et donnez-la à celui qui a les dix mines.

 25 Et ils lui dirent : Seigneur, il a dix mines.

 26 Car je vous dis qu'à quiconque a, il sera donné ; et à celui qui n'a pas, cela même qu'il a lui sera ôté.3

 27 Mais ceux-là, mes ennemis, qui n'ont pas voulu que je régnasse sur eux, amenez-les ici et tuez-les devant moi. [Et ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent pas tuer l'âme ; mais craignez plutôt celui qui peut détruire et l'âme et le corps, dans la géhenne. Mat 10:28]

 28 Et ayant dit ces choses, il allait devant eux, montant à Jérusalem.

 29 Et il arriva, comme il approchait de Bethphagé et de Béthanie, vers la montagne appelée des Oliviers, qu'il envoya deux de ses disciples, disant :

 30 Allez au village qui est vis-à-vis ; et y étant entrés, vous trouverez un ânon attaché, sur lequel jamais aucun homme ne s'assit ; détachez-le, et amenez-le.

 31 Et si quelqu'un vous demande pourquoi vous le détachez, vous lui direz ainsi : Le Seigneur en a besoin.

 32 Et ceux qui étaient envoyés, s'en allant, trouvèrent tout comme il le leur avait dit.

 33 Et comme ils détachaient l'ânon, les maîtres de celui-ci leur dirent : Pourquoi détachez-vous l'ânon ?

 34 Et ils dirent : Parce que le Seigneur en a besoin.

 35 Et ils l'amenèrent à Jésus ; et ayant jeté leurs vêtements sur l'ânon, ils mirent Jésus dessus. [Ainsi Jésus accomplit la prophétie de Zacharie : Réjouis-toi grandement ô fille de Zion ! Crie, ô fille de Jérusalem ! Voici, ton Roi vient à toi ; il est juste et ayant le salut, humble et monté sur une âne, sur un ânon, le poulain d'une ânesse. Zach 9:9]

 36 Et comme il allait son chemin, ils étendaient leurs vêtements sur le chemin.

 37 Et comme il approchait déjà, à la descente de la montagne des Oliviers, toute la multitude des disciples, se réjouissant, se mit à louer Dieu à haute voix pour tous les miracles qu'ils avaient vus,4

 38 disant : Béni soit le roi qui vient au nom du *Seigneur ! Paix au ciel, et gloire dans les lieux très-hauts !

 39 Et quelques-uns des pharisiens lui dirent du milieu de la foule : Maître, reprends tes disciples.

 40 Et répondant, il leur dit : Je vous dis que si ceux-ci se taisent, les pierres crieront.

 41 Et quand il fut proche, voyant la ville, il pleura sur elle, disant :

 42 Si tu eusses connu, toi aussi, au moins en cette tienne journée, les choses qui appartiennent à ta paix ! mais maintenant elles sont cachées devant tes yeux.

 43 Car des jours viendront sur toi, où tes ennemis t'entoureront de tranchées, et t'environneront, et te serreront de tous côtés,

 44 et te renverseront par terre, toi et tes enfants au dedans de toi ; et ils ne laisseront pas en toi pierre sur pierre,5 parce que tu n'as point connu le temps de ta visitation.

 45 Et il entra au temple, et se mit à chasser dehors ceux qui y vendaient et qui y achetaient,

 46 leur disant : Il est écrit : « Ma maison est une maison de prière » ; mais vous, vous en avez fait une caverne de voleurs.

 47 Et il enseignait tous les jours dans le temple ; et les principaux sacrificateurs et les scribes, et les principaux du peuple, tâchaient de le faire mourir.

 48 Et ils ne trouvaient rien qu'ils pussent faire ; car tout le peuple se tenait suspendu à ses lèvres pour l'entendre.


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 Aujourd'hui le salut est venu à cette maison, vu que lui aussi est fils d'Abraham ;car le fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. Ne lisez pas ce verset en pensant que Zachée est parvenu au salut en abandonnant la moitié de ses biens et en restaurant au quadruple ce qu'il avait prit illégalement. Jésus est le salut et il est entré dans la maison de Zachée ; c'est ce que Jésus veut dire lorsqu'Il a dit, « Aujourd'hui le salut est venu à cette maison. » Jésus est entré dans la maison de Zachée en dépit des critiques d'aller dans la maison du percepteur d'impôts pécheur. Jésus est venu pour sauver les pécheurs ; il n'est pas venu appeler ceux qui sont justes, (ceux qui pensent qui sont justes), parce qu'ils n'ont pas besoin de médecins ; mais les pécheurs savent qu'ils ont besoin du salut. En dépit que Zachée était un pécheur impie, il était aussi un fils d'Abraham, et il prouva qu'il était un fils spirituel d'Abraham par sa repentance immédiate, qui est le premier pas dans le voyage vers le salut ; Zachée était sur la voie du salut, mais il n'était certainement pas arrivé à la fin de son voyage, qui est d'être totalement affranchi du péché.

Les disciples furent entraînés, enseignés, et disciplinés par Jésus jour et nuit pendant trois années ; puis ils passèrent 10 jours à prier et à jeûner ensembles avant de vivre l'expérience du péché brûlé par le feu du baptême du Saint Esprit à la Pentecôte pur les libérer de tout péché. Zachée avait simplement entendu l'évangile de la part de Jésus et avait montré une repentance immédiate de ses voies.

Ceux qui sont assidûment et patiemment dans l'attente de Dieu, voient Jésus apparaître dans leurs coeurs, et voient Jésus apporter leur salut, qui est d'être délivré (libéré) de tout péché. S'attendre à Dieu c'est de assidûment s'asseoir dans l'humble silence, à l'écoute de sa voix et de ses oeuvres, veillant pour ses révélations, entendre ses commandes, et puis Lui obéir ; C'est seulement ceux qui Lui portent attention et qui Lui obéissent qui reçoivent le salut éternel. Héb 5:9. Il n'existe pas de ces chose telles que le salut d'un seul coup à l'exception des mensonges des prêcheurs de Babylone, les marchants de mort.

2 tu es un homme sévère : tu prends ce que tu n'as pas mis, et tu moissonnes ce que tu n'as pas semé. Le serviteur méchant accuse le Seigneur d'être un homme dur, moissonnant (récoltant) là où il n'a pas semé (planté) et recueillant où il n'a pas répandu. William Penn, dans Sans Croix, Point de couronne, écrit :

Si on demande à un Chrétien, « le Christ est-il votre Seigneur ? » Ils s'écrieront : « Bien sûr qu'il est notre Seigneur, oui, Il est mon Seigneur et mon Sauveur. »
« Très bien ; mais gardez-vous ses commandements ? » [S'ils connaissent ses commandements ils diront], « Non, pourquoi le ferions-nous ? »
« si vous ne gardez pas Ses commandements, comment pouvez-vous prétendre être ses disciples ? »
« Cela est impossible, disent-ils. Quoi ! vous voudriez que nous observions ses commandements ? Aucun homme ne le peut. »

Quoi, le Christ a-il rendu cela impossible d'être Chrétien ? Le Christ serait-il déraisonnable ?
Moissonnerait-Il là où Il n'aurait pas semé ? Exigerait-Il une chose là où Il n'en aurait pas donné les moyens ?

Ainsi, tout comme Judas les Chrétiens modernes l'appellent Maître, mais ils se joignent aux méchants de ce monde pour Le trahir ; et ils L'étreignent et L'embrassent comme de prétendus croyants, superficiels, et ensuite ils Le vendent pour gratifier leurs passions qu'ils cherchent à assouvir. Ainsi que Dieu l'a dit autrefois, ils L'asservissent par leurs péchés, et aussi pour leurs péchés ! (Ésa 43:24).

Christ est dans chaque homme qui vient dans le monde, afin que chaque homme puisse croire. Jean 1:7,9. Quand vous péchez, vous traînez Christ avec vous, à travers la boue et la souillure de votre esclavage, le soumettant à tout cela. À chaque fois que vous péchez, vous transpercez le Christ à l'intérieur de vous. Si vous avez de la tristesse et du regret, avec la résolution de ne pas répéter la même erreur, votre pieuse tristesse est un baume apaisant sur les blessures que vous lui avez infligé.

Au jour du Seigneur, que tous expérimenteront, vous verrez celui que vous avez percé, et vous vous lamenterez ; en plus, ce jour là, les paroles qu'il a vous parlée anonymement pendant votre vie, mais que vous avez ignoré, vous seront rappelées et seront votre juge. Jean 12:48. Celui qui ne m'aime pas ne garde pas [et n'obéit pas] mes enseignements. Jean 14:24

3 Ceci est la parabole que Christ raconte la croissance du trésor céleste d'un homme, l'Esprit de Dieu ; une mesure dont chaque homme a reçu de Dieu : à chacun est donnée la manifestation de l'Esprit en vue de l'utilité. 1 Cor 12:7. Chacun doit améliorer, ou accroître son talent céleste qui lui a été donné ; autrement, dans la prochaine vie cela vous est ôté, et donné à un autre qui a accru son talent. Si vous faites accroître votre don céleste dans une mesure suffisante pour devenir pur et voir Dieu, vous êtes devenus de bons et fidèles serviteurs/intendants, qualifiés pour entrer dans la joie du Seigneur.

La première mesure du Christ est la lumière, Christ, qui est dans tout homme qui vient au monde. Chacun a aussi le Saint-Esprit de Dieu, parce qu'Il fut déversé sur toute l'humanité au jour de la Pentecôte, (Actes 2:14-21), et à chacun la manifestation de l'Esprit est donnée... 1 Cor 12:7. Son esprit est enchaîné, soumis à votre esprit mal égoïste qui vous gouverne. Cette semence de Dieu est dans l'attente d'être recherchée, écoutée, et qu'on lui obéisse - c'est ce qui fait grandir. De la semence de Christ, qui est enchaîné à l'intérieur d'un homme, Christ doit grandir, alors que l'esprit égoïste et rebelle de l'homme diminue - jusqu'à ce que finalement Christ apparaisse à l'intérieur d'un homme, pour être vu, et être témoigné, pour apporter le salut, pour amener le Royaume, pour amener la gloire au croyant purifié. Cette semence, lumière, ou esprit de Dieu c'est votre mine, que vous devez faire fructifier dans cette vie ; si vous manquez de la faire augmenter, elle vous est ôtée dans la prochaine vie et donnée à un autre qui a su faire fructifier ses mines, tandis que vous êtes jetés dans les ténèbres du dehors comme un serviteur mauvais et indigne. Ceci est l'étape 1 — la semence, enchaînée. Pour lire les étapes de 1 à 5, voyez Le Mystère — Christ en Vous.

4 Le prophète Juif, Daniel, prophétisa l'année exacte de la venu du Messie dans le Livre de Daniel, détails ci-dessous :

soixante-dix semaines ont été déterminées sur ton peuple et sur ta sainte ville, pour clore la transgression, et pour en finir avec les péchés, et pour faire propitiation pour l'iniquité, et pour introduire la justice des siècles, et pour sceller la vision et le prophète, et pour oindre le saint des saints. (Daniel 9, verse 24)

Et sache, et comprends : Depuis la sortie de la parole pour rétablir et rebâtir Jérusalem, jusqu'au Messie, le prince, il y a sept semaines et soixante-deux semaines ;
[69 semaines au total]. la place et les remparts seront rebâtis, et cela en des temps de trouble. [les ouvriers étaient souvent en proie aux attaques des terribles nations avoisinantes]. (Daniel 9:25)

69 semaines x 7 jours/semaine=483 jours. Le Livre des Nombres 14:33-34 et le Livre d'Ézéchiel 4:4-6, nous démontrent qu'un jour représente une année dans la prophétie de l'Ancien Testament. Par les explications du Seigneur ci-dessus, les 483 jours de prophétie représentent réellement 483 années. Le messie fut prophétisé par Daniel pour paraître 483 années après que le commandement de rebâtir les murs de Jérusalem a été émis, ce qui nous amènent en 444 av. J.-C. à Néhémie. Toutefois, Une année Juive était de 360 jours ; donc en ajustant cela pour notre calendrier, le temps calcule : 483 année x 360 jours/année=173,880 jours/365.25 jours/année=476 années. Si on comptes 443 années avant la naissance comme la première des 476 années parce qu'il n'y a pas d'an « Zéro » , (les années passent de l'an 1 av. J.-C. à l'an 1 apr. J.-C.) ; cela amène les dates prophétisés à 476-443=33 av. J.-C. « la venu du Messie ou Prince », très proche du temps (34 apr. J.-C.) lorsque Jésus a fait son entrée triomphante à Jérusalem sur un ânon, pour ensuite être crucifié dans la semaine.

5 Dans ce verset, Jésus prophétise la destruction de Jérusalem et de son peuple, avec la destruction complète du temple ; parce qu'ils ont manqués de reconnaitre Sa visitation à eux. Sa prophétie s'est accomplit telle que décrit ci-dessous :

La fin du Royaume des Juifs se passa en l'an 70 apr. J.-C. Au cours de la première des nombreuses rébellions Juives contre Rome, la plupart des juifs furent massacrés et le temple de Jérusalem fut complètement détruit par le prince de Rome, Titus, en 70 Apr. J.-C. . Titus, qui plus tard devint empereur de Rome, était le fils de l'empereur Vespasien. Josephus, un historien du premier siècle, a écrie que 1.1 million de Juifs moururent et que des centaines de milles furent emmenés de force hors du pays en exile et comme esclaves.

Au cour de la dernière rébellion Juive contre Rome en 135 Apr. J-C., l'Empereur Romain Hadrian détruisit Jérusalem et Israël. Cassius Dio, un historien du 2e siècle, dénombra 580,000 Juifs tués, 50 villes fortifiées et 985 villages détruit, et tous les Juifs qui survécurent furent exilés dans diverses régions de l'Empire Romain et plus tard, dispersés puis re-dispersés à travers le monde.

Et chaque homme a son jour de visitation de la part de l'Esprit du Seigneur, lui suppliant gentiment de changer ses voies. Et si l'homme ne répond pas, l'Esprit de Dieu l'ignore ; et son temple sera déchiré de façon similaire.

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre