La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Nombres 11

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 Maintenant le peuple se plaignait, murmurant au sujet des difficultés du voyage,1 l'Éternel l'entendit, et ceci déplut à l'Éternel, et sa colère s'embrasa, et le feu de l'Éternel brûla parmi eux, et dévora au bout du camp.

 2 Et le peuple cria à Moïse, et Moïse pria l'Éternel, et le feu s'éteignit.

 3 Et on appela le nom de ce lieu Tabhéra, parce que le feu de l'Éternel avait brûlé parmi eux.

 4 Et le ramassis de peuple qui était au milieu d'eux s'éprit de convoitise [pour de la nourriture plus varié que ce qu'ils avaient dans le désert], et les fils d'Israël aussi se mirent encore à pleurer, et dirent :

 5 Qui nous fera manger de la chair ? Il nous souvient du poisson que nous mangions en Égypte pour rien, des concombres, et des melons, et des poireaux, et des oignons, et de l'ail ;

 6 et maintenant notre âme est asséchée ; il n'y a rien, si ce n'est cette manne [la nourriture surnaturelle pourvut par Dieu]devant nos yeux.

 7 -Et la manne était comme la graine de coriandre, et son apparence comme l'apparence du bdellium.

 8 Le peuple se dispersait et la ramassait ; et ils la broyaient sous la meule ou la pilaient dans le mortier ; et ils la cuisaient dans des pots, et en faisaient des gâteaux ; et son goût était comme le goût d'un gâteau à l'huile.

 9 Et quand la rosée descendait la nuit sur le camp, la manne descendait dessus.

 10 Et Moïse entendit le peuple pleurant, selon ses familles, chacun à l'entrée de sa tente ; et la colère de l'Éternel s'embrasa extrêmement, et cela fut mauvais aux yeux de Moïse.

 11 Et Moïse dit à l'Éternel : Pourquoi as-tu fait ce mal à ton serviteur ? et pourquoi n'ai-je pas trouvé grâce à tes yeux, que tu aies mis sur moi le fardeau de tout ce peuple ?

 12 Est-ce moi qui ai conçu tout ce peuple ? Est-ce moi qui l'ai enfanté, pour que tu me dises : Porte-le dans ton sein, comme le nourricier porte l'enfant qui tette, jusqu'au pays que tu as promis par serment à ses pères ?

 13 D'où aurais-je de la chair pour en donner à tout ce peuple ? car ils pleurent après moi, disant : Donne-nous de la chair, afin que nous en mangions.

 14 Je ne puis, moi seul, porter tout ce peuple, car il est trop pesant pour moi.

 15 Et si tu agis ainsi avec moi, tue-moi donc, je te prie, si j'ai trouvé grâce à tes yeux, et que je ne voie pas mon malheur.

 16 Et l'Éternel dit à Moïse : Assemble-moi soixante-dix hommes des anciens d'Israël, que tu sais être les anciens du peuple et ses magistrats, et amène-les à la tente d'assignation, et ils se tiendront là avec toi.

 17 Et je descendrai, et je parlerai là avec toi, et j'ôterai de l'Esprit qui est sur toi, et je le mettrai sur eux, afin qu'ils portent avec toi le fardeau du peuple, et que tu ne le portes pas toi seul.

 18 Et tu diras au peuple : Sanctifiez-vous pour demain, et vous mangerez de la chair ; car vous avez pleuré aux oreilles de l'Éternel, disant : Qui nous fera manger de la chair ? car nous étions bien en Égypte ! Et l'Éternel vous donnera de la chair, et vous en mangerez.

 19 Vous n'en mangerez pas un jour, ni deux jours, ni cinq jours, ni dix jours, ni vingt jours,

 20 mais jusqu'à un mois entier, jusqu'à ce qu'elle vous sorte par les narines et que vous l'ayez en dégoût ; parce que vous avez méprisé l'Éternel qui est au milieu de vous, et que vous avez pleuré devant lui, disant : Pourquoi sommes-nous donc sortis d'Égypte ?

 21 Et Moïse dit : Il y a six cent mille hommes de pied dans ce peuple au milieu duquel je suis, et tu as dit : Je leur donnerai de la chair, et ils en mangeront un mois entier.

 22 Leur égorgera-t-on du menu et du gros bétail, afin qu'il y en ait assez pour eux ? ou assemblera-t-on tous les poissons de la mer pour eux, afin qu'il y en ait assez pour eux ?

 23 Et l'Éternel dit à Moïse : La main de l'Éternel est-elle devenue courte ? Tu verras maintenant si ce que j'ai dit t'arrivera ou non.

 24 Et Moïse sortit, et dit au peuple les paroles de l'Éternel ; et il assembla soixante-dix hommes des anciens du peuple, et les fit se tenir tout autour de la tente.

 25 Et l'Éternel descendit dans la nuée, et lui parla ; et il ôta de l'Esprit qui était sur lui, et le mit sur les soixante-dix anciens. Et il arriva qu'aussitôt que l'Esprit reposa sur eux, ils prophétisèrent, mais ils ne continuèrent pas.

 26 Et il était demeuré deux hommes dans le camp ; le nom de l'un était Eldad, et le nom du second, Médad ; et l'Esprit reposa sur eux ; et ils étaient de ceux qui avaient été inscrits, mais ils n'étaient pas sortis vers la tente, et ils prophétisèrent dans le camp.

 27 Et un jeune homme courut et rapporta cela à Moïse, disant : Eldad et Médad prophétisent dans le camp.

 28 Et Josué, fils de Nun, qui servait Moïse, l'un de ses jeunes gens, répondit et dit : Mon seigneur Moïse, empêche-les.

 29 Et Moïse lui dit : Es-tu jaloux [qu'il prophétisât]pour moi ? Ah ! que plutôt tout le peuple de l'Éternel fût prophète ; que l'Éternel mît son Esprit sur eux !

 30 Et Moïse revint dans le camp, lui et les anciens d'Israël.

 31 Et il se leva, de par l'Éternel, un vent qui fit venir de la mer des cailles, et les jeta sur le camp, environ une journée de chemin en deçà, et environ une journée de chemin en delà, tout autour du camp, et environ deux coudées sur la surface de la terre.

 32 Et le peuple se leva tout ce jour-là, et toute la nuit, et tout le jour du lendemain, et amassa des cailles : celui qui en avait amassé le moins, en avait amassé dix khomers ; et ils les étendirent pour eux tout autour du camp.

 33 -La chair était encore entre leurs dents, avant qu'elle fût mâchée, que la colère de l'Éternel s'embrasa contre le peuple, et que l'Éternel frappa le peuple d'un fort grand coup.

 34 Et on appela le nom de ce lieu-là Kibroth-Hattaava, parce qu'on y enterra le peuple qui avait convoité [la chair].2

 35 De Kibroth-Hattaava le peuple partit pour Hatséroth, et ils furent à Hatséroth.


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 Maintenant le peuple se plaignait, murmurant au sujet des difficultés du voyage ; La première des manières pour laquelle les Israélites ont déplut au Seigneur. Chrétienté, notez ! Le voyage des Israélites à travers le désert du Sinaï est une allégorie du voyage spirituel, nécessaire pour parvenir au salut, le repos, l'union, et le Royaume.

La vie, qui est racontée dans l'Ancien Testament, avant que Jésus n'eut ouvert l'opportunité du Royaume à tous ceux qui ont foi en Son nom, était utilisé pour employer une allégorie indélébile de l'expérience de purification individuelle — en tant que référence, repère, compréhension, avertissements, et encouragement. Au lieu de la pureté individuelle, il était question de la pureté d'un peuple choisi ; ils étaient punit lorsqu'ils n'avaient pas obéi, et il leur fut dit de détruire toutes les autres races dans leur pays. Les Rois que Josué détruisit sont une allégorie des éléments de nos propres esprits régnant qui doivent être anéanti. En tant qu'individus, nous sommes disciplinés, fouettés, et châtiés par Dieu pour notre purification, Héb 12:6-8 ; mais tout cela pour notre bénéfice- de sorte que nous pouvons nous débarrasser de notre nature pécheresse et et être participant dans la nature divine.

2 on y enterra le peuple qui avait convoité [la chair]. La convoitise de la chair c'est pour la nourriture, boisson, alcool, drogues, sex. Maintenant, ce qui fait que cela est particulièrement mauvais c'est que le Seigneur fournissait au peuple le pain du ciel, mais que pour eux ce n'était pas assez. Le pain céleste est une allégorie des paroles que nous écoutons, entendons, et obéissons, prononcées par l'Esprit de Dieu à l'intérieur de Nos coeurs :

Comme le Père qui est vivant m'a envoyé, et que moi, je vis à cause du Père,
de même celui qui me mangera, celui-là aussi vivra à cause de moi.
               (Nous perdons note vie afin de trouver La Vie. Comme Paul disait : Ce n'est plus moi qui vit, mais Christ qui vit en moi.)
C'est ici le pain qui est descendu du ciel,
non pas comme les pères mangèrent et moururent :
celui qui mangera ce pain vivra éternellement.


Il dit ces choses dans la synagogue, enseignant à Capernaüm.
Plusieurs donc de ses disciples, l'ayant entendu, dirent : Cette parole est dure ; qui peut l'ouïr ?
Et Jésus, sachant en lui-même que ses disciples murmuraient là-dessus, leur dit :
Ceci vous scandalise-t-il ?
Si donc vous voyez le fils de l'homme monter où il était auparavant... ?
C'est l'Esprit qui donne vie ; la chair ne profite de rien :

les paroles que je vous dis sont esprit et sont vie-donnant ;
Jean 6:57-63

Maintenant, supposons que nous nous attendons quotidiennement à Dieu, que nous écoutons en silence en espérant entendre sa parole avec l'intention d'obéir à ce que nous entendons ; mais que nous soyons fatigués de cela, tout juste comme les Israélites étaient fatigués de la nourriture légère et du petit pain. Certains ne sont pas satisfaits avec l'écoute pendant des heures et d'entendre seulement quelques mots, souvent même rien entendre. nous nous rappelons la satisfaction de la lecture de la Bible pendant des heures, d'écouter un prédicateur parler pendant des heures, de chanter plusieurs cantiques - et nous nous plaignons des mots rares entendues du Seigneur, ou nous décidons qu'il est simplement trop difficile d'écouter en silence, ou que l'effort n'en vaut pas la peine. Ceci est grognant et se plaindre, ce que nous ne devons pas faire, en nous souvenant des Israélites qui ont été détruits par la peste pour avoir fait de même.

Ou peut-être que nous nous ennuyons. Nous voulons une certaine excitation dans notre vie. Soit que nous voulons commencer à enseigner ou prêcher immédiatement, avant d'être autorisés, avant d'être entraînés, avant d'être rendu parfaits, (le goût, la convoitise du pouvoir) ; ou nous voulons nous en retourner aux plaisirs de l'Égypte, (sex, boisson, gloutonnerie, drogues, plaisirs, etc.). De toute manière, si nous nous abandonnons à nos désirs, nous serons abandonnés à mourir spirituellement dans le désert.

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre