La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Marc 16:16

Afficher le chapitre et les notes   

 16 Ce verset n'a pas été écrit par Marc, il a été ajouté plus tard par des scribes. Ce verset fabriqué a été la base de beaucoup d'erreurs.

     Celui qui croit et est baptisé, sera sauvé ;2 et celui qui n'aura pas cru sera condamné. [croire et être baptisé avec le seul baptême, le baptême de feu qui consume tout résidus de péché dans l'homme, le le Baptême du Saint-Esprit, de la mort de l'esprit égoïste dans l'homme.]

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

2 Celui qui croit et est baptisé, sera sauvé ; Non pas le baptême d'eau, mais le seul baptême : un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, Éph 4:5 ; le le baptême du Saint-Esprit avec le feu inextinguible qui brûle la paille (le péché) après avoir purifié le sol(nettoyé votre coeur), et le blé(l'homme nouvellement recrée) a été ramassé dans la grange . Ceci est le baptême qui détruit l'esprit résiduel de Satan qui est encore vivant en vous, malgré que cette fois, il soit déjà grandement amoindrit par la grâce du Seigneur ; il détruit l'homme du péché [en vous] par l,éclat de Sa venue, avec l'esprit(l'épée) de sa bouche, et écrase la tête de Satan sous vos pieds. extrait de Stephen Crisp La Nécessité d'une Vie Sainte :

Une bien triste expérience nous a été raconté de nos jours, qu'un grand nombre ont cru à la vérité, et pourtant ils ne seront probablement jamais sauvé. Ils ont fait naufrage par rapport à leur foi ; mais s'ils ont été baptisés, si ils avaient voulu supporter le baptême, s'ils avaient voulu être ensevelit avec Christ dans le baptême, chacun d'eux aurait été sauvé. Et maintenant ils sont nombreux à demeurer dans la croyance de la vérité et pourtant ils ne sont pas baptisés. Ils ne sont pas mort, ni ensevelit, en dépit du fait qu'ils ont reçu en partage une foi du même prix que la nôtre ; cette foi qui est l'intervention de Dieu, et qui est aussi précieuse dans cette nature que tous ceux qui la reçoivent, et qui agirait aussi de la même manière avec tous, si elle n'était pas obstruée. Mais malgré le fait qu'ils aient reçu la foi à l'égard du salut de leurs âmes, leurs âmes sont toujours captives ; leurs âmes sont assujettie aux convoitises, aux plaisirs, aux vanités, aux choses folles et insensées, aux passions et aux corruptions, après avoir reçu la foi.

Car si vous prenez celui qui est un croyant de la vérité, qui est rattrapé par ses convoitises, ses passions, ses corruptions, il admettra généralement croire le contraire ; il croit que ces choses ne devraient pas être, qu'il devrait en être autrement. Ceci est le signe de la vérité contre le mensonge. S'il devait en être autrement, alors pourquoi en est-il ainsi ? Pourquoi trouve t-il une vie pour surgir dans ce qui est corruptible, qui est toujours contraire à la vie de Dieu, et qui est en inimitié avec. Que ferai-je ? Je crois la vérité. Je sais que la vérité est une chose sainte, elle conduit tous ce qui lui est soumit à une vie sainte ; mais il y a ceci, et cette chose impie, ceci, et cette chose corrompu qui demeure, mais que vais-je faire ?

Il s'agit d'une démonstration évidente de votre manque de baptême de celui en qui vous croyez. Vous avez cru en Jésus-Christ qui est venu après Jean, et qui était avant lui ; et maintenant que vous avez cru en Lui, vous manquez d'être baptisé par Lui. À cause du manque du baptême du feu, la pollution et la corruption qui s'est accrût dans votre nature au temps de votre aliénation prévaut toujours sur vous, contrairement à votre foi. Il n'y a pas d'autre moyen d'obtenir ce baptême, autrement qu'en sombrant dans ce qui vous fera mourir, ce qui vous tuera. Mais il y a une telle évolution pour pouvoir changer sa vie, ils font tellement de torsions et de jumelages de gens pour sauver leurs vies, qu'en bout de ligne ils la perdent. Mais personne ne peut trouver la vie éternelle, sauf ceux qui sont prêt à s'abandonner à la mort, et à se soumettre à ce baptême- qui est, par le Saint-Esprit et par le feu. Seulement ceux-là parviennent à la vie ; ils parviennent à la résurrection. Car vous n'avez jamais connu personne qui sont passés par cette mort et qui sont ressuscités ; il est impossible pour la mort de retenir quiconque a été ensevelit dans ce baptême, tout comme il était impossible de retenir Christ, alors qu'il était dans la tombe. La puissance qui ramena le Christ notre Seigneur de la mort, est cette même puissance qui nous vivifie, tandis que nous demeurons dans ce corps mortel, après que nous ayons soutenu cette mort et cette crucifixion [sur la croix intérieure du renoncement à soi-même].

_______________________________________