La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Marc 4

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 Et il se mit encore à enseigner près de la mer. Et une grande foule se rassembla auprès de lui ; de sorte que, montant dans une nacelle, il s'assit sur la mer ; et toute la foule était à terre sur le bord de la mer.

 2 Et il leur enseignait beaucoup de choses par des paraboles ; et il leur disait dans son enseignement :

 3 Écoutez : Voici, un semeur sortit pour semer.

 4 Et il arriva qu'en semant, quelques grains tombèrent le long du chemin ; et les oiseaux vinrent et les dévorèrent.

 5 Et d'autres tombèrent sur les endroits rocailleux où ils n'avaient pas beaucoup de terre ; et aussitôt ils levèrent, parce qu'ils n'avaient pas une terre profonde ;

 6 et quand le soleil se leva, ils furent brûlés, et, parce qu'ils n'avaient pas de racine, ils furent séchés.

 7 Et d'autres tombèrent dans les épines ; et les épines montèrent et les étouffèrent, et ils ne donnèrent pas de fruit.

 8 Et d'autres tombèrent dans la bonne terre, et donnèrent du fruit, montant et croissant, et rapportèrent, l'un trente, et l'un soixante, et l'un cent.

 9 Et il dit : Qui a des oreilles pour entendre, qu'il entende.

 10 Et quand il fut en particulier, ceux qui étaient autour de lui, avec les douze, l'interrogèrent touchant la parabole.

 11 Et il leur dit : A vous il est donné de connaître le mystère du royaume de Dieu ; mais pour ceux qui sont dehors, toutes choses se traitent par des paraboles,

 12 afin qu'en voyant ils voient et ne perçoivent pas, et qu'en entendant ils entendent et ne comprennent pas : autrement ils pourraient se tourner, se repentir et être renvoyés.1 [Ce verset semble être en conflit avec un Dieu aimable, voir l'explication en bas de page.]

 13 Et il leur dit : Ne connaissez-vous pas cette parabole ? et comment connaîtrez-vous toutes les paraboles ?

 14 Le semeur sème la parole.2 [L'original grec pour toutes les occurrences de parole dans ce (cliquez pour voir) vers  est logon (qui vient de logos) <3056> qui signifie : 1) de discours ; 1a) une parole, énoncée par la vivante voix, incarne une conception ou une idée ; 1b) ce que quelqu'un a dit. Cela ne se réfère pas à entendre la Bible en lecture, mais plutôt il se réfère à entendre Jésus parler à vous à partir de l'intérieur de votre coeur. La parole de Dieu c'est Jésus, et il y a une petite mesure de la Parole et de la Lumière dans le coeur de chaque homme, qui est là de sorte que nous puissions L'entendre et Lui obéir ; c'est la Parole de foi que les apôtres ont prêchés. Jean 1:1-4, Jean 1:7,9, Apoc 19:13-16,Rom 10:8,17, Deut 30:11-14, Éph 4:21. Les paroles que nous entendons et recevons avec douceur sont implantées dans nos coeurs. Jacques 1:21. Les paroles qu'Il nous dit sont Esprit et elles nous transmettent la vie de Dieu. Jean 6:63.]

 15 Et ce sont ici ceux qui sont le long du chemin, là où la parole est semée ; et quand ils ont entendu, Satan vient aussitôt et ravit la parole semée en eux.

 16 Et pareillement, ceux qui sont semés sur les endroits rocailleux, ce sont ceux qui, quand ils ont entendu la parole, la reçoivent aussitôt avec joie ; [Il ya peu ou pas de joie quand vous entendez quelqu'un lisait la Bible, mais quand vous entendez le Seigneur vous parler, vous avez grande joie !]

 17 et ils n'ont pas de racine en eux-mêmes, mais ne sont que pour un temps ; puis, quand l'affliction ou la persécution survient à cause de la parole, ils sont aussitôt scandalisés. [Chaque croyant qui prend la croix intérieure du renoncement de soi finira par subir une épreuve de leur foi avec affliction et la persécution. Certains seront choqués et tomber loin arrière dans le monde. « Par votre entreprise et endurance patient vous [posséder] atteindre la vraie vie de vos âmes. » Luc 21:19]

 18  Et d'autres sont ceux qui sont semés dans les épines : ce sont ceux qui ont entendu la parole ;

 19 et les soucis du siècle, et la tromperie des richesses, et les convoitises à l'égard des autres choses, entrant, étouffent la parole, et elle est sans fruit.

 20 Et ceux qui sont semés sur la bonne terre, ce sont ceux qui entendent la parole, et la reçoivent, et portent du fruit : l'un trente, et l'un soixante, et l'un cent.

 21 Et il leur dit : La lampe vient-elle pour être mise sous le boisseau ou sous le lit ? N'est-ce pas pour être mise sur le pied de lampe ?

 22 Car il n'y a rien de secret qui ne soit manifesté, et rien de caché n'arrive, si ce n'est afin de venir en évidence.

 23 Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il entende.

 24 Et il leur dit : Prenez garde à ce que vous entendez : de la mesure dont vous mesurerez il vous sera mesuré ; et à vous qui entendez, d'autres seront donnés ;

 25 car à quiconque a, il sera donné ; et à celui qui n'a pas, cela même qu'il a sera ôté.3

 26 Il dit aussi : Ainsi est le royaume de Dieu : c'est comme si un homme jetait de la semence sur la terre,

 27 et dormait et se levait de nuit et de jour, et que la semence germât et crût sans qu'il sache comment.

 28 La terre produit spontanément du fruit, premièrement l'herbe, ensuite l'épi, et puis le plein froment dans l'épi ;

 29 et quand le fruit est produit, on y met aussitôt la faucille, parce que la moisson est arrivée.

 30 Il disait aussi : Comment comparerons-nous le royaume de Dieu, ou par quelle parabole le représenterons-nous ?

 31 Il est semblable à un grain de moutarde, qui, lorsqu'il est semé sur la terre, est la plus petite de toutes les semences qui sont sur la terre ;

 32 et après qu'il est semé, il monte et devient plus grand que toutes les herbes, et jette de grandes branches, de sorte que les oiseaux du ciel peuvent demeurer sous son ombre.4

 33 Et par plusieurs paraboles de cette sorte, il leur annonçait la parole, selon qu'ils pouvaient l'entendre ; [Les paroles qu'Il disait, étaient les paroles qu'Il entendait venant de l'Esprit avant qu'Il parlait ; la parole qui est dans vos coeurs et qui est entendu et à laquelle on obéi. La parole n'est pas la Bible.]

 34 mais il ne leur parlait pas sans parabole ; et en particulier il interprétait tout à ses disciples.

 35 Et en ce jour-là, le soir étant venu, il leur dit : Passons à l'autre rive.

 36 ayant renvoyé la foule, ils le prennent dans une nacelle, comme il était ; et d'autres nacelles aussi étaient avec lui.

 37 Et il se lève un grand tourbillon de vent, et les vagues se jetaient dans la nacelle, de sorte qu'elle s'emplissait déjà.

 38 Et il était, lui, à la poupe, dormant sur un oreiller ; et ils le réveillent et lui disent : Maître, ne te mets-tu pas en peine que nous périssions ?

 39 Et s'étant réveillé, il reprit le vent, et dit à la mer : Fais silence, tais-toi ! Et le vent tomba, et il se fit un grand calme.

 40 Et il leur dit : Pourquoi êtes-vous ainsi craintifs ? Comment n'avez-vous pas de foi ?

 41 Et ils furent saisis d'une grande peur, et ils dirent entre eux : Qui donc est celui-ci, que le vent même et la mer lui obéissent ?


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 afin qu'en voyant ils voient et ne perçoivent pas, et qu'en entendant ils entendent et ne comprennent pas : autrement ils pourraient se tourner, se repentir et être renvoyés. Celui-ci est l'un des plus curieux versets de la Bible. Le verset cité dans Ésaïe 6:10 est qu'ils puissent se repentir et être guérit.

Ce verset du Nouveau Testament a été typiquement traduit par « pardonné », pourtant le grec original pour ce verset a le mot afeyh, qui n'a rien à voir avec le pardon ; mais plutôt, cela signifie clairement être renvoyé. Les traducteurs n'avaient aucune idée de comment résoudre cette déchirure complète dans leurs doctrines, et aussi ils ont choisi une parole qui était compatible avec leurs croyances : le pardon, qui est pus près de « être guérit « dans le texte de Matthieu et d'Ésaïe. Cependant, si Dieu n'avait pas voulu que le peuple reçoive le pardon ou qu'ils soient guéris, ils ne l'auraient pas été, et il ne serait pas nécessaire de les empêcher d'entendre. Il n'y a pas de guérison ou pardon automatique. Alors, pourquoi parle-t-Il en parabole, les empêcher d'entendre ou de se repentir ?

La traduction correcte : afin qu'en voyant ils voient et ne perçoivent pas, et qu'en entendant ils entendent et ne comprennent pas : autrement ils pourraient se tourner, se repentir et être renvoyés. « Renvoyé » est sous Son contrôle, et à plus de sens parce que même s'ils entendent et se repentent, Il pourrait quand même les renvoyer. Toutefois, cela soulève une autre question : pourquoi le Seigneur ne voudrait pas que certaines personnes comprenne ses paraboles ? et s'ils comprenaient et se repentaient, pourquoi voudrait-Il les renvoyer ? Tous le monde sait que Dieu est un Dieu aimable et qu'Il pardonne ; « être renvoyé « ne résonne tout simplement pas comme un Dieu aimable. Nous avons les Écritures et les Enseignements qui semblent contredire ce mot « renvoyé » :

Dans le verset qui précède le verset 11, le Seigneur nous a dit que par les paraboles il cache le message de l'évangile à ceux de « l'extérieur ». Pourquoi ? Parce que à moins que le Seigneur détermine premièrement qu'un homme a un amour pour la vérité par ses réponses à ses plaidoiries calmes, anonymes pour qu'il s'éloigne du mal, et à moins que le Seigneur ait alors donné à cet homme une faim pour Dieu, alors cet homme n'a pas la motivation nécessaire pour continuer sur la croix pour la mort de l'ego. Le Seigneur explique plus loin dans la Parabole du Semeur qui suit immédiatement ce verset dans Marc À cause des afflictions et des persécutions, ou des soucies de ce monde, la tromperie des richesses, et les convoitises à l'égard des autres choses, (versets 17 et 19 de Marc), alors il cesse de chercher Dieu, manquant de finir de construire la tour, (le temple à l'intérieur de son coeur) ; et alors à sa mort il serait renvoyé dans les ténèbres du dehors. Son temps dans les ténèbres du dehors pourraient être plus long et plus difficile que s'il n'avait jamais entendu ; et par amour pour tous les hommes, Dieu essaie de nous épargner cet échec ; il essaie d'épargner ceux qui sont incapable de porter leur croix jusqu'à leur mort, qui pourraient se tourner, et se repentir et être renvoyé. De plus, l'échec d'un homme à porter sa croix jusqu'à la mort de soi affecte les autres qui son témoin de son échec, comme Jésus l'a décrit :

Si quelqu'un vient à moi, et ne hait pas son père, et sa mère, et sa femme, et ses enfants, et ses frères, et ses soeurs, et même aussi sa propre vie, il ne peut être mon disciple.
Et quiconque ne porte pas sa croix, et ne vient pas après moi, ne peut être mon disciple.
Car quel est celui d'entre vous qui, voulant bâtir une tour, ne s'asseye premièrement et ne calcule la dépense, pour voir s'il a de quoi l'achever ?
de peur que, en ayant jeté le fondement et n'ayant pu l'achever, tous ceux qui le voient ne se mettent à se moquer de lui, disant :
Cet homme a commencé à bâtir, et il n'a pu achever. Luc 14:26-30

Venant de la Parole du seigneur à l'intérieur : « Il donnera racine à ceux qui le cherchent une troisième fois. Jusqu'à ce que vous me regardiez en face, et puis retourniez au péché, vous pouvez revenir à moi. »

Le problème est pour ceux qui ont faillit de revenir à Lui, ou pour ceux qui ont devenus si pur, qu'ils l'ont regardé en face et puis qui sont retournés dans le péché. Après qu'une personne ait goûté à la puissance de Dieu et à la bonté de la parole de Dieu, Jésus à l'intérieur d'eux, s'ils retournent dans le monde, ils auront trahi Le Juste à l'intérieur d'eux. Ils auront vendu Jésus pour de l'argent, ou des plaisirs, ou des biens, ou pour l'approbation des hommes ; juste comme Judas qui a vendu Jésus pour 30 pièces d'argent. Jésus, parlant de Judas a dit, « mais malheur à cet homme par qui le fils de l'homme est livré ! Il eût été bon pour cet homme-là qu'il ne fût pas né ». Mat 6:24. George Fox déclare dans la Lettre 25 et Lettre 211 que si l'un des premiers Quakers qui a commencé dans le vrai chemin et qui est retourné dans les voies du monde ou dans les sectes déficientes, subirait le même sort.

Vous tous qui avez connu la voie de la vérité, et goûté à Sa puissance, et que maintenant vous retournez dans les modes et coutumes du monde, vous arrêtez ceux qui sortent du monde, vous les faites s'achopper devant la vérité, vous les faites questionner la voie du Seigneur, qui est hors de la voie du monde et de ses voies ; et vous affligez le Juste, et attristez les coeurs du juste et du simple. Il aurait mieux valu pour vous de n'avoir pas connu la voie de la lumière, de la vie, et de la puissance ; vous êtes la cause de beaucoup qui demeurent dans les ténèbres ; vous êtes la cause de l'orgueil du méchant, et faites que le méchant vous prenne pour exemple, et leur objet contre la vérité, et ceux qui vivent en elle, qui viennent à plaider contre ses voies.

Et vous qui vous êtes détournés de la lumière, avec laquelle Jésus-Christ vous a éclairés, pour vous tourner vers les prêtres mercenaires qui sont instables,
contrairement au prêtre qui ne change pas,
vous marchez dans les traces de Judas, et la souffrance sera votre fin ; vous auriez mieux fait de n'être jamais venu au monde, vous êtes les traîtres du juste ;

De même il nous est conseillé : De ne pas être hâtif dans l'imposition des mains, et ainsi être identifié avec ceux qui manquent la cible, 1 Tim 5:22. Lorsque nous sommes complétés et marchant dans le royaume de Dieu, vous pouvez avoir le pouvoir de transmettre le commencement de la mesure du Saint-Esprit à des individus par l'imposition de vos mains. L'avertissement ici c'est d'attendre et être certain que vous êtes conduit par l'Esprit de le faire ; autrement les personnes auxquelles vous imposez les mains peuvent retourner dans le péché, ce qui serait une disgrâce pour la voie de la vérité, et que cette personne serait pire que si elle n'avait jamais entendu la voie de la vérité.

Seul Dieu connaît qui est capable de porter la croix jusqu'à la mort de leur nature pécheresse, et c'est Dieu qui attire ces hommes. Les paraboles n'appellent que ceux que Dieu appelle, et c'est seulement ceux qui ont été attiré qui chercheront à comprendre les paraboles.

Un bonne question serait : « alors pourquoi les paraboles sont-elles maintenant expliquées clairement à tous dans ce site web ? » Le site web est une voix dans le désert de l'internet, une sur des millions de sites web. Les seules personnes qui sont parvenus à ce point dans ce site, sont ceux qui ont une grande faim pour Dieu, ceux qu'Il a attiré et auxquels Il a donné la faim pour Le chercher. Aussi, le site parle à ceux du « dedans » non ceux du « dehors ». Ceux du « dehors » lisent quelques phrases de ce site et fuient vers des sites qui supportent les mensonges que leurs oreilles qui démangent ont embrassés.

2 Le semeur sème la parole. Cette parabole parle de comment la Parole de Dieu, de l'intérieur d'un homme, est écoutée et entendu. Ces paroles sont des enseignements et commandes venant du coeur de l'homme, la Parole de Dieu dans le coeur, qui est entendu et qui produit la foi. Certaines sont entendu par celui qui est indifférent et immédiatement après elles sont volées par Satan, pour devenir sans effet. Certains commandements et enseignements se perdent lorsque les gens ressentent la chaleur de l'affliction et des persécutions, par lesquelles passeront tous ceux qui veulent vivre pieusement en Christ. Certains sont perdu à cause des inquiétudes, de la convoitise de l'argent, et l'attraction des plaisirs du monde —les étouffant au point d'être inexpérimentées et oubliées. Mais certaines sont reçues dans un coeur sincère qui continue à obéir aux enseignements ; alors ces gens obéissant produisent du fruit- le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance, etc. Aussi Jésus leur a dit : « Prenez garde à ce que vous entendez ; de la mesure dont vous mesurerez vous serez mesurés, à vous qui entendez il sera ajouté.

Qui est le semeur qui sème la semence, et qui prononce la parole de Dieu ? C'est évidemment le Saint-Esprit, qui est promit par Jésus por nous guider dans toute la vérité et nous enseigner toutes choses. Maintenant, puisque le Saint-Esprit est le semeur, pensez-vous qu'Il lit les écritures aux gens ? Ou si vous pensez que le Saint-Esprit vous enseigne lorsque vous lisez la Bible, demandez-vous ceci : 1) Comment pouvez-vous apprendre toutes choses et toutes vérités en lisant la Bible ? Toutes choses et toutes vérités ne sont pas dans la Bible. 2) Si vous pouvez apprendre venant du Saint-Esprit en lisant la Bible, pourquoi, avec les millions de personnes qui lisent la Bible chaques jours, y a-t-il 41,000 sectes différentes dans la Chrétienté de nos jours, chacune avec une opinion différente pour interpréter la Bible ; alors que le but du Saint-Esprit c'est une seule foi, tous pour être dans l'unité de l'Esprit ? Il est clair que le semeur c'est le Saint-Esprit, et le Saint-Esprit prononce les paroles dans le coeur de ses auditeurs, dans une reconnaissance complète de leurs caractéristiques individuelles selon leurs besoins, et dans un langage qui est adapté à chaque individu, en vue des sujets et des mystères qui ne sont pas inclus dans les Écritures. Il est clair la parole de Dieu, qui est l'Esprit de Christ dans cotre coeur, ce n'est pas les Écritures.

3 Prenez garde à ce que vous entendez : de la mesure dont vous mesurerez il vous sera mesuré ; et à vous qui entendez, d'autres seront donnés. Non pas ce que  vous entendez lire de quelqu'un. Non pas votre prédicateur parlant du haut de son esprit charnel, ce qui est inimitié avec Dieu ; mais ce que vous entendez du Seigneur qui vous parle. L'Esprit du Seigneur visite chaque homme, raimsonant gentiment avec Lui dans le but de changer ses voies. Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs. Hébreux 4:7. Prenez garde que vous ne refusiez pas celui qui parle : car si ceux-là n'ont pas échappé qui refusèrent celui qui parlait en oracles sur la terre, combien moins échapperons — nous, si nous nous détournons de celui qui parle ainsi des cieux, Hébreux 12:25. Et si vous souhaitez plaire à Dieu, vous devez allez à Lui ; vous vous attendre à Lui l'écouter dans le silence, avec l'humilité d'un pécheur dans le besoins de sa puissance transformatrice- la grâce. La seule voie du progrès spirituel c'est de l'entendre et de Lui obéir. Assurément il aime les peuples ; Tous ses saints sont dans ta main. Ils se sont tenus à tes pieds, Ils ont reçu tes paroles. Deut 33:3.

La voix du Seigneur est douce, tendre, pur, aisément compréhensible, facilement acceptable, paisible, complète, moral correcte, encourageante- jamais un grain de sarcasme, d'amertume, ou d condamnation - elle n'est jamais incomplète pour vous laisser deviner ce qu'Il veut ; mais plutôt ses paroles sont en elles-mêmes remplies d'amour — Son Esprit d'amour — car Il est AMOUR. Il vous dira des choses au sujet de Lui-même. Il vous encouragera. Il est la bonté. Il vous dira ou montrera des choses sur vous-mêmes ; certaines de ces choses seront laides. Mais puisqu'Il est votre Ami, vous savez qu'Il vous les montre pour  votre propre bien. Ainsi vous l'écoutez et veillez. Et vous ne vous enfuyez pas ; tenez-vous devant le Fils de l'homme. Et vous vous repentez de ce qu'Il vous montre. ET parfois Il vous donne des commandements. Vous entendez la Parole de Dieu, la Parole vivante. Et en espérant que vous obéirez à Ses commandements, et que vous Lui montrerez que vous L'aimez en Lui obéissant.

Donc, attendre, veiller, écouter, entendre, obéir... attendre, veiller, écouter, entendre, obéir..... chercher, écouter, obéir.

4 le Royaume des Cieux est comme un grain de moutarde qui, lorsqu'il est semé sur la terre, est la plus petite de toutes les semences qui sont sur la terre ; et après qu'il est semé, il monte et devient plus grand que toutes les herbes, et jette de grandes branches, de sorte que les oiseaux du ciel peuvent demeurer sous son ombre. Marc 4:30-32 Donc, au début de votre recherche du Royaume intérieur, c'est plus petit que l'ivraie du monde, qui est la convoitise, l'orgueil, les soucis, les préoccupations et les plaisirs. Mais, si la semence du Royaume de Dieu est arrosée et nourrie, elle grandit pour devenir la plus grande de toutes ; cette semence est arrosée et nourrit par la recherche du Seigneur, par votre silencieuse attente de Lui, à l'écoute de Sa voix, entendant ses enseignements et ses commandements, et en obéissant à ceux-ci alors que cela provient directement de Dieu.

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre