La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Nombres 12

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 Marie et Aaron parlèrent [firent des commérages] contre Moïse à l'occasion de la femme éthiopienne qu'il avait prise, car il avait pris une femme éthiopienne [descendante de Cush].1

 2 Et ils dirent : L'Éternel n'a-t-il parlé que par Moïse seulement ? n'a-t-il pas parlé aussi par nous ? Et l'Éternel l'entendit.

 3 Et cet homme, Moïse, était très-doux, plus que tous les hommes qui étaient sur la face de la terre.2

 4 Et soudain l'Éternel dit à Moïse, et à Aaron et à Marie : Sortez, vous trois, vers la tente d'assignation. Et ils sortirent eux trois.

 5 Et l'Éternel descendit dans la colonne de nuée, et se tint à l'entrée de la tente ; et il appela Aaron et Marie, et ils sortirent eux deux.

 6 Et il dit : Écoutez mes paroles : S'il y a un prophète parmi vous, moi l'Éternel, je me ferai connaître à lui en vision, je lui parlerai en songe.

 7 Il n'en est pas ainsi de mon serviteur Moïse, qui est fidèle dans toute ma maison ;

 8 je parle avec lui bouche à bouche, et en me révélant clairement, et non en énigmes ; et il voit la ressemblance de l'Éternel. Et pourquoi n'avez-vous pas craint de parler contre mon serviteur, contre Moïse ?

 9 Et la colère de l'Éternel s'embrasa contre eux, et il s'en alla ;

 10 et la nuée se retira de dessus la tente : et voici, Marie était lépreuse, comme la neige ; et Aaron se tourna vers Marie, et voici, elle était lépreuse.

 11 -Et Aaron dit à Moïse : Ah, mon seigneur ! ne mets pas, je te prie, sur nous, ce péché par lequel nous avons agi follement et par lequel nous avons péché.

 12 Je te prie, qu'elle ne soit pas comme un enfant mort, dont la chair est à demi consumée quand il sort du ventre de sa mère.

 13 Et Moïse cria à l'Éternel, disant : O *Dieu ! je te prie, guéris-la, je te prie.

 14 Et l'Éternel dit à Moïse : Si son père lui eût craché au visage, ne serait-elle pas pendant sept jours dans la honte ? Qu'elle soit exclue, sept jours, hors du camp, et après, qu'elle y soit recueillie.

 15 Et Marie demeura exclue hors du camp sept jours ; et le peuple ne partit pas jusqu'à ce que Marie eût été recueillie.

 16 (13:1) Et après, le peuple partit de Hatséroth, et il campa au désert de Paran.


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 Marie et Aaron parlèrent [firent des commérages] contre Moïse à l'occasion de la femme éthiopienne [descendante de Cush] qu'il avait prise. Marie [ou Miriam] était la soeur de Moïse, Aaron était le frère de Moïse. Séphora est mentionnée dans la Genèse comme étant la femme de Moïse, la fille d'un prêtre Madianite. Selon quelques érudits, elle serait descendante de Cush. Cush était le fils aîné de Cham, frère de Canaan, et père de Nimrod. Cush régnait sur l'Éthiopie. Certain, voulant justifier la polygamie, l'accuse d'être la seconde femme de Moïse, mais les érudits juifs et chrétiens identifient cette femme Cushite comme étant Séphora, la seule femme de Moïse dans la Bible.

Concernant la polygamie, le Nouveau Testament a changé beaucoup de choses, y compris la polygamie : Diacres, Évêques et Aines de l'Église de Christ devraient être mariés à une seule femme, 1 Tim 3:2,12, Tit 1:5-6. Les Mormons aiment ignorer ces écritures du Nouveau Testament, en pointant Salomon, Abraham, David, etc dans l'Ancien Testament — soit toutes les personnes de l'Ancien Testament, l'ancienne Alliance, et les anciennes normes. L'Ancien Testaments enseigne les serments, jurer, et pourtant dans le Nouveau Testament, Jésus et Jacques interdisent de jurer et de prêter serment. L'Ancien Testament enseigne « oeil pour oeil », mais le Nouveau Testament dit « de tendre l'autre joue ». L'Ancien Testament enseigne « d'anéantir l'ennemi étranger », mais le Nouveau Testament dit « aimez vos ennemis ». L'Ancien dit, « tu ne tueras point » ; le Nouveau dit de ne pas se mettre en colère car cela est un meurtre dans votre coeur. L'ancien dit, « tu ne commettras point l'adultère » ; Le Nouveau dit que le fait même de regarder une femme avec convoitise c'est de l'adultère.

Ainsi l'Ancien Testament montre plusieurs femmes, mais le Nouveau Testament interdit d'avoir plusieurs femmes. Le Nouveau Testament, est un standard plus élevé que l'ancien. Jésus est la nouvelle alliance avec un standard plus élevé- un coeur pur.

Les Mormons répliquent et disent, « Le Nouveau Testament interdit seulement aux diacres, anciens, et évêques d'avoir plusieurs femmes ; et Joseph Smith n'était pas un diacre ou un évêque, il était un prophète. Donc ces écritures ne s'appliquent pas à une fonction plus élevé comme celle de Joseph Smith, notre prophète ». Si Joseph Smith était un prophète tel qu'il le prétendait, est-ce qu'une fonction plus élevé justifierait moins de restriction que des fonctions moins élevées ? Au contraire, une fonction plus grande ne devrait-elle pas avoir des standards plus élevés que les moins grandes ? Tout homme réfléchit sait bien que son point le plus faible est sa convoitise pour les femmes. Et donc, de quelle manière le diable est-il plus enclin à séduire un homme ? Par son point le plus faible. Et s'il peut tromper un homme en l'amenant à croire que plusieurs femmes sont en quelque sorte agréables à Dieu, en dépit des recommandations clairs du Nouveau Testament qui disent le contraire, c'est là sa meilleur arme contre tout croyant mâle. Lorsque Joseph Smith est mort, il avait 34 à 50 femmes ; l'une d'entre elles avait 14 ans. Lorsque Brigham Young se révolta contre le fils de Joseph Smith qui avait été nommé le nouveau chef des Mormons, il quitta pour l'Utah, après avoir marié dix des femmes de Joseph Smith. Il existe d'autres comptes rendus de Joseph Smith prenant des femmes mariée à d'autres membres pour un court rendez-vous galant, et qui les renvoya par la suite à leurs maris ; tout ça parce qu'il les désirait. Ces hommes ne faisaient que suivre les convoitises de leurs chair : parce que tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, et la convoitise des yeux, et l'orgueil vantard de la vie (ou vos biens), n'est pas du Père, mais est du monde ; 1 Jean 2:16.

2 Moïse, était très-doux, plus que tous les hommes qui étaient sur la face de la terre. Moïse était l'homme le plus doux de la terre. Quel est le sens de douceur ? Gentillesse, humilité, modération sous la provocation ou, les insultes. Ne pas confondre la douceur avec la timidité ou le manque de courage. La douceur c'est d'avoir le contrôle de sa force, le contrôle de son courage, le contrôle de ses propres réponses, le contrôle de sa réaction — le contrôle ultime c'est de ne réagir que lorsque Dieu dirige un homme — abandonnant sa propre pensée, ses jugements, ses paroles, ses actions, et ses émotions. Or moi-même, Paul, je vous exhorte par la douceur et la débonnaireté du Christ, moi qui, présent, quant à l'apparence suis chétif au milieu de vous, mais qui, absent, use de hardiesse envers vous. 2 Cor 10:1. Mais le fruit de l'Esprit est l'amour, la joie, la paix (quiétude et de tranquillité pour toujours), la patience (y compris de longues souffrances, la fermeté et la persévérance), la bienveillance (y compris la moralité et de l'intégrité), la bonté, la foi, la gentillesse (y compris douceur, humilité), et la maîtrise de soi (maîtrise des appétits sensuels, les passions et les désirs) : contre de telles choses, il n'y a pas de loi. Gal 5:22-23. Parce que Moïse était l'homme le plus doux sur terre, il ne s'est jamais défendu contre les accusations ; il laissait le Seigneur prendre sa défense et la vengeance.

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre