La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Nombres 16:1-3

Afficher le chapitre et les notes   

 1 Et Coré, fils de Jitsehar, fils de Kehath, fils de Lévi, s'éleva dans son esprit, et Dathan et Abiram, fils d'Éliab, et On, fils de Péleth, qui étaient fils de Ruben ;

 2 et ils se levèrent devant Moïse, avec deux cent cinquante hommes des fils d'Israël, princes de l'assemblée, hommes appelés au conseil, des hommes de renom.

 3 Et ils s'attroupèrent contre Moïse et contre Aaron, et leur dirent : C'en est assez ! car toute l'assemblée, eux tous sont saints, et l'Éternel est au milieu d'eux ; et pourquoi vous élevez-vous au-dessus de la congrégation de l'Éternel ?1

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 Les rebelles dirent à Moïse : C'en est assez ! car toute l'assemblée, eux tous sont saints, et l'Éternel est au milieu d'eux ; et pourquoi vous élevez-vous au-dessus de la congrégation de l'Éternel ? C'est l'erreur classique : de prétendre que tous sont égaux dans le Seigneur. Rappelez-vous, Miriam et Aaron avaient été réprimandés sévèrement, Miriam qui attrapa la lèpre, pour avoir défié Moïse. À présent les chefs des tribus défiant Moïse. Leurs raisonnement fallacieux était que : nous sommes tous saint, nous sommes tous égaux, et le Seigneur est au milieu de nous tous. C'est là l'erreur de la présomption : Je suis tout autant chrétien que George ; et l'erreur de l'envie : qui (un véritable leader ) se croit-il être, nous dire de ne pas pécher ?

Chaque personne possède des mesures différentes de l'Esprit de Christ, tous ne sont pas égaux. Pareillement, vous, jeunes gens [au sens spirituel], soyez soumis aux anciens ; 1 Pi 5:5-6 [mais uniquement si ils démontrent une maturité spirituelle évidente pour être désignés comme anciens, Pierre a été écrit à des groupes qui avaient véritablement une bonne foi spirituelle d'anciens]. Pareillement, vous, jeunes gens [au sens spirituel], soyez soumis aux anciens ; et tous, les uns à l'égard des autres, soyez revêtus d'humilité ; car Dieu résiste aux orgueilleux, mais il donne la grâce aux humbles. Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu'il vous élève quand le temps sera venu, 1 Pierre 5:5-6. Il n'y a qu'un seul Roi, et c'est Christ pour tous ; mais parmi ses sujets, tous n'ont pas les mêmes dons, la même autorité, et la même responsabilité. Comme un autre grand digne du Seigneur, Isaac Penington, disait :

Et Amis, vous qui êtes faibles, bénissez le Seigneur pour celui qui est fort ; vous qui avez besoin d'un pilier sur qui vous reposer, bénissez Dieu qi a suscité des piliers dans cette maison ; et, dans la crainte et la conduite de son Esprit, faites bon usage de ces piliers ; qui sont fidèles, et qui ont reçu de Dieu, la capacité avec eux, dans Sa puissance et Sa glorieuse présence, d'aider à soutenir Sa bâtisse, tout comme ils ont reçu du Seigneur la capacité de les réunir à Lui. Celui qui méprise l'envoyé, méprise Celui qui l'a envoyé ; et celui qui sous estime un don, une fonction, ou une oeuvre, qui Dieu a accordé à une personne, méprise la sagesse et l'assistance du Donateur. Est-ce que ce sont tous les pères qui ont vaincu l'ennemi ? Ont-ils tous grandi dans la Vie ? Sont-ils tous des étoiles dans le firmament de la puissance de Dieu ? Dieu les a t-ils fait tous égaux ? Ne sont-ils pas à différent niveaux, différent degrés, de différentes tailles, à des endroits différent, etc. ?

Alors, si Dieu a fait la différence, et qu'Il a donné des niveaux de Vie différents, et des dons différents, selon Son bon plaisir ; quel sagesse et esprit est-ce là, qui ne reconnaît pas ceci, mais qui voudrait que tous soient égaux ? Oh mes Amis ! Ayez crainte devant le Seigneur ; honorez le Seigneur dans ses apparences, et dans les différences qu'Il a fait parmi les enfants des hommes, et parmi Son peuple. Il a donné les prophètes d'autrefois, et le reste des gens n'étaient pas égale à eux. Il donna les évangélistes, apôtres, pasteurs, enseignants, etc., et les autres membres de l'Église n'étaient pas égaux avec eux. Il a donné les pères et maintenant les anciens, et les enfants ainsi que les jeunes hommes ne sont pas égaux avec eux. Il en est ainsi, en vérité, venant du Seigneur ; et cette part qui est de Dieu en vous reconnaîtra ces choses.

Par conséquent veillez, chacun de vous, afin de sentir et connaître votre propre place et service dans le corps, et d'être sensibles aux dons, aux places, et aux services des autres ; de sorte que le Seigneur puisse être honoré en tous, et que chacun soit reconnu et honoré dans le Seigneur, et pas autrement.

William Caton, un jeune Ministre Quaker, se lamentait au sujet de sa petite stature en Christ, comparé à certains Quakers qu'il avait observé et qui étaient supérieurs et dignes, quand le Seigneur Lui donna cette compréhension classique :

Le Seigneur me montra que ceux qui avaient beaucoup n'avaient pas de surplus ; et que ceux qui avaient peu ne manquaient de rien- tout comme aux temps des Israélites d'autrefois. Car les frères qui étaient sages et éminents, qui ont reçu beaucoup du Seigneur, qu'il y avait beaucoup plus qui leur était exigé ; de sorte que tous ce qu'ils avaient, il n'y avait rien de surplus, mais ce qu'ils étaient ils l'employait au service et à l'oeuvre de Dieu.

Une autre façon de regarder à ces différentes mesures de Christ c'est : quelque soit le corps et le cerveau que nous possédons, quelque soit la connaissance que nous avons de Dieu, quelque soit la sagesse- tout cela nous a été donné par notre Créateur- et cela lui appartient, pour être employé pour Son usage, comme cela lui convient. Donc, il n'y a pas à s'enorgueillir, il n'y a pas à se sentir déficient, car nous ne sommes tous que des instruments dans la main de Dieu pour être placé et employé tel que Lui seul le sait. La joie c'est d'obéir à Sa volonté parfaite, peut importe ce qu'Il choisi pour nous-c'est parfait, car cela provient de la pensée parfaite, de la sagesse parfaite, et de l'amour parfait. Et lorsque nous sommes dans l'unité de l'Esprit, il n'y a pas d'envie, il n'y a pas de sentiment de supériorité ou d'infériorité ; car nous sommes tous un, des coeurs unis ensembles dans l'amour, un Esprit, un Corps de Christ. Issu du même corps, comment le bras peut-il être offensé par l'oeil, ou la main envier le pied ?

N'allez pas faire l'erreur de prétendre que Paul, Pierre, Jacques, Jean, ou Jude étaient quelque peu erronés dans leurs compréhensions, (comme Martin Luther qui pensait que la lettre de Jacques ne valait rien ; se méfiait de Jude, d'Ester, et de l'Épître aux Hébreux ; et écarta l'Apocalypse en entier — tous cela parce que ces Écrits n'abondaient pas dans le même sens que ses opinions doctrinales, en particulier au sujet de la foi qui est la seule chose qui soit nécessaire sans aucune oeuvre de foi incité par Dieu).

Ne faites pas non plus l'erreur de prétendre que George Fox, William Penn, Isaac Penington, James Parnell, Margaret Fox, George Whitehead, William Dewsbury, Stephen Crisp, Ambrose Rigge, Edward Burrough, and Francis Howgill n'étaient pas parfait et qu'ils étaient erronés dans leurs compréhensions doctrinales ; ou plus tard comme ils furent accusés par des Quakers d'être des fanatiques illusionnés. Un important leader Quaker conservateur(de ceux qui se targuent d'être comme les originaux) m'a dit, « Qu'est-ce que George Fox a que je n'ai pas ? » Lorsque je répondis, « la perfection », cette personne a dit, « ne me dites pas, même Pierre a renié Christ trois fois ». Choqué, j'ai dit, « mais ça c'était avant qu'il reçoit la puissance du Saint-Esprit à la Pentecôte ». La personne répliqua, « Oh, est-ce que cela fait une différence ? »

Prenez garde, car l'une des plus grandes armes de Satan contre les croyants est la tentation de prêcher ou d'enseigner avant d'avoir spécifiquement été perfectionné, restauré, et autorisé par Christ ; avec le Saint disant à cette personne exactement quoi faire, et quand le faire- et étant capable de parler avec des paroles reçu du Saint-Esprit, non pas de paroles qui proviennent de la pensée charnelle, qui est inimitié contre Dieu. Si vous prêchez avec votre esprit charnel, non seulement vos enseignements et prédications seront inefficaces, ils sont dans l'erreur et par conséquent ils apporteront la condamnation sur vous, la moindre chose, c'est votre retard spirituel.

Qu'importe depuis combien de temps vous avez cru, ne laissez pas vos ambitions et votre fierté vous faire échouer avec des querelles et des disputes. soyez patient et attendez vous à Christ pour être enseigner, pour qu'Il vous transforme, et qu'il vous donne la compréhension. S'il vous est clairement demandé par le Saint-Esprit, (non par une sensation, un sentiment, une opinion, une spéculation, un fardeau, un appelle, une porte ouverte, une émotion), de déclarer spécifiquement quelque chose, par tous les moyens faites le- et seulement cela, et alors retournez dans le silence.

_______________________________________