La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Marc 3

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 Et il entra encore dans la synagogue ; et il y avait là un homme qui avait la main desséchée.

 2 Et ils l'observaient pour voir s'il le guérirait le jour de sabbat, afin de l'accuser.

 3 Et il dit à l'homme qui avait la main desséchée : Lève-toi là devant tous.

 4 Et il leur dit : Est-il permis de faire du bien le jour de sabbat, ou de faire du mal ? de sauver la vie, ou de tuer ? Mais ils gardaient le silence.

 5 Et les ayant regardés à l'entour avec colère, étant attristé de l'endurcissement de leur coeur,1 il dit à l'homme : Étends ta main. Et il l'étendit, et sa main fut rétablie.

 6 Et les pharisiens, sortant aussitôt avec les hérodiens, tinrent conseil contre lui pour le faire périr.

 7 Et Jésus se retira avec ses disciples vers la mer ; et une grande multitude le suivit de la Galilée,

 8 et de la Judée, et de Jérusalem, et de l'Idumée, et de par delà le Jourdain. Et ceux des environs de Tyr et de Sidon, une grande multitude, ayant entendu les choses qu'il faisait, vinrent vers lui.

 9 Et il dit à ses disciples qu'une petite nacelle fût là à sa disposition, à cause de la foule, afin qu'elle ne le pressât pas ;

 10 car il en guérit beaucoup, de sorte que tous ceux qui étaient affligés de quelque fléau se jetaient sur lui afin de le toucher.

 11 Et les esprits immondes, quand ils le voyaient, se jetaient devant lui et s'écriaient, disant : Tu es le Fils de Dieu.

 12 Et il leur défendait très-expressément de le faire connaître.

 13 Et il monte sur une montagne, et il appelle ceux qu'il voulait ; et ils vinrent à lui ;

 14 et il en établit douze pour être avec lui, et pour les envoyer prêcher,

 15 et pour avoir autorité de guérir les maladies et de chasser les démons ;

 16 et il surnomma Simon, Pierre ;

 17 et Jacques le fils de Zébédée et Jean le frère de Jacques, et il les surnomma Boanergès, ce qui est : fils de tonnerre ;

 18 et André, et Philippe, et Barthélémy, et Matthieu, et Thomas, et Jacques le fils d'Alphée, et Thaddée, et Simon le Cananéen,

 19 et Judas Iscariote, qui aussi le livra.

 20 Et ils viennent à la maison ; et la foule s'assemble de nouveau, en sorte qu'ils ne pouvaient pas même manger leur pain.

 21 Et ses proches, ayant entendu cela, sortirent pour se saisir de lui ; car ils disaient : Il est hors de sens.

 22 Et les scribes qui étaient descendus de Jérusalem, dirent : Il a Béelzébul ; et : Par le chef des démons, il chasse les démons.

 23 Et les ayant appelés, il leur dit par des paraboles : Comment Satan peut-il chasser Satan ?

 24 Et si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume-là ne peut pas subsister.

 25 Et si une maison est divisée contre elle-même, cette maison-là ne peut pas subsister.

 26 Et si Satan s'élève contre lui-même et est divisé, il ne peut pas subsister, mais il vient à sa fin.

 27 Nul ne peut entrer dans la maison de l'homme fort, et piller ses biens, si premièrement il n'a lié l'homme fort ; et alors il pillera sa maison.

 28 En vérité, je vous dis que tous les péchés seront pardonnés aux fils des hommes, et les paroles injurieuses, quelles qu'elles soient, par lesquelles ils blasphèment ;

 29 mais quiconque proférera des paroles injurieuses contre l'Esprit Saint n'aura jamais de pardon ; mais il est passible du jugement éternel.

 30 C'était parce qu'ils disaient : Il a un esprit immonde.

 31 Ses frères et sa mère donc viennent ; et se tenant dehors, ils l'envoyèrent appeler ;

 32 et la foule était assise autour de lui. Et on lui dit : Voici, ta mère et tes frères, là dehors, te cherchent.

 33 Et il leur répondit, disant : Qui est ma mère, ou qui sont mes frères ?

 34 regardant tout à l'entour ceux qui étaient assis autour de lui, il dit : Voici ma mère et mes frères ;

 35 car quiconque fera la volonté de Dieu, celui-là est mon frère, et ma soeur, et ma mère.2[La volonté de dieu est faite quand Dieu ordonne et contrôle toutes vos pensées, paroles, et et actions ; cela se produit après s'être attendu à Lui patiemment et assidûment dans l'humble silence pour L'entendre et Lui obéir totalement, cette parole qui est dans votre coeur afin qu'elle soit entendu et obéi. Les premières commandes de Dieu sont la repentance, lesquelles, si vous si vous Lui obéissez, détruisent le péché à l'intérieur de vous. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Quelle est l'évidence de votre croyance ? — une foi opérationnelle. La foi est d'entendre la Parole de Dieu et d'obéir. Entendez et vivez ; l'Esprit donne vie avec chaque parole entendue. »]


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 Et les ayant regardés à l'entour avec colère, étant attristé de l'endurcissement de leur coeur.La « colère » qui est décrit à Jésus n'est pas une colère naturelle de l'homme parce que la colère naturelle de l'homme ne peut pas coexister avec le fait d'être attristé de l'endurcissement de leur coeur. La colère que le Seigneur ressentait était une pieuse colère, différente de la colère de l'homme ; il peut être furieux après nos péchés mais avoir quand même de la compassion pour nous, Sa création. Or, ce verset ne permet pas d'annuler l'avertissement clair du Seigneur à nous :

Vous avez ouï qu'il a été dit aux anciens : « Tu ne tueras pas ; et quiconque tuera, sera passible du jugement. »
Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère sera passible du jugement. Mat 5:21-22

Remarquez que le Seigneur vient de comparer la colère avec le meurtre, et en fait lorsque vous êtes en colère contre quelqu'un, dans votre coeur vous les avez assassiné ; tout comme plus loin dans les versets du chapitre, Il explique que quiconque regarde une femme pour la convoiter, a déjà commis adultère avec elle dans son coeur. Jean nous donne une preuve supplémentaire que la colère est un meurtre dans votre coeur : Quiconque hait son frère a commit un meurtre [dans son coeur], et vous savez qu'aucun meurtrier n'a la vie éternelle demeurant en lui. 1 Jean 3:15.

La colère et la convoitise sont des péchés venant de l'intérieur du coeur que seul le Seigneur peut ôter, mais nous devons aller à Lui, et devons nous attendre à Lui écoutant dans l'humble silence avec le besoin de la grâce de la puissance transformatrice de son coeur. Car, pour que nos coeurs deviennent purs du péché, nous devons patiemment et avec persistance attendre, veiller, écouter, entendre, obéir....attendre, veiller, écouter, entendre, obéir..... chercher, écouter, obéir.

Le seigneur juge ; il nous est interdit de juger. Le Seigneur se venge ; il nous est interdit de faire ainsi. Le Seigneur tué et rend vivant ; il nous est interdit d'enlever la vie. Le Seigneur a sa pieuse colère, (combinée au chagrin et à la tristesse), contre les hommes qui sont des hypocrites religieux, toujours dans le péché ; il nous est interdit d'être en colère avec quiconque.

Il n'y a aucune excuse à la colère ; elle fait partie de la nature bestiale de l'homme. Le Seigneur en est notre preuve. Alors qu'Il fut crucifié, il pria le Père de pardonner ceux qui le crucifiaient car ils ne savaient pas ce qu'ils faisaient. Il est l'exemple ultime. Son propre peuple n'a pas commit plus grande injustice que de l'avoir crucifié, alors qu'Il avait guéri des villes entières de chaque maladie et invalidité, ressuscité les morts, redonné la vue aux aveugles, et qu'Il ne disait rien d'autre que la vérité. Pourtant il était dans une douleur inimaginable et mourant, Il pria pour leur pardon. Maintenant, s'il devait y avoir une justification pour la colère, ce devait être pour cette horrible crucifixion du plus humble des hommes à avoir marché sur terre ; pourtant le Seigneur ne s'est pas mis en colère. Or, voyant son pardon monumental pour ceux qui l'ont fait mourir, nous savons qu'il ne justifiera jamais le fait de retenir sa colère contre nous. Jésus était dans un état de tristesse, d'une tristesse à mourir, en sachant que cela allait lui arriver. Et sa réaction était de la tristesse à l'égard des injustices colossales commises contre Lui, mais pas de colère ; de la tristesse, non pas pour Lui-même, mais de la tristesse voyant à quel point ses enfants errant étaient dans l'erreur.

Il y en a beaucoup qui justifient leur colère en disant : « le Seigneur était en colère lorsqu'Il chassa les commerçants hors du temple ».  Ma réponse est : « non, il n'était pas en colère comme un homme est en colère ; il était parfaitement en contrôle de Lui-même et savait exactement ce qu'Il faisait, car Il disait qu'il ne jugeait jamais rien de par Lui-même, mais seulement selon les jugements qu'Il entendait venant du Père ; plus loin Il a seulement dit ce qu'il entendait le Père lui dire de dire, et il ne faisait que ce que le Père lui montrait de faire ».   La colère est un jugement que nous prenons nous-mêmes, et lorsque nous jugeons quelqu'un de manière critique, nous souffrons du même jugement : ne jugez pas, et vous ne serez point jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez point condamnés ; pardonnez, et vous serez pardonnez ; Luc 6:37. Mais maintenant, renoncez à toutes : colère, courroux, malice, blasphèmes, et communications répugnantes sortant de votre bouche. Que toute amertume et tout courroux et toute colère et tout clamer et toute médisance soient mis loin de vous, de même que toute malice ; Éph 4:31. Car si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi à vous ; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes leurs fautes, votre Père ne pardonnera pas non plus vos fautes. Mat 6:14-15. La colère de l'homme ne conduit pas à la droiture de Dieu. Jacques 1:20.

Voir la page : Pardonner aux Autres est Primordial pour des suggestions au sujet de comment abandonner la colère.

2 car quiconque fera la volonté de Dieu, celui-là est mon frère, et ma soeur, et ma mère. Donc selon vous, que signifie « faire la volonté de Dieu » ? Chaque fois que vous dites la prière du Seigneur (le Notre Père), vous dites « que ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel ». Comment croyez-vous que se fait la volonté de Dieu au ciel ? Pensez-vous que chacun marchent en faisant chacun ses propres choses ? Pensez-vous que chacun marchent comme cela leur convient ? Vous pensez qu'il y a dans les cieux 41,000 opinions différentes quant à la manière de plaire à Dieu, (tout comme on estime à 41,000 le nombre de secte Chrétienne dans le monde) ?

Selon moi, cela ne résonne pas comme le Ciel ; ça résonne plutôt comme la capitale de l'enfer, le chaos.

Voici ce que Jésus a dit à ceux qui se pensaient Chrétiens, et auxquels Il a dit qu'Il les rejetterait au jour du jugement :

Ce ne sont pas tous ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur, qui entreront dans le royaume des cieux ;
mais [seulement]celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.
Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé en ton nom,
et n'avons-nous pas chassé des démons en ton nom, et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles en ton nom ?
Et alors je leur déclarerai : Je ne vous ai jamais connus ; retirez-vous de moi, vous qui pratiquez l'iniquité. Mat 7:22-23


Quiconque pratique le péché, pratique aussi l'iniquité, et le péché est l'iniquité. 1 Jean 3:4

Jésus leur répondit : En vérité, en vérité, je vous dis : Quiconque commet le péché est esclave du péché. Jean 8:34

Et comment fait-on alors la volonté du Père pour aller au ciel ?
Et il y eut une voix venant de la nuée, disant :
« Celui-ci est mon Fils bien-aimé, écoutez-le [et obéissez-Lui] ! » Luc 9:35
.
Et entendez-vous Jésus qui vous parle ?
Vous devez aller à Lui. Vous devez vous attendre à Lui l'écouter en silence, avec l'humilité d'un pêcheur qui à besoin de sa puissance transformatrice- la grâce. Vous devez écouter, entendre, et recevoir avec douceur la parole implantée, qui a la puissance de sauver vos âmes. Jacques 1:21.
Donc, attendre, veiller, écouter, entendre, obéir... attendre, veiller, écouter, entendre, obéir..... chercher, écouter, obéir. Vous devez persévérer jusqu'à la fin, quand Christ apporte le salut. Vous devez demeurer en Lui. Et maintenant, enfants, demeurez en lui, afin que, quand il sera manifesté, nous ayons de l'assurance... de par Lui,1 Jean 2:28.

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre