La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Romains 5

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 Étant donc déclarés justes par la foi1, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ, [La foi ce n'est pas croire que Jésus est le fils de Dieu en se basant sur l'exactitude historique de la Bible ; mais la foi c'est plutôt c'est d'entendre la parole de Dieu venant de l'intérieur de votre coeur, Rom 10:8,17, car la foi est le don de Dieu et elle est crée par la révélation venant de Jésus-Christ, Eph 2:8, Héb 12:2, Rom 1:19. D'ici à ce que vous soyez conduit (incités, ordonnés, commandés) par l'Esprit, la loi intérieure, (qui inclut le noyau moral de la loi mosaïque), est votre pédagogue, Gal 5:18. La droiture imputée de Christ vient à vous seulement après la mort de votre esprit égoïste sur la croix intérieure du renoncement de soi, quand vous recevez la foi avec le fruit de l'Esprit, contre laquelle il n'y a pas de loi, pour ainsi marcher dans l'amour, en obéissant continuellement aux commandes de Christ. Jusque là nous, à travers l'Esprit, attendons pour l'espérance de la droiture par la foi, Gal. 5:5.]

 2 par lequel nous avons trouvé aussi accès, par la foi, à cette faveur dans laquelle nous sommes, et nous nous glorifions dans l'espérance de la gloire de Dieu.

 3 Et non seulement cela, mais aussi nous nous glorifions dans les tribulations, sachant que la tribulation produit la patience, [Paul parle aux croyants mûrs, ceux qui ont vécu les tribulations, pour produire la patience. Les tribulations et souffrances imposées par l'Esprit sont une part de la croix, et la seule manière par laquelle vous pourrez vous débarrasser du péché. Bien aimés, ne trouvez pas étrange concernant l'épreuve ardente qui est pour vous éprouver, comme s'il vous arrivait quelque chose d'étrange, 1 Pi 4:12. Christ donc ayant souffert pour nous dans la chair, vous aussi, armez-vous de cette même pensée car celui qui a souffert dans la chair en a terminé avec le péché, 1 Pi 4:1.]

 4 et la patience l'expérience, et l'expérience l'espérance ;

 5 et l'espérance ne rend point honteux, parce que l'amour de Dieu est versé dans nos coeurs par l'Esprit Saint qui nous a été donné.

 6 Car Christ, alors que nos étions encore sans force, au temps convenable, est mort pour des impies.

 7 Car à peine, pour un juste, quelqu'un mourra-t-il, (car pour l'homme de bien, peut-être, quelqu'un se résoudrait même à mourir) ;

 8 mais Dieu constate son amour à lui envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous.

 9 Beaucoup plus donc, étant maintenant déclarés justes par son sang2, serons-nous sauvés de la colère par lui.

 10 Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, nous serons encore plus sauvés par sa vie maintenant que nous sommes réconciliés.

 11 Et non-seulement cela, mais aussi nous nous glorifiions en Dieu par notre Seigneur Jésus Christ, par lequel nous avons maintenant reçu la réconciliation.

 12 C'est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort a passé à tous les hommes, en ce que tous ont péché.

 13 Car jusqu'à la loi le péché était dans le monde ; mais le péché n'est pas imputé quand il n'y avait pas de loi ; [ Ceci a été traduit comme suit « quand il n'y a pas de loi ». Pourtant le contexte du verset précédent et succédant dit « quand il n'y avait pas de loi » ; le grec pourrait être traduit de l'une ou l'autre manière. Les traducteurs, de toute évidence des hommes étaient encore imprégnés dans le péché, sans la moindre idée de comment être libéré des liens du péché, ont choisi de traduire ce verset pour soutenir leur espoir qu'il n'y a pas de péché parce qu'il n'y a pas de loi ; ce qui contredit totalement Romains 2:9-16 et Romains 7:1 : Ignorez-vous, frères, (car je parle à gens qui entendent ce que c'est que la loi,) que la loi a autorité sur l'homme aussi longtemps qu'il vit ? Romains 7:1. Jusqu'à ce que vous perdiez votre vie en crucifiant votre nature pécheresse et votre esprit charnel, vous êtes toujours en vie et toujours soumis à la loi morale. Les Lois morales prennent fin seulement quand l'esprit égoïste d'un homme a été crucifié sur la croix intérieure du renoncement de soi, et que Christ Jésus est ressuscité en lui pour contrôler totalement ses pensées, paroles, et actions avec la Loi de l'Esprit de Vie. Voir la note 3 de bas de page à Rom 3:28 pour plus de compréhension de pourquoi les lois morales doivent toujours être observées et qu'elles sont votre pédagogue jusqu'à ce que vos pensées, et paroles et actions soient sous le contrôle complet du Saint-Esprit. Les guides aveugles de la Chrétienté pointent à cette écriture et prétendent qu'il n'y a plus aucun péché parce que la loi est censée avoir été abolie pour tous ceux qui croient en Jésus ; ils laissent passer commodément les nombreux avertissements du Nouveau Testament au sujet du péché qui vous disqualifie complètement pour le salut ou les cieux, cliquez pour voir. Aussi, ils négligent le fait que chaque homme sera jugé selon ses oeuvres et ses paroles, cliquez pour voir. Oui, il y a une différence entre le bien et le mal ; oui il y a toujours le péché ; oui, il existe une loi intérieure de Dieu sur le coeur de chaque homme et il faut l'obéir, qui comprend quelques-unes des anciennes lois morales mosaïque tels que : aimer votre prochain comme vous vous aimez vous-mêmes ; ne pas voler ; ne pas commettre adultère ; ne pas mentir ; ne pas convoiter ; ne pas commettre de meurtre ; et honorer votre père et votre mère. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Il n'y a pas de Loi lorsque vous êtes sous le contrôle total de l'Esprit ; vous marchez dans l'amour, dans l'obéissance tel que commandé — vous ne marchez plus dans la chair restreinte. » ]

 14 mais la mort régna depuis Adam jusqu'à Moïse, même sur ceux qui ne péchèrent pas selon la ressemblance de la transgression d'Adam, qui est la figure de celui qui devait venir.

 15 Mais n'en est-il pas du don de grâce comme de la faute ? car si, par la faute d'un seul, plusieurs sont morts, beaucoup plutôt la grâce de Dieu et le don ont abondé envers plusieurs, par la grâce qui est d'un seul homme, Jésus Christ.

 16 Et n'en est-il pas du don comme de ce qui est arrivé par un seul qui a péché ? car le jugement vient d'un seul en condamnation, -mais le don de grâce, de plusieurs fautes, en justification.

 17 Car si, par la faute d'un seul [Adam], la mort a régné [sur toute la race humaine] par un seul, beaucoup plutôt ceux qui reçoivent l'abondance de la grâce et du don de la justice, régneront-ils en vie par un seul, Jésus Christ ;

 18 ainsi donc, parce que la désobéissance d'un seul homme a conduit tous les hommes à la condamnation, ainsi l'acte de droiture d'un seul homme disculpe (déclare non coupable des infractions) tous les hommes pour le droit de se tenir avec Dieu et pour la vie éternelle.3[Jésus est mort pour que toutes les personnes seront réconciliées avec Dieu ; mais chaque personne doit d'abord éprouver l'élimination pénible du péché parce que la réconciliation ne peut se produire qu'entre des objets purs ; « car quelle fraternité a la droiture avec l'injustice ? ou quelle communion a la lumière avec les ténèbres ? » 2 Cor 6:14. Toutes les personnes seront réconciliées avec Dieu : le peu de gens qui sont crucifiés, purifiés et perfectionnés sur terre avec une grande récompense ; et les nombreux qui sont purifiés en enfer. « Et ayant fait la paix, à travers le sang de sa croix, de réconcilier par lui [Jésus] toutes choses à lui-même [le Père], je veux dire, soit les choses qui sont sur la terre, soit les choses dans le ciel. » Col 1:20. « Nous avons confiance dans le Dieu vivant qui est le sauveur de tous les hommes, spécialement de ceux qui croient. » 1 Tim 4:10]

 19 Car comme par la désobéissance d'un seul homme plusieurs ont été constitués pécheurs, ainsi aussi par l'obéissance d'un seul, plusieurs seront constitués justes. [Les plusieurs c'est tous. Le verset juste au-dessus montre tous. Jésus a dit que petit nombre seraient sauvés, ce qui est vrai pour « dans cette vie » ; mais les plusieurs et tous seront sauvés dans la prochaine vie.]

 20 Or la loi est intervenue afin que la faute abondât ; mais là où le péché abondait, la grâce a surabondé,

 21 afin que, comme le péché a régné par la mort, ainsi aussi la grâce régnât par la droiture [vertu] pour la vie éternelle par Jésus Christ notre Seigneur. [Pas de grâce instantané pour la vie éternelle : à ceux qui, en persévérant dans les bonnes oeuvres, cherchent la gloire et l'honneur et l'incorruptibilité, Il donnera la vie éternelle. Rom 2:7]


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 Étant donc déclarés justes par la foi. Nous avons ici un autre cas d'erreur de traduction. La plupart des Bibles sont traduites pour dire : Étant donc justifiés par la foi. Encore le mot grec dans la Net Bible est dikaiwyentev, (1344) duquel la racine est dikaioo, qui le plus souvent signifie rendre droit. « Juste » est éloigné dans les choix pour les traducteurs, mais la plupart l'ont pris. Ce verset reformule simplement la droiture imputée du Christ qui vient à vous seulement après la mort de votre esprit égoïste sur la croix intérieure du renoncement de soi, quand vous recevez la foi avec le fruit de l'Esprit, contre laquelle il n'y a pas de loi, pour alors marcher dans l'amour, en obéissant continuellement aux commandes de Christ. D'ici là nous, à travers l'Esprit, attendons pour l'espérance de la droiture par la foi, Gal. 5:5. Voir la note 2 de bas de page à Romains 3:22 pour les détails de la droiture imputée.

nous avons la paix avec Dieu. Ayant crucifié notre nature pécheresse sur la croix intérieure du renoncement de soi, nous sommes en paix avec Dieu à travers Jésus-Christ et Sa droiture imputée pour nous. Plusieurs des premiers Quakers ont mis l'emphase qu'en tant qu'esclave du péché nous n'avons pas la faveur de Dieu et la paix n'existe pas entre nous. Jusqu'à ce que notre ait été crucifiée, nous sommes en inimitié avec Dieu ; et nous pouvons faire notre paix tandis que nous sommes sur terre à travers la mort de notre nature pécheresse sur la croix, ou nous faisons la paix avec Dieu à travers notre souffrance et notre purgation en Enfer, la voie difficile.

Concernant la justification, en général attribué erronément à ce verset, George Fox, a écrit que la justification se produit en même temps que vous expérimentez la sanctification et la rédemption :

Celui qui L'a Lui [le Christ]a la vie, et celui qui ne l'a pas Lui, n'a pas la vie. Ceux qui témoignent [voir et entendre] Christ à l'intérieur, témoignent la fin de l'imputation, ils témoignent de la chose même, la fin de leur croyance, et ils possèdent la sanctification, et ceux-là viennent à connaître la foi et l'amour. Ceux qui peuvent posséder toutes les Écritures, et prêcher au sujet de la justification et de la sanctification en dehors d'eux, et non au-dedans d'eux, sont comme les Juifs, sont comme les sorcières et les réprouvés. Ceux-là sont réprouvés qui ne témoignent pas [voient pas ] Christ à l'intérieur d'eux, ou la sanctification là, ou la justification là, et donc ne témoignent pas [expérimentent pas le fait d'avoir reçu ] la foi, et l'amour, ni la foi qui oeuvre par amour ; et ils sont dans l'erreur. Celui qui l'a Lui, a la vie, la justification, la sanctification, et la rédemption.

Oui, nous sommes justifiés par la foi, tout comme nos coeurs sont purifiés par la foi, tout comme notre âme est purifiées par l'obéissance à la vérité. Mais la foi doit être opérationnelle, produisant des oeuvres de repentance, y compris de porter notre croix ; la foi opérationnelle dont parle Paul comme étant l'obéissance à la conduite de l'Esprit.

La Foi est le processus de suivi des commandes que l'on a écouté et entendu provenant de Jésus à l'intérieur de votre coeur ; par l'obéissance, le coeur d'une personne est nettoyé, purifié, justifié, et sauvé de ses péché. Paul parle de la foi venant pour nous affranchir de la Loi en tant que notre pédagogue. Dans Gal 5:18, il dit : si (et lorsque) vous êtes conduit ( gouvernés, commandés) par l'Esprit, vous n'êtes pas sous la Loi. Ainsi Il a définie la foi comme étant en obéissance à la conduite de l'Esprit. Donc la foi c'est de suivre les commandes entendues de l'Esprit de Dieu, venant du Seigneur. Ceci est une clarification majeure de la définition de la foi, comme Paul nous dit encore, qu'il prêche la parole de la foi qui est dans notre coeur et dans notre bouche, et la foi vient en entendant la parole ; et Jésus dit, Bénit sont ceux qui entendent la Parole de Dieu et qui « la gardent ». Ainsi la foi c'est d'entendre la Parole à l'intérieur, et de croire que c'est la parole du Fils de Dieu qui vous parle directement de l'intérieur de vous, et alors de la garder [lui obéir, la mettre en pratique], continuellement.

Notez ! Galates 2:17 Or si, en cherchant à être justifiés par Christ.. En tant que croyants, nous devons chercher à être justifiés. Nous ne sommes pas justifiés par le seul fait de croire en Jésus. De même que par la foi une personne est purifiée ; mais il est évident que l'on ne devient pas instantanément pur uniquement en croyant en Jésus. Nous devons croire et obéir à ce que nous entendons que Jésus nous dit de faire ; ça c'est croire en Jésus. Nous ne sommes pas instantanément justifiés, purifiés, ou sauvés. Comme disait Paul, nous devons travaillez à votre propre salut avec crainte et tremblement : Phil 2:12 ; et c'est déjà l'heure de nous réveiller du sommeil, car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru. Rom 13:11.

2 étant maintenant déclarés justes par son sang. Tout juste comme dans la note en bas de page 1 ci-dessus, ceci est un autre cas d'erreur de traduction. La plupart des Bibles sont traduites pour dire : Étant donc justifiés par la foi. Encore le mot grec dans the Net Bible est dikaiwyentev, (1344) duquel la racine est dikaioo, qui le plus souvent signifie rendre droit. « Juste » est éloigné dans les choix pour les traducteurs, mais la plupart l'ont pris. Ce verset reformule simplement la droiture imputée du Christ qui vient à vous seulement après la mort de votre esprit égoïste sur la croix intérieure du renoncement de soi, quand vous recevez la foi avec le fruit de l'Esprit, contre laquelle il n'y a pas de loi, pour alors marcher dans l'amour, en obéissant continuellement aux commandes de Christ. D'ici là nous, à travers l'Esprit, attendons pour l'espérance de la droiture par la foi, Gal. 5:5. Voir Footnote 2 de Romain 3:22 pour les détails de la droiture imputée

Nous sommes justifiés par Son sang ; nous sommes lavés de tout péchés par son sang ; mais nous ne somme pas instantanément justifiés ou instantanément lavés. La justification, le lavement (pour la pureté), et la circoncision du coeur surviennent simultanément, une fois que le vieil homme de péché a été crucifié sur la croix intérieure du renoncement à soi-même.

3 ainsi donc, parce que la désobéissance d'un seul homme a conduit tous les hommes à la condamnation, ainsi l'acte de droiture d'un seul homme disculpe (déclare non coupable des infractions) tous les hommes pour le droit de se tenir avec Dieu et pour la vie éternelle. Une fois le Seigneur m'a dit « Si le péché d'un seul homme peut apporter la malédiction sur toute la race humaine, alors combien plus juste est-il pour la droiture d'un seul homme de payer pour les péchés du monde entier. » Cela semble logique n'est-ce pas ? IL EST LOGIQUE. Et les preuves scripturaires de la déclaration qu'Il m'a faite se trouvent dans la note en bas de page du verset 18 de Romain 5:

ainsi donc, parce que la désobéissance d'un seul homme a conduit tous les hommes à la condamnation, ainsi l'acte de droiture d'un seul homme
disculpe (déclare non coupable des infractions) tous les hommes pour le droit de se tenir avec Dieu et pour la vie éternelle.

Toutes les personnes seront réconciliées avec Dieu : le peu de gens qui sont crucifiés, purifiés et perfectionnés sur terre avec une grande récompense ; et les nombreux qui sont purifiés en enfer. « Et ayant fait la paix, à travers le sang de sa croix, de réconcilier par lui [Jésus] toutes choses à lui-même [le Père], je veux dire, soit les choses qui sont sur la terre, soit les choses dans le ciel. » Col 1:20. Tout les hommes finissent par être changés, pour être en droit de se tenir avec Dieu. Tous les hommes finissent par être sauvés : nous mettons notre espérance dans le Dieu vivant, qui est le Sauveur de tous les hommes, principalement des croyants. 1 Tim 4:10. (Remarquez ! Tous les hommes, pas juste tous les croyants). Jésus a rendu possible le fait que tous les hommes finissent par être sauvés : Car Dieu a renfermé tous, Juifs et nations, dans la désobéissance, afin de faire miséricorde à tous. Rom 11:32. Mais tous les hommes doivent passer par le feu avant d'être prêt pour se tenir devant Dieu, que ce soit : 1) les premiers fruits, à la conclusion de la repentance sur la croix intérieure, passer par l'inextinguible feu du Saint-Esprit, le baptême de la mort de la nature pécheresse, ou 2) ceux mourant dans leur péchés, tous doivent passer par l'étang de feu, communément appelé l'Enfer. Voir Y a t-il de l'Espoir pour Tous pour plus. Et Dieu avait pour dessein, par le service de Son intervention, de réconcilier toutes choses avec Lui, ayant fait la paix par le sang de sa croix, par lui, soit les choses qui sont sur la terre, soit les choses qui sont dans les cieux.

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

Ceux qui ne meurent pas à travers la croix tandis que sur terre, passent par le repentir forcé jusqu'à ce qu'ils soient sous contrôle et gouvernés par le Seigneur, (par conséquent, le Seigneur est vraiment leur Seigneur), mais ils : a) ne sont pas des rois et des prêtres ; b) ne vivent pas dans la dimension supérieure de la cour intérieure où les rois et les prêtres habitent ; c) vivront pour toujours dans la dimension inférieure tout en étant pleinement conscients de la dimension supérieure ; d) regrettera à jamais qu'ils ont perdu leur temps sur la terre dans des poursuites insensées ; et e) à jamais souffrir de ce regret plus la privation de la dimension supérieure.

Note ! Si vous prenez cette écriture hors de son contexte avec le reste des exclusions, exigences, de la Bible et les conditions d'admissibilité du salut et ne pas être bannis des cieux, vous pourriez de manière erronée en conclure que tous les hommes de la terre, de toutes les religions, ou sans religion, sont en droit de se tenir avec Dieu et dans la droiture de vie. Réalisez, c'est sur ce genre d'erreur que sont bâties les doctrines du Christianisme moderne — du sable. Tout se produira, mais pas tout dans cette vie.

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre