La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Romains 14

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 Or quant à celui qui est faible en foi, recevez-le ; non pas pour la décision de questions douteuses.

 2 L'un croit pouvoir manger de toutes choses ; l'autre qui est faible, mange des herbes :

 3 que celui qui mange ne méprise pas celui qui ne mange pas ; et que celui qui ne mange pas ne juge pas celui qui mange, car Dieu l'a reçu. [Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Ne jugez pas l'autre sur la nourriture ou de boisson. » Que personne donc ne vous juge en ce qui concerne le manger ou le boire, Col 2:16 ; ce que l'on mange et boit est une question de conscience individuelle. Depuis la conscience est soumise à la persuasion par l'Esprit, tout le monde aura le même point de vue sur les aliments permis et boire quand leur foi a été perfectionnée.]

 4 Qui es-tu, toi qui juges le domestique d'autrui ? Il se tient debout ou il tombe pour son propre maître ; et il sera tenu debout, car le Seigneur est puissant pour le tenir debout.

 5 L'un estime un jour plus qu'un autre jour, et l'autre estime tous les jours égaux : que chacun soit pleinement persuadé dans son propre esprit.

 6 Celui qui a égard au jour, y a égard à cause du Seigneur ; et celui qui mange, mange à cause du Seigneur, car il rend grâces à Dieu ; et celui qui ne mange pas, ne mange pas à cause du Seigneur, et il rend grâces à Dieu.

 7 Car nul de nous ne vit ayant égard à lui-même, et nul ne meurt ayant égard à lui-même :

 8 mais soit que nous vivions, nous vivons ayant égard au Seigneur, soit que nous mourions, nous mourons ayant égard au Seigneur ; soit donc que nous vivions, soit que nous mourions, nous sommes du Seigneur.

 9 Car c'est pour cela que Christ est mort et qu'il a revécu, afin qu'il dominât et sur les morts et sur les vivants.

 10 Mais toi, pourquoi juges-tu ton frère ? Ou aussi toi, pourquoi méprises-tu ton frère ? Car nous comparaîtrons tous devant le tribunal de Dieu ;

 11 car il est écrit : « Je suis vivant, dit le Seigneur, que tout genou se ploiera devant moi, et que toute langue confessera hautement Dieu. »

 12 Ainsi donc, chacun de nous rendra compte pour lui-même à Dieu.

 13 Ne nous jugeons donc plus l'un l'autre ; mais jugez plutôt ceci, de ne pas mettre une pierre d'achoppement ou une occasion de chute devant votre frère.

 14 Je sais, et je suis persuadé dans le Seigneur Jésus, que rien n'est souillé par soi-même, sauf qu'à celui qui croit qu'une chose est souillée, elle lui est souillée.

 15 Car si, à cause d'une viande, ton frère est attristé, tu ne marches plus selon l'amour. Ne détruis pas par ta viande celui pour lequel Christ est mort.

 16 Que ce qui est bien en vous ne soit donc pas blâmé.

 17 Car le royaume de Dieu n'est pas manger et boire, mais droiture, et paix, et joie dans l'Esprit Saint.1 [Dans son sermon, Stephen Crisp, un début de Quaker qui habitait dans le royaume, a témoigné qu'un jour sous le gouvernement du Christ, (dans le royaume), eut plus de joie, de plaisir et de bonheur que dans mille jours en dehors du royaume.]

 18 Car celui qui en cela sert le Christ est agréable à Dieu et approuvé des hommes.

 19 Ainsi donc poursuivons les choses qui tendent à la paix et celles qui tendent à l'édification mutuelle.

 20 A cause d'une viande, ne détruis pas l'oeuvre de Dieu. Toutes choses, il est vrai, sont pures ; mais il y a du mal pour l'homme qui mange en bronchant. [En compagnie de ceux qui croient manger de la viande est mal, nous mangeons végétarien, (mais cela ne s'applique pas à ceux qui sont que des végétariens parce que pense qu'un régime végétarien est plus sain). En compagnie de ceux qui pensent que l'alcool est mauvais, nous abstenons des boissons alcoolisées.]

 21 Il est bon de ne pas manger de chair, de ne pas boire de vin, et de ne faire aucune chose en laquelle ton frère bronche, ou est scandalisé, ou est faible.

 22 Toi, tu as de la foi ; aie-la par devers toi-même devant Dieu ; bienheureux est celui qui ne se juge pas lui-même en ce qu'il approuve ;2 [Toi condamnez toi-même si vous essayez de démontrer la force de votre foi par la consommation de viande dans la compagnie d'un frère végétarien, ou de boire des boissons alcoolisées dans la compagnie d'un frère qui pense que l'alcool est un péché.]

 23 mais celui qui hésite, s'il mange, est condamné, parce qu' il n'agit pas sur un principe de foi. Or tout ce qui n'est pas sur le principe de la foi est péché. [Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Ce qui est perçu comme le péché, est le péché. »]


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 le royaume de Dieu n'est pas manger et boire, mais droiture, et paix, et joie dans l'Esprit Saint. Comme Paul a dit : Mais selon qu'il est écrit, « Ce que l'oeil n'a pas vu, et que l'oreille n'a pas entendu, et qui n'est pas monté au coeur de l'homme, ce que Dieu a préparé pour ceux qui l'aiment. » Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

« En vérité, Je te le dis, toute la vérité est magnifique ; vous serez émerveillés lorsque vous la verrez.
Il y a très peu de gens qui, lorsqu'ils voient ce qu'est Dieu, refuseraient l'union avec lui. »

Stephen Crisp a prononcé ces paroles dans un de ses sermons :

Là où il y a beaucoup de fierté, de la méchanceté et l'envie, l'esprit du Christ sera déraciner tout ce mal que l'ennemi a planté chez les hommes et amener la justice éternelle et plantera l'amour dans la cette âme et établir et lui régler. Une telle personne a plus de joie, de plaisir et de bonheur sous le gouvernement de l'Esprit du Christ en une seule journée, que n'importe qui peut avoir qui est régi par le mauvais esprit dans mille jours.

2 Il est bon de ne pas manger de chair, de ne pas boire de vin, et de ne faire aucune chose en laquelle ton frère bronche, ou est scandalisé, ou est faible. Toi, tu as de la foi ; aie-la par devers toi-même devant Dieu ; bienheureux est celui qui ne se juge pas lui-même en ce qu'il approuve. C'est facile à faire si vous savez ce que la foi d'une autre personne leur permet de manger et de boire ; mais si vous êtes au restaurant en compagnie de ceux que vous ne savez pas ce que la nourriture et buvez qu'ils considèrent comme immoral, vous ne pouvez pas leur demander si elles sont un végétarien ou si elles ne boivent pas, car cela créerait une question d'eux sur votre attitude et votre foi en ce qui concerne la nourriture et la boisson ; et votre réponse véridique pourrait les offenser. Donc, il est préférable de compter sur et suivre leur exemple. Si elles commandent l'alimentation sans viande, faire la même chose. S'ils refusent une boisson alcoolisée offerte, faire la même chose.

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Refuser la boisson forte ; mais si les autres dans votre entreprise commander une boisson, vous pouvez commander quelque chose à boire avec eux. »

C'est possible que vous aviez été instruits par le Seigneur de ne pas boire de l'alcool, en particulier si vous avez eu un problème d'alcool dans le passé ; de sorte que s'il spécifiquement changements cet ordre et explique pourquoi, l'instruction ci-dessus de l'Éternel ne s'applique pas à vous.

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre