La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Luc 1

Prochain Chapitre

 1 Puisque plusieurs ont entrepris de rédiger une narration des choses qui sont reçues parmi nous avec une pleine certitude, [Attention, Luc ne nomme pas ce écrit un évangile; au contraire, il le nomme il une narration. Dans l'original grec de ce verset, le mot grec est dihghsin, ce qui signifie une narration ou une déclaration. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « L'évangile n'est pas un livre à lire, c'est à être révélé dans votre coeur. »]

 2 comme nous les ont transmises ceux qui, dès le commencement, ont été les témoins oculaires et les ministres de la parole,

 3 Il m'a semblé bon à moi aussi, qui ai suivi exactement toutes choses depuis le commencement, très-excellent Théophile, de te les écrire par ordre,

 4 afin que tu connaisses la certitude des choses dont tu as été instruit.

 5 Aux jours d'Hérode, roi de Judée, il y avait un certain sacrificateur, nommé Zacharie, de la classe d'Abia ; et sa femme était des filles d'Aaron, et son nom était Élisabeth.

 6 Et ils étaient tous deux justes devant Dieu, marchant dans tous les commandements et dans toutes les ordonnances du *Seigneur, sans reproche.

 7 Et ils n'avaient pas d'enfant, parce qu'Élisabeth était stérile ; et ils étaient tous deux fort avancés en âge.

 8 Or il arriva, pendant qu'il exerçait la sacrificature devant Dieu dans l'ordre de sa classe,

 9 que, selon la coutume de la sacrificature, le sort lui échut d'offrir le parfum en entrant dans le temple du *Seigneur.

 10 Et toute la multitude du peuple priait dehors, à l'heure du parfum.

 11 Et un ange du *Seigneur lui apparut, se tenant au côté droit de l'autel du parfum.

 12 Et Zacharie, le voyant, fut troublé, et la crainte le saisit.

 13 Et l'ange lui dit : Ne crains pas, Zacharie, parce que tes supplications ont été exaucées, et ta femme Élisabeth t'enfantera un fils, et tu appelleras son nom Jean.

 14 Et il sera pour toi un sujet de joie et d'allégresse, et plusieurs se réjouiront de sa naissance ;

 15 car il sera grand devant le *Seigneur, et il ne boira ni vin ni cervoise ; et il sera rempli de l'Esprit Saint déjà dès le ventre de sa mère.

 16 Et il fera retourner plusieurs des fils d'Israël au *Seigneur leur Dieu.

 17 Et il ira devant lui dans l'esprit et la puissance d'Élie, pour faire retourner les coeurs des pères vers les enfants, et les désobéissants à la pensée des justes, pour préparer au *Seigneur un peuple bien disposé.

 18 Et Zacharie dit à l'ange : Comment connaîtrai-je cela ? car moi, je suis un vieillard, et ma femme est fort avancée en âge.

 19 Et l'ange, répondant, lui dit : Moi, je suis Gabriel, qui me tiens devant Dieu, et j'ai été envoyé pour te parler et pour t'annoncer ces bonnes nouvelles.

 20 Et voici, tu seras muet et tu ne pourras point parler jusqu'au jour où ce choses arriveront, parce que tu n'as pas cru mes paroles qui s'accompliront en leur temps.

 21 Et le peuple attendait Zacharie ; et ils s'étonnaient de ce qu'il tardait tant dans le temple.

 22 Et quand il fut sorti, il ne pouvait pas leur parler : et ils reconnurent qu'il avait vu une vision dans le temple ; et lui-même leur faisait des signes, et il demeura muet.

 23 Et il arriva que, quand les jours de son ministère furent accomplis, il s'en alla dans sa maison.

 24 Or après ces jours, Élisabeth sa femme conçut, et elle se cacha cinq mois, disant :

 25 Le *Seigneur m'a ainsi fait aux jours où il m'a regardée, pour ôter mon opprobre parmi les hommes.

 26 Et au sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, nommée Nazareth,

 27 à une vierge, fiancée à un homme dont le nom était Joseph, de la maison de David ; et le nom de la vierge était Marie.

 28 Et l'ange étant entré auprès d'elle, dit : Je te salue, toi que Dieu fait jouir de sa faveur ! Le *Seigneur est avec toi ; tu es bénie entre les femmes.

 29 Et elle, le voyant, fut troublée à sa parole ; et elle raisonnait en elle-même sur ce que pourrait être cette salutation.

 30 Et l'ange lui dit : Ne crains pas, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.

 31 Et voici, tu concevras dans ton ventre et tu enfanteras un fils et tu appelleras son nom Jésus. [Certaines sectes prétendent que nous ne devrions pas utiliser le nom, Jésus, mais plutôt utiliser son nom hébreu, Yeshua. D'autres insistent sur l'utilisation de Yahvé ou Yeshoshua. Yeshua est le nom hébreu pour Jésus. Cela signifie « Yahvé [le Seigneur] est le salut » . La traduction de Yeshua de l'hébreu au grec est Iēsous et cela se traduit par Jésus en français. Quel que soit le nom que nous l'appelons, il sait parfaitement si nous nous référence à lui. [Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Mon nom n'est pas important. »]

 32 Il sera grand et sera appelé le Fils du Très-haut ; et le *Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ;

 33 et il régnera sur la maison de Jacob à toujours, et il n'y aura pas de fin à son royaume.

 34 Et Marie dit à l'ange : Comment ceci arrivera-t-il, puisque je ne connais pas d'homme ?

 35 Et l'ange répondant, lui dit : L'Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-haut te couvrira de son ombre ; c'est pourquoi aussi la sainte chose qui naîtra sera appelée Fils de Dieu.

 36 Et voici, Élisabeth ta parente, elle aussi a conçu un fils dans sa vieillesse, et c'est ici le sixième mois pour celle qui était appelée stérile ;

 37 car rien ne sera impossible à Dieu.

 38 Et Marie dit : Voici l'esclave du *Seigneur ; qu'il me soit fait selon ta parole. Et l'ange se retira d'auprès d'elle.

 39 Et Marie, se levant en ces jours-là, s'en alla en hâte au pays des montagnes, dans une ville de Juda.

 40 Et elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth.

 41 Et il arriva, comme Élisabeth entendait la salutation de Marie, que le petit enfant tressaillit dans son ventre ; et Élisabeth fut remplie de l'Esprit Saint,

 42 elle s'écria à haute voix et dit : Tu es bénie entre les femmes, et béni est le fruit de ton ventre !

 43 Et d'où me vient ceci, que la mère de mon Seigneur vienne vers moi ?

 44 Car voici, dès que la voix de ta salutation est parvenue à mes oreilles, le petit enfant a tressailli de joie dans mon ventre.

 45 Et bienheureuse est celle qui a cru ; car il y aura un accomplissement des choses qui lui ont été dites de la part du *Seigneur.

 46 Et Marie dit : Mon âme magnifie le *Seigneur,

 47 et mon esprit s'est réjoui en Dieu mon Sauveur,

 48 Car il a regardé l'humble état de son esclave ; car voici, désormais toutes les générations me diront bienheureuse ;

 49 Car le Puissant m'a fait de grandes choses, et son nom est saint ;

 50 Et sa miséricorde est de générations en générations sur ceux qui le craignent.

 51 Il a agi puissamment par son bras ; il a dispersé les orgueilleux dans la pensée de leur coeur ;1

 52 Il a fait descendre les puissants de leurs trônes, et il a élevé les petits ;

 53 Il a rempli de biens ceux qui avaient faim, et il a renvoyé les riches à vide ;2

 54 Il a pris la cause d'Israël, son serviteur, pour se souvenir de sa miséricorde

 55 selon qu'il avait parlé à nos pères) envers Abraham et envers sa semence, à jamais.

 56 Et Marie demeura avec elle environ trois mois ; et elle s'en retourna en sa maison.

 57 Or le temps où elle devait accoucher fut accompli pour Élisabeth, et elle mit au monde un fils.

 58 Et ses voisins et ses parents apprirent que le *Seigneur avait magnifié sa miséricorde envers elle, et ils se réjouirent avec elle.

 59 Et il arriva qu'au huitième jour ils vinrent pour circoncire le petit enfant ; et ils l'appelaient Zacharie, du nom de son père.

 60 Et sa mère, répondant, dit : Non, mais il sera appelé Jean.

 61 Et ils lui dirent : Il n'y a personne dans ta parenté qui soit appelé de ce nom.

 62 Et ils firent signe à son père qu'il déclarât comme il voulait qu'il fût appelé.

 63 Et ayant demandé des tablettes, il écrivit, disant : Jean est son nom. Et ils en furent tous étonnés.

 64 Et à l'instant sa bouche fut ouverte et sa langue déliée ; et il parlait, louant Dieu.

 65 Et tous leurs voisins furent saisis de crainte ; et on s'entretenait de toutes ces choses par tout le pays des montagnes de la Judée.

 66 Et tous ceux qui les entendirent, les mirent dans leur coeur, disant : Que sera donc cet enfant ? Et la main du *Seigneur était avec lui.

 67 Et Zacharie, son père, fut rempli de l'Esprit Saint, et prophétisa, disant :

 68 Béni soit le *Seigneur, le Dieu d'Israël, car il a visité et sauvé son peuple,

 69 Et nous a suscité une corne de délivrance dans la maison de David son serviteur,

 70 Ce qu'il avait dit par la bouche de ses saints prophètes, qui ont été de tout temps,

 71 Une délivrance de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent ;

 72 Pour accomplir la miséricorde envers nos pères et pour se souvenir de sa sainte alliance,

 73 Du serment qu'il a juré à Abraham notre père,

 74 De nous accorder, étant libérés de la main de nos ennemis, [Nos ennemis sont la convoitise, l'orgueil, l'envie, la colère, la haine, l'immoralité sexuelle, malhonnêteté, nature profane, la folie, les festivités, les mauvaises pensées, etc. Le christianisme voudrait vous faire incorrectement croire que Jésus est venu pour vous affranchir de la culpabilité de vos péchés, faisant ainsi de Jésus un promoteur de péchés. Vos sentiments de culpabilité de vos péchés proviennent de l'Esprit de Dieu à l'intérieur de tout homme et devrait être le motivateur pour changer, non pour continuer à pécher, ce qui est la grande route menant à la destruction. Le seul chemin par lequel vous puissiez vous tenir dans la présence de Dieu sans peur c'est d'être totalement changé pour être pur et saint, cela se produit uniquement par Dieu détruisant tout péché en vous alors que vous portez la croix intérieure du renoncement de soi ; ainsi vous marchez dans la même voie que Jésus a marché et dans le monde comme Jésus était avec perfection, pureté, et sainteté.]

 75 De le servir sans crainte, en sainteté et en droiture devant lui, tous nos jours.3 [vous ne pouvez pas être saints ou justes tandis que vous péchez toujours ; ceux qui pèchent sont esclaves du péché, et nous devons devenir esclaves de la droiture avant que nous puissions être justes. Jésus parlait, jugeait, et faisait seulement tel qu'Il était commandé et ordonné par Dieu ; pour pratiquer la droiture, nous devons aussi être capable de seulement dire ce que nous L'entendons Lui nous ordonner de dire et seulement faire ce qui nous est ordonné par Dieu. Pour plus de détails voyez la définition de la droiture. ]

 76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-haut : car tu iras devant la face du *Seigneur pour préparer ses voies,

 77 pour donner la connaissance du salut à son peuple, par la libération de l'esclavage de leurs péchés,4

 78 par la tendre miséricorde de notre Dieu, par laquelle l'Étoile du jour, [l'étoile du matin, Jésus-Christ] d'en haut doit se rompre sur nous, [Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Tout d'abord la lumière se pose, alors le royaume. Quand la lumière se pose, il sera indubitable ; c'est un ego-bouleversante expérience. La Lumière vient de la foi dans la voix. »]

 79 Pour donner la Lumière à ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l'ombre de la mort, pour conduire nos pieds dans le chemin de la paix.5 [Tous les hommes s'asseoir dans les ténèbres et marcher dans les ténèbres jusqu'à ce que leurs coeurs ont été purgés du mal qui les souille. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Tout péché est ténèbres. Le monde entier gît dans la méchanceté ; la méchanceté ne connaît pas la honte. Les ténèbres se moque de la terre, les ténèbres couvrent la terre. Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera point dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. Je viendrai encore pour les élus ; je serai leurs couronnes pour les conduire et les guider. »]

 80 Et l'enfant croissait et se fortifiait en esprit ; et il fut dans les déserts jusqu'au jour de sa manifestation à Israël.


Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 il a dispersé les orgueilleux dans la pensée de leur coeur ; Lorsque vous utilisez votre esprit égoïste et charnel pour prendre les décisions de votre vie, vous marchez alors selon les pensées de votre propre coeur ; vous êtes alors votre propre dieu, décidant de ce qui est bon ou mauvais pour vous-mêmes. Dieu considère ceux qui marchent selon les pensées de leur coeur comme étant pire que ceux qui adorent d'autres dieux, Jér 16:11-12.

2 il a rempli de biens ceux qui avaient faim, et il a renvoyé les riches à vide. La faim dont il est question, est la faim spirituelle. Bienheureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car c'est eux qui seront rassasiés. Mat 5:6. Mais si vous croyez que vous êtes déjà justes, si vous pensez que vous êtes déjà « sauvés », alors que vous êtes toujours dans le péché ; vous êtes donc renvoyés à vide parce que vous pensez que vous êtes remplis ; mais malheur à vous qui êtes rassasiés, car vous aurez faim ; Luc 6:25 ; la faim spirituelle survient dans la prochaine vie.

3 Voici une des plus belles paires de versets de la Bible : que nous soyons libérés de la main de nos ennemis, que nous puissions le servir sans crainte en sainteté et en droiture, tous les jours de notre vie (sur terre et pour toujours). Les ennemis dont nous sommes libérés ce sont : nos convoitises, nos passions, nos appétits, et nos désirs ; ce sont ces mêmes ennemis que le Seigneur désire placer sous nos pieds, si nous nous asseyons à sa droite afin d'écouter, d'entendre, et d'obéir. Jésus est venu afin de détruire les oeuvres du diable, (le péché), en nous ; pour prêcher aux pauvres en esprit, libérer les captifs du péché, et redonner la liberté à ceux qui ont été brisés par les conséquences du péché. Pour que tout cela se produise, nous devons craindre Dieu, nous détourner du mal, et dans la foi rechercher sa puissante grâce pour nous changer. Après quoi nous recevons le don de Son amour parfait dans nos coeurs, qui nous rend parfait, pour prendre la place qu'occupait les péchés dans nos coeurs, alors nous n'avons plus de crainte. Ainsi nous pouvons servir Dieu dans la sainteté (Remarquez ! Sainteté) et la droiture (Remarquez ! aussi, la droiture) pour le reste de notre vie.

4 pour donner la connaissance du salut à son peuple, par la libération de l'esclavage de leurs péchés, Dans le grec original, le mot pour libération de l'esclavage pourrait se traduire par libération de l'esclavage, pardon, ou rémission, du péché. Libération de l'esclavage du péché est beaucoup plus précis, and décrit parfaitement la purification nécessaire afin d'éviter d'être bannit des cieux. Le nettoyage de par la Parole, le nettoyage dans la Lumière, s'obtiennent en s'attendant au Seigneur, en l'écoutant, en l'entendant, en veillant, et en obéissant - un tel nettoyage est libération de l'esclavage, ou une délivrance du péché. Mais les pauvres âmes qui essayèrent de traduire la Bible, ils n'avaient pas expérimentés la libération de l'esclavage des péchés à l'intérieur d'eux-mêmes, et choisirent évidemment de mettre plutôt l'emphase sur le mot pardon. Les traducteurs des versions King James, Louis Segond et Martin, et d'autres ont choisi rémission. Une rémission c'est aussi une libération ou une guérison des péchés, (comme dans rémission pour guérir d'un cancer). Pourtant libérer de la captivité, de la prison, de l'oppression, c'est ce que Christ a dit qu'Il était venu faire :

L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a oint pour prêcher l'évangile aux pauvres [en esprit] ; il m'a envoyé pour guérir les coeurs brisés [qui pleurent à cause de leur esclavage du péché], pour prêcher la délivrance aux captifs [du péché], et le recouvrement de la vue aux [spirituellement] aveugles ; pour délivrer [libérer] ceux qui sont opprimés [dans l'esclavage du péché], Luc 4:18-19

L'Esprit du Seigneur, l'Éternel, est sur moi, parce que l'Éternel m'a oint pour apporter de bonnes nouvelles aux pauvres : il m'a envoyé pour guérir les coeurs brisés, pour proclamer aux captifs la délivrance, et l'ouverture de la prison à ceux qui sont prisonniers [dans l'esclavage du péché], Ésa 61:1-2

et Paul a dit que Jésus l'avait envoyé vers les nations dans le but d'accomplir quoi :

pour ouvrir leurs yeux, pour qu'ils se tournent des ténèbres à la lumière, et du pouvoir de Satan à Dieu ; pour qu'ils reçoivent le pardon des péchés, la libération de l'esclavage du péché et une part avec ceux qui sont sanctifiés et purifiés par la foi en moi. Actes 26:18

en clair, le pardon ce n'est pas la délivrance, le recouvrement, la guérison, l'ouverture de la prison, la libération, se détourner du pouvoir de Satan, — alors que la libération des liens du péchés décrit absolument tout.

Jusqu'à ce qu'Il vous nettoie, votre coeur est souillé par le péché.

Si vous avez du mal à croire que votre péché est un lien ou un esclavage, alors considérez ce que le Seigneur et Paul avaient à dire à ce sujet :

Jésus leur répondit : En vérité, en vérité, je vous dis : Quiconque commet le péché est esclave du péché. Jean 8:34

Ne savez-vous pas qu'à quiconque vous vous livrez vous-mêmes comme esclaves pour obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l'obéissance qui conduit à la droiture. Rom 6:16

Pardon expliqué :

Alors qu'en est-il du pardon? Tous tes péchés sont-ils pardonnés par Jésus? Au début, si vous vous détournez du mal du mieux que vous pouvez, les choses que vous avez les remords d'avoir faites et que vous arrêtez de faire sont pardonnées.

Détestez les mauvaises pensée, les mots vulgaires, et d'être les esclaves de vos plaisirs ; ce sont vos ennemis. Au début vous ne pouvez pas arrêter totalement votre esprit de pécher pour votre esprit est charnel et l'esprit charnel est inimitié contre Dieu, (qui esprit est crucifié sur la croix et remplacé par l'esprit du Christ). Au début vous ne pouvez pas arrêter totalement votre langue de pécher, (quel contrôle total est livré avec perfection). Toutefois, vous pouvez contrôler vos pieds et vos mains ; et vous pouvez apprendre à contrôler vos yeux, en vous exerçant à regarder ailleurs de ce qui vous tente. La crainte de Dieu c'est de vous détourner du mal. Si vous ne cessez pas de pécher en amenant vos mains à commettre le mal, et en courant vers le mal avec vos pieds, c'est que vous ne cherchez pas Dieu sincèrement — vous avez manqué de vous repentir des bases qui sont sous votre contrôle. De nous détourner du mal avec nos meilleurs efforts, est un prérequis pour chercher Dieu sincèrement et son salut. L'obéissance à ce que vous comprenez, et à ce que vous êtes capables, conduit à la droiture. Si vous péchez délibérément, alors que vous pouviez choisir de ne pas le faire, alors vous trahissez votre sincérité à rechercher Dieu ; et vous pouvez vous attendre à recevoir peu ou pas d'aide, jusqu'à ce que vous montriez que vous vous détournez du mal dont vous êtes capable de détourner. Consacrez-vous à vous débarrasser de vos péchés une fois pour toutes, à travers la grâce de Dieu qui vous sauvera complètement de vos péchés.

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Détournez-vous du mal du mieux que vous pouvez et vous mettre vue votre sur le paradis. » Puis, que vous attendez sur Dieu, le Seigneur ordonnera votre repentance supplémentaire et de montrer plus de ce que sont vos péchés. À moins que vous acceptiez* les réprimandes de Dieu de vos péchés et que vous les abandonniez, (repentez-vous, cessez de les faire), il n'y a pas de pardon. « Si nous ne nions pas nos péchés [quand il nous réprimande], il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous nettoyer de toute injustice. » 1 Jean 1:9,7 ; et « Si vous voulez vous repentir à ma répréhension ; voici, je répandrai sur vous mon esprit, je vous ferai connaître mes paroles.» Pro 1:23 ; et Jésus nous a dit que nous devions nous repentir. Ainsi, les prérequis du pardon de Dieu sont : 1) avoir des remords pour avoir péché, et 2) une repentance de celui-ci. Donc, s'il n'y a pas d'abandon du péché, (pas de repentance, pas de changement de comportement) — alors pas de pardon ! ! Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Jésus n'est pas mort pour que vous puissiez continuer à pécher. Si vous êtes encore péchant, vous appartenez au péché et pas à moi. À ses pieds seulement alors je pardonnerai et absoudrai ; — venez, tels des enfants. »

*Accepter, ce n'est pas à confesser. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Mes vrais amis ne prenez aucune pensée de confessional ; ne prenez pas le temps lorsque vous obtenez une vue claire. » Quand une mauvaise pratique ou désir dans votre coeur vous est montré par la lumière, il se peut que vous pensiez que vous avez besoin de vous excuser ou de confesser le péché qui vous est montré ; mais cela ne fera que vous faire sortir de la Lumière et empêcher votre progression. Le fait que vous ne niez pas ce que vous voyez comme étant vrai est suffisant, et le Seigneur sait que vous croyez ce qu'il vous montre comme étant vrai sans que vous preniez le temps de confesser ; votre remords sera remarqué par lui sans qu'une seule pensée ne soit pas formée en paroles.

Oui, Jésus est mort pour vos péchés; il est mort pour les péchés du monde entier. Il est mort pour que vous puissiez vous réconcilier avec Dieu, mais pour être réconcilié avec Dieu, vous devez être libéré de tout péché, être pur et être saint ; et jusqu'à ce que vous alliez à Jésus pour vous asseoir dans un silence humble pendant que vous l'attendez, en écoutant et en veillant, vous ne serez même pas conscient de beaucoup de choses que vous faites qui sont des péchés et qui doivent être arrêtées. Cette asseyant et attendre sur Lui pour vous parler fait partie de porter votre croix ; et quand vous obéissez à ce qu'il vous ordonne de cesser, vous avez renié votre propre volonté et avez suivi Jésus ; cette est la croix intérieure du renoncement de soi. Si vous ne lui croyez pas ou si vous ne croyez pas ce qu'il vous montre être pécheur, vous n'êtes pas pardonné. Si vous croyez Jésus et se repentir, vous obtenez le pouvoir de changer avec vos meilleurs efforts ; et le désir de ce péché va fondre loin à rien au fil du temps. Cependant, si vous revenez délibérément à faire la même chose, vous n'êtes pas pardonné; et il sera beaucoup plus difficile de se repentir de ce péché une deuxième fois.

La doctrine du christianisme de la fausse grâce a créé le pardon imaginaire sans repentance, qui encourage la répétition continuelle du péché délibéré dans leurs membres et se traduit par leur grande destruction. Le Seigneur répète cette répétition de péché — les sacrements, pécher encore —sacrements encore,...... comme une conflagration : un grand feu ou une grande destruction.

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

Les églises sont devenues le terrain de massacre pour la semence de Dieu. Ce péché délibéré, le pardon, le péché délibéré, le pardon,... crucifie le fils de Dieu en eux. Tant que ceux qui sont dans les sectes n'ont pas tués leur conscience par des péchés répétés, ils peuvent encore entendre et possiblement être motivés à renouveler leurs efforts pour exercer leur foi ; mais après avoir été rendu coupables de certains péchés dans la lumière, pour tout acte de désobéissance qu'ils commettent alors, ils doivent produire le même nombre d'acte d'obéissance avant que ce péché soit ôté de leur coeur. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Lorsque la lumière vous montre quelque chose à faire, tout acte de désobéissance doit être emporté par un acte d'obéissance. Ce que tu as vaincu, lorsque tu y retourne, est plus difficile la deuxième fois à vaincre. »

5 Pour donner la Lumière à ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l'ombre de la mort, pour conduire nos pieds dans le chemin de la paix. Remarquez ! Nous commençons tous assis dans les ténèbres, sans paix. Si nous persistons à écouter, entendre, et à obéir, à la parole de l'intérieur, nous progressons jusqu'à ce que finalement brille la lumière dans nos  coeurs, jusqu'à ce que l'étoile du matin brille dans nos coeurs. Alors nous marchons dans la lumière, nous avons la communion dans la lumière avec les autres saints et avec le Père et le Fils. Ensuite, nous marchons dans la lumière, comme des enfants de la lumière ; et nous sommes en communion dans la lumière avec d'autres saints et avec le Père et le Fils ; et la paix de Dieu règles de notre coeur, Col 3:15 ; la Lumière conduire nos pieds dans le chemin de la paix, Luc 1:79.

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

Moi, je suis la lumière du monde[chaque homme] ; celui qui me suit ne marchera point dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. Jean 8:12. La promesse pour suivre Jésus est de sortir des ténèbres, de marcher dans la lumière, d'avoir la lumière de la vie ; il s'agit d'être rétablit dans la Vie de Dieu, exactement dans la vie que Adam et Ève ont perdu dans le jardin d'Éden ; quand Dieu leur avait dit qu'assurément ils allaient mourir, et c'est ce qui arriva, ils moururent à la vie de Dieu, comme ils vivaient alors dans la vie de Satan. Mais voici la glorieuse promesses qui s'accomplit, que Dieu rétablirait de nouveau l'homme dans la vie de Dieu — et c'est ici votre occasion, en croyant à la lumière, qui éclaire tout homme, par l'obéissance à cette lumière, nous pouvons devenir des enfants de la Lumière, rétablit dans la lumière de la vie, la vie de Dieu, ramenés à l'image spirituelle de Dieu. Nous suivons Jésus en obéissant à ses commandes que nous l'entendons nous dire alors que nous nous exposons nous-même à entendre ses commandes en nous attendant à Dieu. Lorsque nous obéissons aux commandes que nous l'entendons nous dire à nous, alors nous suivons ses ordres, nous suivons Jésus alors qu'il nous conduit à tuer notre nature pécheresse sur la croix intérieure du renoncement de soi.

L'homme déchus se trouve dans la noirceur spirituelle. Il ne peut voir à travers les yeux de Dieu qui consiste à voir par la lumière de Dieu. Dans la noirceur, nous trébuchons, nous allons à tâtons, nous devinons ce qui est bien et ce qui est mal. Le mieux que nous puissions faire c'est de choisir la meilleure des mauvaises alternatives, et chacun d'entre nous voyons les choses différemment, en se basant sur notre expérience acquise. Lorsque nous sommes rétablit à la lumière de la vie par Jésus, nous voyons par Sa lumière, nous marchons par Son Esprit, nous sommes commandés par Ses pensées, Ses paroles, Ses gestes. En  toutes situations, nous voyons parfaitement, le geste noble exact qui doit être fait, nous entendons la parole noble parfaite qui doit être dite — nous sommes unis à l'Esprit de Dieu, et Il nous fournit la directive et l'énergie pour accomplir Sa volonté. Le Royaume de Dieu en nous est entré dans notre conscience ; nous sommes continuellement en sa présence, voyant Sa gloire dans la face de Jésus-Christ. Ses commandes sont reçus avec une obéissante joie ; Sa volonté est faite, sur la terre comme au ciel. Nous marchons au glorieux service de Dieu en appréciant la sainteté, tandis que nous sommes sur terre. Jésus-Christ est là, et alors seulement, notre véritable Seigneur, nous le servons continuellement, nous lui obéissons continuellement, nous le louons continuellement, nous l'adorons continuellement ; c'est cela avoir la lumière de la vie. Mais vous, vous êtes une race élue, une sacrificature royale, une nation sainte, un peuple acquis, pour que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière. 1 Pierre 2:9.

_______________________________________

Prochain Chapitre