La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Matthieu 27

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 Or, quand le matin fut venu, tous les principaux sacrificateurs et les anciens du peuple tinrent conseil contre Jésus pour le faire mourir.

 2 Et l'ayant lié, ils l'emmenèrent et le livrèrent à Ponce Pilate, le gouverneur.

 3 Judas qui l'avait livré, voyant qu'il était condamné, ayant du remords, reporta les trente pièces d'argent aux principaux sacrificateurs et aux anciens,

 4 J'ai péché en livrant le sang innocent. Mais ils dirent : Que nous importe ! tu y aviseras.

 5 Et ayant jeté l'argent dans le temple, il se retira ; et s'en étant allé, il se pendit.

 6 Mais les principaux sacrificateurs, ayant pris les pièces d'argent, dirent : Il n'est pas permis de les mettre dans le trésor sacré, puisque c'est le prix du sang.

 7 Et ayant tenu conseil, ils achetèrent avec cet argent le champ du potier, pour la sépulture des étrangers ;

 8 c'est pourquoi ce champ-là a été appelé Champ de sang, jusqu'à aujourd'hui.

 9 Alors fut accompli ce qui avait été dit par Jérémie le prophète, disant : Et ils ont pris les trente pièces d'argent, le prix de celui qui a été évalué, lequel ceux d'entre les fils d'Israël ont évalué ;

 10 et ils les ont données pour le champ du potier, comme le Seigneur m'avait ordonné. [Zach 11:12-13]

 11 Or Jésus se tenait devant le gouverneur ; et le gouverneur l'interrogea, disant : Es-tu, toi, le roi des Juifs ?

 12 Et Jésus lui dit : Tu le dis. Et étant accusé par les principaux sacrificateurs et les anciens, il ne répondit rien.

 13 Alors Pilate lui dit : N'entends-tu pas de combien de choses ils portent témoignage contre toi ?

 14 Et il ne lui répondit pas même un seul mot ; en sorte que le gouverneur s'en étonnait fort.

 15 Or, à la fête, le gouverneur avait coutume de relâcher un prisonnier à la foule, celui qu'ils voulaient.

 16 Et il y avait alors un prisonnier fameux, nommé Barabbas.

 17 Comme donc ils étaient assemblés, Pilate leur dit : Lequel voulez-vous que je vous relâche, Barabbas, ou Jésus qui est appelé Christ ?

 18 Car il savait qu'ils l'avaient livré par envie.

 19 Et comme il était assis sur le tribunal, sa femme lui envoya dire : N'aie rien à faire avec ce juste ; car j'ai beaucoup souffert aujourd'hui à son sujet dans un songe.

 20 Mais les principaux sacrificateurs et les anciens persuadèrent aux foules de demander Barabbas et de faire périr Jésus.

 21 Et le gouverneur, répondant, leur dit : Lequel des deux voulez-vous que je vous relâche ? Et ils dirent : Barabbas.

 22 Pilate leur dit : Que ferai-je donc de Jésus, qui est appelé Christ ? Ils disent tous : Qu'il soit crucifié !

 23 Et le gouverneur dit : Mais quel mal a-t-il fait ? Et ils s'écriaient encore plus fort, disant : Qu'il soit crucifié !

 24 Et Pilate, voyant qu'il ne gagnait rien, mais que plutôt il s'élevait un tumulte, prit de l'eau et se lava les mains devant la foule, disant : Je suis innocent du sang de ce juste ; vous, vous y aviserez.

 25 Et tout le peuple, répondant, dit : Que son sang soit sur nous et sur nos enfants !1

 26 Alors il leur relâcha Barabbas ; et ayant fait fouetter Jésus, il le livra pour être crucifié.

 27 Alors les soldats du gouverneur, ayant emmené Jésus au prétoire, assemblèrent contre lui toute la cohorte.

 28 Et lui ayant ôté ses vêtements, ils lui mirent un manteau d'écarlate ;

 29 et ayant tressé une couronne d'épines, ils la mirent sur sa tête, et un roseau dans sa main droite ; et fléchissant les genoux devant lui, ils se moquaient de lui, disant : Salut, roi des Juifs !

 30 Et ayant craché contre lui, ils prirent le bâton et le frappèrent à plusieurs reprises sur la tête. [La garnison entière de soldats romains battirent Jésus au point qu'Il était si défiguré qu'il ne ressemblait plus à un homme, Ésa 52:14. Certaines traductions lisent : son apparence fut marquée plus que celle de n'importe quel homme, et sa forme plus que n'importe quel homme.]

 31 après qu'ils se furent moqués de lui, ils lui ôtèrent le manteau, et le revêtirent de ses vêtements, et l'emmenèrent pour le crucifier.

 32 Et comme ils sortaient, ils trouvèrent un homme de Cyrène, nommé Simon, qu'ils contraignirent de porter sa croix.

 33 Et étant arrivés au lieu appelé Golgotha, ce qui signifie lieu du crâne,

 34  ils lui donnèrent à boire du vinaigre mêlé de fiel ; et l'ayant goûté, il n'en voulut pas boire.

 35 Et l'ayant crucifié, ils partagèrent ses vêtements, en tirant au sort ;

 36 et s'étant assis, ils veillaient là sur lui.

 37 Et ils placèrent au-dessus de sa tête son accusation écrite : Celui-ci est Jésus, le roi des Juifs.

 38 Alors sont crucifiés avec lui deux brigands, un à la droite, et un à la gauche.

 39 Et ceux qui passaient par là l'injuriaient, hochant la tête,

 40 et disant : Toi qui détruis le temple et qui le bâtis en trois jours, sauve-toi toi-même. Si tu es Fils de Dieu, descends de la croix. [Quand Jésus fit cette déclaration, le « temple » faisait référence à son corps.]

 41 Et pareillement aussi les principaux sacrificateurs avec les scribes et les anciens, se moquant, disaient :

 42 Il a sauvé les autres, il ne peut pas se sauver lui-même ; s'il est le roi d'Israël, qu'il descende maintenant de la croix, et nous croirons en lui.

 43 Il s'est confié en Dieu ; qu'il le délivre maintenant, s'il tient à lui ; car il a dit : Je suis fils de Dieu.

 44 Et les brigands aussi qui avaient été crucifiés avec lui l'insultaient de la même manière.

 45 Mais, depuis la sixième heure, il y eut des ténèbres sur tout le pays, jusqu'à la neuvième heure.

 46 Et vers la neuvième heure, Jésus s'écria d'une forte voix, disant : « Éli, Éli, lama sabachthani ? » c'est-à-dire : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? » [Remarquez que Jésus, le Fils de Dieu, appelle à Dieu, le Père, le Dieu unique. Jésus a dit qu'il était le Fils de Dieu ; il n'a jamais prétendu être Dieu.]

 47 Et quelques-uns de ceux qui se tenaient là, ayant entendu cela, disaient : Il appelle Élie, celui-ci !

 48 Et aussitôt l'un d'entre eux courut et prit une éponge, et l'ayant remplie de vinaigre, la mit au bout d'un roseau, et lui donna à boire.

 49 Mais les autres disaient : Laisse, voyons si Élie vient pour le sauver.

 50 Et Jésus, ayant encore crié d'une forte voix, rendit l'esprit. [Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Jésus n'est pas mort pour que vous puissiez continuer dans le péché. J'aurais plutôt juste voulu éviter cette mort horrible. Je l'ai fait pour vous montrer l'étendue de l'obéissance requise pour votre propre salut. Vous devez avoir une dévotion pour la loi qui est dans le coeur de tout homme ; vous devez écouter ; et vous devez obéir. »]

 51 Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu'en bas ; et la terre trembla, et les rochers se fendirent,

 52 et les sépulcres s'ouvrirent ; et beaucoup de corps des saints endormis ressuscitèrent,

 53 étant sortis des sépulcres après sa résurrection, ils entrèrent dans la sainte ville, et apparurent à plusieurs.

 54 Et le centurion et ceux qui avec lui veillaient sur Jésus, ayant vu le tremblement de terre et ce qui venait d'arriver, eurent une fort grande peur, disant : Certainement celui-ci était Fils de Dieu.

 55 Et il y avait là plusieurs femmes qui regardaient de loin, qui avaient suivi Jésus depuis la Galilée, en le servant,

 56 entre lesquelles étaient Marie de Magdala, et Marie, la mère de Jacques et de Joses, et la mère des fils de Zébédée.

 57 Et, le soir étant venu, il arriva un homme riche d'Arimathée2, dont le nom était Joseph, qui aussi lui-même était disciple de Jésus.

 58 Celui-ci étant allé auprès de Pilate, demanda le corps de Jésus ; alors Pilate donna l'ordre que le corps fût livré.

 59 Et Joseph, ayant pris le corps, l'enveloppa d'un linceul net,

 60 et le mit dans son sépulcre neuf qu'il avait taillé dans le roc ; et ayant roulé une grande pierre contre la porte du sépulcre, il s'en alla.

 61 Et Marie de Magdala et l'autre Marie étaient là, assises vis-à-vis du sépulcre.

 62 Et le lendemain, qui est après la Préparation, les principaux sacrificateurs et les pharisiens s'assemblèrent auprès de Pilate,

 63 disant : Seigneur, il nous souvient que ce séducteur, pendant qu'il était encore en vie, disait : Après trois jours, je ressuscite.

 64 Ordonne donc que le sépulcre soit gardé avec soin jusqu'au troisième jour ; de peur que ses disciples ne viennent et ne le dérobent, et ne disent au peuple : Il est ressuscité des morts ; et ce dernier égarement sera pire que le premier.

 65 Et Pilate leur dit : Vous avez une garde ; allez, rendez-le sûr comme vous l'entendez.

 66 Et eux, s'en allant, rendirent le sépulcre sûr, scellant la pierre, et y mettant la garde.


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 Et tous dirent à Pilate, « Qu'il  soit crucifié ! Qu'il  soit crucifié ! » ..Et tout le peuple, répondant, dit :, « Que son sang soit sur nous et nos enfants ! » Selon une compréhension que j'ai reçu de la part du Seigneur, cela fut particulièrement douloureux pour le Seigneur que toute la foule issue de son peuple choisi eût odieusement réclamée sa crucifixion. Tout comme les prêtres qui in citèrent leurs fidèles à tuer les Quakers, les prêtres juifs, leurs revenus menacés, incitèrent toute la multitude du peuple Juif à tuer Jésus. Mais alors, quelle incroyable malédiction que tout le peuple Juif appela sur eux-mêmes en criant à Pilate : « Que son sang soit sur nous et nos enfants ! » Et donc, trente sept années plus tard, cela se produisit :

La fin du Royaume Juifs arriva en 70 Apr. J.-C. Au cour de la première des nombreuses rébellions Juive contre Rome, la presque totalité des Juifs fut massacrés et le temple de Jérusalem se vit complètement détruit par le prince Romain, Titus, cela en 70 Apr. J.-C. Titus, qui plus tard devint Empereur de Rome, était le Fils de l'Empereur Vespasien Josephus. Un historien du premier siècle, écrivit que 1.1 million Juifs sont mort et que centaines de milliers furent envoyés de force en esclavage hors de leur pays.

Plus tard dans une autre rébellion juive contre Rome en 135 Apr. J.-C., l'Empereur Hadrien allait détruire Jérusalem et Israël. Cassius Dio, un historien du deuxième siècle, dénombra 580,000 Juifs tués, 50 villes fortifiées et 985 villages anéantis, et tous les Juifs qui restaient furent exilés à travers les pays de l'Empire de Rome et plus tard dispersés et re-dispersés à travers le monde.

2 Joseph était un homme riche, qui avait revendiqué le corps et l'avait mit dans un nouveau tombeau. Accomplissant ainsi l'Écriture : Et on lui donna son sépulcre avec les méchants ; mais il a été avec le riche dans sa mort, parce qu'il n'avait fait aucune violence, et qu'il n'y avait pas de fraude dans sa bouche. Ésaïe 53:9

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre