La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Matthieu 9

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 Et étant monté dans la nacelle, il passa à l'autre rive, et vint dans sa propre ville.

 2 Et voici, on lui apporta un paralytique couché sur un lit. Et Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique : Aie bon courage, mon enfant, tes péchés sont pardonnés.

 3 Et voici, quelques-uns des scribes dirent en eux-mêmes : Cet homme blasphème.

 4 Jésus, voyant leurs pensées, dit : Pourquoi pensez-vous du mal dans vos coeurs ?

 5 Car lequel est le plus facile, de dire : Tes péchés sont pardonnés, ou de dire : Lève-toi et marche ?

 6 Or, afin que vous sachiez que le fils de l'homme a le pouvoir sur la terre de pardonner les péchés... ; alors il dit au paralytique : Lève-toi, prends ton lit, et va dans ta maison.

 7 Et il se leva et s'en alla dans sa maison.

 8 Et les foules, ayant vu cela, furent saisies de crainte, et elles glorifièrent Dieu qui donnait un tel pouvoir aux hommes.

 9 Et Jésus, passant de là plus avant, vit un homme nommé Matthieu, assis au bureau de recette ; et il lui dit : Suis-moi. Et se levant, il le suivit.

 10 Et il arriva, comme il était à table dans la maison, que voici, beaucoup de publicains et de pécheurs vinrent et se mirent à table avec Jésus et ses disciples ;

 11 ce que les pharisiens ayant vu, ils dirent à ses disciples : Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs ?

 12 Et Jésus, l'ayant entendu, leur dit : Ceux qui sont en bonne santé n'ont pas besoin de médecin, mais ceux qui se portent mal.

 13 Mais allez et apprenez ce que c'est que : « Je veux miséricorde et non pas sacrifice » ; car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. [Les soi-disants Chrétiens d'aujourd'hui pensent qu'ils sont juste parce qu'ils « croient en Jésus » ou qu'ils ont été baptisés d'eau ; ce faisant, le christianisme a fait une moquerie de la plus haute priorité de commande du Seigneur dans le Nouveau Testament : « Cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa droiture » , Mat 6:33. Lorsque contemplant ceux qui pensent avoir la droiture de Christ parce qu'ils croient que Jésus est le Fils de Dieu, la Parole du Seigneur à l'intérieur a dit : « Ils jettent la parole "droiture" autour sans aucune compréhension de ce que cela signifie. Ils sont rêveurs sales. » Ils sont souillés parce que leurs coeurs sont souillés avec toutes sortes de péchés qu'ils continuent de commettre en dépit de nombreux avertissements du Seigneur et les exclusions, exigences et conditions du salut écrites dans la Bible ; alors ils rêvent qu'ils sont droits (juste) . Il y a une droiture imputée qui vient avec la mesure de foi reçue avec les fruits de l'Esprit, qui est donnée en récompense à ceux qui ont crucifié leur mauvais esprit égoïste sur la croix intérieure du renoncement de soi, mais pas avant. Croire en Jésus ce n'est pas la foi qui impute la droiture ; voir la Note en bas de page 2 de Romains 3 pour les détails sur la droiture imputée.]

 14 Alors les disciples de Jean viennent à lui, disant : Pourquoi, nous et les pharisiens, jeûnons-nous souvent, et tes disciples ne jeûnent pas ?

 15 Et Jésus leur dit : Les fils de la chambre nuptiale peuvent-ils mener deuil tant que l'époux est avec eux ? Mais des jours viendront, lorsque l'époux leur aura été ôté ; et alors ils jeûneront.

 16 Et personne ne met un morceau de drap neuf à un vieil habit, car la pièce emporte une partie de l'habit, et la déchirure en devient plus mauvaise.

 17 On ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement les outres se rompent, et le vin se répand, et les outres sont perdues ; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et tous les deux se conservent.1

 18 Comme il leur disait ces choses, voici, un chef de synagogue s'étant approché lui rendit hommage, disant : Ma fille vient de mourir, mais viens et pose ta main sur elle, et elle vivra.

 19 Et Jésus se levant le suivit, ainsi que ses disciples.

 20 Et voici, une femme qui avait une perte de sang depuis douze ans s'approcha par derrière et toucha le bord de son vêtement ;

 21 car elle disait en elle-même : Si seulement je touche son vêtement, je serai guérie.

 22 Et Jésus, s'étant retourné et la voyant, dit : Aie bon courage, ma fille ; ta foi t'a guérie. Et la femme fut guérie dès cette heure.

 23 Et Jésus, étant arrivé à la maison du chef de synagogue, et voyant les joueurs de flûte et la foule qui faisait un grand bruit, dit :

 24 Retirez-vous, car la jeune fille n'est pas morte, mais elle dort. Et ils se riaient de lui.

 25 Et lorsque la foule eut été mise dehors, il entra et prit sa main, et la jeune fille se leva.

 26 Et le bruit s'en répandit par tout ce pays-là.

 27 Et comme Jésus passait de là plus avant, deux aveugles le suivirent, criant et disant : Aie pitié de nous, Fils de David !

 28 Et quand il fut arrivé dans la maison, les aveugles vinrent à lui. Et Jésus leur dit : Croyez-vous que je puisse faire ceci ? Ils lui disent : Oui, Seigneur.

 29 Alors il toucha leurs yeux, disant : Qu'il vous soit fait selon votre foi.

 30 Et leurs yeux furent ouverts. Et Jésus leur parla sévèrement, disant : Prenez garde que personne ne le sache.

 31 Mais eux, étant partis, répandirent sa renommée dans tout ce pays-là.

 32 Et comme ils sortaient, voici, on lui amena un homme muet, démoniaque.

 33 Et le démon ayant été chassé, le muet parla. Et les foules s'en étonnèrent, disant : Il ne s'est jamais rien vu de pareil en Israël ;

 34 mais les pharisiens disaient : Il chasse les démons par le chef des démons.

 35 Jésus allait par toutes les villes et par les villages, enseignant dans leurs synagogues, et prêchant l'évangile du royaume, et guérissant toute maladie et toute langueur.

 36 Et voyant les foules, il fut ému de compassion pour elles, parce qu'ils étaient las et dispersés, comme des brebis qui n'ont pas de berger.

 37 Alors il dit à ses disciples : La moisson est grande, mais il y a peu d'ouvriers :

 38 suppliez donc le Seigneur de la moisson, en sorte qu'il envoie 2 des ouvriers dans sa moisson.[Note, le Seigneur est supposé envoyer ses ministres et évangélistes, après que ceux-ci aient été enseignés et rendu parfaits, après qu'ils aient été rétablis, après qu'ils aient reçu l'autorisation.]


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 On ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement les outres se rompent, et le vin se répand, et les outres sont perdues ; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et tous les deux se conservent. L'outre représente le coeur de l'homme ; le coeur dans dans le corps c'est le temple de Dieu. Si l'homme n'a pas ôté de son coeur et de son corps le mal par la repentance sur la croix intérieure du renoncement à soi-même, le coeur ne peut contenir la plénitude du Saint-Esprit ; l'esprit serait perdu parce que le mal désire faire la guerre à l'Esprit de Dieu et il voudrait l'amoindrir. De plus, un homme qui n'a pas premièrement été purifié sur la croix, périrait aussitôt en présence de Dieu, car il n'y a que le juste qui peut difficilement être sauvé alors que le Seigneur les arrache du feu par lequel chaque homme doit passer ; la chair et le sang ne peuvent hériter du Royaume des Cieux. Dieu doit nous donner un coeur nouveau qui puisse contenir le nouvel Esprit.

Comme Jésus a dit dans Luc 5:39, Et il n'y a personne qui ait bu du vin vieux, qui veuille aussitôt du nouveau ; car il dit : « Le vieux est meilleur. » Si un pécheur n'a pas eu les péchés lentement purgés de son coeur, tout en apprenant à haïr le mal, même si ce pécheur était traduit dans le Royaume des Cieux, il ne serait pas heureux car il ne pourrait pas poursuivre toutes ses anciennes addictions. Un homme doit crucifier ses convoitises et ses affections sur la croix intérieure du renoncement à soi-même avant que celui-ci puisse apprécier la fraternité dans les cieux.

2 Suppliez donc le Seigneur de la moisson, en sorte qu'il envoie des ouvriers dans sa moisson. C'est le Seigneur qui est censé envoyer les ouvriers dans les champs de moisson, mais aujourd'hui les ministres n'ont pas été désignés par Dieu ni n'ont-ils été envoyés par Dieu sous des ordres directs ; ils sont désignés par l'homme et envoyés par l'homme, et comme tels ils ne sont pas à Christ. Ils sont plutôt, des ministres de Satan transformés afin de paraître comme des ministres de droiture, 2 Cor 11:14-15.

Avant d'être envoyés (Remarquez ! Envoyé) pour oeuvrer à la moisson, vous devez être enseigné, rétablit, réajustés, perfectionnés, et autorisés -
par le Saint-Esprit de Christ. L'Enseignant c'est Christ. Vous êtes des élèves aveugles. Si l'élève commence à enseigner avant que son enseignant ne lui en ait donné l'autorisation, alors l'élève aveugle pensera qu'il peux voir et se croira supérieur à son maître. (Luc 6:39-42). Vous devez attendre que le Maître déclare que vous êtes prêt à enseigner ; ou avec plus d'entrainement, prêt à prêcher, et prêt à ce qu'Il se substitue à vous. Vous devez attendre jusqu'à ce qu'Il vous dise quoi faire et quand le faire. Si présentement vous prêchez ou que vous enseignez, d'où vous vient cette autorité ? Vous dites d'un collège ou d'une université, ou bien de votre organisation religieuse ? Alors d'où est-ce que provient leur autorité ? Jésus a dit que vous devez être redressés, (pour être autorisé à prêcher ou enseigner par Jésus Lui-Même ), restaurés, (à l'image divine de Dieu comme l'était Adam avant la chute ) réajusté, et rendu parfait. (Luc 6:39-40). Autrement, vous vous prétendez supérieur à Lui en enseignant sans Son autorité explicite et Son entrainement personnel, de Lui à vous ; sans cela, par l'enseignement ou la prédication, Jésus dit que vous vous estimez, vous un élève, supérieur à Lui, L'ENSEIGNANT. Et cette autorisation d'être fin prêt venant de Christ ne vient pas d'un sentiment, de portes qui s'ouvrent, de désires de votre part, ou de votre opinion -cela doit venir suite à la perfection et venir de paroles prononcées par Christ, adressées directement à vous, et que vous entendez, qui vous dit spécifiquement quoi faire et quand le faire. Le Seigneur de la Moisson envoit spécifiquement ses ouvriers dans sa moisson. Une telle autorisation provient directement et spécifiquement de Lui ; vous l'entendez dire : à présent tu es un enseignant, ou : prêche la repentance et la libération de l'esclavage du péchés

Jusqu'à ce que votre pensée soit renouvelée par la
repentance vers la pureté avec la grâce transformatrice de Dieu, vos enseignements et vos prédications proviennent d'une pensée charnelle, et la pensée charnelle est inimitié contre Dieu. Rom 8:7. Jusqu'à ce que votre esprit soit changé, vos paroles sont sans vie, et parlent en provenance d'une nature morte. Vous pouvez être un grand orateur public recevant la louange des gens, mais c'est ainsi que faisaient les prophètes d'autrefois. Luc 6:26. Même Jésus ne disait que les paroles qu'Il entendait le Père dire ; Il ne faisait rien de par lui-même. Il a dit qu'un homme qui prononce ses propres paroles recherche Sa propre gloire, mais qu'un homme qui prononce les paroles insufflées par le Saint-Esprit recherche la gloire de Dieu. Jean 7:18

Vous devez être spécifiquement envoyés :

Et comment prêcheront-ils, à moins qu'ils ne soient envoyés ? Rom 10:15
Je n'ai pas envoyé ces prophètes, et ils ont couru [en avant de moi] ; je ne leur ai pas parlé, et ils ont prophétisé ; mais, s'ils avaient assisté à mon conseil et avaient amenés mon peuple à entendre mes paroles, ils les auraient détournés de leur mauvaise voie et de la méchanceté de leurs actions. Jér 23:21-22.
Les prophètes prophétisent le mensonge en mon nom ; je ne le ai pas envoyés, et je ne leur ai pas commandé, et je ne leur ai pas parlé. Jér 14:14

Si vous n'êtes pas envoyés : vous faites de lui (votre converti ) un fils de l'enfer deux fois plus que vous. Mat 23:15

Les ministres de la Chrétienté, non enseignés par la voix et la lumière du Seigneur, non rendus parfaits par le Seigneur, qui n'ont pas reçu le don avec un ministère autorisé, non envoyés par le Seigneur, et qui ne parlent pas les paroles venant de l'Esprit du Seigneur ; mais ils parlent plutôt à partir de leurs pensées charnelles, la nature de mort, et ils prêchent leur opinions vaines issues de l'imagination de leurs mauvais coeurs. Ces ministres de Babyloone de Satan se font passer pour des ministres de la droiture, et se trompant eux-mêmes en croyant être des ministres du Christ.

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre