La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Luc 5

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 Or il arriva, comme la foule se jetait sur lui pour entendre la parole de Dieu,1 qu'il se tenait sur le bord du lac de Génésareth.

 2 Et il vit deux nacelles qui étaient au bord du lac. Or les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets.

 3 Et montant dans l'une des nacelles qui était à Simon, il le pria de s'éloigner un peu de terre ; et, s'étant assis, il enseignait les foules de dessus la nacelle.

 4 Et quand il eut cessé de parler, il dit à Simon : Mène en pleine eau, et lâchez vos filets pour la pêche.

 5 Et Simon, répondant, lui dit : Maître, nous avons travaillé toute la nuit, et nous n'avons rien pris ; mais sur ta parole je lâcherai le filet.

 6 Et ayant fait cela, ils enfermèrent une grande quantité de poissons, et leur filet se rompait.

 7 Et ils firent signe à leurs compagnons qui étaient dans l'autre nacelle de venir les aider ; et ils vinrent et remplirent les deux nacelles, de sorte qu'elles enfonçaient.

 8 Et Simon Pierre, ayant vu cela, se jeta aux genoux de Jésus, disant : Seigneur, retire-toi de moi, car je suis un homme pécheur.

 9 Car la frayeur l'avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, à cause de la prise de poissons qu'ils venaient de faire ;

 10 de même que Jacques et Jean aussi, fils de Zébédée, qui étaient associés de Simon. Et Jésus dit à Simon : Ne crains pas ; dorénavant tu prendras des hommes.

 11 Et ayant mené les nacelles à terre, ils quittèrent tout et le suivirent.

 12 Et il arriva, comme il était dans une des villes, que voici un homme plein de lèpre ; et voyant Jésus, il se jeta sur sa face et le supplia, disant : Seigneur, si tu veux, tu peux me rendre net.

 13 Et étendant la main, il le toucha, disant : Je veux, soit net. Et aussitôt la lèpre se retira de lui.

 14 Et il lui commanda de ne le dire à personne : mais va et montre-toi au sacrificateur, et offre pour ta purification selon ce que Moïse a ordonné, pour que cela leur serve de témoignage.

 15 Et sa renommée se répandait de plus en plus ; et de grandes foules s'assemblèrent pour l'entendre et pour être guéries de leurs infirmités ;

 16 mais lui, se tenait retiré dans les déserts et priait.

 17 Et il arriva, l'un de ces jours, qu'il enseignait. Et des pharisiens et des docteurs de la loi, qui étaient venus de chaque bourgade de Galilée, et de Judée, et de Jérusalem, étaient assis là, et la puissance du *Seigneur était là pour les guérir.

 18 Et voici des hommes portant sur un lit un homme qui était paralysé ; et ils cherchaient à l'introduire et à le mettre devant lui.

 19 Et ne trouvant pas par quel moyen ils pourraient l'introduire, à cause de la foule, ils montèrent sur le toit et le descendirent par les tuiles, avec son petit lit, au milieu, devant Jésus.

 20 Et voyant leur foi, il dit : Homme, tes péchés te sont pardonnés.

 21 Et les scribes et les pharisiens se mirent à raisonner, disant : Qui est celui-ci qui profère des blasphèmes ? Qui peut pardonner les péchés, si ce n'est Dieu seul ?

 22 Et Jésus, connaissant leurs pensées, répondant, leur dit : Pourquoi raisonnez-vous dans vos coeurs ?

 23 Lequel est le plus facile, de dire : Tes péchés te sont pardonnés, ou de dire : Lève-toi et marche ?

 24 Or, afin que vous sachiez que le fils de l'homme a le pouvoir sur la terre de pardonner les péchés (il dit au paralytique) : Je te dis, lève-toi, et, prenant ton petit lit, va dans ta maison.

 25 Et à l'instant, s'étant levé devant eux, il prit le lit sur lequel il était couché, et s'en alla dans sa maison, glorifiant Dieu.

 26 Et ils furent tous saisis d'étonnement, et glorifiaient Dieu ; et ils furent remplis de crainte, disant : Nous avons vu aujourd'hui des choses étranges.

 27 après cela il sortit ; et il vit un publicain nommé Lévi, assis au bureau de recette, et il lui dit : Suis-moi.

 28 Et quittant tout, il se leva et le suivit.

 29 Et Lévi lui fit un grand festin dans sa maison ; et il y avait une grande foule de publicains et d'autres gens qui étaient avec eux à table.

 30 Et leurs scribes et les pharisiens murmuraient contre ses disciples, disant : Pourquoi mangez-vous et buvez-vous avec les publicains et les pécheurs ?

 31 Et Jésus, répondant, leur dit : Ceux qui sont en santé n'ont pas besoin de médecin, mais ceux qui se portent mal.

 32 Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs à la repentance. [Les soi-disant Chrétiens d'aujourd'hui pensent qu'ils sont juste parce qu'ils « croient en Jésus » ou qu'ils ont été baptisés d'eau ; ce faisant, le christianisme a fait une moquerie de la plus haute priorité de commande du Seigneur dans le Nouveau Testament : « Cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa droiture » , Mat 6:33. Lorsque contemplant ceux qui pensent avoir la droiture de Christ parce qu'ils croient que Jésus est le Fils de Dieu, la Parole du Seigneur à l'intérieur a dit : « Ils jettent la parole "droiture" autour sans aucune compréhension de ce que cela signifie. Ils sont rêveurs sales. » Ils sont souillés parce que leurs coeurs sont souillés avec toutes sortes de péchés qu'ils continuent de commettre en dépit de nombreux avertissements du Seigneur et les exclusions, exigences et conditions du salut écrites dans la Bible ; alors ils rêvent qu'ils sont droits (juste) . Il y a une droiture imputée qui vient avec la mesure de foi reçue avec les fruits de l'Esprit, qui est donnée en récompense à ceux qui ont crucifié leur mauvais esprit égoïste sur la croix intérieure du renoncement de soi, mais pas avant. Croire en Jésus ce n'est pas la foi qui impute la droiture ; voir la Note en bas de page 2 de Romains 3 pour les détails sur la droiture imputée.]

 33 Et ils lui dirent : Pourquoi les disciples de Jean jeûnent-ils souvent et font-ils des prières, pareillement aussi ceux des pharisiens, mais les tiens mangent et boivent ?

 34 Et il leur dit : Pouvez-vous faire jeûner les fils de la chambre nuptiale pendant que l'époux est avec eux ?

 35 Mais des jours viendront, où aussi l'époux leur aura été ôté ; alors ils jeûneront en ces jours-là.

 36 Et il leur dit aussi une parabole : Personne ne met un morceau d'un habit neuf à un vieil habit ; autrement il déchirera le neuf, et aussi la pièce prise du neuf ne s'accordera pas avec le vieux.

 37 Et personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement le vin nouveau rompra les outres, et il se répandra, et les outres seront perdues ;2

 38 mais le vin nouveau doit être mis dans des outres neuves, et tous les deux se conservent.

 39 Et il n'y a personne qui ait bu du vin vieux, qui veuille aussitôt du nouveau ; car il dit : Le vieux est meilleur.3


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 Jésus parlait la Parole de Dieu. Il ne prononçait pas ses propres paroles. Ci-dessous ce sont les révélations de Jésus quant à comment Il parlait. Jésus a dit :

Mais de nos jour les prêcheurs prononcent leurs propres paroles, en citant la Bible, tout en donnant leurs propres opinions sur sa signification ; c'est pourquoi il y a 45 000différentes sectes dans la Chrétienté. Ils n'ont pas été enseignés par le Saint-Esprit, de sorte qu'ils prononcent les paroles que l'Esprit avaient donné pour dire autrefois. Les apôtres aussi prononçaient la Parole de Dieu avec des paroles que le Saint-Esprit de Dieu pourvoyait dans leur coeur :

Paul a dit : desquelles aussi nous parlons, non pas avec les paroles qu'enseigne la sagesse humaine, mais en paroles enseignées de l'Esprit, expliquant les vérités spirituelles avec des paroles spirituelles. 1 Cor 2:13.
Pierre a dit : Si quelque homme parle, qu'il parle avec les paroles [oracles] de Dieu ; si quelqu'un exerce un ministère, qu'il le fasse avec la compétence que Dieu lui donne, 1 Pi 4:11.

Lorsque quelqu'un prêche de son propre esprit, ses paroles viennent de sa pensée charnelle qui est la mort, qui est inimitié contre Dieu. Ainsi dit le Seigneur Dieu : Les prophètes prophétisent le mensonge en mon nom ; je ne le ai pas envoyés, et je ne leur ai pas commandé, et je ne leur ai pas parlé ; ils vous prophétisent une vision de mensonge, et la divination, et la vanité, et la tromperie de leur coeur. Jérémie 14:14. (La prophétie c'est prêcher ; instruire dans les doctrines religieuses ; interpréter ou expliquer les Écritures ou les sujets religieux ; exhorter. 1 Cor 14:1-3).

2 Et personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement le vin nouveau rompra les outres, et il se répandra, et les outres seront perdues L'outre représente le coeur de l'homme ; le coeur dans dans le corps c'est le temple de Dieu. Si l'homme n'a pas ôté de son coeur et de son corps le mal par la repentance sur la croix intérieure du renoncement à soi-même, le coeur ne peut contenir la plénitude du Saint-Esprit ; l'esprit serait perdu parce que le mal désire faire la guerre à l'Esprit de Dieu et il voudrait l'amoindrir. De plus, un homme qui n'a pas premièrement été purifié sur la croix, périrait aussitôt en présence de Dieu, car il n'y a que le juste qui peut difficilement être sauvé alors que le Seigneur les arrache du feu par lequel chaque homme doit passer ; la chair et le sang ne peuvent hériter du Royaume des Cieux. Dieu doit nous donner un coeur nouveau qui puisse contenir le nouvel Esprit.

3 Et il n'y a personne qui ait bu du vin vieux, qui veuille aussitôt du nouveau ; car il dit : Le vieux est meilleur.' Si un pécheur n'a pas eu les péchés lentement purgés de son coeur, tout en apprenant à haïr le mal, même si ce pécheur était traduit dans le Royaume des Cieux, il ne serait pas heureux car il ne pourrait pas poursuivre toutes ses anciennes dépendances. Si vous mourriez en étant toujours dans le péché, vous seriez absolument misérables dans les cieux ; tous vos plaisirs et désirs, n'ayant pas été crucifiés lorsque vous étiez sur terre, ne sont pas disponibles au ciel, et vous seriez misérables sans eux. Vous auriez la nostalgie pour l'ancien vin, que vous pensez meilleur que le vin nouveau parce que vous n'avez pas été préparés, crucifiés, purifiés, (la nouvelle outre), et affranchit de la convoitise, de la colère, des désirs sexuels, du ressentiment, de l'envie, de la cupidité, du mensonge, de la jalousie, de la folie, de faire la fête, de l'ivrognerie, des plaisirs, etc. Même vos pensées seraient entendues par chaque personne autour de vous ; vous seriez terrifiés et voudriez fuir dans les ténèbres là où vous espéreriez que vos pensées ne seraient pas entendues par personne. Un homme doit crucifier ses convoitises et ses dépendances sur la croix intérieure du renoncement à soi-même avant que celui-ci puisse apprécier la fraternité dans les cieux.

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre