La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Romains 6

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

 1 Que dirons-nous donc ? Demeurerions-nous dans le péché afin que la grâce abonde ?1

 2 Qu'ainsi n'advienne ! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrons-nous encore dans le péché ? 2 [Paul s'adresse à ceux qui sont morts au, libéré du, péché. Regardez au verset 6:18 ci-dessous : Ayant été affranchis du péché, vous êtes devenus esclave de la droiture. Il s'adresse aux Chrétiens vraiment mûrs, qui ont souffert sur la croix pour en avoir terminé avec le péché ; mais ils peuvent quand même tomber dans la tentation s'ils ne sont pas vigilants parce qu'ils n'ont pas encore reçu la seconde étape de perfection : pour être nés de Dieu et incapables de pécher à nouveau parce que le Père les protège. 1 Jean 3:9, 1 Jean 5:18, Jean 10:29. Voir la note en bas de page ci-dessous pour en savoir plus.]

 3 Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, nous avons été baptisés en sa mort ? [Être baptisé en Jésus-Christ c'est le baptême du Saint-Esprit. Le baptême du Saint-Esprit, Mat 3:11-12, est un baptême du feu inextinguible à la conclusion du voyage à Dieu, qui brûle complètement tout résidu de péché et mauvais désirs (la paille) dans le coeur d'un homme purifié (l'aire de battage), préservant le changement fait par Dieu pour la vie de Dieu dans le coeur d'un homme, (le blé dans la grange), laissant l'individu nettoyé, purifié. Ce baptême se produit après que Chrétien ait crucifié sa nature pécheresse égoïste sur la croix intérieure du renoncement de soi. Ce baptême par le feu, le baptême de mort de la nature égoïste de l'homme, est le seul baptême requis : un Seigneur, une foi, un baptême. Éph 4:5.]

 4 Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en la mort, afin que, comme Christ a été ressuscité d'entre les morts par la gloire du Père, de même nous aussi devrions marcher en nouveauté de vie. [Comme la résurrection de Lazare, après que vous ayez passé le baptême de mort, le Seigneur vous appelle par vous nom à « sortez » et être ressuscité avec lui dans nouveauté de vie. L'ensevelissement, le baptême de la mort, et la nouveauté de vie ne doivent pas être imaginées, supposées, ou présumées : En sorte que si quelqu'un est en Christ, c'est une nouvelle création : les choses vieilles sont passées ; voici, toutes choses sont faites nouvelles. 2 Cor 5:17. Provenant de la Parole de Dieu à l'intérieur : « Vous êtes ressuscité à une nouvelle vie, pas seulement une imitation; Il est un avec nous et toujours présent. La nouvelle vie est radicalement différente, comme un homme qui aurait vécu sous terre durant toute sa vie, et qui soudainement remonte sur terre pour voir le soleil, le ciel, les plantes, les animaux, le vent, les étoiles. » ]

 5 Car si nous avons été identifiés avec lui dans la ressemblance de sa mort, nous le serons donc aussi dans la ressemblance de sa résurrection ; [Les romains sont morts sur la croix intérieure du renoncement de soi, pour être libérés du péchés ; et ils sont ressuscités avec Christ pour devenir une créature entièrement nouvelle.]

 6 sachant ceci, que notre vieil homme est crucifié, afin que notre corps de péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché. [La Chrétienté, sans aucune connaissance de comment porter une croix, présument qu'ils ont été crucifiés avec Christ par imputation, ce qui est de la soi-disant Chrétienté . Vous devez mortifier votre nature pécheresse sur la croix intérieure du renoncement de soi afin que vous soyez libérés du péché.]

 7 Car celui qui est mort [ayant crucifié ses convoitises et ses affections sur la croix intérieure du renoncement à soi-même] est libéré du péché. [Mais si vous êtes toujours à pécher, vous n'êtes pas libérés du péché : « En vérité, en vérité, je vous dis : Quiconque commet le péché est esclave du péché. » Jean 8:34.]

 8 Or si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui,

 9 sachant que Christ, ayant été ressuscité d'entre les morts, ne meurt plus ; la mort ne domine plus sur lui.

 10 Car en ce qu'il est mort, il est mort une fois pour toutes au péché ; mais en ce qu'il vit, il vit à Dieu.

 11 De même vous aussi, tenez-vous vous-mêmes pour morts au péché, mais pour vivants à Dieu dans le Christ Jésus.

 12 Ne laissez pas le péché régner en roi dans votre corps mortel pour cédez à ses désirs et servir ses convoitises et passions mauvaises. [Les Romains avaient été libérés du péché, mais ils pouvaient encore tomber dans la tentation s'ils n'étaient pas vigilants ; ils avaient une perfection comme Adam et Ève. Ils devaient encore avancer vers l'union avec Christ en tant que fils de Dieu pour être protégés afin de ne plus retomber dans le péché.]

 13 Et ne livrez pas vos membres au péché comme instruments d'injustice, mais soumettez-vous vous-mêmes à Dieu, comme des vivants ressuscités des morts, et vos membres, pour instruments à être employé par Dieu pour la droiture.3 [À cause de Adam, nous sommes tous morts dans nos péchés, morts à la vie de Dieu, Gen 2:17, 3:24, ayant été retranchés de l'arbre de vie. Lorsque vous avez été délivrés (affranchis) des péchés et et du mal dans votre coeur, Dieu guidera vos pensées, paroles, et oeuvres. Nous sommes alors un instrument propre à sa main pour montrer au monde l'amour de Dieu, pour ébranler les nations, et retenir la parole de vie. En marchant sous le contrôle totale de l'Esprit, nous marchons comme Jésus a marché, et et nous faisons des oeuvres de droiture tout comme les oeuvres de droiture que faisait Jésus ; alors, et seulement alors, serons-nous droit. Enfants, que personne ne vous égare : celui qui pratique la droiture est droit, comme Lui est droit. 1 Jean 3:7]

 14 Car le péché ne dominera pas sur vous, parce que vous n'êtes pas sous la loi, mais sous la grâce.4 [D'ici à ce que vous soyez conduit par l'Esprit, la loi intérieure, (qui loi intérieure comprend le noyau moral de la loi mosaïque), est votre pédagogue. Être conduit par l'Esprit c'est entendre les commandes de la Parole à l'intérieur de votre coeur et de lui obéir. Paul a dit dans Gal 5:18, si (et lorsque) vous êtes conduit (commandés, ordonnés) par l'Esprit, vous n'êtes alors plus sous la Loi.]

 15 Quoi donc ! pécherions-nous, parce que nous ne sommes pas sous la loi, mais sous la grâce ?

 16 Qu'ainsi n'advienne ! Ne savez-vous pas qu'à quiconque vous vous livrez vous-mêmes comme esclaves pour obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l'obéissance qui conduit à la droiture.5 [L'obéissance conduit à être juste. Sans obéissance, sans écoute ni obéissance à la parole de Dieu dans votre coeur, vous êtes un esclave du péché. Jésus confirme fortement ceci : En vérité, en vérité, je vous dis : Quiconque commet le péché est esclave du péché. Jean 8:34. Nous, à travers l'Esprit, par la foi, attendons patiemment l'espérance de la droiture Gal 5:5.]

 17 Or grâces à Dieu de ce que vous étiez esclaves du péché, mais de ce que ensuite vous avez obéi de coeur à la forme de doctrine dans laquelle vous avez été instruits.6 [Ils ont obéi aux enseignements de repentance et renonçant la leur volonté sur la croix intérieure comme ils marchaient dans les pas de la foi pour devenir libres du péché ; leur foi était opérationnelle, et non du bout des lèvres comme les hypocrites.]

 18 Ayant été affranchis du péché, vous êtes devenus esclave de la droiture.7 [Il s'adresse aux Chrétiens vraiment mûrs, qui ont souffert sur la croix pour en avoir terminé avec le péché ; mais ils peuvent quand même tomber dans la tentation s'ils ne sont pas vigilants parce qu'ils n'ont pas encore reçu la seconde étape de perfection : pour être nés de Dieu et incapables de pécher à nouveau parce que le Père les protège. 1 Jean 3:9, 1 Jean 5:18, Jean 10:29. Un esclave de la droiture ne fait que ce qu'il est ordonné de faire et ne dit rien que ce qu'il entend de l'Esprit immédiatement avant de parler.]

 19 Je parle à la manière des hommes, à cause de la faiblesse de votre chair. Comme jadis vous avez cédé votre corps comme esclaves de l'impureté et de la méchanceté pour la méchanceté, cédez donc maintenant vos membres comme esclaves de la droiture qui résulte en la sainteté.8

 20 Car lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l'égard de la droiture.

 21 Quel fruit donc aviez-vous alors des choses dont maintenant vous avez honte ? car la fin de ces choses est la mort.

 22 Mais maintenant, ayant été affranchis du péché et asservis à Dieu, vous avez votre fruit [récompense] dans la sainteté et pour fin la vie éternelle.9 [Être esclave de Dieu ne signifie pas d'allez dans un collège ou séminaire Biblique ; ce serait totalement contre-productif. être un esclave de Dieu c'est suivre continuellement la direction et les commandes de l'Esprit, lesquelles vous entendez et voyez — mais pour votre joie suprême de partager dans ses oeuvres d'amour. Chaque parole et chaque action est vertueuse et parfaite parce que c'est Dieu qui les commande ; vous faites sa volonté sur la terre comme elle est faite dans les Cieux par les anges, alors que vous demeurez dans votre occupation actuelle, et honnête. Voir la note en bas de page pour une explication plus détaillée.]

 23 Car les gages du péché, c'est la mort ; mais le don de grâce de Dieu, c'est la vie éternelle dans le Christ Jésus, notre Seigneur. [ « La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton coeur [afin que tu puisses lui obéir] », c'est-à-dire la parole de la foi, laquelle nous prêchons.  Ainsi la foi vient en entendant, et en entendant par la parole de Dieu. (Christ vous parlant à vous de l'intérieur de votre coeur). Rom 10:8,17. Recevoir le don de la vie Éternelle c'est d'avoir entendu les nombreuses paroles que Christ vous a dit à l'intérieur de votre coeur, ces paroles que vous entendez sont implantées dans votre coeur, Jacques 1:21 ; et ces paroles que vous l'entendez vous dire transmettent la vie de Dieu, Jean 6:63 ; cette vie qui est donnée c'est Jésus, qui est la vie ; formant ainsi le Christ en vous, Gal 4:19 ; jusqu'à ce que le Christ soit pleinement formé et réellement élevé en vous pour être votre véritable Seigneur en pensée, en parole, et en actions. Recevoir Christ, la vie éternelle de Dieu, c'est comme Paul a dit, « J'ai été crucifié avec Christ ; ce n'est plus moi qui vis, mais Christ qui vit en moi. » Gal 2:20.

Ceci est la vie qu'Adam a perdu dans sa chute dans le jardin, lorsque il fut retranché de l'arbre de vie ; les hommes alors devinrent morts à la vie de Dieu. Vous entrez dans le paradis pour pour à nouveau manger de l'arbre de vie, étant traduit dans le Royaume des Cieux de votre vivant sur terre. Si vous demeurez vigilant, vous avancez à la deuxième étape de la perfection, (Voir la Note 6 à Galates 5:24). Vous devenez un participant de la nature divine, devenant un fils de Dieu en union avec Dieu, possédant Jésus Christ, la vie de Dieu, qui est la vie éternelle qui n'a ni commencement ni fin. Vous en venez à connaître et à voir au delà. Tout ceci doit être expérimenté, et non présumé dans de grandes notions.]


Chapitre Précédent | Prochain Chapitre

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

1 Demeurerions-nous dans le péché afin que la grâce abonde ? Qu'ainsi n'advienne !
La grâce, c'est l'un des mots les plus mal employés dans le monde entier, peut-être même avec les conséquences les plus désastreuses.
La grâce n'est pas instantané et n'est pas le salut, comme le veut la croyance populaire.
De la voix du Seigneur, concernant le salut instantané par la grâce : « C'est tordu, de pernicieux mensonges. »
La grâce est un processus d'enseignements de la repentance des convoitises à une vie pieuse dans la pureté, nous apportant le salut et de pouvoir voir Dieu.
Ce que la Chrétienté appelle la grâce, c'est un permis de pécher. Grâce est correctement définie par l'apôtre Paul dans Tite 2:11-14:

Car la grâce de Dieu qui apporte le salut est apparue à tous les hommes,
nous enseignant à renoncer à l'impiété et aux convoitises mondaines,
et comment vivre sobrement, dans la droiture et la piété dans ce présent monde ;
alors que nous recevons l'accomplissement béni de notre espérance, même l'apparition glorieuse du grand Dieu et notre Sauveur Jésus Christ
qui s'est donné lui-même pour nous, afin qu'il puisse nous racheter de toute iniquité [actes illégaux, péché]
et purifier pour lui-même un peuple qui lui appartienne, zélé pour les bonnes oeuvres.
Tite 2:11-14

(Quiconque pratique le péché, pratique aussi l'iniquité, et le péché est l'iniquité. 1 Jean 3:4)

Ceux qui pèchent doivent argumenter par erreur qu' ils sont rachetés de chaque mauvaise action, mais non que la grâce les a purifiés !
Et quand la grâce vous a purifiés de toute iniquité, vous voyez Dieu, parce que le coeur pur voit Dieu. Mat 5:8.

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Là où il y a obéissance, il y a droiture ; sans cela, vous avez la Deuxième Guerre Mondiale. »
Même Adolph Hitler disait que Jésus était son Seigneur et Sauveur.
Quelqu'un croit-il qu'Hitler, en disant que Jésus était son Seigneur, qu'il en a fait son Seigneur ? J'espère bien que non. Le fait de le dire ne signifie pas pour autant qu'il en est ainsi.
Quelqu'un croit-il qu'Hitler étant un pécheur sauvé par grâce ? J'espère bien que non. Être sauvé, c'est être purifié par la grâce. Tite 2:14.


Chers lecteurs, ne perdez pas espoir. Une fois que vous comprenez comment recevoir la véritable grâce, vous pouvez être libérés du péché par la puissance de Dieu. Mais, ce n'est pas instantané, et cela nécessite que vous cherchiez de tout votre coeur, que vous attendiez dans le silence et l'humilité, écouter, entendre, et obéir - de manière répété, et persistant jusqu'à la fin. Vous pouvez avoir la joie d'entendre votre sauveur qui vous parle, qui vous enseigne, qui vous aide, et qui vous aime. À la fin, vous allez voir votre sauveur paraître en vous, alors qu'Il s'unit avec vous - vous pouvez avoir la communion avec le Père et le Fils - vous pouvez avoir paix, joie, amour, gentillesse, bonté - pour être participant de la nature divine - toutes les merveilleuses promesses de Dieu sont disponibles en cette vie sur terre, et ainsi pour toujours. Lisez Jean 14 et Jean 17 pour comprendre les vraies promesse de Jésus, l'espoir réel qui peu libérer la Puissance de Dieu afin de purifier votre coeur et votre âme.

Mais vous devez premièrement être purifiés dans cette vie ; Car vous pouvez être sûr de cela, aucune personne sexuellement immorale, ou impure, ou cupide, qui est un idolâtre, n'a d'héritage dans le royaume du Christ et de Dieu. Que personne ne vous séduise par de vaines paroles ; car, à cause de ces choses, la colère de Dieu vient sur ceux qui sont désobéissant. Éph 5:5-6. Le faux évangile de grâce est remplit de paroles vides, dans le but de vous séduire- de vous persuader de ne rien faire, en demeurant dans vos péchés, de sorte que vous soyez détruit.

2 Qu'ainsi n'advienne ! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrons-nous encore dans le péché ? Prenez note ! Paul parle à ceux qui sont mort au péché. Il s'adresse à des Chrétiens vraiment mûrs, qui ont souffert sur la croix pour en avoir terminé avec le péché. Il parle à ceux dont le vieil homme a été crucifié sur la croix, qui est mort, ensevelit avec Lui, et ressuscité avec Lui, - libéré du péché , pour faire un avec Christ et être devenu esclaves de Dieu, dans la sainteté. Ce chapitre est lu par beaucoup de gens, qui utilisent ceci dans le but de justifier le fait qu'ils ne font rien, en fait en étant ainsi, mais tout en étant « crédités » comme étant crucifiés, morts, ensevelit, et ressuscités avec Lui, - libérés du péché, etc. Ceci est la base du « soi-disant Christianisme », qui est si répandu de nos jours, dans le monde - mais si terriblement faux, et plein de mensonges désastreux !

Ses exhortations ne servent pas à retomber dans les tromperies des convoitises et du péché. George Fox a écrit au sujet des deux étapes de perfection à travers la grâce de Christ : 1er) être élevé au niveau de la perfection de Adam et Ève dans le paradis, mais toujours susceptible de tomber dans la tentation, et 2e) être élevé jusqu'à l'union avec Jésus Christ, une perfection éternelle, qui est incapable de tomber dans le péché ou dans la tentation. Stephen Crisp, un autre éminent premier Quaker, écrivit aussi sur ces deux étapes de perfection :

Car vous savez tandis que ce vase est rempli de colère, d'envie, ou d'injustice de tout genre, ceux-ci ne sont pas encore prêts pour que la gloire de Dieu brille en eux. Quand cela est enlevé par le jugement ; et que Sion est libérée de l'oppression, alors la créature retourne à Dieu un vaisseaux pur dans la droiture comme elle était avant la chute. Ainsi l'homme ou la femme peuvent revenir à la condition qu'était Adam avant sa chute, condition qui était sans péché. Le jugement de Dieu ne vient pas contre ceux-là, mais ils ont la paix avec Dieu, et la fraternité dans ce qui est pur, avant qu'il y eut la transgression et le péché. Ceux qui parviennent à cette condition, peuvent être de nouveau piégés ; telle que l'avait été Ève, et s'ils ne veillent pas, ils peuvent être encore piégés ; mais si ceux-ci sont fidèles à la puissance qui les ont rachetés, et dans la puissance pour résister à la tentation, alors ceux-ci reçoivent le sceau de la vie éternelle en Christ Jésus, qui ne faillit jamais, bien qu'Il fut tenté, et alors ils viennent s'établir en Lui qui ne change jamais.

Isaac Penington explique en partie pourquoi la préparation est nécessaire avant d'entrer en union, dans son écrit La Sainte Vérité et le Peuple Défendu :

Car il y a un état de disciple, par lequel un homme connaît difficilement un arrangement, pour comment veiller avec Christ correctement et constamment ; mais c'est une grande chose que d'être capable de demeurer et d'habiter avec Lui [Christ]. Nul ne peut faire ceci, si ce n'est celui qui peut demeurer avec le feu consumant et les flammes éternelles car la pure parole de vie est un feu, et celui qui s'assoit dans les lieux célestes en Lui, doit s'asseoir dans ce feu.

Voir la note 6 à Galates 5:24 pour des détails supplémentaires sur les deux étapes de perfection.

3 soumettez-vous vous-mêmes à Dieu, comme ceux qui sont relevés vivants d'entre les morts, et vos membres, pour instruments à être employé par Dieu pour la droiture. Par ordre d'importance, ce verset très révélateur est expliqué ci-dessous :

vos membres, pour instruments à être employé par Dieu pour la droiture.

Ceci montre que la droiture c'est de faire les oeuvres sous la direction de Dieu, juste comme Jésus qui a fait de même. Jésus parlait, jugeait, et faisait uniquement tel que cela lui était commandé et ordonné par Dieu ; pour pratiquer la droiture nous aussi nous devons être capable de dire uniquement ce que nous L'entendons nous ordonner de dire, et de faire uniquement ce qui nous est ordonné par Dieu de faire. Cette aptitude vient seulement après que nous ayons crucifié notre esprit égoïste, alors que le péché a été détruit par l'Esprit en portant la croix intérieure du renoncement de soi ; alors nous marchons dans la même voie qu'Il a marché et dans le monde tel qu'Il était avec perfection, pureté, et sainteté. Alors nos oeuvres sont parfaites, vertueuses, et droites parce qu'elles sont énergisées par Dieu ; d'ici là, toutes les oeuvres que nous avons faites sont des oeuvres mortes parce que nous sommes morts à la vie de Dieu. Les premières oeuvres que Dieu ordonnera sont des oeuvres de repentance, qui conduisent à notre salut ; et même ces oeuvres sont dirigées par Dieu car c'est Dieu qui opère en vous et le vouloir et le faire, selon son bon plaisir. Phil 2:12-13]

relevés vivants d'entre les morts,

Il ne s'agit pas d'être ressuscités de la tombe après une mort physique. Ceci fait référence à être mort dans nos péchés, c'est à dire mort à la vie de Dieu, ce que sont tous les descendants d'Adam le déchu avant qu'ils aient été restaurés à l'image spirituelle et à la vie de Dieu.

Et quand nous étions morts dans nos péchés, Il nous a amené à la vie dans l'union et la fraternité avec le Christ,
et nous a ressuscités ensemble [avec Christ], et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes dans le Christ Jésus. Éph 2:5-6
.

Ceci est un témoignage supplémentaire du fait que, de notre vivant sur la terre Jésus peut être ressuscité en nous, et nous pouvons être élevés dans les Cieux ensembles avec Lui.

soumettez-vous vous-mêmes à Dieu,

Comment pouvez-vous vous soumettre vous-mêmes à Dieu, à moins que vous entendiez ce qu'Il vous commande ? Nous devons nous exposer nous-mêmes à Ses commandes ; puis nous devons obéir à ce qu'Il nous commande, et obéir totalement. Entendre et obéir c'est se soumettre.

Mais plutôt, bienheureux sont ceux qui écoutent la parole de Dieu [dans ton coeur] et qui la gardent [pratique, obéissent]. Luc 11:28
Ma mère et mes frères sont ceux qui qui entendent la parole de Dieu et le font [obéissent]. Luc 8:21
Si vous m'aimez, vous garderez mes commandes ; Jean 14:15
 Celui qui a mes commandes et qui les garde, c'est celui-là qui m'aime ; et celui qui m'aime, sera aimé de mon Père ; et moi je l'aimerai, et je me manifesterai à lui. Jean 14:21

Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur :

» Quoi que Dieu commande, que ce soit mourir sur la croix, nous obéissons ; que l'on soit financièrement aux abois, que cela affecte notre réputation, que ce soit ruineux. »

Jésus n'est pas mort pour que vous puissiez continuer dans le péché. J'aurais plutôt juste voulu éviter cette mort horrible. Je l'ai fait pour vous montrer l'étendue de l'obéissance requise pour votre propre salut.

La croix de chaque personne les étirera pour céder au-delà de ce qu'ils croient être leur limite.

4 Examinons le sens de parce que vous n'êtes pas sous la Loi, mais sous la Grâce. Lorsque vous avez été crucifiés et libérés du péché, (comme c'est décrit si-dessus), vous recevrez les fruits de l'esprit, qui sont amour, joie, paix, gentillesse, patience, etc. À présent vous marchez par amour, contre ce qui est sans loi. Mais la Chrétienté tord les Écritures pour Sa propre destruction, en concluant de façon erronée : que nous sommes affranchit de la Loi parce que nous sommes sous la grâce ; par conséquent il n'y a aucune condamnation pour nous à continuer dans le péché. Pierre nous mets en garde contre ce genre de dangereuse mal interprétation, en disant comme notre bien-aimé frère Paul aussi vous a écrit selon la sagesse qui lui a été donnée, qu' il le fait aussi dans toutes ses lettres, où il parle de ces choses, parmi lesquelles il y en a de difficiles à comprendre, que les ignorants et les mal affermis tordent, comme aussi les autres écritures, à leur propre destruction. Vous donc, bien-aimés, sachant ces choses à l'avance, prenez garde, de peur qu'étant entraînés par l'erreur des pervers, vous ne veniez à déchoir de votre propre fermeté. 2 Pierre 3:15-19. Maintenant pensez-y ! Quel est l'erreur du méchant ? Le méchant ne prêcherait pas contre la méchanceté et ne vous dirait pas que Dieu ne tolère pas le péché ; non, le méchant prêcherait que le péché c'est correcte, que c'est excusé, que cela a été payé par Dieu, et que Dieu a passé par dessus.

La Chrétienté croit que leur Dieu pardonne quel que soient les péché qu'ils commettent parce qu'ils croient Jésus est le Fils de Dieu, et ils condamnent tous ceux qui ne croient pas ; La Chrétienté a imaginé un Dieu injuste, mauvais, arbitraire et horrible. Leur injuste Dieu imaginé résulte un un peuple de la terre blasphémant Christ et Dieu.

Vrai, les oeuvres de la Loi ne comptent pour rien. Les oeuvres de la Loi sont : l'offrande de céréale, offrande de brebis, offrande de taureau, lavements, ne pas manger certaines nourritures, la circoncision, la dîme, la célébration de jours, le Sabbat, les fêtes, etc. ; ces choses-ci sont les oeuvres mortes de la Loi, décidées quand elles doivent être faites par l'esprit charnel et la volonté de l'homme.

Mais qu'en est-il de : Tu aimeras ton prochain comme toi-même, et Tu ne voleras point, puis Tu ne commettras point l'adultère, et Tu ne te parjureras point, et Tu ne convoiteras pas, puis Tu ne tueras pas, puis Tu honoreras ton père et ta mère ? De toute évidence ceux-ci ne sont pas des oeuvres de la Loi ; ces commandements sont le noyau moral de la loi, que sont inclus dans la loi intérieure sur coeur de chaque homme, dont la conscience porte témoignage, alors que leurs pensées les accusent ou les excusent, Rom 2:14-16 ; ces commandements n'ont pas été annulés, et doivent être gardés à l'esprit par tous ceux qui souhaitent plaire à Dieu.

Ignorez-vous, frères, (car je parle à gens qui entendent ce que c'est que la loi,) que la loi a autorité sur l'homme aussi longtemps qu'il vit ? Romains 7:1

Jusqu'à ce que vous perdiez votre vie en crucifiant votre nature pécheresse et votre esprit charnel, vous êtes encore sous la loi ; jusque-là vous êtes toujours marchez dans la chair restreinte ; jusque-là la loi est votre pédagogue. Jusqu'à ce que Christ remplace votre nature, et l'esprit avec Son afin que votre nature charnelle est morte, vous êtes sous la loi. Quand le Christ contrôle vos pensées, paroles et actes, la loi n'a plus d'autorité pas sur vous parce que les égoïstes « vous » est mort. Même ceux qui ne connaissent pas la loi ont le droit interne sur leurs coeurs par lequel un homme est jugé et a autorité sur lui jusqu'à la mort. La Loi prend fin uniquement lorsque l'esprit égoïste de l'homme a été crucifié sur la croix intérieure du renoncement de soi et lorsque Christ Jésus est ressuscité en Lui pour contrôler totalement ses pensées, paroles et actions avec la Loi de l'Esprit de vie.

Paul a dit : gloire, honneur, et paix, à tout homme qui fait le bien. Rom 2:10
Paul a dit : à ceux qui, en persévérant dans les bonnes oeuvres, cherchent la gloire et l'honneur et l'incorruptibilité, Il donnera la vie éternelle. Rom 2:7

Paul dit très clairement que si vous n'obéissez pas aux lois morales, vous n'avez ni salut ni héritage dans le Royaume de Dieu :

Ainsi, basé sur la lecture des écritures ci-dessus, l'une des deux choses est dans l'erreur, soit : 1) la théorie de l'opération de la grâce, ou alors 2) la Bible n'est absolument pas fiable. C'est la théorie de la grâce instantané vous accordant le salut et le libre accès pour continuer dans le péché qui est l'erreur ; la Bible est exacte et véridique. La grâce est un processus d'enseignement qui conduit à être libéré de tout péché et à la pureté. Tit 2:11-14.

Vous ne pouvez pas être justifiés ou sauvés en essayant d'observer les commandements ou en faisant les oeuvres de le Loi. Le salut et la justification viennent par la foi qui purifie votre coeur et âme à travers la grâce. Il est impossible d'aimer Dieu complètement de tout votre coeur, pensée, âme, et force, ou d'aimer votre prochain également comme vous vous aimez vous-mêmes jusqu'à ce que la puissance de Dieu circoncit réellement votre coeur de tout égoïsme et méchanceté. Mais le fait d'essayer d'observer ces commandements moraux, de nous détourner du mal de notre mieux, est un prérequis pour chercher Dieu sincèrement et son salut ; au début vous ne pouvez pas encore contrôler votre pensée, vous ne pouvez pas encore totalement contrôler votre bouche, mais vous pouvez contrôler vos mains et pieds, les empêcher de courir et attraper le mal. Si vous pensez que vous êtes sauvés, simplement parce que vous croyez que Jésus est le Fils de Dieu, qu'Il est ressuscité des morts, etc., ou parce qu'aussi vous avez été baptisés dans l'eau, alors vous avez une forme de piété sans la puissance de Dieu pour vous nettoyer, vous purifier, pour circoncire votre coeur, et vous rendre saint ; ce qui une fois complété, l'amour de Dieu est perfectionné en vous et vous accomplissez la Loi.

Jusqu'à ce que nous puissions entendre l'Esprit de Dieu enseigner par grâce à renoncer à l'impiété et aux convoitises mondaines, et comment vivre sobrement, dans la droiture et la piété dans ce présent monde, la loi intérieure, (qui inclut le noyau moral de la loi mosaïque), est notre pédagogue qui nous rappelle nos lacunes et nous motive à aller à Dieu pour sa grâce transformatrice.

Paul a dit dans Gal 5:18, il dit : si (et lorsque ) vous êtes conduit (ordonnés, commandés) par l'Esprit, vous n'êtes pas sous la Loi. Jusqu'à ce qu'il en soit ainsi, la Loi est votre pédagogue : la Loi était notre pédagogue afin de nous amener à Christ, afin que nous puissions être justifiés par la Foi. Jusqu'à ce que nous soyons sous le contrôle de l'Esprit de Christ, la loi intérieure, (qui inclut le noyau moral de la loi mosaïque), est notre pédagogue, nous rappelant nos points faibles. Par la suite la loi doit s'accomplir en nous ; Christ doit nous changer afin que nous devenions comme Lui, de sorte que nous aussi puissions accomplir la Loi. Nous devons passer par un temps d'impureté à la recherche de la pureté, avec la Loi nous faisant entendre nos déficiences et nos transgressions pour notre chagrin, ce qui nous motive à rechercher l'aide divine afin de pouvoir changer. Si nous ignorons la Loi et ses exigences en matière de conduite morales qui nous rappelle de chercher l'aide de Dieu pour nous débarrasser du péché, nous sommes alors désespérément embarrés dans le péché, avec la condamnation du Seigneur qui est sûre de suivre. Donc nous devons marcher par la Loi intérieure de tous les coeurs, jusqu'à ce que nous soyons conduit par les commandes du Seigneur que nous avons entendu et écouté. Et  en obéissant, nous sommes justifiés par la foi.

Un Chrétien mûr est rempli d'amour et il remplit, surpasse même, les lois morales, en marchant continuellement en obéissance aux commandes de Dieu qu'Il entend. Provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Il n'y a pas de Loi lorsque vous êtes sous le contrôle total de l'Esprit ; vous marchez dans l'amour, dans l'obéissance tel que commandé — vous ne marchez plus dans la chair restreinte. » Jusqu'à ce que vous puissiez recevoir la foi venant de Christ, vous êtes sous la Loi. » La Foi qui libère de la Loi vient avec la réception des fruits de l'Esprit, contre lesquels il n'y a pas de loi. Gal 5:22-23.

Jusqu'à ce moment, alors que vous entendez l'Esprit de Grâce à l'intérieur de vous, vous convaincre que vous péchez et vous enseigner la juste vie, vous êtes dans le Ministère de Condamnation, reste encore à recevoir le ministère de la droiture, encore sujet à la Loi du péché et de la mort, marchant encore selon la chair et la pensée charnelle, n'ayant pas encore reçu la Loi de l'Esprit de Vie en Christ Jésus, reste encore à être en Christ, et reste à marcher selon les commandes de l'Esprit en pensées, paroles, et actions.

La fin de la grâce est la révélation de Jésus-Christ dans votre coeur — la gloire de Dieu dans le visage de Jésus-Christ :

5 vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l'obéissance qui conduit à la droiture. Obéissez-vous à vos désirs de pécher, ou est-ce que vous obéissez aux commandements de Dieu. Vous êtes soit esclave du péché, ou esclave de Dieu. Jésus a dit : Si vous péchez, vous êtes esclaves du péché. Jean 8:34. Vous avez le contrôle de vos mains et de vos pieds ; vous pouvez vous détourner du mal ; vous pouvez cesser de commettre des gestes d'immoralité sexuel. Vous ne pouvez pas arrêter votre esprit de pécher, vous ne pouvez pas contrôler votre langue du pécher, mais vous pouvez contrôler vos mains et vos pieds ; et vous pouvez apprendre à contrôler vos yeux, par la pratique qui consiste à regarder au-delà de ce qui vous tente. La crainte de Dieu c'est de se détourner du mal. Si vous ne cessez pas de pécher en retenant vos mains loin du mal, et de courir après le mal avec vos pieds, vous ne recherchez pas Dieu sincèrement- vous avez faillit de vous repentir des bases sous votre contrôle. Le fait d'obéir à ce que vous savez, et dont vous êtes capables, conduit à la droiture. Si vous péchez délibérément, alors que vous pouvez choisir de ne pas le faire, alors vous trahissez votre sincérité à rechercher Dieu ; et vous pouvez vous attendre à recevoir très peu, voir aucune aide, jusqu'à ce que  vous démontriez que vous vous détournez véritablement du mal que dont vous êtes capables.

l'obéissance qui conduit à la droiture. Quelle obéissance ? Au début, l'obéissance au coeur moral de la Loi : ne pas : voler, mentir, convoiter, commettre adultère ; traitez les autres comme vous voudriez qu'ils vous traitent ; honorez votre père et votre mère ; ne pas oppressez les autres. Et puis, alors que vous attendez et que vous écoutez le Seigneur, vous obéissez à ce qu'Il vous commande de faire ; ainsi, provenant de la Parole du Seigneur à l'intérieur : « Peu à peu la volonté de Dieu progresse. » Vous continuez d'obéir à ses commandes jusqu'à ce qu'Il vous libère enfin de tous vos péchés, et alors vous êtes justes ; votre obéissance vous a alors amené à devenir juste par Sa grâce. Tant que vous n'avez pas écouté le Saint-Esprit vous enseigner au sujet du péché et de la droiture, vous n'avez aucune idée des péchés que vous commettez, et vous ne savez pas ce qu'est la droiture. L'homme naturel ne peut accepter les choses de Dieu et il ne peut voir la profondeur de la droiture, qui est le péché.

La droiture de Dieu est révélée de foi en foi, Rom 1:17
; foi, révélation, plus de foi, révélation, plus de foi...etc. Personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père ; ni personne ne connaît le Père, si ce n'est le Fils, et celui à qui le Fils voudra le révéler. Mat 11:27. Parce que ce qui peut être connu de Dieu est révélé en eux ; Rom 1:19. Apprendre au sujet de Dieu ce n'est pas de lire au sujet de Dieu, ce n'est pas d'entendre parler au sujet de Dieu, car dieu est connu par révélation dans votre coeur, où vous l'entendez et où vous le voyez vous enseigner au sujet du péché, de la droiture, et de Lui-même. De nos jours les soi-disant-Chrétiens pensent qu'ils sont juste parce qu'ils « croient en Jésus » ou qu'ils ont été baptisés d'eau. Il y a une droiture imputée qui vient avec la mesure de foi reçue avec les fruits de l'Esprit, qui est donnée en récompense à ceux qui ont crucifié leur mauvais esprit égoïste sur la croix intérieure du renoncement de soi, mais pas avant. Croire en Jésus ce n'est pas la foi qui impute la droiture ; voir la note en bas de page 2 de Romains 3 pour les détails sur la droiture imputée.

Jean nous met en garde : Enfants, que personne ne vous égare : celui qui pratique la droiture est juste [droit, vertueux] comme lui est juste [droit, vertueux]. 1 Jean 3:7. Toute iniquité est péché. 1 Jean 5:17. Jésus parlait, jugeait, et faisait seulement tel qu'Il était commandé et ordonné par Dieu ; pour pratiquer la droiture nous devons aussi être capable de seulement dire ce que nous l'entendons nous ordonner de dire et seulement faire ce qui nous est ordonné par Dieu. Cette habileté vient seulement après que nous ayons crucifié notre esprit égoïste et que le péché ait été détruit par l'Esprit à travers le port de la croix intérieure du renoncement de soi ; Ainsi nous marchons de la même manière qu'il a marché et dans le monde tel que Lui était avec perfection, pureté, et sainteté. Nous devons être restauré à l'image de Dieu que Adam avait perdu dans le jardin d'Éden ; revêtir la nature nouvellement crée [de Christ], qui est crée à l'image de Dieu de véritable droiture et sainteté. Lorsque nous sommes droit, tout ce que nous disons et faisons est juste, équitable, moralement correct, parfait, vrai, saint, vertueux, bon, et pure. Quand nous sommes droits, tout ce que nous disons et tout ce que nous faisons est droit — droiture.

6 vous avez obéi de coeur à la forme de doctrine dans laquelle vous avez été instruits. Paul a passé 2 à 3 années à enseigner dans chaque ville, la plénitude de tous les commandements de Christ et la voie du salut. Allez donc, et faites disciples toutes les nations, les baptisant pour le nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, leur enseignant à garder toutes les choses que je vous ai commandées. Mat 28:19-20. Notez ! Qui-est-ce qui vous enseigne à observer toutes les choses que Jésus vous a commandées ? Allez voir ses commandements répertoriés, et puis demandez-vous c'est quand la dernière fois que vous avez entendu quelqu'un vous dire de les observer, encore moins d'être capables de vous conformer à ses commandements comme : Soyez parfait comme votre Père Céleste est parfait. Paul enseignait la plénitude des commandements de Christ aux membres de l'Église, ce qui a pris 2-3 années dans chacune des villes.

7 Ayant été affranchis du péché, vous êtes devenus esclave de la droiture. Ceux qui ont obéi aux enseignements de l'Esprit, [soit provenant de leur propre coeur ou des lèvres de Paul], étaient libérés du péché : ayant été affranchis du péché, vous avez été asservis à [esclave de] la droiture. Rom 6:18. Notez ! Paul par d'être affranchis de l'esclavage du péché. Quiconque commet le péché est esclave du péché. Jean 8:34. Ces Romains étaient parvenus au premier niveau de la perfection, mais sans vigilance ils étaient toujours capable de tomber dans le péché [voir la note 2 ci-dessus] ; mais puisqu'ils marchent dans la Lumière, comme Lui marche dans la Lumière, ils ont la fraternité dans la lumière les uns avec les autres, avec Jésus, et avec le Père — et s'ils marchent dans la lumière, comme Jésus est dans la lumière, s'ils commettent un péché, le sang de Jésus les purifie de tout péché. 1 Jean 1:7,9. La Chrétienté, qu'elle ignore totalement ce verset, ou lis ce verset et présument qu'ils sont considérés libres du péché parce qu'ils croient en Jésus, ne prenant jamais la peine d'examiner le verset qui le précède qui parle que vous avez obéi de coeur à la plénitude des enseignements qui vous ont été donnés parce qu'ils ne savent pas ce qu'est l'enseignement ; ce sont les faux prophètes en vêtements de brebis contre lesquels Jésus et Paul nous ont mis en garde, dont la religion est sans pouvoir et une coquille vide de véritable chrétienté.

8 Comme jadis vous avez cédé votre corps comme esclaves de l'impureté et de la méchanceté pour la méchanceté, cédez donc maintenant vos membres comme esclaves de la droiture qui résulte en la sainteté. Paul dit que tous les hommes sont esclaves de l'impureté et de la méchanceté ; et pour être un disciple de Christ, vous devez livrer votre corps comme esclave à la droiture, la fin de cela est la pureté. Avez-vous cédé votre corps comme esclave à la droiture ? Êtes-vous devenu saints ? Si cela n,est pas le cas, vous n'êtes pas parvenu au salut ni entrés dans le repos ? Si vous n'êtes pas sanctifiés, vous ne pouvez vous attendre à quoi que ce soit au jugement si ce n'est votre bannissement des cieux.

9 ayant été affranchis du péché et asservis à Dieu, vous avez votre fruit [récompense] dans la sainteté et pour fin la vie éternelle.

Affranchis du péché :

Être affranchis du péché ce n'est pas soi-disant de le croire, ou de le présumer, ou imputé, être affranchis du péché n'est pas le pardon, ce n'est pas être libre de la culpabilité du péché
être affranchis du péché c'est être affranchis du désir même de vouloir pécher. Être délivré du péché c'est ce que signifie être sauvé.
et elle enfantera un fils, et tu appelleras son nom Jésus, car c'est lui qui sauvera son peuple de leurs péchés. Mat 1:21
Celui qui commet le péché est du diable, car dès le commencement le diable pèche.
C'est pour ceci que le Fils de Dieu est révélé [en nous], afin qu'il détruise [en nous] les oeuvres [le péché] du diable.
1 Jean 3:8

À travers les convictions de l'Esprit de Dieu sur votre condition et du péché qui est enlevé de votre coeur, vous mortifiez le péché dans votre corps.

Jésus nous a dit qu'Il pouvait nous libérer du péché :
Si vous demeurez [continuez] dans [l'obéissance à] ma parole [enseignements et commandes entendus], alors vous êtes en effet mes disciples ;
et [alors] vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira.
Jésus leur répondit : En vérité, en vérité, je vous dis : Quiconque commet le péché est esclave du péché.
Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres. Jean 8:31-32,34,36


Et si vous vous attendez à Dieu, veillez, et écoutez, le Saint-Esprit vous conduira dans toute vérité , Jean 16:13, connaître la vérité et être affranchis— affranchis du péché.

asservis à Dieu :

Vous êtes un esclave de Dieu lorsque vous suivez la direction continuelle et les commandes de l'Esprit - mais pour votre joie suprême de partager dans ses oeuvres d'amour. Être esclave de Dieu c'est accomplir « que ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel ».

Comme les anges qui font Sa volonté qui est dans les cieux, vous aussi vous faites la volonté de votre Père ici sur la terre.
Vous marchez dans un total amour obéissant aux commandes de Dieu, tout juste comme Jésus a marché sur terre :

Je ne puis rien faire, moi, de moi-même ; je juge selon ce que j'entends,
et mon jugement est juste ; car je ne cherche pas ma volonté,
mais la volonté de celui qui m'a envoyé. Jean 5:30


mais afin que le monde connaisse que j'aime le Père ;
je fait seulement exactement comme le Père m'a instruit de faire. Jean 14:31


J'ai beaucoup de choses à dire et à juger de vous ; mais celui qui m'a envoyé est vrai,
et je dis au monde seulement les choses que j'ai ouïes de lui. Jean 8:26


Car moi, je ne parle pas de moi-même ; mais le Père qui m'a envoyé,
lui-même me commande ce que je devrais dire et de quoi je devrais parler ;
et je sais que [obéir à] sa commande est la vie éternelle.
Par conséquent, les choses que je parle,
je parle tout comme le père me dit de parler
. Jean 12:49-50

Le Fils ne peut rien faire de lui-même (par sa propre volonté),
mais il fait seulement ce qu'il voie que le Père fait ; Jean 5:19

Celui qui parle de lui-même [en parlant ses propres paroles] cherche sa propre gloire ;
mais celui qui cherche la gloire de celui qui l'a envoyé,
celui-là est vrai, et il n'y a point d'injustice en lui. Jean 7:18

Être esclave de Dieu c'est être esclave de la vertu, de la sagesse, de la miséricorde, de la bienveillance, de la gentillesse, de la patience, de l'humilité, et de la bonté- avec la joie et la paix éternelle.
Votre joie est de savoir que chaque parole que vous dites, chaque action que vous prenez, est parfait parce que vous suivez les instructions parfaites de votre Dieu parfait.
Chaque action, chaque parole est d'amour, est totalement vertueux, servez votre prochain au plus haut niveau possible, honorez votre créateur, servez la création, plaisez à votre créateur, et cédez vos joies suprêmes.

La grâce et le salut de Dieu sont pourvues pour créer un peuple dédié aux bonnes oeuvres :
pour que vous puissiez marcher d'une manière digne du Seigneur, lui plaisant en toutes choses, étant fructueux en toute bonne oeuvre. Col 1:10
Paul a dit, « Le but de la grâce.. de purifier pour Lui-même un peuple particulier, zélé pour les bonnes oeuvres. » Tite 2:11-14
Paul cite le but de Dieu dans le salut : car nous sommes son ouvrage, ayant été créés dans le Christ Jésus pour les bonnes oeuvres. Éph 2:10
Or le Dieu de paix...vous rende parfaits en toute bonne oeuvre pour faire sa volonté, faisant en vous ce qui est agréable devant lui, par Jésus Christ. Héb 13:20-2
Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, en sorte qu'ils voient vos bonnes oeuvres, et qu'ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. Mat 5:16
car c'est Dieu qui opère en vous et le vouloir et le faire, selon son bon plaisir. Phil 2:13
Mais celui qui pratiquant la vérité vient à la lumière, afin que ses oeuvres puissent être démontrées qu'elles ont été produites [initié et ordonné] à travers Dieu. Jean 3:21

votre récompense présente est la sainteté,

Vous n'avez jamais connu le bonheur jusqu'à ce que vous ayez connu la sainteté. Richard Claridge, un étonnant Quaker du début, a écrit avec profondeur :

« Le véritable bonheur de l'homme consiste à être vraiment religieux, ou saint, dans nos mesures, comme Dieu est saint ; car la sainteté et le bonheur sont si apparentés, que l'un ne peut pas être, ou subsister, sans l'autre. La sainteté c'est le bonheur qui débute, et le bonheur c'est la sainteté dans la perfection. »

et pour fin la vie éternelle :

Si vous demeurez vigilant, vous avancez à la deuxième étape de la perfection, (Voir la Note de Gal 5:24). Vous devenez un participant de la nature divine, être né de nouveau, en union avec Dieu, possédant Jésus Christ, la vie de Dieu, qui est la vie éternelle qui n'a ni commencement ni fin. Vous en venez à connaître et à voir au delà.

_______________________________________

Chapitre Précédent | Prochain Chapitre