La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Marc 2

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 Et il entra de nouveau dans Capernaüm, quelques jours après et on ouït dire qu'il était à la maison.

 2 Et aussitôt beaucoup de gens s'y assemblèrent, de sorte qu'il ne se trouva plus de place, même auprès de la porte ; et il leur annonçait la parole.1

 3 Et des gens viennent à lui, amenant un paralytique porté par quatre personnes.

 4 Et ne pouvant s'approcher de lui, à cause de la foule, ils découvrirent le toit du lieu où il était ; et l'ayant percé, ils descendirent le petit lit sur lequel le paralytique était couché.

 5 Et Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique : Mon enfant, tes péchés sont pardonnés.

 6 Et il y avait là quelques-uns des scribes, assis et raisonnant dans leurs coeurs :

 7 Pourquoi celui-ci parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui peut pardonner les péchés, sinon un seul, Dieu ?

 8 Et aussitôt Jésus, connaissant dans son esprit qu'ils raisonnaient ainsi en eux-mêmes, leur dit : Pourquoi faites-vous ces raisonnements dans vos coeurs ?

 9 Lequel est le plus facile, de dire au paralytique : Tes péchés te sont pardonnés ; ou de dire : Lève-toi, prends ton petit lit, et marche ?

 10 Or, afin que vous sachiez que le fils de l'homme a le pouvoir sur la terre de pardonner les péchés (il dit au paralytique) :

 11 Je te dis, lève-toi, prends ton petit lit, et va dans ta maison.

 12 Et il se leva aussitôt, et ayant pris son petit lit, il sortit en la présence de tous ; de sorte qu'ils en furent tous étonnés et qu'ils glorifiaient Dieu, disant : Nous ne vîmes jamais pareille chose.

 13 Et il sortit encore et longea la mer ; et toute la foule venait à lui, et il les enseignait.

 14 Et en passant, il vit Lévi le fils d'Alphée assis au bureau de recette, et il lui dit : Suis-moi. Et se levant, il le suivit.

 15 Et il arriva, comme il était à table dans sa maison, que beaucoup de publicains et de pécheurs aussi se trouvèrent à table avec Jésus et ses disciples ; car ils étaient nombreux, et ils le suivaient.

 16 Et les scribes et les pharisiens, le voyant manger avec les publicains et les pécheurs, dirent à ses disciples : Pourquoi mange-t-il et boit-il avec les publicains et les pécheurs ?

 17 Et Jésus, l'ayant entendu, leur dit : Ceux qui sont en bonne santé n'ont pas besoin de médecin, mais ceux qui se portent mal ; je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs.2 [Les soi-disant Chrétiens d'aujourd'hui pensent qu'ils sont juste parce qu'ils « croient en Jésus » ou qu'ils ont été baptisés d'eau ; ce faisant, le christianisme a fait une moquerie de la plus haute priorité de commande du Seigneur dans le Nouveau Testament : « Cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa droiture » , Mat 6:33. Lorsque contemplant ceux qui pensent avoir la droiture de Christ parce qu'ils croient que Jésus est le Fils de Dieu, la Parole du Seigneur à l'intérieur a dit : « Ils jettent la parole "droiture" autour sans aucune compréhension de ce que cela signifie. Ils sont rêveurs sales. » Ils sont souillés parce que leurs coeurs sont souillés avec toutes sortes de péchés qu'ils continuent de commettre en dépit de nombreux avertissements du Seigneur et les exclusions, exigences et conditions du salut écrites dans la Bible ; alors ils rêvent qu'ils sont droits (juste) . Il y a une droiture imputée qui vient avec la mesure de foi reçue avec les fruits de l'Esprit, qui est donnée en récompense à ceux qui ont crucifié leur mauvais esprit égoïste sur la croix intérieure du renoncement de soi, mais pas avant. Croire en Jésus ce n'est pas la foi qui impute la droiture ; voir la Note en bas de page 2 de Romains 3 pour les détails sur la droiture imputée.]

 18 Et les disciples de Jean et les pharisiens jeûnaient ; et ils viennent et lui disent : Pourquoi les disciples de Jean et ceux des pharisiens jeûnent-ils, mais tes disciples ne jeûnent pas ?

 19 Et Jésus leur dit : Les fils de la chambre nuptiale peuvent-ils jeûner pendant que l'époux est avec eux ? Aussi longtemps qu'ils ont l'époux avec eux, ils ne peuvent pas jeûner.

 20 Mais des jours viendront, lorsque l'époux leur aura été ôté : et alors ils jeûneront en ce jour-là.

 21 Personne ne coud un morceau de drap neuf à un vieil habit ; autrement la pièce neuve emporte une partie du vieil habit, et la déchirure en devient plus mauvaise.

 22 Et personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement le vin rompt les outres, et le vin se répand, et les outres sont perdues ; mais le vin nouveau doit être mis dans des outres neuves.3

 23 Et il arriva qu'il passait par les blés en un jour de sabbat ; et ses disciples, chemin faisant, se mirent à arracher des épis.

 24 Et les pharisiens lui dirent : Voici, pourquoi font-ils, le jour de sabbat, ce qui n'est pas permis ?

 25 Et lui leur dit : N'avez-vous jamais lu ce que fit David quand il fut dans le besoin et qu'il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui,

 26 comment, au titre « Abiathar, souverain sacrificateur » , il entra dans la maison de Dieu, et mangea les pains de proposition, qu'il n'est pas permis de manger, sinon aux sacrificateurs, et en donna aussi à ceux qui étaient avec lui ?

 27 Et il leur dit : Le sabbat a été fait pour l'homme, non pas l'homme pour le sabbat ;

 28 de sorte que le fils de l'homme est seigneur aussi du sabbat.4


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 Il leur annonçait la parole. Quel parole ? Non, Jésus ne leur lisait pas les écritures ; Jésus prêchait les paroles entendu à l'intérieur de son coeur que le Père lui avait commandé de dire. Comme Jésus disait :

et je sais que [obéir à] son commandement est la vie éternelle. Par conséquent, les choses que je parle, je parle tout comme le Père me dit parler. Jean 12:50.
En vérité, en vérité, je vous dis : Le Fils ne peut rien faire de lui-même, à moins qu'il ne voie faire une chose au Père, Jean 5:19
.

Et Jésus nous dit que tout homme qui prêche de Sa propre pensée, ou qui lit quelque chose, ou qui prononce ses propres paroles préparées d'avance, cherche sa propre gloire :
Celui qui parle de par lui-même cherche sa propre gloire ; mais celui qui cherche la gloire de celui qui l'a envoyé, celui-là est vrai, et il n'y a point d'injustice en lui. Jean 7:18
.

Donc quiconque prêche, ne devrait prêcher que les paroles qu'il entend dans son coeur venant de l'Esprit de Dieu : « La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton coeur » [afin d'y obéir] , c'est-à-dire la parole de la foi, laquelle nous prêchons...Ceux qui ne prêchent pas la parole venant de l'Esprit, prêche venant la nature de mort : ils sont du monde ; c'est pourquoi ils parlent selon les principes du monde, et le monde les écoute. Nous, nous sommes de Dieu ; celui qui connaît Dieu nous écoute ; celui qui n'est pas de Dieu ne nous écoute pas : à cela nous connaissons l'esprit de vérité et l'esprit d'erreur. 1 Jean 4:5-6. Le prêcheur qui est appelé par Jésus, enseigné par Jésus, perfectionné par Jésus, et spécifiquement envoyé pour prêcher par Jésus, annonce la parole de Dieu venant directement de son coeur, et de ce fait amène la vie à ses auditeurs : les paroles que moi je vous dis sont esprit et vie-donnant. Jean 6:63. Comme paul disait : Car nous ne sommes pas comme plusieurs, qui colportent la parole de Dieu dans un but lucratif ; au contraire, devant Dieu, nous parlons en Christ avec sincérité, comme des hommes envoyés de Dieu ; 2 Cor 2:17... et desquelles aussi nous parlons, non pas avec les paroles qu'enseigne la sagesse humaine, mais en paroles enseignées de l'Esprit, expliquant les vérités spirituelles avec des paroles spirituelles. 1 Cor 2:13.

2 Il n'est pas venu pour appeler les justes, mais les pécheurs. Mais les Juifs se croyaient être justes ; parce qu'ils ne comprenaient pas qu'ils étaient pécheurs, ils ne pouvaient pas entendre l'appel. Quel appel ? L'appel à la repentance ! Repentez-vous car le Royaume des Cieux est proche. Ceux qui se pense Chrétiens, et qui ne vivent pas dans le Royaume des Cieux, et ne marchent pas par les incitations et stimulations de l'Esprit de Dieu, ceux là sont sourd, ils ne peuvent entendre le véritable appel de Jésus à la repentance avec la rémission des péchés.

Notre faim et soif de justice sont ce qui nous motive à rechercher Dieu. Nous soupirons pour être juste. Nous soupirons pour être agréables à Dieu.
Christ a dit, cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa droiture. (C'est là la plus prioritaire des instructions de Jésus pour nous !)
Nous soupirons pour être tels qu'Il nous a demandé d'être. L'ardent désir c'est notre faim et soif.
Notre faim, c'est une bénédiction en soi, car c'est la façon de Dieu de nous attirer à Lui. Il nous donne l'appétit.
Notre faim nous motive à diligemment le chercher, parce qu » il est le rémunérateur de ceux qui diligemment le cherchent.
Et Sa promesse, c'est que notre faim et notre soif de justice seront rassasiées.

Malheur à vous qui êtes maintenant rassasiés, [qui êtes justes à vos propres yeux] car vous aurez faim !. Luc 6:25
Si nous nous pensons justes, c'est que nous ne sommes pas à la recherche de Sa justice.
Ceux qui se croyaient justes n'ont pas pu entendre Jésus lorsqu'Il était ici sur terre,
pas plus qu'ils ne peuvent l'entendre de nos jours alors qu'Il se tiens à la porte et qu'Il frappe.

3 Et personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement le vin rompt les outres, et le vin se répand, et les outres sont perdues ; mais le vin nouveau doit être mis dans des outres neuves. L'outre représente le coeur de l'homme ; le coeur dans dans le corps c'est le temple de Dieu. Si l'homme n'a pas ôté de son coeur et de son corps le mal par la repentance sur la croix intérieure du renoncement à soi-même, le coeur ne peut contenir la plénitude du Saint-Esprit ; l'esprit serait perdu parce que le mal désire faire la guerre à l'Esprit de Dieu et il voudrait l'amoindrir. De plus, un homme qui n'a pas premièrement été purifié sur la croix, périrait aussitôt en présence de Dieu, car il n'y a que le juste qui peut difficilement être sauvé alors que le Seigneur les arrache du feu par lequel chaque homme doit passer ; la chair et le sang ne peuvent hériter du Royaume des Cieux. Dieu doit nous donner un coeur nouveau qui puisse contenir le nouvel Esprit.

Comme jésus a dit dans Luc 5:39, Et il n'y a personne qui ait bu du vin vieux, qui veuille aussitôt du nouveau ; car il dit : Le vieux est meilleur. Si un pécheur n'a pas eu les péchés lentement purgés de son coeur, tout en apprenant à haïr le mal, même si ce pécheur était traduit dans le Royaume des Cieux, il ne serait pas heureux car il ne pourrait pas poursuivre toutes ses anciennes dépendances. Un homme doit crucifier ses convoitises et ses dépendances sur la croix intérieure du renoncement à soi-même avant que celui-ci puisse apprécier la fraternité dans les cieux.

4 Jésus fut envoyé de Dieu dans le but de prêcher la repentance et le Royaume ; afin de prêcher l'évangile à ceux qui sont pauvres spirituellement, et libérer les captifs du péché, qui se trouvent assis dans la prison des ténèbres(de leurs pensées et de leurs coeurs). Il faisait l'oeuvre de Dieu, ce qui a préséance sur le commandement du repos du septième jour de l'homme. Pour Lui, de guérir un jour de Sabbat, ou pour ses disciples de ramasser du grain durant le Sabbat, avait seulement pour but d'appuyer ce que Dieu lui avait ordonné de faire ; pointant du même coup l'esprit étroit et légaliste des Pharisiens ; incapables de voir le grand déversement d'amour et de dévotion.

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre